Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2016

Vladimir Poutine donne une leçon de vigilance aux journalistes russes

 

Vladimir Poutine donne une leçon de vigilance aux journalistes russes

https://www.youtube.com/watch?v=2ENKdFcyxLw


 

Mensonge & Vérité Poutine

https://www.youtube.com/watch?v=KWB0yiSwgpw

 

 


25/10/2016

Nations unies : plus de 80 ONG appellent à l'exclusion de la Russie du Conseil des droits de l'homme

Et bien sûr il doit y avoir du Georges SOROS là-dessous !

 

Nations unies : plus de 80 ONG appellent à l'exclusion de la Russie du Conseil des droits de l'homme

©Denis Balibouse/Reuters

 

Des dizaines d'organisations non gouvernementales ont exhorté les Nations unies à priver la Russie de son siège au Conseil des droits de l'homme de l'organisation internationale, mettant en cause les actions de la Russie contre Daesh en Syrie.

A quelques jours des élections qui permettront de renouveler 14 des 47 membres du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, des dizaines d'organisations non gouvernementales (ONG) ont exhorté les pays membres de l'Organisation des Nations unies (ONU) à en exclure la Russie, rapporte l'agence AFP.

Les ONG signataires exhortent les membres à «considérer si le rôle de la Russie en Syrie, qui consiste en particulier à soutenir et entreprendre des activités militaires qui ont ciblé systématiquement des civils et des objectifs civils, l'autorise à siéger à la principale instance intergouvernementale de l'ONU chargée des droits de l'homme».

Le Conseil des droits de l'homme, institution controversée

Mais après un rapport de 2005 des Nations unies elles-mêmes, qui établissait que «des Etats ont cherché à se faire élire à la Commission non pas pour défendre les droits de l'Homme mais pour se soustraire aux critiques ou pour critiquer les autres», le Conseil des droits de l'homme continue de poser question. En septembre 2015, WikiLeaks avait par exemple révélé que le Royaume-Uni et l'Arabie saoudite s'étaient entendus pour s'attribuer des sièges au sein de l'organe de l'organisation internationale.

Ce qui a valu à l'Arabie saoudite, sa désignation très controversée à la tête du groupe consultatif du Conseil des droits de l'homme. En plus de pratiquer des exécutions par décapitation et du statut discutable réservé aux femmes et aux minorités sexuelles dans le pays, l'Arabie saoudite est fortement soupçonnée d'apporter son aide à Daesh et de commettre des crimes de guerre au Yemen, où elle dirige une coalition régionale dont les frappes font de nombreuses victimes civiles.

En savoir plus : L’Arabie saoudite coule l’enquête de l’ONU sur les crimes de guerre au Yémen, Washington reste muet

Le 30 septembre 2015, à l'appel du gouvernement de Bachar el-Assad et conformément au droit international, la Russie est intervenue auprès de l'armée régulière syrienne pour combattre les groupes terroristes, prenant pour cibles les positions militaires des organisations terroristes comme Daesh et le Front Al-Nosra, rebaptisé Front Fatah al-Cham depuis qu'il a rompu avec Al-Qaïda.

L'appel des ONG coïncide avec l'introduction. il y a une semaine, auprès du Conseil des droits de l'homme par le Royaume-Uni d'une résolution portant sur des allégations de violations des droits de l'homme en Syrie. Le Conseil y a répondu favorablement et voté pour l'ouverture d'une enquête, suscitant la colère de Moscou. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a qualifié ces accusations de «cyniques» et de «déshonorantes».

Lire aussi : Un an d'opération antiterroriste russe en Syrie : cinq étapes marquantes

***

 
George Soros
 
Les informations selon lesquelles 16 États américains utiliseront des machines de vote fournies par une entreprise liée au milliardaire George Soros ont provoqué l’indignation de milliers d’Américains.

Plus de 28 000 Américains ont signé une pétition contre l'utilisation des machines de vote fournies par Smartmatic, une société liée au financier George Soros, qui a été publiée vendredi dernier sur le site du Congrès américain. « Nous demandons au Congrès de tenir une session extraordinaire en vue de retirer les machines de vote appartenant à George Soros dans 16 États. Cet homme a été lié à la campagne d'une personne qui participe à l'élection et a un parti pris clair pour un candidat. Le fait qu'il possède des machines de vote dans 16 États porte atteinte à notre système électoral », lit-on dans la pétition.   
 
 
 
Réunion en 2013 des chefs d'États ou des ministres des affaires étrangères, accompagné des négociateurs en chef des pays en négociation pour le TPP.
 
L’une des plus grandes révélations de la dix-septième partie des courriels du directeur de campagne d'Hillary Clinton est un mail du conseiller du fonds Soros Fund Management adressé à M. Podesta pour fixer un rendez-vous afin de discuter du Partenariat Trans-Pacifique (TPP). Et ce n’était pas le premier, d’après le contexte. 
 
Michael Vachona, le conseiller du fonds Soros Fund Management, qui gère 30 milliards d'actifs pour le compte du financier George Soros, a adressé un mail à John Podesta dans lequel il propose de fixer un rendez-vous pour discuter de ses préoccupations majeures, dont le TPP, la crise ukrainienne et la crise migratoire.
 
 

Le meurtre de Bachar el-Assad au programme du Congrès US

 

Le meurtre de Bachar el-Assad au programme du Congrès US

 

Le meurtre de Bachar el-Assad au programme du Congrès US

 
Washington semble n’avoir jamais abandonné l’idée d’une méthode radicale pour le règlement du conflit syrien.

Le participant d'un briefing à huis clos, organisé par le Council on Foreign Relations (CFR) américain, a proposé de régler le conflit en Syrie en tuant le président syrien Bachar el-Assad, a déclaré une source, qui a également participé à la rencontre. « Et si l'on recourait au meurtre d'el-Assad ? », a demandé ce participant, cité par le magazine américain Foreign Policy, à Philip Gordon, ex-responsable du Proche-Orient au sein de la Maison Blanche. Selon l'édition, la question a laissé perplexe les autres participants et a été rapidement rejetée par M. Gordon.
 
« C'est illégal et cela ne changerait rien de toute façon. Cela s'avère d'ailleurs peu nuisible aux intérêts de la Russie en Syrie et à ceux de l'Iran notamment », a expliqué Philip Gordon.
 
Conformément à la loi de 1976, un fonctionnaire de l'État américain ne peut pas être impliqué dans un meurtre politique ou dans ses préparatifs.

« Même si el-Assad mourrait ou était tué pour une cause ou une autre, l'enjeu du conflit, qui est le régime syrien soutenu par la Russie contre l'opposition locale, ne changera pas », a répété pour sa part une source de l'édition à la Chambre des représentants. Quoi qu'il en soit, il est certain que la recherche de solutions agressives pour le règlement du conflit syrien est de plus en plus prisée à Washington.
 
 
 
 

Jean-Frédéric Poisson : Le CRIF voudrait-il faire capoter l'enquête sur le financement de Daesh en Syrie et au Moyen-Orient ?

On pourrait se le demander !

Vous avez très certainement entendu parler de la charge qui est portée actuellement contre Jean-Frédéric Poisson – Député, Présidentiable et Président du Parti chrétien démocrate pour avoir dénoncé la soumission de Clinton aux financiers de Wall Street et des lobbies sionistes.

Un secret de Polichinelle que tout le monde connaît et que Khillary Clinton évoque elle-même dans les mails qui ont été dévoilés par Wikileaks, ce qui comme par hasard heurte le CRIF qui demande des sanctions exemplaires contre le soi-disant calomniateur.

Poisson accusé d'antisémitisme pour avoir parlé de la «soumission» de Clinton «au lobby sioniste»  Le candidat à la primaire des Républicains est dans le collimateur du CRIF après avoir critiqué Hillary Clinton sur ses relations avec Wall Street et les lobbies pro-israéliens. L'organisation demande des sanctions exemplaires.

Air connu !

Il suffit d’aller jeter un  coup d’œil sur ces deux liens pour comprendre qu’il a mille fois raison de dénoncer ce lobby sioniste américain auprès duquel tous les candidats aux élections présidentielles US doivent faire allégeance s’ils veulent être admis à se présenter :  

L’AIPAC, le lobby sioniste Israélien, définit la politique étrangère US pour le proche orient (Vidéo) ;

 [Vidéo] discours pro-israélien attendu d'Hillary Clinton à l'AIPAC.

 

Ce lobby sioniste AIPAC s’affiche de lui-même en tant que tel sur son site internet.

 

Aipac Logo.jpg

Aipac 2.jpg

 

Donc, si nous comprenons bien, ce lobby s’affiche clairement, mais cela heurte la sensibilité du CRIF et la charge continue :

Poisson «injurié» par les accusations d'antisémitisme, NKM saisit la Haute Autorité de la primaire ; #Communiqué - Le Crif demande à la Haute autorité des primaires de la droite et du centre une condamnation ferme des propos de Jean Frédéric Poisson ; Primaire de la droite : vers une exclusion de Jean-Frédéric Poisson ?; Poisson se défend : Après ses propos sur Hillary Clinton, Jean-Frédéric Poisson dénonce un "vif acharnement" ; il va même jusqu’à demander des excuses : Poisson demande pardon à la communauté juive de France après ses propos sur les «lobbies sionistes» ; mais France: malgré ses excuses, Poisson risque l'exclusion de la primaire de la droite

Il est vrai que les propos de Jean-Frédéric Poisson ont dérangé la caste mafieuse que nous avons au pouvoir qui est pro americano-sioniste et tant il est vrai qu’Hollande et Ayrault ont osé inciter à voter pour Clinton. François Hollande souhaite une victoire d'Hillary Clinton Blaguant sur la présidentielle américaine, le chef de l'Etat a donné en creux sa préférence à la candidate démocrate Hillary Clinton. Ayrault souhaite que Clinton soit élue afin de durcir la politique américaine en Syrie Interviewé à la radio, le chef de la diplomatie française a laissé entendre qu'il espérait que la candidate démocrate à la Maison Blanche l'emporte sur son rival républicain et se montre plus ferme vis-à-vis de Bachar el-Assad que le président Obama.

Pendant que les charognes s’acharnent sur lui, vilipendé par le CRIF, les sionistes et les merdias aux ordres des lobbies niant l’existence de ce lobby, Jean-Frédéric Poisson victime du lobby-qui-n’existe-pas, et qu’ils ont fait la totale impasse sur les crimes commis par Hollande, dont un député a évoqué sa destitution suite à ses : Révélations d'assassinats ciblés par drone : la destitution de Hollande évoquée par un député , l’affaire de Jean-Frédéric Poisson tombe à point nommé pour détourner l’attention des français du constat désastreux du mandat présidentiel d’Hollande pour faire tomber l’affaire dans l’oubli et surtout pour faire l’impasse sur la réelle personnalité de Jean-Frédéric Poisson, ses implications civiles et politiques, et sur les dossiers sensibles dont il a la charge.

 

Voyons un peu qui est Jean-Frédéric Poisson. Sa biographie sur son site : http://jfpoisson2016.fr/biographie/

 

1.  Il est président du Parti chrétien démocrate et il s’affiche comme étant un insoumis. Deux péchés capitaux qui sont très mal vus en France avec la laïcité qui a été inventée par la secte judéo-maçonnique qui est au pouvoir depuis la révolution dite française,

 

2.   Il s’implique pour la cause et pour le devenir des chrétiens en Syrie. Là, aussi comme les sionistes doivent s’accaparer la Syrie pour l’absorber dans leur projet d’instauration de leur Grand Israël, ils se fichent des Chrétiens Syriens et ceux du Moyen-Orient, comme de leur première tétine,

 

 

3.   Il aime la France et il tire la sonnette d’alarme sur la situation au Proche-Orient.« Cette guerre est le conflit religieux du siècle », prévient Poisson, qui, évoquant également le sort des chrétiens, accuse : « La France fait passer ses intérêts énergétiques avant les considérations civilisationnelles. » Il se veut également critique à l’égard de notre diplomatie : « La politique étrangère française est devenue un curieux cocktail de “business first”, de “droit-de-l’hommisme” et d’impuissance […]. La ligne politique qui a triomphé est vraisemblablement la ligne russe, et la France n’a pas regagné un centimètre de terrain », et d’affirmer sans ambages : « Les gouvernements français se sont peu à peu alignés sur les volontés américaines. » Il a écrit un livre à ce sujet qui est un cri du cœur « Notre sang vaut moins cher que leur pétrole ! » La France à l’épreuve du Proche Orient.

 

4.   Il apprécie donc la politique extérieure de Vladimir Poutine. Là, rien ne va plus !

 

5.   Il cherche à comprendre ce qui se passe réellement sur le terrain et il s’est déplacé en Syrie où il a été reçu par deux fois par Bachar Al-Assad. Exclusif - Bachar el-Assad à JF. Poisson : « Où sont les grands hommes d'Etat Français ? » ; Syrie: Le député Jean-Frédéric Poisson reçu par Bachar Al-Assad ; Là, ça ne va plus du tout, parce que nous avons droit à la sérénade sioniste depuis 5 ans : « Assad doit partir » !

 

6.  Il critique ouvertement la politique du gouvernement en Syrie : Jean-Frédéric Poisson : "Les choix du gouvernement français participent à la déstabilisation de la Syrie" ; J-F. Poisson : «Les socialistes français ne comprennent pas ce qui se passe au Moyen-Orient»  Quels que soient les désaccords entre la Russie et la France, le but premier doit être «de battre Daesh», et il faut donc consolider les efforts sans «perdre de temps», estime le député et candidat à la primaire de la droite Jean-Frédéric Poisson.

 

7.  Et le meilleur pour la fin : Il est le Président de la mission d’information « portant sur les moyens dont bénéficie l’organisation terroriste Daech (État islamique) » dont l’Assemblée nationale a décidé la création le 1er décembre 2015, et il est censé trouvé les filières du financement de Daesh.  La nouvelle diplomatie française au Moyen-Orient - A. RASTBEEN ;  Colloque International : le financement du terrorisme L’Académie de Géopolitique de Paris organise le 22 octobre 2016, de 14h à 19h à la Sorbonne un colloque international intitulé : " L'oubli du paramètre géopolitique au Moyen-Orient : le cas du financement du terrorisme ".

 

Qui dit rechercher le financement des mercenaires de Daesh, ISIS et Cie dit fatalement tomber sur les lobbies qui financent le terrorisme dans le monde !

Le jouet de l'Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI. création, financement, armement.

Poutine balance tout sur l’ISIS et les Etats-Unis

Le Mossad et ses amis du "Golfe". D'étroits liens entre le renseignement israélien et les pays arabes

 

Il faut donc nécessairement l’éliminer de la course à la présidentielle et de sa mission à l’Assemblée Nationale en le faisant passer pour un antisémite !

 

Sa mission à l’ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 13 juillet 2016 RAPPORT D’INFORMATION FAIT en application de l’article 145 du Règlement AU NOM DE LA MISSION D’INFORMATION sur les moyens de Daech (1) TOME I Président M. Jean-Frédéric POISSON Rapporteur M. Kader ARIF 

Députés : La mission d’information sur les moyens de Daech est composée de : M. Kader Arif, M. François Asensi, M. Gérard Bapt, M. Xavier Breton, M. Guy-Michel Chauveau, M. Alain Claeys, M. Jean-Louis Destans, M. Olivier Falorni, M. Olivier Faure, M. Yves Fromion, M. Hervé Gaymard, M. Jean-Marc Germain, M. Claude Goasguen, Mme Geneviève Gosselin-Fleury, M. Meyer Habib, M. Benoît Hamon, M. Serge Janquin, M. Jean-François Lamour, Mme Sandrine Mazetier, M. Jean-Claude Mignon, M. Alain Moyne-Bressand, M. Jacques Myard, M. Jean-Claude Perez, M. Jean-Frédéric Poisson, M. Axel Poniatowski, M. Joaquim Pueyo, Mme Marie Récalde, M. Eduardo Rihan Cypel, M. François Rochebloine, M. François de Rugy. SOMMAIRE Pages INTRODUCTION 9 PREMIÈRE PARTIE : LA GENÈSE DU PHÉNOMÈNE DAECH

 

Le seul hic, ici, parmi les députés de la mission, se trouvent non seulement des Francs-maçons, Liste de francs-maçons du Parti Socialiste, mais notamment, l’espion du régime sioniste, le député franco-israélien :  Mayer Habib, numéro deux du Crif et « ami intime » de Benjamin Netanyahu, qui a été élu à l’Assemblée nationale suite aux élections législatives partielles de la 8e circonscription des Français de l’étranger. Petit aperçu de sa position à l’égard d’Israël : Meyer Habib, ce Français de l’étranger, et il semblerait qu’il y ait 60 députés à l’assemblée qui ait des passeports franco-israéliens.

 

Quelques pépites :

 

Occupation décomplexée ou erreur de calcul ? Meyer Habib : "Une soixantaine de députés à l’Assemblée nationale" ont le passeport franco-israélien

Quand le Petit Journal fait son travail sur i24news et l’empire Drahi Meyer Habib : "Si elle est pro-israélienne, c’est certainement une bonne chaîne"

Une République d’intérêts communautaires et étrangers Meyer Habib : "Je suis français, mais mon ADN est aussi juif et sioniste"

Meyer Habib parle hébreu à l’Assemblée nationale et s’en vante à la synagogue ;

Élu du peuple et peuple élu : Coup de fil musclé entre le député Meyer Habib et un policier parisien

Jean Glavany à Meyer Habib : "Parfois je me demande si vous êtes du Parlement français ou du Parlement israélien" ;

Peut-on servir à la fois la France et Israël ? Le discours 200 % sioniste et pas très laïc de Meyer Habib

Meyer Habib, ou quand un député français confond l’Assemblée nationale et la Knesset

 

Vous aurez compris pourquoi Jean-Frédéric Poisson est attaqué et pourquoi la France mène la politique extérieure et intérieure, américano-sioniste, et que nous sommes entraînés dans des guerres messianiques qui ne nous concernent pas.

Il faut espérer que ce député ne soit pas lynché par cette clique guerrière qui occupe la France de l’intérieur.

Quelques éléments complémentaires, ci-dessous :

 


Le site de Jean-Frédéric Poisson : http://jfpoisson2016.fr/biographie/

Jean-Frédéric Poisson victime du lobby-qui-n’existe-pas

20 octobre 2016 par Lionel

Hier, nous nous inquiétions de la liberté d’expression qui se réduit tous les jours un peu plus, et la judiciarisation toujours plus pesante du débat public. Hélas, chaque jour qui passe vient nous apporter de nouvelles preuves. Cette fois-ci, c’est un candidat à la primaire Les Républicains, parti consensuel s’il en est, qui en a fait les frais. Pourtant, vous allez le voir, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, mais les bâilloneurs sont très susceptibles et il en faut très peu pour les faire sortir de leurs gonds.

http://www.ville-beziers.fr/wp-content/uploads/2016/09/poisson.jpg

Ainsi, dans une interview dans le cadre de la primaire des Républicains, Frédéric Poisson était invité à donner son opinion sur les élections américaines. Poisson a émis des réserves au sujet d’Hillary Clinton, jusque là, rien que de très normal, mais là où certains voient un scandale, c’est à cause des raisons qu’a fournies Poisson : En effet, ce dernier a jugé « dangereuses pour l’Europe et la France » la « proximité » de la candidate démocrate « avec les super-financiers de Wall Street » et sa « soumission aux lobbies sionistes ».

Il n’en a pas dit plus, mais c’en est trop pour certains. Plutôt que de réfuter les dires de Poisson avec des arguments et ainsi opposer arguments contre arguments comme cela devrait être dans un débat qui cherche la vérité, un certain lobby a sonné l’hallali : Le CRIF a publié un communiqué jugeant que ces « propos abjects » et « nauséabonds » méritent une « sanction exemplaire » et une « condamnation ferme » de la part de la commission d’organisation de la primaire de la droite et du centre. Pas moins.

On devrait penser que le parti Les Républicains viendrait en aide à l’un de ses candidats, bassement attaqué par un lobby que l’on n’a pas le droit de nommer car, paraît-il, ce lobby n’existe pas. Eh bien, c’est exactement l’inverse qui s’est passé, ce parti se couchant littéralement devant le diktat du lobby-qui-n’existe-pas. Ainsi, Thierry Solère, président de ladite commission, a donné raison au Crif dans la foulée, faisant fi de la neutralité dont il est supposé être. « En tant que député de Boulogne/Boulogne-Billancourt, je condamne avec la plus grande force les propos de Jean-Frédéric Poisson », affirme-t-il, ajoutant que l’expression « lobby sioniste (…) nourrit les thèses conspirationnistes et a un caractère insidieusement antisémite. » Soyons sûrs que les autres candidats à la primaire partagent l’avis de Solère.

Quant à Poisson, s’il a arrondi les angles (jugeant maladroite la formulation), il n’a pas renié le fond de sa pensée, ce qui est à son honneur.


Après ses propos sur Hillary Clinton, Jean-Frédéric Poisson dénonce un "vif acharnement"

Jean-Frédéric Poisson, le septième homme de la primaire de la droite et du centre, s'est expliqué ce vendredi après ses propos sur Hillary Clinton, soumise selon lui aux lobbies sionistes. "Si effectivement j'avais moins bien réussi le débat de la semaine dernière, probablement que l'acharnement contre moi ne serait pas aussi vif", a-t-il dénoncé avant d'exprimer sa "tranquillité" face aux "polémiques du jour". Le député des Yvelines a notamment prononcé des excuses à demi-mot, déclarant "regretter d'avoir blessé" ceux à qui il s'est adressé, mais réclamant "le droit en tout état de cause de parler en vérité des enjeux internationaux, y compris lorsque ça met au jour des choses qui sont difficiles".

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/apres-ses-propos-s...

 


Notre sang vaut moins cher que leur pétrole - La France à l'épreuve du Proche-Orient.

Jean-Frédéric Poisson

image notre-sang-vaut-moins-cher-que-leur-petrole-9782268082011

Date de parution : 23.06.2016

EAN : 9782268082011

Nombre de pages : 192

LIRE UN EXTRAIT TÉLÉCHARGER LA COUVERTURE  

Catégorie : Géopolitique

Présentation :

« Notre sang vaut moins cher que leur pétrole ! »

Ce cri de détresse illustre l'abandon du Proche-Orient par la France. C'est l'extermination des chrétiens d'Orient que l'on pleure.


Jean-Frédéric Poisson a le courage de se rendre sur place contre la bien-pensance de l'establishment. Libye, Maroc, Turquie, Arabie saoudite, Liban, Égypte, Syrie, Irak.
… Il rencontre les réfugiés, les communautés chrétiennes, les bénévoles engagés et les autorités religieuses et politiques. Il est reçu à deux reprises par Bachar el-Assad.


Après plusieurs mois de travail intensif, Jean-Frédéric Poisson accuse.


La soumission de la France aux monarchies pétrolières, l'ignorance, la désinvolture et l'immobilisme de nos responsables publics, nos alliances avec le Qatar et l'Arabie saoudite, tout ceci met en danger la France. Objectivement, en responsabilité, Jean-Frédéric Poisson dresse un constat  de la place de la France en Orient et propose une diplomatie enracinée et ambitieuse.


Cet ouvrage met en lumière les errements de nos gouvernants successifs. Le lecteur découvre  la place essentielle que la  France a perdue dans tous ces pays. Il réalise que c'est une part de notre avenir qui se joue là-bas. Jean-Frédéric Poisson est titulaire d'un doctorat de philosophie et d'un master de droit social. Il est député de la 10e circonscription des Yvelines et président de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les moyens et le financement de Daech. Élu local, il est président du Parti chrétien démocrate.


Auteur de plusieurs essais,
Bioéthique, l'homme contre l'homme paru aux Presses de la Renaissance est l'un des plus marquants.


Le “J’accuse” de Poisson

http://www.valeursactuelles.com/sites/default/files/styles/va-article/public/jean-frederic_poisson_brt1_01_01_01.jpg?itok=gNYOiV2j

Coulisses. Il a couché sa colère sur papier. Dans son ouvrage Notre sang vaut moins cher que leur pétrole (Éditions du Rocher), le candidat à la primaire de la droite Jean-Frédéric Poisson, également président du Parti chrétien-démocrate, tire la sonnette d’alarme sur la situation au Proche-Orient.

« Cette guerre est le conflit religieux du siècle », prévient Poisson, qui, évoquant également le sort des chrétiens, accuse : « La France fait passer ses intérêts énergétiques avant les considérations civilisationnelles. » Il se veut également critique à l’égard de notre diplomatie : « La politique étrangère française est devenue un curieux cocktail de “business first”, de “droit-de-l’hommisme” et d’impuissance […]. La ligne politique qui a triomphé est vraisemblablement la ligne russe, et la France n’a pas regagné un centimètre de terrain », et d’affirmer sans ambages : « Les gouvernements français se sont peu à peu alignés sur les volontés américaines. »


Jean-Frédéric Poisson : "Les choix du gouvernement français participent à la déstabilisation de la Syrie"

REPLAY / INVITÉ RTL - Le député chrétien-démocrate, accompagné de deux autres élus, a rencontré le président syrien à Damas pour discuter de la crise syrienne. Le gouvernement de François Hollande a coupé ses relations diplomatiques avec le régime syrien depuis le début du conflit. Le président du Parti chrétien-démocrate, Jean-Frédéric Poisson, a effectué un aller-retour à Damas en compagnie des députés Véronique Besse et Xavier Breton pour rencontrer le président syrien Bachar al-Assad. Alors que François Hollande a coupé toute relation diplomatique avec Damas depuis le début de la guerre civile syrienne, le député des Yvelines est persuadé qu'il faut composer avec le régime syrien pour mettre fin à la crise : "La situation en Syrie c'est soit Daesh, soit Assad."

"Le but de ce voyage, ce n'est pas de soutenir ou pas Bachar al-Assad.", assure le successeur de Christine Boutin à la tête des Chrétiens démocrates, mais de "mieux comprendre la situation syrienne". Jean-Frédéric Poisson souligne que la situation syrienne impacte directement la France, avec la crise migratoire que traverse actuellement l’Europe. La France préfère soutenir l'Arabie saoudite qui décapite, qui condamne à mort et qui coupe des mains plutôt que d'essayer de trouver des solutions en Syrie.


J-F. Poisson : «Les socialistes français ne comprennent pas ce qui se passe au Moyen-Orient»  Quels que soient les désaccords entre la Russie et la France, le but premier doit être «de battre Daesh», et il faut donc consolider les efforts sans «perdre de temps», estime le député et candidat à la primaire de la droite Jean-Frédéric Poisson.

Exclusif - Bachar el-Assad à JF. Poisson : « Où sont les grands hommes d'Etat Français ? » Coulisses. De retour de Damas, où il a rencontré pour la deuxième fois — avec les députés Xavier Breton et Véronique Besse — le président syrien, Bachar al-Assad, Jean-Frédéric Poisson se dit « remonté » contre « l’aveuglement dont la France fait preuve ». Le président du Parti chrétien-démocrate (PCD), candidat à la primaire de la droite et du centre, a confié à Valeurs actuelles s’être rendu en Syrie « parce que personne n’a le courage de le faire » : « Ce qui se passe [là-bas] concerne très directement la France, je n’ai plus confiance dans les politiques français de gauche comme de droite pour apporter une solution », assure-t-il. S’il a décidé d’aller à la rencontre du chef de l’État syrien, c’est aussi pour rappeler à l’opinion publique française qu’il « faut parler avec Bachar pour résoudre la crise et la transition démocratique ».

Syrie: Le député Jean-Frédéric Poisson reçu par Bachar Al-Assad DIPLOMATIE Le député Chrétien-démocrate succède à plusieurs parlementaires français qui avaient rencontré le dirigeant syrien en février… Le député Chrétien-démocrate (allié au parti Les Républicains) Jean-Frédéric Poisson a été reçu par le dirigeant syrien contesté Bachar al-Assad, dans le cadre d’une tournée au Proche-Orient, rapporte Le Figaro dimanche. L’échange a duré 80 minutes dans le palais présidentiel à Damas et s’est « très bien passé » selon l’élu. A Paris, seul le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale Christian Jacob, et le député Jacques Myard étaient au courant de cette visite.


François Hollande souhaite une victoire d'Hillary Clinton Blaguant sur la présidentielle américaine, le chef de l'Etat a donné en creux sa préférence à la candidate démocrate Hillary Clinton.

Ayrault souhaite que Clinton soit élue afin de durcir la politique américaine en Syrie Interviewé à la radio, le chef de la diplomatie française a laissé entendre qu'il espérait que la candidate démocrate à la Maison Blanche l'emporte sur son rival républicain et se montre plus ferme vis-à-vis de Bachar el-Assad que le président Obama.


Poisson accusé d'antisémitisme pour avoir parlé de la «soumission» de Clinton «au lobby sioniste» Le candidat à la primaire des Républicains est dans le collimateur du CRIF après avoir critiqué Hillary Clinton sur ses relations avec Wall Street et les lobbies pro-israéliens. L'organisation demande des sanctions exemplaires.

 

Poisson «injurié» par les accusations d'antisémitisme, NKM saisit la Haute Autorité de la primaire Alors que la polémique fait rage autour des propos de Jean-Frédéric Poisson sur les «lobbies sionistes» américains, la droite est montée au créneau, Nathalie Kosciusko-Morizet en tête, pour dénoncer des paroles jugées «antisémites». 

 

#Communiqué - Le Crif demande à la Haute autorité des primaires de la droite et du centre une condamnation ferme des propos de Jean Frédéric Poisson

Le Crif demande donc aux 14 membres de la commission d’organisation de la primaire de la droite et du centre de prendre une sanction exemplaire.
"Le Président du Crif estime qu’au-delà de leur caractère insidieusement antisémite, ces propos relèvent des thèses conspirationnistes"

Paris, le 20 octobre 2016

 

http://www.crif.org/sites/default/fichiers/images/2495714_842_visactu-primaire-a-droite-les-8-candidats-157104b2fa4_800x800p.jpg 

Le Crif est consterné par les propos abjects tenus par Jean Fréderic Poisson dans Nice Matin.

Ce dernier a déclaré dans l’édition du 19 octobre que « la proximité de Mme Clinton avec les super financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France ». Le Président du Crif, Francis Kalifat, estime qu’au-delà de leur caractère insidieusement antisémite, ces propos relèvent des thèses conspirationnistes dont on sait qu’elles sont le fond de commerce des extrémistes les plus violents. Par ses propos nauséabonds, Jean Frédéric Poisson s’est placé en dehors du cadre de la primaire de la droite et du centre. Il s’installe  aux côtés d’un Alain Soral ou d’un Dieudonné dont il épouse les thèses. Le Crif demande donc aux 14 membres de la commission d’organisation de la primaire de la droite et du centre de prendre une sanction exemplaire à la mesure de la gravité de ces affirmations.

 

Primaire de la droite : vers une exclusion de Jean-Frédéric Poisson ? Les autres candidats à la primaire de la droite sont montés au créneau après les propos du président du Parti chrétien démocrate sur la « soumission » d’Hillary Clinton aux « lobbies sionistes ».

 

Jean-Frédéric Poisson, un brave antisémite comme on les aime Ainsi va cet antisémitisme qui proclame tout haut ce que tout le monde sait déjà: le monde appartient aux Juifs.  Avant-hier, on ne le connaissait pas. Hier encore, on saluait l'audace et le courage du bonhomme, sa vaillance et son opiniâtreté lors du débat télévisé de la primaire de droite; aujourd'hui, après sa déclaration dans Nice-Matin, où il s'inquiète «de la proximité de Hillary Clinton avec les supers financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbys sionistes qui sont dangereuses pour l'Europe et pour la France», on le découvre tranquillement, débonnairement, délicieusement antisémite.

 

Poisson demande pardon à la communauté juive de France après ses propos sur les «lobbies sionistes»  Menacé d'exclusion pour avoir déclaré qu'Hillary Clinton était soumise aux «lobbies sionistes», le candidat à la primaire de la droite et du centre française a fait amende honorable, précisant qu'il n'avait jamais eu l'intention de blesser personne.

 


logo mai 2009.jpg

Académie de Géopolitique de Paris

Est déclarée auprès du rectorat de Paris, Établissement privé d’enseignement supérieur, régi par la loi (Art. L.731-2, L.731-3 et L.731-4 du code de l’Éducation), et conformément à l’article L 613-1, elle est habilitée à décerner les diplômes d’enseignement suivants : le Diplôme de 3ème cycle en Études Géopolitiques et Géostratégiques ainsi que le Diplôme académique supérieur en Études Géopolitiques et Géostratégiques (Ph.D). Pour plus d’informations, veuillez consulter www.academiegeopolitiquedeparis.com Tél. : 01.48.20.14.89 - Fax : 01.48.20.82.63 strategique@orange.fr Géostratégiques N° 47 La nouvelle diplomatie française au Moyen-Orient Septembre 2016

 


La nouvelle diplomatie française au Moyen-Orient A. RASTBEEN

http://www.strategicsinternational.com/images/geo45/rastbeen.JPGSi la France est une cible privilégiée des terroristes et encore tout récemment à Nice, c’est en conséquence de son engagement dans une véritable guerre contre le terrorisme. Une Commission d’enquête parlementaire « relative aux moyens mis en œuvre par l’Etat pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 » a été constituée sous la présidence de Georges Fenech et son rapport n° 3922 publié. Que ce soit dans la partie sur la nécessaire réforme des services de renseignements, celle de la réponse pénale adaptée à la menace terroriste, celle sur la protection et sécurisation du territoire, celle sur la lutte Internationale contre le terrorisme ou même la liste des propositions dudit rapport, on ne trouve trace d’un travail en profondeur sur la nécessité d’assécher financièrement les filières terroristes. Or, il est du devoir des institutions parlementaires nationales et européennes d’interpeller solennellement les ministres de la Défense et des Affaires étrangères pour enfin identifier les pays qui forment, financent, arment, soutiennent logistiquement les filières terroristes et achètent le pétrole qu’elles vendent, d’établir une commission d’enquête mettant en lumière les agissements de ces réseaux nationaux et internationaux et de mettre en place un embargo sur la vente d’armes et sur l’achat de pétrole, contre les Etats directement concernés ou qui peuvent potentiellement l’être. Comme le précise le titre de son livre dénonçant l’alliance de la France avec les monarchies pétrolières, le vice-président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale et co-rapporteur de la mission de contrôle sur l’application de l’état d’urgence, également porteur d’une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête relative à la participation de fonds français au financement de Daech, le député Jean-Frédéric Poisson, président de la mission d’information « portant sur les moyens dont bénéficie l’organisation terroriste Daech (État islamique) » dont l’Assemblée nationale a décidé la création le 1er décembre 2015, Notre sang vaut moins que leur pétrole (Le Rocher, 2016)...

ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 13 juillet 2016 RAPPORT D’INFORMATION FAIT en application de l’article 145 du Règlement AU NOM DE LA MISSION D’INFORMATION sur les moyens de Daech (1)

TOME I Président M. Jean-Frédéric POISSON Rapporteur M. Kader ARIF Députés La mission d’information sur les moyens de Daech est composée de : M. Kader Arif, M. François Asensi, M. Gérard Bapt, M. Xavier Breton, M. Guy-Michel Chauveau, M. Alain Claeys, M. Jean-Louis Destans, M. Olivier Falorni, M. Olivier Faure, M. Yves Fromion, M. Hervé Gaymard, M. Jean-Marc Germain, M. Claude Goasguen, Mme Geneviève Gosselin-Fleury, M. Meyer Habib, M. Benoît Hamon, M. Serge Janquin, M. Jean-François Lamour, Mme Sandrine Mazetier, M. Jean-Claude Mignon, M. Alain Moyne-Bressand, M. Jacques Myard, M. Jean-Claude Perez, M. Jean-Frédéric Poisson, M. Axel Poniatowski, M. Joaquim Pueyo, Mme Marie Récalde, M. Eduardo Rihan Cypel, M. François Rochebloine, M. François de Rugy. SOMMAIRE Pages INTRODUCTION 9 PREMIÈRE PARTIE : LA GENÈSE DU PHÉNOMÈNE DAECH

Académie de Géopolitique de Paris

La géostratégie de la Russie : Des dossiers à télécharger en PDF

Colloque International : le financement du terrorisme L’Académie de Géopolitique de Paris organise le 22 octobre 2016, de 14h à 19h à la Sorbonne un colloque international intitulé :

" L'oubli du paramètre géopolitique au Moyen-Orient : le cas du financement du terrorisme "

 

http://academiedegeopolitiquedeparis.com/

 

 

 

 

24/10/2016

Le plan diabolique du « Grand Israël » s’ensable en Syrie

 Le plan diabolique du « Grand Israël » s’ensable en Syrie, par Laurent Glauz