Banniere publicitaire 550x120

La dictature mondiale : Le Pouvoir Mondial

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2015

Nous dérangeons Youtube et Google apparemment ! A qui le tour ensuite ? Attention à vos adresses Gmails !

Après que Youtube/Google ait censuré la vidéo mise en ligne sur notre compte Youtube.

*- Censure Youtube sur la Vidéo : "Charlie HEBDO : Le moment où le policier est censé avoir été tué"

 
A présent c'est "Google Gmail" qui bloque nos adresses mails Gmail y compris personnelles !

 

Du style nous savons qui vous êtes et nous vous avons à l'oeil !

Devons-nous donc nous attendre à des représailles personnelles pour dénoncer les mensonges d'Etat ?

Nous vous rappelons que Youtube appartient à Google et que les comptes Gmail sont traités sur leur interface.

La surveillance est déjà en cours !

*- Surveillance et censure des français sur le net !

De plus pour accéder aux comptes Google bloqués, ils invoquent un motif fallacieux du genre : 

"Nous avons détecté une activité inhabituelle sur votre compte. Pour vous connecter, veuillez suivre les instructions ci-dessous.

Et bien sûr il faut leur donner notre numéro de téléphone portable pour vous adresser le code d'activation pour mieux vous identifier  !

 

Les menaces subliminales ? Et la censure est déjà là !


Mais il est vrai que nous sommes tous des terroristes pour les dénoncer et résister à leurs mensonges !

Attention à vos adresses mails créées sur Gmail car ils fliquent leur contenu !

Ouvrez des adresses mails chez votre fournisseur d'accès Internet ou sous votre nom de domaine !

Ci-dessous l'image de l'espace Gmail demandant d'activer le compte en communiquant notre numéro de téléphone portable.

Nouvelle image (44).jpg

11/01/2015

Le gratin des dirigeants étrangers réunis dimanche à Paris contre le terrorisme

 

ICI ON VOUS DEMANDE DE RESTER CHEZ VOUS !

Bon, toute cette démonstration de force des Rothschild et des sionistes, ne nous disent vraiment plus rien qui faille ! Il y a anguille sous roche là-dessous pour faire se déplacer une bonne partie de dirigeants nazis et tous ces dirigeants étrangers à Paris pour les faire participer à cette marche républicaine maçonnique !

Seraient-ils prêts à nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial ou prêts de la faillite ?

Avec CharlIsral, ils veulent nous montrer qu'il ne fallait soi-disant pas toucher à un symbole sioniste et qu'ils vont continuer à massacrer les musulmans de partout où ils se trouvent, notamment pour aller leur prendre leurs richesses chez eux !

Ils n'en ont pas fait autant cet été, lorsqu'il s'agissait d'aller manifester en faveur des Palestiniens qu'ils ont laissés se faire massacrer durant 3 mois et qui sont encore à la rue aujourd'hui !

Cherchez l'erreur !

Le gratin des dirigeants étrangers réunis dimanche à Paris contre le terrorisme

SOCIETE De la chancelière allemande au Premier ministre tunisien, nombre de responsables étrangers seront à Paris dimanche pour manifester contre le terrorisme…

Créé le 10.01.2015 à 18:08 - Mis à jour le 10.01.2015 à 22:55

515x330_premier-ministre-ukrainien-arseni-iatseniouk-a-berlin-compagnie-angela-merkel-jeudi-8-janvier-2015.jpg

Aux côtés des dirigeants politiques, syndicaux et religieux français, de nombreux chefs de gouvernement étrangers vont participer aux «marches républicaines» prévues dimanche à Paris et en régions. Ces rassemblements sont organisés pour rendre hommage des victimes, mais aussi pour dire non au terrorisme.

>> Toutes les infos sur cette actualité, ce samedi, dans notre live.

Premiers responsables étrangers à avoir confirmé leur présence autour du président François Hollande : la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi, et le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Seront aussi présents les chefs de gouvernement danois Helle Thorning-Schmidt, belge Charles Michel et néerlandais Mark Rutt, mais aussi grec Antonis Samaras, portugais Pedro Passos Coelho et tchèque Bohuslav Sobotka.

 L'Afrique et le Moyen Orient représentés

 Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président du Parlement européen, Martin Schulz et le président du Conseil européen Donald Tusk seront aussi présents.

>> 700.000 personnes ont défilé ce samedi en France

Des dirigeants non européens ont également annoncé leur présence: le président ukrainien Petro Porochenko, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane seront présents. Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l'Etat d'Israël sera aussi présent,  accompagné d'Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères. Tout comme le président palestinien Mahmoud Abbas.

L'Afrique sera représentée par les présidents malien Ibrahim Boubacar Keïta et nigérien Mahamadou Issoufou, mais aussi par le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa.

Dispositif de sécurité exceptionnel

L'Amérique du Nord sera représentée par le ministre américain de la Justice Eric Holder et le ministre canadien de la Sécurité publique Steven Blaney.

Parmi les responsables des institutions internationales, seront à Paris dimanche le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenber et les dirigeants de l’Organisation internationale de la Francophonie, du Bureau international du Travail, et de la Ligue arabe.

La venue de ces nombreux responsables politiques étrangers de premier plan a conduit les autorités françaises à mettre en place un dispositif de sécurité exceptionnel. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé ce samedi après-midi l’engagement de plus de 5.500 militaires et policiers. Le ministre a mentionné la mobilisation de 24 unités mobiles, 150 policiers en civil chargés de la sécurité des hautes personnalités, des tireurs d'élite, ou encore 20 équipes des brigades parisiennes anticriminalité (BAC).

 

 

 

 

08/01/2015

Je suis Charli…sraël ? Vous avez dit liberté d'expression, vraiment ?

La république maçonnique est outrée par cette atteinte insoutenable à la liberté d'expression après le false flag bien orchestré au siège de Charlie Hebdo !

On utilise les grands mots quand il s'agit de laisser prospérer les officines terroristes de propagande au profit des lobbys sionistes par lesquels elles sont financés y compris par les citoyens, lesdites officines bénéficiant des largesses de l'état qui les subventionne. En revanche en ce qui concerne la liberté d'expression des citoyens, il faut qu'ils se la ferment notamment sur le net puisque lorsqu'il s'agit de nous avoir pondu une loi durant les vacances de Noël, permettant à l'état nazi de fermer sur décision administrative,  les sites ou blogs dérangeants sans passer par la Justice ou les décisions des magistrats.

Du reste dans un pays où la séparation des pouvoirs de l'état n'est pas respectée, entre le pouvoir législatif (la rédaction des lois), le pouvoir exécutif, (les politiques) et le pouvoir Judiciaire, nous pouvons dire que la Constitution n'existe pas, ni la démocratie, et que nous sommes en dictature tout simplement ! Aujourd'hui, les francs-maçons, ont accordé un nouveau pouvoir aux merdias aux ordres des lobbys qui est devenu le 4ème Pouvoir !

* - Le cadeau de Noël du Gouvernement aux Français : la surveillance !

Sans parler de cela aussi :

*- La Puce - Citoyens sous haute surveillance

Est-ce que l'on a fait nous révolter pour tous les journalistes d'investigation qui ont été tués dans le monde en 2014 et notamment les russes qui sont empêchés de faire leur travail en Ukraine et ceux qui ont été purement et simplement éliminés ?

* - 35 journalistes russes sont interdits d'entrée en Ukraine ...

* - Ukraine: le journaliste russe Andreï Stenine retrouvé mort ...

* - Un journaliste russe tué dans l'est de l'Ukraine - Le Monde

* - UKRAINE • Deux journalistes russes tués près de Louhansk ...

*-  118 journalistes tués dans le monde en 2

*- ALERTE - 2 journalistes tunisiens assassinés par la branche libyenne de l'EI
La branche libyenne de l'EI affirme avoir exécuté deux journalistes tunisiens, le 8/01/2014


Je suis Charli…sraël?

L'égrégore fonctionne à plein

L’égrégore fonctionne à plein

Les réseaux sociaux cultivent l’effet de masse pour le meilleur et pour le pire. Dans les affaires politiques de ce monde c’est souvent pour le pire et l’attentat chez Charlie hebdo n’y coupe pas. La vignette « Je suis Charlie » a donc fait un tabac sur les réseaux chez les soi-disant (les pauvres) défenseurs de la liberté d’expression. Ils n’ont pas compris qu’ils étaient manipulés encore une fois et par toujours les mêmes…

Ce n'est qu'une caricature et j'ai le droit avec moi!

Ce n’est qu’une caricature et j’ai le droit avec moi!

« Je suis Charlie » écrit en hébreux, et en déplaçant les lettres, veut dire « Je suis Israël ». C’est un message clair envoyé par la communauté juive internationale pour amener le goy à pleurer sur Israël ce pays si souvent confronté au terrorisme islamique…le pauvre. C’est un attentat qui doit amener le bon citoyen français à prendre fait et cause pour Israël et contre les palestiniens. Un attentat qui doit faire pencher la balance du bon côté. Il fallait appuyer un peu plus d’un côté pour y parvenir, ils sont sur le bon chemin. Certains vont même jusqu’à faire le parallèle avec l’affaire Dreyfus qui aurait permis au peuple de France de défendre la liberté d’expression à moins que ce ne soit seulement l’acceptation de sa soumission…

Cet attentat est un crime contre la démocratie et contre la république disent-ils, ils nous proposent donc de descendre dans la rue pour la défendre, pour la sauver du péril! Du péril juif? Non vindieu! C’est une pensée antisémite qui doit être absolument banni des réseaux sociaux, des infos et surtout des cerveaux des moutons français. Non du péril islamique qui menace gravement notre liberté.


On l’attaque donc par le biais de caricature bon enfant montrant un Mahomet nu ou se faisant sodomiser par une chèvre au nom de la bonne vieille liberté d’expression. On trouve aussi des caricatures de curés bien sûr mais, bizarrement, très peu de rabbins et de juifs. Surtout depuis l’arrivée de Caroline Fourest, égérie de BHL, au sein du comité de rédaction. Une dérive islamophobe qui confine au racisme pur et dure tel que le dénonçait Olivier Cyran qui y a travaillé de 1992 à 2001.

Ce sont donc ces loustics défenseurs de la dérive raciste et islamophobe de Charlie Hebdo qui deviennent in fine grâce à cet attentat nos hérauts de la défense de la liberté d’expression. Quel pied de nez à nos valeurs! Quel détournement de la réalité si chers à nos maître bien pensants. Ce sont pourtant les premiers à avoir tenter de bailloner Dieudonné et Soral non? Pourtant que font-ils d’autres que de caricaturer le juif suprématiste? N’a-t-on pas le droit au nom de la liberté d’expression de dénoncer cette main mise de la synagogue sur NOTRE pays? Non. Le juif est un être supérieur, élu de Dieu, et en cela doit être protégé de toute vindicte populaire. C’est là le sens profond de la république. Et si elle s’oublie le juif élu se charge de lui faire remarquer en appelant au soutien de la communauté toute puissante.

Mais voilà donc que ces hérauts de la cause de la liberté sont les premiers à parler de censure contre celles et ceux qui ne seraient pas du côté de la cause commune. On dévoile ainsi sur le net tout le côté obscur de la toile populaire contrôlée elle aussi par la communauté. Ce sont les premiers à faire le sale boulot de délateurs qu’ils aiment tant lorsque le pouvoir est de leur côté. Ce sont aussi les premiers à faire circuler les photos des présumés innocents sur la toile quitte à mettre leur vie en danger. Ils aiment être à l’avant-garde des révolutions qu’ils provoquent c’est dans leurs gènes. C’est là l’expression de leur gloire, de leur puissance mais peut-être aussi l’instrument de leur chute.

 

02/01/2015

[Vidéo] TV Lobotomie - La vérité scientifique sur les effets de la télévision ou l'idiocratie à l'oeuvre !

Voici les résultats scientifiques des effets de l'un des organes de propagande ou de l'un des outils de manipulation mentale qu'est la télévision pour ceux notamment qui considèrent que parce que c'est dit à la télé ou à la radio "c'est forcément vrai" ! Et ce, sans chercher la vérité ailleurs, sans lire eni s'informer personnellement et sans connaître l'histoire du monde, la géopolitique ou l'histoire tout court, sans chercher à savoir qui mène le monde depuis des millénaires, sans procéder à des analyses des informations de manière objective par flemme, par peur de découvrir et de reconnaître leur ignorance ou par facilité. Ce qui fabrique quelques millions d'idiocrates que le système corrompu peut parfaitement manipuler et faire adhérer à ses théories mensongères et fumeuses  à mille lieux de la vérité !  

Mais je suis content, je regarde la télé et je gobe tout ce que les merdias aux ordres des lobbies me disent et qu'ils veulent que je sache sans ne jamais me poser  aucune question, ce qui est plus confortable en qualité d'idiot utile du système parce que je suis un parfait mouton prêt à aller à l'abattoir pour les Illuminati  ! !

 

[Vidéo] TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision

Pour les spécialistes, tel Michel Desmurget, il n’y a plus de doute : la télévision est un fléau. Elle exerce une influence profondément négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, le langage, l’attention, l’imagination, la créativité, la violence, le sommeil, le tabagisme, l’alcoolisme, la sexualité, l’image du corps, le comportement alimentaire, l’obésité et l’espérance de vie.

TV Lobotomie - La vérité scientifique sur les effets de la télévision


Analyse du livre de Michel Desmurget : TV Lobotomie

Ce livre gagnerait sans doute le prix de la couverture la plus laide s’il existait, mais, malgré cette erreur de l’éditeur, il vaut tout de même la peine d’être lu. Michel Desmurget, chercheur à l’INSERM, dans TV Lobotomie. La vérité scientifique sur les effets de la télévision (Paris : Max Milo, 2011) nous propose rien de moins qu’une synthèse de tout ce que les scientifiques savent sur les liens entre la consommation télévisuelle et les attitudes, comportements, capacités, des êtres humains qui consomment de la télévision. Ce bilan scientifique, à partir de 4000 articles selon l’auteur, serait en fait effrayant. Plus on regarde la télévision,  plus on a regardé la télévision, plus on l’a fait jeune, plus on augmente toutes choses égales par ailleurs les probabilités d’événements défavorables pour soi-même  à tous les âges de la vie.  De fait, pour croire aux résultats cités de cette étude, il faut fondamentalement être accessible à la pensée statistique. Comme le montre, le “débat” organisé le 7 février 2011 autour de ce livre sur Europe 1 et la réaction d’une auditrice qui cite son propre cas de téléphagie ne l’ayant pas empêchée d’être, à l’en croire, un génie, c’est un point fondamental.

Ainsi, si l’on a accès au raisonnement en probabilité, typique en épidémiologie par exemple, Michel Desmurget établit à partir de la littérature disponible que :

a) “la télévision est un véritable désastre ontogénétique” (p.136) (conclusion du chapitre II La télé étouffe l’intelligence, p. 71-137), autrement dit des preuves solides existent que, toutes choses égales par ailleurs, le développement intellectuel des enfants se trouve profondément affecté par la consommation de télévision, avec un effet d’autant plus fort que la consommation s’effectue massivement très  jeune (dans les toutes premières années 0-3 ans). Des études montrent même qu’à cet âge précoce, le simple fait d’avoir la télévision allumée dans une pièce  sans la regarder aurait des effets sur le développement intellectuel. La raison profonde de cette déficience en matière de maturation de l’intelligence ne serait pas liée à la qualité déficiente (ou non) des programmes, mais à la nature non interactive de la télévision. Dans le fond, notre chercheur retrouverait dans la littérature savante contemporaine la vérité marxienne selon laquelle la vérité de l’homme (comme de tout animal) n’est autre que la praxis, et que la télévision constitue une forme extrêmement appauvrie d’(in)activité.  En tant que professeur d’université, je dois dire que la courbe historique des scores obtenues aux tests d’admission dans les universités américaines, corrélé avec un retard d’une vingtaine d’années avec la pénétration de la télévision dans les foyers  (p. 92),  m’a plutôt impressionné. L’auteur cite quelques exemples d’études ayant pu montrer que l’introduction de la télévision détraque les comportements enfantins, et qu’inversement, le sevrage télévisuel peut avoir des effets positifs assez rapides (si l’on valorise la réussite scolaire, le sommeil, le calme, etc.).

b) la consommation de télévision est un facteur déterminant d’augmentation des risques de santé suivants : obésité, tabagisme, alcoolisme, sexualité mal contrôlée chez les adolescents, et j’en oublie quelques autres dont la sénescence précoce (cf. chap. III, “La télé menace la santé”, p. 139-201). Sur le tabagisme par exemple, des études montrent que, pour des adolescents, le simple fait de voir des films plutôt anodins dans lesquels apparaissent massivement des cigarettes fumées par des acteurs sympathiques augmentent la probabilité de devenir soi-même fumeur. En conclusion, indirectement, la télévision tue purement et simplement, et, avant cela, coûte cher en dépenses de santé – mais rapporte beaucoup aux entreprises qui manipulent ainsi nos comportements.

c) Enfin, la consommation de télévision rend violent et /ou anxieux (chap. IV“La télévision cultive la peur et la violence”, p. 203-238). Pour l’auteur, sur le premier point, à savoir le fait de voir de la violence et de devenir en conséquence soi-même, toutes choses égales par ailleurs, plus violent et/ou indifférent à la violence, aurait atteint un tel point de consensus parmi les scientifiques que les recherches se sont ralenties sur ce point depuis quelques années. Inutile de continuer à prouver que la terre est ronde. Pour l’anxiété, due au visionnage massif de la télévision, elle s’exerce d’autant plus puissamment sur les plus jeunes esprits.

En résumé, à en croire l’auteur, la communauté scientifique se trouve sur les divers effets négatifs de la télévision dans un consensus semblable par son ampleur que celui que connaissait cette même communauté sur les effets cancérigènes du tabac  alors que l’industrie du tabac et ses affidés  et idiots utiles niaient encore farouchement tout lien – avec la même difficulté donc, à savoir que cette “vérité scientifique” n’arrive pas du tout à s’imposer  dans l’espace public. La plus grande partie des études citées se trouvent être nord-américaines, et l’on découvrira que, sur la foi de ces recherches, les sociétés savantes des Etats-Unis ont multiplié les avis sur les différents points évoqués, sans à ma connaissance aucun effet sur la civilisation télévisuelle de ce pays. Pisse dans ce violon, camarade savant, tu nous intéresses!

Cependant, bien que Michel Desmurget ne fasse pas la différence, il faut distinguer deux séries d’effets : le plus grave, celui du média télévision en soi, par la passivité qu’il implique et qui s’avère  en tout point imparable  dans ses effets à tous les âges de la vie (point a));  et les plus remédiables, ceux qui sont liés au contenu des programmes (incitation à la malbouffe, à la violence, etc.) (point b) et c)). On peut remarquer de fait qu’il existe déjà beaucoup de règlementations pour limiter ce qui est montrable à la télévision. Par exemple, aucun pays n’autorise à ma connaissance de la  vraie pornographie en clair sur des chaînes accessibles à tous; beaucoup de pays disposent d’un système de classification des œuvres selon  le degré de violence; des programmes pour enfants sont conçus et diffusées; on limite ou on interdit la publicité visant les enfants, etc. ; autrement dit, sur les points b) et c), on pourrait, à la limite, imaginer de règlementer en vue d’une télévision qui éviterait les principaux écueils repérés par la recherche. Cela serait sans doute un peu ennuyeux pour beaucoup de gens (plus de séries criminelles, plus de sexe suggéré, plus de fumeurs positifs, etc.) et ressemblerait aux recommandations en la matière de laVie (encore) catholique en 1968 – ou, au contenu de la télévision actuellement gérée par le Patriarcat de Roumanie. Comme le montre l’auteur avec soin (dans le premier chapitre I, p. 33-69), les enfants regardent en gros la même chose que les adultes; donc, à moins de supposer des parents devenus tous raisonnables et ne laissant voir à leurs enfants que ce qui est de leur âge, il faudrait revenir à un terrible degré de censure des programmes. (Dans le cas des Etats-Unis, le principe intangible de la liberté d’expression rend toute réflexion en ce sens largement caduque, mais en Europe, des avancées seraient possibles.)

En revanche, sur le point a), la télévision en soi (quelque soit le contenu) s’avère un désastre ontogénétique pour les enfants (et, accessoirement, tend à aider les adultes à devenir sénile avant l’heure), les perspectives d’action publique me semblent  plus limitées; de fait, l’objectif de l’ouvrage semble être bien essentiellement d’obtenir que les parents, prévenus par l’auteur, arrêtent de laisser la télévision à disposition de leurs jeunes enfants (cf. la conclusion en ce sens p. 246 : “pendant les cinq ou six premières années de vie, toute exposition audiovisuelle devrait être strictement proscrite par les parents tant la télévision trouble le sommeil, promeut l’obésité à long terme et interfère avec le développement intellectuel, affectif, physique et social de l’enfant.” ), et, ensuite, contrôlent strictement la qualité et la quantité de ce qui est regardé par ces derniers. Or, comme il croit pouvoir le montrer, ce sont les adultes eux-mêmes  qui veulent que les (très) jeunes enfants s’intéressent à la télévision (ou à des DVD) afin d’obtenir du répit dans la lourde tâche de l’éducation qui leur incombe. Bien que n’ayant pas d’enfants, cela m’a rappelé que des amis, n’ayant d’ailleurs pas la télévision chez eux pour des raisons fort semblables à celles invoquées par l’auteur,  amis avec lesquels je passais des vacances il y a quelques années, utilisaient sciemment en dernier recours la télévision (cachée jusque là dans un coin du logement)   pour paralyser littéralement leur chère progéniture, plutôt remuante par ailleurs, en cas de nécessité absolue (faire les bagages et le ménage à la fin du séjour). Cela m’avait plutôt amusé à l’époque que de voir cet effet de fascination – un peu le rayon paralysant des séries télévisées de mon enfance -, mais je me rends compte à la lecture de Michel Desmurget que là se trouve largement la clé du problème. Tous les adultes n’ont pas l’énergie pour interagir tout le temps avec  leur progéniture. Se passer de fait de la télévision supposerait une réorganisation des vies familiales.

Plus généralement, si l’on admet que Michel Desmurget, chercheur à l’INSERM, a fait correctement son travail de compilation et engage ainsi sa responsabilité de savant, on peut en tirer trois conclusions.

Tout d’abord, le peu de sympathie exprimée par quelques grands penseurs du siècle dernier à l’égard de la télévision, Karl Popper, Pierre Bourdieu, et Giovanni Sartori, pour citer des grands noms, semble recevoir une confirmation empirique forte de toutes ces études  si l’on partage l’idéal d’une humanité forte et adulte.

Ensuite, on possèderait là un exemple supplémentaire d’écart abyssal entre ce qu’exigeraient les résultats scientifiques et les pratiques socioéconomiques en vigueur. Bien qu’il ne l’ait pas calculé, l’externalité négative de la télévision comme activité sociale parait au total énorme – surtout si l’on compte les effets de long terme qui semblent étonnamment forts. Même si Michel Desmurget se montre très prudent dans ses interventions médiatiques en visant surtout à protéger les enfants d’aujourd’hui et à se présenter comme quelqu’un qui n’est pas contre la télévision en soi, la conclusion logique de son travail serait en fait une suppression pure et simple de la télévision, ou, tout au moins,  dans une société de liberté d’entreprendre, la fin de tout soutien public à cette activité économique nocive. Par exemple, si la télévision en soi creuse la tombe de la performance scolaire et nous promet en plus des générations d’obèses, il n’est peut-être pas nécessaire de financer cela sur fonds publics. Ou, du moins, pourrait-on se limiter à une seule chaine exempte de tout effet nocif par le contenu et ne visant que les plus de six ans. Bien évidemment, on  n’en fera rien! C’est là un aspect fascinant de nos sociétés, cette capacité à payer des gens pour savoir qu’on se détruit en faisant telle ou telle chose, tout en s’en souciant peu au total. Je pourrais aussi citer la prison comme institution criminogène, ou les deux roues comme cause de mortalité massive sur les routes. Mais, dans le fond, après tout, nous pouvons (encore) nous payer ces luxes.

Dernier point :  M. Desmurget nomme sans aménité aucune “pipeaulogue” les spécialistes des médias ou  les essayistes qui nient ou minimisent les effets qu’il décrit à la suite de cette littérature qu’il a dépouillé.  Son livre prend en effet parfois le ton d’un pamphlet, mais c’est sans doute un choix de sa part pour atteindre un plus vaste public qu’avec un rapport de synthèse et pour rendre le contenu moins austère.  Au delà des termes dépréciatifs utilisés à l’encontre de quelques-uns cités dans l’ouvrage, je suis confondu par la divergence entre les conclusions qu’il tire à partir de cette littérature, trouvée essentiellement dans les revues de médecine, d’épidémiologie, de psychologie, et ce que j’avais perçu comme le consensus présent des spécialistes des médias, qui insistent plutôt sur les filtres sociaux à la réception, sur le côté anodin de toute ces contenus.  Par exemple sur le cas de la violence et de la sexualité, l’écart me parait énorme. Il est vrai que le souhaitable que dessine en creux le consensus scientifique auquel se réfère Michel Desmurget ressemble fort à la bonne vieille morale éducative de la bourgeoisie  catholique du début du siècle dernier. L’auteur s’en défend et s’en amuse même parfois, mais il reste qu’il casse totalement le lien entre “progressisme” (entendu comme recherche de l’autonomie pleine et entière de l’individu) et “libéralisme culturel” (entendu ici comme extension du domaine du montrable). Finalement, cela voudrait dire que des films-culte comme Pulp Fiction ou simplement  Avatar sont porteurs de maux pour les jeunes qui en sont les plus friands consommateurs. Si la violence, le sexe et le tabagisme montrés aux masses adolescentes ne sont plus aussi anodins que cela, où va-t-on arriver ma brave petite dame? Chez Benoit XVI? Chez les talibans? Et puis, par ailleurs, si l’on n’a plus de faits divers bien gores pour le JT, de quoi peut-on parler alors? Où sera l’émotion?

Source : Bouillaud’s Weblog

Michel Desmurget

Michel Desmurget : l'impact de la télé sur notre santé

 
P.S. Dans un autre registre, comme signalé en commentaire, je vous conseille le film Idiocracy (Planet Stupid “en français”, de 2007). Au 1er degré, ça ne vole pas super haut, mais au second, c’est une critique assez radicale et bien vue…

Idiocracy trailer Bande-annonce

P.P.S. : et pour le coup, sans aucun rapport avec tout ça, je vous conseille vraiment d’aller voir au cinéma le film La famille Belier, c’est remarquable de sensibilité et une belle façon de commencer l’année… :)

La Famille Bélier – Bande annonce HD

 

 

 

 

 

 

29/12/2014

+ de 17.000 MILLIARDS de $ : voici pourquoi les USA sont aux abois !

Et qu'ils veulent entraîner les autres pays et leur population dans leurs magouilles, les guerres et dans leur chute pour nous spolier et nous faire  payer leurs dettes après avoir volé tout l'or mondial !

 

*- Les USA ont volé l’or mondial, la Russie et la Chine demandent des comptes

*- L’or dont les Etats-Unis étaient dépositaires s'est envolé !

Pour vérifier le montant des dettes des USA voir le site : http://www.usdebtclock.org/

 

Extrait de l'article ci-dessous : "Seule l'annexion de l'Europe, Ukraine voire Russie incluses, peut donner une infime chance aux USA de sauver leurs 4 principales banques privées, et ce faisant de donner une chance à la Réserve Fédérale d'être remboursée !

Voilà pourquoi le Bilderberg, composé des principaux milliardaires et décideurs d'Europe et des USA, fait pression sur l'U.E. pour couler l'économie russe, obtenir la signature des accords transatlantiques (annexion de l'économie européenne), récupérer l'Ukraine (la plus vaste réserve de terrains agricoles d'Europe, donc le principal gisement d'or vert, le bio-éthanol, amené à remplacer le pétrole et donc à ruiner ceux qui disposent encore des plus grandes réserves d'hydrocarbures, soit la Russie et le Venezuela).

Donald TUK, Viviane REDING, Manuel VALLS, Laurent FABIUS, Emmanuel MACRON, Marisol TOURAINE, Pierre MOSCOVICI, Valéry Giscard d'ESTAING et des centaines d'autres font partie du Bilderberg Group, qui promet les meilleurs postes à ceux qui leur font allégeance. Le Bilderberg Group a été fondé et est contrôlé par les 8 familles les plus riches du monde, dont les SEIF (Italie), les Rothschild (France), les Rockefeller (USA), les Warburg (Allemagne)."

 

17.000 MILLIARDS de $ : voici pourquoi les USA sont aux abois !

par Gilles SONDEREGGER (son site) -  lundi 22 décembre 2014

VOICI L'ENNEMI ! Ceux qui ont pillé la réserve fédérale en s'octroyant à eux-mêmes des prêts pour combler leur énormes fautes de gestion ! Parce que pour ceux qui l'ignorent encore, la réserve fédérale est gérée par ceux là-même qui ont mis leurs banques privées en situation de faillite, qu'ils ont évitée (jusqu'à maintenant...) de justesse grâce à cette manœuvre illégale et suicidaire.

Vous trouverez ci-dessous la liste des bénéficiaires des largesses de la Réserve Fédérale..retenons juste les principaux, les autres sont du menus fretin, vous le constaterez en comparant les chiffres :

1) Citi Group, USA (dette à la Réserve Fédérale = 2513 milliards de $) :

Entreprise financière majeure basée à New York, issue de la fusion de Citicorp avec Travelers Group le 7 avril 1998).

2) Morgan Stanley, USA (dette à la Réserve Fédérale = 2041 milliards de $) :

Multinationale américaine proposant des services financiers dont le siège social est le Morgan Stanley Building situé dans le quartier de Midtown Manhattan à New York. Morgan Stanley opère dans 42 pays et dispose d'un réseau de 1300 bureaux employant 60 000 collaborateurs2. L'entreprise fait état d'un total de 1900 milliards de dollars d'actifs gérés pour le compte de clients fin 2013. Vous constaterez que la dette de ce groupe est supérieure aux actifs de ses clients, qui ont bien des soucis à se faire...

3) Merill Lynch & Co, USA (dette à la Réserve Fédérale = 1949 milliards de $) :

Banque d'investissement américaine dont le siège est situé à Manhattan au 1, Four World Financial Center. Elle gère 1 800 milliards USD d'actifs pour ses clients. Vous constaterez que la dette de ce groupe est supérieure aux actifs de ses clients, qui ont eux aussi bien du souci à se faire...

4) Bank of America Corporation, USA (dette à la Réserve Fédérale = 1344 milliards de $) :

Cette banque était en 2009 la plus grande banque américaine en termes de dépôt et de capitalisation boursière, devant Citigroup.

Vous ne comprenez pas comment la Réserve Fédérale a pu prêter autant à des banques dont les dettes dépassent les actifs... ?? C'est très simple.

Imaginez que vous avez des dettes, et que vous avez besoins d'un prêt. Vous allez à la banque (où l'argent ne vous appartient pas, que ce soit clair)...et c'est VOUS le patron de la banque, ça tombe bien, non ?

Bien sûr, le prêt que vous demanderez sera accepté, puisque c'est vous le directeur de la banque, qui décidez de l'accorder ou non... Vous pourrez même en fixer le montant...

Mieux... : il y a de fortes chances pour que vous ne le remboursiez JAMAIS, puisque je vous vois mal vous envoyer un huissier à vous-même pour saisir vos biens....

Si si, c'est VRAIMENT comme ça que ça se passe à la Réserve Fédérale américaine, qui est gérée par les dirigeants des banques privées en faillite...ce pourquoi les USA sont RUI-NÉS et prêts à mettre l'Europe à feu et à sang pour ne pas rembourser leurs dettes...

Admirez en passant les explications de la contrôleuse générale de la Réserve Fédérale qui travaille aussi pour la FED.

 

9000 milliards de $ égarés par la Reserve Federale FED


Seule l'annexion de l'Europe, Ukraine voire Russie incluses, peut donner une infime chance aux USA de sauver leurs 4 principales banques privées, et ce faisant de donner une chance à la Réserve Fédérale d'être remboursée !

Voilà pourquoi le Bilderberg, composé des principaux milliardaires et décideurs d'Europe et des USA, fait pression sur l'U.E. pour couler l'économie russe, obtenir la signature des accords transatlantiques (annexion de l'économie européenne), récupérer l'Ukraine (la plus vaste réserve de terrains agricoles d'Europe, donc le principal gisement d'or vert, le bio-éthanol, amené à remplacer le pétrole et donc à ruiner ceux qui disposent encore des plus grandes réserves d'hydrocarbures, soit la Russie et le Vénézuela).

Donald TUK, Viviane REDING, Manuel VALLS, Laurent FABIUS, Emmanuel MACRON, Marisol TOURAINE, Pierre MOSCOVICI, Valéry Giscard d'ESTAING et des centaines d'autres font partie du Bilderberg Group, qui promet les meilleurs postes à ceux qui leur font allégeance. Le Bilderberg Group a été fondé et est contrôlé par les 8 familles les plus riches du monde, dont les SEIF (Italie), les Rothschild (France), les Rockefeller (USA), les Warburg (Allemagne).

Si vous luttez, si vous tenez bon, si vous refusez les accords TAFTA, si vous achetez TOUS des roubles, même pour 100 €uros (toutes les plages, même les plus grandes et les plus belles, ne sont faites que de grains de sables...), si vous soutenez la Russie, ceux qui mettent le monde à feu et à sang seront ruinés définitivement !

Gilles SONDEREGGER

http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/DETTE_RESERVE_FEDERALE_AVEC_ORIGINE.jpg

Liste des bénéficiaires des largesses de la réserve fédérale...

Les 4 principales banques privées américaines, n’ont évité la faillite que grâce aux prêts illégaux de la Réserve Fédérale...qu’ils administrent eux même...
http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/DETTE_RESERVE_FEDERALE_AVE...

Sur le même thème

*- Portrait troublant : Valéry GISCARD D'ESTAING
*- Indignation – Révolution pacifique – Changement de civilisation … et c’est pas triste !
*- Bravo, Monsieur Oscar FORTIN !
*- Libre circulation au sein de l'Union Européenne : de quoi parle-t-on vraiment ?
*- Portrait troublant : Emmanuel MACRON

 


. :