Banniere publicitaire 550x120

La dictature mondiale : Le Pouvoir Mondial

27/10/2014

Les législatives ukrainiennes étaient une farce (journaliste britannique)

On s'en serait douté avec les nazis occidentaux et de l'UE qui soutiennent le pouvoir nazi à Kiev !

Les législatives ukrainiennes étaient une farce (journaliste britannique)

Dossier: Ukraine: législatives 2014

Les législatives ukrainiennes étaient une farce (journaliste britannique)

13:54 27/10/2014

LONDRES, 27 octobre – RIA Novosti

Les législatives ukrainiennes de dimanche étaient une farce, affirme le rédacteur en chef de la revue britannique Politics First Marcus Papadopoulos.

"Les législatives en Ukraine étaient une farce, un outrage à la démocratie et une humiliation pour des millions d'Ukrainiens", a déclaré le journaliste.

Selon le sondage national à la sortie des urnes, sept partis politiques entreraient au parlement ukrainien. "Premièrement, le gouvernement ukrainien prooccidental chapeauté par Piotr Porochenko a employé la tactique de la violence et de l'intimidation pour réprimer les voix de la communauté russophone d'Ukraine, par exemple avec les parades néonazies récemment organisées à Kiev, à Odessa et à Kharkov, la destruction de monuments russes/soviétiques y compris consacrés à la Seconde Guerre mondiale, et les attaques physiques contre les politiciens russophones comme Piotr Simonenko", a-t-il expliqué.

Marcus Papadopoulos a également rappelé que les partis prorusses avaient, de fait, cessé d'exister en Ukraine. "Depuis le coup d'Etat de février soutenu par l'Occident, qui a permis de renverser un président démocratiquement élu, le gouvernement de Porochenko a utilisé les médias ukrainiens pour diaboliser le Parti des régions et le Parti communiste, les accusant d'être des traîtres et des agents du gouvernement russe".

D'après l'expert, de nombreux Ukrainiens n'avaient simplement aucun choix de vote aux dernières législatives. "Les gouvernements et les médias occidentaux reconnaissent les résultats des élections ukrainiennes mais la réalité est telle que des millions d'Ukrainiens n'ont pas voté - par peur ou parce qu'ils n'avaient personne à choisir. L'Ukraine est aujourd'hui un pays où des millions de citoyens sont persécutés par le gouvernement, soutenu par l'Occident en raison de son fond culturel. Ces gens sont devenus des sous-citoyens dans leur propre pays. L'Ukraine a rejoint la longue liste des pays illustrant amèrement la politique perfide de l'Occident", conclut Marcus Papadopoulos.

 

Sur le même sujet

Multimédia

 

© RIA Novosti. Ramil Sitdikov

 

 

26/10/2014

La Réserve Fédérale américaine - Le Contrôle de l'argent (Rothschild/Rockefeller)

Voilà au profit de quels criminels le monde entier est soumis !

Le scandale de la réserve fédérale américaine, créée par le cartel de 6 méga banques. Le même processus a conduit à la création de banques centrales dépossédant les Etats de la création monétaire, au seul profit d'une oligarchie financière mondialiste, et au détriment de tous les peuples.


 



Zionist attack on western civilization :
http://www.mediafire.com/view/?dbb25a4504zrvjn

Reed Douglas, La controverse de Sion :
http://www.mediafire.com/view/?ifq7m22f90wnc2e

 

 

 

25/10/2014

C’est officiel : les USA sont l'État terroriste n°1

On ne rappellera jamais assez que l’Etat américain a construit sa stratégie sur le meurtre des Amérindiens, ce goût du sang qu’il n’a jamais quitté. De partout où ils passent avec leurs BANKSTERS et leurs Lobbies Sionistes, ils sèment la mort pour s'accaparer les richesses, diaboliser les résistants à leur oppression et placer leur pions sataniques  ! 

Gilbert Bécaud – L’indien

USA ET CANADA / C’est officiel : les USA sont l'État terroriste n°1

Date de publication sur Tlaxcala : 24/10/2014

Original: Official: The US is a Leading Terrorist State
Traductions disponibles :
Italiano  Português 

 C’est officiel : les USA sont l'État terroriste n°1

                                               

 

 

 

 


Noam Chomsky Νόαμ Τσόμσκι

Traduit par  Wayan

Edité par  Fausto Giudice Фаусто Джудиче جيوديشي

Pour bien comprendre cet article de Noam Chomsky, publié non pas aux USA mais au Venezuela, qui considère les USA comme un État terroriste, il convient de rappeler que dans le « droit de la guerre » la protection des populations civiles est un devoir pour les deux parties en lice. Ne pas le faire est une infraction directe au droit humanitaire (v. ici).

Une attaque terroriste est une attaque visant directement des civils dans le but d’obtenir un avantage territorial ou politique. Ce qui est le cas de Daesh/ État Islamique, qualifié de groupe terroriste. Mais l’attaque, racontée dans ce texte, d’une usine cubaine par des forces terroristes formées par les USA et qui laissa 400 ouvriers morts en est un autre cas. Au niveau légal elles n’ont pas de différence. La différence entre les deux, subjective à la conscience collective occidentale, reposera sur sa représentation médiatique, celle qui fabrique votre consentement, qui vilipendera la première et encensera, ou au moins excusera, la deuxième, simplement parce que c’est votre bord qui en est l’auteur.

Si vous trouvez que faire cette différence est normal de votre part alors vous pouvez vous classer parmi les hégémonistes (même si vous préférez le mot pragmatique), ceux qui pensent que c’est la puissance qui est la règle du jeu international. Si vous trouvez cette différence anormale, vous vous classez parmi les légalistes et blâmerez les deux. Mais il faut aussi se rappeler que le puissant à une responsabilité supplémentaire, celle de maitriser sa puissance et ne pas commencer l’attaque. D’autant plus s’il se considère « gendarme du monde » car on ne peut prétendre à la fois faire appliquer la loi et se placer au-dessus d'elle.

Il devient de plus en plus évident que l'hégémonismeest une idéologie qui reprend toute sa force aux USA et dans le monde occidental, tant parmi nos gouvernements que dans la conscience collective, dirigée dans ce sens par les médias dominants. C’est pourtant cette idéologie qui a conduit aux catastrophes qu’ont été les deux premières guerres mondiales. Guerres à chaque fois perdues par les tenants de l'hégémonisme. Ce qui nous ramène à la constatation du gouvernement US lui-même, que vous lirez dans ce texte : « les succès sont si rares qu’il serait bon d’envisager un changement de stratégie », constatations que les pragmatiques/hégémonistes se doivent de méditer.-W

***

Un sondage international à montré que les USA sont en tête du classement de « la plus grande menace à la paix de nos jours », loin devant la deuxième place tenue par le Pakistan.

Imaginez un article de première page dans la Pravda, rapportant une étude faite par le KGB, portant sur les principales opérations terroristes menées par le Kremlin dans le monde, dans le but de déterminer ce qui a favorisé leurs succès ou leurs échecs, et qui conclurait que, malheureusement, les succès sont si rares qu’il serait bon d’envisager un changement de stratégie. Imaginez que l’article en vienne à reprendre des propos de Poutine disant qu’il a demandé au KGB d’enquêter pour recenser les cas « de financement et de livraison d’armes aux insurgés dans un pays ayant entrainé la victoire de ces derniers. Mais ils n’ont pas trouvé grand-chose ». Il aurait donc quelques hésitations à poursuivre de telles actions.

La longue suite : ICI

 

22/10/2014

GB: une sortie de l'UE affecterait l'avenir de toute l'Europe (Barroso)

Encore un qui se moque de nous, en nous faisant croire que la GB voudrait quitter l'Europe en 2017 quand celle-ci n'y est jamais vraiment rentrée !

Selon lui,  l'Europe doit se développer "comme une union de citoyens partageant les mêmes valeurs de paix et de démocratie".

"C'est pourquoi je n'ai jamais contesté le choix du Royaume-Uni concernant l'euro. Je n'ai jamais insisté sur votre adhésion à l'espace Schengen et l'ouverture de vos frontières", a ajouté M. Barroso.

La fausse entrée et la fausse sortie de l'UE de la GB qui n'y est jamais rentrée puisqu'elle a conservé la livre et n'a jamais adhéré à l'espace Schengen ni à l'ouverture de ses frontières.

La GB, n'a jamais été là que pour ponctionner l'argent des peuples européens et par simple affairisme puisque son économie ne réside que dans le fait qu'elle soit une place boursière mondiale !

Et quand ils cesseront de parler pour "NOUS" et de nous enfermer dans la prison de l'Europe ce sera un grand jour !

Que nous le sachions ce sont les lobbies US/UE/Nazis qui nous ont entraînés dans la prison de l'Europe et qui passent leur temps à nous ponctionner régulièrement notamment pour financer les traîtres et les bons à rien qui peuplent le parlement Européen, les lobbyistes et les Multinationales qui dominent sur les peuples et les pays européens.

Apparemment BARROSO souffre d'amnésie, quand il prétend que l'Europe doit se développer "comme une union de citoyens partageant les mêmes valeurs de paix et de démocratie".

Il oublie que les Français avaient dit "NON" au Traité liberticide de Lisbonne, notamment et que c'est SARKOZY, le digne dictateur et fervent représentant des lobbies sionistes, qui a violé la Constitution pour nous l'imposer ! Elle est où la démocratie, ici, quand en prime on nous engage sans notre avis dans la guerre économique engagée contre la Russie pour faire plaisir aux US/Nazis et à ses alliés, et que nous sommes en train déjà de payer les pots cassés ?

En revanche, NOUS VOULONS SORTIR DE L'EUROPE et de ses projets CRIMINELS pour tous les peuples européens et du monde, si nous devons participer aux guerres déclenchées par l'OTAN contre des pays et des peuples qui luttent pour se protéger des vols et des crimes récurrents dont ils sont les victimes, et contre la suprématie du dollar et de leurs élites criminelles.


GB: une sortie de l'UE affecterait l'avenir de toute l'Europe (Barroso)

José Manuel Barroso

15:09 20/10/2014

LONDRES, 20 octobre – RIA Novosti

La sortie du Royaume-Uni de l'UE pourrait devenir une erreur historique et affecter l'avenir non seulement de la Grande-Bretagne mais aussi de toute l'Europe, a déclaré José Manuel Barroso lundi à l'Institut royal des relations internationales.

Le premier ministre britannique David Cameron a l'intention d'organiser un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'UE en 2017. Ce sujet est largement débattu durant la campagne électorale en prévision des législatives de 2015 où les conservateurs critiquent l'Union européenne s'efforçant de garder leur popularité.

"Le Royaume-Uni commettrait une erreur historique en décidant de quitter l'UE. En fin de compte, elle ne pourrait même pas maintenir son niveau de développement actuel. Je suis convaincu que notre avenir consiste en un rapprochement encore plus étroit entre les habitants de l'Europe. De par mon expérience, les pays profitant du niveau européen pour protéger leurs intérêts nationaux ont beaucoup de poids dans le monde", estime le président de la Commission européenne.

Selon lui,  l'Europe doit se développer comme une union de citoyens partageant les mêmes valeurs de paix et de démocratie.

"C'est pourquoi je n'ai jamais contesté le choix du Royaume-Uni concernant l'euro. Je n'ai jamais insisté sur votre adhésion à l'espace Schengen et l'ouverture de vos frontières", a ajouté M.Barroso.

Sur le même sujet

Multimédia

 

 

19/10/2014

La chute - désobéissance

Excellent !

Les recettes pour mettre nos dictateurs à la porte !

Savez-vous de quoi ont-ils peur ?

De notre éveil et de notre prise de conscience, et surtout de la "conscience collective" que nous avons développée au travers d'Internet qui nous permet de les identifier et de les dénoncer dans le monde entier, car Internet n'a pas de frontières, et qu'en unissant toutes nos énergies nous mettons entrave à leurs projets !

Pas étonnant qu'ils aient pris la peine de pondre une seconde loi anti-terroriste.

Il ne nous manque plus pour nous terroriser que de nous inventer des attentats terroristes en France et ailleurs !

La chute - désobéissance

http://www.youtube.com/watch?v=HbdSSSdauII&feature=sh...