28/01/2012

Benjamin Fulford : Israël responsable des explosions du site nucléaire de Fukushima ?

Ce serait plus plausible que de croire à une origine naturelle du Tsunami qui aurait déplacé le Japon de quelques centimètres et nous comprendrions mieux pour quelle raison la mer était noire et transportait des sédiments des fonds marins.

Vous vous souvenez des explosions de réacteurs nucléaires sur le site de Fukushima?

QuakeReports.com | Massive explosion Fukushima I
Nuclear Power Plant (12th of March 2011)
http://www.youtube.com/watch?v=VIZUTKNBWRU


FUKUSHIMA SECOND EXPLOSION REACTOR 3 JAPAN

http://www.youtube.com/watch?v=cTjP324aIkM

Les medias aux ordres nous disent que ces explosions étaient des réactions naturelles qui faisaient suite au tremblement de terre meurtrier et du Tsunami. Alors qu'il en est rien.

Benjamin Fulford nous apprend que c'est une compagnie israélienne de sécurité qui a installé des bombes en interne et saboté le site apparemment.
Et ce sont 15 japonais des forces d'auto-défense qui ont installé  "plusieurs armes à impulsion nucléaire dans les  fonds marins" pensant faire un simple test.
Mais ils ont été dupés et les 14 autres membres ont été assassinés.

Et plein d'autres histoires croustillantes sur le gel des fonds de Georges Soros par exemple
.

L'article original en Anglais de Benjamin Fulford

Secret government regime change in Asia nears completion, Satanic cabal in West crumbling
Traduction Google de l'article

Le régime du gouvernement Secret en Asie en voie d'achèvement, La Cabale Satanique de l'Ouest  est en ruine.


Posté par Benjamin (fulford)
23 janvier 2012

L'Année du Dragon débute officiellement aujourd'hui dans le calendrier lunaire et la bataille pour le contrôle du système financier mondial et donc l'avenir de la planète Terre se déroule bien pour la société Dragon Blanc et de ses alliés. En Asie, le changement de régime en Corée du Nord a maintenant abouti à un dialogue concret sur la réunification de la péninsule coréenne et peut-être même une union entre une Corée unie et le Japon. La capitale étant considérée pour cette entité prévue est près de Nara et de Tenri City, au sud de Osaka. En Occident, Interpol serrant régulièrement les criminels comme George Soros et le sénateur J. Rockefeller et quelque chose de grand qui peut arriver avant que la date clé du Janvier 31st, date  des règlements des comptes ce jour.

La situation en Asie est le plus intéressante pour le moment. Comme d'habitude, il y a beaucoup d'informations contradictoires en provenance de sources bien placées et une certaine prudence est nécessaire. Tout d'abord, Chodoin Daikaku, à la tête de l'association mondiale des arts martiaux prétend que les rapports donnés à cet écrivain par les Japonais de sources policières de sécurité disant que Kim Jong Il a été tué il y a 2 ans et remplacé par un double ont eu tort. Il est vrai, dit-il, qu'il a été frappé avec un deux temps qui l’a laissé avec un bras partiellement paralysé, mais il était vivant, selon Chodoin, qui est assez confiant pour sortir comme une source nommée, quelque chose de rare dans les rapports sur le secret des activités de la société


Pendant ce temps, les nouvelles concernant l'unification coréenne et une éventuelle fusion Corée / Japon vient de diverses sources, notamment de coréens membres de la famille royale, les Japonais de la police de la sécurité publique, la partie continentale chinoise des agents du renseignement et de hauts agents nord-coréens au Japon.


L'histoire qui se dégage est que les deux rivaux coréens, des maisons royales, les dynasties du Sud et du Nord, ont lutté pour le contrôle du Japon et la péninsule coréenne depuis des centaines d'années. La dynastie du Sud comprend l'empereur actuel du Japon et les dirigeants secrets de la Corée du Sud. La dynastie du Nord commande la Corée du Nord, du Nord au Japon et Okinawa et a une influence puissante en Chine continentale.

La dynastie du Sud a poussé pour une unification de l'ouest du Japon et de Corée du Sud avec une nouvelle capitale à Osaka et est alliée avec la famille royale britannique. Le groupe du Nord a travaillé avec les nazis et la faction du Nouvel Ordre Mondial de George Bush Sr. et les gnostiques.

Il est intéressant de noter que la Marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre 2 a été alliée à la dynastie du Sud et de la maison de Windsor alors même que l'armée japonaise en Chine était alliée avec le régime du Nord et les nazis. Ils étaient en fait des restes de l'armée impériale japonaise qui a créé le régime nord-coréen en coopération avec le groupe gnostique nazie d’Odessa.

Selon les informations recueillies, la faction du Nord poursuit pour la paix et se disposent à jouer une sorte de rôle symbolique et un faire cérémonial pour une Corée du Nord de Kim Jong dans un État unifié. Un membre de la faction de la famille royale Sud était ouverte à des négociations informelles qui pourraient commencer d'ici quelques semaines. Le résultat final pourrait être un nouveau centre géant financier mondial mis en place dans les environs de l'ancienne capitale de Nara, au sud de Osaka.


Il y a aussi des rapports à venir dénonçant Kim Jong qui aurait distribué plus de la moitié de la Corée du Nord, indiquant l'insatisfaction chinoise avec ces développements.

Il y a aussi plus de preuves sur le Tsunami et la crise nucléaire qui ont lieu au Japon, le 11 Mars 2011 sur le témoignage rendu par un homme qui était membre d'une équipe de 15 personnes appartenant aux forces d'auto-défense japonaises. Il est sorti de son anonymat et il a témoigné sur les attaques.

Il a dit que lui et ses collègues ont été dupés en plaçant plusieurs armes à impulsion nucléaire dans les fonds marins en leur disant qu'il c’était une sorte de test.

Après l'attaque du tsunami les 14 autres membres de son équipe ont été tués.

Le Pasteur Poulo Izumi de l'Eglise Tachikawa à Tokyo a fait partie du groupe de chrétiens qui lui a d'abord donné asile, et qui a ensuite publié son témoignage.

La société du Dragon Blanc a également des preuves liant le juge Rockefeller, Peter Hans Kolvenbach à des jésuites et un agent nord-coréen du nom de Ichiro Ozawa avec le tsunami et la crise nucléaire.


Par exemple, le 9 Mars, l’adjoint américain Campbell secrétaire d'Etat aux droits de Fukushima Curt a offert de la Zéolite, une substance utilisée pour nettoyer les déchets radioactifs, à la puissance japonaise, au courtier Ichiro Ozawa. Puis le prix des actions de Higashi Nihon House, un constructeur de logements bon marché au Nord du Japon, a augmenté de 40% le 10 Mars 2011, un jour avant le tsunami. La compagnie de sécurité israélienne Magna BSP a été impliquée sur l’usage d’explosifs nucléaires et des mini-nukes à l'usine de Fukushima le jour du tsunami.

Kolvenbach s'est vanté plus tard, au téléphone qu'il était le cerveau derrière le tsunami et les attaques nucléaires sur le Japon. Campbell a l’enregistrement dans lequel il indique qu'il était le représentant de J. Rockefeller. Ces meurtriers de masse n(ont maintenant nulle part où cacher en toute sécurité pendant très longtemps, sur cette planète.


En tout cas, le plan  s’est retourné contre eux  parce qu'au lieu d'intimider le Japon et de le pousser à la reddition, il a conduit à une purge des laquais satanistes au Japon et dans la péninsule coréenne.

Dans le Moyen-Orient, en attendant, les signes du démontage de la cabale satanique continue à proliférer. Les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite, par exemple, ont annoncé qu'ils réorientent leurs exportations de pétrole s'éloignant du marché américain et du dollar, vers la Chine et le Renminbi. Les Émirats arabes unis ont également annoncé qu'ils se déplacent vers le développement de sources d'énergie alternatives pour aider à changer son économie loin de la dépendance au pétrole.

Il est à noter les satanistes pense qu'ils sont les descendants du roi David, qui est pourquoi ils appellent l'étoile sur le drapeau israélien l'étoile de David, même si elle représente leur dieu Lucifer. Le symbole des Juifs réel est la Menora et ils adorent l'Éternel, le créateur.

En Occident aussi, des signes de l'effritement de la cabale apparaissent partout. La Grèce, par exemple, a dit à l'UE, ce qui a ouvert une polémique, et ils ont dit qu'ils n'allaient pas donner leur argent à Goldman Sachs et à leurs valets politiques.

Interpol, pour sa part, a gelé les fonds énormes liés à George Soros, au Luxembourg, en Norvège, en Suède et au Danemark.

Aux États-Unis, le procureur général adjoint de l'Breuer États-Unis Lanny est prêt à aller exiger publiquement que le criminel procureur général américain Eric Holder démissionne immédiatement.

Le groupe de Monaco de 127 nations, veut aussi poursuivre activement ses efforts visant à geler les fonds des satanistes. Il est encore peu probable qu'il y aura des annonces publiques pendant quelques temps encore jusqu'à ce que l’instruction des enquêtes criminelles internationales en cours, soit terminée.


 

08/11/2011

L'astéroide YU55 passera plus près de la Terre cette nuit selon les calculs de l'ingénieur Kyle Shilt!

Ne vous étonnez pas si depuis quelques jours les intempéries se multiplient dans le monde ou que des volcans se réveillent ou encore que nous ayons droit à de nouvelles catastrophes.


Quittez les bords de mer si vous le pouvez car avec les mensonges qui nous sont racontés par les officiels, on ne sait pas si cet astéroïde risque de frôler la terre ou soit de la percuter ou de tomber dans un océan provoquant des tsunamis.

 


Mardi 8 novembre 2011

YU55 passera plus près de la Terre selon les calculs de l'ingénieur Kyle Shilt!

Dernière minute!

Le gigantesque caillou, 2005 YU55, pèse près de 50 millions de tonnes et mesure plus de 400 mètres de diamètre. Dans la nuit de lundi à mardi GMT et dans la nuit de mardi à mercredi 00h28 pour la France, l'objet céleste va frôler la surface de la Terre.

1 - L'astéroïde 2005 YU55 coupera par deux fois l'orbite de la Terre et de la lune!
2 - Sa trajectoire serait plus proche qu'on veut bien nous le dire!

En entrant dans le champ gravitationnel de la Terre, l'astéroïde pourrait dérégler l'équilibre de notre planète comme le fait la Lune.

Mais il en est rien selon la Nasa??? qui affirme que les effets gravitationnels de 2005 YU55 ne seront pas perceptibles notamment sur les marées et les plaques tectoniques.

Etrange quand on sait l'influence des corps spaciaux! alors celui-ci est vraiment exceptionnel et bien le seul à n'avoir aucune influence? Et pourtant depuis le 7 novembre il semble que les séismes et les volcans s'agitent un peu plus que d'habitude!

Selon l'ingénieur Kyle Shilt les calculs de la Nasa comportent d'étranges erreurs et selon lui l'astéroïde passera bien plus prés qu'on veut bien nous le dire... 

Dans le même temps des exercices de grande ampleur organisés par la FEMA doivent se dérouler ce 9/11 (ce nombre ne vous rappelle rien? 11/9 et là?)

Les téléspectateurs pourront voir et entendre le message de test sur toutes les chaines de télé et station de radio américaine à travers les États-Unis, et ce, sans exception. Le message audio indiquera que l'alerte est un essai. Un graphique sur les écrans  rappellera également aux téléspectateurs que le message d'alerte n'est qu'un test.

 

Voici les détails concernant le test du système d'alerte d'urgence, qui sera mis en ouvre à l'échelle nationale pour la première fois:

QUAND: mercredi 9 novembre 2011 à 14 heures

COMBIEN DE TEMPS: 30 secondes

OÙ: Les 50 États et trois territoires américains.

TOUCHÉS: La radio et télévision, les systèmes de télévision par câble, radio satellite, les systèmes de télévision par satellite.

PS: C'est un peut bizarre que cette essai coïncide exactement avec le même jour que le passage de l'Astéroïde YU55, qui, disons le, doit passer plus près que prévu de la terre selon Weather-Tech.

EAS National TEST 11-9-11
http://www.youtube.com/watch?v=ny3ssr4qsQY&feature=player_embedded



Selon le site
Intel up les exercices doivent se dérouler autour d'une zone d'impact représentée par cette croix rouge sur Google Earth!

Si 2005 YU55 devait rentrer un jour en collision avec la Terre, les conséquences seraient colossales. L'objet céleste de la taille d'un porte-avion et qui se déplace à 18.000 kilomètres par heure tuerait des millions de personnes. Les scientifiques de l'agence spatiale américaine estiment que s'il percutait la terre, le choc dissiperait une énergie équivalente à une explosion nucléaire de 4.000 mégatonnes ou un tremblement de terre de magnitude 7. Selon les estimations de la Nasa cet impact creuserait un cratère de plus de 6 kilomètres de diamètre et de 2 kilomètres de profondeur.


Sources: Weather-Tech données scientifiques par Kyle Shilt ingénieur

             TVQC Jean-François Cloutier reporter

             The intel up

Auteur: David Jarry ©2011 pouB-calendrier-maya-completr  

"2012 un nouveau paradigme"

 http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-yu55-pass...



29/09/2011

Washington en exercice de simulation de catastrophes naturelles au RFK Stadium - 28/09/2011

Et là aussi, certains vont encore dire que tous ces exercices sont faits pour rien, y compris quand il s'agit de gérer la morgue mobile, après la lecture du Psaume 46 par Obama lors de la 10ème commémoration de la farce des attentats du 9/11/2001 aux USA, et tous les autres préparatifs militaires en cours ?

Cela ne ferait-il un peu beaucoup pour qu'ils se préparent tous pour rien ?

WASHINGTON - Est-DC se prépare à l'éventualité d'une catastrophe naturelle?

Plusieurs organismes fédéraux font équipe avec les responsables DC pour simuler une opération en cas de catastrophe à grande échelle au RFK Stadium mercredi.
 
Les exercices permettront de tester les capacités des véhicules de commandement
mobile, la morgue mobile, de co-unités, les méga-abris opérations (soins de masse et l'alimentation), l'interopérabilité (communication radio), et la masse prophylaxie (distribution des médicaments / vaccins).
 
Millicent West, directeur de l'Agence DC Homeland Security Management et d'urgence, nous a rejoint sur la FOX 5 Nouvelles pour discuter de l'exercice.

Source : http://www.myfoxdc.com/dpp/news/dc/dc-to-simulate-full-scale-natural-disaster-at-rfk-stadium-092711#ixzz1ZICZaRivhttp://www.myfoxdc.com/dpp/news/dc/dc-to-simulate-full-scale-natural-disaster-at-rfk-stadium-092711#ixzz1ZICZaRiv


Washington en exercice de simulation de catastrophes au RFK Stadium - 28/09/2011

http://www.youtube.com/watch?v=zuFccf1xZDw

 

02:01 Publié dans 3ème guerre mondiale en préparation, Alcyone et l'anneau de lumière, Alignement galactique, Apocalyse - Révélation, Ascension du Système solaire 2012/2013, Astéroïdes, Astrologie - Astronomie, Changements cosmiques et terrestres, Climat, Intempéries, Tempêtes, Conspiration, Complot, Contrôle des populations, Cosmos, Météorites, Eruptions Solaires, Planètes, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, Dépopulation, Ere du Verseau, Eruptions solaires, Espace, Eveil, Prière, Révolution spirituelle, Génocide préparé, Intempéries, Inondations, Ouragans, Tempêtes, Séis, International, Intrigues - Assassinats, Inversion des pôles magnétiques, Anomalies, Brèche, La dictature mondiale, La fin programmée de la démocratie, Laboratoires pharmaceutiques, Le Gouvernement occulte américain, Le Bildengerg Group, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Projets des Maîtres du Monde, Les protocoles de Toronto, Les protocoles des Sages de Sion, Les Vaccins, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, NASA, NSA, Nibiru - Planète X ou Nemesis, Elenin, Nouvel Ordre Mondial, Nucléaire, ONU, OTAN, Réchauffement cosmique, Réveillez-vous, Préparez-vous, Sionisme, Oligarchie, LDJ, Spiritualité, Tempêtes, Tsunami, Urgence. Survie, USA, Israël, Vatican, Mensonges, Politique, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

13/05/2011

Activité solaire...prévisions au 12 mai 2011

Et nous y allons, vers de futurs séismes !

Avec des alignements planétaires tout au long du mois de mai.

Les scientifiques sont enfin en train de relier les séismes avec les éruptions solaires !

Il était temps  !

Avec des alignements planétaires tout au long du mois de mai.


coronalhole_sdo_200.gif

Photo: Spaceweather

 

Une éjection de masse coronale provenant de la partie orientale du Soleil pourrait porter un coup au champ magnétique terrestre poussée par les vents solaires d'ici le 17 mai!

Les prévisionistes de la NOAA estiment à 40 % de chance que l'activité géomagnétique soit mise à rude épreuve; aux alentours du 20 mai. Un alignement planétaire  Mercure, Vénus,  Mars, Terre devrait potentialiser le phénomène augmentant le risque de sismicité!  A suivre...

 


Eruptions solaires du 12 mai: : classe B2 1456 UT 12 
                                                      classe C2  1236 UT 12

 

David Jarry  "2012 un nouveau paradigme"

30/04/2011

Pamir : L'arme sismique (Japon, attentat ou accident??)

Nous revenons sur le tsunami qui a eu lieu au Japon, le 11 mars 2011.

Fait étrange, nous avons été obligés de republier notre précédent article qui n'était plus accessible à partir de notre blog.  Le voici à nouveau, ci-dessous :

Retour sur le tsunami du Japon. Attaque atomique des ricains sur le Japon ?

Puis nous revenons aussi sur celui-ci qui traitait du :

Gaz « le cumétril » gaz mortel indétectable, Après Haïti .. Israël terrorise l'Iran et les Arabes à «Alkimitril"

Et sur celui-ci, dont un témoin avait entendu comme de nombreuses personnes dans sa ville, une énorme explosion après le tremblement de terre et avant l'arrivée du tsunami.

Shin-Urayasu au Japon, la première aube après le séisme. Une explosion après le temblement de terre ?

Vous souvenez-vous que nous étonnions de la couleur noire du tsunami qui arrivait sur les terres, qui semblait charier des sédiments sous-marins ?

Voir les images et les vidéos : ICI

Et bien nous pourrions en avoir une explication ci-dessous avec le Pamir.

Pamir : L'arme sismique (Japon, attentat ou accident??)

La machine à tremblements de terre

Machine Pamir également appelée générateur MHD de Pavlowsky. Conçu par l'IVTAN Russe équivalent du Typhée Français conçu par le CEA.

Principe de fonctionnement : générateur MHD impulsionnel à rafale longue, un gaz chaud induit dans une tuyère génère des fréquences électriques permettant les vibrations des différentes couches terrestres.

Durant la Seconde Guerre mondiale des chercheurs néo-zélandais ont tenté d’élaborer une machine à provoquer des tsunamis qui puisse être utilisée contre le Japon. Les travaux furent dirigés par l’Australien Thomas Leech de l’université d’Auckland, sous le nom de code « Projet Seal ». Plusieurs expériences à petite échelle furent réalisées, en 1944-1945, à Whangaparaoa. Elles furent couronnées de succès.

Les Etats-Unis considéraient ce programme comme aussi prometteur que le « projet Manhattan » de fabrication d’une bombe atomique. Ils désignèrent le docteur Karl T. Compton pour faire la liaison entre les deux unités de recherche. Compton était le président du MIT. Il avait déjà recruté de nombreux savants pour l’effort de guerre et il était l’une des huit personnes chargées de conseiller de président Truman sur l’usage de la bombe atomique. Il pensait que celle-ci pouvait fournir l’énergie nécessaire à l’équipe de Leech pour provoquer de plus vastes tsunamis.

pamir2

Les travaux de Thomas Leech furent poursuivis durant la Guerre froide. En 1947, George VI éleva le savant à la dignité de Chevalier de l’Empire britannique pour le récompenser d’avoir élaboré une arme nouvelle.

Le Projet Seal étant toujours un secret militaire, il ne fut pas révélé à l’époque qu’il était honoré pour la bombe à tsunami. Par la suite, les services US se sont appliqués à faire croire que ces recherches n’avaient jamais existé et que tout cela n’était qu’un leurre pour impressionner les Soviétiques. Cependant, l’authenticité des essais de Leech a été établie, en 1999, lorsque une partie de la documentation a été déclassifiée par le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères. Officiellement les études ont repris aujourd’hui à l’université de Waikato.

Officiellement, à la fin de la guerre du Vietnam, les Etats-Unis et l’Union soviétique ont renoncé aux guerres environnementales (tremblements de terre, tsunamis, bouleversement de l’équilibre écologique d’une région, modifications des conditions atmosphériques -nuages, précipitations, cyclones et tornades-, modification des conditions climatiques, des courants océaniques, de l’état de la couche d’ozone ou de l’ionosphère) en signant la « Convention sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles » (1976).

Toutefois, à partir de 1975, l’URSS a ouvert de nouvelles recherches de Magnétohydrodynamique (MHD). Il s’agissait d’étudier la croute terrestre et de prévoir les séismes. Les Soviétiques étudièrent la possibilité de provoquer de petits séismes pour en éviter un grand. Ces recherches furent bientôt militarisées. Elles aboutirent à la construction de Pamir, la machine à tremblement de terre.

Lors du démantèlement de l’URSS, des responsables de ce programme décidèrent par appât du gain de passer aux Etats-Unis, mais leur recherche étant inachevée le Pentagone refusa de payer. En 1995, alors que la Russie était gouvernée par Boris Eltsine et l’oligarque Viktor Tchernomyrdine, l’US Air Force recruta les chercheurs et leur laboratoire à Nijni Novgorod. Ils y construisirent une machine beaucoup plus puissante, Pamir 3, qui fut testée avec succès. Le Pentagone achèta alors les hommes et le matériel et les transporta aux USA, où ils furent intégrés au programme HAARP.

Quand la réalité dépasse la fiction

Nous avons compris, en 2006 le système qui permettait d'utiliser un générateur MHD impulsionnel (fonctionnant de 5 à 10 secondes, qui existe depuis un demi-siècle ), utilisé pour vaporiser l'eau d'une nappe phréatique à proximité d'une faille "transformante" pour en faire une arme sismique. C'est une technologie relativement rustique, et surtout, qui fait peur.

Voici, ci-dessous, l'origine de la couleur noire de la terre du tsunami : sédiments sous marins

Réfléchissons. Ce système pourrait parfaitement être appliqué au fond des mers. Modifier un sous-marin en conséquence ne pose aucun problème technique. Ce même sous-marin pourrait avoir une allure très "banalisée". Les moteurs fusées utilisés, à propergol solide fonctionnent très bien dans l'eau et sous pression. Trente bars correspondent à 300 mètres de profondeur. Il serait ainsi parfaitement possible de mettre en oeuvre un générateur du type Pamir au voisinage d'une faille et loin des côtes. Son fonctionnement ne serait pas détecté en surface.

Nous découvrons ainsi une nouvelle forme de guerre discrete ("silent war") où affaiblir un adversaire peut consister à créer chez lui des "phénomènes naturels" qui pourraient, avec des moyens étonnement modestes, créer chez lui des effets destructeurs, à grande distance, et même en différé. Quitte à proposer ensuite son "aide humanitaire", opération permettant éventuellement de reprendre un pays complètement en main.

Voici un documentaire fait par ARTE sur cette arme:


La vidéo en dit long sur les volontés des institutions militaires de mettre au silence ce genre d'arme "non létales" aux dangers immenses.

 Haïti

"Reconstruction d'Haïti : le casse-tête de la corruption" Le Monde

"Là où il y l’armée US sur le globe, il y a du pétrole."  Alors tapons "Haïti pétrole" sur Google...

Résultat...

Les scientifiques Daniel et Ginette Mathurin indiquent que le sous sol haïtien est riche en hydrocarbures qui ont été répertoriés par des spécialistes étrangers et haïtiens.  » Nous avons relevé 20 sites pétrolifères « , lance Daniel Mathurin précisant que 5 d’entre eux sont jugés de grande importance par les spécialistes et les politiques.

Le Plateau central, notamment la région de Thomonde, la plaine du cul-de-sac et la baie de Port-au-Prince regorgent d’hydrocarbures, dit-il ajoutant que les réserves pétrolifères d’Haïti sont plus importantes que celles du Vénézuela, l’un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole.

Interrogée sur la non exploitation de ces sites, Ginette Mathurin a précisé que ces gisements sont déclarés réserves stratégiques des Etats Unis d’Amérique. Tout en faisant état de son imcompréhension d’une telle situation, elle rapelle que la caraïbe est considérée comme l’arriere cour des Etats Unis.

Chavez craint une occupation américaine

nouvelles internationales

Le président vénézuélien Hugo Chavez a accusé dimanche les États-Unis de vouloir occuper Haïti sous prétexte d’aider ce pays, terrassé par un violent tremblement de terre.

« J’ai lu que 3000 soldats allaient arriver. Des marines armés comme s’ils allaient en guerre. Mon Dieu, il n’y a pas pénurie d’armes là-bas! Des médecins, des médicaments, du carburant, des hôpitaux de campagne, voilà ce que les États-Unis devraient envoyer! » s’est exclamé Hugo Chavez dans son allocution télévisée hebdomadaire.

Le président vénézuélien ne comprend pas pourquoi les soldats américains ne sont pas dans la rue à aider les sinistrés. « Le bouquet, c’est que vous ne les voyez pas dans les rues. Est-ce qu’ils recueillent les corps? Est-ce qu’ils recherchent des blessés? Vous ne les voyez pas. Je ne les ai pas vus. Où sont-ils? » s’est-il interrogé.

Près de 10 000 soldats américains sont déployés en Haïti. À la demande du gouvernement haïtien, ils contrôlent l’aéroport de la capitale où arrive une importante aide internationale. De plus, un navire-hôpital américain doit arriver dans les jours à venir à Port-au-Prince.

Le président haïtien René Préval a fait savoir dimanche que les troupes américaines contribueraient à ramener l’ordre dans les rues, où la tension commence à être palpable en raison de la confusion dans laquelle se fait le ravitaillement des populations.

Les propos du dirigeant vénézuélien font écho à ceux de son allié nicaraguayen Daniel Ortega, qui avait lui aussi critiqué vendredi l’envoi de 10 000 militaires américains dans l’île caribéenne.

Véritable scénario digne d’un film ou réalité cachée? Les médias sont devenus les rois de la désinformation, quoi qu’il en soit, cela provoque toujours la réflexion suivante « et si c’était vrai? ».

Il s'agit nullement par la suite de soutenir l'une ou l'autre hypothèse, mais seulement de vous faire part des différents opinions, des polémiques éxistantes et des présupposés actuels.

Haïti et l’arme sismique 

La polémique par Thierry Meyssan

"La polémique ouverte par la publication sur notre site (Voltaire.org) d’un article évoquant la possible origine artificielle du tremblement de terre à Haïti requiert quelques précisions. Oui, l’arme sismique existe et les Etats-Unis, entre autres, la possèdent. Oui, les forces états-uniennes étaient pré-positionnées pour se déployer sur l’île. C’est insuffisant pour conclure, mais cela mérite réflexion."

Le projet Seal: la bombe à tsunamis

http://www.centpapiers.com/le-projet-seal-la-bombe-a-tsun...

Complément : Avons-nous le même système en Europe ?

Il se pourrait bien que oui !

SEAL - Un projet Européen collaboratif d'envergure

Extraits : Quelques faits concernant le projet SEAL:
• 18 systèmes différents : équipements de production et de métrologie « dernière technologie » sont développés et évalués dans une nouvelle approche commune
SEAL est un projet sur 3 ans, son budget total est de plus de 14 millions d'euros et bénéficie d'un financement de 9 millions d'euros par la commission européenne.


Retour sur le tsunami du Japon. Attaque atomique des ricains sur le Japon ?

On se demande sous quel effet cette vague était aussi noire lors du tsunami qui a eu lieu au Japon le 11 mars 2011 ?

Quels résidus pouvait-elle charier du fond de l'océan qui auraient pu remonter à la surface pour qu'elle soit aussi noire ?

On aurait pu le comprendre si la mer avait déjà tout charié sur son passage terrestre, mais là elle est déjà noire avant même de déborder sur les terres !
Curieux, non ?

N'oubliez pas que le Japon s'est opposé régulièrement aux USA ces dernières années, et qu'il détient de nombreuses dettes des USA.

Une bombe atomique lancée au large du Pacifique ?

Benjamin Fulford aurait-il raison ?

Regardez cette vidéo, elle vous fait penser à quoi ?

7 jours avant le tremblement de Terre au Japon - 11/03/2011

http://www.youtube.com/watch?v=zNSBNksxpmM&feature=channel_video_title



Regardez bien la vidéo ci-dessous puis le flash spécial lancé par Artémisia Collège.

Japan earthquake: Footage of moment tsunami hi
http://www.youtube.com/watch?v=R0cZHV0_L8o

Faites la différence entre la couleur des vagues et du sable,  et des voitures et  bateaux blancs.

 

1.JPG

2.JPG

3.JPG

4.JPG

Faites la différence avec la couleur des vagues du tsunami qui s'est produit en Thaïlande en 2004. Certes elles sont colorées quand elles arrivent sur la plage, mais pas noires.

A vous d'en juger.

Tsunami 2004 full video

http://www.youtube.com/watch?v=agqy1LncD-I&feature=re...


 

 

tsunami3.jpg

 

Ci-dessous le flash spécial d'Artémisia Collège.


Bon dimanche...

 

Ce mot rapide, pour cette info, qui, sans pouvoir être vérifiée, évidemment... va dans le sens de ce que nous supputons depuis le 11 mars dernier.

Le séisme aurait bien été provoqué par les "Zilus", ainsi que le tsunami, avec une bombe nucléaire, et la centrale nucléaire volontairement "accidentée" pour masquer les radiations de la bombe.

  

Bon, on aura à en reparler, cette info est sujette à caution, mais le journaliste Benjamin Fulford a une certaine crédibilité, il est spécialisé dans la finance et auteur de plusieurs ouvrages publiés au Canada et au Japon, de 1998 à 2005 il fut le chef de bureau du magazine Forbes pour l'Asie Pacifique.

En conservant le recul nécessaire devant une telle affirmation, on devrait arriver à faire la part des choses dans les jours à venir, chaque évènement, chaque déclaration, pouvant nous donner de précieuses informations en confirmant ou en infirmant...

 
Japon - Benjamin Fulford - La fin de l'ultimatum :
benjamin F.jpg

Benjamin Fulford dénonce l'attaque de l'empire contre Japon, et annonce la fin de l'ultimatum posé en 2007 par la Société du Dragon Blanc.

Erreur de traduction à 6.41: "...de comparaitre devant notre comité du style du comité sud africain pour la vérité et la réconciliation"

http://www.dailymotion.com/video/xhpwly_fulford-fin-de-l-ultimatum-18-mars-2011_news



Voir l'interview de 2007, L'ultimatum: www.renovatiotv.com/rubrique,fulford-l-ultimatum,1221739....

 
 
Japon : LAPSUS "révélateur" ? "Nous sommes en face d'un acte"...
 
 


Rappel : Le Japon attaqué ? Haarp et fulford - 2008

21/04/2011

Japon : le séisme a provoqué une importante liquéfaction des sols

Info rédaction, publiée le 19 avril 2011
 
Alors que les dégâts sont aujourd'hui estimés à plus de 200 milliards d'euros, il semblerait qu'on ne sache pas tout des conséquences du violent séisme et du tsunami qui ont dévasté le Japon le 11 mars dernier. Sur le net, circulent des vidéos révélant un phénomène géologique tout à fait surprenant : une liquéfaction des sols, conséquences directe des longues et violentes secousses du séisme. Ainsi, des scientifiques américains de l'Université de l'Oregon sont partis sur le terrain au Japon observer ces sols devenus mous, boueux et incapables de soutenir efficacement les bâtiments.

12:26 Publié dans Cataclysmes, Catastrophes, Failles, International, Séismes, Tsunami | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Yellowstone : un "super volcan" endormi

Ce documentaire tente de faire la lumière sur les conséquences que pourrait avoir le réveil des volcans du parc de Yellowstone et nous permet de faire connaissance avec les "super volcans" du parc.

Yellowstone : un "super volcan" endormi (partie 1)



 

Yellowstone : un "super volcan" endormi (partie 2)



 

Yellowstone : un "super volcan" endormi (fin)



 
 

10:42 Publié dans Séismes, Tsunami, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Le "supervolcan" de Yellowstone bien plus grand que ce que l'on pensait

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/02/1403729614.jpg

Info rédaction, publiée le 15 avril 2011

Yellowstone : de nouvelles mesures estiment le "supervolcan" encore bien plus grand

La taille du "super volcan" situé sous le parc national de Yellowstone, dans le Wyoming aux États-Unis, serait bien plus importante que celle estimée jusqu'à présent. Des scientifiques doivent publier une étude dans la revue Geophysical Research Letters pour rendre compte de l'immensité du panache sous-terrain de roches chaudes.

Les dernières estimations établies par les scientifiques révèlent que le volcan souterrain du site de Yellowstone s'étendrait sur une distance de près de 643 kilomètres d'est en ouest, selon le National Geographic. Pour en arriver à de tels résultats, les chercheurs ont utilisé la méthode de conductivité électrique, une technique basée sur l'aptitude de chaque matériau à laisser passer le courant électrique.

Ils ont, pour ce faire, utilisé des dizaines de stations de surveillance mesurant l'intensité des ondes électromagnétiques générées dans l'ionosphère, une couche électriquement chargée de la haute atmosphère terrestre. Ces ondes ont la propriété de pénétrer profondément dans la terre en affectant la variation de la conductivité électrique des matériaux qu'ils rencontrent.

Les images magnétotelluriques qui résultent de ce protocole sont très semblables à celles obtenues par des techniques d'échographie ou d'IRM dans le domaine de la santé. Grâce à ces résultats, les chercheurs ont pu constater que l'ensemble de roches chaudes du volcan sous-terrain s'étendait bien au delà des premières estimations établies à partir des mesures sismiques de 2009.

Un très ancien volcan

Après sa dernière grosse activité il y a 640.000 ans, le "supervolcan" de Yellowstone, s'est petit à petit transformé en caldeira, une dépression en forme de cercle qui résulte de l'effondrement de la partie centrale d'un volcan. Une trentaine d'éruptions moins importantes ont depuis rythmé la vie du cratère le remplissant de laves et de cendres jusqu'à le transformer en une vaste plaine.

La découverte du volcan enfoui remonte à 2004 suite à la constatation d'une remontée du terrain d'environ 7 centimètres par an. Les scientifiques avaient alors découvert un réservoir de magma situé à environ 10 kilomètres de la surface. Ce réservoir s'approvisionne d'un panache de roches très chaudes provenant du manteau de la Terre.

Grâce aux images magnétotelluriques récoltées par les nouvelles recherches, les chercheurs ont  réalisé une carte représentant les caractéristiques de la croûte terrestre et du manteau supérieur jusqu'à 320 kilomètres de profondeur. Ces nouvelles représentations devraient leur permettre de construire de meilleurs modèles géologiques de la surface terrestre.

Découvrez en image le site de Yellowstone sur Maxisciences :

http://www.maxisciences.com/yellowstone/yellowstone-un-parc-national-d-039-une-dangereuse-beaute_art13975.html

Découvrez un reportage de 2008 sur le "supervolcan" :

http://www.maxisciences.com/yellowstone/video

http://www.maxisciences.com/yellowstone/le-supervolcan-de-yellowstone-bien-plus-grand-que-ce-que-l-039-on-pensait_art13974.html

D'autres sources :

Yellowstone Supervolcano's Size Exceeds Expectations

http://news.discovery.com/earth/yellowstone-park-supervolcano-plume-110414.html

"Yellowstone Supervolcano's Size Exceeds Expectations," Discovery News, April 14, 2011,

http://news.discovery.com/earth/yellowstone-park-supervolcano-plume-110414.html

"Yellowstone Has Bulged as Magma Pocket Swells," National Geographic Daily News, January 19, 2011, 

http://news.nationalgeographic.com/news/2011/01/110119-yellowstone-park-supervolcano-eruption-magma-science/

Numbers Indicate Yellowstone Supervolcano Eruption Could Cause Devastation
http://www.associatedcontent.com/article/7967181/numbers_indicate_yellowstone_supervolcano_pg2.html?cat=8


Yellowstone "gonflé" par des poches de magma

Info rédaction, publiée le 25 janvier 2011

Sur le site de Yellowstone, parc national situé dans le Wyoming aux Etats-Unis, des experts ont observé des déformations du sol. Après plusieurs mesures, ils ont constaté que celui-ci était plus élevé de 25 centimètres à certains endroits qu'en 2004 !

A Yellowstone, le paysage a connu un changement exceptionnel. C'est ce que rapportent, dans la revue National Geographic, plusieurs scientifiques. Le volcan qui s'y trouve aurait pris une "profonde inspiration" et aurait, par conséquent, poussé le sol vers le haut par endroits.

Ce volcan, qui bouillonne, a connu des éruptions dans le passé qui furent à chaque fois mille fois plus puissantes que celle du Mont St-Helens en 1980.

La caldeira de Yellowstone, qui couvre une surface de 40 x 60 kilomètres dans le Wyoming, est un ancien cratère formé après la dernière grosse activité de ce "supervolcan", il y a 640.000 ans. Depuis, environ 30 "petites" éruptions ont rempli cette caldeira de lave et de cendres, et le paysage était relativement plat.

Mais depuis 2004, les scientifiques ont remarqué que le terrain prenait de la hauteur (environ 7 centimètres par an, pour ralentir à 1 centimètre par an ou moins à partir de 2007). Au total, le sol s'est élevé à plus de 25 centimètres comparé au niveau de 2004. Selon les experts cités par National Geographic, il y aurait un réservoir de magma qui gonflerait dans les profondeurs, à environ 10 kilomètres de la surface. Heureusement, cette brusque montée du terrain ne présage pas de catastrophe imminente. Les experts veulent tout de même se pencher sur ce phénomène, qui leur permettra sans doute de savoir quand aura lieu la prochaine éruption. L'observatoire volcanique de Yellowstone du U.S. Geological Survey (USGS) a d'ailleurs commencé à cartographier la caldeira et ses parties "gonflées" en utilisant des systèmes GPS et un radar synthétique interférométrique d'ouverture, qui permet de mesurer les déformations du sol.

Un phénomène cyclique

La théorie actuelle est la suivante : un réservoir de magma se nourrit d'un panache de roche très chaude en provenance du manteau de la Terre. Lorsque la quantité de magma augmente, le réservoir se gonfle et la surface, qui nous est visible, s'étend. Selon les données géologiques recueillies sur Yellowstone, il y aurait un cycle d'inflation et de déflation depuis les 15.000 dernières années. Le phénomène ne serait donc pas nouveau.


National Geographic donne l'exemple de mesures faites entre 1976 et 1984 : la caldeira a pris 18 centimètres de haut, pour ensuite retomber, une dizaine d'années plus tard à 14 centimètres.

Le système hydrothermal qui se trouve sous la surface de Yellowstone pourrait aussi jouer un rôle dans ces déformations du sol. Tout comme les 3.000 séismes qui secouent le site chaque année.

http://www.maxisciences.com/yellowstone/yellowstone-gonfl...

Le point chaud de Yellowstone (Etats Unis)

Dans un document que vient de publier l'Université de l'Utah, on apprend que des géophysiciens américains ont réalisé la première image à grande échelle de la conductivité électrique du panache gigantesque de roche en fusion (au moins partielle) qui alimente le « super volcan » de Yellowstone. Cette image montre que le panache est encore plus imposant que celui révélé par les images réalisées à partir des ondes sismiques. 

Ces dernières avaient fait l'objet d'une étude en décembre 2009 et avaient permis de délimiter la « tuyauterie » qui alimente le volcan de Yellowstone. En effet, les ondes sismiques se déplacent rapidement à travers les roches froides et plus lentement à travers les roches chaudes. Les mesures de vitesse des ondes sismiques avaient donc permis d'obtenir une image en trois dimensions, tout comme les rayons X sont combinés pour réaliser un scan médical.

Les images obtenues à partir des données sismiques avaient révélé que le panache de roche en fusion à très haute température descendait de la surface en formant un angle de 60° et s'étirait sur une distance de 240 km en direction de l'ouest-nord-ouest pour plonger à une profondeur de 650 km à hauteur de la limite entre les états de Montana et de l'Idaho, limite au-delà de laquelle ne peut aller l'imagerie sismique.

Dans la dernière étude, les images de la conductivité électrique du panache montrent que la partie conductrice plonge de manière moins brutale, avec un angle de seulement 40° (au lieu de 60), en direction de l'ouest et s'étire sur une distance de 640 km d'est en ouest. L'image « géoélectrique », quant à elle, ne peut atteindre une profondeur supérieure à 320 km.

En dépit de ces différences, il s'avère que le corps qui conduit l'électricité se trouve sensiblement au même endroit et présente la même forme avec les deux types de mesures.

La dernière étude ne fait toutefois jamais état du risque d'éruption cataclysmale dans la caldeira de Yellowstone, comme cela s'est produit à trois reprises au cours des deux derniers millions d'années.

Le document de l'Université de l'Utah rappelle qu'il y a 17 millions d'années le panache éruptif qui se situe actuellement sous Yellowstone a entraîné une première éruption dans une zone qui se trouve de nos jours à la croisée des chemins des états d'Oregon, Idaho et Nevada. Tandis que la plaque nord-américaine se déplaçait lentement vers le sud-ouest en passant au-dessus du point chaud, plus de 140 éruptions ont eu lieu le long d'une ligne allant vers le nord-est dans la région actuelle de la Plaine de la Snake River, dans l'Idaho.

Le point chaud s'est finalement trouvé à la verticale de Yellowstone il y a quelque 2 millions d'années, produisant trois énormes éruptions il y a 2 millions, 1,3 millions et 642 000 ans. Deux de ces éruptions ont recouvert de cendre la moitié de l'Amérique du nord, avec des quantités 2500 et 1000 fois supérieures à celles émises par l'éruption du Mont St Helens en 1980. D'autre éruptions de moindre importance ont eu lieu entre ces deux événements et dans les années qui ont suivi, jusqu'à il y a 70 000 ans.  

Norris-blog.jpg
Le Norris Geyser Basin, l'un des endroits les plus chauds de la caldeira de Yellowstone
(Photo: C. Grandpey)

 

10:32 Publié dans Séismes, Tsunami, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

20/04/2011

Shin-Urayasu au Japon, la première aube après le séisme. Une explosion après le temblement de terre ?

Élément troublant
 
On nous dit ça : "C'est par hasard que je découvre cette vidéo,(en anglais). Le promeneur donne des indications sur ce qui s'est passé dans la baie de Tokyo.
 
Ce témoignage - a priori innocent - révèle un "détail" qui pose gravement question : juste après que la Terre se soit mise à trembler, le promeneur (et toute la ville) ont entendu une "immense explosion" ??? (d'où cela venait-il ?).
 
Il insiste plusieurs fois sur "immense explosion". Il constate qu'il n'a vu nulle part de traces de feu ou de fumée.
 
PAR CONTRE, une coulée foncée, comme une matière en fusion est apparue et est venue recouvrir comme une crêpe, le sol face à la baie !
 
D'où vient cette matière EN FUSION ?

Puis ce promeneur, très ému d'être encore en vie et en bonne santé, remercie les ingénieurs qui ont construit les bâtiments aux alentours, lesquels n'ont aucunement été affectés par cette "immense" explosion qui a effrayé toute la ville. Bien au contraire, la ville est comme s'il ne s'était rien passé !
 
Alors, c'est quoi cette explosion ???

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne sent pas bon du tout.".
 
 


00:49 Publié dans Alertes, Disparitions, Environnement, International, Séismes, Tsunami | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!