Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2014

Pourquoi le sang devient-il vert sous l'océan ?

À quelques mètres de profondeur sous l'eau, le sang a la particularité de prendre une teinte verte. Cet étrange phénomène est liée à la manière dont l'eau absorbe les différentes longueurs d'ondes de la lumière blanche.


Du sang vertSi vous avez la malchance de vous couper sous l'eau à une profondeur de 10 mètres, vous aurez l'étrange surprise de voir votre sang apparaître d'une couleur que vous ne lui connaissez pas : du vert. Et si vous remontez à la surface, vous verrez que celui-ci deviendra marron, puis rose avant de reprendre la couleur traditionnelle, le rouge, une fois à la surface. Mais pourquoi la couleur du sang change-t-elle dans l'eau ?

Du sang vert sous l'eau
https://www.dailymotion.com/video/x25bfjt_du-sang-vert-sous-l-eau_news


Du sang vert sous l'eau par Gentside

En réalité, le sang ne change aucunement de couleur. Il s'agit d'un phénomène de perception visuelle provoqué par la lumière dans l'eau. En effet, la lumière blanche, comme celle émise par le Soleil, contient toutes les couleurs du spectre : du rouge au violet. Néanmoins, toutes ces couleurs, lumières ou longueurs d'onde ne vont pas se comporter de la même façon, en frappant des objets par exemple.

C'est pourquoi certains objets nous apparaissent d'une couleur précise : si un objet apparait rouge, c'est que celui-ci absorbe toutes les couleurs sauf la lumière rouge qui rebondit à sa surface. Dans l'eau, le phénomène est toutefois légèrement différent.

Vitesse de la lumière

En effet, la vitesse de la lumière dans l'eau n'est pas la même que dans l'air. De plus, toutes les couleurs de la lumière ne voyagent pas à la même vitesse. Autrement dit, même dans l'eau certaines vont être plus lentes que d'autres. S'ajoute à cela un phénomène d'absorption dû aux molécules contenues dans l'océan. 

En traversant l'eau, la longueur d'onde rouge va être la plus ralentie et va être fortement absorbée. Donc plus on descend profondément, plus elle disparait et ne peut plus être observée par l'oeil. A l'inverse, les longueurs d'onde vertes (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Si vous avez la malchance de vous couper sous l'eau à une profondeur de 10 mètres, vous aurez l'étrange surprise de voir votre sang apparaître d'une couleur que vous ne lui connaissez pas : du vert. Et si vous remontez à la surface, vous verrez que celui-ci deviendra marron, puis rose avant de reprendre la couleur traditionnelle, le rouge, une fois à la surface. Mais pourquoi la couleur du sang change-t-elle dans l'eau ? En réalité, le sang ne change aucunement de couleur. Il s'agit d'un phénomène de perception visuelle provoqué par la lumière dans l'eau. En effet, la lumière blanche, comme celle émise par le Soleil, contient toutes les couleurs du spectre : du rouge au violet. Néanmoins, toutes ces couleurs, lumières ou longueurs d'onde ne vont pas se comporter de la même façon, en frappant des objets par exemple. C'est pourquoi certains objets nous apparaissent d'une couleur précise : si un objet apparait rouge, c'est que celui-ci absorbe toutes les couleurs sauf la lumière rouge qui rebondit à sa surface. Dans l'eau, le phénomène est toutefois légèrement différent. Vitesse de la lumière En effet, la vitesse de la lumière dans l'eau n'est pas la même que dans l'air. De plus, toutes les couleurs de la lumière ne voyagent pas à la même vitesse. Autrement dit, même dans l'eau certaines vont être plus lentes que d'autres. S'ajoute à cela un phénomène d'absorption dû aux molécules contenues dans l'océan. En traversant l'eau, la longueur d'onde rouge va être la plus ralentie et va être fortement absorbée. Donc plus on descend profondément, plus elle disparait et ne peut plus être observée par l'oeil. A l'inverse, les longueurs d'onde vertes résistent beaucoup mieux et sont réfléchies par des pigments contenus dans le sang. Voilà pourquoi quand vous descendez à quelques mètres sous la surface, votre sang devient vert et non plus rouge. Si vous descendez encore davantage, toutes les longueurs d'onde finiront par être absorbées quelle que soit leur couleur, votre sang apparaitra alors non plus vert mais noir. Évidemment, il n'y a pas que le sang pour vérifier le phénomène. Des poissons rouges Si vous voulez vous amusez à différencier le vrai du faux des profondeurs sous-marines, munissez-vous d'une lampe étanche. Les couleurs des fonds marins pourraient alors bien vous surprendre sous le faisceau de votre source lumineuse. Le phénomène permet aussi d'expliquer pourquoi les fonds marins regorgent de végétaux, coraux et animaux de couleur rouge. Cette dernière est facile à produire par le corps, mais sous la lumière blanche, elle se distingue et est facilement repérable par les prédateurs. En revanche, 20 mètres plus bas sous la mer, lorsque la lumière rouge a totalement disparu, le poisson rouge devient noir et passe donc beaucoup plus inaperçu.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/sang/pourquoi-le-sang-devient...
Copyright © Gentside Découverte
À quelques mètres de profondeur sous l'eau, le sang a la particularité de prendre une teinte verte. Cet étrange phénomène est liée à la manière dont l'eau absorbe les différentes longueurs d'ondes de la lumière blanche.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/sang/pourquoi-le-sang-devient...
Copyright © Gentside Découverte
À quelques mètres de profondeur sous l'eau, le sang a la particularité de prendre une teinte verte. Cet étrange phénomène est liée à la manière dont l'eau absorbe les différentes longueurs d'ondes de la lumière blanche.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/sang/pourquoi-le-sang-devient...
Copyright © Gentside Découverte
À quelques mètres de profondeur sous l'eau, le sang a la particularité de prendre une teinte verte. Cet étrange phénomène est liée à la manière dont l'eau absorbe les différentes longueurs d'ondes de la lumière blanche.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/sang/pourquoi-le-sang-devient...
Copyright © Gentside Découverte
À quelques mètres de profondeur sous l'eau, le sang a la particularité de prendre une teinte verte. Cet étrange phénomène est liée à la manière dont l'eau absorbe les différentes longueurs d'ondes de la lumière blanche.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/sang/pourquoi-le-sang-devient...
Copyright © Gentside Découverte
Pourquoi le sang devient-il vert sous l'océan ?

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/sang/pourquoi-le-sang-devient...
Copyright © Gentside Découverte
Si vous avez la malchance de vous couper sous l'eau à une profondeur de 10 mètres, vous aurez l'étrange surprise de voir votre sang apparaître d'une couleur que vous ne lui connaissez pas : du vert. Et si vous remontez à la surface, vous verrez que celui-ci deviendra marron, puis rose avant de reprendre la couleur traditionnelle, le rouge, une fois à la surface. Mais pourquoi la couleur du sang change-t-elle dans l'eau ? En réalité, le sang ne change aucunement de couleur. Il s'agit d'un phénomène de perception visuelle provoqué par la lumière dans l'eau. En effet, la lumière blanche, comme celle émise par le Soleil, contient toutes les couleurs du spectre : du rouge au violet. Néanmoins, toutes ces couleurs, lumières ou longueurs d'onde ne vont pas se comporter de la même façon, en frappant des objets par exemple. C'est pourquoi certains objets nous apparaissent d'une couleur précise : si un objet apparait rouge, c'est que celui-ci absorbe toutes les couleurs sauf la lumière rouge qui rebondit à sa surface. Dans l'eau, le phénomène est toutefois légèrement différent. Vitesse de la lumière En effet, la vitesse de la lumière dans l'eau n'est pas la même que dans l'air. De plus, toutes les couleurs de la lumière ne voyagent pas à la même vitesse. Autrement dit, même dans l'eau certaines vont être plus lentes que d'autres. S'ajoute à cela un phénomène d'absorption dû aux molécules contenues dans l'océan. En traversant l'eau, la longueur d'onde rouge va être la plus ralentie et va être fortement absorbée. Donc plus on descend profondément, plus elle disparait et ne peut plus être observée par l'oeil. A l'inverse, les longueurs d'onde vertes résistent beaucoup mieux et sont réfléchies par des pigments contenus dans le sang. Voilà pourquoi quand vous descendez à quelques mètres sous la surface, votre sang devient vert et non plus rouge. Si vous descendez encore davantage, toutes les longueurs d'onde finiront par être absorbées quelle que soit leur couleur, votre sang apparaitra alors non plus vert mais noir. Évidemment, il n'y a pas que le sang pour vérifier le phénomène. Des poissons rouges Si vous voulez vous amusez à différencier le vrai du faux des profondeurs sous-marines, munissez-vous d'une lampe étanche. Les couleurs des fonds marins pourraient alors bien vous surprendre sous le faisceau de votre source lumineuse. Le phénomène permet aussi d'expliquer pourquoi les fonds marins regorgent de végétaux, coraux et animaux de couleur rouge. Cette dernière est facile à produire par le corps, mais sous la lumière blanche, elle se distingue et est facilement repérable par les prédateurs. En revanche, 20 mètres plus bas sous la mer, lorsque la lumière rouge a totalement disparu, le poisson rouge devient noir et passe donc beaucoup plus inaperçu.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/sang/pourquoi-le-sang-devient...
Copyright © Gentside Découverte

Petite banniere 400x50

 

22:14 Publié dans Découvertes Scientifiques, Santé, Médecine, Science | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

11/07/2014

RUSSIE : ils veulent reconstruire la tour de Tesla pour fournir de l’énergie à la planète entière

 A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS, SVP
POUR APPEL aux DONS !

Nikola TESLA à l'honneur en Russie !

Une raison de plus pour que les US/Sionistes/UE s'attaquent à la Russie et qu'ils déclenchent une nouvelle guerre mondiale !

Après Edgard Snowden qui a balancé les écoutes et l'espionnage de la NSA/US de tous les pays, qui est accueilli et qui veut rester en Russie !

Poutine qui ne laisse rien passer aux US/Sionistes/UE depuis l'invasion de l'Ukraine par les nazis, et qui passe son temps à s'allier avec d'autres pays ou puissances comme la Chine. Les Brics qui créeront leur Banque au Brésil dans quelques jours, ce qui marque la fin du dollar US, et tout ce que nous avons déjà vu au cours de ces derniers mois.

Il ne manque plus que la Russie dévoile l'existence des ET, comme avait promis de le faire Dimitri Medvedev  pour que nous sachions réellement qui constitue le Gouvernement occulte US/Sionistes/Reptiliens pour que toutes les anciennes croyances et le projet d'instauration du Nouvel Ordre Mondial, s'écroulent !

 
Il reste encore 21 jours pour soutenir les deux scientifiques russes et faire un don qui doit atteindre au total  la somme de 800 000 $. Le lien pour faire un don en bas de l'article avec d'autres liens pourtant sur le projet.
 



RUSSIE : ils veulent reconstruire la tour de Tesla pour fournir de l’énergie à la planète entière

 Publié  le 7 juil, 2014 

 

tesla-tower-prototype

Prototype de la Tour de Tesla

http://www.youtube.com/watch?v=gp7-Bnl1DLc

Imaginez, de l’énergie propre sans fil, disponible pour n’importe qui dans le monde, que l’on peut connecter sur des voitures ou des avions à zéro émission, de l’électronique qui se rechargerait toute seule, des appareils sans fil exploitant tous de l’énergie par l’intermédiaire d’une antenne radio. Cela peut ressembler à de la science-fiction, mais cela est basé en fait sur des découvertes vieilles d’un siècle de Nikola Tesla.

C’était son plan pour la tour Wardenclyffe jusqu’à ce qu’elle ait été réduite à néant par des industriels, parce qu’ils ne pouvaient pas la contrôler et la doser. La tour était un amplificateur et un émetteur d’ondes radio traversant l’atmosphère et à laquelle les appareils électroniques pouvaient librement s’alimenter. Tandis que beaucoup de micro-utilisations de ce type d’énergie commencent à apparaître, une application à large échelle est encore absente.

Deux scientifiques russes espèrent changer cela en construisant la tour « émettrice d’énergie sans fil » de Tesla.

Leonid Plekhanov et Sergey Plekhanov, tous les deux diplômés de l’institut de la physique et de la technologie de Moscou, croient qu’en combinant les plans de Tesla avec les matériaux modernes et d’autres découvertes récentes, ils réussiront à donner de l’énergie propre à la planète entière.

Tesla's Planetary Research Program

http://www.youtube.com/watch?v=L4fJWE3rnt4

 

« Les matériaux et le matériel modernes nous fournissent une incroyable occasion de réimplémenter l’invention de Tesla, et d’établir une solution aux problèmes de transmission d’énergie d’aujourd’hui ! Nous avons recréé une version de la tour Wardenclyffe de Tesla fondée sur ses principes, mais à l’aide des matériaux et composants électroniques avancés modernes et nous sommes prêts à la construire », écrivent-ils sur leur page de crowdfunding.

 

Les tours fonctionnent fondamentalement pour magnifier l’énergie électrique et pour la transmettre par l’intermédiaire d’ondes radio à travers le globe en utilisant le « guide d’ondes entre la Terre et la ionosphère comme une sorte de simple fil. »

 

« Nikola Tesla a imaginé que cette technologie propre alimenterait des maisons et des véhicules électriques, y compris des avions. Mais aujourd’hui les utilisations semblent sans fin. Michael Jaeger a astucieusement expliqué le potentiel de l’énergie sans fil dans un article daté de 2012 :

 

Les émetteurs de puissance approvisionnés par des installations de production pourraient envoyer des mégawatts de puissance avec des millions de volts à des fréquences gigahertz dans l’atmosphère en tant qu’ondes radio, et les appareils mobiles comme les téléphones portables pourraient la saisir à travers l’air, plus aucun besoin de batteries. Tous les véhicules pourraient être électriques avec des émissions zéro, et selon le nombre d’émetteurs et la puissance de sortie de ces émetteurs, on pourrait théoriquement conduire à travers tout le pays sans que cela exige de grandes batteries. Les maisons auraient des antennes pour les brancher à la grille d’alimentation plutôt que des fils. Les pertes de puissance seraient minimales, pas comme aujourd’hui. Nos grilles d’alimentation voient par habitude des pertes de puissance de 8 pour cent. Il n’y aurait aucun encombrement de ligne d’alimentation, ce qui produit de grandes pointes dans l’évaluation localisée du prix dans le marché de gros de l’électricité en raison de la limitation de transmission par ligne. On éliminerait des coûts d’infrastructure pour transmettre sans risque l’énergie.

 

Cela raisonne, comme un futur assez étonnant.

L'appel aux dons :
https://www.indiegogo.com/projects/let-s-build-a-planetary-energy-transmitter

** Cet article a été initialement décrit sur Activist post.**

 Traduction sur http://www.neotrouve.com/

Pour en savoir plus :

Voir le site pour le projet :  http://globalenergytransmission.com/index.php/en/vtem-home

 

06.07.2014 04:34 Electrifying: Giant futuristic 'Tesla Tower' in abandoned woods near Moscow (PHOTOS, VIDEO)

... marvel, which has been dubbed the “High Voltage Marx and Tesla Generators Research Facility.” The testing range, a branch of the ...

04.07.2014 10:27 Russian scientists raising funds to rebuild Tesla Tower, satisfy world energy hunger

... Planetary Energy Transmitter” would be much lighter than that of Tesla’s, decreased from over 60 to mere 2 tons – all because of ...

 

09/07/2014

Un Algérien obligé de céder son invention : La «Valise solaire» ou l’autre victoire allemande

Voilà comment certains pays traitent leurs scientifiques, en faisant partir leurs inventions révolutionnaires vers les pays étrangers alors que l'Algérie a grand besoin de ces inventions solaires !

Si un jour vous avez l'occasion d'acheter une telle valise solaire vous saurez que c'est un scientifique Algérien qui l'aura créée !

 

Un Algérien obligé de céder son invention : La «Valise solaire» ou l’autre victoire allemande

Baouha

par M’hammedi Bouzina Med : Bruxelles

Après cinq années de patience et de promesses de l’Algérie, le docteur Abene Abderahmane cède son invention, ‘la Valise solaire’, à un groupe allemand. Ce dernier va bientôt la commercialiser sur l’Algérie. Si ce n’est pas triste…

Il a tellement insisté pour que son pays, l’Algérie, s’octroie l’exclusivité de son invention : la ‘Valise solaire’. Il multipliait les contacts avec divers niveaux concernés : ministères, responsables de centres de recherche scientifique, responsables politiques, etc. Après plus de 5 ans, Abderrahmane Abene a fini, dans les bras d’une grosse société allemande, la «LUCAS – NÜLLE – GMBH». Elle produira la ‘Valise solaire’ et Abderrahmane a réussi à négocier l’exclusivité de sa commercialisation, en priorité, en Algérie, dès la rentrée sociale prochaine. De quoi s’agit-il en fait ?

Le chercheur algérien a mis au point une sorte de « valise » de la taille d’une valise diplomatique, équipée d’un panneau solaire, à haute intensité et qui est apte à fournir de l’énergie pour un appartement moyen avec ses équipements de base : frigo, radio, télé, etc. Quoique le procédé est connu depuis longtemps, la ‘Valise solaire’ est, de part sa taille, sa maniabilité et sa puissance, une vraie révolution. Elle peut servir et dépanner, aussi bien, des maisons isolées en campagne, fournir de l’énergie pour des équipements portables (ordinateurs, GPS etc.) Ses domaines d’utilisation sont innombrables, en ces moments de crise énergétique et son coût financier insignifiant. Le docteur Abene qui encadre des thésards (doctorat d’Etat) dans des écoles polytechniques en France, Suisse et Belgique et des doctorants venus d’Algérie, a présenté son invention en Algérie, voilà près de 5 ans. Il a été invité par la TV algérienne et a été reçu par de hauts responsables qui l’avaient rassuré sur son projet. Lui, a continué à améliorer la performance de son invention.

Il parle désormais de la « Valise solaire type 5 ». Malheureusement, après avoir toqué à toutes les portes pour que la fameuse valise soit produite en Algérie, par des Algériens, il a vite déchanté. « Je ne pouvais attendre plus. Je n’avais pas d’autres choix que de céder le brevet aux Allemands. Mon but est que cette valise vienne, vite, au secours de tous ceux qui en ont besoin. Et Dieu sait combien ils sont, en Algérie et ailleurs à travers le monde » déclare-t-il.

C’est donc, avec un cœur lourd et un sentiment d’inachevé qu’il a accepté l’offre allemande. Sentiment d’inachevé parce que Abderrahmane Abene a l’Algérie dans les tripes. Il ne cesse de faire le va-et-vient entre les universités européennes et algériennes : conférence dans près de 20 universités et centres de recherches, en Algérie, accueil et encadrement des étudiants doctorants algériens, en Europe, jumelage entre université…Plus, les nombreuses conférences et cours qu’il a donnés dans les universités algériennes ne lui ont pas encore été payés, à ce jour, soit après plus de 2 ans. Jusqu’aux billets d’avion qu’il paye de sa poche. A titre comparatif, le docteur Abene est invité, officiellement, aux USA, à Philadelphie, à la 2ème Conférence internationale et exposition sur le génie mécanique et aérospatial qui se tiendra du 8 au 10 septembre prochain. Cette conférence réunit, rappelons-le, des scientifiques, ingénieurs, directeurs de sociétés… dans les domaines de l’aérospatial, l’aérodynamique, l’aéronautique et le génie mécanique. C’est que le docteur Abene a déjà un passif, dans ces domaines. Sa propre thèse de doctorat a porté sur l’aérodynamique et l’aérospatial : il a été à l’origine de l’amélioration aérodynamique des ailes de l’avion Concorde, au temps où il valait encore.

Plusieurs flèches à son arc dira-t-on. Abderrahamane Abene dispose de 12 brevets scientifiques, tous enregistrés en Europe. Espérons que les 11 brevets restants ne finiront pas, tous, dans l’escarcelle de multinationales étrangères.

Les enfants d’Algérie qui innovent, créent et font le progrès, ailleurs ne demandent qu’un peu de confiance et de considération pour tout donner au pays, à leur terre natale.

 

03/07/2014

Reportage du Samedi 5 juillet 2014 à 19.00 sur TV5 - On a retrouvé la mémoire de l'eau ! Soins énergétiques par les ondes !

Une pratique de soins qui fait partie des soins énergétiques avec la lumière et les ondes.

La médecine d'aujourd'hui et de demain !

A savoir que l'eau, la lumière et  l'électricité sont les vecteurs des informations chez tous les humains et les être vivants de l'Univers..

 

Reportage à ne pas manquer, Samedi 5 juillet 2014 à 19.00 sur TV 5.

L'Empire des sciences

On a retrouvé la mémoire de l'eau

Documentaire
 
« Le jour où l’on admet que les ondes peuvent agir, on peut agir et traiter par les ondes. C’est un nouveau domaine de la médecine qui fait peur à l’industrie pharmaceutique », souligne Luc Montagnier.
Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Appliquant cette théorie à ses propres recherches, le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale...

A l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées. Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus. Une étonnante théorie qui a fait l’objet d’une énorme controverse. Rapidement, la validité de ses travaux fut mise en doute et Benveniste, rejeté par la communauté scientifique. Mais, poussé par la curiosité, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a repris ses recherches. Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques. « Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ». Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle », Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.
« Le problème, actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes », explique le Pr Marc Henry.
Des molécules d’ADN d’un patient infecté par le VIH hautement diluées dans de l’eau stérile sont placées sur un capteur d’ondes électromagnétiques relié à un ordinateur. Le signal obtenu, numérisé, est ensuite envoyé par mail à l’université du Sannio de Benevento, en Italie. Après avoir exposé un tube d’eau pure à ces ondes numérisées, l’équipe transalpine utilise la PCR, une technique révolutionnaire qui permet de répliquer une séquence d’ADN. Contre toute attente, une molécule identique à 98 % à l’originale parisienne a bien été reconstituée dans la solution aqueuse. L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises. Comment cela est-il possible ? Difficile de le savoir, car « le problème que ça pose actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes, et ça, ce n’est pas forcement facile pour eux », explique Marc Henry, professeur de chimie et de physique quantique à l’université de Strasbourg. Pour le Pr Luc Montagnier, qui travaille déjà sur des applications concernant le virus du sida, l’autisme, certaines scléroses en plaques, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, les débouchés sont immenses. Car cette découverte remettrait en cause l’approche médicale actuelle, autant sur le plan du diagnostic que sur celui de la thérapie – le corps humain étant composé à 70 % d’eau. « Le jour où l’on admet donc que les ondes peuvent agir, on peut agir par les ondes, souligne Luc Montagnier. Et à ce moment-là, on peut traiter par les ondes. C’est un nouveau domaine de la médecine qui fait peur à l’industrie pharmaceutique. »
Amandine Deroubaix
Documentaire
Durée
52’
Auteur Christian Manil
Réalisation Christian Manil et Laurent Lichtenstein
Production Doc en Stock, avec la participation de France Télévisions
Année 2013

Contact presse :
Anne-Sophie Bruttmann

Tél. : 01 56 22 92 53
 
 

Petite banniere 400x50

 

20:22 Publié dans Découvertes Scientifiques, Santé, Médecine | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

21/06/2014

Nassim Haramein et Thryve

Quand les homme et l'humanité comprendront ce qu'ils sont vraiment, ils se rendront libres de toute contrainte, religieuse et politique.


Le compte Youtube de Nassim Haramein et de sa fondation Resonance Project pour voir toutes ses vidéos ; Resonance Project Foundation

 

 

Nassim HARAMEIN par Isabelle Fouchet

http://resonance.is/isabelle-fouchet-shares-nassim-harame...

Dynamique du Double Tore - Nassim Haramein  

 

 THRIVE : Mais Que Faut-il Donc Pour Prospérer?