Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2015

« Au Vatican quatre loges (maçonniques de rite écossais) préparent une super religion mondiale la base idéologique du Nouvel Ordre Mondial Illuminati.

L'UNIQUE RELIGION MONDIALE qui doit être le préambule à l'instauration du Nouvel Ordre Mondial par les Illuminati/Sionistes/Reptiliens !

Depuis le Concile de Vatican II, en 1962, nous avons assisté à des divisions, par Mgr LEBVEBRE !


14/09/2015

Le Nouvel Ordre Mondial : « Cette ingérence étrangère, est liée aux extraterrestres »

Quand l’humanité comprendra ce qui se passe sur Terre depuis des millénaires alors elle se décidera à se lever contre toutes les monstruosités qu'elle subit sans relâche et qu'elle sera en mesure de se libérer de ses envahisseurs prédateurs  ! 

 

Le Nouvel Ordre Mondial : « Cette ingérence étrangère, est liée aux extraterrestres »

Nouvelle image.png

Le Nouvel Ordre Mondial, j’ai pas peur, tu vas mourir ! Qu’ils dégagent tous en enfer ! Rejoignez, le, peuple !

DJ Mondru featuring LLP & Jimmy G. - Nouvel Ordre Mondial


Jimmy Guieu n'était pas seulement l'écrivain de science-fiction bien connu, mais aussi un enquêteur de l'étrange pour le moins passionné.

La série "Les Portes du Futur" retrace ses recherches

Jimmy Guieu est décédé suite à un cancer de la prostate. On a retrouvé un peu plus tard, une barre d’uranium sous sa chaise de travail. Sur cet assassinat, vous trouverez plus d’informations ici.

Jimmy Guieu : Les Gouvernants Secrets 1
Nos visiteurs les extraterrestres (Les Portes du Futur)


 

Jimmy Guieu : Les Gouvernants Secrets 2
Nos maîtres les extraterrestres (Les Portes du Futur)



Jimmy Guieu : Les Gouvernants Secrets 3
Les embassadeurs (Les Portes du Futur)


 

La série des 7 vidéos portant sur les Gouvernants secrets : ICI

 

 

 

18/08/2015

UNICEF CHILI : Bienvenue dans le monde des reptiliens !

Allez préparons-nous, à ce qu'en septembre 2015, à partir du siège de l'ONU en présence du Pape et d'OBAMA, on nous présente les reptiliens comme l'unique race alliée de l'Humanité, comme dans le "film V" pour officialiser leur présence et leur permettre officiellement de continuer à nous bouffer et à nous détruire, et pour nous instaurer leur unique religion mondiale qui est la base même du Nouvel Ordre Mondial !

Il ne manquera plus qu'à nous balancer le Projet holographique Blue Beam pour tromper les croyants et les naïfs, et le tour sera joué  !

 

Autant leur montrer la porte de sortie tout de suite !

 


 

Un message publicitaire bizarre diffusé au Chili par l'UNICEF

 

lundi 17 août 2015

 

C'est celui qui a été diffusé au Chili par l'UNICEF.

L'UNICEF (Fonds des Nations-Unies pour l'enfance) est une agence de l'ONU "consacrée à l'amélioration et à la promotion de la condition des enfants dans les pays en voie de développement."

La branche chilienne a récemment posté une vidéo sur leur page Facebook, mystérieusement intitulée "Rencontrer quelqu'un de différent est une grande opportunité pour vivre des expériences signifiantes. Disons oui à l'intégration !"


Bien que le message de la vidéo ait de la valeur (acceptation universelle et amour pour tous), on ne peut s'empêcher de se demander ce qu'ils essaient vraiment de nous dire en montrant un enfant qui ressemble à un alien.

Une allusion qui n'est pas sans rappeler le film ET de Spielberg...

Vidéo :

UNICEF Marciano

 

 

14/01/2015

Franc-maçonnerie : Le Gouvernement secret français est sorti de l'ombre pour sa marche dite "Républicaine" !

Normal qu'il soit sorti de l'ombre, car il s'agit de la République des Francs-Maçons et non pas celle du Peuple Français ! Ils ont donc raison de dire qu'ils sont tous Charlie ou Israël, car leur secte est une secte sioniste ! Chanter la Marseillaise, c'est normal aussi pour eux, car Rouget Delisle était Franc-maçon !


Nous leur devons le coup d'état organisé contre le Roi Louis XVI, appelé faussement, la Révolution Française de 1789  ainsi que l'invention de la République ou L'arrêt public !

Regardez la forme et les jolies pyramides sur leurs blasons !

*- La franc-maçonnerie secte juive - WordPress.com

Livre à télécharger ; ICI

LA FRANC-MAÇONNERIE, SECTE JUIVE la spiritualité et de l'immortalité de l'âme, du mystère de la Sainte Trinité, de l'Incarnation du. Verbe, des intelligences ...

*- Drame de la Franc-maçonnerie : LE POUVOIR OCCULTE CONTRE LA FRANCE ! Un pouvoir au coeur de la république !

* - Livre : La franc-maçonnerie en France des origines à 1815 de Gustave BORD

Influence de la Franc-maçonnerie

 

Des francs-maçons dans la grande manifestation du 11 janvier 2015

mercredi 14 janvier 2015

Marc Henry, Grand-Maître de la Grande Loge de France, François Padovani Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France et Perry Wiley conseiller fédéral de la GLDF.

Marc Henry, Grand-Maître de la Grande Loge de France, François Padovani Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France et Perry Wiley conseiller fédéral de la GLDF.

Michel Meley, pdt du DH, Catherine Jeannin-Naltet, GM de la GLFF, Marc Henry GM de la GLDF, François Padovani GM de la GLMF

Michel Meley, pdt du DH, Catherine Jeannin-Naltet, GM de la GLFF, Marc Henry GM de la GLDF, François Padovani GM de la GLMF

À revoir article et vidéo ici  http://alalumieredunouveaumonde.blogspot.fr

 

Toutes les obédiences maçonniques (ou presque) avaient appelé leurs  membres à participer aux rassemblements et manifestations organisées partout en France le 11 janvier 2015 pour répondre aux attentats sanglants qui avaient eu lieu les jours précédents.

A l'image de ce qui se passait partout en France, l'heure était à l'union nationale.

Plus de 4 millions de nos contitoyen(ne)s ont manifesté en France dont plus de 2 millions à Paris.

Il ne s'agissait ici ni de politique ni de religion. Rien d'ordinaire. Il s'agissait des fondamentaux de la liberté, de la démocratie, de la République, du vivre ensemble.

La Marseillaise fut chantée tout au long de la journée et des drapeaux français flottaient fièrement. (Normal : La Marseillaise est un hymne franc-maçon mis en ordre par Rouget Delisle

 

*- "La Marseillaise", hymne maçonnique ?

Les franc-maçonnes et les francs-maçons ont été des dizaines de milliers à défiler partout en France.

Avec leurs cordons s'ils le souhaitaient (certains les mettaient à l'extérieur pour la première fois...), ou en tenue civile. 

Mais c'était bien l'émotion qui dominait.

Et parfois les rires et les blagues aussi car c'était le moins que l'on puisse faire pour rendre hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo assassinés.

Franc-maçons certes, mais nous étions tous Charlie, nous étions tous policiers, nous étions tous juifs, citoyens de France et citoyens du monde.

Alors je vous propose juste quelques instantanés de cette journée. Juste un témoignage. Avec beaucoup de modestie.

Sans penser que les francs-maçons soient meilleurs (ou pire) que les autres. Parce qu'ils voulaient simplement témoigner qu'en tant que francs-maçons aussi, ces actes de barbarie étaient inacceptables et incompatibles tant avec leurs valeurs qu'avec la République et la Démocratie.

Jean-Laurent Turbet

 

Des nombreux frères et sœurs place de la République.

Des nombreux frères et sœurs place de la République.

 

Des nombreux frères et sœurs place de la République.

Des nombreux frères et sœurs place de la République.

 

Des frères et soeurs du DH, de la GLDF et de la GLFF entourent Denise Oberlin, ancienne Grande Maîtresse de la GLFF.

Des frères et soeurs du DH, de la GLDF et de la GLFF entourent Denise Oberlin, ancienne Grande Maîtresse de la GLFF.

 

Des frères parmi la foule.

Des frères parmi la foule.

 

Un frère de la GLDF avec son cordon de Maître Maçon.

Un frère de la GLDF avec son cordon de Maître Maçon.

 

Cordons et drapeaux français.

Cordons et drapeaux français.

 

Sérénité et patriotisme.

Sérénité et patriotisme.

 

Les frères chantent la Marseillaise.

Les frères chantent la Marseillaise.

 

Jean-Gabriel, conseiller fédéral de la GLDF.

Jean-Gabriel, conseiller fédéral de la GLDF.

 

Une foule compacte.

Une foule compacte.

 

Jean-Gabriel et Marcel Belmin, conseillers fédéraux de la GLDF.

Jean-Gabriel et Marcel Belmin, conseillers fédéraux de la GLDF.

 

Ronan Loaëc, conseiller de l'Ordre du GODF.

Ronan Loaëc, conseiller de l'Ordre du GODF.

 

Des frères et sœurs parmi la foule.

Des frères et sœurs parmi la foule.

 

Ronan Loaëc (GODF) et Jean-Michel Dardour (GLDF et pdt de FM&S) défilent ensemble pour la Liberté et la Démocratie.

Ronan Loaëc (GODF) et Jean-Michel Dardour (GLDF et pdt de FM&S) défilent ensemble pour la Liberté et la Démocratie.

 

Un tireur d'élite de la Police Nationale. Acclamé par la foule au cri de "Merci"!

Un tireur d'élite de la Police Nationale. Acclamé par la foule au cri de "Merci"!

 

Un cortège impressionnant.

Un cortège impressionnant.

 

Des drapeaux français volent au vent.

Des drapeaux français volent au vent.

 

Des cordons en nombre dans la foule.

Des cordons en nombre dans la foule.

 

Jean-Michel et Georges marchent en silence.

Jean-Michel et Georges marchent en silence.

 

Yvette Ramon GM international du DH et Jean-Raphaël Notton (GLDF).

Yvette Ramon GM international du DH et Jean-Raphaël Notton (GLDF).

 

Merci à Ronan pour cette photo.

Merci à Ronan pour cette photo.

 

Les frères et sœurs ont bien du mal à former un cortège compte-tenu de la foule. Gérard organise...

Les frères et sœurs ont bien du mal à former un cortège compte-tenu de la foule. Gérard organise...

 

Gérard Contremoulin (GODF) ancien conseiller de l'Ordre, fondateur du blog "Sous la Voûte étoilée".

Gérard Contremoulin (GODF) ancien conseiller de l'Ordre, fondateur du blog "Sous la Voûte étoilée".

 
 
 

30/12/2014

Cuba : Nouveau pacte entre le Vatican et Washington

Voilà un article qui nous donne encore raison ainsi qu'à Hugo Chavez, des intentions du Vatican et des USA/Nazisonistes non seulement de nuire à l'Amérique Latine mais aussi à la Russie et à l'Orthodoxie !

Rappelez-vous qu'il faut surveiller le Pape Noir Jésuite/Luciférien dans tous ses déplacements, ses déclarations et interventions géopolitiques, car il est là pour corrompre les autres religions qui ont été inventées de toutes pièces de toutes manières, pour faire avancer les plans du NOM et pour instaurer l'Unique Religion Mondiale qui est la base idéologique de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !


La place du Vatican et des Jésuites Lucifériens dans l'organigramme des élites

Cliquez sur l'image pour zoomer

http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/2622729428.jpg

 

Quelques liens qui nous démontrent avec qui, pour qui et contre qui travaille le Pape Noir/Jésuite Luciférien :

*- L'armée russe revient à Cuba.

*- Cuba/USA : L’espion US, relâché par Cuba, encadrait la communauté juive et la maçonnerie

*-  La délégation du Patriarcat de Moscou a participé à la rencontre du Pape François avec les représentants des Églises chrétiennes et des religions mondiales

*- Visite historique du Patriarche Cyrille en Chine

*- Le pape François souhaiterait rencontrer le patriarche Cyrille

*- La mémoire vive de la dictature argentine pèse sur le nouveau pape qui n'est décidemment pas un PDG pour les pauvres et les communistes !

*- Un mois avant le conclave, un insider du Vatican révélait l'identité du pape. Amérique Latine prochaine cible des USA

*- Pour Chavez, les États-Unis peuvent «inoculer le cancer». Amérique Latine la nouvelle cible des USA et du Vatican !

*- Les Jésuites lucifériens, espions et assassins du Vatican

*- Satanisme au Vatican: Intronisation de Satan au Vatican le 29 juin 1963, qu'ils disent !

*- De retour de Turquie, le pape François demande aux musulmans “une condamnation mondiale“ du terrorisme.


Cuba : Nouveau pacte entre le Vatican et Washington

Région : Amérique latine & Caraïbe, États-Unis, Europe
Obama Pape

 

Le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les Etats-Unis d’Amérique via la médiation du Vatican recouvre une trajectoire historique sinueuse entre deux pactes secrets qui ont changé la face du monde.

Quatre personnages représentatifs de deux Etats agissant à deux époques différentes, deux murs politiques qui s’effondrent à plusieurs années d’intervalle, le Mur de Berlin en 1989 et celui des Caraïbes en 2014, deux philosophies politiques distinctes qui dessinent des réalités sans aucun élément commun, le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les Etats-Unis d’Amérique via la médiation du Vatican recouvre une trajectoire historique sinueuse entre deux pactes secrets qui ont changé la face du monde. Trente ans séparent les deux pactes. Leurs objectifs, leur nature et leurs intentions vont de l’obscurité à la lumière, de la manipulation à la clarté, de l’entêtement au réalisme réfléchi.

Le premier a été scellé le 7 juin 1982 dans la bibliothèque du Vatican entre l’ex président étasunien Ronald Reagan et le pape de l’époque Jean Paul II. Le second a été négocié fin mars 2014, également au Vatican, entre le président des Etats-Unis Barack Obama et le pape François. Le premier, connu sous le nom de « Sainte Alliance » doit son existence à l’un des personnages les plus sombres de la diplomatie du Vatican : Pio Laghi, ex Nonce Apostolique en Argentine (1974-1980) et artisan, dans les années 80, de la reprise des relations diplomatiques entre le Saint Siège et Washington. Laghi était un homme de robe, ambigu et à la main de fer, ami et protecteur de la Junte Militaire argentine, réactionnaire et aveuglé par le spectre du communisme. Le pacte Reagan/ Jean Paul II avait un seul objectif : fomenter une cabale pour renverser le communisme, à n’importe quel prix. Richard Allen, premier conseiller de Reagan à la Sécurité Nationale, dira qu’il s’agissait de « l’une des alliances les plus secrètes de tous les temps ».

Et ses développements comme ses résultats sont proprement hallucinants. Le pacte Obama/François a emporté le dernier bastion du Mur mais sans la participation des acteurs, c’est à dire Cuba, il n’est pas animé par la même morale ou les mêmes objectifs géopolitiques, pas plus qu’il ne s’accompagne d’assassinats ou de financements occultes.

La Sainte Alliance conduisit à un montage financier frauduleux organisé par le Vatican pour épauler clandestinement le syndicat polonais Solidarnosc, dont le leader de l’époque, Lech Walesa, deviendra président de la Pologne après la chute du Mur de Berlin. Ronald Reagan et Jean-Paul II étaient habités par la même obsession. Le juge William P. Clark, autre conseiller de Reagan à la sécurité nationale (et aussi le plus influent), dira également que tous deux « partageaient les mêmes choix spirituels et la même vision de l’empire soviétique : le bien et le droit triompheraient selon les plans divins » (The Judge : William P. Clark, Ronald Reagan’s Top Hand, de Paul Kengor et Patricia Clarck Doerne, Ignatius Press 2007). Quant à l’utilité du Vatican dans cette croisade anticommuniste, le secrétaire d’Etat de Reagan, Alexandre Haig, l’a très bien résumée : « Le réseau d’information du Vatican était meilleur et plus rapide que le nôtre ». Pour l’Amérique Latine, cette Sainte Alliance fut synonyme d’un véritable bain de sang, de guerres et de répression. Le Saint Siège poursuivit de façon inhumaine tout ce que le continent comptait de progressistes en soutane. S’appuyant, pour ce faire, sur les secteurs les plus réactionnaires de l’Eglise et du pouvoir politique local et avec la participation de la Maison Blanche, c’est sans aucune hésitation, non plus, qu’il s’est accoquiné avec des congrégations et des personnages impliqués dans des agressions sur mineurs ou des vols en tout genre, comme ce fut le cas avec « Les légionnaires du Christ », de Marcial Maciel, que Jean-Paul II éleva à des hauteurs incroyables alors même que ses escroqueries et abus sexuels étaient de notoriété publique. De nombreux adeptes de la « Théologie de la Libération » payèrent de leur vie une telle persécution.

La complicité entre le Vatican et Washington est parfaitement documentée, et reflétée jusque dans les discours officiels de Ronald Reagan :

« L’Amérique latine est une zone pour laquelle nous éprouvons une préoccupation commune. Nous voulons y travailler en étroite collaboration pour promouvoir la paix, la justice sociale, les réformes et empêcher la propagation de la répression et des réimes tyranniques athées. »
(Ronald Reagan, Jack Nelson, « Reagan, Pope Join in Urgent Plea for Peace », Los Angeles Times, June 8, 1982).

Monter ce dispositif anti communiste éleva Jean-Paul II au rang d’interlocuteur privilégié des membres de la CIA et d’autres personnages de la sécurité nationale américaine qui allaient à Rome grâce à Pio Laghi. A partir du milieu 1981, une sorte de « navette de renseignements » ( intelligence shuttle) s’instaura entre Washington et le Saint Siège. L’un des visiteurs régulier de cette époque est aussi de triste mémoire pour l’Amérique latine, le général Vernon Walters, ambassadeur itinérant de l’administration Reagan, ex directeur adjoint de la CIA à l’époque du Coup d’Etat contre Salvador Allende. Dans son livre « The Mighty and the Meek » (St Ermin’s Press, 2001), le général Walters révèle les dessous de ses entretiens papaux. « L’administration avait conscience de la collusion d’intérêts entre l’Eglise Catholique et les Etats-Unis dans leurs efforts pour contenir l’expansion communiste. Je devais, en accord avec les ordres reçus, exposer les faits en m’appuyant sur les meilleures sources d’information disponibles. C’est ainsi qu’ont débuté les allers-retours réguliers au Vatican, deux ou trois fois par an. (…) Je faisais au Pape le compte-rendu des menaces engendrées par les missiles, les forces terrestres conventionnelles, l’aviation et la marine soviétiques ». Mais les sujets de discussion allaient bien au-delà. Aux dires des journalistes Carl Bernstein et Marco Politi (« His Holiness : John Paul II and the Hidden History of Our Time », Doubleday, 1996), les entretiens avec le Souverain Pontife portaient aussi sur l’Amérique Centrale, région, à cette époque, durement touchée par la guerre au Salvador, au Guatemala et au Nicaragua sandiniste, où Washington apportait son aide militaire aux « contras ». Pio Laghi, lors de sa mission en tant que délégué Apostolique aux Etats-Unis (1980), assistait régulièrement aux réunions de sécurité et rencontrait fréquemment le directeur de la CIA, William Casey, qui était catholique. Beaucoup de choses ont changé entre ces deux pactes, bien que les scénarii soient les mêmes, à commencer par le Vatican. En juin 1982, alors que Reagan et Jean-Paul II célébraient leur Sainte Alliance, dans les sphères pontificales proches du secrétaire d’Etat du Saint Siège, Agostino Casaroli,et l’archevêque Achille Silvestrini, négociaient avec le secrétaire d’Etat US Alexandre Haig et avec le juge William Clark.

En 2014, ce sont les secrétaires d’Etat, respectivement John Kerry et Pietro Parolin, avec le sénateur démocrate Patrick Leahy, qui ont jeté les bases de l’accord entre Obama et Bergoglio.

« Le monde doit écouter la voix du Pape », dit Obama au sortir de son entretien avec François. Le rapprochement était en marche depuis 2009, mais tout récemment en juin 2013, il est devenu plus effectif, en partie grâce aux positions adoptées par Bergoglio et Obama. Les personnages de cette saga diplomatique des temps modernes n’ont pas grand-chose à voir avec les membres du sinistre dispositif mis en place par Reagan et Jean-Paul II dans les années 80. Les diplomates expérimentés de Rome conjuguent dorénavant leurs efforts de négociations secrètes avec les envoyés spéciaux de Cuba et divers conseillers de la nouvelle génération venus tout droit de Washington. Le spectre du communisme ne poursuit plus personne. La jeunesse a été également un allié de poids. Voici l’exemple de l’un des hommes clés de ce cercle restreint, Ricardo Zúñiga, nommé par Obama en 2012 conseiller aux Affaires Latinoaméricaines à la place de Dan Restrepo. Né au Honduras, en 1970, Zúñiga émigre aux Etats-Unis à l’âge de quatre ans. L’autre pilier central est Ben Rhodes, viceconseiller à la Sécurité Nationale pour les Communications Stratégiques et l’Ecriture de Discours, lui aussi jeune (il est né en 1977). Leurs interlocuteurs ont été des hommes expérimentés et plus âgés, comme par exemple le secrétaire d’Etat du Vatican, Pietro Parolin, qui avait été nonce au Vénézuela de 2009 à 2013.

L’entretien Obama-Bergoglio de cette année préfigure la ligne d’arrivée. En octobre 2014, La Havane et Washington ont conclu au Vatican même, les accords finalisant les négociations sur l’échange de prisonniers entre Cuba et les Etats-Unis.

Eduardo Febbro

Article original : Nuevo pacto entre el Vaticano y Washington, Página 12. Buenos Aires, 21 décembre 2014

Photo : EFE

Traduit de l’espagnol pour El Correo par : Florence Olier-Robine.