Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2009

Chaîne info de Sos Justice & Droits de l'Homme

02/12/2009

GOPENHAGE - H1N1 - NOUVEL ORDRE MONDIAL

Le contenu des accords de Copenhage est effrayant

Le contenu des accords de Copenhage est effrayant - [News Of Tomorrow]

The Copenhagen Agreement and a Scary U.N. Power Grab. - WSJ.com

Du réchauffement climatique à un nouvel ordre mondial ! | Spread The Truth

Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !

Solidarité & Progrès - Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !

-----------------------------------------------------------------------------------


LaRouche : l’Empire Britannique prépare son « plan B »
Solidarité & Progrès - LaRouche : l’Empire Britannique prépare son « plan B »

C’est la guerre !
C'est la guerre ! - [News Of Tomorrow]

-------------------------------------------------------------------------------------

Grippe H1N1 - La Vérité sur le Vaccin + Traduction française (voir les vidéos dans le lien + la traduction)

Grippe H1N1 - La Vérité sur le Vaccin + Traduction française - [News Of Tomorrow]

Bell tolling for the Swine Flu

LA GRIPPE A SONNE DES CLOCHES

Dr Teresa "Les 7 du Québec"

Le Forum Catholique - 515748

H1N1: L’alerte maximale envisagée en France: Nos libertés vont en prendre un sacré coup !!! | Spread The Truth

Urgent : Stopper la vaccination ???
Urgent : Stopper la vaccination ??? - [News Of Tomorrow]

La Russie pourrait se retirer de l’OMS
La Russie pourrait se retirer de l'OMS - [News Of Tomorrow]

 

Loi martiale ?
Loi martiale ? - [News Of Tomorrow]

Sarkozy annonce la création de milices de maintien de l’ordre
Sarkozy annonce la création de milices de maintien de l’ordre - [News Of Tomorrow]

La monnaie mondiale de l’OCS
La monnaie mondiale de l'OCS - [News Of Tomorrow]

--------------------------------------------------------

J’accepte le contrat ??
J'accepte le contrat ?? - [News Of Tomorrow]


21/11/2009

GrippeA/H1N1 : La République des Menteurs

Nous vous laissons tirer les conclusions entre ces deux discours, celui de Mme Bachelot et celui de la Ministre Polonaise de la santé.

Lettre de Madame BACHELOT Ministre de la Santé et des Sports à l'ensemble des personnels de l'AP-HP - 13 Novembre 2009

Mesdames et Messieurs,

Je vous prie de trouver en pièce jointe la lettre concernant la vaccination contre le virus de la grippe H1N1 que la Ministre de la santé vient de m’adresser pour l’ensemble des personnels travaillant dans les établissements de santé.

La Ministre, tout en rappelant la liberté de chacun, nous invite tous à faire le choix de la prévention et de la solidarité et à donner l’exemple de notre implication responsable.

Je vous remercie de bien vouloir assurer la diffusion de ce courrier dans votre environnement professionnel.


Benoit LECLERCQ

Directeur Général

Secrétariat Particulier du Directeur Général

( 01 40 27 32 77 / 32 78

@ secretariat.dg@sap.aphp.fr

Ê 01 40 27 55 77



Ministre de la santé polonaise sur le vaccin H1N1


Discours prononcé le 5 novembre 2009.


« Je voudrais dire que ma priorité pendant mes 20 ans de pratique de médecine générale a été « d’abord ne pas nuire » J’ai toujours à l’esprit ce principe en tant que Ministre de la Santé.

Dans ma pratique, quand je recommandais un médicament à qui que ce soit, je crois comme chaque praticien le ferait, je me posais simplement la question : est-ce que je préconiserais cela pour ma vieille maman, pour mon enfant ?

Ce type de pensée est révélatrice de toute la prudence que je dois avoir, des vérifications et des garanties dont je dois m’assurer en tant que Ministre de la Santé avant de préconiser un médicament à chaque citoyen polonais

A des millions de Polonais qui n’ont pas de formation médicale qu’un ministre ou un expert peut avoir comme le professeur Brydack par exemple qui a, en tant qu’expert, travaillé pendant plus de 40 ans sur la grippe.

Il travaille dans un des 189 centres de recherche sur la grippe dans le monde, un de ces centres se trouvant en Pologne. Pouvons-nous aujourd’hui être accusés d’un manque de connaissances sur la grippe ?

Pouvons-nous remettre en question l’opinion d’un professeur qui travaille sur la grippe depuis plus de 40 ans et pas seulement sur un seul type de grippe ? Quelqu’un qui a publié des centaines d’articles sur le sujet ?
Je me pose seulement une question fondamentale : voulons-nous combattre la grippe pandémique ?

Aujourd’hui, nous savons la teneur de différentes clauses des contrats que d’autres, beaucoup de gouvernements de pays riches ont signé avec les fabricants de vaccins.

Nous savons aussi ce qui a été proposé à l’état polonais. Suite aux négociations en cours, je ne peux pas tout dire aujourd’hui mais je peux dire une chose :

Notre département juridique a trouvé au moins 20 points douteux dans le contrat.

Or, quel est le devoir du Ministre de la Santé ? Signer des contrats qui sont dans le meilleur intérêt des Polonais ou bien signer des contrats qui sont dans le meilleur intérêt des compagnies pharmaceutiques ?

Je sais qu’il y a 3 vaccins disponibles sur le marché aujourd’hui, de 3 producteurs différents. Chacun a une quantité de substance active différente et, étrangement, ils sont tous jugés équivalents ?

N’est-ce pas suffisamment étrange pour que le Ministre de la Santé et les experts aient au minimum de légers doutes à ce sujet ?

Peut-être, si ça se trouve, le produit avec très peu de substances actives n’est juste qu’une « eau miraculeuse » que nous supposons pouvoir agir sur la grippe ? Sommes-nous supposés payer pour cela ?

Nous avons l’exemple de l’Allemagne qui a acheté 50 millions de doses, seulement 10% ont été utilisées jusqu’ici. 13% des Allemands sont disposés à accepter ce « remède miracle » aujourd’hui.

Mais c’est vraiment peu parce qu’en Allemagne, il y a un grand pourcentage de gens favorables à la vaccination.

Ainsi, en Pologne, sur 1000 personnes, 52 personnes feront le vaccin antigrippal (classique) alors qu’en Allemagne, ils sont 238 pour 1000 (23%)

Donc, qu’est-ce qui fait que seulement 10% des Allemands veulent se faire vacciner contre la grippe porcine et pas 23% de la population comme pour la grippe saisonnière ?
Leur gouvernement achète ces vaccins et les leur propose gratuitement et les gens ne les veulent pas ? Comment cela se fait-il ?

Est-ce que ces faits peuvent nous donner des arrière pensées concernant le fait d’acheter ou non ces vaccins ?
Des arrières pensées concernant le fait d’introduire un médicament qui serait une sorte de médicament secret ?
Il y a des sites internet sur lesquels les fabricants de vaccins ont l’obligation de publier les effets secondaires inattendus des vaccins. La vaccination en Europe a commencé le 1er octobre 2009.

Je voudrais que vous visitiez n’importe lequel de ces sites et que vous me trouviez un seul de ces effets secondaires inattendus, ne serait-ce qu’une réaction dermatologique généralisée, ce qui peut arriver même avec des médicaments sûrs.

Il n’y en a aucun sur ces sites internet.

Un médicament « parfait ».

Et puisque c’est si miraculeux, pourquoi la firme productrice ne veut pas introduire son produit sur le marché en acceptant d’assumer la responsabilité de celui-ci ? Pourquoi ne disent-ils pas : c’est un produit merveilleusement sûr c’est pourquoi nous prenons la responsabilité de celui-ci, nous allons le mettre sur le marché et tout est clair et transparent plutôt que de mettre la pression sur nous, les acheteurs ?

Nous n’avons pas les résultats de tests cliniques, pas de détails sur les composants et pas d’informations sur les effets secondaires. Les vaccins en sont maintenant à une phase 4 de tests, des tests vraiment très courts et nous ne disposons toujours pas de ces informations. De plus, l’échantillon (de testeurs) était vraiment petit : un type de vaccins a été testé sur seulement 160 volontaires âgés de 20 à 60 ans, tous sains, pas infectés.

Un autre type de vaccin a été testé sur 600 volontaires âgés de 18 à 60 ans, tous bien portants. Est-ce que c’est suffisamment consistant pour nous les médecins présents dans cette salle ? Ce n’est pas suffisant à mes yeux.

Je veux être suffisamment sûre avant de recommander cette vaccination.

Nous ne sommes pas définitivement hors jeu pour l’achat de vaccins.

Pendant le temps des négociations (en cours), nous voulons prendre le temps et l’utiliser à bon escient pour obtenir autant d’informations que possible sur le vaccin.

Ensuite, si le comité de lutte anti-pandémique finit par approuver le vaccin, alors nous l’achèterons.

En outre, il y a 1 milliard de gens qui font la grippe saisonnière chaque année, 1 millions en meurent chaque année. Et c’est le cas non pas depuis 1 an ou 2 mais depuis des années.

Est-ce que quelqu’un a déjà annoncé une pandémie de grippe saisonnière quelque part dans le monde ? Et pourtant la grippe saisonnière est bien plus dangereuse que la grippe porcine. Il y a même des décès et de graves complications.

Y a-t-il eu la moindre pandémie (de grippe saisonnière) qui ait été annoncée ?

Dès lors, à celui qui me pousse à acheter des vaccins (contre la grippe pandémique), je vous demande : Pourquoi n’avez-vous pas crié ou pleuré pour qu’on en achète l’année dernière, il y a 2 ans et en 2003. En 2003, il y a eu 1, 2 millions de Polonais qui ont fait la grippe saisonnière !

Est-ce que quiconque dans cette salle a alors crié « achetons des vaccins pour tout le monde ! » ?? Je ne peux pas ne pas me rappeler cela.

Et, en conclusion, je voudrais dire seulement une chose : la nation polonaise a beaucoup de sagesse. Les Polonais savent distinguer la vérité du mensonge très précisément. Ils peuvent aussi déterminer ce qui constitue une situation objective et ce qui n’est qu’un jeu.


25/10/2009

Les premières victimes du vaccin en Suède

http://dossiers-sosjustice.hautetfort.com/media/02/00/1005656666.jpg


Le journal suédois Expressen raconte que 190 infirmières ont été victimes de graves symptômes après avoir été vaccinées contre la grippe porcine.
La directrice de l'Institut Suédois pour les Maladies Contagieuses a déclaré: Ce vaccin a plus d'effets secondaires indésirables car il protège mieux.

La bonne blague!

1.000 personnes ont été vaccinées jusqu'à maintenant an Suède, et les mauvaises nouvelles affluent.

Les symptômes très répandus sont une forte fièvre et de violents tremblements, tels que les malades ne peuvent pas tenir un verre.
Rebecka Andersson fut la première à être vaccinée. Elle raconte qu'elle a de la fièvre et des malaises, plus de force. Cinq de ses 19 camarades vaccinés sont malades.

C'est le seul journal en Suède qui en parle. Ailleurs ils sont bien silencieux aussi, je trouve.

Information sur les effets dévastateurs du vaccin en Suède (en anglais)

Nurses got sick from the "swine flu" vaccine in Sweden  UPDATE - 1 suspected death

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1268%3Athey-got-sick-from-the-vaccine-in-sweden&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=en

16/10/2009

USA : GrippeA/ H1N1 : Une autre action en Justice

Grippe H1N1: des personnels de santé aux USA refusent la vaccination forcée

WASHINGTON - Une action en justice devait être engagée jeudi auprès d'une cour fédérale de Washington pour le compte notamment de personnels de santé de l'Etat de New York qui refusent la vaccination obligatoire contre la grippe H1N1, a dit à l'AFP un avocat les représentant.

Ce avocat, Jim Turner du cabinet Swankin and Turner de Washington, a expliqué que cette procédure visait la FDA (Food and Drug Administration), l'agence américaine de réglementation des médicaments, pour avoir autorisé quatre vaccins expérimentaux contre le virus HIN1 de la grippe sans procéder à tous les essais cliniques requis par la loi pour démontrer leur innocuité.

"Les risques pour la santé présentés par ces vaccins sont totalement inconnus", a-t-il affirmé précisant qu'il s'agissait de la première action en justice de cette nature et qu'elle s'appliquerait à l'ensemble des Etats-Unis si elle aboutissait.

"Le vaccin ne devrait pas être autorisé tant que la FDA n'a pas terminé ses tests", a expliqué l'avocat.

Les plaignants estiment que la FDA a fait l'impasse sur les critères légaux les plus élémentaires destinés à assurer la sécurité du public et soulignent que les vaccins sont distribués à des millions d'Américains y compris des enfants.

Jim Turner cite également la possibilité que le vaccin anti-HIN1 sous forme de spray nasal qui contient des virus vivants atténués, puisse "déclencher lui-même la pandémie que le gouvernement fédéral affirme que les Américains devraient redouter".

Cet avocat affirme que la FDA a également autorisé l'utilisation d'un adjuvant, le Squalène, pour doper l'efficacité d'une dose unique du vaccin. Or cet adjuvant peut-être toxique, a-t-il dit.

Quant aux vaccins sous forme d'injection qui représentent la grande majorité, ils contiennent du thimerisol, un conservateur avec du mercure qui accroît les risques pour les femmes enceintes, surtout le foetus et pour les enfants, a indiqué cet avocat.

Enfin, l'avocat critique l'immunité accordée par les autorités sanitaires américaines aux firmes pharmaceutiques qui ont produit ces vaccins anti-H1N1 qui ne peuvent pas ainsi faire l'objet de poursuites en cas d'effets secondaires.

Outre quatre plaignants de l'Etat de New York, deux organisations se sont jointes à cette action judiciaire: La "Foundation for health choice" et "The National solution foundation".

Les autorités sanitaires américaines ont conduit des essais cliniques avec ces quatre vaccins expérimentaux contre la grippe H1N1 avec plusieurs milliers de personnes ces derniers mois et la FDA en approuvé l'utilisation pour l'ensemble de la population de façon expéditive après n'avoir constaté aucun effet secondaire sérieux.

Les Etats-Unis ont commandé plus de 255 millions de doses dont 77 millions ont déjà été distribuées pour cette campagne massive de vaccination qui a commencé début octobre.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) recommandent la vaccination pour les groupes les plus vulnérables à cette infection à savoir les femmes enceintes, les enfants et les jeunes adultes jusqu'à 24 ans, ainsi que tous ceux qui souffrent de certains problèmes médicaux chroniques.

Les personnel soignants sont aussi fortement encouragés de se faire vacciner.

(©AFP / 15 octobre 2009 20h36)

Source : http://www.romandie.com/ats/news/091015183629.xa38t40o.asp