Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2015

ONU : Agenda 21, développement durable. Encore une nouvelle escroquerie dirigée contre les peuples !

Et encore une fois, ce sont les peuples qui seront endettés et réduits à l'esclavage éternellement, par et au profit les Banksters, du complexe militaro-industriel, des laboratoires pharmaceutiques, des multinationales, de Monsanto et de toute la clique mafieuse qui gouverne le monde !

Voilà de quoi ils entendent débattre à l'ONU et avec leur fumeuse propagande sur la COP21 organisée à Paris en décembre 2015 !

La Terre a besoin  d'être protégée de tous ces criminels, surtout, car le moment venu, elle secouera ses puces comme il se doit !

 

Qu'ils commencent par arrêter les guerres surtout avant de nous endormir avec leur soi-disant programme de sauvegarde de la Terre !

 

http://2.bp.blogspot.com/-kgakhF-kTiY/Vd7wZbMHFXI/AAAAAAAAVjw/sWQNLOyUGX8/s1600/image.jpg
 
 
 
 

headerf.gif

 

TABLE DES MATIERES
ACTION 21

1   PREAMBULE



SECTION I. DIMENSIONS SOCIALES ET ECONOMIQUES

2   COOPERATION INTERNATIONALE VISANT A ACCELERER UN DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT ET POLITIQUES NATIONALES CONNEXES INTRODUCTION DOMAINES D'ACTIVITE

2A.   Promouvoir un développement durable par le commerce

2B.  Le commerce et l'environnement au service l'un de l'autre

2C.  Fourniture d'apports financiers adéquats aux pays en développement

2D.  Promotion de politiques économiques favorables à un développement durable

3   LUTTE CONTRE LA PAUVRETE
DOMAINE D'ACTIVITE

3A.   Permettre aux pauvres d'avoir des moyens d'existence durables

4   MODIFICATION DES MODES DE CONSOMMATION
DOMAINES D'ACTIVITE
4A.   Examen des modes de production et de consommation insoutenables à terme

4B.   Elaboration de politiques et stratégies nationales propres à encourager la modification des modes de production et de consommation insoutenables à terme

5   DYNAMIQUE DEMOGRAPHIQUE ET DURABILITE
DOMAINES D'ACTIVITE

5A.   Développement et diffusion des connaissances concernant les tendances et facteurs démographiques et le développement durable

5B.   Formulation de politiques nationales intégrées en matière d'environnement et de développement, en tenant compte des tendances et des facteurs démographiques

5C.   Mise en oeuvre de programmes intégrés relatifs à l'environnement et au développement, au niveau local, en tenant compte des tendances et des facteurs démographiques

6   PROTECTION ET PROMOTION DE LA SANTE

INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE

6A.   Satisfaction des besoins en matière de soins de santé primaires, en particulier dans les zones rurales

6B.   Lutte contre les maladies transmissibles

6C.   Protection des groupes vulnérables

6D.   Santé des populations urbaines

6E.   Réduction des risques pour la santé dus à la pollution et aux menaces écologiques

7   PROMOTION D'UN MODELE VIABLE D'ETABLISSEMENTS HUMAINS
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE

7A.   Un logement adéquat pour tous

7B.   Pour une meilleure gestion des établissements humains

7C.   Promotion de la planification et de la gestion rationnelles de l'utilisation des sols

7D.   Pour une infrastructure environnementale intégrée : eau, assainissement, drainage et gestion des déchets solides

7E.   Pour une politique viable de l'énergie et des transports au service des établissements humains

7F.   Promotion de la planification et de la gestion des établissements humains dans les zones sujettes à des catastrophes naturelles

7G.   Promotion d'une production durable de l'industrie de la construction

7H.   Promotion de la valorisation des ressources humaines et de la mise en place de moyens de développement des établissements humains

8   INTEGRATION DU PROCESSUS DE PRISE DE DECISIONS SUR L'ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE

8A.   Intégration de l'environnement et du développement aux niveaux de l'élaboration des politiques, de la planification et de la gestion

8B.   Mise en place d'un cadre juridique et réglementaire efficace

8C.   Utilisation efficace d'instruments économiques et d'incitations, entre autres les incitations de marché

8D.   Mise en place de systèmes de comptabilité écologique et économique intégrée


SECTION II.   CONSERVATION ET GESTION DES RESSOURCES AUX FINS DU DEVELOPPEMENT

9   PROTECTION DE L'ATMOSPHERE
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
9A.   Moyens de dissiper les incertitudes : amélioration de la base scientifique nécessaire à la prise de décision

9B.   Promotion d'un développement durable

9C.   Prévention de l'appauvrissement de la couche d'ozone stratosphérique

9D.   Pollution atmosphérique transfrontière

10   CONCEPTION INTEGREE DE LA PLANIFICATION ET DE LA GESTION DES TERRES
INTRODUCTION
DOMAINE D'ACTIVITE
Conception intégrée de la planification et de la gestion des terres

11   LUTTE CONTRE LE DEBOISEMENT
DOMAINES D'ACTIVITE
11A.   Maintien des rôles et fonctions multiples de tous les types de forêts, terres forestières et surfaces boisées

11B.   Amélioration de la protection, de la gestion écologiquement viable et de la préservation de toutes les forêts, et verdissage des zones dégradées par des mesures de relèvement telles que la remise en état des forêts, le boisement et le reboisement

11C.   Promotion d'une utilisation et d'une évaluation efficaces visant à recouvrer la valeur intégrale des biens et services dus aux arbres, forêts et terres boisées

11D.   Création et/ou renforcement des capacités de planification, d'évaluation et de l'observation systématique des forêts, ainsi que des programmes, projets et activités connexes, y compris les échanges et procédés commerciaux

12   GESTION DES ECOSYSTEMES FRAGILES: LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION ET LA SECHERESSE
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
12A.   Renforcer les connaissances de base et développer des systèmes d'information et d'observation systématique pour les zones sujettes à la sécheresse et à la désertification, y compris les aspects économiques et sociaux de ces écosystèmes

12B.   Lutter contre la dégradation des sols, notamment en intensifiant les activités de conservation des sols, de boisement et de reboisement

12C.   Développer et renforcer des programmes de développement intégré pour l'éradication de la pauvreté et l'adoption de systèmes de subsistance différents dans les zones sujettes à la désertification

12D.   Elaborer des programmes de lutte contre la désertification et les intégrer aux programmes nationaux de développement et la planification écologique nationale

12E.   Etablir des plans d'ensemble de préparation à la sécheresse et de secours en cas de sécheresse, y compris des formules d'auto-assistance, pour les zones sujettes à la sécheresse et élaborer des programmes pour les réfugiés écologiques

12F.   Encourager et promouvoir la participation populaire et l'éducation écologique, l'accent étant mis sur la lutte contre la désertification et la gestion des conséquences de la sécheresse

13   GESTION DES ECOSYSTEMES FRAGILES: MISE EN VALEUR DURABLE DES MONTAGNES
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE

13A.   Acquisition et renforcement des connaissances sur l'écologie et le développement durable des écosystèmes de montagne

13B.   Promotion du développement intégré des bassins hydrographiques et de nouvelles sources de revenu

14   PROMOTION D'UN DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET RURAL DURABLE
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
14A.   Examen, planification et programmation intégrée des politiques agricoles, compte tenu du caractère multifonctionnel de l'agriculture et, en particulier, de son importance pour la sécurité alimentaire et un développement durable

14B.   Participation de la population et mise en valeur des ressources humaines pour une agriculture viable

14C.   Amélioration de la production et des systèmes d'exploitation

14D.   Utilisation des terres en agriculture : planification, information et éducation

14E.   Conservation et régénération des terres

14F.   Utilisation de l'eau pour une production vivrière et un développement rural durables

14G.   Conservation et utilisation rationnelle des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et pour une agriculture viable

14H.   Conservation et utilisation rationnelle des ressources zoogénétiques pour une agriculture viable

14I.   Gestion des ravageurs et lutte phytosanitaire intégrées en agriculture

14J.   Promotion de systèmes durables de phytotrophie pour accroître la production vivrière

14K. Diversification de l'énergie rurale pour améliorer la productivité

14L. Evaluation des effets sur les plantes et les animaux du rayonnement ultraviolet dû à l'appauvrissement de la couche d'ozone stratosphérique

15   PRESERVATION DE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE
INTRODUCTION
DOMAINE D'ACTIVITE
15A.   Préservation de la diversité biologique

16   GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES BIOTECHNIQUES
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
16A.   Accroître la disponibilité des cultures vivrières et fourragères et des matières premières renouvelables

16B.   Promotion de la santé

16C.   Améliorer la protection de l'environnement

16D.   Renforcer la sécurité et élaborer des mécanismes internationaux de coopération

16E.   Création de mécanismes permettant la mise au point et l'application écologiquement rationnelle des biotechniques

17   PROTECTION DES OCEANS ET DE TOUTES LES MERS - Y COMPRIS LES MERS FERMEES ET SEMI-FERMEES - ET DES COTIERES ET PROTECTION, UTILISATION RATIONNELLE ET MISE EN VALEUR DE LEURS RESSOURCES BIOLOGIQUES
DOMAINES D'ACTIVITE
17A.   Gestion intégrée et développement durable des zones côtières et marines, y compris de la zone économique exclusive

17B.   Protection du milieu marin

17C.   Utilisation durable et conservation des ressources biologiques marines en haute mer

17D.   Utilisation durable et conservation des ressources biologiques marines relevant de la juridiction nationale

17E.   Réponse aux incertitudes critiques relatives à la gestion du milieu marin et au changement climatique

17F.   Renforcement de la coopération et de la coordination internationales et régionales

17G.   Développement durable des petits pays insulaires

18   PROTECTION DES RESSOURCES EN EAU DOUCE ET DE LEUR QUALITE : APPLICATION D'APPROCHES INTEGREES DE LA MISE EN VALEUR, DE LA GESTION ET DE L'UTILISATION DES RESSOURCES EN EAU
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
18A.   Mise en valeur et gestion intégrées des ressources en

eau

18B.   L'évaluation des ressources en eau

18C.   Protection des ressources en eau, de la qualité de l'eau et

des écosystèmes aquatiques

18D.   L'approvisionnement en eau potable et l'assainissement

18E.   L'eau et le développement urbain durable

18F.   L'eau et la durabilité de la production alimentaire et du

développement rural

18G.   Impacts des changements climatiques sur les ressources hydriques

19   GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES SUBSTANCES CHIMIQUES TOXIQUES, Y COMPRIS LA PREVENTION DU TRAFIC INTERNATIONAL ILLICITE DES PRODUITS TOXIQUES ET DANGEREUX
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
19A.   Elargissement et accélération de l'évaluation internationale des risques chimiques

19B.   Harmonisation de la classification et de l'étiquetage des produits chimiques

19C.   Echange d'informations sur les produits chimiques toxiques et les risques chimiques

19D.   Mise en place de programmes de réduction des risques

19E.   Renforcement des moyens et du potentiel dont dispose chaque pays pour gérer les produits chimiques

19F.   Prévention du trafic international illicite de produits toxiques et dangereux

19G.   Renforcement de la coopération internationale s'appliquant à plusieurs domaines d'activité du programme

20   GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS DANGEREUX, Y COMPRIS LA PREVENTION DU TRAFIC INTERNATIONAL ILLICITE DE DECHETS DANGEREUX
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
20A.   Promouvoir la prévention et la minimisation des déchets dangereux

20B.   Promouvoir et renforcer les capacités institutionnelles en matière de gestion des déchets dangereux

20C.   Promouvoir et renforcer la coopération internationale dans la gestion des mouvements transfrontières de déchets dangereux

20D.   Prévenir le trafic international illicite de déchets dangereux

21   GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS SOLIDES ET QUESTIONS RELATIVES AUX EAUX USEES
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
21A.   Minimiser les déchets

21B.   Maximaliser la réutilisation et le recyclage écologiquement rationnels des déchets

21C.   Promouvoir l'élimination et le traitement écologiquement rationnels

des déchets

21D.   Etendre les services en matière de déchets

22   GESTION SURE ET ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS RADIOACTIFS
DOMAINE D'ACTIVITE
22A.   Promouvoir la gestion sûre et écologiquement rationnelle des déchets radioactifs


SECTION III. RENFORCEMENT DU ROLE DES PRINCIPAUX GROUPES

23   PREAMBULE

24   ACTION MONDIALE EN FAVEUR DE LA PARTICIPATION DES FEMMES A UN DEVELOPPEMENT DURABLE ET EQUITABLE
DOMAINE D'ACTIVITE

25   ROLE DES ENFANTS ET DES JEUNES DANS LA PROMOTION D'UN DEVELOPPEMENT DURABLE
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
25A.   Renforcement du rôle de la jeunesse et participation active des jeunes à la protection de l'environnement et à la promotion du développement économique et social

25B.   Rôle des enfants dans la promotion d'un développement durable

26   RECONNAISSANCE ET RENFORCEMENT DU ROLE DES POPULATIONS AUTOCHTONES ET DE LEURS COMMUNAUTES
DOMAINE D'ACTIVITE

27   RENFORCEMENT DU ROLE DES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES : PARTENAIRES POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE
DOMAINE D'ACTIVITE

28   INITIATIVES DES COLLECTIVITES LOCALES A L'APPUI D'ACTION 21
DOMAINE D'ACTIVITE

29   RENFORCEMENT DU ROLE DES TRAVAILLEURS ET DE LEURS SYNDICATS
DOMAINE D'ACTIVITE

30   RENFORCEMENT DU ROLE DU COMMERCE ET DE L'INDUSTRIE INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
30A.   Promouvoir une production moins polluante

30B.   Encourager l'initiative des entrepreneurs

31   COMMUNAUTE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
31A.   Amélioration de la communication et de la coopération entre la communauté scientifique et technique, les décideurs et le public

31B.   Promotion des codes de pratique et des lignes directrices relatifs à la science et à la technique

32   RENFORCEMENT DU ROLE DES AGRICULTEURS
INTRODUCTION
DOMAINE D'ACTIVITE


SECTION IV. MOYENS D'EXECUTION

33   RESSOURCES ET MECANISMES FINANCIERS
INTRODUCTION
PRINCIPES D'ACTION

34   TRANSFERT DE TECHNIQUES ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLES, COOPERATION ET CREATION DE CAPACITES
INTRODUCTION

35   LA SCIENCE AU SERVICE D'UN DEVELOPPEMENT DURABLE
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
35A.   Renforcer la base scientifique d'une gestion durable

35B.   Promouvoir l'intelligence des questions scientifiques

35C.   Améliorer l'évaluation scientifique à long terme

35D.   Renforcer les capacités scientifiques

36   PROMOTION DE L'EDUCATION, DE LA SENSIBILISATION DU PUBLIC ET DE LA FORMATION
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
36A.   Réorienter l'éducation vers un développement durable

36B.   Sensibilisation du public

36C.   Promouvoir la formation

37   MECANISMES NATIONAUX ET COOPERATION INTERNATIONALE POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT
DOMAINE D'ACTIVITE

38   ARRANGEMENTS INSTITUTIONNELS INTERNATIONAUX
STRUCTURE INSTITUTIONNELLE
38A.   Assemblée générale

38B.   Conseil économique et social

38C.   Commission du développement durable

38D.   Le Secrétaire général

38E.   Mécanisme de coordination interinstitutions de haut niveau

38F.   Organe consultatif de haut niveau

38G.   Structure administrative d'appui

38H.   Organes, programmes et organismes des Nations Unies

38I.   Coopération et exécution aux échelons régional et sous-régional

38J.   Exécution à l'échelon national

38K.   Coopération entre les organismes des Nations Unies et les institutions financières internationales

38L.   Organisations non gouvernementales

39   INSTRUMENTS ET MECANISMES JURIDIQUES INTERNATIONAUX
39A.   Examen, évaluation et domaines d'action du droit international pour un développement durable

39B.   Mécanismes d'application

39C.   Participation effective à l'élaboration d'instruments juridiques internationaux

39D.   Différends dans le domaine du développement durable

40   L'INFORMATION POUR LA PRISE DE DECISIONS
INTRODUCTION
DOMAINES D'ACTIVITE
40A.   Elimination du fossé de l'information

40B.   Amélioration de la disponibilité de l'information

 

 

18/08/2015

Le Messie attendu par les juifs serait arrivé à Jérusalem, le 28 janvier 2011 !

On a dû louper un épisode à l'histoire de la cabale !

 

On ne voit aucun effet positif sur le monde depuis l'arrivée du Messie à Jérusalem, si cette information est exacte parce qu'ils semblent attendre leur Messie, l'Antichrist pour les chrétiens et le Djallal pour les Musulmans : Le Messie d'Israël (Antichrist/Dajjal) annoncé pour 2015

 

Mais en recherchant sur le net la signification de RayEl paru dans un article sur le net, voici ce que nous trouvons sur le site de : http://www.ra-el.org/ avec une vidéo de FOX NEWS assez explicite quand même qui met en relation l'ONU !

 

Pas étonnant qu'ils essaient de s'accaparer la Grand Mosquée d'Al Asqa à Jérusalem pour y reconstruire leur 3ème Temple !

 

* - Jérusalem : l'Esplanade des mosquées épicentre de toutes les tensions

* - Palestine occupée : la reconstruction du Troisième Temple est en route

* - Politique de Judaïsation et d'expulsion à Jerusalem: Al Aqsa en danger

* - Israël prévoit de confisquer d'importantes surfaces de terres à Qods

 
 

LE MESSIE EST ARRIVÉ

 

LE MESSIE EST ARRIVÉ


28 janvier 2011

Le monde a été témoin de l'arrivée du Messie à Jérusalem,
exactement où et comment les Saintes Ecritures prédisent.

 

THE MESSIAH'S ARRIVAL IN JERUSALEM!


Quand le Christ est monté au ciel il y a 2000 ans, il était à cet endroit, et les anges ont assuré les témoins qu'il reviendrait de la même façon.

Actes 01:11 Et ils disent à eux, "les hommes de Galilée, pourquoi restez-vous et en regardant dans le ciel? Ce Yeshua, qui a été enlevé d'avec vous dans le ciel viendra de cette façon, comme quand vous l'avez vu aller au ciel. "

Matthieu 24:27  Car comme l'éclair sort de l'orient et apparaît jusqu'à l'occident , il en sera l'avènement du Fils de l'homme.

Lorsque son Saint-Esprit descendit des nuages ​​dans le Moyen-Orient (Jérusalem), il est entré dans notre royaume avec un flash comme un éclair, et instantanément a voyagé à l'Ouest (Amérique du Nord), à rejoindre avec le Fils de l'homme, Rayel.

La prophétie est accomplie !

Il est votre Roi et votre Seigneur, et celui prophétisé par tous les grandes religions pour juger le peuple, et amener une nouvelle et éternelle royaume.

Au cours de la dernière année, nous avons fourni la preuve absolue de cette réclamation, fournir la documentation de notre poursuivre l'accomplissement de la prophétie de Lord, à partir de sources de grands médias, ainsi que l'Écriture ancienne.

Etudier ce site très soigneusement, de sorte que vous pouvez être prêt pour ce qui est à venir.


 

DOCUMENTATION VIDÉOS    FOIRE AUX QUESTIONS    AUTRES TITRES

Dîme / Dons / HOMMAGES

 CONTACT


Daniel 12: 4 "Mais vous, Daniel, fermer et sceller les paroles du livre jusqu'au temps de la fin."


CODES BIBLE / TORAH DÉCOUVERT




LA CONGRÉGATION INTERNATIONALE DE LORD Rayel




ONU BRIEFING DIPLOMATIQUE VIDEO







Un appel au sacerdoce


Un appel à tous CHEVALIERS ET ceux qui ont reçu les ordres sacrés


http://www.ra-el.org/

 

 

UNICEF CHILI : Bienvenue dans le monde des reptiliens !

Allez préparons-nous, à ce qu'en septembre 2015, à partir du siège de l'ONU en présence du Pape et d'OBAMA, on nous présente les reptiliens comme l'unique race alliée de l'Humanité, comme dans le "film V" pour officialiser leur présence et leur permettre officiellement de continuer à nous bouffer et à nous détruire, et pour nous instaurer leur unique religion mondiale qui est la base même du Nouvel Ordre Mondial !

Il ne manquera plus qu'à nous balancer le Projet holographique Blue Beam pour tromper les croyants et les naïfs, et le tour sera joué  !

 

Autant leur montrer la porte de sortie tout de suite !

 


 

Un message publicitaire bizarre diffusé au Chili par l'UNICEF

 

lundi 17 août 2015

 

C'est celui qui a été diffusé au Chili par l'UNICEF.

L'UNICEF (Fonds des Nations-Unies pour l'enfance) est une agence de l'ONU "consacrée à l'amélioration et à la promotion de la condition des enfants dans les pays en voie de développement."

La branche chilienne a récemment posté une vidéo sur leur page Facebook, mystérieusement intitulée "Rencontrer quelqu'un de différent est une grande opportunité pour vivre des expériences signifiantes. Disons oui à l'intégration !"


Bien que le message de la vidéo ait de la valeur (acceptation universelle et amour pour tous), on ne peut s'empêcher de se demander ce qu'ils essaient vraiment de nous dire en montrant un enfant qui ressemble à un alien.

Une allusion qui n'est pas sans rappeler le film ET de Spielberg...

Vidéo :

UNICEF Marciano

 

 

14/08/2015

Attention, Armes biologiques en préparation ! Onu: le monde doit se préparer à de nouvelles épidémies.

Allez, quand ils sentent qu'ils perdent du terrain et  que les peuples se réveillent contre leurs crimes, qu'ils risquent d'être dépassés par les révoltes des peuples, il faut bien qu'ils commencent à fabriquer quelques nouveaux virus dans les laboratoires militaires pour les disperser dans la nature ou les inoculer par le biais des vaccins qui ne sont ni plus ni moins que des armes biologiques dirigées à l'encontre des populations innocentes

En 2009 après avoir vu les résultats du LHC qui avait réussi à faire un voyage vers le futur pour voir l'homme évoluer et se doter de nouveaux dons et talents en développant ses capacités neurologiques et spirituelles qu'il n'arriverait à maîtriser tout en risquant de semer le chaos sur la planète, ils nous avaient inventé le virus imaginaire de la GrippeA/H1N1 pour nous inoculer des plasmides qui risquaient de bloquer notre ADN et notre développement neurologique et spirituel !

 

 

N'oublions pas que depuis mars 2015, le LHC a repris du service, et allons savoir ce qu'ils recherchent ? Si l'homme a encore évolué ou pas ? Si ce n'est qu'ils ne le savent déjà depuis avant 2009  !

 

Onu: le monde doit se préparer à de nouvelles épidémies

Ebola
9:46 13.08.2015(mis à jour 20:06 13.08.2015)

 

Dans le futur, l'humanité doit s'attendre à de nouvelles épidémies inattendues, similaires à celle d'Ebola, a déclaré le Dr David Nabarro, responsable de la lutte contre Ebola pour l'ONU.

Une telle menace exige que la société apprenne à réagir plus vite et de manière plus effective à de tels virus afin de les combattre, ou de mieux anticiper. Une déclaration du Dr David Nabarro faite pendant la dernière session du Conseil de Sécurité de l'Onu.

"Les années qui viennent nous apporteront de nouvelles vagues imprévues de maladies. Ce que nous ignorons, c'est où, quand et comment elles nous attaqueront," a-t-il affirmé.

D'après lui, la sécurité de la société dépend largement de notre capacité à prévoir une épidémie et à y réagir rapidement, de contenir son caractère exponentiel et d'éviter des souffrances humaines.

M.Nabarro insiste sur le fait que le seul moyen de se préparer aux attaques épidémiques à venir est de coordonner les efforts et de se focaliser sur la prévention et la réaction rapide des maladies.

Le virus d'Ebola a infecté 27.748 personnes et causé la mort de 11.279 d'entre elles depuis l'an dernier en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Ensuite, de nouveaux cas ont été enregistrés en Italie, en Espagne, aux USA, au Royaume-Uni, au Sénégal et au Mali.

 

17/04/2015

L’empire invisible : qu’est-ce que le Nouvel Ordre Mondial ?

Tout n'est pas exact mais cela donne une bonne idée quand même !

Jason Bermas, réalisateur du film « L’empire invisible », analyse l’évolution des Etats-Unis, pays qui transite peu à peu d’une démocratie républicaine à un empire autoritaire, voire même totalitaire, sous le contrôle total d’une « oligarchie financière mondialisée ». Le CFR, le Groupe Bilderberg, la Commission Trilatérale, Obama, Bush, JFK, Roosevelt, Gordon Brown, Barroso, Kissinger, Brezinski, Sarkozy et bien plus encore, sont évoqués durant ce documentaire.

Jason Bermas se base sur l’histoire, le discours et les actes de ces hommes affamés de pouvoir qui semblent n’avoir aucun scrupule, ni aucune limite pour forger le monde selon leurs visions et celles des élites. Il est évident qu’aucunes chaînes de télévision telles que TF1, CANAL+, M6, n’aborderont ce point de vue pourtant fondamental pour comprendre le système dans le lequel nous nous noyons.


L’empire invisible démontre sans aucun doute possible, la façon dont les élites ont ouvertement conspiré, pour insidieusement modeler le monde à leur convenance via d’influents groupes tel que le CFR, l’Organisation des Nations Unies, la Commission Trilatérale, et le groupe Bilderberg.


L’empire invisible dévoile plusieurs aberrations et manipulations au niveau étatique dans un but d’asservissement de la population mondiale telles que : la gestion des finances, la drogue, le terrorisme sous fausse bannière, les escroqueries bancaires, les assassinats commandités, l’hostilité totale à la notion de vraie liberté, le mouvement écologiste bidon qui est entraîné par la fraude du réchauffement climatique, les populations micropucées, les réseaux de prostitution dirigés par et pour l’élite, les pratiques occultes, etc.

L’empire invisible est plus qu’un film, il est l’aboutissement de nombreuses années de recherche par Jason Bermas sur le fonctionnement interne de cette mise en place du nouvel ordre mondial à travers de nombreuses déclarations et révélations publiques faites par ses sombres promoteurs. Invisible Empire dévoile l’ordre de ce programme de contrôle du monde.