Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2017

L’Histoire se répète : « La France en marche », slogan de Vichy, de Pétain à Macron

Avec Macron, le 4ème REICH en MARCHE pour détruire la France en se mettant sous la tutelle de l'Allemagne, comme il le reconnaît lui-même dans l'article ci-après :  Qui présidera la France en réalité si Macron est élu? Demandez à Marine…


L’Histoire se répète : « La France en marche », slogan de Vichy
 

Macron partisan comme Pétain de la collaboration avec l’Allemagne, de l’Europe nouvelle et de la lutte contre le bolchevisme (rebaptisé “menace russe”) ? Savoureux clin d’oeil de l’Histoire en direction d’un candidat qui ne cesse, avec le soutien de tout le système, de dénoncer le péril de l’extrême droite et du parti de « l’anti-France »OD 

Film de propagande

 

 

Source : Twitter (merci à Franck)

Rappels :

Adoubé à Berlin, Emmanuel Macron se présente comme le seul candidat vraiment pro-européen

Un conseiller d’Angela Merkel : « Le seul qui nous dit ce qu’on veut entendre »

« Je ne suis pas face à Berlin, je suis avec Berlin […] Je ne vais pas dire aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin ». 

 

 

 

23/10/2015

Netanyahou/Hitler : le nouveau révisionniste de la seconde guerre mondiale

Si vous l’avez manqué, ça vaut le coup de lire et d’écouter cela !

N'importe quoi pour faire supporter le massacre des Juifs aux musulmans !

C'est devant le 37ème congrès sioniste que le Premier ministre israélien a dédouané Hitler de la responsabilité de l'extermination des juifs européens, expliquant que c'était le grand mufti de Jérusalem qui aurait suggéré l'idée au dirigeant nazi.

Sauf que durant la seconde guerre mondiale, la Palestine était encore sous colonisation Anglaise !

3 articles ci-dessous :

Selon Benjamin Netanyahou, Hitler n'a pas voulu exterminer le peuple juif
21 oct. 2015

Benjamin Netanyahou

C'est devant le 37ème congrès sioniste que le Premier ministre israélien a dédouané Hitler de la responsabilité de l'extermination des juifs européens, expliquant que c'était le grand mufti de Jérusalem qui aurait suggéré l'idée au dirigeant nazi.

L'Allemagne affirme sa responsabilité dans le génocide juif après les propos de Benjamin Netanyahou
21 oct. 2015

Benjamin Netanyahou

L'Allemagne a eu une responsabilité «inhérente» dans l'extermination systématique des Juifs d'Europe. Telle est la mise au point de Berlin après la sortie du Premier ministre israélien qui a dédouané les Nazis du crime, accusant le Mufti de Jérusalem

Affaibli par ses propos sur Hitler, Benjamin Netanyahou rencontre John Kerry
22 oct. 2015

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et John Kerry le 22 octobre

La rencontre entre Benjamin Netanyahou et John Kerry a été quelque peu assombrie par les propos du Premier ministre israélien, qui a récemment affirmé qu’Adolf Hitler avait décidé le génocide des juifs sous l'influence du grand mufti de Jérusalem.

 

 

Le 3ème Reich : Le Pacte avec le Diable. (Vidéo)

Le 3ème Reich : Le Pacte avec le Diable
Documentaire Choc !

Interdit au - de 10 ans

 

Petite banniere 400x50

 

14:34 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Film, Hitler, Nazisme | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

19/10/2015

France/Popularité: Hollande perd 3 points, à 20%

C’est Bachar Al-Assad qui doit partir qui est plébiscité par son peuple à 75 % ou Hall’andouille qui insupporte de plus en plus de Français mais qui fait avancer les plans des Atlantistes et les intérêts des Banksters, promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ?  

France/Popularité: Hollande perd 3 points, à 20%
Oct 18, 2015 16:52 UTC

La lente dégringolade de la popularité de Hollande....

La lente dégringolade de la popularité de Hollande....

IRIB- La popularité du président de la République s'élève à 20% contre 23%, en septembre, tandis que 79%, (+2%) des personnes interrogées, se disent mécontentes de François Hollande, selon un sondage Ifop à paraître, dans "Le Journal du Dimanche".

Parmi les personnes, dites satisfaites, 18% (-3%) se sont déclarées "plutôt satisfaites", et 2% (=), "très satisfaites". Inversement, chez les mécontents, 41% (+2%) sont "plutôt mécontents", et 38% (=), "très mécontents". 1% des sondés ne se sont pas prononcés.

 
La popularité du chef de l'Etat baisse de 3%, à 58%, chez les sympathisants socialistes, alors que l'insatisfaction à son égard monte de 1%, à 96%, chez les sympathisants des Républicains et ceux du Front national.

 

18/10/2015

Des militaires américains forcent l'entrée de l'hôpital de MSF deux semaines après le bombardement

Pour détruire les preuves de leurs crimes !

Le respect des Droits de l'Homme selon les ricains !

Que fait l'ONU, l'Organisation Nazie Universelle ? 

Des militaires américains forcent l'entrée de l'hôpital de MSF deux semaines après le bombardement

Guilhem Molinie, le directeur de l'hôpital de Kunduz a déploré l'intrusion américaine

Source: Reuters : Guilhem Molinie, le directeur de l'hôpital de Kunduz a déploré l'intrusion américaine

 

Après avoir bombardé l'hôpital Médecins Sans Frontières de Kunduz, l'armée américaine a forcé l'entrée de ce dernier, hier. MSF déplore que des preuves aient pu être détruites.

RT en Français avec AFP

Après avoir reconnu une bavure, l’armée américaine tente-t-elle de détruire des preuves? C’est en tout cas l’opinion de Médecins sans Frontières qui a déploré, ce matin, l’incursion d’un véhicule militaire américain dans l’hôpital de Kunduz, en Afghanistan. C’est ce même hôpital qui a été victime d’un bombardement américain qui a fait 24 morts le 3 dernier.

 

Selon MSF, jeudi après-midi, un véhicule blindé américain est ainsi entré de force jeudi après-midi dans le complexe de l'hôpital, abimant son portail, apparemment sans savoir que des cadres de Médecins sans Frontières (MSF) se trouvaient alors sur place, dont son directeur dans le pays, Guilhem Molinie.

 

Ce dernier a dénoncé une intrusion, intervenue selon lui «en dépit d'un accord (...) stipulant que MSF devait être informée avant chaque nouvelle étape de la procédure (de l'enquête américano-afghane) impliquant le personnel ou les actifs de l'ONG. Leur intrusion non annoncée et de force a endommagé le complexe, détruit de possibles preuves et généré du stress et de la peur chez l'équipe de MSF», a-t-elle ajouté.

En savoir plus : Wikileaks lève un fonds pour faire la lumière sur le bombardement de l'hôpital de Kunduz

De leur côté, les militaires américains ont affirmé qu’ils étaient autorisés à venir dans l’hôpital dans le cadre de l’enquête menée conjointement par les Etats-Unis et l’Afghanistan. Après une heure et demi de discussions, les soldats américains ont finalement été autorisés à entrer, mais sans leurs armes, dans le bâtiment en partie détruit et rendu inopérant par le bombardement.

 

Ce dernier a dénoncé une intrusion, intervenue selon lui «en dépit d'un accord (...) stipulant que MSF devait être informée avant chaque nouvelle étape de la procédure (de l'enquête américano-afghane) impliquant le personnel ou les actifs de l'ONG. Leur intrusion non annoncée et de force a endommagé le complexe, détruit de possibles preuves et généré du stress et de la peur chez l'équipe de MSF», a-t-elle ajouté. En savoir plus : Wikileaks lève un fonds pour faire la lumière sur le bombardement de l'hôpital de Kunduz

#independentinvestigation pour #Kunduz http://t.co/R7SWcszeha pic.twitter.com/4xu2yx5y0U

«Nous avons été informés de l'incident et sommes en train de regarder ce qu'il s'est passé», a commenté une porte-parole de la force de l'Otan en Afghanistan, dirigée par les Américains. MSF a demandé une enquête indépendante après le bombardement de son hôpital de Kunduz qui a tué au moins 14 de ses employés et 10 patients. Neuf autres personnes sont toujours portées disparues à la suite cette attaque qui a suscité de nombreuses réactions révoltées à travers le monde. Barack Obama s’est excusé de ce bombardement auprès de la présidente de MSF