Banniere publicitaire 550x120

Des atteintes à la santé : Le Pouvoir Mondial

31/10/2014

Les laboratoires US de guerre biologique à l’origine de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest (interview de Francis Boyle)

 

Est-il encore besoin de dire et d'écrire que les vaccins sont des armes biologiques qui portent atteinte au système immunitaire et neurologique, modifient notre ADN, nous affaiblissent, nous déciment ou nous handicapent et effacent notre mémoire pour nous empêcher de nous défendre contre notre prédateurs communs ?

"La maladie ne s'attrape pas", "elle se fabrique" par nos mauvaises habitudes alimentaires, notre mauvais positionnement mental, notre ignorance du fait biologique, nos addictions ou parce qu'elle est provoquée par des agents toxiques extérieurs qui sont injectés directement dans le sang.

 

Les laboratoires US de guerre biologique à l’origine de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest (interview de Francis Boyle)

Voici la retranscription en français de l’interview récente du spécialiste en guerre biologique, Francis Boyle(*), auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet des armes biologiques américaines, dont celui paru en français aux Editions Demi Lune "Guerre biologique et terrorisme".

L’enregistrement audio de cette émission se trouve ici : http://prn.fm/cant-happening-102214/

* * *

T R A N S C R I P T I O N

David Lindorff (du site ThisCantBeHappening) : Nous avons l’honneur d’accueillir sur notre antenne le juriste (lawyer) Francis Boyle, qui s’est distingué en portant plainte auprès d’un tribunal de Malaysie contre George W. Bush et Dick Cheney pour Crime contre l’humanité. Il va nous parler de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Il a une opinion assez sinistre sur cette affaire. Francis, vous êtes là ?

Francis Boyle : Merci beaucoup David de m’avoir invité. Pour contextualiser cette conversation, je suis celui qui a écrit le brouillon de la loi anti-terroriste contre les armes biologiques (Biological weapons anti-terrorism act) en 1989. Les États-Unis ont mis en place cette loi au titre de la Convention sur les armes biologiques, qui a été votée à l’unanimité par les deux chambres du Congrès US et mise en application par George W. Bush, et vous pouvez lire tous les détails dans mon livre « Guerre biologique et terrorisme », tout y est documenté…

 

DL : D’accord. C’est évidemment un sujet que vous connaissez très bien, et j’ai lu une interview de vous par une chaine grecque, qui était assez surprenante, où vous dites que cette épidémie n’est pas ce qu’on dit, avec cette histoire de chauves-souris qui sont venues par les airs depuis le Zaïre, et qu’il s’agirait ici d’une variante de l’ « Ébola du Zaïre » ce qui est curieux, car le Zaïre est à plus de 3500 km de là. De quoi s’agit-il à votre avis ?

FB : Oui. Entre nous, toute cette histoire ne tient pas debout. Le gouvernement américain possède trois laboratoires BSL-4 (Bio Safety Lab niveau 4). Un en Guinée, un au Libéria, un en Sierra Leone, au coeur de l’épidémie en Afrique de l’Ouest. Et ces laboratoires BSL-4 font toutes sortes de  recherches plus effrayantes les unes que les autres sur les armes biologiques.

DL : Pourquoi sont-ils situés dans ces pays ?

FB : Parce que la Guinée n’a pas signé la Convention sur les Armes biologiques, le Libéria non plus. La Sierra Leone l’a signée, mais c’est une colonie britannique. J’avais d’ailleurs contesté dès 1988 le programme du Pentagone de recherche sur la Defense biologique (Biological Defense program) – et vous pouvez le lire dans mon livre, et leur avais demandé pourquoi ils conduisaient cette « double recherche », offensive et défensive, sur les armes biologiques au Libéria – qui à l’époque était une dictature militaire sous le joug du Capitaine Doe soutenu par la CIA – en contournant ainsi la Convention sur les armes biologiques. J’ai tout ici, dans un document du gouvernement US intitulé « Biological Defense program », et vous trouverez tout ça dans mon livre : le Center for Desease Control (CDC) menait des recherches dans le domaine biologique pour le Pentagone, en Sierra Leone, déjà en 1988, et probablement même avant ça, car il a fallu construire le laboratoire. De plus, la Columbia University menait aussi des travaux dans le domaine des armes biologiques (Bio warfare) pour le Pentagone, au Libéria, dès 1988. C’est celui que j’avais contesté en parlant de contournement des termes de la BWC (Bio-Weapons Convention, ou Convention sur les armes biologiques). Voyez-vous David, tout ceci n’est qu’une vaste opération de camouflage par le CDC. Ils sont plongés jusqu’au cou dans ces horribles travaux de recherche sur les armes biologiques depuis au moins 1988.

DL : Vous avez parlé de « double recherche », pouvez-vous préciser ?

FB : Bien, voilà ce qui se passe : pour pouvoir justifier ces travaux effrayants, si vous lisez les contrats, et j’ai pu en lire un avant que tout ne soit classifié, vous y lisez : "Il pourrait y avoir cette terrible forme de maladie émergente, et nous devons développer un vaccin pour cela. Et donc, nous allons commencer à travailler sur ce virus, il est possible que nous ayons à le modifier génétiquement et…"

DL : –    (l’interviewer a un rire nerveux)

FB : Non David, ne riez pas, j’ai lu ces documents…

DL : C’est un rire nerveux, c’est que je suis horrifié !

FB : …au début des années 1980, sous l’administration Reagan, au moment où j’ai pris connaissance de tout ça, « et par conséquent, nous devons le modifier génétiquement, ou faire une chose de ce genre, pour créer un vaccin et protéger tout le monde. » C’est ce qui était écrit, et ils font ça pour tous les virus : L’ébola, la fièvre hémorragique, etc…  Si vous ne me croyez pas, lisez l’édition du New York Times de vendredi dernier, où l’administration Obama a essayé d’enterrer tout ça au beau milieu du brouhaha des autres informations. Obama y dit : « Notre politique officielle est désormais d’arrêter ce type de recherche ». Ce qui revient à admettre qu’ils en faisaient.

DL : C’était vendredi dernier ?

FB : Oui, le New York Times de vendredi dernier. Cela revenait donc à admettre qu’ils en faisaient ce genre de recherches jusqu’à vendredi dernier au moins. Et si vous jetez un oeil sur la liste de ces recherches, le virus Evola n’y figure pas. Pourquoi ? Cela ne signifie pas qu’ils ne faisaient pas de « double recherche » sur l’Ebola. Toutes ces informations sont publiques. Si Ebola avait été sur la liste vendredi, les gens auraient demandé : mais que faisiez-vous avec ce virus Ebola ? Okay ? Cet article de vendredi dans le New York Times, c’est un peu le « Smoking Gun » [la preuve irréfutable - NdT], puisqu’Obama admet que les USA ont mené ce genre de recherches. Et en consultant la documentation, j’ai pu remonter jusqu’à l’administration Reagan, avec ces néoconservateurs qui sont arrivés au pouvoir et qui voulaient des armes biologiques. Et vous pouvez aussi lire le document du PNAC [Project for the New American Century, traduit en français ici] en 2000, ces mêmes néoconservateurs de l’ère Reagan qui écrivaient clairement vouloir développer des armes biologiques. Ils sont revenus au pouvoir avec Bush Junior, et ils ont poursuivi dans cette voie. Les néocons voulaient ces armes biologiques, et je pense que ça a vraiment commencé sous Reagan et ça a continué depuis. La deuxième administration Reagan l’a fait aussi, pas la première, mais 2e très certainement, sous l’influence de ce Richard J. Danzig qui est maintenant aux Conseils d’administration de ces sociétés "Big Pharma", et qui a établi des accords (bundle) en violation du Foreign Exchange (FX) and Governement Act.

DL : A-t-on la preuve que la souche du virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest a été génétiquement modifiée ?

FB : Laissez-moi vous dire ceci : toutes les précédentes épidémies d’Ebola en Afrique avaient été circonscrites, avec un taux de mortalité de 50%. Celle-ci n’est pas « contenue » et a un taux de mortalité de 70%. Cela me fait dire que nous avons affaire à un organisme génétiquement modifié, ou OGM. Nous savons que ce type de travaux était conduit à Fort Detrick. Il y a aussi ce Docteur Kawaoka  à l’University du Wisconsin de Madison, il a admis sur sa page Web avoir modifié génétiquement le virus Eola pour le rendre plus violent. Il a aussi ressuscité le virus de la grippe espagnole, pour le Pentagone.

DL : Doux Jésus…

FB : Il a aussi fait des recherches très poussées sur la grippe, y compris en modifiant génétiquement le virus H5N1, ce virus de la grippe si dangereux qui a sévi lors de l’épidémie du SRAS [SRAS -Syndrome respiratoire aigu sévère – NdT]. Et le tout était financé par le Pentagone ou bien le National Institute of Health (NIH), ou par le CDC. Ces travaux étaient si dangereux qu’il avait dû transférer son laboratoire du Wisconsin vers le Winnipeg au Canada. Mais peut-être que les Canadiens ont dit « allez-vous-en d’ici, on ne veut pas de vous ici, c’est trop dangereux pour nous », je ne sais pas. Ce que l’on sait, c’est que le laboratoire BSL-4 Kanema de l’Université de Tulane était impliqué. Nous savons qu’ils font ce type de recherches sur les armes biologiques depuis longtemps. [Le laboratoire US de] Fort Detrick était impliqué aussi. Ils sont connus également depuis longtemps pour conduire ce genre de recherches, y compris sur le virus Ebola. Les trois laboratoires que j’ai cités ont tous été mis en place par l’USAID, qui n’est rien d’autre qu’une organisation servant de couverture pour la CIA. Je suis juste en train d’essayer de relier tous ces points entre eux, sur la base des informations que j’ai pu récolter sur ces armes biologiques, depuis si longtemps, depuis mes études à l’université de droit à Harward, et je me suis intéressé professionnellement à la question, puisque j’ai été appelé à défendre le Council for Responsible Genetics au début des années 1980, dans leur Comité sur les armes biologiques, etc…

DL : Êtes-vous en train de suggérer que cette épidémie a été déclenchée délibérément, ou bien s’agit-il selon vous d’un accident, le virus leur aurait échappé sans qu’ils le veuillent ?

FB : Vous savez David, si vous allez sur le site Web du Ministère de la Santé de la Sierra Leone – c’est une information publique – ils ont fermé le BSL-4 de Kanema cet été et ont affirmé que c’était la source de l’épidémie Ebola, car Tulane et d’autres laboratoires administraient des vaccins aux gens.

DL : Vous voulez dire, au personnel des laboratoires ?

FB : Non, aux gens, aux Africains de l’Ouest. Sur une large échelle.

DL : Mais alors il y a un vaccin ?

FB : Ils disent que c’est un vaccin, mais ce dont il s’agit, c’est un virus Ebola vivant. Ils ont affaire à un virus Ebola vivant pour ce soi-disant vaccin.

DL : (rire nerveux du journaliste)

FB : De plus, nous savons que le NIH, a travaillé avec le CDC, depuis un certain temps pour combiner le virus vivant d’Ebola avec celui du « rhume commun ».

DL : Mon Dieu. Mais pourquoi font-ils ça ? Comment justifient-ils cela ?

FB : Mais pour développer un vaccin, David.

DL : C’est comme ça qu’ils l’expliquent ?

FB : Eh oui, c’est tout ce qu’ils peuvent dire. Et donc, si vous mettez ensemble le virus vivant d’Ebola avec celui du rhume, vous obtenez quelque chose qui est aussi contagieux que le rhume commun, mais pas autant que la grippe. Et ça pourrait bien être ce à quoi nous avons affaire ici. Ce vaccin, ou appelez-le comme vous voulez, avec l’Ebola vivant et le rhume commun, a été injecté à une vaste population en Sierra Leone, et peut-être au Libéria, et c’est cela l’origine de l’épidémie, mais ne me croyez pas sur parole et allez voir le site Web du Ministère de la Santé de la Sierra Leone, et vous verrez que c’est leur conclusion sur ce qui arrive aujourd’hui, et c’est pour cela qu’ils ont ordonné la fermeture du laboratoire américain BSL-4 cet été.

DL : Est-ce pour cela qu’ils sont contents que les Cubains soient venus, plutôt que de voir les Américains arriver ?

FB : Le problème c’est qu’aucun Américain ne veut y aller, parce qu’ils savent que les USA sont derrière tout ça. Si vous regardez ce qu’ils appellent le « projet d’aide », c’est le vide total. C’est simplement une vaste mise en scène pour faire croire qu’ils font quelque chose, alors qu’en réalité ils ne font pratiquement rien.

DL : Les USA n’ont d’ailleurs envoyé aucun médecin là-bas, seulement des soldats, n’est-ce pas ?

FB : Exact. Et la raison est claire. La semaine dernière il y avait une réunion à Kanema, en Sierra Leone, avec des représentants de toutes ces organisations gouvernementales internationales, et la décision a été prise d’abandonner ces gens  à leur sort. Pas de traitement…

DL : Oui j’ai lu ça, il faut juste les laisser se soigner eux-mêmes.

FB : Ils les renvoient à la maison avec du simple Tylénol (Doliprane). Ils sont désormais livrés à eux-mêmes, et ce à quoi nous assistons est seulement une mise en scène pour faire croire que les USA font quelque chose, alors qu’ils ne font rien. Les Cubains se sont montrés très héroïques vu la situation. L’organisation Médecins sans frontières est là aussi, et certaines ONG privées également. Mais toutes les organisations gouvernementales sont absentes, en fait elles n’ont jamais voulu s’en mêler, car elles ont réalisé que derrière l’épidémie, il y avait la recherche US sur les armes biologiques, et qu’il n’y avait pas grand-chose à faire, et que tout ce qui restait à faire c’était de laisser tout cela se consumer tout seul.

DL : Ce que vous dites est vraiment convaincant et me suggère deux choses. La première est la suivante : bien que le milieu de la médecine inclut beaucoup de gens très motivés sur le plan de l’aide humanitaire, pourquoi n’avons-nous eu aucun "whistle blower" (lanceur d’alerte) sur ce sujet ? Cela semble si scandaleux et dégoutant que quelqu’un aurait dû lancer l’alerte, non ?

FB : David, si vous regardez au cours de toutes ces années, et ces informations sont du domaine public, il y a environ 27 ou 28 microbiologistes qui sont morts.[1]

DL : Oui j’ai lu ça.

FB :  27 ou 28 microbiologistes morts. Je pense que ces chercheurs ont menacé de sonner l’alarme sur ces programmes aussi dangereux qu’illégaux de recherches américaines sur les armes biologiques, et on les a tués. Et c’est pour cela que nous n’avons pas de lanceurs d’alerte ici, parce qu’ils seraient tués eux aussi. Je crois que c’est clair.

DL : Oui j’ai lu à ce sujet, la liste est impressionnante. Et il y a des histoires bizarres de personnes qui arrêtent leur voiture au-dessus d’un pont et qui sautent.

FB : Des histoires souvent ridicules. Et je crois que tous ces microbiologistes, plutôt que de sonner l’alarme, ils sont allés voir leur supérieur, au CDC ou ailleurs. Cette information a suivi son chemin et on les a éliminés. C’est pour cela que nous n’avons pas de whistle blowers. En fait nous en avions, mais ils sont tous morts, avant qu’ils n’aient pu lancer l’alerte.

DL : Avez-vous publié vous-même sur ce sujet et sur les documents dont vous me parlez ? Ou bien comptez-vous le faire ?

FB : J’ai donné des interviews. Nous avons envoyé des communiqués de presse, à l’Institute for Public Accuracy, et j’ai donné aussi des interviews. J’ai travaillé sur d’autres sujets depuis le début de cette crise, mais si vous allez sur Internet, vous verrez que je suis un peu partout…

DL : Oui, j’ai vu ça. Mais pas dans les grands médias, évidemment.

FB : Évidemment, quelqu’un a donné l’ordre de ne pas m’interviewer, et d’ailleurs, après les attaques à l’anthrax d’octobre 2001, j’ai été le premier à dire qu’il s’agissait d’anthrax militarisé (weaponized anthrax) provenant d’un laboratoire gouvernemental américain. Ce qui fut confirmé plus tard. Mais personne ne m’a interrogé. Je crois que j’ai donné en tout et pour tout trois interviews. Une à Fox News, à Boston, j’ai donné une conférence à Harvard, et une interview à la BBC, et à une chaine de la Pacific à Washington. Je parle de tout ça dans mon livre. Cela s’est passé dans les tout premiers jours après les attaques, et après plus rien. Le grand silence. Plus personne n’a parlé avec moi. Plus personne parmi les grands médias. Ces communiqués de presse sont envoyés à plus de 8000 organes de presse tout autour du globe, tous l’ont vu. Tous savent qui je suis. Mais il est clair qu’un ordre a été donné de ne pas avoir affaire avec moi. Et donc, non, rien dans les grands médias.

DL : Et les médias grands publics dans d’autres pays ? En Russie, en Chine, ou ailleurs ?

FB : Très peu. En Grèce, j’ai donné une interview[2], mais c’est la seule. Le gouvernement US a probablement dit à ces médias de se tenir éloignés de Francis Boyle. Mais vous savez, je ne suis pas payé pour les interviews, je ne suis pas en train de perdre de l’argent, je fais ça pour informer le public, pour essayer de faire sortir la vérité. Les seuls à m’interviewer ont été des médias alternatifs comme le vôtre.

DL : Ce qui est étrange dans cette histoire d’armes biologiques génétiquement modifiées, c’est qu’il est difficile de prévoir là où elle va frapper. En supposant que ce que vous dites est exact, comment peuvent-ils penser tenir ce virus éloigné des USA ?

FB : Vous savez, M. Duncan est ici, aux USA. Il est le cas « zéro » [le premier en dehors des USA – NdT]. L’information est déjà parue, selon laquelle le Département de la Défense et le NIH ont un programme informatique qui simule tout ça, ils savent exactement ce qui va se passer, en Afrique de l’Ouest, et maintenant en Espagne, à cause de l’infirmière là-bas [apparemment guérie depuis – NdT], et ici aux USA à cause de M. Duncan, puisque c’est le cas « zéro », et donc la liste de ses contacts. Ils peuvent insérer tout cela dans l’ordinateur et voir ce qui va se passer. Dans le New York Times hier, il y avait un diagramme avec M. Duncan et tous ses contacts et leurs enfants, et chacun d’entre eux est surveillé. Sauf pour les 4000 personnes sur le bateau de croisière. Ce qui pose la question : pourquoi n’ont-ils pas mis tous les gens du bateau en quarantaine ? Au Nigéria, où ils disent avoir stoppé l’épidémie…

DL : J’allais vous poser la question…

FB : …ils ont contacté tout le monde et les ont mis sous surveillance. Mais pas les 4000 personnes sur le paquebot de croisière, et ils ont tous été relâchés sur recommandation du CDC, qui a d’ailleurs dit « il suffit d’une période de quarantaine de 21 jours », et donc tous les gens sur le paquebot ont été libérés. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a critiqué cette décision et dit qu’il faudrait une période de 42 jours de quarantaine. Et si vous regardez les chiffres qui sont derrière les calculs de l’OMS et qui ont abouti à cette période de 42 jours, c’est toujours avec un taux d’efficacité de seulement 98% et un taux de mortalité de 50%, et non de 70%, ce dernier taux indiquant qu’il semble bien s’agir d’un virus manipulé génétiquement et qui est bien plus dangereux que l’Ebola d’origine. Je ne suis pas sûr, mais il me semble que par sécurité, il faudrait parler de période de quarantaine de 50 jours, et d’ailleurs tous ces chiffres du CDC ou de l’OMS sont simplement basés sur le rapport risque/coût, c’est tout. Ils disent simplement que c’est moins couteux de laisser les gens partir après 21 jours, ou 42 jours, plutôt que de les garder en quarantaine.  C’est une analyse risque/coût (Cross-Benefit Analysis) au détriment de nos vies. Peut-être que nous serons comme le Nigéria, mais la différence entre le Nigéria et nous [aux USA] est que le Nigéria a retrouvé tous les contacts, alors que nous avons laissé partir dans la nature 4000 personnes de ce paquebot, et avec ces 4000 personnes, ils ont simplement appliqué les protocoles du CDC qui n’ont aucune  valeur et sont très dangereux .

DL : Et bien sûr vous ne pouvez pas mettre en quarantaine toutes ces 4000 personnes ensemble, il faut les maintenir séparées les unes des autres, pour ne pas qu’ils se contaminent les uns les autres.

FB : Absolument. Ils auraient très bien pu les garder sur le bateau pendant 42 jours en leur expliquant les raisons, avant de les relâcher.

DL : Vous faites le lien entre l’OMS et le CDC en disant qu’ils sont tous deux coupables dans cette affaire, mais l’OMS comprend de nombreux pays, il y a du personnel venant de pays qui ne sont pas alignés avec les USA. Comment est-ce que ça marche ?

FB : David, je ne me rappelle pas exactement les chiffres, mais l’OMS est financée sur la même base que l’ONU, puisque c’est une organisation spécialisée.

DL: Oui, environ 25% par les USA

FB : En effet, environ 25%, plus le fait que nous devons des milliards de dollars à l’ONU.  Et celui qui paie les musiciens choisit la musique. Je ne sais pas à quel point nous devons de l’argent à l’OMS, mais ils font ce qu’on leur demande de faire. Ils peuvent à l’occasion essayer de révéler quelque chose, mais ils ne vont pas se dresser contre nous. Toujours est-il que le CDC est trempé jusqu’au cou dans cette affaire, et ils font du camouflage, nous ne pouvez pas croire un mot de ce qu’ils disent.

DL : Ouah. Mais alors que devons-nous faire face à cette situation ? Vu que nous ne pouvons pas faire confiance au gouvernement sur ce sujet ?

FB : Mon conseil est le suivant : heureusement, selon la Constitution des États-Unis, la Santé publique ne relève pas du gouvernement fédéral. Elle dépend des États, des comtés, des villes, des communautés, des villages, des autorités sanitaires [locales]. Et donc ces autorités sanitaires locales doivent s’unir, et faire appel à des experts indépendants qui n’ont jamais participé à aucune recherche dans le domaine des armes biologiques pour le gouvernement américain, et partir de là, élaborer une stratégie pour leurs communautés. Si vous lisez les médias grands publics, ils contactent tous ces experts qui ont trempé dans des recherches en guerre biologique pour les USA.

DL : Oui, c’est un peu comme demander à des généraux de nous parler des guerres.

FB : Exactement. C’est la même chose. Vous ne pouvez accorder aucune confiance à ce qu’ils disent. Et donc, je pense qu’il y a vraiment quelque chose à faire, mais que cela doit se passer au niveau local, dans les communautés et avec les autorités sanitaires. Par exemple nous avons eu une crise ici à l’université de Droit. Les abrutis en charge de l’Université ont envoyé un juriste gouvernemental taiwanais. Et ils savaient que nous avions affaire à la tuberculose. J’ai découvert cela, et ai demandé que tout le monde passe des tests, ils ont refusé, alors j’ai lancé l’alerte. Et avec les autorités sanitaires et tous ici, nous avons finalement obtenu que tout le monde passe les tests et nous avons découvert que cinq personnes étaient infectées par la tuberculose. Heureusement on a pu les traiter et elles s’en sont sorties. Sans cela, elles auraient développé la tuberculose, qui est une maladie extrêmement contagieuse. Ce qui est sûr, c’est qui faut travailler avec les autorités sanitaires locales et des spécialistes qui n’ont jamais été impliqués dans des travaux de guerre biologique pour le gouvernement des USA. Malheureusement nous avons 14 000 scientifiques qui participent à ces affreuses recherches en armements biologiques pour le compte du gouvernement des USA, je les appelle les « scientifiques de la Mort », et plus de 1500 laboratoires aux États-Unis qui font ce type de recherche. Vous ne pouvez pas leur faire confiance.

DL : Combien de laboratoires ?

FB : 1500

DL : Mon Dieu. Alors que nous ne sommes pas censés en faire.

FB : C’est exact. Ce genre de travaux de recherche constitue un crime selon les termes de la loi antiterroriste contre les armes biologiques que j’ai écrite, et nous avons dépensé 79 milliards de dollars depuis le 11 septembre 2001 dans ce domaine de recherche, ce qui en dollar constant, représente le double de ce qui a été dépensé pour le projet Manhattan pendant la Seconde Guerre mondiale pour développer la bombe atomique.

DL : Mais ils disaient que c’est défensif.

FB : Oui, ils disaient que c’est pour protéger le peuple américain de virus émergents comme l’Ebola. Mais regardez autour de vous. Vous pouvez voir qu’ils n’ont rien fait pour protéger qui que ce soit.

DL : S’ils travaillaient sur un vaccin depuis les années 80, ils devraient l’avoir maintenant, non ?

FB : Soit ils devraient l’avoir, soit ils l’ont, et c’est dans les tiroirs au fin fond du laboratoire de Fort Detrick, mais ils ne nous le disent pas, et ils ne l’ont donné qu’aux plus hauts dirigeants de notre gouvernement. C’est très similaire aux attaques à l’anthrax d’octobre 2001, et le fait que tout le monde à la Maison-Blanche prenait du Cipro [antibiotique prévenant les effets de l’anthrax – NdT]. Mais bon, je ne sais pas s’ils l’ont. Soit nous avons le vaccin, soit tout cet argent a été dépensé en pure perte, soit (et ce n’est pas incompatible) ils l’utilisent pour développer des armes biologiques. Faites votre choix. Je dois vous laisser. Merci de l’invitation.

DL : Merci Francis d’être venu si rapidement à notre antenne.

 

(*) Francis A. BOYLE est un professeur états-unien de renommée mondiale dans sa spécialité, le droit international, qu’il pratique et dont il est un ardent défenseur. Il rédigea la loi anti-terrorisme de 1989 sur les armes biochimiques, la législation américaine mettant en application la Convention sur les armes biologiques de 1972. Titulaire par l’université de Harvard de deux doctorats, un de Droit (Magna cum laude) et un en Sciences politiques, il enseigne à l’université de l’Illinois, à Champaigne. (Source Editions Demi Lune)

Traduction IlFattoQuotidiano.fr

 


Notes de la Rédaction :

  1. A ce propos, il se trouve que Glenn Thomas, consultant de l’OMS à Genève et spécialiste du virus Ebola est mort en juillet dernier dans le crash du Vol Mh17 en Ukraine, en même temps que 17 spécialistes du virus du SIDA qui se rendaient à un conférence à Kuala Lumpur. Il est évidemment trop tôt pour en tirer des conclusions hâtives, c’est certainement un coup de malchance.
  2. L’interview de F.Boyle par la chaine grecque sera bientôt disponible en français sur ce site.

02/07/2014

Illuminati/sionistes/reptiliens : Projet de réduction massive de la population mondiale

 

Projet de réduction massive de la population mondiale

http://www.youtube.com/watch?v=us3T2rO5ZjA

 

Du fait du perfectionnement des techniques, l’élite aura un pouvoir grandement accru sur les masses, et comme le travail humain ne sera plus nécessaire, les masses deviendront superflues et constitueront un fardeau inutile pour le système. Si l’élite est impitoyable, elle peut décider d’exterminer purement et simplement la population mondiale.

L’élite peut avoir recours à la propagande ainsi qu’aux techniques biologiques et psychologiques pour réduire le taux de natalité jusqu’à la disparition complète de la masse humaine.

- Theodore Kaczynski

Micro-ondes, téléphones portables, wi-fi, gaz d’échappement, Fluor, Métaux lourds, Pesticides, Aspartame, Organismes Génétiquement Modifiés dans l’alimentation. Trainées chimiques (chemtrails), vaccins, suppression des remèdes naturels, développement de l’industrie pharmaceutique et des médicaments brevetés (parfois inutiles en plus d’être dangereux). Fondations, discours et projets de la famille Rockefeller et de Bill Gates…

 
 
Dix commandements sont gravés sur les deux faces de 4 pierres érigées verticalement. Ils sont écrits en 8 langues différentes : l'anglais, le russe, l'hébreu, l'arabe, l'hindi, le chinois (mandarin), l'espagnol (castillan) et le swahili.

1. Maintenez l'humanité en dessous de 500.000.000 individus en perpétuel équilibre avec la nature.
2. Guidez la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité.
3. Unissez l'humanité avec une nouvelle langue mondiale.
4. Traitez de la passion, de la foi, de la tradition et de toutes les autres choses avec modération.
5. Protégez les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables.
6. Laissez toutes les nations gérer leurs problèmes internes, et réglez les problèmes extra-nationaux devant un tribunal mondial.
7. Évitez les lois et les fonctionnaires inutiles.
8. Équilibrez les droits personnels et les devoirs sociaux.
9. Faites primer la vérité, la beauté, l'amour en recherchant l'harmonie avec l'infini.
10. Ne soyez pas un cancer sur la terre. Laissez de la place à la nature. Laissez de la place à la nature.

Collapse - L'Effondrement - En route vers les 10 commandements des Georgia Guidestones :
http://www.youtube.com/watch?v=zaudqlbYBxk&feature=yo...
 
 
Les Bildenbergs veulent exterminer 80% de la population mondiale 5.600.000.000 :
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2014/07/02/les-bi...
 
L'aspartame -- Suspect depuis toujours :
Les trainées chimiques :
Dans l'Oregon, stérilisation gratuite à partir de 15 ans ?
 
 

05/04/2013

Important pour votre santé et pour contrer le bioterrorisme des laboratoires pharmaceutiques et des élites : l'A lliance du Dr Matthias Rath pour la Santé.

Des livres et brochures du Dr RATH à lire en ligne ou à télécharger.

Après avoir écrit et diffusé gratuitement, le livre intitulé : Les Racines Nazies de 'L'Union Européenne de Bruxelles', le Dr Rath, un humaniste à n'en point douter, médecin spécialiste et chercheur dans les domaines de la cytologie et de la Médecine Cellulaire, nous propose de lire ou de télécharger gratuitement sur son site, des livres et brochures relatifs à la prévention et à la guérison des maladies par des produits naturels et dont vous trouverez la liste en bas du présent article.

Une question  néanmoins : Avez-vous déjà vu ou entendu les merdias aux ordres nous informer sur les travaux de recherche du Dr Rath ?

En revanche rappelez-vous le terrorisme mental et médiatique dont nous avons été les victimes durant la campagne de vaccination criminelle orchestrée au cours des années 2009/2010, sous la houlette du Troll sioniste, Nicolas SARKOZY pour lutter contre le virus imaginaire de la GrippeA/H1N1 et ce qui a été dénoncé, sous le nom de la "Grippe de la Gouvernance Mondiale": ICI.

Le Dr RATH dans son livre "Les Racines Nazies de l'Union Européenne de Bruxelles" au (Chapitre 4 - Pages 190 à 193) nous indique que l'imposteur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA a été amené au pouvoir par les USA et les cartels du pétrole et des médicaments, donc les laboratoires pharmaceutiques, ce à quoi, il faut rajouter les réseaux de la finance internationale, des banksters.

Ceci expliquant cela, n'est-ce pas ?

Rappel du livre : Les Racines Nazies de “l’Union Européenne de Bruxelles” par le Dr Matthias Rath

Ce que vous aviez toujours voulu savoir sur “l’Union Européenne de Bruxelles” – Mais que personne n'osait vous dire !

Ce livre relate une histoire que de nombreux lecteurs pourraient, pour des raisons évidentes, rejeter au départ. En faisant cela, ils pourraient dire que si l'information de portée historique capitale documentée ici était vraie, ils en auraient certainement entendu parler auparavant.

Conscients de cela, nous, en tant qu'auteurs, considérons qu'il est de notre responsabilité d'encourager nos lecteurs non seulement à lire ce livre, mais aussi de les encourager à visiter et étudier la source des documents repris en bas de page.

Pendant presque de trois-quarts de siècle, on a dit au monde que la seconde guerre mondiale avait été provoquée par un psychopathe, Adolf Hitler, et son entourage de voyous racistes, les Nazis. Toutefois, les faits sont que la seconde guerre mondiale fut une guerre de conquête menée au nom du Cartel des produits chimiques, du pétrole et des médicaments, dans le but de contrôler les marchés mondiaux, qui pèsent de nombreux milliards de dollars, dans les domaines émergents des produits chimiques brevetés.

Source : http://www.relay-of-life.org/fr/index.html
Le livre à télécharger en PDF : ICI
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2013/04/04/les-racines-nazies-de-l-union-europeenne-de-bruxelles-par-le.html


Présentation : de l'Alliance du Dr Rath pour la Santé

« L'Alliance du Dr Rath pour la Santé » est une association unique en son genre, réunissant des personnes qui ont délibérément choisi de se rassembler pour préserver leur propre santé et sauver le plus grand nombre possible de vies humaines.

Nous pouvons atteindre ces objectifs en procédant à des études scientifiques dans le domaine des traitements naturels, susceptibles de prévenir et de combattre efficacement les principales maladies endémiques actuelles.

Nous pouvons également atteindre ces objectifs en informant nos semblables sur l'efficacité des traitements naturels et en leur faisant part des progrès scientifiques dans le domaine de la Médecine Cellulaire et, grâce à cela, en travaillant à la mise en place d’un système de santé publique fondé sur des thérapies naturelles efficaces, sans effets secondaires et à faible coût.

Nous nous différencions, ainsi, fondamentalement de l'industrie pharmaceutique qui détient encore le monopole dans les systèmes de santé sur notre planète. L'industrie pharmaceutique est une branche d'investissement qui profite de la persistance et de la prolifération des maladies pour conserver un marché de plusieurs milliards pour ses produits. Il n'est donc pas étonnant que 80 % des médicaments proposés actuellement ne traitent que les symptômes ou plus précisément les masquent, au lieu de faire de la prévention contre les maladies, voire de les éradiquer.

Nous sommes complètement à l'opposé de tout cela, car, n'étant pas une entreprise motivée par l'avidité des investisseurs, notre dessein est de prévenir et d'éradiquer les maladies. C'est pourquoi nous accordons la priorité à la recherche et à un travail de diffusion d’informations sur l'utilité et l'efficacité des traitements naturels.

Par son nom et ses travaux scientifiques, le Dr Rath, médecin et scientifique, auteur des découvertes révolutionnaires dans le domaine de la cytologie et de la Médecine Cellulaire est le fondateur de notre Alliance pour la Santé et le garant de l’application de cette vocation d'utilité publique. En adhérant à notre Alliance pour la Santé, vous contribuerez de différentes manières à améliorer la santé sur notre planète.

La suite ici : http://www.alliance-du-dr-rath-pour-la-sante.org/presenta...

Livres et brochures à lire en ligne ou à télécharger :
http://www.alliance-du-dr-rath-pour-la-sante.org/infotheq...



 
 

Commandez le livre ici

 

Cancer - La fin d'une
maladie de civilisation

Livre I

Lire le livre en ligne
 

Cancer - La fin d'une
maladie de civilisation

Livre II

Lire le livre en ligne
 

Les racines nazies de 'l'Union Européenne de Bruxelles'

Lire le livre en ligne
 

Pourquoi les animaux n'ont
pas d'attaque cardiaque
... mais les Hommes, si!

Lire le livre en ligne
  

Mouvement pour la vie!

Télécharger le fichier PDF
des brochures (4.0 MB)

 

Substances nutritives dans
le traitement du cancer

Télécharger le fichier PDF
des brochures (547 kB)

 

Succès de la Médecine Cellulaire face à
l'ostéosarcome

Télécharger le fichier PDF
des brochures (3.6 MB)

 

La solution de la Médecine Cellulaire aux troubles du rythme cardiaque

Télécharger le fichier PDF
des brochures (852 kB)

 

Au nom de l'Humanité

Télécharger le fichier PDF
des brochures (2.9 MB)

 

Cholestérol: Etudes cliniques

Télécharger le fichier PDF
des brochures (182 kB)

 

Documentation études pilotes

Télécharger le fichier PDF
des brochures (233 kB)

 

Avancée de la recherche cellulaire dans la lutte
contre le cancer

Télécharger le fichier PDF
des brochures (319 kB)

 

Questions et Réponses relatives à la Médecine Cellulaire

Télécharger le fichier PDF
des brochures (3.3 MB)

 

Une ère nouvelle dans le domaine de le santé

Télécharger le fichier PDF
des brochures (1.1 MB)

 

   
 

ABC de la Médecine Cellulaire

Télécharger le fichier PDF
du livre (3.35 MB)

 

 

 

 

 

04/04/2013

Les Racines Nazies de “l’Union Européenne de Bruxelles” par le Dr Matthias Rath

Les Racines Nazies de “l’Union Européenne de Bruxelles”

Ce que vous aviez toujours voulu savoir sur "l'Union Européenne de Bruxelles" – Mais que personne n'osait vous dire !

Ce livre relate une histoire que de nombreux lecteurs pourraient, pour des raisons évidentes, rejeter au départ. En faisant cela, ils pourraient dire que si l'information de portée historique capitale documentée ici était vraie, ils en auraient certainement entendu parler auparavant.

Conscients de cela, nous, en tant qu'auteurs, considérons qu'il est de notre responsabilité d'encourager nos lecteurs non seulement à lire ce livre, mais aussi de les encourager à visiter et étudier la source des documents repris en bas de page.

Pendant presque de trois-quarts de siècle, on a dit au monde que la seconde guerre mondiale avait été provoquée par un psychopathe, Adolf Hitler, et son entourage de voyous racistes, les Nazis. Toutefois, les faits sont que la seconde guerre mondiale fut une guerre de conquête menée au nom du Cartel des produits chimiques, du pétrole et des médicaments, dans le but de contrôler les marchés mondiaux, qui pèsent de nombreux milliards de dollars, dans les domaines émergents des produits chimiques brevetés.

http://www.relay-of-life.org/fr/index.html

 

Livre Dr RATH.JPG

Qui est le Dr Matthias Rath ? 

Au cours de sa carrière scientifique, le Dr Rath a fait des découvertes majeures dans les domaines de la médecine, de la biologie et de l'évolution humaine.

Ces découvertes capitales améliorent fondamentalement la santé et la vie de chaque être humain pour les générations à venir.

 Voici les plus importantes de ces découvertes :

  1. L'athérosclérose, les crises cardiaques et les infarctus sont une forme précoce de scorbut provoquée par une carence chronique en vitamines dans la paroi vasculaire.

  2. Une carence prolongée en vitamines est également la cause principale de l'hypertension artérielle, de l'insuffisance cardiaque, des problèmes circulatoires liés au diabète et d'autres maladies cardiovasculaires apparentées.

  3. L'évolution des cellules cancéreuses et les métastases peuvent être prévenues par un apport optimal en lysine et autres substances naturelles qui bloquent la digestion enzymatique du tissu conjonctif par les cellules cancéreuses.

  4. La Médecine Cellulaire, qui définit l'apport optimal en vitamines et autres molécules bioénergétiques, est la découverte médicale capitale qui permettra de prévenir, traiter et à terme éradiquer les maladies les plus répandues à l’heure actuelle.

  5. La solution du puzzle de l'évolution humaine, qui explique que la conquête de la planète terre par l'homo sapiens n'est pas une coïncidence mais plutôt le résultat d'une séquence définie de facteurs génétiques, métaboliques et environnementaux.

Lire la suite des publications scientifiques du Dr Matthias Rath
http://www4fr.dr-rath-foundation.org/bibliotheque/publica...

Le site de la Fondation du Dr Rath
http://www4fr.dr-rath-foundation.org/

La Fondation du Dr Rath a réceptionné le « Relais de la Vie » (en anglais : Relay of Life) de la part des survivants d'Auschwitz.

Aujourd’hui le Dr Rath dénonce les Hommes de l’Ombre et les principaux artisans du Nouvel Ordre Mondial dictatorial afin que vous puissiez tout savoir sur eux, dans un livre intitulé :

Les Racines Nazies de “l’Union Européenne de Bruxelles”

Ce que vous aviez toujours voulu savoir sur "l'Union Européenne de Bruxelles" – Mais que personne n'osait vous dire !

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA, agent de la CIA a été choisi par les USA pour remplacer le dictateur BUSH en Europe et pour faire avancer les plans des Illuminati-sionistes vers le Nouvel Ordre Mondial.

 Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

 http://www.voltairenet.org/article157210.html

Et que ce sont les Cartels du pétrole et des médicaments qui ont  amené Nicolas Sarkozy au pouvoir en France (Chapitre 4 - Pages 190 à 193).

 Les chiens de la guerre

Bernard Kouchner, ministre des Affaires Etrangères français, évoquait récemment le fait qu’en raison du programme nucléaire de l'Iran, le monde devait se préparer à une guerre.

Il est maintenant tout simplement clair que Nicolas Sarkozy, son patron et président français, a l'intention d'endosser le rôle de l'ancien premier ministre britannique, Tony Blair.

Etant donné que des images en disent plus que des centaines de phrases, nous souhaitons vous faire part d'une caricature que nous vous encourageons à reproduire et à distribuer.

 

Bush et sarko.png

http://www4fr.dr-rath-foundation.org/nouvelles/caricature...


Vous pourrez télécharger le livre en français en PDF, ci-dessous : 

Les racines nazies de l'union européenne de Bruxelles par le Dr Rath

Ci-dessous le descriptif du livre avec les titres des chapitres

Les Racines Nazies de “l’Union Européenne de Bruxelles”

Introduction:
Chapitre 1:

Résumé des preuves

Chapitre 2:

Walter Hallstein: éminent juriste nazi – et architecte principal de 'l'Union Européenne de Bruxelles'

 

Chapitre 3:

La sphère élargie du Cartel – Das Großraum-Kartell – et son cadre organisationnel

Chapitre 4:

'L'Union Européenne de Bruxelles' aujourd'hui: ce que le Cartel du pétrole et des médicaments, ainsi que ses acteurs politiques, ne veulent pas que vous sachiez

 Chapitre 5:

Le règne de l'UE de Bruxelles mettrait fin à des siècles de liberté et d'indépendance en Grande-Bretagne

Chapitre 6:

Le who's who de "l'Union Européenne de Bruxelles"

Chapitre 7:

Le Relais de Vie

Appendice:

 

http://www.relay-of-life.org/fr/chapter.html

 

 

06/01/2013

USA : Une Conversation avec le fiduciaire Heather Tucci-Jarraf. Redonner la confiance dans la source créatrice à tous les peuples de la terre.

La vérité commence à ressortir. ENFIN !

Vous avez dit : La grande Révélation ? C'est l'Apocalypse pour les Banksters et leurs sbires politiques et religieux.

Voici une partie de la vérité et essayez de vous accepter en tant que créature Divine qui n'a jamais été séparée de sa source créatrice ou âme Divine et qui ne doit accepter aucune mise en esclavage en fonction de la règle universelle du libre-arbitre. La dualité est une invention des psychiatres, des psychologues et des religieux.

 

Nous n'avons jamais pu être séparés de notre source créatrice. Nous sommes son hologramme et c'est elle qui nous anime ici-bas, car nous sommes tous une parcelle de l'âme Divine et une cellule de l'UNI-VERS éternel

Malheureusement la vidéo est en Anglais et le texte aussi. Donc nous avons fait une traduction Google.

 LA CONFIANCE DU PUBLIC: 
Une Conversation avec le fiduciaire Heather Tucci-Jarraf

http://americankabuki.blogspot.fr/2013/01/the-one-peoples-public-trust.html

Responsability.gif

Une conversation avec le syndic Heather Tucci-Jarraf de The One Peoples Trust publique

3 janvier 2013

par American Kabuki, Brian, et D.

 

http://www.youtube.com/watch?v=paz5lEoxXrc&feature=pl...

 


Brian partir du Kabuki américaine équipes au sol et D. de suppression des menottes a discuté avec Heather Tucci-Jarraf comment elle a commencé à enquêter sur la fraude bancaire et les événements qui ont conduit à son invité dans le TOPPT au titre de fiduciaire. Pour vous donner un aperçu du concept de ce que cet organisme fait que vous avez à comprendre comment notre réalité actuelle a été manipulée. 

Quelque temps, il y a longtemps, l'humanité a fait le choix de faire l'expérience de la  séparation de la Source Créatrice. En vérité, la séparation est impossible, mais la source Créatrice a permis une allusion de lui pour ses nombreuses manifestations. Un contrat a été conclu et les côtés ont été choisis par les participants à la conscience de la dualité.

S'il s'agit d'un choix volontaire ou si l'humanité a été poussée par la ruse et par meddlers l'extérieur, je ne sais pas. Le choix de faire l'expérience de la séparation dans un état ​​de conscience de la dualité a attiré dans cet environnement d'autres êtres qui ont été attirés par la faible densité négative de la conscience. Ils ont nourri au large des énergies négatives. Une sorte d'invasion s'en est suivie. 

Ces êtres mis en place une anomalie quantique dans les royaumes éthérés qui coupent les êtres humains qui peuplent cette planète à partir des sources, de leur identité et de leurs souvenirs d'avec leurs autres incarnations. 

Privant ainsi les humains de l'apport d'énergie naturelle de la source Créatrice. Cela a permis à ces êtres de parasiter l'énergie, le temps et les ressources d'habitation des êtres humains ici, et se protéger de la hausse des énergies où ils se sont trouvés à l'aise. Cette anomalie quantique considérablement raccourci la durée de vie de l'homme qui facilite le contrôle parce que la connaissance est perdue quand les gens sont morts. 

Ils ont convaincu les gens à travers les âges qu'ils ont péché, que la source les avait abandonnés parce la Source ne les aimait pas. Qu'ils étaient tombés en disgrâce. Rien n'était plus éloigné de la vérité. 

Ils ont utilisé le réseau énergétique naturel de la planète pour renforcer leur contrôle en s'assurant que les événements les plus sombres et les plus sauvages auront lieu sur les points d'acupuncture de cette grille planétaire pour créer une boucle de rétroactivité négative dans l'écosystème même de la planète. 

La grille énergie de la terre ressemble beaucoup aux motifs se trouvant à la surface d'un ballon de football. Les gouvernements ont été formés, et un système économique a été importé à partir du système d'Orion. 

Ils avaient fait cela sur d'autres mondes avant. C'était un système économique concurrentiel casino d'opposer un être humain innocent contre un autre. Le jeu était truqué et la maison a toujours gagné. Le système récompensait généreusement ceux qui facilitaient le système, les êtres humains nécessaires serviteurs, et ils ont rapidement autorisé le plus sociopathe et compassion  parmi le peuple, de se prononcer comme des marionnettes pour eux. Ils ont créé des systèmes de hiérarchies, une forme de «hiérarchie» «isme "et" ocracy "après l'autre. Ils savaient que pour suivre cette réalité entropique synthétique de la rareté, ils doivent toujours polariser les êtres qui avaient encore des liens énergétiques à la source au sein de leur cœur. Car s'ils se réveillaient l'illusion allait tomber.

Ils ont divisé l'humanité avec les religions, les idéologies et les factions politiques pour maintenir leurs gens dans leurs sièges au sein du système et si occupé survivant ils n'ont jamais eu le temps d'être; tout simplement. Pas le temps de réfléchir, pas le temps pour la contemplation, pas le temps pour la joie, juste une lutte brutale pour la survie de base, tandis que les sbires du pouvoirse vautrent dans le luxe et le confort. Car si les gens avaient le temps de contempler la structure de l'univers dans laquelle ils habitent, ils se seraient aperçus que les étoiles défiaient l'entropie et ne poussent plus complexe, et que la nature elle-même défiait l'entropie produisant beaucoup de la terre et du soleil par rapport à l'effort de plantation , et l'abondance totale que la source Créatrice a voulu pour l'humanité.

Les traditions spirituelles ont été tordues, les juges corrompus, et les systèmes éducatifs ont tous été conçus pour enseigner aux gens ce n'était l'ordre naturel des choses. Que les fiduciaires accompli était le reverse engineering du système financier, y compris sa corruption endémique. Ils ont découvert, c'est que c'était au-delà de la réparation. Mais que faire? Les minons toujours contrôlé les juges, la police, les banques, les médias, et la conscience d'une humanité non-éveillée.

Pour toute la corruption inhérente au système, toutes les sociétés, les transactions, établissements financiers, et les gouvernements (worldwide!) étaient toutes les sociétés inscrites dans un système très bien documenté appelé l'UCC. Tous les codes de l'IRS sont enregistrés dans l'UCC. Tous les codes américains sont inscrits dans l'UCC. Tous les équivalents internationaux sont inscrits dans l'équivalent international de l'UCC Tout est là, enregistrés et documentés. Les États-Unis étaient une société jusqu'à ce qu'ils aient annulé et à gauche ce qui a toujours été, aux États-Unis d'Amérique Trust. Il y avait une pour l'Australie. L'Iran était aussi une société. Cela signifie que le concept même de l'autodétermination par les citoyens de n'importe quel pays, était et est une fraude complète.

 

Ce qui n'était pas bien connu, c'est que le registre UCC et commercial était lui-même une société de gestion privée, réquisitionné et dirigé par les directeurs, les agents et les bénéficiaires de ces systèmes d'esclavage, ces sociétés privées jusqu'à ce que l'une des personnes qu'il a découvert. Grâce à une série d'enregistrement, cadeau, et l'affectation de la propriété est maintenant avec le propriétaire initial qui a payé pour cela ... nous les habitants de cette planète. Mais l'humanité ne «savait pas» qu'elle était douée, ou plutôt retourné à eux et les banquiers étaient sûrs ne va pas leur dire ça. En termes juridiques, pour un transfert cadeau à se faire, quelqu'un doit accepter le cadeau. Heather a élaboré les documents d'acceptation et acceptée et enregistrée le don de l'UCC pour l'humanité à être détenues en fiducie perpétuelle par l'un de Peoples Trust publique, qui appartient lui-même à l'humanité.

 

L'un de Peoples Trust publique a créé et déposé des documents juridiques fondées sur la Loi de l'Un, la loi universelle, et le droit UCC pays qui sont en effet chaque être humain est une manifestation de la Source Créatrice, et en tant que telle est un Créateur, et n'est pas subordonné à toute principauté artificielle ou de la fiction de l'entreprise. 


La Déclaration d'Indépendance  
Au Congrès, Juillet 4, 1776. 
La Déclaration unanime des treize États unis d'Amérique,

Lorsque dans le cours des événements humains, il devient nécessaire pour un peuple de dissoudre les liens politiques qui l'ont attaché à un autre et de prendre, parmi les puissances de la terre, le distinct et Station égale à laquelle les lois de la nature et du Dieu de la nature lui donnent droit, le respect dû à l'opinion de l'humanité oblige à déclarer les causes qui le déterminent à la séparation. Nous tenons ces vérités comme allant de soi, que tous les hommes sont créés égaux, qu'ils sont dotés par leur Créateur de certains droits inaliénables, parmi lesquels la vie, la liberté et la recherche du bonheur. - pour garantir ces droits, les gouvernements sont établis parmi les hommes, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés, - Toutes les fois qu'une forme de gouvernement devient destructeur de ce but, il est le chef du peuple de la modifier ou de l'abolir et d'établir un nouveau gouvernement, en le fondant sur
​​les principes et en l'organisant ses pouvoirs de forme, à lui paraîtront les plus propres à lui donner la sûreté et le bonheur. Prudence, à la vérité, que les gouvernements établis depuis longtemps ne doivent pas être changés pour des causes légères et passagères, et l'expérience de tous temps a montré que les hommes sont plus disposés à tolérer des maux supportables qu'à se faire justice eux-mêmes en abolissant les formes auxquelles ils sont habitués. Mais lorsqu'une longue suite d'abus et d'usurpations, tendant invariablement au même but, marque le dessein de les soumettre au despotisme absolu, il est de leur droit, il est de leur devoir de rejeter un tel gouvernement et de pourvoir, par de nouvelles pour leur sécurité future ...


Etant donné que ces imposteurs se sont imposés comme étant supérieurs (le Peuple Elu des Sionistes-Reptiliens) aux autres manifestations égales de source Créateur, et tirent leur substance de l'abus, le ridicule, assassiner, le vol et l'extorsion d'autres manifestations. Source Créatrice, confiance en Celui populaire publique succès déposés et exécuté des procédures judiciaires exclure sur ledit gouvernement, les institutions bancaires et les infrastructures de soutien et de collaborateurs. Un élément clé de l'approche que «Les pouvoirs qui ont été" ne pouvaient pas et ne sera pas reconduit, c'est que les systèmes d'esclavage étaient des sociétés privées qui opèrent sous le couvert de gouvernements populaires. Ils ont créé des cadres juridiques appelée CVACs qui serviront de gouvernements intérimaires, ils ont alloué 500.000.000 $ de chaque tranche de 5 milliards dus chaque être humain dans les capitaux propres, à chacune des 194 CVACs pour financer leur démarrage. Chaque gouvernement a besoin de financement. Bien que la Fiducie, une fois dûment signée par les militaires légitimes et application de la loi, apportera la prospérité importante pour l'humanité, sa plus grande que cela, c'est la base juridique pour la suppression complète permanente du système d'esclavage des contrôleurs en place.

 Remarque: Une transcription écrite est en cours et les traductions dans les différentes langues seront fournies sous peu

Source : http://americankabuki.blogspot.fr/2013/01/the-one-peoples-public-trust.html