02/12/2012

Super volcan Yellowstone : la zone « Norris Junction » soudainement très active

Les alignements planétaires provoquent-ils une recrudescence de l'activité sismique et volcanique ?

Attendons de voir ce qui passera demain avec l'alignement de 3 planètes avec les 3 pyramides de Gizeh.

 

 


Le 01 Décembre 2012 à 14h36 - m.a.j le 02/12/2012

Super volcan Yellowstone : la zone « Norris Junction » soudainement très active

Les lectures des données sismologiques du supervolcan Yellowstone situées dans la zone de Norris Junction révèle une activité hors des diagrammes habituels. Tout à coup, le 28 novembre à 18 heures, heure locale des Rocheuses, les relevés sismologiques se sont affolés, comme l'indique le graphique plus bas.
 
Alors que le Volcano Hazards Program sur le site officiel de l'USGS annonce un niveau d'alerte normal pour le site du Yellowstone (
lien), les graphiques sismiques de la zone de Norris Junction n'ont pas baissé en intensité et continuent d'être inquiétants par rapport à la norme habituelle. Vous pouvez apercevoir ci-dessous les relevés graphiques pour les dates du 28 novembre au 1er décembre :
 
 •
Relevé sismique du 28/11/2012

 • Relevé sismique du 29/11/2012
 • Relevé sismique du 30/11/2012
 • Relevé sismique du 01/12/2012 

 

xYNR_SHZ_WY_01_2012112900.gif

 

Comme vous pouvez le constater, aucune baisse d'activité n'est à constater au 1er décembre ! Certains sites comme beforeitsnews (lien) évoquent l'alignement cosmique imminent qui serait sensé se produire le 3 décembre 2012. Selon le site Bad Astronomy, mercure, Vénus et Saturne devraient être alignées sur les pyramides de Gizeh le 3 décembre 2012. Etant donné qu'aucun élément sérieux à l'heure actuelle ne vient prouver une corrélation entre alignements planétaires et activités sismiques et/ou volcanologiques, le veilleur n'apportera aucun crédit à cette hypothèse.
 
Le site haarpstatus.com (
lien) qui est en charge d'observer par de nombreux capteurs les activités des ondes VLF (very low frequency) générées par l'installation HAARP nous indique de son coté une forte activité sur la côte ouest des États-Unis, les mesures ayant atteint un sommet de magnitude 9.0. Ce sommet vient après une semaine de signaux en forte hausse dans la région (lien). Je ne mets aucunement en doute l'exactitude de ces relevés troublants, mais je suis assez dubitatif quand aux raisons que pourraient avoir les Etats-unis à déclencher un évènement qui pourrait s'avérer apocalyptique, ce qui reviendrait à se tirer une balle dans le pied !
 
Plus tôt en octobre, le volcan Yellowstone a été placé en vigilance jaune (
liensuite à des évènements inhabituels survenus dans la zone de Mary lake, alors qu'un essaim sismique notable avait été enregistré le 26 octobre. L'alerte jaune avait duré environs une semaine avant d'être levée, et aucune explication n'avait été donnée officiellement. La zone de Norris Junction ou les nouvelles activités ont été constatées est la plus proche de celle de Mary lake, et se situe au nord ouest de cette dernière.
 
De long Valley à Mammoth Mountain
 
Une information de TheWeatherSpace.com en date du 28 novembre (
lien) nous indique une reprise de tremblements de terre en Californie, de long Valley à Mammoth Mountain dans le même laps de temps. Les tremblements de terre sont courants en Californie, mais dans la dernière semaine une hausse de l'activité a été notée. La caldeira de Long Valley montre des signes que le magma est en effet en mouvement, et il y a fort à parier que ce n'est pas une coincidence étant donné la proximité de ces deux zones par rapport à la ligne de faille de la côte ouest des Etats-unis.
 
Alors que personne ne peut prédire ce qui va arriver, tout comme Yellowstone, la caldeira de Long Valley est considérée comme un super volcan qui peut entrer en éruption à tout moment. TheWeatherSpace nous dit que :
 
« L'importance de la caldeira de Long Valley est généralement occultée en raison de la popularité du super volcan Yellowstone. Il y a des preuves que dans le passé, la caldeira de Long Valley fût plus dangereuse que Yellowstone »

Selon Jim Berkland, géologue à la retraite, les pleines lunes génèrent habituellement des grands tremblements de terre en raison de la marée. Même si je ne remet nullement en cause l'interaction possible de la Lune sur l'activité géologique, j'ai peine à croire qu'elle explique à elle seule le regain d'activité sismique observé dans les zones évoquées !
 
Pour le moment, pas de panique, cette soudaine activité ne peut permettre de conclure à une proche éruption, les graphes peuvent à tout moment s'effondrer et revenir à la normale. Toutefois cette hausse d'activité dans cette zone très active n'est à mon humble avis à ne pas prendre à la légère, et le veilleur va continuer de garder un oeil vigilant pour vous sur cette région. Restez à l'écoute...

Sources :
 •
beforeitsnews.com

 • guardianexpressla.com
 • isthisthingon.org
 • quake.utah.edu
 • widgetserver.com
 • theweatherspace.com


http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=1&idrub=5&id=864

 


USA: Les sismographes s'affolent dans tout le pays tandis que le Yellowstone

Yellowstone : La zone « Norris Junction » soudainement très active, tandis qu’un bruit de fond est capté par les sismographes dans tout le pays

 

Après les anomalies de résonnances entendues ces derniers jours sur les sismograhes de Yellowstone, d’étranges vibrations ont été enregistrées en quelques jours sur les sismographes de divers instituts de surveillance géologique à travers les États-Unis. (Voir les relevés tout en bas de l'article)

 

Ces basses fréquences anormales parcourent une large zone et ne peuvent pas être attribuées à des tremblements de terre. Est-il possible que l'ensemble des instruments d'enregistrement sismiques des États-Unis aient subi des anomalies ? 

 

Si l'on compare les enregistrements de ces quelques jours, nous pouvons reconnaître la présence d’un bruit de fond d'origine inconnue.

http://folkworm.ceri.memphis.edu/heli/heli_bb_ceri/PENM_HHZ_NM_00.2012120200.gif

http://www.ceri.memphis.edu/seismic/heli/index.html

http://earthquake.usgs.gov/monitoring/operations/heliplots_anss.php

http://www.wikistrike.com/article-usa-les-sismographes-s-affolent-dans-tout-le-pays-tandis-que-le-yellowstone-113060357.html

 


Intensification de l'activité volcanique à Yellowstone et ailleurs dans le monde

Cette semaine, 2 volcans sont entrés en éruption respectivement au
Kamtchatka (Sibérie), et en Indonésie . En outre, on signale un regain d'activité sismique au niveau du parc de Yellowstone, en Californie ainsi qu'en méditerranée ou un séisme modéré a secoué la ville de Bejaïa en Algérie.

Alors qu'à la date du 2 décembre, la Terre se trouve alignée avec le soleil et Jupiter, elle se comporte comme une cocotte minute sous pression. Ce regain de tension devrait durer jusqu'à la fin de l'alignement d'ici quelques jours.

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/12/intensification-de-lactivite-volcanique.html

 


16/10/2011

Situation sur les Volcans en éruption : L'agonie des autruches

Voilà se qui se passe réellement dans le monde.

Pendant que certains sont en train de s'occuper des religieux et des politiques, les pantins des Illuminati-reptiliens, les échéances cosmiques et terrestres approchent, dans la plus grande indifférence des merdias aux ordres, des religieux et des politiques qui ne prennent aucune disposition pour prévenir les populations et leur permettre de se mettre à l'abri.

 

Il vaut mieux détourner l'attention des moutons vers la crise financière qui a été montée de toutes pièces par les Illuminati-reptiliens, dans l'objectif de déclencher la 3ème guerre mondiale qui sera leur dernier acte pour leur permettre d'instaurer leur Nouvel Ordre Mondial de dictature.

 

Et surtout ne vous préparez pas, attendez que la 3ème guerre mondiale éclate et que le ciel vous tombe sur la tête sans avoir pris vos précautions. Les choses devant s'accélérer au niveau cosmique et terrestre avec les prochaines explosions solaires qui s'intensifieront tout au long des années 2011-2012-2013.

 

Cliquez sur tous les liens dans l'article, car ils sont très importants.

 

Volcans en éruption : L'agonie des autruches

 

par olivier cabanel (son site) samedi 15 octobre 2011

Plonger la tête dans le sable n’empêche pas le danger, et accuser le thermomètre lorsque l’on a de la température n’est pas faire preuve d’intelligence.

C’est pourtant un silence médiatique assourdissant qui s’est déposé, comme une chape de plomb, sur des évènements inquiétants, voire menaçants, peut-être le réveil de la ceinture de feu, mais en tout cas un réveil de plus en plus préoccupant de volcans dans le Monde entier.

Autant il serait irresponsable de tomber dans un catastrophisme de mauvais aloi, autant il est grave de ne pas prévenir les populations d’un éventuel risque, lorsque les données en possession des experts sont de natures à s’interroger sérieusement.

Comme chacun sait, volcans et séismes sont liés, (lien) et si les séismes ne sont pas une nouveauté, la plupart d’entre eux se déroulant sans que l’on en prenne conscience, leur multiplication actuelle n’est pas une bonne nouvelle.

Malgré la censure qui s’exerce, tentant de les cacher (lien), l’évidence est là. lien

Il est probable aussi que l’activité accrue du soleil, et l’énorme brèche découverte le 16 décembre 2008 dans le bouclier magnétique qui nous protégeait, soient à l’origine de l’augmentation sismique et volcanique qui se développe sur toute notre planète.

Selon Li Wenhui et Jimmy Raeder, physiciens de l’université du New Hampshire, la brèche a 4 fois la largeur de la Terre et il s’y engouffre 1027 particules par seconde. lien

Mais la multiplication des séismes n’est pas le plus préoccupant, c’est leur violence accrue qui pose problème. lien

La Terre est divisée en 12 plaques tectoniques, et à l’endroit où ses plaques se heurtent naissent volcans et séismes. lien

La « ceinture de feu » délimite la plaque du Pacifique, est c’est sur cette ligne que le séisme japonais s’est produit. lien

Celui de Sendai de magnitude 9 avait eu des conséquences épouvantables, non seulement avec le tsunami, mais avec la catastrophe de Fukushima, qui est loin d’être réglée, bien au contraire, (lien) alors que le mensonge et la politique du secret continuent d’être la règle. vidéo

D’autres séismes de forte magnitude s’étaient bien sûr produits auparavant, comme celui du 24 juin 2001 (7,9 sud du Pérou). lien

Nathalie Feuillet, de l’institut de physique de Paris, révèle que les séismes de grande magnitude qui se sont produits récemment de Sumatra (décembre 2004), au Japon (mars 2011), en passant par le Chili (février 2010), tous de magnitude 9 ont modifié profondément les contraintes tectoniques. lien

La région côtière de Sendai s’est déplacée tout de même de 4,20 m, et les zones de volcans auraient subi à 20 km sous la surface une décompression de 1 Megapascal, soit 10 fois la pression atmosphérique, provoquant une dilatation des réservoirs magmatiques. lien

C’est aussi la conclusion à laquelle est arrivé Kosuke Heki de l’université d’Okkaido, au Japon, qui ajoute que le tremblement de terre japonais de mars est lié aux perturbations dans l’ionosphère. lien

En analysant les données de plus de 1000 récepteurs GPS japonais, il a découvert une augmentation de 8% du « contenu » électronique de l’ionosphère, ce qui lui permet de penser que les tremblements de terre pourraient être prédits.

Il ajoute que le méga séisme du 11 mars est l’un des 4 plus grands qui n’aient jamais été enregistrés. lien

Sur ce lien, on peut écouter le son du tremblement de terre japonais, enregistré le 11 mars.

Pourtant la ceinture de feu n’est pas le seul lieu où se produisent des séismes, et de l’Alaska (lien) à l’Islande, en passant par la Russie, (lien) l’Indonésie, les volcans se réveillent.

En Islande, le 5 octobre, le Katla, dont la chambre serait 10 fois plus importante que celle de l’Eyjafjallajokull montre des signes majeurs d’éruption. lien

En Europe, même si les séismes sont de plus faible intensité, on constate leur évidente recrudescence. lien.

L’hyper volcan Yellowstone connait aussi un regain d’activité, et si le soulèvement généralisé du sol observé entre 2004 et 2008 semble s’être suspendu, 45 séismes ont été enregistré en septembre 2011. lien

Aujourd’hui, le danger semble s’être déplacé aussi du coté des Iles Canaries, et particulièrement vers le volcan sous-marin, celui d’el Hierro.

Le 7 octobre dernier, il était en état d’alerte et depuis juillet, plus de 10 000 séismes ont secoué l’Ile.

Pourtant contre toute attente, les autorités ont déclaré à la presse que « toute éruption n’aurait qu’une faible valeur explosive ». lien

Ses propos rassurants ne reposent pas sur une réalité scientifique, puisque l’on sait qu’il y a  50 000 ans un énorme glissement de terrain à propulsé une partie du flan du volcan dans l’océan, provoquant d’après les experts un tsunami géant dont la vague principale aurait fait plus de 100 mètres de haut frappant la côte atlantique des Etats Unis, à des milliers de kilomètres de là.

Sur cette simulation, on peut découvrir de quelle manière se déplacerait la vague et sur celle-ci, on aperçoit quelle en serait la hauteur.

Comme on le voit sur la simulation la vague arrivant sur le littoral américain oriental 8 heures plus tard pourrait avoir entre 10 et 25 mètres de hauteur.

Par comparaison, celle de Fukushima avait 23 mètres de haut. lien

Les méga tsunamis ne sont pas monnaie courante, mais pourtant, il faut se souvenir que l’explosion du Santorin qui s’est produite il y a 3200 ans aurait provoqué un ou plusieurs méga tsunamis de 100 à 200 mètres de haut détruisant la civilisation minoenne.

Plus près de nous, le géologue George Plafker évoque une vague de plus de 500 mètres de haut se déplaçant à plus de 100 km à l’heure qui aurait frappé en 1958 la baie de Lituya sur les cotes de l’Alaska, dont un pécheur, Howard Ulrich et son fils, échappant miraculeusement à la mort, ont été les témoins, vidéo

Le séisme d’une magnitude de 8,3 aurait provoqué cette vague plongeant 30 millions de mètre3 de roche dans la mer.

Or, pour El Hierro, d’après l’hypothèse la plus pessimiste, la moitié occidentale de l’île pourrait « glisser » dans l’Océan, jetant 500 milliards de m3 de roche dans la mer. lien

Le géophysicien Bill McGuire démontre comment la côte des Etats Unis pourrait être touchée par la vague venant d’el Hierro. lien

Comme 200 années environ se sont écoulées depuis sa dernière éruption, il parait présomptueux d’affirmer que tout danger soit écarté. lien

Le 11 octobre dernier, un cameraman amateur a eu la chance de pouvoir filmer la chute d’une falaise en Grande Bretagne, comme on peut le voir sur ce lien.

Mais revenons à El Hierro.

Il n’est que la partie émergée d’un imposant édifice volcanique de plus de 100 km sur 40 km de large et le cône le plus élevé ne se trouve qu’à 370 mètres de profondeur, les éruptions volcaniques sous-marines étant en activité quasi permanente.

Sur cette photo, on voit clairement la partie de l’île qui s’est effondrée, il y a 50 000 ans.

C’est depuis le 19 juillet 2011 que des petits séismes à répétition se sont produits sous l’île de Hierro, et si une diminution significative a été constatée en septembre, l’activité sismique se poursuit.

Sur ce lien on peut constater, grâce à l’AVCAN, (actualité volcanique des canaries) la progression de l’énergie accumulée entre le 17 juillet et le 14 septembre.

Le 23 septembre, les séismes étant de plus en plus intenses, le gouvernement a élevé le niveau d’alerte au « jaune ».

Les experts ont annoncé le 1 octobre que le processus éruptif était engagé. lien

Le 10 octobre les experts annoncent une éruption sous-marine en cours à 5 kilomètres à une profondeur variant entre 600 et 1200 mètres. lien

Au premier foyer s’est ajouté un 2ème le long du rivage du village de la Restinga, ce qui pose un problème aux experts sur place : ils pensaient que ce 2ème chaudron pouvait servir de cheminée adventive, empêchant ainsi la progression de la formation d’une crevasse de plus de 6 mètres observée le 13 octobre.

Les experts sont dubitatifs, constatant « une marche arrière de la faille », ainsi que la montée de la majeure partie du magma, et craignent qu’une fissure ne se crée dans l’axe Nord-Sud, laquelle pourrait provoquer un désastre à l’archipel entier : l’explosion qui se produirait pourrait s’assimiler à un 9 sur l’échelle de Richter. lien

Le 14 octobre, un hélicoptère a tourné des images très convaincantes montrant gaz ou lave libérés au fond de la mer. lien

Alors, s’il est logique de ne pas alerter en vain les populations, on peut tout de même s’étonner qu’aucune précaution ne semble être prise de l’autre coté de l’Atlantique, en Afrique et en Europe pour prévenir les populations du risque encouru, car comme dit mon vieil ami africain :

« Celui qui est sur le dos de l’éléphant ne doit pas craindre la rosée ».

Merci aux internautes, et à Corinne Py de leur aide efficace.

Articles anciens

Ce soleil qui jette un froid

Des tempéraments volcaniques

L’image illustrant l’article provient de « ouramazingplanet.com »

Source : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l...

 


17/06/2011

Le Yellowstone s'est réveillé le 16 juin 2011 !

Heureusement que la Mivilude a récupéré l'échéance de 2012 pour dénoncer et s'attaquer aux sectes New Age, et qu'elle s'évertue à démentir par tous les moyens cette échéance galactique qui n'est pas la fin du monde, mais qui marquera notre entrée dans une nouvelle ère de Lumière.

 
Et comme pour la Mivilude, il ne doit rien se passer pour 2011-2012, il y a toute une série de volcans qui se sont réveillés ces derniers jours, dont les plus importants volcans de la planète, y compris le Yellowstone qui s'est réveillé le 16 juin 2011 après 640 000 ans d'inactivité. Quand on sait que son éruption peut perturber les 2/3 des USA et que nous risquons d'en subir les conséquences en Europe et dans le monde, nous avons compris. Soyez attentifs aux tremblements de terre qui auront lieu dans ces régions et retirez-vous des bords de mer, tant qu'il en est encore temps.
 
Et maintenant on lui dit quoi à la Mivilude ?
D'aller s'occuper des vraies sectes secrètes, telles la Franc-maçonnerie et de leurs élites Illuminati-reptiliennes ?
 
Le rapport de la Mivilude sur 2012
http://www.miviludes.gouv.fr/IMG/pdf/ra2010_premier...

 
Voici la carte de tous les volcans qui se sont réveillés ces derniers jours sur le site RSOE
La carte ci-dessous. Et si ne voyez rien du tout parce que cela arrange la Miviludes, faites-nous signe.
 
Zoomer sur l'image

Nouvelle image (4).JPG

 
 
 
 
 

21/04/2011

Yellowstone : un "super volcan" endormi

Ce documentaire tente de faire la lumière sur les conséquences que pourrait avoir le réveil des volcans du parc de Yellowstone et nous permet de faire connaissance avec les "super volcans" du parc.

Yellowstone : un "super volcan" endormi (partie 1)



 

Yellowstone : un "super volcan" endormi (partie 2)



 

Yellowstone : un "super volcan" endormi (fin)



 
 

10:42 Publié dans Séismes, Tsunami, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Le "supervolcan" de Yellowstone bien plus grand que ce que l'on pensait

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/02/1403729614.jpg

Info rédaction, publiée le 15 avril 2011

Yellowstone : de nouvelles mesures estiment le "supervolcan" encore bien plus grand

La taille du "super volcan" situé sous le parc national de Yellowstone, dans le Wyoming aux États-Unis, serait bien plus importante que celle estimée jusqu'à présent. Des scientifiques doivent publier une étude dans la revue Geophysical Research Letters pour rendre compte de l'immensité du panache sous-terrain de roches chaudes.

Les dernières estimations établies par les scientifiques révèlent que le volcan souterrain du site de Yellowstone s'étendrait sur une distance de près de 643 kilomètres d'est en ouest, selon le National Geographic. Pour en arriver à de tels résultats, les chercheurs ont utilisé la méthode de conductivité électrique, une technique basée sur l'aptitude de chaque matériau à laisser passer le courant électrique.

Ils ont, pour ce faire, utilisé des dizaines de stations de surveillance mesurant l'intensité des ondes électromagnétiques générées dans l'ionosphère, une couche électriquement chargée de la haute atmosphère terrestre. Ces ondes ont la propriété de pénétrer profondément dans la terre en affectant la variation de la conductivité électrique des matériaux qu'ils rencontrent.

Les images magnétotelluriques qui résultent de ce protocole sont très semblables à celles obtenues par des techniques d'échographie ou d'IRM dans le domaine de la santé. Grâce à ces résultats, les chercheurs ont pu constater que l'ensemble de roches chaudes du volcan sous-terrain s'étendait bien au delà des premières estimations établies à partir des mesures sismiques de 2009.

Un très ancien volcan

Après sa dernière grosse activité il y a 640.000 ans, le "supervolcan" de Yellowstone, s'est petit à petit transformé en caldeira, une dépression en forme de cercle qui résulte de l'effondrement de la partie centrale d'un volcan. Une trentaine d'éruptions moins importantes ont depuis rythmé la vie du cratère le remplissant de laves et de cendres jusqu'à le transformer en une vaste plaine.

La découverte du volcan enfoui remonte à 2004 suite à la constatation d'une remontée du terrain d'environ 7 centimètres par an. Les scientifiques avaient alors découvert un réservoir de magma situé à environ 10 kilomètres de la surface. Ce réservoir s'approvisionne d'un panache de roches très chaudes provenant du manteau de la Terre.

Grâce aux images magnétotelluriques récoltées par les nouvelles recherches, les chercheurs ont  réalisé une carte représentant les caractéristiques de la croûte terrestre et du manteau supérieur jusqu'à 320 kilomètres de profondeur. Ces nouvelles représentations devraient leur permettre de construire de meilleurs modèles géologiques de la surface terrestre.

Découvrez en image le site de Yellowstone sur Maxisciences :

http://www.maxisciences.com/yellowstone/yellowstone-un-parc-national-d-039-une-dangereuse-beaute_art13975.html

Découvrez un reportage de 2008 sur le "supervolcan" :

http://www.maxisciences.com/yellowstone/video

http://www.maxisciences.com/yellowstone/le-supervolcan-de-yellowstone-bien-plus-grand-que-ce-que-l-039-on-pensait_art13974.html

D'autres sources :

Yellowstone Supervolcano's Size Exceeds Expectations

http://news.discovery.com/earth/yellowstone-park-supervolcano-plume-110414.html

"Yellowstone Supervolcano's Size Exceeds Expectations," Discovery News, April 14, 2011,

http://news.discovery.com/earth/yellowstone-park-supervolcano-plume-110414.html

"Yellowstone Has Bulged as Magma Pocket Swells," National Geographic Daily News, January 19, 2011, 

http://news.nationalgeographic.com/news/2011/01/110119-yellowstone-park-supervolcano-eruption-magma-science/

Numbers Indicate Yellowstone Supervolcano Eruption Could Cause Devastation
http://www.associatedcontent.com/article/7967181/numbers_indicate_yellowstone_supervolcano_pg2.html?cat=8


Yellowstone "gonflé" par des poches de magma

Info rédaction, publiée le 25 janvier 2011

Sur le site de Yellowstone, parc national situé dans le Wyoming aux Etats-Unis, des experts ont observé des déformations du sol. Après plusieurs mesures, ils ont constaté que celui-ci était plus élevé de 25 centimètres à certains endroits qu'en 2004 !

A Yellowstone, le paysage a connu un changement exceptionnel. C'est ce que rapportent, dans la revue National Geographic, plusieurs scientifiques. Le volcan qui s'y trouve aurait pris une "profonde inspiration" et aurait, par conséquent, poussé le sol vers le haut par endroits.

Ce volcan, qui bouillonne, a connu des éruptions dans le passé qui furent à chaque fois mille fois plus puissantes que celle du Mont St-Helens en 1980.

La caldeira de Yellowstone, qui couvre une surface de 40 x 60 kilomètres dans le Wyoming, est un ancien cratère formé après la dernière grosse activité de ce "supervolcan", il y a 640.000 ans. Depuis, environ 30 "petites" éruptions ont rempli cette caldeira de lave et de cendres, et le paysage était relativement plat.

Mais depuis 2004, les scientifiques ont remarqué que le terrain prenait de la hauteur (environ 7 centimètres par an, pour ralentir à 1 centimètre par an ou moins à partir de 2007). Au total, le sol s'est élevé à plus de 25 centimètres comparé au niveau de 2004. Selon les experts cités par National Geographic, il y aurait un réservoir de magma qui gonflerait dans les profondeurs, à environ 10 kilomètres de la surface. Heureusement, cette brusque montée du terrain ne présage pas de catastrophe imminente. Les experts veulent tout de même se pencher sur ce phénomène, qui leur permettra sans doute de savoir quand aura lieu la prochaine éruption. L'observatoire volcanique de Yellowstone du U.S. Geological Survey (USGS) a d'ailleurs commencé à cartographier la caldeira et ses parties "gonflées" en utilisant des systèmes GPS et un radar synthétique interférométrique d'ouverture, qui permet de mesurer les déformations du sol.

Un phénomène cyclique

La théorie actuelle est la suivante : un réservoir de magma se nourrit d'un panache de roche très chaude en provenance du manteau de la Terre. Lorsque la quantité de magma augmente, le réservoir se gonfle et la surface, qui nous est visible, s'étend. Selon les données géologiques recueillies sur Yellowstone, il y aurait un cycle d'inflation et de déflation depuis les 15.000 dernières années. Le phénomène ne serait donc pas nouveau.


National Geographic donne l'exemple de mesures faites entre 1976 et 1984 : la caldeira a pris 18 centimètres de haut, pour ensuite retomber, une dizaine d'années plus tard à 14 centimètres.

Le système hydrothermal qui se trouve sous la surface de Yellowstone pourrait aussi jouer un rôle dans ces déformations du sol. Tout comme les 3.000 séismes qui secouent le site chaque année.

http://www.maxisciences.com/yellowstone/yellowstone-gonfl...

Le point chaud de Yellowstone (Etats Unis)

Dans un document que vient de publier l'Université de l'Utah, on apprend que des géophysiciens américains ont réalisé la première image à grande échelle de la conductivité électrique du panache gigantesque de roche en fusion (au moins partielle) qui alimente le « super volcan » de Yellowstone. Cette image montre que le panache est encore plus imposant que celui révélé par les images réalisées à partir des ondes sismiques. 

Ces dernières avaient fait l'objet d'une étude en décembre 2009 et avaient permis de délimiter la « tuyauterie » qui alimente le volcan de Yellowstone. En effet, les ondes sismiques se déplacent rapidement à travers les roches froides et plus lentement à travers les roches chaudes. Les mesures de vitesse des ondes sismiques avaient donc permis d'obtenir une image en trois dimensions, tout comme les rayons X sont combinés pour réaliser un scan médical.

Les images obtenues à partir des données sismiques avaient révélé que le panache de roche en fusion à très haute température descendait de la surface en formant un angle de 60° et s'étirait sur une distance de 240 km en direction de l'ouest-nord-ouest pour plonger à une profondeur de 650 km à hauteur de la limite entre les états de Montana et de l'Idaho, limite au-delà de laquelle ne peut aller l'imagerie sismique.

Dans la dernière étude, les images de la conductivité électrique du panache montrent que la partie conductrice plonge de manière moins brutale, avec un angle de seulement 40° (au lieu de 60), en direction de l'ouest et s'étire sur une distance de 640 km d'est en ouest. L'image « géoélectrique », quant à elle, ne peut atteindre une profondeur supérieure à 320 km.

En dépit de ces différences, il s'avère que le corps qui conduit l'électricité se trouve sensiblement au même endroit et présente la même forme avec les deux types de mesures.

La dernière étude ne fait toutefois jamais état du risque d'éruption cataclysmale dans la caldeira de Yellowstone, comme cela s'est produit à trois reprises au cours des deux derniers millions d'années.

Le document de l'Université de l'Utah rappelle qu'il y a 17 millions d'années le panache éruptif qui se situe actuellement sous Yellowstone a entraîné une première éruption dans une zone qui se trouve de nos jours à la croisée des chemins des états d'Oregon, Idaho et Nevada. Tandis que la plaque nord-américaine se déplaçait lentement vers le sud-ouest en passant au-dessus du point chaud, plus de 140 éruptions ont eu lieu le long d'une ligne allant vers le nord-est dans la région actuelle de la Plaine de la Snake River, dans l'Idaho.

Le point chaud s'est finalement trouvé à la verticale de Yellowstone il y a quelque 2 millions d'années, produisant trois énormes éruptions il y a 2 millions, 1,3 millions et 642 000 ans. Deux de ces éruptions ont recouvert de cendre la moitié de l'Amérique du nord, avec des quantités 2500 et 1000 fois supérieures à celles émises par l'éruption du Mont St Helens en 1980. D'autre éruptions de moindre importance ont eu lieu entre ces deux événements et dans les années qui ont suivi, jusqu'à il y a 70 000 ans.  

Norris-blog.jpg
Le Norris Geyser Basin, l'un des endroits les plus chauds de la caldeira de Yellowstone
(Photo: C. Grandpey)

 

10:32 Publié dans Séismes, Tsunami, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

07/04/2011

Volcan Yellowstone : nous cache-t-on la vérité ?

6 avr 2011

yellow.jpg

 

 

 

 

 

 

 


Le super volcan d’Yellowstone aurait connu pas moins de 32 tremblements de terre d’une magnitude de 1 à 4,9. Le site USGS les avait publiés dans la matinée du 12 février dernier. Quelques heures après, à la surprise générale, ces données ont été retirées sans que des explications n'aient été données.

Les analystes s’inquiètent de ce qui semble être une censure des données et certains croient que ce méga-volcan pourrait montrer des signes d’une explosion imminente, dont les conséquences seraient incroyablement désastreuses, phénomène que les autorités ne souhaitent pas rendre public…

Il semblerait que des censures sont exercées sur toutes les données afférentes aux tremblements de terre qui secouent le super volcan du parc Yellowstone. L’inquiétude est à son comble dans le monde des analystes, car si ce gigantesque volcan entre en éruption, les conséquences auraient un effet au-delà de tout ce que l’on pourrait imaginer. La puissance de ce volcan est incommensurable. Son explosion détruirait complètement toute la région.

Selon certaines personnes, la censure de ces données aurait pour objectif de ne pas céder à la panique qui se propagerait sur toute la population comme une traînée de poudre. Cela ajoute à l’angoisse que ressentent ceux qui ont pu voir les activités sismiques du volcan avant qu’elles ne soient retirées du site. Si ces séismes ont été retirés du site USGS, la question est de savoir pour quelle raison les responsables l’ont fait. Au lieu de calmer les esprits cette attitude ne fait qu’enflammer l’imagination.

Pour bien nous rendre compte de l’ampleur de la catastrophe en cas de réveil du-dit volcan, rien ne vaut les faits:

#1 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait être jusqu’à 1000 fois plus puissante que l’éruption du mont St. Helens en 1980.

#2 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait cracher des cendres volcaniques à une hauteur de 40 kilomètres.

#3 La prochaine éruption de Yellowstone semble se rapprocher au fil des ans. Depuis 2004, certaines zones du parc national de Yellowstone ont augmenté de près de 25 centimètres.

#4 Il ya environ 3.000 tremblements de terre dans la région de Yellowstone chaque année.

#5 Dans le cas d’une éruption à grande échelle de Yellowstone, la quasi-totalité du nord-ouest des États-Unis sera complètement détruite.

#6 Une éruption massive de Yellowstone voudrait dire qu’à peu près tout ce qui existe dans un rayon de 160 kilomètres serait immédiatement mis à mort.

#7 Une éruption à grande échelle de Yellowstone pourrait éventuellement jeter une couche de cendres volcaniques d’au moins 3 mètre de profondeur jusqu’à 1600 km de distance (1000 miles).

#8 Une éruption à grande échelle de Yellowstone couvrirait la quasi-totalité du Midwest des États-Unis avec de la cendre volcanique. La production alimentaire en Amérique serait presque totalement anéantie.

#9 L’«hiver volcanique» d’une éruption massive de Yellowstone pourrait radicalement refroidir la planète. Certains scientifiques pensent que les températures mondiales pourraient diminuer de 20 degrés.

#10 L’Amérique ne serait plus la même après une importante éruption de Yellowstone. Certains scientifiques pensent qu’une éruption complète par Yellowstone rendrait les deux tiers des Etats-Unis totalement inhabitable.

#11 Les scientifiques nous disent que ce n’est pas une question de «si» Yellowstone va éclater, mais plutôt « quand » la prochaine éruption inévitable aura lieu.

Source de ces données: endoftheamericandream.com

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/12/yellowstone-un-tremblement-de-terre-aujourd-hui-de-magnetude.html

URGENT Earthquakes at Yellowstone being CENSORED!
http://www.youtube.com/watch?v=eKUg9cP5vvg&feature=feedbul

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/02/18/la-cens.../


Alert! Yellowstone earthquake swarm CENSORED by USGS today!
http://www.youtube.com/watch?v=NTvIdAUl2yw&feature=player_embedded

 

Source

15/02/2011

Yellowstone : censure des données ?

Après l'article précédent, ICI

Un autre internaute signale la censure des données relatives aux tremblements de terre qui surviennent dans le Park du Yellowstone.

URGENT Earthquakes at Yellowstone being CENSORED!

http://www.youtube.com/watch?v=eKUg9cP5vvg&feature=feedbul

 

03:36 Publié dans Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | Tags : entrer des mots clefs | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

13/02/2011

Yellowstone : Un tremblement de terre aujourd'hui de magnétude 4.6 ! USGS censure les données !

Voyez-vous le tremblement de terre qui a eu lieu au Yellowstone, aujourd'hui, de magnétude 4,6 dans la liste des récents tremblements de terre éditée par USGS ?

USGS censure les données sur le Yellowstone et les régions des caldiera depuis plus d'1 an !

Mieux, si vous allez consulter la liste des tremblements de terre ayant eu lieu au Yellowstone ces derniers jours, ils s'arrêtent au 9 février 2011 !!!!
http://www.seis.utah.edu/req2webdir/recenteqs/Maps/Yellow...

 

Et voici la preuve du tremblement de terre qui a eu lieu au Yellowstone aujourd'hui et qui a été censuré par USGS

3a1661b653f9.jpg

 

d2502fb20d5813ba7676832e707e3cbf.jpg

httpearthquakeusgsgovearthquakesshakemapglobalshake00005729.jpg

 

ALERT - 4.6 EARTHQUAKE YELLOWSTONE DELETED..! 

http://www.youtube.com/watch?v=hOkHT6wpop0


Si vous allez voir sur le site USGS, aucun séisme de 4.6 venant de cette région n’y apparait. Pourtant il y était bel et bien il y a quelques heures quand il est survenu.

Que se passe-t-il avec Yellowstone??? USGS a répondu que c’était un problème de logiciel??? Y croyez-vous ? Un internaute parle de la chute possible d’un arbre mouarf! 

Sans compter une 15zaine d’autres petits séismes aujourd’hui qui n’apparaissent pas…Ceux en bas de 2.5 je comprends, mais les autres? C’est quoi le but?

En passant un 6.1 aux îles Tonga tout à l’heure…ça brasse beaucoup depuis hier vous ne trouvez pas?



30/01/2010

Depuis quelques jours de nombreux tremblements de terre ont lieu dans le Parc de Yellowstone

Tremblements de terre récents en Occident Intermountain

Parc national de Yellowstone spécial Carte

Special Map

Cliquez sur un tremblement de terre sur la carte ci-dessus (ou dans la liste ci-dessous) pour plus d'information.
Cliquez ici pour aller à
carte-index || tremblement de terre de grande liste || Lister tous les tremblements de terre
Des cartes spéciales: Yellowstone National Park || ANSS Intermountain Région Ouest
Carte nécessité la mise à jour? Essayez de recharger la page sur votre navigateur.
Les cartes sont mises à jour dans environ 5 minutes d'un séisme ou une fois par heure.
Lignes brunes représentent connue fautes dangereuses ou zones de failles. Les lignes blanches sont des routes.
Qu'est-ce qui se passe lorsque je clique sur un tremblement de terre?

Mise à jour de temps = ven. janv 22 15:53:42 MST 2010
Voici les 30 plus récents tremblements de terre et tous les M> 3 tremblements de terre sur cette carte ...

         MAG    DATE    LOCAL TEMPS  LAT     LON    PROFONDEUR    LOCATION
Y / M / D h: m: s deg deg km
   0.8  2010/01/22 07:34:17 44.559N 110.937W 10,4   18 km (11 mi) SE de West Yellowstone, MT
2,5
2010/01/22 07:33:28 44.559N 110.966W 9.6 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
1,0
2010/01/22 04:42:42 44.581N 110.975W 9.6 14 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
0,6
2010/01/22 04:29:04 44.542N 110.968W 9.0 17 km (11 mi) SE de West Yellowstone, MT
1,0
2010/01/22 04:15:25 44.579N 110.966W 10,4 14 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT

0,8
2010/01/22 03:54:21 44.571N 110.962W 11,4 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
0,6
2010/01/22 03:49:41 44.556N 110.918W 9.4 19 km (12 mi) SE de West Yellowstone, MT
1,3
2010/01/22 03:40:58 44.563N 110.980W 8.9 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
0,7
2010/01/22 02:53:06 44.554N 110.962W 11,1 17 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
1,3
2010/01/22 02:43:26 44.553N 110.969W 9.2 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
2,5
2010/01/22 02:41:50 44.562N 110.967W 9.2 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,8
2010/01/22 02:41:14 44.568N 110.950W 9.4 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
1,2
2010/01/22 01:54:41 44.581N 110.980W 7.6 13 km (8 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,9
2010/01/22 01:31:33 44.536N 110.966W 9.6 18 km (11 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,3
2010/01/22 01:30:11 44.549N 110.962W 8.3 17 km (11 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,5
2010/01/22 01:29:52 44.550N 110.963W 9.4 17 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,4
2010/01/22 01:17:51 44.550N 110.964W 10,6 17 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,6
2010/01/22 01:16:13 44.556N 110.965W 11,5 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
1,3
2010/01/22 00:59:26 44.565N 110.961W 10,3 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,6 2010/01/22 00:57:04 44.557N 110.956W 11,6 17 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
1,7
2010/01/22 00:56:17 44.564N 110.963W 9.5 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,9
2010/01/22 00:49:20 44.556N 110.921W 8.8 19 km (12 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,3
2010/01/22 00:29:30 44.549N 110.962W 10,3 17 km (11 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,3
2010/01/22 00:21:04 44.598N 110.936W 10,7 15 km (9 miles) ESE de West Yellowstone, MT
1,2
2010/01/22 00:20:09 44.556N 110.961W 10,6 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,8
2010/01/22 00:19:09 44.561N 110.928W 9.4 18 km (11 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,7
2010/01/22 00:14:08 44.533N 110.911W 11,9 21 km (13 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,3
2010/01/22 00:13:52 44.545N 110.916W 10,6 20 km (12 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,7
2010/01/22 00:12:50 44.545N 110.920W 10,7 20 km (12 mi) SE de West Yellowstone, MT
0,6
2010/01/22 00:12:20 44.548N 110.927W 13,7 19 km (12 mi) SE de West Yellowstone, MT
3.0 2010/01/21 22:38:40 44.550N 110.972W 8.4 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT

3.8 2010/01/20 23:16:19 44.567N 110.968W 9.6 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
3.7 2010/01/20 23:01:50 44.565N 110.977W 9.0 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
3.3 2010/01/19 21:41:03 44.569N 110.966W 9.2 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
3.2 2010/01/19 18:35:37 44.561N 110.968W 9.9 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
3.5 2010/01/19 14:32:31 44.562N 110.974W 9.3 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
3.3 2010/01/19 09:48:32 44.566N 110.965W 6.7 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT
3.0 2010/01/18 21:42:14 44.569N 110.968W 9.8 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
3.4 2010/01/18 20:39:39 44.566N 110.969W 10,2 15 km (9 miles), SE de West Yellowstone, MT
3.1 2010/01/18 11:03:14 44.560N 110.969W 9.7 16 km (10 mi) SE de West Yellowstone, MT

Cliquez ici pour voir cette même carte avec une liste complète des tremblements de terre.

21:37 Publié dans Séismes, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu, Yellowstone | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

24/05/2009

2012, qu'est-ce que c'est ? Comment s'y préparer ?

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Université d'été - Vacances Familiales
Journées Rencontres Bien-être
Conférences - Ateliers - Formations

 Voir les programmes

Des formations expresses toute l'année

Voir les programmes