Banniere publicitaire 550x120

Yellowstone : Le Pouvoir Mondial

02/12/2012

Super volcan Yellowstone : la zone « Norris Junction » soudainement très active

Les alignements planétaires provoquent-ils une recrudescence de l'activité sismique et volcanique ?

Attendons de voir ce qui passera demain avec l'alignement de 3 planètes avec les 3 pyramides de Gizeh.

 

 


Le 01 Décembre 2012 à 14h36 - m.a.j le 02/12/2012

Super volcan Yellowstone : la zone « Norris Junction » soudainement très active

Les lectures des données sismologiques du supervolcan Yellowstone situées dans la zone de Norris Junction révèle une activité hors des diagrammes habituels. Tout à coup, le 28 novembre à 18 heures, heure locale des Rocheuses, les relevés sismologiques se sont affolés, comme l'indique le graphique plus bas.
 
Alors que le Volcano Hazards Program sur le site officiel de l'USGS annonce un niveau d'alerte normal pour le site du Yellowstone (
lien), les graphiques sismiques de la zone de Norris Junction n'ont pas baissé en intensité et continuent d'être inquiétants par rapport à la norme habituelle. Vous pouvez apercevoir ci-dessous les relevés graphiques pour les dates du 28 novembre au 1er décembre :
 
 •
Relevé sismique du 28/11/2012

 • Relevé sismique du 29/11/2012
 • Relevé sismique du 30/11/2012
 • Relevé sismique du 01/12/2012 

 

xYNR_SHZ_WY_01_2012112900.gif

 

Comme vous pouvez le constater, aucune baisse d'activité n'est à constater au 1er décembre ! Certains sites comme beforeitsnews (lien) évoquent l'alignement cosmique imminent qui serait sensé se produire le 3 décembre 2012. Selon le site Bad Astronomy, mercure, Vénus et Saturne devraient être alignées sur les pyramides de Gizeh le 3 décembre 2012. Etant donné qu'aucun élément sérieux à l'heure actuelle ne vient prouver une corrélation entre alignements planétaires et activités sismiques et/ou volcanologiques, le veilleur n'apportera aucun crédit à cette hypothèse.
 
Le site haarpstatus.com (
lien) qui est en charge d'observer par de nombreux capteurs les activités des ondes VLF (very low frequency) générées par l'installation HAARP nous indique de son coté une forte activité sur la côte ouest des États-Unis, les mesures ayant atteint un sommet de magnitude 9.0. Ce sommet vient après une semaine de signaux en forte hausse dans la région (lien). Je ne mets aucunement en doute l'exactitude de ces relevés troublants, mais je suis assez dubitatif quand aux raisons que pourraient avoir les Etats-unis à déclencher un évènement qui pourrait s'avérer apocalyptique, ce qui reviendrait à se tirer une balle dans le pied !
 
Plus tôt en octobre, le volcan Yellowstone a été placé en vigilance jaune (
liensuite à des évènements inhabituels survenus dans la zone de Mary lake, alors qu'un essaim sismique notable avait été enregistré le 26 octobre. L'alerte jaune avait duré environs une semaine avant d'être levée, et aucune explication n'avait été donnée officiellement. La zone de Norris Junction ou les nouvelles activités ont été constatées est la plus proche de celle de Mary lake, et se situe au nord ouest de cette dernière.
 
De long Valley à Mammoth Mountain
 
Une information de TheWeatherSpace.com en date du 28 novembre (
lien) nous indique une reprise de tremblements de terre en Californie, de long Valley à Mammoth Mountain dans le même laps de temps. Les tremblements de terre sont courants en Californie, mais dans la dernière semaine une hausse de l'activité a été notée. La caldeira de Long Valley montre des signes que le magma est en effet en mouvement, et il y a fort à parier que ce n'est pas une coincidence étant donné la proximité de ces deux zones par rapport à la ligne de faille de la côte ouest des Etats-unis.
 
Alors que personne ne peut prédire ce qui va arriver, tout comme Yellowstone, la caldeira de Long Valley est considérée comme un super volcan qui peut entrer en éruption à tout moment. TheWeatherSpace nous dit que :
 
« L'importance de la caldeira de Long Valley est généralement occultée en raison de la popularité du super volcan Yellowstone. Il y a des preuves que dans le passé, la caldeira de Long Valley fût plus dangereuse que Yellowstone »

Selon Jim Berkland, géologue à la retraite, les pleines lunes génèrent habituellement des grands tremblements de terre en raison de la marée. Même si je ne remet nullement en cause l'interaction possible de la Lune sur l'activité géologique, j'ai peine à croire qu'elle explique à elle seule le regain d'activité sismique observé dans les zones évoquées !
 
Pour le moment, pas de panique, cette soudaine activité ne peut permettre de conclure à une proche éruption, les graphes peuvent à tout moment s'effondrer et revenir à la normale. Toutefois cette hausse d'activité dans cette zone très active n'est à mon humble avis à ne pas prendre à la légère, et le veilleur va continuer de garder un oeil vigilant pour vous sur cette région. Restez à l'écoute...

Sources :
 •
beforeitsnews.com

 • guardianexpressla.com
 • isthisthingon.org
 • quake.utah.edu
 • widgetserver.com
 • theweatherspace.com


http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=1&idrub=5&id=864

 


USA: Les sismographes s'affolent dans tout le pays tandis que le Yellowstone

Yellowstone : La zone « Norris Junction » soudainement très active, tandis qu’un bruit de fond est capté par les sismographes dans tout le pays

 

Après les anomalies de résonnances entendues ces derniers jours sur les sismograhes de Yellowstone, d’étranges vibrations ont été enregistrées en quelques jours sur les sismographes de divers instituts de surveillance géologique à travers les États-Unis. (Voir les relevés tout en bas de l'article)

 

Ces basses fréquences anormales parcourent une large zone et ne peuvent pas être attribuées à des tremblements de terre. Est-il possible que l'ensemble des instruments d'enregistrement sismiques des États-Unis aient subi des anomalies ? 

 

Si l'on compare les enregistrements de ces quelques jours, nous pouvons reconnaître la présence d’un bruit de fond d'origine inconnue.

http://folkworm.ceri.memphis.edu/heli/heli_bb_ceri/PENM_HHZ_NM_00.2012120200.gif

http://www.ceri.memphis.edu/seismic/heli/index.html

http://earthquake.usgs.gov/monitoring/operations/heliplots_anss.php

http://www.wikistrike.com/article-usa-les-sismographes-s-affolent-dans-tout-le-pays-tandis-que-le-yellowstone-113060357.html

 


Intensification de l'activité volcanique à Yellowstone et ailleurs dans le monde

Cette semaine, 2 volcans sont entrés en éruption respectivement au
Kamtchatka (Sibérie), et en Indonésie . En outre, on signale un regain d'activité sismique au niveau du parc de Yellowstone, en Californie ainsi qu'en méditerranée ou un séisme modéré a secoué la ville de Bejaïa en Algérie.

Alors qu'à la date du 2 décembre, la Terre se trouve alignée avec le soleil et Jupiter, elle se comporte comme une cocotte minute sous pression. Ce regain de tension devrait durer jusqu'à la fin de l'alignement d'ici quelques jours.

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/12/intensification-de-lactivite-volcanique.html

 


16/10/2011

Situation sur les Volcans en éruption : L'agonie des autruches

Voilà se qui se passe réellement dans le monde.

Pendant que certains sont en train de s'occuper des religieux et des politiques, les pantins des Illuminati-reptiliens, les échéances cosmiques et terrestres approchent, dans la plus grande indifférence des merdias aux ordres, des religieux et des politiques qui ne prennent aucune disposition pour prévenir les populations et leur permettre de se mettre à l'abri.

 

Il vaut mieux détourner l'attention des moutons vers la crise financière qui a été montée de toutes pièces par les Illuminati-reptiliens, dans l'objectif de déclencher la 3ème guerre mondiale qui sera leur dernier acte pour leur permettre d'instaurer leur Nouvel Ordre Mondial de dictature.

 

Et surtout ne vous préparez pas, attendez que la 3ème guerre mondiale éclate et que le ciel vous tombe sur la tête sans avoir pris vos précautions. Les choses devant s'accélérer au niveau cosmique et terrestre avec les prochaines explosions solaires qui s'intensifieront tout au long des années 2011-2012-2013.

 

Cliquez sur tous les liens dans l'article, car ils sont très importants.

 

Volcans en éruption : L'agonie des autruches

 

par olivier cabanel (son site) samedi 15 octobre 2011

Plonger la tête dans le sable n’empêche pas le danger, et accuser le thermomètre lorsque l’on a de la température n’est pas faire preuve d’intelligence.

C’est pourtant un silence médiatique assourdissant qui s’est déposé, comme une chape de plomb, sur des évènements inquiétants, voire menaçants, peut-être le réveil de la ceinture de feu, mais en tout cas un réveil de plus en plus préoccupant de volcans dans le Monde entier.

Autant il serait irresponsable de tomber dans un catastrophisme de mauvais aloi, autant il est grave de ne pas prévenir les populations d’un éventuel risque, lorsque les données en possession des experts sont de natures à s’interroger sérieusement.

Comme chacun sait, volcans et séismes sont liés, (lien) et si les séismes ne sont pas une nouveauté, la plupart d’entre eux se déroulant sans que l’on en prenne conscience, leur multiplication actuelle n’est pas une bonne nouvelle.

Malgré la censure qui s’exerce, tentant de les cacher (lien), l’évidence est là. lien

Il est probable aussi que l’activité accrue du soleil, et l’énorme brèche découverte le 16 décembre 2008 dans le bouclier magnétique qui nous protégeait, soient à l’origine de l’augmentation sismique et volcanique qui se développe sur toute notre planète.

Selon Li Wenhui et Jimmy Raeder, physiciens de l’université du New Hampshire, la brèche a 4 fois la largeur de la Terre et il s’y engouffre 1027 particules par seconde. lien

Mais la multiplication des séismes n’est pas le plus préoccupant, c’est leur violence accrue qui pose problème. lien

La Terre est divisée en 12 plaques tectoniques, et à l’endroit où ses plaques se heurtent naissent volcans et séismes. lien

La « ceinture de feu » délimite la plaque du Pacifique, est c’est sur cette ligne que le séisme japonais s’est produit. lien

Celui de Sendai de magnitude 9 avait eu des conséquences épouvantables, non seulement avec le tsunami, mais avec la catastrophe de Fukushima, qui est loin d’être réglée, bien au contraire, (lien) alors que le mensonge et la politique du secret continuent d’être la règle. vidéo

D’autres séismes de forte magnitude s’étaient bien sûr produits auparavant, comme celui du 24 juin 2001 (7,9 sud du Pérou). lien

Nathalie Feuillet, de l’institut de physique de Paris, révèle que les séismes de grande magnitude qui se sont produits récemment de Sumatra (décembre 2004), au Japon (mars 2011), en passant par le Chili (février 2010), tous de magnitude 9 ont modifié profondément les contraintes tectoniques. lien

La région côtière de Sendai s’est déplacée tout de même de 4,20 m, et les zones de volcans auraient subi à 20 km sous la surface une décompression de 1 Megapascal, soit 10 fois la pression atmosphérique, provoquant une dilatation des réservoirs magmatiques. lien

C’est aussi la conclusion à laquelle est arrivé Kosuke Heki de l’université d’Okkaido, au Japon, qui ajoute que le tremblement de terre japonais de mars est lié aux perturbations dans l’ionosphère. lien

En analysant les données de plus de 1000 récepteurs GPS japonais, il a découvert une augmentation de 8% du « contenu » électronique de l’ionosphère, ce qui lui permet de penser que les tremblements de terre pourraient être prédits.

Il ajoute que le méga séisme du 11 mars est l’un des 4 plus grands qui n’aient jamais été enregistrés. lien

Sur ce lien, on peut écouter le son du tremblement de terre japonais, enregistré le 11 mars.

Pourtant la ceinture de feu n’est pas le seul lieu où se produisent des séismes, et de l’Alaska (lien) à l’Islande, en passant par la Russie, (lien) l’Indonésie, les volcans se réveillent.

En Islande, le 5 octobre, le Katla, dont la chambre serait 10 fois plus importante que celle de l’Eyjafjallajokull montre des signes majeurs d’éruption. lien

En Europe, même si les séismes sont de plus faible intensité, on constate leur évidente recrudescence. lien.

L’hyper volcan Yellowstone connait aussi un regain d’activité, et si le soulèvement généralisé du sol observé entre 2004 et 2008 semble s’être suspendu, 45 séismes ont été enregistré en septembre 2011. lien

Aujourd’hui, le danger semble s’être déplacé aussi du coté des Iles Canaries, et particulièrement vers le volcan sous-marin, celui d’el Hierro.

Le 7 octobre dernier, il était en état d’alerte et depuis juillet, plus de 10 000 séismes ont secoué l’Ile.

Pourtant contre toute attente, les autorités ont déclaré à la presse que « toute éruption n’aurait qu’une faible valeur explosive ». lien

Ses propos rassurants ne reposent pas sur une réalité scientifique, puisque l’on sait qu’il y a  50 000 ans un énorme glissement de terrain à propulsé une partie du flan du volcan dans l’océan, provoquant d’après les experts un tsunami géant dont la vague principale aurait fait plus de 100 mètres de haut frappant la côte atlantique des Etats Unis, à des milliers de kilomètres de là.

Sur cette simulation, on peut découvrir de quelle manière se déplacerait la vague et sur celle-ci, on aperçoit quelle en serait la hauteur.

Comme on le voit sur la simulation la vague arrivant sur le littoral américain oriental 8 heures plus tard pourrait avoir entre 10 et 25 mètres de hauteur.

Par comparaison, celle de Fukushima avait 23 mètres de haut. lien

Les méga tsunamis ne sont pas monnaie courante, mais pourtant, il faut se souvenir que l’explosion du Santorin qui s’est produite il y a 3200 ans aurait provoqué un ou plusieurs méga tsunamis de 100 à 200 mètres de haut détruisant la civilisation minoenne.

Plus près de nous, le géologue George Plafker évoque une vague de plus de 500 mètres de haut se déplaçant à plus de 100 km à l’heure qui aurait frappé en 1958 la baie de Lituya sur les cotes de l’Alaska, dont un pécheur, Howard Ulrich et son fils, échappant miraculeusement à la mort, ont été les témoins, vidéo

Le séisme d’une magnitude de 8,3 aurait provoqué cette vague plongeant 30 millions de mètre3 de roche dans la mer.

Or, pour El Hierro, d’après l’hypothèse la plus pessimiste, la moitié occidentale de l’île pourrait « glisser » dans l’Océan, jetant 500 milliards de m3 de roche dans la mer. lien

Le géophysicien Bill McGuire démontre comment la côte des Etats Unis pourrait être touchée par la vague venant d’el Hierro. lien

Comme 200 années environ se sont écoulées depuis sa dernière éruption, il parait présomptueux d’affirmer que tout danger soit écarté. lien

Le 11 octobre dernier, un cameraman amateur a eu la chance de pouvoir filmer la chute d’une falaise en Grande Bretagne, comme on peut le voir sur ce lien.

Mais revenons à El Hierro.

Il n’est que la partie émergée d’un imposant édifice volcanique de plus de 100 km sur 40 km de large et le cône le plus élevé ne se trouve qu’à 370 mètres de profondeur, les éruptions volcaniques sous-marines étant en activité quasi permanente.

Sur cette photo, on voit clairement la partie de l’île qui s’est effondrée, il y a 50 000 ans.

C’est depuis le 19 juillet 2011 que des petits séismes à répétition se sont produits sous l’île de Hierro, et si une diminution significative a été constatée en septembre, l’activité sismique se poursuit.

Sur ce lien on peut constater, grâce à l’AVCAN, (actualité volcanique des canaries) la progression de l’énergie accumulée entre le 17 juillet et le 14 septembre.

Le 23 septembre, les séismes étant de plus en plus intenses, le gouvernement a élevé le niveau d’alerte au « jaune ».

Les experts ont annoncé le 1 octobre que le processus éruptif était engagé. lien

Le 10 octobre les experts annoncent une éruption sous-marine en cours à 5 kilomètres à une profondeur variant entre 600 et 1200 mètres. lien

Au premier foyer s’est ajouté un 2ème le long du rivage du village de la Restinga, ce qui pose un problème aux experts sur place : ils pensaient que ce 2ème chaudron pouvait servir de cheminée adventive, empêchant ainsi la progression de la formation d’une crevasse de plus de 6 mètres observée le 13 octobre.

Les experts sont dubitatifs, constatant « une marche arrière de la faille », ainsi que la montée de la majeure partie du magma, et craignent qu’une fissure ne se crée dans l’axe Nord-Sud, laquelle pourrait provoquer un désastre à l’archipel entier : l’explosion qui se produirait pourrait s’assimiler à un 9 sur l’échelle de Richter. lien

Le 14 octobre, un hélicoptère a tourné des images très convaincantes montrant gaz ou lave libérés au fond de la mer. lien

Alors, s’il est logique de ne pas alerter en vain les populations, on peut tout de même s’étonner qu’aucune précaution ne semble être prise de l’autre coté de l’Atlantique, en Afrique et en Europe pour prévenir les populations du risque encouru, car comme dit mon vieil ami africain :

« Celui qui est sur le dos de l’éléphant ne doit pas craindre la rosée ».

Merci aux internautes, et à Corinne Py de leur aide efficace.

Articles anciens

Ce soleil qui jette un froid

Des tempéraments volcaniques

L’image illustrant l’article provient de « ouramazingplanet.com »

Source : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l...