Logo blanc1

Apocalyse - Révélation : Le Pouvoir Mondial

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2015

Washington blâme Poutine pour les frappes russes sur « les rebelles soutenus par la CIA » en Syrie !!!!

Ce sont eux les civils touchés par les frappes russes en Syrie ? 

Les rebelles soutenus par la CIA pour renverser Assad !

Même combat qu'en Ukraine et mêmes pratiques !

Ne sommes-nous pas dans la période de l'Apocalyse qui veut dire la Grande Révélation qui sera faite à l'humanité ?

Toute cette excitation et ces manoeuvres organisées à l'encontre de Poutine ont bien un but précis : celui de l'empêcher de dévoiler toutes les vérités au Monde !

Et voilà qui est fait en partie, dévoilant que les objectifs de Washington et de ses alliés étaient bien ceux de renverser Assad, grâce aux mercenaires financés par la CIA et Cie, et ce, bien sûr, au détriment du peuple Syrien qu'ils massacrent depuis 4 ans, afin de s'accaparer ce pays pour le rattacher à Israël et créer le Grand Israël !

BANDES DE CRIMINELS !

BRAVO POUTINE !

Washington blâme Poutine pour les frappes russes sur « les rebelles soutenus par la CIA » en Syrie !!!!

Incroyable, lisez ça, nous sommes sur une autre planète :

Selon le sénateur américain John McCain, les bombardements russes en Syrie ont visé, aujourd’hui, des rebelles entraînés et financés par la CIA notamment pour combattre le groupe Etat islamique. « Je peux absolument confirmer que ces frappes visaient l’Armée syrienne libre ou des groupes qui ont été armés et entraînés par la CIA ».

« C’est une incroyable illustration de (…) ce qu’est la première priorité du (président russe Vladimir) Poutine », a ajouté M. McCain, président de la Commission des forces armées du Sénat. « C’est bien sûr pour soutenir » le président syrien Bachar al-Assad.

Un groupe de rebelles soutenu par les Etats-Unis a indiqué avoir été la cible de frappes russes menées aujourd’hui. Américains et Russes doivent se réunir d’urgence pour mettre en place un minimum de coordination et de dialogue pour éviter des incidents entre avions de chasse. Il s’agit d’éviter un incident militaire entre les avions russes et ceux de la coalition pilotée par les Etats-Unis en action depuis un an.

Selon le ministère de la Défense, l’armée russe a déployé plus de 50 avions et hélicoptères ainsi que des troupes d’infanterie de marine, des parachutistes et des unités de forces spéciales pour son dispositif militaire en Syrie

Lisez ce qu’écrit Zero Hedge, c’est complètement fou, on est dans le burlesque total :

Le mercredi, nous avons dit que même si nous avions été surpris de la rapidité avec laquelle la machine de propagande occidentale avait été mise en mouvement dans le sillage des premières frappes aériennes de la Russie en Syrie, il n’est pas du tout surprenant de voir des rapports faire surface disant que Moscou ciblait des forces soutenues par les USA plutôt que ISIS. 

Suite au mouvement qui a suivi la décision des législateurs russes de sanctionner officiellement les frappes aériennes en Syrie, Moscou n’a pas perdu de temps dans le lancement de son premier tour de raids aériens. De l’autre coté, l’Occident n’a pas perdu de temps en affirmant que la Russie ciblait  les zones qui ne sont pas connues pour être stratégiquement importantes pour ISIS.

Voici un regard sur deux titres qui résument bien l’ensemble de la rhétorique que vous êtes sur le  point d’entendre sans cesse émanant de tous les coins du monde occidental dans les jours et semaines à venir :

  • Les US sont préoccupés par L’INTENTION DE LA RUSSIE de protéger ASSAD : KERRY
  • Nous avons « de graves préoccupations» Si la Russie frappe des ZONES en DEHORS D’ISIS

Et voici le WSJ qui entre en jeu avec un aperçu du nouveau récit sur lequel Washington travaille dur, pour l’affiner :

Le président russe Vladimir Poutine a entrainé son pays directement dans la guerre en Syrie mercredi alors que les forces russes ont lancé leurs premières frappes aériennes contre ce que Moscou a dit être des objectifs de l’ État islamique au Moyen-Orient.

Mais les dirigeants occidentaux ont émis des doutes quant à savoir si la Russie avait vraiment l’intention de prendre part à la lutte contre l’Etat islamique, ou simplement d’élargir l’offensive du régime syrien contre un large éventail d’autres adversaires.

Mais à l’exception de la zone qu’est de la ville de Salamiyah dans la province de Hama, aucun des domaines énumérés par le régime syrien n’a de présence connue de combattants de l’état ​​islamique. Ils sont largement dominées par des factions rebelles relativement modérées et de groupes islamistes comme Ahrar al-Sham et la filiale d’Al-Qaïda le Front Al Nusra.

Et puis Reuters a sauté dans le train, en disant sur la base d’un entretien avec les commandants rebelles sur Skype, qu’ il était clair que des avions de combat russes ont délibérément visé des forces anti-régime autres que ISIS

Le point ici n’est pas de ne pas penser que Moscou ne vise pas les autres factions rebelles opérant en Syrie, il est de dire que 1) La Russie n’a jamais fait mystère de ses intentions de renforcer Assad par l’annihilation des éléments extrémistes visant à renverser le gouvernement de Damas, et 2) l’idée que les Etats-Unis et ses alliés régionaux sommes un bon juge de qui est un rebelle « modéré » et qui est, ou finira par être un terroriste, est risible.

En effet, grâce à la brutalité de l’ISIS, l’étiquette «modérée» est désormais ouvertement appliquée à Al-Qaïda (voir l’article du WSJ cité ci-dessus) qui semble suggérer que Washington préférerait une Syrie dirigée par Ayman al-Zawahiri, plutôt que Assad.

Eh bien, le jeudi de la machine de propagande des médias a passé la vitesse supérieure,  le  WSJ réprimandait maintenant efficacement la Russie pour frapper des zones contrôlées en partie par des « rebelles soutenus par la CIA ».

Voici plus :

La Russie a lancé des frappes aériennes en Syrie mercredi, prenant des responsables américains et occidentaux au dépourvu et provoquant de nouvelles condamnations suggérant que c’était la preuve que Moscou ne visait pas le groupe extrémiste Etat islamique, mais plutôt d’autres opposants au régime de Bachar al-Assad.

Une des frappes aériennes avaient touché une zone principalement tenue par les rebelles soutenus par l’Agence centrale de renseignement et les services d’espionnage alliés, selon des responsables américains, catapultant la crise syrienne à un nouveau niveau de danger et d’incertitude.

L’entrée de Moscou signifie que les militaires les plus puissants du monde, y compris les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, sont maintenant dans des missions de combat non coordonnées, ce qui accroît le risque de conflit dans le ciel de la Syrie. (sans compter la Chine qui est entrée carrément avec son porte avion dans le port de Tartous il y a quelques jours, pour prêter main forte aux russes ! ndlr)

Le Secrétaire américain à la Défense Ash Carter a déclaré que l’approche de la Russie de la guerre pour la défense de M. Assad, tout en ciblant ostensiblement les extrémistes, équivalait à « verser de l’essence sur le feu. »

«J’ai fait affaire avec eux pendant une longue période. Et ce ne sont pas le genre de comportement que nous devons attendre des professionnels de l’armée russe, « M.Carter a déclaré lors d’une conférence au Pentagone.

Les États-Unis et ses alliés étaient en colère contre les Russes sur de nombreux niveaux : qu’ils soutiennent M. Assad; qu’ils ne coordonnent pas leurs actions avec la coalition anti état islamique menée par les USA existante ; qu’ils ont fourni une dépêche laconique seulement une heure avant leurs opérations; ils ont exigé que  la coalition des Etats-Unis reste hors de l’espace aérien syrien ; et qu’ils ont frappé dans les zones où les rebelles anti-Assad de l’Etat islamique opèrent.

« Il semble qu’ils étaient dans des zones où il n’y avait probablement pas de forces d’ISIS , et c’est précisément l’un des problèmes avec cette approche globale», a déclaré M. Carter, le chef de la défense américaine.

Il y aurait un « problème avec l’approche » si l’objectif était de ne pas rétablir le régime d’Assad, mais parce que c’est l'objectif explicite (pas un secret, et non  un « mystère », alors que Washington insiste sur ça) de la Russie, il n’y a pas de « problème » du tout avec ça.

Retour au WSJ pour des comparaisons inévitables avec la Crimée et l’Ukraine :

L’agence d’espionnage des États-Unis a armé et entraîné des rebelles en Syrie depuis 2013 pour lutter contre le régime Assad. Les rebelles qui reçoivent un soutien en vertu d’un programme d’armement et d’entraînement séparé, géré par le Pentagone n’étaient pas dans les zones ciblées par la Russie dans ses frappes initiales, ont indiqué les responsables.

La combinaison de l’action imprévisible et unilatérale qui a bafoué les exhortations que les occidentaux avaient posées montre une ressemblance incontestable avec l’Ukraine, où M. Poutine a annexé la région de Crimée et a défié les exigences internationales de mettre fin à son soutien aux séparatistes.

La prise de décision de M. Poutine en Syrie reflète la façon dont il a abordé la question en Ukraine, a déclaré Andrew Weiss, vice-président des études au Carnegie Endowment for International Peace.

« Il essaie délibérément de faire les choses pour déstabiliser ses adversaires et il essaie toujours d’obtenir une sorte d’élément de surprise et un avantage tactique sur les gens, et en quelque sorte il joue avec ce qui maintient un effet de surprise constant pour retourner les événements  en sa faveur, » a déclaré M. Weiss, qui a travaillé sur la politique russe dans les administrations de George HW Bush et Bill Clinton.

Oui, une «ressemblance incontestable avec l’Ukraine », tout comme l’approche de Washington pour évincer Assad par la formation et l’armement des éléments extrémistes marque une « ressemblance incontestable » d’innombrables bévues de la politique étrangère US au Moyen-Orient où les résultats de l’ingérence de Washington finissent par être bien pire que la « problème » que les Etats-Unis essayent de trouver une «solution».

Zero Hedge – Wall Street Journal – resistanceauthentique – RT

 

18/09/2015

Astéroïdes en septembre ? Quand MSN.COM et EXPRESS.CO.UK osent contredire la NASA

Excellent !

C’est ni oui, ni non, la NASA n’en sait rien, et elle a pu très bien avoir reçu des ordres de ne rien dire, aussi, dans le doute….. il vaut mieux s’y préparer !

Quand MSN.COM et EXPRESS.CO.UK osent contredire la NASA …

Quand MSN.COM et EXPRESS.CO.UK osent contredire la NASA …

Puisque MSN.COM et express.co.uk sont des médias d'information réputés comme étant crédibles, ces articles prennent une certaine importance ...

Voici la traduction du texte complet de MSN.COM , publié aujourd'hui.

Mes commentaires sont en fin d'article.

Expert says meteor could wipe out Earth next week despite Nasa's claim we're safe

http://www.msn.com/en-gb/news/uknews/expert-says-meteor-could-wipe-out-earth-next-week-despite-nasas-claim-were-safe/ar-AAemjcv?li=AA9SkIr&ocid=mailsignoutmd

Un expert dit qu’un météore pourrait anéantir la Terre la semaine prochaine malgré l'affirmation de la Nasa qui affirme que nous sommes en parfaite sécurité

Avec juste un peu plus d'une semaine pour aller jusqu'aux premiers grondements de la fin des temps - il pourrait être temps de parfaire les compétences de planification d'urgence au cas où vous seriez le dernier homme vivant - après que toute la Terre ait reçu un impact catastrophique !

Comme une pléthore d'horreurs qui sont attendus à pleuvoir et ravager la planète, y compris des frappes de météores, des tremblements de terre, tsunamis et même comme certains le suggèrent un torrent de Dieu Tout-Puissant lui-même - nous avons décidé de prendre un peu de conseils d'experts qui disent que les observateurs de la fin du monde pourraient bien avoir raison quelque part.

Les théoriciens du complot n’ont toujours pas remarqué que lorsque la dernière journée de la terre viendra - insistant sur le fait qu'il pourrait se passer n’importe quoi entre le 22 au 28 Septembre - mais s’il fallait les croire - alors nous devrions commencer à dire bye-bye à nos proches bientôt.

 Le professeur Robert Walsh, directeur exécutif de la recherche à l'Université de Central Lancashire a puisé dans ses vastes connaissances pour mettre un peu de contexte historique pour ce prochain phénomène.

Ce que vous ne pouvez pas réaliser c’est que la Terre est frappée avec une centaine de tonnes de matériel extraterrestre chaque jour! Cependant, ces débris sont sous la forme de nombreuses petites roches, dont la majorité brûlent dans l'atmosphère de la planète.

La Terre a connu des effets très destructeurs dans le passé - il suffit de demander aux dinosaures ! Oh, attendez, vous ne pouvez pas! L'astéroïde tueur dans ce cas a été estimé à environ 10 km de diamètre. Donc, nous devons prendre la menace au sérieux.

En fait, en Février 2013, un caillou de la taille d’un camion a explosé dans les cieux au-dessus de Tcheliabinsk, en Sibérie. Spectaculairement pris par les appareils photos quand il a accéléré à travers le ciel, la force de l'explosion a fracassé les fenêtres, blessant des centaines de personnes. Cependant, le résultat pourrait être beaucoup plus dévastateur si ce genre d'événement avait été répété au-dessus d'un centre majeur de la population comme Londres, New York ou Pékin.

La communauté d'astronomie internationale prend au sérieux la plus petite menace d'une collision avec un astéroïde dévastateurEn Avril 2015, une conférence internationale organisée par l'Agence spatiale européenne a réuni plusieurs disciplines scientifiques (y compris les astronomes, physiciens et ingénieurs) pour débattre sur quelles seraient les possibilités pour voir se qui se passerait autour de la Terre face à une scène de collision d'astéroïdes.

La NASA indique que s’il y avait un objet assez grand pour faire le type de destructions comme celles indiquées pour Septembre indiqué dans les commentaires à travers les blogs et articles sur le Web, nous l’aurions déjà vu maintenant.

Le bureau d'objets géocroiseurs de la NASA au Jet Propulsion Laboratory est à la pointe de ce qui est aujourd'hui une collaboration mondiale pour regarder le ciel pour tous les astéroïdes qui pourraient menacer notre planète. Leur programme "Spaceguard" détecte et enregistre ces objets et essaie de déterminer leur nature; comme ce qui est de leur masse ou de quoi ils pourraient être constitués.

En 1994, Jupiter, la plus grosse planète de notre voisinage  astronomique, a connu un astéroïde de la comète Shoemaker Levy 9- ce fut la première fois que l'humanité avait prédit et qu’elle a pu ensuite observer un tel événement.

Les astéroïdes sont les débris rocheux laissés après la formation des planètes dans notre système solaire. La plupart se trouvent dans un énorme anneau de l'espace connu sous le nom de la ceinture d'astéroïdes quelque part entre les planètes Mars et Jupiter.

Cependant, certains se trouvent en dehors de la ceinture principale d'astéroïdes. Trois groupes appelés Atens, Amors, et Apollos sont ceux qui nous inquiètent ici sur Terre. Ils sont connus comme les astéroïdes les plus proches de la Terre et ils évoluent en spirale dans les parties intérieures du système solaire et peuvent parfois croiser le chemin de la Terre et de Mars.

En conséquence le Programme Effet impact de la Terre à l'Imperial College de Londres, sait que les vitesses d'impact typiques sont de 17 km /s pour les astéroïdes et 51 km / s pour les comètes.

Pour donner un peu de contexte sachons que:

• Une comète pourrait voyager d'Edimbourg à Londres en 10 secondes

• Un astéroïde pourrait voyager d'Edimbourg à Londres en un peu plus de 30 secondes

Il y a plusieurs façons d'essayer de faire dévier un astéroïde de sa trajectoire. La première est d'essayer la "méthode Hollywood" et simplement de la faire sauter ! Cependant, en dépit des effets visuels éventuellement spectaculaires qui pourraient résulter du "bombardement",  l'astéroïde cassé pourrait simplement devenir un essaim de roches légèrement plus petites et très destructrices se dirigeant vers notre planète. Vraiment, cela ne serait à utiliser ou en très très dernier recours,.

Un autre moyen serait de simplement donner un coup de pouce à l'astéroïde, pour changer sa trajectoire loin de la Terre. Frapper avec une sorte d'impact pourrait faire cela. Ou peut-être un engin spatial non habité avec assez de masse pourrait être mis en orbite autour de l'astéroïde pour  changer efficacement «l’attraction gravitationnelle» et modifier la trajectoire de cette façon.

Orbiter autour et atterrir sur une comète peut sembler comme des trucs de Star Trek. Cependant cela a été effectivement réalisé en 2014 par Rosetta de l'Agence spatiale européenne qui a également envoyé un petit atterrisseur appelé Philae  jusqu'à la surface de la comète.

Cependant, il a fallu une décennie à Rosetta  pour se rendre à sa destination avec la comète. Donc, on aurait besoin de nombreuses années pour dévier un impact dirigé la Terre, l'astéroïde aurait besoin d’être poussé ou tiré à des millions de kilomètres loin de la Terre.

Donc, avec l'anticipation en cours sur la fin du monde, le Dr Sarita Robinson, professeur de psychologie à l 'Université de Central Lancashire a examiné les raisons pour lesquelles nous sommes tellement fascinés par la fin du monde!

Pourquoi les gens sont attirés par ces croyances est une question intéressante. Une possibilité est que dans un monde qui est imprévisible, il offre un sentiment de contrôle. Les gens peuvent être préoccupés par l'avenir et ce qu'il faut planifier, mais sans aucune information de base des plans cela peut s’avérer difficile. Si un leader charismatique vous dit que le monde va finir à une date précise, vous pouvez planifier pour l'événement. En ayant une date de planification vous enlevez l'incertitude dans votre vie.

Le problème vient quand la fin du monde n’arrive pas. Il peut être très difficile pour les gens quand ils découvrent soudainement que le monde n'a pas pris fin. Ils ont besoin de trouver un moyen d’expliquer pourquoi on est encore ici, tels que les erreurs de calculs .

En 1938, aux États-Unis une station de radio a diffusé une version du livre de HG Wells «La Guerre des Mondes", mais le jeu radiophonique était censé être une émission en direct d'un événement réel de la vie. Ce fut dans les jours avant que vous pourriez vérifier des choses sur l'internet et les gens de confiance pour les nouvelles à la radio. En conséquence des milliers de personnes auraient fui leur maison pour échapper à l'invasion martienne.

Des comportements similaires ont été observés en 1992 lorsque la BBC a diffusé un drame appelé Ghostwatch, un documentaire «en direct» où certaines personnes croyaient qu’un vrai poltergeist s’était échappé et que ce serait la fin des temps. Les gens ont signalé des problèmes psychologiques chez les enfants après avoir vu le spectacle.

Certaines personnes croient que la pleine lune a un effet négatif sur le comportement humain , l'hypothèse Transylvanie. Cependant, aucune preuve réelle n'a été trouvée.

Une étude des admissions au service d'urgence a démontré que la pleine lune a été associée à une augmentation significative de morsures d'animaux à l'homme. D'autres études ont noté une légère hausse dans les nominations de médecins généralistes dans les 6 jours suivant la pleine lune. Cependant, d'autres études n’ont rapporté aucun lien entre la pleine lune et une augmentation des traumatismes / violence menant à des hospitalisations et aucune augmentation de la violence et de l'agression à ceux qui résident dans des unités psychiatriques.

Estimant que la fin du monde est proche n’est pas une mauvaise chose si elle ne perturbe pas votre vie quotidienne. Tant que vous ne vendez pas votre maison pour dépenser l'argent pour passer de belles vacances ou pour le donner à un chef de la secte de préparation pour la fin du monde ne peut pas être une mauvaise idée. La plupart d'entre nous ne prennent pas de risques et prennent la vie quotidienne au sérieux.

Nous ne pouvons pas penser à propos de risques tels que ce que nous pourrions faire s’il y avait une pandémie de grippe par exemple. Il est tout à fait logique de garder un peu de nourriture et de l'eau dans votre maison pour les urgences. La plupart des gens ne veulent pas penser à la mort parce que c’est psychologiquement inconfortable. Par conséquent la plupart d'entre nous ne font pas les tâches de préparation de tous les jours sensibles (telles que le maintien d'une couverture et d'un flacon de café dans la voiture au cas où nous sommes coincés dans la neige en hiver).

Les gens qui sont en détresse en fin de prédictions mondiales devraient essayer de rationaliser et de remettre en question leurs pensées négatives.

*******************************************

Fin de l'article

Excellent article , d'ailleurs.

En effet , il est sage de se garder une petite réserve d'eau et de nourriture au cas ou , on ne sait jamais.

Le plus important est de rester soi-même , de continuer nos activités quotidiennes normales , de surtout ne pas tomber sous la domination d'un gourou qui prendra votre précieux temps et surtout votre argent.

Personnellement , je ne croie pas qu'un météore va entrer en collision avec notre terre à la fin du mois , mais ce n'est que mon opinion personnelle , personne n'en a la certitude , même pas la NASA.

Voici ce que express.co.ukécrivait il y a quelques jours :

Paul Chodas, du bureau d'objets géocroiseurs de la NASA à sa Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, en Californie, a déclaré: "Il n'y a aucune preuve existante qu'un astéroïde ou tout autre objet céleste soit sur une trajectoire qui causerait un impact avec la Terre." En fait, non un seul des objets connus a une chance crédible de frapper notre planète au cours du prochain siècle » la Nasa a également publié un communiqué sur son site pour  rassurer le public mondial pour dire que les histoires effrayantes ne sont pas vraies. Mr Chodas a ajouté: ". Il n'y a pas de base scientifique, pas l'ombre d'une preuve, qu’un astéroïde ou tout autre objet céleste causera un impact sur la Terre à ces dates. " S’il y avait tout objet suffisamment grand pour faire ce genre de destruction en Septembre, nous avons vu quelque chose dès maintenant.

La "NASA ne piste qu’environ 13,000 astéroïdes proches de la Terre », mais accepte de dire que ce chiffre est seulement d'environ 2% de ceux là et il n'a aucune idée de l'endroit où le 98% restant se trouvent.

Source :

SIX énormes astéroïdes s’en viennent

13 Septembre 2015

http://www.bengarneau.com/2015/09/six-enormes-asteroides-...

Donc, la NASA ne connaît que 2 % des astéroïdes.

Cependant, ils affirment qu'aucun objet ne va nous frapper, et c'est valide pour les 100 prochaines années.

Vous voyez le problème comme moi, ils négligent les 98 % des astéroïdes qu'ils ne connaissent pas.

Donc, est-ce qu'un astéroïde va nous frapper dans quelques jours ?

Réponse :

La NASA ne peut pas le savoir, elle n'en sait pas plus à ce sujet que vous et moi.

Mais on aura la réponse dans quelques jours ...

 

 

 

28/08/2015

Prophéties des Rose-Croix du 13 décembre 2011 et Nibiru la planète ailée

Nous vous proposons à la lecture les Prophéties des Rose-Croix établies le 13 décembre 2011 que nous avons trouvées très intéressantes à plusieurs titres :

1 : des prophéties qui semblent correspondre à ce que nous pourrions vivre lorsque nous serons en 5ème dimension, dans l'ère de la spiritualité et de la télécommunication télépathique. 

 

L'auteur ne parle pas d'une unique religion mondiale, mais d'une religion universelle et du futur genre humain, qui serait celui de Androgynie, etc.. 

 

Sauf qu'en 5ème dimension, nous n'aurons plus besoin de religions parce que notre unique religion, c'est l'UNI-VERS avec lequel nous devons reformer l'UN-ité.


2 - les prophéties des Rose-Croix, écrites par Serge TOUSSAINT
Grand Maître, nous donnent la date du 13 décembre 2011, mais à laquelle s'ajoute, une autre date, celle de : l'Année R+C 3364. Ce qui donnerait à aujourd'hui, l'année R+C 3368.

On nous dit que Nibiru pourrait avoir un cycle de révolution autour de notre système solaire de 3657 ans.
La question est celle de savoir quand Nibiru est passée pour la dernière fois ?


Avec toutes les manipulations des dates des calendriers dont notamment celle du calendrier Grégorien qui nous a été imposé, nous ne savons plus où nous en sommes réellement par rapport au calendrier galactique.

3 - les logos utilisés dans la lettre des prophéties et sur leur site qui sont pour la plupart des logos Francs-maçons, et notamment pour celui qui leur sert d'en-tête des courriers et qui représentent Nibiru la planète ailée.

Du coup, même si le texte des prophéties est intéressant, il ne peut  faire naître que méfiance pour ceux qui connaissent les symboles des Francs-maçons, des Illuminati et des AN-NUNAKIS


Origine du fichier, cet article sur le net :

Un fichier PDF sécurisé. Le site des Rose-Croix, et leurs documents : http://www.rose-croix.org/01_documents.html

 

Prophéties des Rose-Croix
http://www.rose-croix.org/Documents/propheties_des_rose_c...

Vous avez plusieurs fichiers et documents sur lesquels on retrouve les piliers de la Franc-maçonnerie et la reproduction de la planète Nibiru, s'agissant de la Charte des citoyens du Monde et la déclaration des devoirs de l'Homme. Il y en  d'autres dans les documents qui sont en ligne, mais nous nous contentés de ne prendre que ces deux fichiers PDF, plus le dossier Positio.  

Ci-dessous, vous avez le texte des prophéties et de certains logos représentant Nibiru, la planète ailée.

Petit rappel des représentations de la Planète Nibiru qui était aussi utilisée par Hitler dans ses symboles nazis.

 

Le logo des Rose-Croix

 

La planète Nibiru avec un phoeœnix au milieu

 

La planète Nibiru, représentée par les anciens

 

Nouvelle image (7).jpg

Hitler et la représentation de la planète Nibiru qui ressemble à un phoenix

 

HITLER ET LA CONFRERIE DU VRIL
La Loge Lumineuse du Soleil Noir des SS

 

LA SOCIETE THULE
Idéologie Mystique du IIIe Reich

 

 

Le billet de 1 dollar US avec le phœoenix sur la droite 

 

 

Le logo tronqué de la planète Nibiru, le Sceau des USA

 


et le Phoenix sur le billet de 1 dollar 

Voilà, nous espérons que nous nous sommes compris.

Passons aux prophéties des Rose-Croix

 

 

ORDRE DE LA ROSE-CROIX

MOUVEMENT PHILOSOPHIQUE, INITIATIQUE
ET TRADITIONNEL MONDIAL

Le 13 décembre 2011 - Année R+C 3364


«La plus utile des prophéties est celle qui annonce un monde meilleur».

 

PROPHÉTIES DES ROSE-CROIX

 

Comme vous le savez, la plupart des prophéties émises jusqu'à présent ont annoncé et annoncent encore des événements négatifs et dramatiques pour l'humanité. La crise généra­lisée à laquelle elle est confrontée depuis plusieurs années semble les accréditer et, par là même, suscite des peurs et des angoisses que certains n'hésitent pas à entretenir et à exploiter à des fins diverses. Les Rose-Croix, quant à eux, ont toujours considéré qu'il ne fallait pas les interpréter à la lettre et que nombre d'entre elles n'avaient au mieux qu'une valeur symbolique ou allégorique. Quoi qu'on en dise, l'avenir du monde sera ce que les hommes en feront indi­viduellement et collectivement, ce qui engage avant tout leur libre arbitre et leurs choix à court et moyen terme. Par ailleurs, nous pensons qu'ils disposent de toutes les facultés physiques, mentales, psychiques et spirituelles voulues pour le rendre positif et permettre ainsi à tous, sans distinction, d'être heureux et de s'épanouir sur tous les plans.

 
 
La suite en téléchargement PDF : ICI
 
 

Déclaration des devoirs de l'Homme en PDF : ICI

 

 

Charte des Citoyens du monde en PDF : ICI

 
 
 
 

Positio en PDF : ICI

 
 
 

 



24/08/2015

Nibiru : Mondes en collision du Dr. Immanuel Velikovsky, le plus grand visionnaire du siècle !

Cet article se compose de plusieurs articles.

 

SOMMAIRE :

1 - Dans ce premier article vous trouverez la présentation du Dr. Immanuel Velikovsky et de ses oeuvres extraordinaires, à lire absolument !

2 - Vous pourrez télécharger les 3 principaux livres que nous avons sélectionnés pour vous par ces liens :

 

Livres à télécharger sur NIBIRU du Dr Velikovsky Immanuel

 

IMMANUEL VELIKOVSKY

 
[image]
Russe d'origine, génie scientifique, ami d'Albert Einstein, Velikovsky a publié entre 1950 et 1979 une série d'ouvrages, dont:
 

* - Mondes en collision (Worlds in Collision) (1950), Éd. le Jardin des Livres, 2004. 

* - Les Grands Bouleversements terrestres (Earth in Upheaveal) (1955), éditions Stock 1982; rééd. le Jardin des Livres, 2005.   

* - Le Désordre des siècles (Ages in Chaos) (1952), Éd. le Jardin des Livres, 2006. Œdipe et Akhénaton (Oedipus and Akhnaton) (1960), Éd. Robert Laffont, coll.

* - Les Énigmes de l'univers, 1999.

* - Peoples of the Sea 1977 (Book club associates)

* - Ramses II and his Time 1978 (Doubleday)

 
Ouvrages qui ont agité et agitent toujours le monde scientifique.
 
Pour Velikovsky, l'histoire de l'humanité est jalonnée de catastrophes naturelles d'origine cosmique qui éclairent d'un jour nouveau nombre de grands mythes du passé, tels les plaies d'Egypte et le déluge. « J'entends établir qu'au milieu du deuxième millénaire avant notre ère, la Terre subit l'un des plus grands cataclysmes de son histoire. Un corps céleste, tout récemment entré dans le système solaire - une nouvelle comète - s'approcha très près de la Terre. On peut reconstituer le récit de ce cataclysme d'après les témoignages fournis par un grand nombre de documents». Parmi ces documents, Velikovsky cite la Torah (Livre de l'Exode), le Manuscrit Quiché des Mayas, etc...
 


mondes_collision.jpg

 

Les principaux thèmes abordés dans ce livre :

Les trompettes de l'Apocalypse (les étranges sons entendus de partout dans le monde),

Le monde rouge, (les eaux et la Terre, rouges)

La pluie de pierres (météorites, grêle)

Le Naphte ou le pétrole

Les ténèbres (les 3 jours d’obscurité lors de l’inversion des pôles des pôles magnétiques et l’absence de soleil),

Les séismes

L'ouragan

La marée

L'étincelle

L'effondrement du ciel

La terre et la mer en ébullition

Le renversement des pôles

 

Découvrons  en vidéo, la présentation  du  Dr. Immanuel Velikovsky et de ses livres par Pierre Jovanovic.

 

Mondes en collision du Dr. Immanuel Velikovsky commenté par P. Jovanovic

 

Est-il exact que la terre a été bouleversée par des cataclysmes sans précédent ? Pourquoi les livres bouddhiques parlent-ils d'une année à 360 jours ? Pourquoi les scientifiques enregistrent-ils des inversions de polarité dans les rochers ? Pourquoi les océans se sont-ils massivement déplacés et les jungles transformées en déserts ? Comment explique-t-on la présence de mammouths en Sibérie - instantanément gelés alors qu'ils étaient en train de mâcher tranquillement - sachant que leur examen prouve qu'ils vivaient dans un climat tempéré ? Et pourquoi ont-ils tous été décimés d'un seul coup ? D'où viennent les palmiers retrouvés au pôle Nord ? Depuis quand le 13 porte-t-il malheur ? Comment expliquer que le papyrus égyptien Ipuwer ainsi que les textes aztèques, chinois et mayas confirment le texte de la Bible des dix plaies d'Egypte ? Et pourquoi ce livre est-il le plus combattu et censuré de tous les temps ? Dans ce livre, le plus controversé de l'histoire de l'édition moderne, le Dr Velikovsky, répond de manière si révolutionnaire qu'on en ressort avec un choc intellectuel. Cette édition 2003 contient la biographie de Velikovsky reconnu maintenant comme l'un des plus grands génies du XXe siècle, l'histoire du livre, des documents, la liste de ses découvertes incroyables - confirmées depuis par les sondes spatiales - et bien sûr "Mondes en collision ".

 

Mondes en collision du Dr. Immanuel Velikovsky


 

 

Nibiru - Mondes en collision - Velikovsky Immanuel : Année - 1950

  Livres sur NIBIRU de Velikovsky Immanuel

 

1er livre : Mondes en collision - 1950

2ème livre : Les grands bouleversements terrestres - 1955

3ème livre : Le désordre des siècles - 1952

 

1er LIVRE : ANNEE 1950

 

Velikovsky Immanuel - Mondes en collision

Lien permanent VVelikovsky Immanuel

Auteur : Velikovsky Immanuel
Ouvrage : Mondes en collision
Année : 1950

mondes_collision.jpg

 




Lien de téléchargement :

Velikovsky_Immanuel_-_Mondes_en_collision.zip

 

Présentation du livre par l'éditeur

 Est-il exact que la terre a été bouleversée par des cataclysmes sans précédent ? Pourquoi les livres bouddhiques parlent-ils d'une année à 360 jours ? Pourquoi les scientifiques enregistrent-ils des inversions de polarité dans les rochers ? Pourquoi les océans se sont-ils massivement déplacés et les jungles transformées en déserts ? Comment explique-t-on la présence de mammouths en Sibérie - instantanément gelés alors qu'ils étaient en train de mâcher tranquillement - sachant que leur examen prouve qu'ils vivaient dans un climat tempéré ? Et pourquoi ont-ils tous été décimés d'un seul coup ? D'où viennent les palmiers retrouvés au pôle Nord ? Depuis quand le 13 porte-t-il malheur ? Comment expliquer que le papyrus égyptien Ipuwer ainsi que les textes aztèques, chinois et mayas confirment le texte de la Bible des dix plaies d'Egypte ? Et pourquoi ce livre est-il le plus combattu et censuré de tous les temps ? Dans ce livre, le plus controversé de l'histoire de l'édition moderne, le Dr Velikovsky, répond de manière si révolutionnaire qu'on en ressort avec un choc intellectuel. Cette édition 2003 contient la biographie de Velikovsky reconnu maintenant comme l'un des plus grands génies du XXe siècle, l'histoire du livre, des documents, la liste de ses découvertes incroyables - confirmées depuis par les sondes spatiales - et bien sûr "Mondes en collision ". Si vous ne connaissez pas encore ce livre, alors attendez-vous à le lire d'une seule traite !!!

Quatrième de couverture

Est-il exact que la Terre a été bouleversée par des cataclysmes sans précédent ? Comment explique-t-on la présence de mammouth en Sibérie alors que leur examen prouve qu'ils vivaient dans un climat tempéré ? Et pourquoi ont-ils tous été décimés d'un seul coup ? D'où viennent les palmiers retrouvés dans les pôles ? Pourquoi 2000 ans avant J-C, les astronomes ne dessinaient-ils jamais la planète Vénus? Comment expliquer le mythe grec de la « Naissance de Vénus » si merveilleusement illustré par Botticelli ? Pourquoi les romains disaient-ils qu'Athéna est née de Jupiter pour aller se battre avec Mars ? Pourquoi les océans se sont-ils massivement déplacés et les jungles transformées en désert ? Comment expliquer que le papyrus égyptien Ipuwer, en plus des textes aztèques, chinois et mayas, confirment ce que la Bible présente sous forme des dix plaies d'Egypte ? Pourquoi les scientifiques enregistrent-ils des inversions de polarité dans les rochers anciens ? Et pourquoi cet ouvrage est-il le plus combattu de tous les temps ? Cette édition 2003 contient la biographie de Velikovsky, l'histoire du livre, des documents, des listes, une liste de ses découvertes incroyables (confirmées depuis par les sondes spatiales), et bien-sûr le “Mondes en collision” lui-même, avec les sources sous forme de plus de 1000 notes bas de page.

Préface. Ce livre a pour sujet les guerres qui bouleversèrent la sphère céleste dans les temps historiques, et auxquelles notre planète participa. Il ne décrit que deux actes d'un grand drame : le premier se déroula il y a trente-quatre à trente-cinq siècles, au milieu du deuxième millénaire avant notre ère ; le second au cours du VIIIe et au début du VIIe siècle avant J. C., il y a quelque vingt-six siècles.

Cet ouvrage comporte donc deux parties, précédées d'un prologue. Le principe de l'harmonie et de la stabilité des sphères céleste et terrestre est le fondement même de notre conception présente de l'Univers, qui trouve ses expressions essentielles dans la Mécanique céleste de Newton et dans la théorie darwinienne de l'évolution. Si ces deux savants sont sacro-saints, ce livre est une hérésie. Et pourtant la physique moderne, avec sa théorie de l'atome et des quanta, constate des bouleversements dramatiques dans le microcosme - l'atome - prototype de notre système solaire ; une théorie qui envisage la possibilité de phénomènes semblables dans le macrocosme - le système solaire - ne fait qu'appliquer à la sphère céleste les concepts de la physique moderne.

Ce livre s'adresse au savant comme au profane; j'entends que nulle formule, nul hiéroglyphe ne barrera la route à qui en entreprendra la lecture. S'il arrive que des témoignages historiques ne cadrent pas avec certaines lois déjà formulées, il importera de se rappeler que la loi n'est que la consécration de l'expérience et de l'expérimentation, et qu'en conséquence les lois doivent se plier aux faits historiques, non les faits aux lois. Je n'exige pas du lecteur qu'il accepte une théorie les yeux fermés : je l'invite au contraire à se demander en toute sincérité s'il s'agit là d'un livre de fiction pure ou bien d'une oeuvre solide, fermement étayée par des faits historiques; je le prie de me faire crédit sur un seul point, au reste secondaire pour la théorie des cataclysmes cosmiques : j ai utilisé un tableau synchronique de l'histoire d'Égypte et d'Israël qui n'est pas orthodoxe.

Au printemps 1940 il m'est brusquement venu à l'idée que quelque gigantesque cataclysme avait eu lieu au temps de l'Exode : de nombreux textes des Écritures en apportaient l'éclatant témoignage. Dès lors, cet événement pouvait servir à déterminer la date de l'Exode d'Israël dans l'histoire de l'Égypte, ou à établir le tableau synchronique de l'histoire des deux peuples. C'est ainsi que j'entrepris « Ages in chaos », qui est la reconstruction de l'histoire du monde antique depuis le milieu du second millénaire avant notre ère jusqu'à Alexandre le Grand.

Dès l'automne 1940, j'eus l'impression d'avoir saisi la vraie nature de cette gigantesque catastrophe; pendant neuf ans je menai de front deux tâches, en écrivant de concert l'histoire politique et l'histoire naturelle de cette époque. « Ages in chaos » fut achevé le premier; il ne sera cependant publié qu'après « Mondes en collision ».

Dans ce dernier livre j'étudie les deux ultimes actes d'un grand drame cosmique; certains actes antérieurs, tel le Déluge, feront l'objet d'un autre volume. Le récit à la fois cosmologique et historique que contient le présent ouvrage s'appuie sur les témoignages des textes de l'histoire du monde entier, sur la littérature classique, les épopées nordiques, les livres sacrés des peuples d'Orient et d'Occident, les traditions et le folklore des tribus primitives, sur de vieilles inscriptions et d'antiques cartes astronomiques, sur les découvertes archéologiques, géologiques et paléontologiques. Mais si des bouleversements cosmiques se sont produits dans le passé historique, pourquoi la race humaine n'en a-t-elle pas conservé le souvenir? Pourquoi n'en retrouve -t-on la trace qu'au prix de recherches obstinées ? Le chapitre « l'amnésie collective » éclairera ce problème. Mon travail ressemblait assez à celui du psychanalyste qui, à partir de souvenirs et de rêves discontinus, reconstruit une expérience traumatique oubliée, qui imprima une trace profonde sur l'enfance d'un individu. En appliquant la même méthode à l'histoire de l'humanité, on se rend compte que les inscriptions ou les thèmes des légendes jouent un rôle comparable à celui des souvenirs et des rêves dans l'analyse d'une personnalité. Est-il possible, à partir de ces données polymorphes, d'établir des faits certains?

Nous comparerons, nous opposerons sans trêve un peuple à l'autre, les récits épiques aux cartes astronomiques, et la géologie aux légendes, jusqu'à obtenir enfin des faits authentiques. Dans quelques cas il est impossible d'affirmer avec certitude qu'un document ou une tradition se rapporte à telle ou telle de ces catastrophes qui se produisirent au cours des âges; il est même probable que certaines traditions ne sont qu'une synthèse d'éléments appartenant à des âges différents.

Dans l'analyse finale il n'est cependant pas capital de discriminer les éléments de chaque catastrophe individuelle. Il paraît autrement plus important, nous semble-t-il, d'établir :

1° que certains bouleversements physiques ont véritablement existé, qui affectèrent le globe entier aux époques historiques;

2° qu'ils furent provoqués par des agents extraterrestres;

3° que l'identification de ces agents est possible.

Ces conclusions entraînent de multiples conséquences. Qu'il me soit permis d'en réserver l'examen pour l'épilogue de ce livre. Quelques personnes ont lu le manuscrit de mon livre et m'ont présenté des suggestions et des remarques pleines d'intérêt. Ce sont, dans l'ordre chronologique de leur lecture :

Dr Horace M. Kallen, ancien doyen de la Graduate Faculty of the New School for Social Research, New- York ;

John J. O'Neill, rédacteur scientifique du New York Herald Tribune ;

James Putnam, co- éditeur de la Macmillan Company ;

Clifton Fadiman, critique et commentateur littéraire ;

Gordon A. Atwater, directeur du Hayden Planetarium à l'American Museum of Natural History, New-York.

Ces deux dernières personnalités ont spontanément demandé à lire cet ouvrage, après que Mr. O'Neill en eut fait la critique dans le Herald Tribune du 11 août 1946. Je leur exprime ici ma reconnaissance, mais la responsabilité des idées et du texte incombe à moi seul.

Miss Marion Kuhn a bien voulu revoir le manuscrit et m'a aidé dans la correction des épreuves. Il est courant qu'un auteur dédie un de ses ouvrages à sa femme, ou mentionne son nom dans la préface. J'ai toujours considéré que cet usage comportait une certaine part d'ostentation; mais il m'apparaît, à l'heure où ce livre va voir le jour, qu'il serait d'une rare ingratitude de ne point signaler que ma femme Elishevay a consacré presque autant de temps que moi-même. Je lui dédie ce livre. Au cours des années où je composais mes deux livres, une catastrophe mondiale, celle-ci provoquée par l'homme faisait rage : les hommes s'entre-tuaient sur la terre, sur les mers et dans l'air. C'est pendant cette guerre que l'homme a découvert le moyen de dissocier quelques-uns des éléments constitutifs de l'univers - les atomes de l'uranium. Si un jour il parvenait à résoudre le problème de la fission et de la fusion des atomes dont la croûte terrestre, son eau et son atmosphère se composent, il se pourrait qu'il déclenchât fortuitement des réactions en chaîne telles, que notre planète perdrait toute chance de survie et se verrait définitivement éliminée des membres de la sphère céleste. Immanuel Velikovsky.