Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2017

Un seul individu conscient est plus dangereux pour le pouvoir que n’importe quelle autre menace!

 

 

Un seul individu conscient est plus dangereux pour le pouvoir que n’importe quelle autre menace!

Macron-état-durgence-768x432.jpg

C’est pourquoi, tout individu conscient qui s’informe et qui sait de quoi il parle, faisant preuve d’esprit critique, s’abstenant de relayer la manipulation exécrable pratiquée à grande échelle par les medias de masse au service d’un système de pouvoir verrouillé à tous les niveaux, se voit et se verra répétitivement accusé de « complotisme » par les benêts du journalisme fanatique.

Pour faire taire ces « maudits complotistes » qui empêchent le Pouvoir de dire et de faire ce qu’il veut, même après toutes les mesures liberticides qui n’en finissent plus, tous les moyens sont « bons » pour casser, détruire, étouffer, bâillonner, discréditer, anéantir la résistance à la dictature pure et dure dans laquelle nous nous trouvons désormais en Europe et maintenant en France avec les mesures anti constitutionnelles Macron qui arrivent !

Une multitude d’indices ; on devrait dire les monceaux d’éléments objectifs déversés sur la table de l’ONU, démontrent sans contestation possible, le mensonge de la propagande odieuse qui a été menée contre la Syrie et maintenant contre l’Iran, au service exclusif des intérêts d’Israël et de son complice cherchant quant à lui à maintenir son indiscutable hégémonie sur le monde avec le contrôle autocentré des ressources énergétiques de la Planète, bien décidé qu’il est de se moquer éperdument des accords de la COP21…

Les Nations Unies et leurs agences font, en ce moment même, l’objet de menaces et d’un « chantage » financier sans précédent de la part de l’administration Trump, pour les empêcher de dénoncer les violations israéliennes des droits de l’homme et bloquer les opérations de boycottes de nombreux pays contre Israël, le complice privilégié du Moyen Orient. Si nos Etats sont pris en otage par le terrorisme Israélo-étasunien, il est juste et bon de se rappeler que chacun, à la place qui est la sienne, peut continuer et intensifier son boycotte de tous les produits venant d’Israël.

L’armée mercenaire des USA, je veux dire Daech, les criminels djihadistes égorgeurs d’enfants, ont donc récemment reçu l’ordre, par les Etats-Unis d’Amérique, « l’axe du bien » d’aller égorger les enfants en Iran et aussi aux Philippines, étant donné que « le moment est venu, disait récemment un haut dirigeant Israélien, de faire exécuter Bachar el-Assad », puisque les égorgements d’enfants syriens n’ont pas donné le résultat escompté !

Les « complotistes » ont réussi à faire capoter la supercherie de la guerre par « proxy », organisée par la CIA, l’OTAN et tous leurs complices. Trop de gens ont appris, jour après jour, que le crime organisé, l’utilisation du gaz sarin et autres horreurs déchaînées contre le peuple Syrien, ami de son président, provenait des terroristes djihadistes au service d’Israël et des USA ainsi que de leurs complices les monarchies obscurantistes du Golfe, la France vassalisée de Hollande, Fabius et autres criminels relevant du TPI, (Je rappelle que cette affirmation est cautionnée par la citation des paroles de ces acteurs eux-mêmes, publiées dans les medias. Cf., les sources dans « Le djihad et le management de la terreur », JYJézéquel, éditions Vérone, 2017, 445 pages) ainsi que la Grande Bretagne, cette toujours « perfide Albion », et sans oublier celle que je ne peux pas appeler autrement que la « traînée » de l’UE !

Cette guerre par proxy (concept inventé par Zbigniew Brzeziński), poursuit son œuvre de destruction de tout ce qui n’est pas soumis à la dictature impériale et néo-colonialiste des USA, avec l’aide de ses mêmes complices qui continuent de nous mentir ouvertement en nous répétant qu’ils sont une « coalition luttant contre le terrorisme et l’EIIL », alors que chacun sait pertinemment que les USA encadrent, arment et protègent les bataillons de criminels djihadistes à leur service ! Selon les observateurs Russes sur le terrain, la « coalition dirigée par les USA » vient, de bombarder une énième fois l’armée gouvernementale syrienne pour permettre à Daech de sortir tranquillement de Raqqa, dans le but de redéployer ses djihadistes sur les Provinces où opèrent les troupes gouvernementales syriennes !

Daech est une armée mercenaire américaine qui obéit aux ordres des experts militaires US et se trouve continuellement protégée par eux. La seule lutte que mène cette « coalition dirigée par les USA», c’est une opposition armée explicite à l’avancée des troupes gouvernementales syriennes vers le nord-Est du pays… Les troubles actuels avec l’ancien allié Turc proviennent d’ailleurs de cette réalité qui a poussé les USA a faire alliance avec les Kurdes du Kurdistan irakien qui soutiennent Daech, (contrairement aux Kurdes du PKK), pour la simple raison que son chef Barzani, président de cette région, est aussi un agent du MOSSAD israélien depuis 1950 !

Une des confusions qui règnent dans les esprits par la désinformation facile, compte tenu de cet imbroglio innommable, provient du fait qu’il y ait des Kurdes qui luttent contre Daech et d’autres qui luttent avec Daech ! Les Kurdes qui luttent avec Daech sont évidemment ceux-là que les USA soutiennent alors qu’ils sont pires que Daech pour les Turcs !

Les USA sont donc les premiers et principaux responsables des massacres de la population syrienne ; massacres qui peuvent continuer grâce à ce « jeu de cache-cache » exécrable, motivé par leur politique impérialiste et pro israélienne. Tout cela ne peut que se terminer par une confrontation directe avec la Russie qui mettra évidemment un point final à ce délire criminel des Etats-Unis d’Amérique ayant entraîné dans sa pathologie fasciste les demeurés du continent européen qui paieront la note à leur place par des millions de morts et la ruine assurée qui se devine déjà, du moins au regard de ceux qui ont encore une conscience en alerte !

On en arrive donc à ce point crucial d’une observation lucide de la situation présente.

L’état d’urgence a été instauré par le gouvernement Valls le 14 novembre 2015 suite à l’attentat du Bataclan, perpétré par les « éléments dormants » de Daech. « Prolongé systématiquement depuis cette date, il permet en particulier au préfet, sans aucun contrôle du juge, de procéder à des perquisitions, d’assigner à résidence mais aussi de fermer des sites Internet, d’interdire des manifestations, de dissoudre des associations… Bref toute la panoplie de la parfaite petite dictature digne de la Corée du Nord », écrivait Philippe Alain dans son blog le vendredi 9 juin 2017.

Pourquoi Macron veut-il faire passer les prérogatives de « l’état d’urgence » dans le droit commun ?

Parce qu’il sait qu’un seul individu conscient est plus dangereux pour son pouvoir que n’importe quelle autre menace! Parce que le peuple Français est un peuple frondeur et qui ne manquera pas de se lever pour la contestation du plan que les USA mettent minutieusement en place sur le sol européen. Macron, admirateur des USA et agent inconditionnel de la Haute Finance, catapulté en quelques jours président de la République Française, grâce à la puissance absolue du Pouvoir financier qui dirige cette croisade de « l’axe du bien » contre « l’axe du mal », a reçu l’ordre, implicite ou explicite, peu importe, de tenir ses ouailles tranquilles.

Il organise donc un régime dictatorial dans lequel les citoyens Français ont perdu toutes les libertés acquises de longue lutte depuis la Révolution Française de 1789 ! C’est l’Etat fasciste par excellence, un Gouvernement de Vichy revenu célébrer le confort de l’autoritarisme en faisant à nouveau honneur au fascisme et à son « ordre absolu »…

Ce qui s’organise donc sous nos yeux, c’est la répression fasciste de tous les peuples récalcitrants européens !

La militarisation intensive de l’Union Européenne, et le passage dans le droit commun, des mesures d’exception de « l’état d’urgence » en France, annoncent très clairement le régime fasciste dans lequel l’Union Européenne tout entière est passée.

Aucune contestation ne sera désormais possible ; les manifestations seront interdites, « illégales », donc sévèrement punies par de la prison et autres moyens dissuasifs en cas de non soumission à la loi, comme leur répression à balles réelles (cette éventualité était écrite noir sur blanc dans le projet de Constitution Européenne, projet rejeté par la France en 2005)… Tout comportement « jugé comme non conventionnel », selon l’expression même de la loi Valls contre le « terrorisme », ne sera plus précisément « jugé » par un juge, mais par la simple supposition d’un préfet ou d’un policier ou d’une personne en mal de vengeance ! Personne ne sait ce que doit être un « comportement conventionnel » : il y a donc de la marge et une totale « liberté » pour la coercition ! Il ne serait même pas étonnant qu’on rétablisse la torture. Je ne vois pas pourquoi il faudrait, dans cette logique, s’arrêter à mi-chemin ? D’ailleurs il y a bien des manières de torturer efficacement quelqu’un : par exemple, en le marginalisant et en le privant de tous ses droits fondamentaux !

Le programme qui anime les actions de celui qui a été nommé président de la République Française en mai 2017, est l’organisation de la répression fasciste de la France, inclus dans le plan plus vaste de la répression fasciste de l’Union Européenne et de ses peuples récalcitrants.

Etant donné que nous avons été libérés en 1945 de l’occupation des fascistes Nazis, par la résistance exceptionnelle de la Russie ayant payé, pour notre libération, le prix de plus de 20 millions de vies russes, il était logique que la nouvelle occupation des fascistes ultra libéraux soutenue par son bras armé de l’OTAN, s’attaque à la Russie qui reste une écharde dans le pied de la prétention dominatrice de l’empire tout dévoué à la cause du profit pour le profit du monothéisme financier faisant la loi !

Il faudra sans doute que nous réorganisions la résistance dans les Vercors de la société française et aussi les escadrons 2/30 des « Normandie Niemen » aux côtés des Russes pour chasser d’Europe les armées du quatrième Reich, préparant en ce moment même les nouveaux massacres de nos peuples…

Jean-Yves Jézéquel

 

 

Source de la photo : https://francais.rt.com/france/38810-macron-veut-prolonge...

Petite banniere 400x50

 

10:21 | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

10/05/2017

Le plan du Pentagone pour l’Europe. Préparez-vous à la guerre nucléaire contre la Russie et la Chine !

Le résultat de l'élection truquée en faveur de Macron/Rothschild !
 
En prévision de ce qui se prépare depuis 60 ans avec la création de l'Union Européenne Nazie et notamment depuis l'année 2014 contre la Russie et le coup d'état fomenté par la caste contre l'Ukraine et pour finir avec l'élection truquée en France, visant à mettre en place MACRON/ROTHSCHILD, nous allons droit vers le mur et le 4ème REICH et surtout vers une guerre nucléaire contre la Russie et la Chine ! 
 
Dans cet objectif, nous vous recommandons de vous préparer, de quitter les grandes villes pour vous retirer à la campagne pour pouvoir vous nourrir, de vous rassembler en famille ou entre amis, de faire des provisions et de planter si vous le pouviez, votre potager pour être autonomes sur le plan alimentaire, et de prévoir quelques produits de soins en cas de blessures ou d'intoxication !
 
Dépêchez-vous, car il est déjà trop tard ! 
 
 
 
« L’ART DE LA GUERRE »
 
| ROME (ITALIE)
 
JPEG - 37.4 ko

En préparation de la visite du président Donald Trump en Europe —le 24 mai à Rome, le 25 au Sommet de l’Otan de Bruxelles, les 26-27 au G7 de Taormina— le Pentagone a présenté son plan stratégique pour le « théâtre européen ». Il l’a fait par la voix du général Curtis Scaparrotti qui, étant à la tête du Commandement européen des États-Unis, est automatiquement à la tête de l’Otan avec la charge de Commandant suprême allié en Europe. Au Sénat des États-Unis, le 2 mai, le général rappelle que « le théâtre européen reste d’une importance cruciale pour nos intérêts nationaux » et que « l’Otan nous donne un avantage unique sur nos adversaires ». Cet avantage se trouve cependant à présent mis en danger par « une Russie résurgente, qui essaie de miner l’ordre international sous conduite occidentale et de se réaffirmer comme puissance mondiale ».

Le Commandant suprême appelle les alliés européens à serrer les rangs autour des États-Unis pour défendre par tous les moyens l’ « ordre international » —celui qui est fondé sur la suprématie économique, politique et militaire de l’Occident— mis en péril par l’émergence de nouveaux sujets étatiques et sociaux.

Il concentre le feu sur la Russie, en l’accusant d’ « activités malignes et actions militaires contre l’Ukraine » (juste au troisième anniversaire du massacre de dizaines de Russes perpétré à Odessa le 2 mai 2014 par des néo-nazis ukrainiens sous direction des USA et de l’Otan). Mais la « menace » ne provient pas que de la Russie : les États-Unis —déclare l’amiral Harris, chef du Commandement Pacifique— sont défiés dans cette région simultanément par « une Chine agressive et une Russie revancharde ».

En réponse à ces défis, annonce Scaparrotti, le Commandement européen des États-Unis « est en train de revenir à son rôle historique de combat, en adaptant ses plans aux menaces que nous avons face à nous ». Il demande donc au Congrès d’augmenter les fonds pour la « European Reassurance Initiative », l’opération lancée par les USA en 2014 officiellement pour « rassurer » les alliés Otan et partenaires européens, pour laquelle 3,4 milliards de dollars ont été attribués en 2017. « De significatifs investissements sont nécessaires —souligne le général— pour augmenter dans toute l’Europe notre présence avancée, le pré-positionnement de matériels militaires, les exercices pour la préparation aux conflits ».

Le plan est clair et il est déjà en acte : transformer l’Europe en première ligne de la confrontation avec la Russie. C’est ce que confirme l’annonce, faite le 4 mai, que l’Armée US en Europe a constitué un nouveau quartier général à Poznan, en Pologne, pour commander les plus de 6 000 GI’s basés en Pologne, Estonie, Lettonie, Lituanie, Allemagne, Slovaquie, Hongrie, Roumanie et Bulgarie, dans le but de « renforcer le flanc oriental de l’Otan comme dissuasion envers la Russie ».

Au déploiement sur le flanc oriental —comprenant forces blindées, chasseurs-bombardiers, navires de guerre et unités de missiles y compris nucléaires— participent les puissances européennes de l’Otan, comme le démontre l’envoi de troupes françaises et de chars d’assaut britanniques en Estonie.

Et l’armée européenne ? Lors de la rencontre avec les ministres de la Défense de l’Union européenne, le 27 avril à Malte, le secrétaire général de l’Otan Stoltenberg n’a laissé aucun doute : « Il a été clairement convenu par l’Union européenne que son objectif n’est pas de constituer une nouvelle armée européenne ou des structures de commandement en compétition avec celles de l’Otan, mais quelque chose qui soit complémentaire à ce que fait l’Otan ».

Le bâton de commandement reste donc solidement dans les mains du Commandant suprême allié en Europe, un général états-unien nommé par le président des États-Unis.

Traduction
Marie-Ange Patrizio

Source
Il Manifesto (Italie)

 

 

Kadima ! En Marche ! Préparez-vous à l'instauration de la dictature mondiale et du Nouvel Ordre Mondial Sataniste !

 

Kadima ! En Marche ! par Thierry Meyssan

Après avoir successivement élu à la présidence de la République un agent de la CIA et un employé des émirs du Golfe, les Français se sont fait escroquer une troisième fois, par un produit israélien. Ils croient avoir éloigné le spectre du fascisme en votant pour un candidat soutenu par l’Otan, les Rothschild, toutes les sociétés du CAC40 et la presse unanime. Loin de mesurer leur erreur, ils sont encore sous hypnose et ne devraient pas se réveiller avant la fin des élections législatives.

 

Dès sa victoire annoncée, le président démocratiquement élu Emmanuel Macron instaure une distance entre lui et le peuple. Refusant tout bain de foule, il traverse longuement, seul, la cour du Louvre où ses supporters se sont rassemblés.

 

L’équipe du président français élu, Emmanuel Macron, est parvenue à placer les Français sous hypnose. Elle a fait élire son poulain avec deux-tiers des suffrages exprimés ; un jeune homme de 39 ans seulement, dont le parti a été créé sur Internet, il y a tout juste un an, et qui ne s’était jusque là jamais présenté à la moindre élection.

Steele & Holt

Ce tour de force a été réalisé par l’équipe de Steele & Holt, une mystérieuse société, dont le nom fait référence au feuilleton télévisé Remington Steele, une histoire policière où la directrice d’une agence de détectives demande à un voleur (Pierce Brosnan) de jouer le rôle de son patron pour lui servir de couverture.

Ne cherchez pas qui se cache derrière ce cabinet. Vous ne trouverez rien. Sinon que ses deux principaux clients sont AXA et la famille Rothschild. Qu’Emmanuel Macron ait travaillé pour les Rothschild, tout le monde le sait, qu’ils aient organisé son parti, c’est un secret bien gardé. Quant à l’assureur AXA, il est présidé par Henri de La Croix cinquième duc de Castries, par ailleurs président du think tank de l’Otan (le groupe de Bilderberg), de l’Institut du Bosphore (le think tank de la Turquie) et, en France, de l’Institut Montaigne (un think tank de droite).

Henry Kissinger avait d’ailleurs invité Macron à la réunion annuelle du Bilderberg, en 2014, aux côtés de François Baroin et de Christine Lagarde.

L’Institut du Bosphore a permis d’identifier et de corrompre diverses personnalités de droite et de gauche qui ont apporté leur soutien à Macron.

C’est dans les locaux de l’Institut Montaigne que se sont tenues les premières réunions du nouveau parti, dont le siège social a été déclaré à l’adresse personnelle du directeur de l’Institut.

Kadima !

Le nom du nouveau parti, En Marche !, a été choisi pour avoir les mêmes initiales que son candidat. Sinon, il se serait appelé En Avant !. En hébreu : Kadima !. Lorsqu’on avait fait remarquer au vieux général Ariel Sharon que le nom de son nouveau parti évoquait le journal de Mussolini (Avanti !), il répliqua que pas du tout. En Avant ! était l’ordre qu’il donna lors de chacune de ses équipées solitaires, par exemple lorsqu’il envahit Beyrouth contre l’avis de son état-major militaire.

Kadima ! et En Marche ! sont des partis centristes rassemblant des personnalités de droite et de gauche —c’est bien connu, Ariel Sharon était un « centriste »—. Il avait créé son parti pour rompre avec Benjamin Netanyahu : Sharon était un colonialiste qui souhaitait créer un État palestinien sur le modèle des Bantoustans sud-africains. L’apartheid était, selon lui, le seul moyen de préserver Israël. Au contraire, Netanyahu est un talmudiste. Il se refuse à admettre l’idée de partager la Palestine avec des goyim. Pour lui, il faut les expulser à défaut de pouvoir les exterminer.

On apprendra sûrement par la suite pourquoi Macron voulait rompre avec le Premier ministre socialiste, Manuel Valls. Il suffit d’observer pour le moment l’insistance avec laquelle celui-ci tente de rejoindre En Marche ! et la désinvolture avec laquelle Macron le repousse pour observer qu’il existe un grave conflit entre eux.

Le fascisme en marche

Pour lancer Macron, Steele & Holt —c’est-à-dire l’Otan et les Rothschild— s’est appuyé sur les anciens réseaux pro-US de la Fondation Saint-Simon. Ensemble, ils ont mis en scène le « péril Le Pen », de sorte que beaucoup d’électeurs intimement opposés à Macron ont cependant voté pour lui de peur d’une possible victoire de la « bête immonde ». N’ayant pas grand-chose à reprocher à Marine Le Pen, ils l’ont accusée des crimes de son père et de bien d’autres encore.

Cette manipulation atteste que, dans la « société du spectacle », la forme est plus importante que le fond. Quelles sont en effet les caractéristiques du fascisme ? La fin de la lutte des classes grâce au corporatisme qui réunit patrons et ouvriers dans les mêmes organisations, la fin de la dialectique droite-gauche grâce à un parti unique, et par voie de conséquence, la fin de toute opposition par l’usage de la force.

Alors que la première de ces trois caractéristiques aurait pu être appliquée à la vision de Jean-Marie Le Pen, aucune ne peut l’être à celle de sa fille, tandis que les deux premières peuvent l’être à celle d’Emmanuel Macron. Il est soutenu par tous les grands patrons du CAC40 aussi bien que par la CGT. Il ne remet pas en question la capacité des partis de droite et de gauche à défendre les valeurs dont ils se réclament, mais appelle les leaders de ces partis à le rejoindre dans le sien pour défendre leurs intérêts communs. À n’en pas douter, si les élections législatives se passent comme Macron l’espère, la destruction de l’opposition débutera. Au demeurant, l’unanimisme de la presse écrite aux côtés du candidat Macron et la campagne contre les sites internet contestataires donnent un avant goût de ce qui se prépare.

L’Histoire se répète : en 1940, les Français soutinrent Philippe Pétain pour se préserver du nazisme, mais c’est Pétain qui installa le fascisme. En 2017, ils ont voté Macron pour se protéger du fascisme et c’est lui qui l’instaurera.

Une campagne parasitée

Il est vrai que certains électeurs ont été perturbés à la fois par la personnalité inhabituelle des candidats et par l’usage par un camp de méthodes de propagande jamais utilisées en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

À l’âge de 15 ans, Emmanuel Macron a eu une relation sexuelle avec son professeur de théâtre de 23 ans son aînée, il n’a pas tardé à vivre avec elle, et l’a épousée 15 ans plus tard. Marine Le Pen a hérité de son père de la présidence de son parti qu’elle a d’abord nettoyé, puis dont elle l’a exclu. En termes psychanalytiques, le premier a donc épousé sa mère, tandis que la seconde a tué son père.

Surtout, l’équipe d’Emmanuel Macron n’a pas hésité à accuser ses rivaux des pires trahisons, sans aucune logique, sûre que les quotidiens régionaux et nationaux —qu’elle contrôle déjà dans leur totalité— n’oseraient pas émettre la moindre critique. Le candidat de la droite, François Fillon passe désormais pour un voleur alors même qu’aucune des accusations portées contre lui n’est vérifiée. Marine Le Pen est considérée comme l’incarnation du fascisme, alors qu’elle n’a jamais tenu les positions qui lui sont imputées.

Une victoire solitaire

Dès son élection annoncée, le président Macron a prononcé une brève allocution depuis son QG de campagne. Des banalités prononcées avec l’air grave de l’homme qui sent soudain le poids des responsabilités peser sur ses frêles épaules. Puis, il s’est offert un nouveau moment de théâtre avec ses partisans dans la cour du Louvre. Il a traversé Paris dans un cortège aux vitres fumées. Il a longuement traversé, seul, inaccessible, la cour du Louvre pour monter sur le podium dressé en son honneur. Là, aux pieds de la pyramide, tel Bonaparte, il a prononcé un nouveau discours, également fait de banalités, mais sur un ton enflammé, lui qui n’a jamais combattu par les armes. Enfin, il s’est entouré de sa famille et de quelques militants pour chanter La Marseillaise.

Contrairement à tous ses prédécesseurs, jamais durant cette soirée il n’a serré de mains. Jamais personne n’a été autorisé à l’approcher. Il n’a laissé aucune des personnalités politiques qui l’ont soutenu apparaître avec lui et partager sa victoire. Elles ne pourront toucher le prix de la trahison de leurs partis respectifs qu’en les trahissant à nouveau et en le soutenant lors des législatives de juin.

Ce n’est que lorsque le président Macron tiendra tous les rênes du pouvoir qu’il laissera les Français se réveiller. Il sera trop tard.

En avant, marche !

 

 

08/05/2017

Elections truquées : Nous sommes la risée du Monde !!

 

Impensable... Macron au 2ème tour ~ Risitas 2017

 

Pour toute personne dotée de quelques neurones il est évident que l'élection présidentielle 2017 en France a été truquée de A à Z : sondages bidons, temps de parole bidons, interviews des "petits" candidats bidons, absence de débat de fond, mise en avant du candidat des banksters dont le parti politique a UN AN d'existence... STOP !!!  

 

Macron Président : Pensez Printemps !

 

 

 

Appel de François Asselineau UPR : Résultats du second tour de l'élection présidentielle

Bienvenue sous le 4ème REICH !

Préparez-vous à ce qui ne manquera de se produire dans les prochains jours et semaines, le dictateur ayant décidé de gouverner par ordonnances, sans prendre l'avis du Parlement et sûrement en maintenant le statut de l'état d'urgence dictatorial, à une  guerre civile et à une très possible guerre nucléaire contre la Russie voire mondiale, poursuite donc de la politique étrangère, armement et financement du "Terrorisme", vider les pays du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord, de leurs ressortissants par les guerres incessantes pour libérer les pays qui doivent constituer le Grand Israël et le Grand Moyen Orient, au profit du régime sioniste de Rothschild, faire perdre leur identité à tous les peuples et Islamiser la France pour faire plaisir à la caste mafieuse qui dirige le monde, dans l'ombre, à partir de leurs banques privées qui s'enrichissent en endettant tous les peuples du monde  !

 

Jean Lassalle : « Pour la première fois, le dictateur n’a ni visage, ni frontières, ni armée. »

Pas de bouleversements en politique extérieure à attendre avec Macron

Moscou: pas de changement radical pour les relations franco-russes prochainement

 

Faut bien faire avancer le plan d'instauration du Nouvel Ordre Mondial Satanique ! 

Macron, son stand pour fêter la victoire, sur fond de pyramide du Louvre.

 

« Nous, nous avons les moyens de faire élire n’importe qui ! »…

En cas de victoire à la présidentielle, Emmanuel Macron la fêtera devant la pyramide du Louvre
À part un mougeon pour ne pas comprendre le sens, et alors qu’il ne manque plus que l’œil au sommet quelle personne un peu au fait des Illuminati ne comprendra pas le symbolisme et le message ?

 

"Vous avez cautionné notre prise de pouvoir TOTALE pour appliquer le N.O.M. ! Préparez la vaseline !!! 

 

Laissons François ASSELINEAU nous donner son analyse sur les élections truquées par les forces étrangères à la France pour conserver le pouvoir détenu illégalement depuis près de 300 ans. 

François ASSELINEAU se présentera aux élections législatives en juin 2017, un moyen de bloquer la mafia qui gouverne la France. 

L'UPR LANCE SA CAMPAGNE POUR LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES !

Retrouvez sur notre site dédié la liste des candidats investis par le Bureau national de l'Union populaire républicaine ainsi que notre programme législatif.

https://legislatives.upr.fr/

 

La vidéo démarre à la 22 mn et nous ne pouvons pas l'intégrer au blog pour un problème technique.  

 

Résultats du second tour de l'élection présidentielle

https://www.youtube.com/watch?v=q5l81dIwbvc&feature=y...

 

Aucun texte alternatif disponible.