Banniere publicitaire 550x120

Europe, Euro, CEDH : Le Pouvoir Mondial

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2014

Guerre économique : l'attaque spéculative massive contre la monnaie russe a échoué...

La dédolarisation est en cours surtout, comme la Russie, la Chine et les Pays du BRICS, le souhaitent depuis un moment !

Entretien avec Xavier Moreau : Le Rouble va-t-il s'effondrer ?

20/12/2014

TTIP: plus de 1,2 million d'Européens hostiles au libre-échange avec les USA

Voilà ce qui plaît aux dirigeants soumis de l'UE ! Nous vendre à  Washington ! C'est sûr que la Russie ne rentrerait pas dans ce genre de traité pour rendre les russes esclaves des USA/Nazis !

 

*- Le traité transatlantique risque de faire baisser les salaires en Europe

 

TTIP: plus de 1,2 million d'Européens hostiles au libre-échange avec les USA

Manifestations à Bruxelles

19:02 19/12/2014

MOSCOU, 19 décembre - RIA Novosti

Plus de 1,2 million d'Européens ont signé une pétition contre la mise en place du partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) entre l'UE et les Etats-Unis, ont annoncé jeudi à RIA Novosti les militants de l'organisation non-gouvernementale Stop TTIP.

"En Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne, en France et en Finlande, nous avons déjà réuni plus de 100% des signatures nécessaires en faveur de notre initiative", ont déclaré les militants, précisant qu'ils avaient recueilli au total plus de 1,2 million de voix.

La collecte de signatures se poursuivra jusqu'à septembre 2015, après quoi la pétition sera remise à la Commission européenne.

Plusieurs centaines de fermiers et de militants syndicalistes se sont rassemblés vendredi à Bruxelles pour protester contre les négociations sur la conclusion de l'accord TTIP.

Cet accord suscite de vives discussions au sein de l'UE. Ceux qui s'opposent à sa conclusion craignent une dégradation des conditions de travail pour les salariés, ainsi que des normes en matière de protection de l'environnement. La perspective de l'annulation des droits de douane a également soulevé une vague de protestations dans le secteur agricole de l'Europe.

L'accord de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement, également connu sous le nom de Traité transatlantique, est négocié depuis juillet 2013 par les Etats-Unis et l'Union européenne.

Censé aboutir à la création de la plus grande zone de libre-échange du monde, cet accord doit réunir, selon ses partisans, des conditions propices à la croissance économique sur les deux rives de l'Atlantique.

Ce document est toutefois considéré par certains experts internationaux comme une tentative de domination de l'Union européenne par Washington.

Sur le même sujet

 

 

Pbp4

 

00:58 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Europe, Euro, CEDH, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

19/12/2014

Sanctions US & Européennes contre le Russie et la Crimée !

Allez regardons faire les US/Nazisionistes ! Ensuite ils viendront nous faire la leçon de morale pour le respect des Droits de l'Homme et la démocratie ! Il faut surtout que Poutine vende son âme au Diable et son pays pour se faire bien voir des nazis criminels !

Poutine a chanté sur tous les toits qu'il veut conserver la souveraineté de la Russie et défendre les intérêts de la nation en priorité ! Il est capable d'aller jusqu'au bout pour défendre son honneur et son pays ! Pas comme les vendus que nous avons à la tête des gouvernements européens, commandés directement par les USA,  l'Europe étant une fabrication US/Nazisioniste !

Sanctions contre Moscou, une tentative de renverser le régime (Lavrov)

18:58   16/12/2014   MOSCOU, 16 décembre - RIA Novosti

Sanctions contre Moscou, une tentative de renverser le régime (Lavrov)

Les sanctions occidentales contre la Russie sont une tentative de renverser le régime actuel, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la chaîne de télévision France 24.

 

Les sanctions sans rapport avec la recherche de la paix (Iakounine)

16:22   12/12/2014   MOSCOU, 12 décembre - RIA Novosti

Les sanctions sans rapport avec la recherche de la paix (Iakounine)

Les sanctions imposées par l'Occident contre la Russie n'ont rien à voir avec la recherche de la paix et la mise en place de relations équitables, a estimé le PDG de Chemins de fer de Russie (RZD), Vladimir Iakounine.


Nouvelles sanctions US: Moscou ne tolérera aucune ingérence dans ses affaires

21:58   12/12/2014   MOSCOU, 12 décembre - RIA Novosti

Nouvelles sanctions US: Moscou ne tolérera aucune ingérence dans ses affaires

La Russie ne tolérera aucune ingérence dans ses affaires intérieures, a déclaré le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch en commentant une loi américaine permettant au président d'adopter de nouvelles sanctions contre Moscou.


Sanctions US: Moscou réagira en fonction de la décision d'Obama (Lavrov)

19:18   16/12/2014   MOSCOU, 16 décembre - RIA Novosti

Sanctions US: Moscou réagira en fonction de la décision d'Obama (Lavrov)

Moscou ne réagira aux sanctions adoptées par le Congrès américain que si elles sont approuvées par le président Barack Obama, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères dans une interview à la chaîne de télévision France 24.


Crimée: de nouvelles sanctions européennes annoncées le 20 décembre

19:42   16/12/2014   BRUXELLES, 16 décembre - RIA Novosti

Crimée: de nouvelles sanctions européennes annoncées le 20 décembre

L'UE annoncera samedi un nouveau train de sanctions contre la Crimée qui a proclamé son indépendance par rapport à Kiev avant d'adhérer à la Russie en mars dernier, a annoncé un diplomate européen à Bruxelles.


Washington craint la réaction de Moscou en cas de nouvelles sanctions

16:11   17/12/2014   MOSCOU, 17 décembre - RIA Novosti

Washington craint la réaction de Moscou en cas de nouvelles sanctions

Barack Obama ne s'empresse pas de signer l'Acte de soutien à la liberté de l'Ukraine 2014 adopté par le congrès américain la semaine dernière, qui, hormis un appui militaire à Kiev, octroie au président américain le droit d'adopter de nouvelles sanctions contre la Russie, écrit mercredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.


Ukraine: les sanctions contre la Russie "inévitables" (Merkel)

16:17   18/12/2014   MOSCOU, 18 décembre - RIA Novosti

Ukraine: les sanctions contre la Russie "inévitables" (Merkel)

Les sanctions contre la Russie sont inévitables, Moscou ne respectant pas la souveraineté de l'Ukraine, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, s'exprimant devant les députés du Bundestag.


Sanctions contre la Russie: Hollande plaide pour une "désescalade"

19:00   18/12/2014   BRUXELLES, 18 décembre - RIA Novosti

Sanctions contre la Russie: Hollande plaide pour une "désescalade"

A son arrivée à Bruxelles pour un sommet européen, le président français François Hollande a évoqué la perspective d'une "désescalade" des sanctions européennes décrétées contre Moscou sur fond de crise ukrainienne.

 

Sanctions: l'UE interdit les investissements en Crimée

21:28   18/12/2014   BRUXELLES, 18 décembre - RIA Novosti

Sanctions: l'UE interdit les investissements en Crimée

L'Union européenne a adopté jeudi un nouveau train de sanctions contre la Crimée, interdisant d'investir dans cette république qui a adhéré à la Russie en mars dernier, a annoncé le Conseil de l'UE.

Ukraine: pas de nouvelles sanctions européennes contre la Russie (Hollande)

09:37   19/12/2014   BRUXELLES, 19 décembre - RIA Novosti

Ukraine: pas de nouvelles sanctions européennes contre la Russie (Hollande)

Les leaders de l'UE n'ont pas décidé d'adopter de nouvelles sanctions contre la Russie, la "désescalade" de ces dernières dépendra de la situation en Ukraine, a déclaré jeudi soir le président français François Hollande.

L'UE sanctionne la Crimée

11:49   19/12/2014   MOSCOU, 19 décembre – RIA Novosti

L'UE sanctionne la Crimée

L'Union européenne a approuvé de nouvelles sanctions contre la Crimée, que les Européens continuent de considérer comme un territoire ukrainien, écrit vendredi le quotidien Kommersant.


Sur la Russie, Merkel continue de suivre les USA

12:40   19/12/2014   MOSCOU, 19 décembre – RIA Novosti

Sur la Russie, Merkel continue de suivre les USA

Le gouvernement allemand n'a toujours pas élaboré de plan pour surmonter la crise ukrainienne, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.


Plus d’un tiers des Européens opposés aux sanctions antirusses (sondage)

17:06   19/12/2014   MOSCOU, 19 décembre-La Voix de la Russie/RIA Novosti

Plus d’un tiers des Européens opposés aux sanctions antirusses (sondage)

Plus d'un tiers des Européens (35%) considèrent que les sanctions de l’Union européenne envers la Russie ont joué un rôle négatif dans le règlement de la crise ukrainienne. Tel est le résultat du sondage réalisé par la société ICM Research en France, au Royaume-Uni et en Allemagne à la demande de l’Agence d’information internationale Rossiya Segodnya.


Sanctions antirusses: Steinmeier préoccupé par les conséquence
s

Frank-Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères de l'Allemagne
17:37   19/12/2014  

 

17/12/2014

Devant le parlement Allemand : la mise en cause d’Angela Merkel par Sahra Wagenknecht

Enfin, un peu de bon sens ! Et nous pouvons noter que lorsque les US/Nazisionistes, sifflent l'Allemagne, tous les dirigeants européens se couchent !

Cela nous prouve à quel point, ils servent les intérêts des banskters au lieu de servir les intérêts des peuples !

Devant le parlement Allemand : la mise en cause d’Angela Merkel par Sahra Wagenknecht

 

Le 26 novembre 2014, devant le Parlement allemand (le Bundestag), Sahra Wagenknecht [1] accuse Angela Merkel de servir les intérêts américains, de façon claire au détriment du bien-être des citoyens allemands et de l’Union européenne.

 

Si quelque chose de bon est sorti du coup l’Ukraine et la Guerre froide qui s’en est suivi entre, d’une part, la Russie et, d’autre part, les États-Unis et l’Union européenne, c’est que le monde entier a maintenant compris à quel point les dirigeants européens sont invertébrés et corrompus, et Angela Merkel ne fait pas exception à cette règle.

 

Une députée allemande accuse Merkel
de servir les intérêts des USA au détriment des citoyens

 


allemand sous-titré en français par France Saker

Transcription du discours de Sahra Wagenknecht

On a l’impression qu’il y a quelque chose, Mme Merkel, que vous pensez être encore plus important que les intérêts des entreprises allemandes, ce sont les intérêts du gouvernement américain et des entreprises américaines.

Dans votre discours à Sydney, Mme Merkel, vous vous êtes terriblement indignée par le fait que 25 ans après la chute du Mur de Berlin, il continue d’exister une ancienne façon de penser selon des sphères d’influence qui piétinent le droit international.

 » Qui aurait cru cela possible ? « , avez-vous dit !

Cela soulève plusieurs questions :

  • Mme Merkel, dans quel monde vivez-vous ?
  • Et où avez-vous vécu ces 25 dernières années ?
  • Où étiez-vous, lorsque les États-Unis ont piétiné le droit international en Irak, afin d’étendre leur sphère d’influence sur le pétrole irakien ?
  • Où étiez-vous, quand le droit international en Afghanistan était (et est toujours) bafoué, avec la participation de l’Allemagne ?
  • Où étiez-vous quand la Libye a été bombardée, lorsque l’opposition syrienne a été armée et affiliée à ISIS [l’État islamique] après les livraisons d’armes ?
  • Tout cela était-il, à votre avis, conforme au droit international ?

Bien sûr, ce n’était pas du tout à propos de sphères d’influences !
Je peux vous recommander de lire le livre de Zbigniew Brzezinski, qui a longtemps été un pionnier de la politique étrangère américaine. Le beau titre de ce livre, écrit en 1997, se présente ainsi : " Le grand échiquier : la primauté de l’Amérique et ses impératifs géostratégiques" .

En ce qui concerne l’Europe, Brzezinski plaide pour un élargissement décisif de l’Otan vers l’est : d’abord en Europe centrale, puis dans le Sud, puis dans les pays baltes et enfin en Ukraine.

Parce que, comme l’auteur le justifie de façon convaincante, « chaque étape de l’expansion étend automatiquement la sphère immédiate d’influence des États-Unis « .

C’est une vieille façon de penser en termes de sphères d’influence, mais qui a été mise en œuvre avec succès, et vous ne l’avez vraiment jamais, jamais remarqué, Mme Merkel ?

Au contraire, vous apparteniez à ceux qui ont ensuite transposé et supporté cela en Europe !

Vous étiez juste l’un des vassaux qui utilisaient les mots de Brzezinski pour endosser cette stratégie !

[Le Président] Mme Wagenknecht, laissez…

… Je parlais de Brzezinski, de l’élargissement de l’Otan à l’est et la politique allemande à cet égard.

Mme Merkel, maintenant vous avez conduit l’Allemagne à réveiller la Guerre froide avec la Russie, à empoisonner le climat politique et mettre en péril la paix en Europe.

Vous êtes à l’origine d’une guerre économique insensée, qui nuit massivement et principalement à l’économie allemande et européenne.

Et quand vous pleurnichez, vous n’êtes pas de ceux qui travaillent pour des entreprises dont les commandes ont fortement chuté, vous n’êtes pas de ceux qui gèrent ces entreprises ou travaillent pour elles.

Vous n’avez pas à supporter les dures conséquences de ce que vous avez fait.

Vous nous avertissez qu’il y a le feu, Mme Merkel, mais vous êtes parmi ceux qui tournent autour avec des allumettes enflammées.

L’escalade verbale est toujours ce qui précède le pire ! C’est ce que Hans-Dietrich Genscher vous a dit après votre discours à Sydney.

Non, cela ne veut pas dire que nous aimons Poutine, ou le capitalisme russe avec ses oligarques, mais la diplomatie exige de prendre au sérieux les intérêts de l’autre côté plutôt que de les repousser par ignorance.

Et il ne peut pas être ignoré que Mikhaïl Gorbatchev et Helmut Kohl presque avec exactement les mêmes mots avertissent que sans un partenariat germano-russe la stabilité et la sécurité en Europe est possible.

L’ancien président du Parti social-démocrate (SPD), Platzeck, a souligné que le commerce entre la Russie et les États-Unis a augmenté cette année, tandis que le commerce entre la Russie et l’Union européenne, principalement l’Allemagne, a connu un énorme effondrement. En réaction, l’Union chrétienne-démocrate [La CDU, le parti de Merkel, NdT] essaie de coincer les gens comme M. Platzeck, et d’autres supposés apologistes de Poutine à la conférence des Dialogues de Saint-Pétersbourg.

Au lieu de prôner la compréhension, vous encouragez l’ignorance ! En Ukraine, vous coopérez avec un régime, dans lequel les fonctions importantes des services de police et de sécurité sont occupées par des nazis reconnus !

Le Président Porochenko parle de Guerre totale !. Il a arrêté tous les paiements aux retraités et aux hôpitaux dans l’est de l’Ukraine !

Et pour le Premier ministre Iatseniouk les insurgés sont des créatures, qui doivent être détruites.

Au lieu de travailler avec ces voyous, nous avons à nouveau besoin d’une politique étrangère allemande dans laquelle la sécurité et la paix en Europe est plus importante que les instructions de Washington.

En cette année qui marque le centenaire de l’éclatement de la Première Guerre mondiale et 75 ans après celui de la Seconde Guerre mondiale dans une telle année il serait, je pense extrêmement approprié de rappeler une phrase de Willy Brandt : « La guerre, ce n’est pas l’ultima ratio [dernier argument raisonnable – Lat.], la guerre c’est est l’irratio ultima » [dernier argument stupide Lat.].

La guerre ne peut pas être utilisée comme outil politique plus longtemps, Mme Merkel !

Donc, revenez à la voie de la diplomatie, la levée des sanctions !

Et si, en fait, il y a dans le SPD des voix appelant au bon sens en politique étrangère, de Helmut Schmidt à Matthias Platzeck, alors s’il vous plaît écoutez, Mme Merkel, la voix de vos partenaires de la coalition !

Arrêtez de jouer avec le feu !

Je résume : Vous avez gaspillé tous les gains de la d » politique et conduit l’Europe dans une nouvelle guerre froide, et au bord du précipice, parce que vous n’avez pas le courage de vous lever contre le gouvernement américain.

Ce n’est pas quelque chose dont vous pouvez être fière.

Dans tous les cas, les citoyens de notre pays méritent une meilleure politique, une politique où l’appel à la prospérité pour tous est enfin à nouveau pris au sérieux, ainsi que le retour à une politique de voisinage amical avec tous nos voisins européens.

Sahra Wagenknecht
Traduit par Jean-Jacques pour VineyardSaker.fr

Note

[1] Sahra Wagenknecht est une femme politique allemande, docteur ès sciences économiques, députée au Parlement allemand (le Bundestag) et vice-présidente du Parti de gauche (Die Linke). (Wikipédia, français)

Source : Watch This Prominent German Politician Hammer Merkel for Being a US Stooge (Sahra Wagenknecht) (russia-insider, anglais, 09-12-2014)

Pour approfondir sur le sujet

 

 

13/12/2014

La Commission européenne a reçu la confirmation que la Russie a abandonné le projet South Stream

Et on ne rigole plus ! Les européens iront acheter leur gaz  auprès des Nazisionistes ou au point de livraison du gaz, dans la partie européenne de la Turquie ! Et à leurs frais de construction des gazoducs d'acheminement pour chaque pays demandeur !

Ils s'imaginaient s'amuser encore longtemps avec la Russie ?

Et qui en seront les victimes, les contribuables européens !

*- South Stream et le nouveau coup de maître de Poutine en Turquie

*- South Stream: la Russie ne participera pas à la rencontre de Bruxelles

*- Arrêt de South Stream : tous perdants

*- Comment l’Europe s'est privée de gaz russe bon marché

*- L’Union européenne essaie de trouver une alternative au projet South Stream

*- L'UE étudiera une alternative à South Stream

*- Le nouveau gazoduc russe pourrait être dirigé vers la partie européenne de la Turquie

*- Gazprom crée une entreprise pour construire le gazoduc vers la Turquie

11 décembre, 23:58

La Commission européenne a reçu la confirmation que la Russie a abandonné le projet South Stream

Par La Voix de la Russie | La Commission européenne a reçu la confirmation que la Russie a abandonné le projet South Stream. Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak l'a confirmé, lors d'une conversation téléphonique avec le vice-président de la Commission Maros Sefcovic, a annoncé le service de presse de la Commission.