Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2015

Le Projet du rayon bleu ou Blue Beam pour instaurer Une Unique Religion Mondiale !


LE PROJET DU RAYON BLEU; où appelé aussi, projet BLUE BEAM. En mémoire, à Serge Monast, et à ceux qui on perdu la vie dans leurs recherches approfondies, sur les secrets d'état, et de l'effroyable planification, Diabolique du Nouvel Ordre Mondial ... Serge MONAST, journaliste d’enquêtes et membre de l’agence internationale de Presse Libre International Free Press Agency. Décédé le 5 décembre 1996, dans des circonstances étranges.

Serge Monast se disait traqué par les forces policières et militaires nord-américaines pour avoir trempé dans des dossiers interdits qu’il avait décidé de publier à son corps défendant, pour ceux qui défendent la vérité.

Pour Serge, l’histoire aurait mal tourné. Il a perdu la vie dans cette aventure. Ça c’est indiscutable et c’est un FAIT.

JOURNALISTE D'ENQUÊTES INTERNATIONALES
Décédé dans des circonstances étranges. Le 5 décembre 1996
En mémoire des gens qui nous ont été les plus chers, Et A CEUX QUI ON PERDU LA VIE DANS leurs recherches approfondies, sur les secrets d'état, et de l'effroyable planifications, du nouvel ordre mondial ... Serge Monast.

 

14/08/2015

Origine astrologique de tous les cultes, ou Religion universelle par DUPUIS, Charles François.

Comme nous sommes en pleine période d'éveil et d'évolution, sans doute serait-il temps de mettre nos pendules à l'heure avec l'Univers et les astres, et d'abandonner nos anciennes et fausses croyances !

S'il fallait adorer l'Univers/Dieu, le Soleil et les Astres, ce qui pourrait mieux se comprendre puisqu'ils sont à l'origine de toute vie sacrée dans l'Univers, il était inutile :

1 -  de persécuter les Païens et de s'accaparer leurs temples pour en faire des lieux de cultes chrétiens, 

2 - de nous raconter des fables pour faire peur ou endormir les enfants avec leurs Dieux diaboliques, sanguinaires et persécuteurs, et 

3 - de diviser les peuples en inventant des religions (instruments politiques) pour mieux alimenter et orchestrer les guerres de religions au profit des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial.

A rapprocher de ces deux précédents articles :

* - Religions et Nouvel Ordre Mondial, Jordan Maxwell, Conférence 2009 à Los Angeles

* - Jordan Maxwell : Mainmise sur la planète Terre, Los Angeles, Californie, septembre 2008


Origine astrologique de tous les cultes, ou Religion universelle par DUPUIS, Charles François.

 Origine de tous les cultes ou Religion Universelle.

DUPUIS, Charles François.

Edité par H. Agasse, 1795

Détails bibliographiques

Titre : Origine de tous les cultes ou Religion Universelle ...

Éditeur : H. Agasse

Date d'édition : 1795

Description :

Paris, H., Agasse 1795. 4 vol. in 4 de XVI-556pp., 302pp. et 304pp., IV-367-358pp. (avec 3 tableaux dépliants), pour l'Atlas: un frontispice, 16pp., 22 planches, IV-104pp. (table analytique), reliures en demi chagrin vert de la moitié du XIXème siècle, dos à 5 nerfs orné, gardes et papier sur les plats renouvelés (pour chaque volume), restauration avec du papier Japon à plusieurs feuillets dont le titre du tome II. et à l'atlas, intérieur très frais, rare en format in 4 et recherché, bon et bel exemplaire.

Ouvrage de la plus grande importance pour l'étude des religions et des mythologies primitives. Charles-François Dupuis (1742-1809) fut archéologue, ami de Lalande, il fut nommé au barreau de Paris en 1770, il fut député à la convention, membre du conseil des Cinq-cents, membre de l'Institut et participa à la création du calendrier républicain.

 Il se proposait dans son œuvre magistrale d'expliquer les énigmes de la religion grecque et de toutes les autres religions de l'antiquité, d'en dévoiler les mystères et de remonter à l'origine des traditions sur lesquelles se reposent les religions du monde actuel.

L'Atlas comprend un frontispice allégorique dessiné par Ducoudray, gravé à l'eau forte par Pauquet et terminé au burin par P. H. Trière et 22 planches en taille-douce par Trière, Tardieu et autres. Ces planches sont pour la plupart dépliantes et représentent le planisphère astrologique égyptienne, celui des travaux d'Hercule, celui des courses d'Isis, celui des travaux de Thésée, des voyages de Bacchus, un vase antique, les tableaux de Mithra, le calendrier d'Isis (portail de Notre-Dame), les systèmes cosmogoniques des syriens et des Arabes. Les trois grands tableaux dépliants représentent les signes du Zodiaque, de leurs génies et de leur influence pour le premier, les mois chez différents peuples anciens et modernes pour le second et enfin pour le troisième les planètes. 

 
Les 4 livres à télécharger en PDF ci-dessous à partir de la Bibliothèque en ligne GALLICA :

 

 

 

Planches de l'origine de tous les cultes, ou Religion universelle. Tome 1 / . Par Dupuis,... -H. Agasse (Paris)-1794 Tome 1.png

 

Informations détaillées
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

Extrait 1 :

ORIGINE  DE TOUS LES CULTES, OU RELIGION UNIVERSELLE

Extrait 2 :

Tome I. A ORIGINE 1 DE TOUS LES CULTES, o u RELIGION UNIVERSELLE

Extrait 3 :

Tome L’ ORIGINE DE TOUS LES CULTES, O U RELIGION UNIVERSELLE

Lien pour télécharger le livre en PDF

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6543189j

 

 

 

 

Planches de l'origine de tous les cultes, ou Religion universelle. Atlas / . Par Dupuis,... -H. Agasse (Paris)-1794 Tome 2.png

 

Informations détaillées


 Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

Extrait 1 :

PLANCHES D E L' OR I G I N E DE TOUS LES CULTES

Extrait 2 :

PLANCHES D E L' ORIGINE DE TOUS LES CULTES, Du

C I T OYEN D U PU I S , AVEC L E U R

Extrait 3 :

Le Père de la Lumière lance ses feux à travers les deux signes du Zodiaque , dont il a emprunté les formes dans tous les Cultes : le Taureau et le Belier. C'est au temps qui s'est écoulé pendant cette correspondance, c'est-à-dire, à l'espace de 2151 années solaires, que doivent se rapporter tous les Cultes, dont le Taureau fut l'objet symbolique

Lien pour télécharger le livre en PDF

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6543533j/f15.image

 

 

 

 

 

 

Planches de l'origine de tous les cultes, ou Religion universelle. Tome 2 / . Par Dupuis,... -H. Agasse (Paris)-1794

Tome 2.png

Informations détaillées

Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

  • Extrait 1 :

ORIGINE DE TOUS LES CULTES, ou RELIGION UNIVERSELLE. PAR DUPUIS, CITOYEN FRANCOIS

Extrait 2 :

Tome - A ORIGINE DE TOUS LES CULTES, OU RELIGION UNIVERSELLE

Extrait 3 :

RELIGION UNIVERSELLE Tous ces mystères, qui ne nous présentent, dit Clément d'Alexandrie (i), que des meurtres et des tombeaux. Les vicissitudes , qu'éprouvoit le Père de la Lumière, tenoient non seulement au spectacle des grands phénomènes de l'Univers, mais surtout encore au destin des aines, qui, étant de même substance que lui, éprouvoient le sort de leur Père

Lien pour télécharger le livre en PDF

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65438874

 

 

 

 

Planches de l'origine de tous les cultes, ou Religion universelle. Tome 3 / . Par Dupuis,... -H. Agasse (Paris)-1794

 Tome 3.png

Informations détaillées
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

 

Extrait 1 :

ORIGINE DE TOUS LES CULTES, ou RELIGION UNIVERSELLE

Extrait 2 :

134 RELIGION UNIVERSELLE tout, parce qu'ils sont dans la nature, ou dans le grand Etre, principe de l'intelligence et de la vie de tous les êtres. Mais nous , qui excluons toute doctrine révélée , et qui cherchons l'origine de celle des Chrétiens , il est tout simple , que nous la cherchions dans celle des Juifs et dans celle des peuples voisins de la Judée , chez ceux dont le Législateur des Juifs avoit été le disciple

Extrait 3 :

288 RELIGION UNIVERSELLE

origine, (1) dans -le Soleil, où les Manichéens placoient leur Christ.

Les ames privilégiées au contraire s'élevoient jusques à la Lune, franchis-oient tout obstacle, et s'y établissoient fortement

Lien pour télécharger le livre en PDF

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6547500d

 

 

 

 

30/12/2014

Cuba : Nouveau pacte entre le Vatican et Washington

Voilà un article qui nous donne encore raison ainsi qu'à Hugo Chavez, des intentions du Vatican et des USA/Nazisonistes non seulement de nuire à l'Amérique Latine mais aussi à la Russie et à l'Orthodoxie !

Rappelez-vous qu'il faut surveiller le Pape Noir Jésuite/Luciférien dans tous ses déplacements, ses déclarations et interventions géopolitiques, car il est là pour corrompre les autres religions qui ont été inventées de toutes pièces de toutes manières, pour faire avancer les plans du NOM et pour instaurer l'Unique Religion Mondiale qui est la base idéologique de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !


La place du Vatican et des Jésuites Lucifériens dans l'organigramme des élites

Cliquez sur l'image pour zoomer

http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/2622729428.jpg

 

Quelques liens qui nous démontrent avec qui, pour qui et contre qui travaille le Pape Noir/Jésuite Luciférien :

*- L'armée russe revient à Cuba.

*- Cuba/USA : L’espion US, relâché par Cuba, encadrait la communauté juive et la maçonnerie

*-  La délégation du Patriarcat de Moscou a participé à la rencontre du Pape François avec les représentants des Églises chrétiennes et des religions mondiales

*- Visite historique du Patriarche Cyrille en Chine

*- Le pape François souhaiterait rencontrer le patriarche Cyrille

*- La mémoire vive de la dictature argentine pèse sur le nouveau pape qui n'est décidemment pas un PDG pour les pauvres et les communistes !

*- Un mois avant le conclave, un insider du Vatican révélait l'identité du pape. Amérique Latine prochaine cible des USA

*- Pour Chavez, les États-Unis peuvent «inoculer le cancer». Amérique Latine la nouvelle cible des USA et du Vatican !

*- Les Jésuites lucifériens, espions et assassins du Vatican

*- Satanisme au Vatican: Intronisation de Satan au Vatican le 29 juin 1963, qu'ils disent !

*- De retour de Turquie, le pape François demande aux musulmans “une condamnation mondiale“ du terrorisme.


Cuba : Nouveau pacte entre le Vatican et Washington

Région : Amérique latine & Caraïbe, États-Unis, Europe
Obama Pape

 

Le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les Etats-Unis d’Amérique via la médiation du Vatican recouvre une trajectoire historique sinueuse entre deux pactes secrets qui ont changé la face du monde.

Quatre personnages représentatifs de deux Etats agissant à deux époques différentes, deux murs politiques qui s’effondrent à plusieurs années d’intervalle, le Mur de Berlin en 1989 et celui des Caraïbes en 2014, deux philosophies politiques distinctes qui dessinent des réalités sans aucun élément commun, le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les Etats-Unis d’Amérique via la médiation du Vatican recouvre une trajectoire historique sinueuse entre deux pactes secrets qui ont changé la face du monde. Trente ans séparent les deux pactes. Leurs objectifs, leur nature et leurs intentions vont de l’obscurité à la lumière, de la manipulation à la clarté, de l’entêtement au réalisme réfléchi.

Le premier a été scellé le 7 juin 1982 dans la bibliothèque du Vatican entre l’ex président étasunien Ronald Reagan et le pape de l’époque Jean Paul II. Le second a été négocié fin mars 2014, également au Vatican, entre le président des Etats-Unis Barack Obama et le pape François. Le premier, connu sous le nom de « Sainte Alliance » doit son existence à l’un des personnages les plus sombres de la diplomatie du Vatican : Pio Laghi, ex Nonce Apostolique en Argentine (1974-1980) et artisan, dans les années 80, de la reprise des relations diplomatiques entre le Saint Siège et Washington. Laghi était un homme de robe, ambigu et à la main de fer, ami et protecteur de la Junte Militaire argentine, réactionnaire et aveuglé par le spectre du communisme. Le pacte Reagan/ Jean Paul II avait un seul objectif : fomenter une cabale pour renverser le communisme, à n’importe quel prix. Richard Allen, premier conseiller de Reagan à la Sécurité Nationale, dira qu’il s’agissait de « l’une des alliances les plus secrètes de tous les temps ».

Et ses développements comme ses résultats sont proprement hallucinants. Le pacte Obama/François a emporté le dernier bastion du Mur mais sans la participation des acteurs, c’est à dire Cuba, il n’est pas animé par la même morale ou les mêmes objectifs géopolitiques, pas plus qu’il ne s’accompagne d’assassinats ou de financements occultes.

La Sainte Alliance conduisit à un montage financier frauduleux organisé par le Vatican pour épauler clandestinement le syndicat polonais Solidarnosc, dont le leader de l’époque, Lech Walesa, deviendra président de la Pologne après la chute du Mur de Berlin. Ronald Reagan et Jean-Paul II étaient habités par la même obsession. Le juge William P. Clark, autre conseiller de Reagan à la sécurité nationale (et aussi le plus influent), dira également que tous deux « partageaient les mêmes choix spirituels et la même vision de l’empire soviétique : le bien et le droit triompheraient selon les plans divins » (The Judge : William P. Clark, Ronald Reagan’s Top Hand, de Paul Kengor et Patricia Clarck Doerne, Ignatius Press 2007). Quant à l’utilité du Vatican dans cette croisade anticommuniste, le secrétaire d’Etat de Reagan, Alexandre Haig, l’a très bien résumée : « Le réseau d’information du Vatican était meilleur et plus rapide que le nôtre ». Pour l’Amérique Latine, cette Sainte Alliance fut synonyme d’un véritable bain de sang, de guerres et de répression. Le Saint Siège poursuivit de façon inhumaine tout ce que le continent comptait de progressistes en soutane. S’appuyant, pour ce faire, sur les secteurs les plus réactionnaires de l’Eglise et du pouvoir politique local et avec la participation de la Maison Blanche, c’est sans aucune hésitation, non plus, qu’il s’est accoquiné avec des congrégations et des personnages impliqués dans des agressions sur mineurs ou des vols en tout genre, comme ce fut le cas avec « Les légionnaires du Christ », de Marcial Maciel, que Jean-Paul II éleva à des hauteurs incroyables alors même que ses escroqueries et abus sexuels étaient de notoriété publique. De nombreux adeptes de la « Théologie de la Libération » payèrent de leur vie une telle persécution.

La complicité entre le Vatican et Washington est parfaitement documentée, et reflétée jusque dans les discours officiels de Ronald Reagan :

« L’Amérique latine est une zone pour laquelle nous éprouvons une préoccupation commune. Nous voulons y travailler en étroite collaboration pour promouvoir la paix, la justice sociale, les réformes et empêcher la propagation de la répression et des réimes tyranniques athées. »
(Ronald Reagan, Jack Nelson, « Reagan, Pope Join in Urgent Plea for Peace », Los Angeles Times, June 8, 1982).

Monter ce dispositif anti communiste éleva Jean-Paul II au rang d’interlocuteur privilégié des membres de la CIA et d’autres personnages de la sécurité nationale américaine qui allaient à Rome grâce à Pio Laghi. A partir du milieu 1981, une sorte de « navette de renseignements » ( intelligence shuttle) s’instaura entre Washington et le Saint Siège. L’un des visiteurs régulier de cette époque est aussi de triste mémoire pour l’Amérique latine, le général Vernon Walters, ambassadeur itinérant de l’administration Reagan, ex directeur adjoint de la CIA à l’époque du Coup d’Etat contre Salvador Allende. Dans son livre « The Mighty and the Meek » (St Ermin’s Press, 2001), le général Walters révèle les dessous de ses entretiens papaux. « L’administration avait conscience de la collusion d’intérêts entre l’Eglise Catholique et les Etats-Unis dans leurs efforts pour contenir l’expansion communiste. Je devais, en accord avec les ordres reçus, exposer les faits en m’appuyant sur les meilleures sources d’information disponibles. C’est ainsi qu’ont débuté les allers-retours réguliers au Vatican, deux ou trois fois par an. (…) Je faisais au Pape le compte-rendu des menaces engendrées par les missiles, les forces terrestres conventionnelles, l’aviation et la marine soviétiques ». Mais les sujets de discussion allaient bien au-delà. Aux dires des journalistes Carl Bernstein et Marco Politi (« His Holiness : John Paul II and the Hidden History of Our Time », Doubleday, 1996), les entretiens avec le Souverain Pontife portaient aussi sur l’Amérique Centrale, région, à cette époque, durement touchée par la guerre au Salvador, au Guatemala et au Nicaragua sandiniste, où Washington apportait son aide militaire aux « contras ». Pio Laghi, lors de sa mission en tant que délégué Apostolique aux Etats-Unis (1980), assistait régulièrement aux réunions de sécurité et rencontrait fréquemment le directeur de la CIA, William Casey, qui était catholique. Beaucoup de choses ont changé entre ces deux pactes, bien que les scénarii soient les mêmes, à commencer par le Vatican. En juin 1982, alors que Reagan et Jean-Paul II célébraient leur Sainte Alliance, dans les sphères pontificales proches du secrétaire d’Etat du Saint Siège, Agostino Casaroli,et l’archevêque Achille Silvestrini, négociaient avec le secrétaire d’Etat US Alexandre Haig et avec le juge William Clark.

En 2014, ce sont les secrétaires d’Etat, respectivement John Kerry et Pietro Parolin, avec le sénateur démocrate Patrick Leahy, qui ont jeté les bases de l’accord entre Obama et Bergoglio.

« Le monde doit écouter la voix du Pape », dit Obama au sortir de son entretien avec François. Le rapprochement était en marche depuis 2009, mais tout récemment en juin 2013, il est devenu plus effectif, en partie grâce aux positions adoptées par Bergoglio et Obama. Les personnages de cette saga diplomatique des temps modernes n’ont pas grand-chose à voir avec les membres du sinistre dispositif mis en place par Reagan et Jean-Paul II dans les années 80. Les diplomates expérimentés de Rome conjuguent dorénavant leurs efforts de négociations secrètes avec les envoyés spéciaux de Cuba et divers conseillers de la nouvelle génération venus tout droit de Washington. Le spectre du communisme ne poursuit plus personne. La jeunesse a été également un allié de poids. Voici l’exemple de l’un des hommes clés de ce cercle restreint, Ricardo Zúñiga, nommé par Obama en 2012 conseiller aux Affaires Latinoaméricaines à la place de Dan Restrepo. Né au Honduras, en 1970, Zúñiga émigre aux Etats-Unis à l’âge de quatre ans. L’autre pilier central est Ben Rhodes, viceconseiller à la Sécurité Nationale pour les Communications Stratégiques et l’Ecriture de Discours, lui aussi jeune (il est né en 1977). Leurs interlocuteurs ont été des hommes expérimentés et plus âgés, comme par exemple le secrétaire d’Etat du Vatican, Pietro Parolin, qui avait été nonce au Vénézuela de 2009 à 2013.

L’entretien Obama-Bergoglio de cette année préfigure la ligne d’arrivée. En octobre 2014, La Havane et Washington ont conclu au Vatican même, les accords finalisant les négociations sur l’échange de prisonniers entre Cuba et les Etats-Unis.

Eduardo Febbro

Article original : Nuevo pacto entre el Vaticano y Washington, Página 12. Buenos Aires, 21 décembre 2014

Photo : EFE

Traduit de l’espagnol pour El Correo par : Florence Olier-Robine.

02/12/2014

Russie : Une déclaration de première importance de Sergueï Lavrov, le 22 novembre 2014

Une déclaration de première importance de Sergueï Lavrov, le 22 novembre 2014

 

UNE DÉCLARATION DE PREMIÈRE IMPORTANCE DE SERGUEÏ LAVROV

Qui est Sergueï Lavrov ? Sorti diplômé en 1972 (il a alors 22 ans) de l’Institut d’État des relations internationales du ministère des Affaires étrangères de l’URSS, il devient la même année ambassadeur de l’URSS au Sri Lanka. Puis, de 1976 à 1981, il travaille au département des organisations internationales du ministère des Affaires étrangères de l’URSS.

Il est ensuite successivement premier secrétaire, conseiller puis conseiller en chef de la représentation permanente de l’URSS auprès de l’ONU, de 1981 à 1988 ; puis chef adjoint du département des relations économiques internationales du ministère des Affaires étrangères de la Russie de 1988 à 1990 ; enfin, directeur du département des organisations internationales et des problèmes globaux du ministère des Affaires étrangères, de 1990 à 1992.

De 1992 à 1994, sous la présidence de Boris Eltsine, le voici vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, puis, pendant dix ans, de 1994 à 2004, représentant permanent de la Fédération auprès de l’ONU.

Finalement, le 9 mars 2004, il a remplacé Igor Ivanov au poste de ministre des Affaires étrangères de la Russie. Depuis lors, il possède le rang d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Russie, et il est membre permanent du conseil de sécurité russe.

Sergueï Viktorovitch Lavrov est un diplomate. De formation et de profession. Il l’a été toute sa vie. Il s’exprime comme un diplomate (il « use de diplomatie »). Raison de plus pour prêter attention lorsqu’il arrive que se fassent fortes et directes les paroles (et les mots qui sont derrière les mots) de l’un des hommes clefs de l’ère Poutine, qui est aussi l’un des rares dirigeants à occuper un tel poste depuis le début des présidences du chef du Kremlin.

Et encore plus lorsque ses paroles font directement suite à celles que le président de la Russie a lui-même prononcées il y a peu devant le club de Valdaï.

Il est clair que la Russie parle. Et tant pis pour ceux qui n’écoutent pas.

Le Saker francophone

___________________________

 Déclaration tout à fait cruciale de Sergueï Viktorovitch Lavrov (A LIRE ABSOLUMENT !)

Remarque : Enfin, le ministère russe des Affaires étrangères a trouvé le temps, l’énergie et le personnel pour traduire cette déclaration des plus importantes. Ils l’ont même publiée (merci à Jonathan Jarvis de me l’avoir signalée !). Et si l’un d’entre vous détecte une certaine irritation de ma part, vous avez raison : je suis frustré par la façon dont les Russes se montrent incompétents pour tout ce qui concerne l’information du public. Quoi qu’il en soit, j’ai mis en caractères gras ce que je considère être les passages les plus importants de la déclaration de Lavrov ce jour-là. Je voudrais juste ajouter ce qui suit :

1) Lavrov est considéré comme très « modéré » et son langage a toujours été strictement diplomatique. Alors, quand vous lisez Lavrov, imaginez seulement ce que pensent les gens des autres ministères russes.

2) Lavrov ne fait pas mystère de son point de vue concernant les États-Unis et leurs plans pour l’avenir de notre planète. Quand vous lisez ses mots, essayez d’imaginer ce que peut ressentir et penser un « néoconservateur » états-unien et vous comprendrez immédiatement pourquoi les élites américaines éprouvent à la fois de la haine et de la crainte à l’égard de la Russie.

3) Enfin Lavrov admet ouvertement que la Russie et la Chine ont conclu une alliance stratégique à long terme (prouvant à tous les dénégateurs qui prédisaient que la Chine poignarderait la Russie dans le dos qu’ils avaient tort). Cela seul est, je dirais, le développement stratégique le plus important de la dernière décennie.

4) Pour terminer, notez le mépris évident que Lavrov a pour un « Occident » pseudo-chrétien qui n’ose pas prendre la parole pour la défense des chrétiens persécutés, qui renie ses propres racines et ne respecte même pas ses propres traditions.

Amis, ce à quoi nous assistons ici, ce n’est pas une simple déclaration au sujet de la petite Ukraine ou des sanctions, c’est la reconnaissance par Lavrov lui-même d’un « choc des civilisations » fondamental, non pas entre un certain « Occident chrétien » parfaitement imaginaire et l’islam, mais entre la Russie chrétienne et l’Occident post-chrétien.

La Russie ne voulait pas ce conflit. Elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour l’empêcher. Mais l’Occident ne lui a laissé d’autre choix que de déclarer maintenant ouvertement sa volonté de combattre et de l’emporter.

Le Saker

————————–

Allocution prononcée par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la XXIIème assemblée du Conseil sur la politique étrangère et la défense, à Moscou, le 22 Novembre 2014

(vidéo en russe, non sous-titrée)


Je suis heureux d’assister à cette assemblée annuelle du Conseil sur la politique étrangère et la défense (abréviation russe SVOP). C’est toujours pour moi un grand plaisir de rencontrer des gens et de sentir le potentiel intellectuel qui permet au Conseil, à ses dirigeants et ses représentants, de répondre aux évolutions mondiales et de les analyser. Leur analyse est toujours libre de toute hystérie, et les arguments présentés par ses membres sont sérieusement fondés et solides, du fait notamment qu’ils peuvent prendre un peu de recul ; car il est difficile à ceux qui se trouvent pris au milieu même des événements d’adopter un point de vue impartial. Quant à nous, nous sommes inévitablement influencés par les divers développements en cours, ce qui rend vos observations, analyses, discours et suggestions encore plus précieux pour nous.

Lire la suite

Illuminati et Vatican, Preuves et plan général

C'est très exactement ce que nous vivons actuellement et depuis quelques décennies.

Le retour obligé de SARKOZY sous la menace des drones survolant les centrales nucléaires durant toute la campagne des élections pour la Présidence de l'UMP,  poste  qui lui ouvrira une seconde fois les portes de la Présidence de la République. La phrase magique à son élection a été : la sécurité d’Israël est "le combat de ma vie".

Ce sont donc le CRIF et ROTHSCHILD qui ont mis en place le messie d'IS-RA-EL, pour leur permettre de finaliser leurs plans de domination et d'instauration du Nouvel Ordre Mondial.

Quant au Pape Noir/Jésuites/Lucifériens, chargé d'instaurer "l'Unique Religion Mondiale" qui existe déjà avec le monothéisme qui a été imposé à l'humanité par Abraham, il ne ménage pas ses efforts pour soi-disant rassembler toutes les religions !

Après avoir mis la communauté musulmane à contribution, en la priant de condamner le terrorisme international mis en place et financé par le Vatican, les USA, L'UE et IS-RA-EL pour faire avancer leurs plans d'instauration du Nouvel Ordre Mondial il s'apprête à aller mettre la zizanie et contaminer la Russie et l'Orient avec leurs croyances sataniques-reptiliennes,  tant il souhaite rencontrer le patriarche Cyrille de Moscou et qu'il appelle les catholiques et les orthodoxes à s'unir.Le schéma est toujours le même, d'abord on envoie l'armée et ensuite les armées religieuses/reptiliennes.

Il est temps de lâcher ces religions reptiliennes qui appellent à nous sacrifier pour les défendre et non pas dans l'intérêt de le paix dans le monde et en faveur de l'humanité.

* -Le pape François demande au monde musulman de condamner le terrorisme

* - Le pape voudrait rencontrer le patriarche Cyrille

* - Le pape a exhorté les catholiques et les orthodoxes à l'unité

Nous rappelons que depuis le schisme religieux de 1054, a été consommée la rupture entre les églises  d'Orient et d'Occident. Ainsi en Orient et notamment en Russie c'est l'Orthodoxie qui prédomine, tandis qu'en Occident, c'est le catholicisme qui prédomine, avec tous son cortège de guerres incessantes contre les pays musulmans, ceux de l'Est et du Moyen-Orient.

* -Schisme de 1054 - Séparation des Églises d'Orient et d'Occident

Détruire l'Orthodoxie et les valeurs de la Russie, c'est le plan que ce sont fixés les reptiliens, selon la déclaration de première importance prononcée par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la XXIIème assemblée du Conseil sur la politique étrangère et la défense, à Moscou, le 22 Novembre 2014.

Des origines à nos jours. Les Illuminati dominent maintenant tous les gouvernements et toutes les nations. La bataille finale contre l'humanité va bientôt commencer, nous serrons tous esclaves de la plus machiavélique et satanique des dictatures ou l'horreur sera le quotidien des survivants, à moins que vous vous décidiez à agir maintenant  ...

Illuminati, Preuves et plan général