Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2015

La Russie prête à Frapper : Les Russes Menacent de Publier des photos satellites compromettantes du 11 Septembre 2001 !

Enfin, une bonne nouvelle pour sortir de la propagande mensongère qui nous est imposée par les merdias aux ordres  !

C’est donné par La Pravda , traduit en Anglais et publié par veteranstoday et infowars (voir vidéo à la fin) : la traduction (google et autres traducteurs, du papier de PRAVDA) du russe au Français est assez bonne et nous permet de vérifier que cette info est correcte (le titre exact est « les États-Unis craignent une publication des photos satellites de la tragédie du 9/11 par les russes ») . Aucun média n’en parle .

Snowden Leaks on 9/11 Proves It’s a False Flag !


La preuve russe par satellite démontrant la démolition contrôlée du World Trade Center en utilisant des «armes spéciales»

(NDLR Veterans Today: La preuve satellite russe démontrant la démolition contrôlée du World Trade Center en utilisant des «armes spéciales» a été examinée par un éditeur de VT à Moscou. L’article ci-dessous nous a été transmis pour traduction du russe et publication aux Etats-Unis. Il a été publié le 7 Février, 2015.)

Moscou : des experts américains estiment que malgré le fait que les relations entre les Etats-Unis et la Russie sont au pire niveau depuis la guerre froide, Poutine n’a posé que des problèmes mineurs à Obama. Les analystes estiment qu’il s’agit du “calme avant la tempête.” Poutine va frapper une fois, mais il va frapper fort”. La Russie se prépare à publier les preuves de l’implication du gouvernement américain et des services de renseignement dans les attentats du 11 Septembre. Dans la liste des éléments de preuve se trouve des images satellites.

Les preuves qui seront publiés seront à même de prouver la complicité du gouvernement américain dans les attentats 11 Septembre et la manipulation réussie de l’opinion publique. L’attaque a été planifiée par le gouvernement américain, mais a été exécuté par procuration, de sorte qu’une attaque contre l’Amérique et le peuple des États-Unis ressemble à un acte d’agression du terrorisme international.

La raison de ces tromperies et les meurtres de leurs propres citoyens étaient de servir les intérêts pétroliers américains et les sociétés d’État du Moyen-Orient.

La preuve sera si convaincante qu’elle démystifiera totalement la version officielle du 11 Septembre soutenue par le gouvernement américain.

La Russie prouve que l’Amérique n’est pas étrangère à l’utilisation d’attaques terroristes sous faux drapeau contre ses citoyens afin de parvenir à un prétexte pour une intervention militaire dans les pays étranger. Dans le cas des “attentats du 11 Septembre”, “la preuve sera une image satellite” concluante.

En cas de succès, les conséquences de la tactique de Poutine exposeraient les politiques terroristes secrètes du gouvernement américain. La crédibilité du gouvernement sera compromise et devrait se traduire par des manifestations de masse dans les villes menant à un soulèvement, selon les analystes américains.

Et qu’en sera-t-il des États-Unis sur la scène politique mondiale? La validité de la position de l’Amérique comme chef de file dans la lutte contre le terrorisme international sera totalement minée donnant immédiatement un avantage aux États voyous et aux terroristes islamistes

Putin Threatens to Reveal Bombshell 9/11 Evidence?


Source: La Pravda, le 10 Février 2015 cité par http://www.veteranstoday.com/2015/02/10/pravda-putin-thre...

 http://zebuzzeo.blogspot.fr/ – resistanceauthentique

16/01/2015

La Russie gagne au jeu géopolitique (expert américain)

Puisqu'il fallait détourner notre attention de la Russie, voyons ce qu'il s'y passe actuellement. 

Quand l'oncle SAM cessera de donner des ordres aux dirigeants étrangers et de s'immiscer dans leurs affaires avec la complicité de ses caniches, ce sera un grand jour !

L'Europe subit de plein fouet les sanctions infligées à la Russie qui au lien d'agresser ses partenaires agit dans le sens de la coopération et gagne sur le plan géopolitique, elle maintient sa position quant à faire passer le gaz vers l'Europe par la Turquie et non plus par l'Ukraine au grand dam de l'Allemagne, elle demande une réponse officielle à la France sur la livraison des Mistrals pour pouvoir engager une action judiciaire ou en remboursement, elle refuse de se plier aux ordres des US/Sionistes qui veulent lui imposer le respect du traité START pour contrôler les armements nucléaires et stratégiques alors que l'OTAN est à ses portes, et mieux, elle renonce à faire participer les USA à ses projets en Arctique, elle continue à s'armer et à se préparer contre des attaques des US/UE/Sionistes y compris en Crimée!

Qui est gagnant dans l'histoire et libre de tout contrôle de l'Empire ?

La Russie de Poutine qui fait perdre aux USA sa position de leadership mondial !

 

* - Le gaz russe destiné à l'Europe passera par la Turquie au lieu de l'Ukraine

* - Sanctions antirusses: la levée voulue par l’UE contrarie Washington (expert)

* - Les USA appellent la Russie à ne pas renoncer au traité START

*- Sanctions antirusses: les intérêts américains en Arctique mis à mal

* - Mistral: Moscou demande à Paris une explication officielle

* - Le croiseur russe Moskva entre en Méditerranée

* - Cinq armements russes que les États-Unis redoutent (magazine)

* - Crimée: un régiment de drones surveillera les navires de l'Otan

* - Soldat du futur: le Ratnik commence à équiper l'armée russe

 

 

La Russie gagne au jeu géopolitique (expert américain)

Moscou
 

21:02 15/01/2015

MOSCOU, 15 janvier – RIA Novosti

Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce ne sont plus les Etats-Unis qui interviennent en leader mondial, écrit Jonathan Adelman, de l'Ecole Josef Korbel de hautes études internationales à l'Université de Denver, dans les pages du quotidien américain Global Post.

"L'Amérique qui a joué un rôle clé dans la création de l'Otan, du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale (BM) et du plan Marshall, qui a soutenu la création de l’Union européenne et a dominé de longues décennies durant au Proche-Orient, en Amérique latine, en Europe et sur une bonne partie de l'Asie est en train de perdre son leadership mondial. Elle est de plus en plus substituée par la Russie qui a survécu à l'éclatement de l'URSS et se trouve à présent sous des sanctions occidentales et dans une crise économique", constate le politologue.

Et d'expliquer que les Etats-Unis étaient considérés comme responsables pour bien des problèmes du monde et étaient contraints de reconnaître leur incapacité de poursuivre leur influence sur les processus en cours en Libye, en Syrie, en Irak et en Ukraine, alors que la Russie était libre de tous ces problèmes.

"Les vieilles alliances aguerries dans la +guerre froide+ saluent le retour de la Russie au rôle familier, ce qui ouvre à cet immense pays un accès facile de l'Europe, de l'Asie et du Proche-Orient", relève l'expert, ajoutant que la Russie est libre de toute influence.

 

 

 

 

 

 

 

15/01/2015

Attaque sous faux drapeau, Un Message aux Musulmans Français - Sheikh Imran Hosein

Un initié au Nouvel Ordre Mondial qui sait que l'ONU verrait son siège déplacé à Jérusalem qui deviendrait la capitale mondiale du Nouvel Ordre Mondial après que les sionistes se soient accaparé la ville de Jérusalem !

13 Janvier 2015

 


La charge d'un ancien de "Charlie Hebdo" contre Charb

La charge d'un ancien de "Charlie Hebdo" contre Charb

Le Point - Publié le 15/01/2015 à 15:12 - Modifié le 15/01/2015 à 17:13

Le journaliste Delfeil de Ton accuse Charb, tué dans l'attaque contre "Charlie Hebdo", d'avoir "entraîné l'équipe dans la surenchère".

Charb tué le 7 janvier 2015. Photo d'illustration. Charb tué le 7 janvier 2015. Photo d'illustration. © FRED DUFOUR / AFP

 

Un ancien de Charlie met les pieds dans le plat. Et ça éclabousse ! Dans sa chronique hebdomadaire, le journaliste Delfeil de Ton, qui a fait partie de la première équipe de Charlie, avant de quitter le journal satirique en 1975, s'interroge : "Il [Charb, NDLR] était le chef. Quel besoin a-t-il eu d'entraîner l'équipe dans cette surenchère ?" En cause, les charges répétées de Charlie contre l'islam et ses caricatures du prophète, notamment un dessin de Charb en 2012, sous le titre "Mahomet : une étoile est née", particulièrement violent.

À l'appui de ses critiques contre le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, tué avec onze autres personnes par des terroristes islamistes, Delfeil de Ton reprend des propos tenus, affirme-t-il, par Wolinski, après l'incendie des locaux de Charlie qui avait suivi la publication par le journal des caricatures de Mahomet en 2011. "Je crois que nous sommes des inconscients et des imbéciles qui avons pris un risque inutile. C'est tout. On se croit invulnérables. Pendant des années, des dizaines d'années même, on fait de la provocation, et puis, un jour, la provocation se retourne contre nous. Il ne fallait pas le faire", aurait dit Wolinski, selon DDT.

"Fielleux"

"Il ne fallait pas le faire, et Charb l'a refait", dit Delfeil de Ton.

La chronique de DDT a choqué l'avocat de l'hebdomadaire : "Charb n'est pas encore enterré. Ce n'est pas le temps des polémiques", a déclaré à l'AFP Me Richard Malka. L'Obs "ne trouve rien de mieux à faire que de publier [sur Charb] un papier polémique et fielleux", s'était indigné l'avocat dans un texto à Matthieu Pigasse, l'un des actionnaires de L'Obs, selon Le Monde.

 

 

Refus de faire vacciner des enfants : le Conseil constitutionnel va trancher

Il était temps qu'ils statuent sur cette imposture vaccinale, une arme biologique, lorsque l'on sait quels poisons contiennent les vaccins !

Refus de faire vacciner des enfants : le Conseil constitutionnel va trancher

Un couple de l'Yonne (Bourgogne) était convoqué devant la justice pour avoir refusé de faire vacciner ses enfants contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). Leur avocat a demandé au Conseil constitutionnel de trancher sur la «liberté vaccinale». 

14 Janv. 2015, 00h42 | MAJ : 14 Janv. 2015, 14h43

 

L'avocat de deux parents de l'Yonne, jugés pour avoir refusé de faire vacciner leurs enfants, a transmis au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité (QPC).  L'avocat de deux parents de l'Yonne, jugés pour avoir refusé de faire vacciner leurs enfants, a transmis au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité (QPC).  (LP/Olivier Corsan.)

Une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) a été transmise au Conseil constitutionnel ce mardi. Elle demande au gardien de la constitution française de trancher sur la liberté vaccinale. «Il faut crever l'abcès», réclame Maître Emmanuel Ludot, avocat d'un couple de l'Yonne jugé en octobre dernier pour avoir refusé de faire vacciner ses enfants contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP).

 

Cette QPC avait été déposée début octobre devant le tribunal correctionnel d'Auxerre après un signalement du conseil général de l'Yonne. Leurs deux enfants, une fillette de trois ans et un nourrisson de dix-huit mois, n'ont pas été vaccinés, notamment avec le DTP, qui est obligatoire. Le refus ou l'entrave à la vaccination sont passibles de six mois d'emprisonnement et 3 750 euros, selon le code de la santé publique.

Le code pénal prévoit également que le fait de se soustraire à ses obligations légales «au point de compromettre la santé, la sécurité, la moralité ou l'éducation de son enfant» peuvent valoir à l'auteur de l'infraction jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.

Les parents affirment se battre pour leur «liberté thérapeutique» au nom du droit à la santé, inscrit au préambule de la Constitution. Ils souhaitent pouvoir administrer à leurs enfants des vaccins «sans adjuvants». «On est très heureux de savoir que notre QPC passe sa deuxième étape. Cela donne du crédit à nos assertions : le litige est quand même existant et mérite d'être examiné par le Conseil constitutionnel», a réagi le père, Marc Larère.

«Il y a un gros problème entre l'obligation vaccinale et la liberté thérapeutique», a-t-il ajouté, précisant que pour ses enfants, qui ne peuvent pas être inscrits à la crèche ou chez une assistante maternelle, c'était le «statu quo».
 

Sur le même sujet

Yonne : des parents jugés pour avoir refusé de faire vacciner leurs enfants

Yonne : des parents jugés pour avoir refusé de faire vacciner leurs enfants