Banniere publicitaire 550x120

Monsanto; OGM : Le Pouvoir Mondial

02/07/2014

Les "Bilderbergers" veulent exterminer 80% de la population mondiale.

Le groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg, est un rassemblement annuel et informel d'environ 130 membres, essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias.

Ce forum annuel a été inauguré en mai 1954 à Oosterbeek aux Pays-Bas, lors d'une réunion à l'hôtel Bilderberg (d'où son nom) et possède des bureaux à Leyde1. Il est au centre de plusieurs controverses du fait de sa non-médiatisation et du caractère confidentiel du bilan des conférences. Le Groupe de Bilderberg est sans doute le plus puissant des réseaux d'influence. Il rassemble des personnalités de tous les pays, leaders de la politique, de l'économie, de la finance, des médias, des responsables de l'armée ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires.

Les "Bilderbergers" veulent exterminer
80% de la population mondiale.

http://www.dailymotion.com/video/xyxdiy_les-bilderbergers-veulent-exterminer-80-de-la-population-mondiale_webcam


Les "Bilderbergers" veulent exterminer 80% de... par mansan

Père Régimbald - Emprise Illuminati et moyens pour sortir de leur système (1983)

Père Régimbal nous explique avec la plus grande sincérité l'organisation du pouvoir mondial Illuminati, ses moyens pour échapper à l'imposition, ses différentes branches et déclinaison, l'étendue de son emprise sur la musique et la religion, et ce qu'il nous faut faire pour tenter de construire un monde sans eux et sans argent, la civilisation de l'Amour. Émission de 1983.

La mauvaise qualité et la rareté des vidéos de Jean Paul Régimbal sont autant de preuves de la validité des informations qu'elles contiennent, comme si l'on souhaitait qu'elles disparaissent du net.

http://www.dailymotion.com/video/xywkyk_pere-regimbal-emp...


Père Regimbal - Emprise Illuminati et moyens... par Bruleparlesillumines

 

 

 

 

11/10/2012

OGM : Dr. Seralini / Etude sur OGM / Passage devant l'assemblée nationale/ très intéressant... très instructif

Nous vous invitons à écouter l'audition du Dr Séralini réalisée par l'assemblée nationale et le débat qui s'en est suivi.

 
Très intéressant et surtout très instructif sur les positions adoptées par certains des élus..

Les seules questions qui se poseraient, ici, pour débarrasser le débat de tout ce qui l'encombre y compris les polémiques autour de ce sujet, seraient celles de savoir s'il est normal tout simplement :
 
1- que Monsanto s'arroge le droit de s'octroyer des brevets sur les semences et sur le vivant,  et de modifier génétiquement des semences que la nature intelligente nous a laissées ?

A quel titre ce qui doit rester à l'état naturel doit-il être modifié génétiquement pour enrichir Monsanto et sa clique mafieuse d'empoisonneurs planétaires qui visent les buts d'agir contre la nature ?
 
2 - est-ce que les produits chimiques tels que l'herbicide ROND-UP et autres pesticides et fongicides ont un effet chimique négatif sur la bio diversité, l'équilibre des espèces, sur la bio-diversité et sur l'environnement naturel ainsi que sur la santé ?
 
La logique commanderait de répondre :
 
- que si les herbicides tuent les herbes, déjà, nous avons une réaction chimique qui tue les herbes et certaines plantes.

- que si les pesticides et les fongicides tuent les insectes et notamment les polinisateurs telles que les abeilles,

- que si nous avons des OGM et des produits chimiques qui tuent la vie sous toutes ses formes, c'est que tout ce qui perturbe l'état naturel initial est source de déséquilibre, de disparitions des espèces et d'empoisonnement des espèces, de mutations génétiques des animaux qui consomment ces organismes génétiquement modifiés, et que par là-même, si nous suivons la chaîne alimentaire, la consommation par les hommes, des animaux nourris aux OGM ou aux plantes génétiquement modifiées et empoisonnées par des herbicides, des pesticides, des fongicides, ne peut être qu'une source supplémentaire de modification de l'ADN humain et de développement de maladies dont le cancer.
 
Est-ce que pour cela nous avons besoin des études scientifiques et des avis des élus pour le comprendre ?

Le bon sens et notre intime conviction suffiraient à dire : Non, nous ne voulons pas que les semences naturelles qui sont le patrimoine naturel de l'humanité, soient modifiées, et que la bio-diversité soit déséquilibrée par l'usage d'herbicides et de fongicides.

 

Et cela c'est l'affaire de l'humanité, dont c'est le patrimoine naturel, et non pas l'affaire de quelques lobbies qui visent la culture de la maladie et la dépopulation planétaire par voie de conséquence.

 

Le débat à l'assemblée nationale qui sera visible jusqu'en janvier 2013 sur le site de l'assemblée nationale.

 

http://www.assemblee-nationale.tv/chaines.html?media=3452&synchro=1736228&dossier=12

30/11/2011

ALERTE ROUGE - LIVE: Le sénateur Ran Paul dénonce la loi (NDAA): "Devient terroriste présumé à emprisonner indéfiniment à Guantanamo Bay sans accusation ni procès pour possession de plus de 7 jours de nourriture dans sa maison".

De Jean-Paul, un correspondant Canadien
 
Après l'interdiction de cultiver des potagers aux USA, vous serez un terroriste et incarcéré indefiniment à Guantanamo Bay sans accusation ni procès, et ce, pour avoir commis le crime odieux de posséder plus de 7 jours de nourriture, ou simplement parce qu'il vous manque des doigts à une main.

Voir tous les liens sous la vidéo qui ont été repris plus bas.
 
ALERTE ROUGE

 

LIVE AU SÉNAT AMÉRICAIN

 

Le sénateur Ran Paul dénonce les dispositions 1031 et 1032 de l'Acte d'Autorisation de la Défense Nationale pour 2012 (NDAA), qui font de vous un terroriste présumé à être emprisonner indéfiniment à Guantanamo Bay sans accusation ni procès, et ce, pour avoir commis le crime odieux de posséder plus de 7 jours de nourriture, ou simplement parce qu'il vous manque des doigts à une main. Tout ça fait de vous un suspect dangereux qui perd automatiquement son statut de personne juridique et qui de ce fait n'a plus de droits civils.

 

ATTENTION PREPPERS
Having More Than 7 Days Of Food Makes You A Suspected Terrorist


http://www.youtube.com/watch?v=cqepk2oK0P8&feat...!

 

PEUPLE D'AMÉRIQUE TES DIRIGEANTS SONT DES PSYCHOPATHES DANGEREUX !

RÉVEILLE-TOI ET PREND POSITION AVANT D'ÊTRE FORCÉ DE LE FAIRE DANS UN BAIN DE SANG !

 

S. 1867 -- National Defense Authorization Act for FY 2012
(Sen. Levin, D-MI)

S 3081, Indefinite detention, habeas corpus, posse comitatus, Enemy Belligerent Interrogation Detention Prosecution Act, judge napolitano, freedom watch, john mccain, carl levin, lindsey graham, rand paul, military, arbitrary arrest, us citizen, battlefield, prepper, food storage, weatherproof ammo, suspected terrorist,

Thank you for contacting me regarding the new provisions for detainees proposed in Sections 1031 and 1032 of S. 1253, the National Defense Authorization Act (NDAA) for Fiscal Year 2012. I welcome your thoughts and comments.

Section 1031 of the NDAA establishes guidelines to allow U.S. Armed Forces to detain "covered persons" captured during hostilities as unprivileged enemy combatants, pending disposition under the laws of war. The provision defines a "covered person" as a person who planned, authorized, committed, or aided the terrorist attacks of September 11, 2001. This provision also applies to individuals who support al Qaeda, the Taliban, or associated forces that are engaged in hostilities against the United States or its coalition partners.

Section 1032 requires U.S. Armed Forces to hold in custody as an unprivileged enemy combatant any person who is a member or part of al Qaeda or an affiliated entity, and who participated in planning or carrying out an attack or attempted attack against the United States or its coalition partners. The requirement does not extend to citizens of the United States. Also, the Secretary of Defense is authorized to waive required detention.

S. 1253 has passed the Senate Armed Services Committee, and is currently awaiting consideration by the full Senate. Should this legislation be brought to the Senate floor, you may be certain that I will keep your views in mind.

I appreciate hearing from you, and I hope that you will not hesitate to contact me on any issue that is important to you.

Sincerely,
Kay Bailey Hutchison
United States Senator

284 Russell Senate Office Building
Washington, DC 20510
202-224-5922 (tel)
202-224-0776 (fax)
http://hutchison.senate.gov/

 

 

USA : 39 jours de prison pour avoir fait un potager chez elle ? La Nouvelle Zélande interdit les potagers

Nous revenons sur cette information qui date de 2009 parce que les USA, ce grand pays démocratique et les pourfendeurs des droits de l'homme dans le monde, est encore en train de voter des lois pour incarcérer des innocents indéfiniment à Guantanamo Bay sans accusation ni procès. Nous y reviendrons dans l'article suivant.

Notez déjà que les américains, n'ont plus le droit de cultiver leur potager et que cette interdiction tend à s'étendre partout.

Une américaine risque 39 jours de prison pour avoir fait un potager chez elle.

L’article original se trouve ici en anglais, et explique que Julie Bass risque d’écoper de 39 jours de prison pour le simple fait qu’elle a créé un potager chez elle dans la petite ville de Oak Park dans le Michigan. Bien sûr la ville n’a plus d’argent, ce n’est pas une exception américaine, des tas de villes sont dans cette même situation, mais cela……n’empêche pas de faire respecter le fascisme la loi! Son tort ? Avoir créé son potager dans la cour avant de la maison et non  pas dans la cour arrière. Cela peut donc se résumer ainsi : on peut avoir dans cette bourgade un jardin en friche, abandonné, envahit de mauvaises herbes et bien affreux, mais il est interdit d’avoir un potager organisé, entretenu et même très joli. La logique à l’américaine, voilà de quoi ravir Monsanto qui voulait tout simplement faire interdire les potagers aux USA !


La Nouvelle Zélande interdit les potagers
Les lois qu’on a vue votées aux US sont arrivées en Nouvelle Zélande où il serait bientôt interdit de faire pousser des tomates, pommes de terre, etc. sans permission : « The new Food bill will make it a privilege and not a right to grow food. I find two aspects of this bill alarming. The first is the scope and impact the new bill has, and secondly that it has all happened so quietly. There has been VERY little media coverage, on a bill which promises to jeopardise the future food security of the country ». Merci à Martin.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2011


Proposition de loi du criminel Monsanto (agent orange, ogm et pesticides tueurs et ravageurs des sols, des eaux, des nappes phréatiques, des cultures et nocifs pour les hommes et les animaux)

De petites fermes ou des particuliers faisant pousser leurs légumes pourraient être placés sous la supervision directe du gouvernement fédéral grâce à une nouvelle législation présentée au Congrès.

WorldNet Daily

La Résolution 875, a été présentée à la Chambre sous le nom de Acte de Modernisation de la Sécurité Alimentaire 2009 en février par Rosa DeLauro dont le mari, Stanley Greenburg, dirige les recherches pour la firme Monsanto - le leader mondial de la production d'herbicides et de semences génétiquement modifiées. La nouvelle loi viserait à réduire les risques de contamination par la nourriture: bactéries, produits chimiques, toxines naturelles ou artificielles, virus, parasites, prions et autres agents pathogènes pour l'homme. Elle concernerait les établissement qui produisent, stockent, font transiter ou vendent toute catégorie de nourriture. Fermes agricoles et aquacoles, ranches, vignobles seraient soumis à une stricte régulation gouvernementale. Des experts de l'industrie alimentaire, mandatés par le gouvernement, pourraient venir demander de mettre au norme de petites exploitations, causant des mises en faillite nombreuses. La blogosphère s'agite et relève les risques suivants: - Obama et son équipe cherchent-ils à tout nationaliser pour désarmer la population et contrôler la nourriture? - Super ! C'est très "écolo" de la part d'Obama. Quel est son motif véritable? - Ca va trop loin. La FDA autorise déjà bien assez de poisons dans notre nourriture. - Si tu meurs de faim, tu ne pourras plus te défendre pour rester libre. Celui qui contrôle la nourriture c'est celui qui fait les règles. - Le gouvernement à peur de perdre de l'argent en impôt collecté. Imaginez les taxes perdues si tout le monde fait pousser ses légumes? Imaginez si les gens coordonnaient leurs efforts entre amis, voisins et familles ? En peu de temps, les gens pourraient manger le produit de leurs propres efforts et vivre en autarcie. - Ils veulent rendre dépendants du gouvernement. Ils veulent endetter mes arrière-arrière petits enfants, m'enlever mes armes, m'interdire toute médecine parallèle. Nous avons besoin d'une révolution contre ce nouveau fascisme. - Les mises aux normes seront excessivement chères pour les petits exploitants. - Sans l'ombre d'un doute, ils confisqueront votre propriété en cas de risque de contamination ou si vous n'êtes pas aux normes. - Ne perdez pas votre temps à raisonner les criminels de Washington. Tout cela se terminera en révolte sanglante. - Plus je regarde cette loi en apparence inoffensive, plus je la déteste. C'est une façon lâche de pousser les petits exploitants à l'illégalité car nombre d'entre eux feront le choix de ne pas se plier à la loi.

De petites fermes ou des particuliers faisant pousser leurs légumes pourraient être placés sous la supervision directe du gouvernement fédéral grâce à une nouvelle législation présentée au Congrès.
La Résolution 875, a été présentée à la Chambre sous le nom de Acte de Modernisation de la Sécurité Alimentaire 2009 en février par Rosa DeLauro dont le mari, Stanley Greenburg, dirige les recherches pour la firme Monsanto - le leader mondial de la production d'herbicides et de semences génétiquement modifiées.

 

A voir aussi: en france
Interdiction produits naturels lobby mosanto
http://www.dailymotion.com/video/xbwory_interdiction-prod...

03/09/2011

Un insecte met en échec Monsanto ! Echec et Mat !

Nous sommes 7 milliards d'âmes sur cette planète qui pourrions lutter contre MONSANTO !

Et bien celui qui nous défend contre lui, devinez qui c'est ?

Un insecte : La chrysomèle du maïs, Diabrotica virgifera, de son nom latin.
 
Excellent !
 
Merci à nos amis les insectes qui nous protègent de tous ces criminels !

La nature reprendra bientôt tous ses droits !

Un maïs OGM Monsanto mis en échec par l'"insecte à 1 milliard de dollars"

LEMONDE | 31.08.11 | 15h38   •  Mis à jour le 31.08.11 | 16h15

 Ci-gît Monsanto, tué par la chrysomèle du maïs Diabrotica virgifera

La chrysomèle du maïs résiste à la toxine secrétée par un maïs transgénique de la firme américaine Monsanto.

 

 

 

 

 

 

 

 

La chrysomèle du maïs résiste à la toxine secrétée par un maïs transgénique de la firme américaine Monsanto. ASSOCIATED PRESS/JAMES A. FINLEY

 
L'"insecte à 1 milliard de dollars", comme l'ont surnommé les agriculteurs américains, a une nouvelle fois déjoué les défenses qu'ils avaient disposées contre lui dans leurs champs, sur les conseils de Monsanto. La chrysomèle du maïs, Diabrotica virgifera, de son nom latin, a fait une percée contre un maïs transgénique de la firme américaine.

Le petit coléoptère avait déjà développé une stratégie pour échapper à la rotation des cultures, qui vise à le priver de sa pitance favorite lors de son éclosion : il s'est déjà montré capable de survivre sur du soja et de surseoir un an ou deux à la sortie de terre pour se retrouver dans son cher maïs.

Les agriculteurs américains, qui ont aussi vu l'efficacité des insecticides diminuer au fil des ans, croyaient avoir trouvé la parade ultime, avec un OGM capable de produire lui-même une toxine grâce à un gène transplanté d'une bactérie, Bacillus thuringiensis. Ce maïs Bt, mis en culture en 2003, a dû à son tour plier devant l'inventivité de Diabrotica : la présence de chrysomèles capables de prospérer dans des champs transgéniques a été mise en évidence, pour la première fois, dans des parcelles de l'état de l'Iowa, en 2009.

AUCUNE RÉSISTANCE AU MAÏS TRANSGÉNIQUE DE MYCOGEN

La nouvelle vient seulement d'être rendue publique, dans la revue PLoS One, car les chercheurs du département d'entomologie de l'université de l'Iowa ont pris toutes les précautions pour s'assurer que la descendance des chrysomèles piégées dans des parcelles semées en OGM, où des dégâts étaient enregistrés, était elle-même résistante au maïs Bt.

Aaron Gassmann et ses collègues ont constaté que l'insecte mutant prospérait dans du maïs commercialisé par Monsanto produisant une toxine particulière, le Cry3Bb1. Mais aucune résistance au maïs transgénique mis au point par son concurrent Mycogen, excrétant la toxine Cry34/35Ab1, n'a été constatée .

L'apparition de cette résistance chez la chrysomèle n'est pas totalement une surprise. "Elle était plus attendue que sur d'autres ravageurs, comme la pyrale, note ainsi Denis Bourguet (INRA). D'abord parce que les variétés de maïs Bt ciblant la chrysomèle ne produisent pas une toxine à très haute dose, ce qui facilite la survie et la reproduction d'individus modérément résistants." Ensuite parce que certains coléoptères "les doryphores sont aussi dans ce cas" semblent disposer naturellement de capacités de résistance élevées.

La sélection de ces individus est d'autant plus forte aux Etats-Unis que la culture du maïs Bt a connu un succès foudroyant : en 2009, 45 % du maïs qui y était cultivé était de type Bt, ciblant la chrysomèle. Les parcelles où l'équipe de M. Gassmann a collecté les coléoptères mutants avaient été cultivées avec ce maïs depuis au moins trois ans.

RUSTICITÉ NATURELLE DE LA BÊTE

Une des conditions pour retarder l'apparition d'insectes résistants consiste à pratiquer la rotation des cultures et à ménager des zones refuge, non transgéniques, où subsistent des insectes "naïfs" qui, par croisement, diluent la capacité de résistance. Or, dans le Midwest, la moitié des surfaces plantées en maïs respectent les dispositions réglementaires des refuges.

De plus, cette stratégie du refuge semblait en partie minée par la rusticité naturelle de la bête. Une observation en laboratoire, où l'émergence de lignées de Diabrotica résistantes au Cry3Bb1 a été suscitée en soumettant l'animal à la toxine, a souligné un phénomène inquiétant. On a constaté que cette capacité à survivre était "non récessive" : il suffit d'une seule copie du gène de résistance, hérité d'un des parents (et non des deux), pour que ce caractère s'exprime. Là encore, il s'agit d'un formidable bonus pour l'increvable coléoptère.

Il aura donc fallu seulement six années de cultures OGM à Diabrotica pour mettre en déroute les armes biotechnologiques mises au point par Monsanto. Ce n'est pas une première : des résistances sont apparues en champ à Porto Rico sur du maïs Bt ou encore en Inde sur du coton lui aussi Bt.

Mais pour la firme américaine, qui prétendait avoir stoppé net Diabrotica, le coup est rude. Monsanto rappelle que l'immense majorité des champs cultivés en maïs Bt n'est pas touchée par le phénomène. Et souligne qu'il commercialise désormais des variétés combinant le Cry3bB1 défaillant et le Cry34/35Ab1 utilisé aussi par ses concurrents, toujours efficace.

Mais tous les manuels de biologie prédisent que l'insecte aurait eu plus de mal à survivre à deux types de toxines. "La sagesse aurait voulu qu'on empile ces toxines avant de déployer ces OGM", commente Denis Bourguet. Il se réjouit que pour un autre ravageur, la pyrale, ce soit désormais le cas. Mais dans son duel face à Diabrotica, Monsanto a déjà grillé une cartouche.

Hervé Morin

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/31/un-mais-...