Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2016

USA : Le président du département de la sécurité intérieure déclare officiellement Hillary Clinton coupable de trahison

Enorme !!!

 

L’article en anglais : BREAKING: Department of Homeland Security Chairman Officially Indicts Hillary Clinton Of TREASON

Traduction Google : Le président du département de la sécurité intérieure déclare officiellement Hillary Clinton coupable de Trahison

Posté par Alex Cooper | 3 novembre 2016 | Breaking Nouvelles

 

Le président du Département de la sécurité intérieure Michael McCaul vient de faire l'annonce de DAMNING

Le président du Département de la sécurité intérieure Michael McCaul vient de faire sa déclaration

Le Département de la sécurité intérieure s’est rendu sur Fox News pour dire au peuple américain qu’Hillary Clinton était coupable de trahison.

Dans l'annonce accablante, le président du Département de la sécurité intérieure Michael McCaul a révélé qu’Hillary Clinton a manifestement agi contre les multiples avertissements de sécurité qu'elle recevait alors qu’elle était secrétaire d'État.

En outre, il a continué à dire qu’ Hillary Clinton a pris plusieurs appareils à l' étranger. Non seulement cela, mais il a été prouvé que ces dispositifs pour être piraté par la Chine, la Russie et l'Etat islamique d'Iran.

L'intention est claire. Hillary Clinton a utilisé le serveur secret pour cacher ses actions au peuple américain. Elle a commis une pure trahison contre les États-Unis.

Voici la vidéo complète:

States seek Homeland Security's help securing elections

Obama a également été impliqué dans l'activité de messagerie hautement illégal. Il a même utilisé un alias pour aider à protéger son identité. Les experts en sécurité du FBI ont facilement craqué l'alias, révélant des centaines de conversations secrètes entre Obama et Hillary sur la politique étrangère et intérieure!

Et maintenant que le FBI a trouvé des preuves massives qu’Hillary utilisé la Fondation Clinton pour faire des millions, cela signifie que le serveur de messagerie a été sans aucun doute utilisé pour voler le peuple américain.

Ce qui est pire, Daily Mail a rapporté sur le WikiLeak que le chef Hillary et Obama d'état - major John Podesta ont été avertis à l'avance des enquêtes imminentes. En raison de cela, ils ont été en mesure de supprimer et de laver à l'acide tous les 33 000 courriels seulement 5 jours avant son procès!

Les actions de Clinton vont bien au-delà de la corruption politique. Ils montrent une intention claire et décisive de détruire la justice et la démocratie américaines. Et ce n'est pas seulement Hillary Clinton. Notre propre commandant en chef a été impliqué tout le temps.

Ils font partie de la même force, le mal qui a pris la place de la démocratie américaine

Ils font partie de la même force, le mal qui a pris la place de la démocratie américaine

Oh, et le ministère de la Justice est dirigé par Loretta Lynch, qui a secrètement rencontré Bill Clinton sur une bande d'atterrissage de Phoenix quelques jours à peine avant que Hillary a été acquitté! À partir d'aujourd'hui, Lynch est poursuivi de divulguer les détails de la réunion.

Lorsque la Constitution américaine a été élaborée, une clause très significative et nécessaire a été ajoutée:

«Que chaque fois qu'une forme de gouvernement devient destructrice de ces fins, c'est le droit du peuple de la modifier ou de l'abolir et d'instituer un nouveau gouvernement»

Nous sommes maintenant à la pointe de ce que nos petits - enfants viennent à connaître comme la Seconde Révolution américaine. Le gouvernement n'est plus du peuple; Au lieu de cela, les fonctionnaires corrompus utilisent les citoyens comme des pions dans un jeu tordu de mort et de destruction.

En vérité, le destin de notre nation sera décidé en seulement cinq jours.

 

Donald Trump : pourquoi fait-il trembler les dirigeants français actuels ?

 

Donald Trump : pourquoi fait-il trembler les dirigeants français actuels ?


 

 

04/11/2016

Révélations CHOC concernant Daesh et c’est dit sur C8 une chaîne du groupe Canal Plus !

 

Révélations CHOC concernant Daesh et c’est dit sur C8 une chaîne du groupe Canal Plus !

http://www.misteremma.com/wp-content/uploads/2013/01/Thierry_Ardisson_Cover.jpg

Un Grand merci à Peter Moore pour avoir relayé sur FB

Les origines du Djihadisme remontent à la guerre froide avec  l’empire Soviétique. L’OTAN  avait élaboré la Muslims belt; il fallait empêcher la Russie d’accéder aux mères chaudes par la constitution d’une chaîne d’états si possible Islamistes radicaux. Après la chute de l’URSS, cette stratégie a été continuée en Bosnie, au Kosovo, en Irak où on a démantelé un état laïque  au profit d’Islamistes à la fois chiites et sunnites, on a continué ça en Libye. Quand aux frères musulmans ils ont été sponsorisés pratiquement par tous les états occidentaux.

La France est un pays ami de l’Arabie Saoudite et du Qatar et non avec la Russie alors que si on devait avoir à se défendre contre ces gens là, Poutine serait tout de même un allié naturel. Il faut savoir que même si le régime de Poutine n’est pas exempt de défauts, il y a énormément d’exagération sur la Russie dans les médias mainstream occidentaux.

Récemment, le président Américain Barak Obama et Hillari Clinton ont déclaré que la Russie était un danger plus grave que Daesh. Voilà donc des gens qui pensent que Les Russes sont des gens plus dangereux que ceux qui viennent tuer ou égorger nos enfants sur nos terrasses.

Luter contre l’Islam radical tout en serrant la main du roi d’Arabie Saoudite revient à dire que nous lutons contre le Nazisme tout en invitant Hitler à notre table.

75 milliards de dollars ont été dépensés depuis 1980 par la seule Arabie Saoudite qui n’est que l’un des cinq pôles de l’Islamisme radical. On a jamais vu la mise en place de tels moyens pour financer le Salafisme dans le monde. Jamais un totalitarisme n’a disposé d’autant de moyens financiers.

Nos politiques nous font croire qu’ils ne savent pas mais leurs serrent les mains, les mêmes qui insultent Poutine et qui disent qu’il faut le faire passer devant un tribunal pénal international, les mêmes reçoivent ces gens avec les honneurs.

Hollande et Vals pour ne citer qu’eux  le savent parfaitement et cela signifie ni plus ni moins qu’ils trahissent non seulement la France mais aussi les valeurs de l’Occident, les valeurs de la démocratie…

Stéphane Guibert / Finalscape / Sur VK





31/10/2016

219 guerres américaines en comparaison de celles de la Russie, de la Chine, de l’Iran

Le pays qui incarne le progrès, il paraît !

219 guerres américaines en comparaison de celles de la Russie, de la Chine, de l’Iran

Le contrôle exercé sur la vie politique et économique des États-Unis par une coterie de conspirateurs de la CIA, du Pentagone et de think tanks, agissant de concert avec l’oligarchie financière juive, constitue un risque mortel pour l’avenir de toute l’humanité. La décision de lancer de nouvelles guerres a été prise par une poignée de stratèges de la politique impérialiste américaine au sein de l’appareil militaire et de renseignement, de concert avec l’élite patronale et financière.

Ces gens-là sont impliqués dans une conspiration permanente contre les souhaits et les intérêts de la grande masse du peuple américain, conspiration où le président ne sert que d’exécutant, de façade publique. Leurs décisions de lancer des guerres et de faire tomber les gouvernements étrangers...Les medias pro occidentaux augmentent des tensions géopolitiques et à une diabolisation croissante de la Russie jusqu'au déclenchement d'un affrontement militaire. Le général Mark Milley, Chef d'État-Major de l'Armée de Terre américaine menace la Russie lors de la réunion annuelle de l'Association of the United States Army à Washington, DC :

"Nous allons vous stopper et nous allons vous battre plus durement que vous ne l'avez jamais été auparavant".


USA : Coup de tonnerre, le FBI lance la procédure RICO contre Hillary Clinton

Le FBI a activé la procédure RICO contre le crime organisé pour rouvrir l’enquête sur Hillary Clinton.

Ils vont encore nous inventer que c’est de la FAUTE DE POUTINE !

Les choses semblent avancer dans le bon sens pour faire le ménage. Mois de novembre et fin d’année 2016 difficiles à vivre en vue. Ce qui va bien dans le sens d’une année 2016 en 9 en numérologie sacrée, chiffre qui symbolise la fin d’un cycle et le renouveau !  

Nous devons remercier chaleureusement Julian Assange de WikiLeaks et tous ses soutiens pour toutes leurs révélations et il n’en est pas terminé de celles-ci, car au total sa structure devait révéler initialement la teneur de 50 000 mails avant les élections présidentiellesdu 8 novembre 2016.

En espérant que WikLleaks nous fasse aussi le ménage en France avant les prochaines élections présidentielles pour nous débarrasser de tous ces corrompus que nous avons au pouvoir à commencer par SARKOZY et toute sa clique de mafieux.

 

USA : Coup de tonnerre, le FBI lance la procédure RICO contre Hillary Clinton

31 Octobre 2016

 

USA : Coup de tonnerre, le FBI lance la procédure RICO contre Hillary Clinton

 

Énorme! Ce pourrait être le plus grand scandale politique depuis le Watergate, c'est vous dire l'ampleur des dégâts que pourraient occasionner les résultats de cette nouvelle enquête dans laquelle sont impliquées des personnes très proches de l'ancienne première dame américaine, Hillary Clinton, mais qui pourrait également ternir l'image du FBI.

La procédure RICO (pour Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act) est tout sauf anodine, puisqu'il s'agit d'une Loi sur les organisations mafieuses et la corruption. A seulement quelques jours des élections présidentielles américaines, ce pourrait être un coup fatal pour la candidate qui, contrairement à ce que nous raconte la presse atlantiste, est au coude à coude avec un Donald Trump qui ne va pas manquer de saisir l'occasion pour lui asséner le coup de grâce.

Comme le souligne un article de OuestFrance, l'ampleur du travail pour étudier des milliers de messages rend peu probable que le FBI parvienne à de nouvelles conclusions d'ici au 8 novembre, mais pour autant, quel que soit le résultat des élections, l'enquête en cours ne s'arrêtera pas pour autant, et ce pourrait être alors un mandat de courte durée pour Hillary.

Le businessmen Trump déclare sans surprise (et à juste titre) de son coté que « Hillary aurait dû être condamnée il y a bien longtemps », et de plus en plus d'éléments tendent à le prouver. Quand on voit chez nous en France se représenter aux élections un Nicolas Sarkozy, dont la responsabilité est mise en cause dans de nombreuses affaires malhonnêtes, peut-t-on espérer voir la justice faire enfin son travail correctement ?

J'aimerais pouvoir vous affirmer que oui, mais les grands mécènes qui tirent les ficelles de ces marionnettes ne sont certainement pas décidés à voir leurs plans échouer, et feront une fois encore tout ce qui est en leur pouvoir pour continuer en toute impunité. Que voulez-vous, on ne change pas le monde en signant des pétitions, et pour reprendre un autre passage de Ouestfrance citant une déclaration de Sean Spicer :

On les a vus faire pendant 30 ans. Le zèbre ne va pas changer ses rayures...

Le Veilleur

 

Le FBI a activé la procédure RICO contre le crime organisé, pour rouvrir l’enquête sur Hillary Clinton

1477854295_hillary-clinton-corruption-foundation-was-key.jpg

Coup de tonnerre, revirement spectaculaire, à 11 jours de l’élection présidentielle, le FBI rouvre son enquête sur le scandale des emails d’Hillary Clinton.

Selon les premières informations disponibles, des milliers d’emails assez préoccupants pour rouvrir l’enquête — alors que James Comey a décidé de ne pas faire inculper Hillary Clinton en juillet dernier malgré les charges accablantes — ont fait surface sur les ordinateurs et smartphone d’Anthony Weiner et de sa femme Huma Abedin.

Huma Abedin, la personne la plus proche d’Hillary Clinton, son bras droit, sa confidente, sa conseillère, sa collaboratrice politique, est sérieusement mise en cause. Lors de l’enquête du FBI sur les emails, Abedin a été entendue sous serment, et a été amenée à fournir aux enquêteurs l’ensemble des appareils sur lesquels elle avait pu échanger des mails avec Clinton.

Il semble maintenant confirmé qu’elle a menti aux enquêteurs, puisque des milliers d’emails ont été découverts, lors de l’enquête du FBI sur le second scandale sexuel qui implique son mari, Anthony Weiner.

Quatre appareils : un ordinateur partagé avec son mari pédophile visé par une enquête du FBI pour s’être engagé dans des activités sexuelles avec une mineure, deux smartphones de Weiner, et un smartphone appartenant à Huma Abedin contenant des milliers d’emails ont été découverts.

 

Tremblement de terre constitutionnel

L’enquête va se prolonger bien au-delà de l’élection, ce qui fait qu’en cas d’élection, une présidente élue sera sous les projecteurs d’une enquête du FBI, et pourra être mise en accusation à tout moment. Quid de la validité des décisions qu’elle prendra ? Quid de sa légitimité ? Quid de l’image de l’Amérique, un nouveau Vénézuéla ?

 

Hypocrisie et mensonge

1477854861_hillary-clinton-en-difficulte-apres-l-annonce-surprise-du-fbi_01.jpg

Après avoir appris que le FBI rouvre son enquête, Hillary Clinton a demandé que le policier fédéral rende publics les emails concernés.

Étrange demande de transparence venant d’une femme qui a détruit plus de 30 000 emails, a chargé une société informatique d’effacer le contenu des disques dur des serveurs de mail, a fait détruire à coups de marteau, certains de ses BlackBerry, et a refusé pendant des mois de rendre public le contenu de ses emails, au prétexte qu’il s’agissait de mails de yoga ou d’organisation du mariage de Chelsea.

Hypocrisie également de la gauche américaine en panique, qui maintenant accuse James Comey d’être vendu aux républicains, après avoir, en juillet dernier, déclaré qu’il est un grand homme, intègre, que l’Amérique doit être fière d’avoir à la tête du FBI.

Hillary Clinton, qui n’est pas à un mensonge près, a déclaré que toute l’affaire était suspecte, car seuls les députés républicains ont été informés par le courrier de James Comey de la réouverture de l’enquête. En réalité, démocrates et républicains ont reçu sa lettre.

 

Spéculations

Au point où nous en sommes, avec le peu d’informations disponibles, on ne peut que faire des spéculations sur ce qui a pu motiver Comey de reprendre l’enquête. En voici quelques-unes :

  • * Il est sous une formidable pression de la part des agents du FBI dégoûtés qu’à lui seul il ait pu détruire la réputation de l’agence.
  • * Anthony Weiner, l’ex-député démocrate et mari d’Huma Abedin qui fait l’objet d’une enquête du FBI, et risque 15 à 20 ans de prison pour cette nouvelle affaire de pédophilie, a peut-être passé un accord avec le FBI : sa liberté ou une réduction très substantielle de peine contre les ordinateurs et smartphone qu’Huma Abedin a dissimulées aux enquêteurs. Ce peut être aussi, en partie, une vengeance contre Abedin qui l’a quitté en plein scandale.
  • * D’un autre côté, les emails peuvent n’être que des doublons de ce que le FBI a déjà découvert. Comey ne lâcherait pas une telle bombe atomique à 11 jours de l’élection. Mais que peuvent-ils bien contenir d’éléments nouveaux, alors que des dizaines de milliers sont passés entre les mains des enquêteurs sans que Clinton ne soit mise en accusation.
  • * Wikileaks s’apprête peut-être à publier des emails qui accusent Hillary Clinton si lourdement, qu’ils mettent directement en cause la probité de James Comey, déjà extrêmement fortement entamée par la légèreté avec laquelle il a conduit l’enquête, bafouant tous les standards de rigueur de l’agence.
  • * Les agents qui enquêtent dans le dossier Weiner ont peut-être trouvé des emails si compromettants que James Comey a craint qu’en refusant de rouvrir l’enquête, les documents fuiteraient à la presse, et ruinerait non seulement sa carrière, mais son futur, voire pire si Trump est élu.
  • * Beaucoup ont suggéré que James Comey n’a pas voulu recommander l’inculpation d’Hillary Clinton, car il ne voulait pas être celui qui influence une élection présidentielle. Son annonce, à 11 jours de l’élection, rend caduque cette hypothèse.

 

Procédure de la loi RICO

La Loi sur les organisations mafieuses et la corruption (RICO), votée en 1970, offre aux différentes agences chargées d’enquêter, un outil pour lutter contre le crime organisé, et permet de poursuivre et faire condamner toute personne impliquée dans une affaire de corruption ou de racket à propos d’une enquête en cours.

Sont considérées comme activité de racket par la loi : la corruption, la contrefaçon, le blanchiment d’argent, le détournement de fonds, etc.

Le chercheur Frank Huguenard, un chroniqueur et supporter de Bernie Sanders, a publié un papier dans le Huffington Post expliquant que « Hillary Clinton va être mise en accusation selon la procédure RICO ». Son article a été supprimé du site et son compte a été fermé par le HuffPost sans explication.

Huguenard affirme que selon ses sources au sein du FBI, l’agence envisage de se servir de la procédure RICO contre Hillary Clinton.

Carl Bernstein, l’un des journalistes du Washington Post qui a fait éclater l’affaire du Watergate contre Nixon dans les années 70, pense que le FBI ne rouvrirait pas l’enquête à moins que les documents qu’il a découverts sur les smartphones et l’ordinateur d’Anthony Weiner ne fussent pas « nucléaires ».

Andrew C. McCarthy, l’ex procureur général en charge du dossier de l’attentat contre le World Trade Center en 1993 dans article publié dans la National Review, affirme que :

Mme Clinton semble avoir transformé le bureau du Secrétariat d’Etat en une entreprise de racket. Il s’agit d’une violation de la loi RICO — la Loi sur les organisations mafieuses et la corruption de 1971 — Code pénal sections 1961 et suivantes

McCarthy poursuit :

Sous la loi RICO, une «entreprise» peut être une association formelle ou informelle, légitime ou illégitime, entre plusieurs personnes —ce peut être une famille mafieuse, une fondation caritative, ou un département du gouvernement. Il y a racket [au sens de RICO] si ses affaires montrent une répétition d’activités de racket.

On entend par « répétition » le fait d’avoir violé deux lois fédérales ou plus, quand elles s’ajoutent à la liste des délits répertoriés dans l’enquête.

Dans le cas présent, la liste des délits comprend la corruption, la fraude et l’obstruction de la justice.


La fraude consiste par exemple à avoir levé des fonds sous de fausses raisons (la fondation Clinton par exemple, qui aurait camouflé des dons ayant des retombées politiques illégales) et des comportements destinés à priver les Américains de leur droit d’obtenir un service honnête de la part d’un employé de l’Etat (par exemple en offrant des avantages à des personnes en échange de sommes d’argent).



La fraude et l’obstruction envers la justice peuvent être démontrées par de faux témoignages —qui peuvent être des déclarations publiques (par exemple «j’ai remis l’ensemble de mes emails professionnels au Département d’Etat») ou des mensonges proférés à des employés du gouvernement (par exemple dissimuler des dons «humanitaires» reçus de pays étrangers après avoir promis de les divulguer, ou prétendre ne pas savoir que le symbole «» dans un document du gouvernement veut dire que le document est classé confidentiel).


Les révélations de WikiLeaks au travers des emails piratés sur le compte email de John Podesta, le président de la campagne électorale de Clinton, accumulent les preuves que la fondation Clinton était organisée dans le but d’enrichir personnellement les Clinton en utilisant les pouvoirs dont disposait alors la Secrétaire d’Etat Clinton. Hillary a systématiquement conduit ses affaires sur un serveur email extérieur au gouvernement. Elle a fait de faux témoignages devant le public, devant la Maison-Blanche, devant le Congrès, devant les tribunaux, et devant le FBI.


Elle a détruit des milliers d’emails —alors qu’ils faisaient l’objet d’une demande du Congrès, et d’une demande au nom de la loi sur la liberté de l’information — et ce dans le but de dissimuler (entre autres) les interactions choquantes entre le Département d’Etat et la fondation Clinton.


Selon la loi fédérale, ce sont les caractéristiques d’une entreprise de fraude, de corruption et d’obstruction prévues par la loi RICO.

En cas de confirmation, l’obligation d’appointer un juge indépendant qui mène une enquête criminelle crédible est criante.

Par Jean-Patrick Grumberg - Dreuz.info

Note

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Par Le-veilleur - Article libre de reproduction à condition de laisser le lien pointant vers cette page.


 

Sources :

À partir du mois de Novembre, va s'ouvrir la période la plus calamiteuse de l'Histoire - MOINS de BIENS PLUS de LIENS

À partir du mois de Novembre, va s'ouvrir la période la plus calamiteuse de l'Histoire - MOINS de BIENS PLUS de LIENS

Elections américaines, Crise financière, conflits, guerre civile, séismes : Comment une conjonction d'événements géopolitiques et cataclysmiques va bouleverser le monde tel que nous le connai...

 

La Démocratie Bananière des États-Unis ! Après les machines à voter qui refusent de voter pour Trump, voici des bulletins de vote sans Trump comme candidat pour les Présidentielles ! - MOINS de BIENS PLUS de LIENS

La Démocratie Bananière des États-Unis ! Après les machines à voter qui refusent de voter pour Trump, voici des bulletins de vote sans Trump comme candidat pour les Présidentielles ! - MOINS de BIENS PLUS de LIENS

Filibert : Les États-Unis, qui se targuaient d'être la plus grande Démocratie du monde, montrent aujourd'hui son vrai visage de République Bananière avec son lot de corruption et de compromissions...