Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2018

Russie: Structure du nouveau Gouvernement et virage anti-néolibéral?

Poutine prend ses distances avec les modèles occidentaux !

Russie: Structure du nouveau Gouvernement et virage anti-néolibéral?

mercredi 16 mai 2018

 gouvernement.jpg

Hier le 15 mai, le président russe Vladimir Poutine a adopté un oukase (décret présidentiel) posant la structure du Gouvernement, qui laisse soupçonner un intéressant virage idéologique. En effet, certains fétiches de l'idéologie néolibérale, essentiellement l'enseignement, semblent remis en cause pour aller vers une politique plus détachée des recommandations internationales, dont nous voyons les effets dévastateurs en France. La Russie prend-elle un virage idéologique anti-néolibéral?
 
Par l'oukase du 15 mai 2018, V. Poutine a posé la structure du nouveau Gouvernement russe. Et certains éléments sont particulièrement significatifs. L'on peut découper en trois blocs les éléments importants: l'enseignement et la recherche, les organes para-étatiques, l'économie réelle.
 
L'enseignement et la recherche contre les recommandations de l'OCDE?
 
Alors que sous les précédents gouvernements nous avions vu, sous les effets cumulés de plusieurs personnalités néolibérales comme le vice Premier ministre Shuvalov (qui sort du Gouvernement), l'ancien ministre de l'enseignement Livanov (qui avait été déjà démis de ses fonctions) et la vice Premier ministre Golodets (qui est transférée vers le sport et la culture), l'implantation inconditionnelle des recommandations de l'OCDE (voir notre texte à ce sujet ici) et l'imprégnation de cette idéologie pédagogiste, le divorce (ou du moins la séparation) semble en vue.
 
Tout d'abord, parce que ces personnalités fortes que nous venons de citer ne seront plus en poste, ces vices Premiers ministres qui font partie du bloc néolibéral de Medvedev, qui en sort assez affaibli. Sans oublier la mise en touche inattendue de son bras droit, Dvorkovitch, au champ de compétence indéfini.
 
Ensuite, parce que l'oukase prévoit une restructuration importante du ministère de l'enseignement et de la recherche. La logique de l'OCDE est de prendre en bloc l'enfant de la maternelle jusqu'à la fin de ses études et d'imbriquer la recherche et l'enseignement, déstructurant les deux. Des écoliers et des étudiants qui font des "projets", des thésards qui doivent encore suivre des cours, obtenir un diplôme de doctorat non pas suite à la soutenance de la thèse, mais à des examens, la thèse devenant secondaire en cycle de recherche. Ce schéma est facilité par l'imbrication institutionnelle des domaines. 
 
Le Président a décidé de revenir au schéma antérieur à celui de la réforme de l'OCDE et de diviser le ministère de l'enseignement en deux ministères. De manière très symboliquement, le ministère de l'enseignement retrouve son appellation soviétique de ministère de l'instruction.  En espérant que l'on revienne réellement à la mission première de l'école, à savoir d'instruire, de permettre aux élèves d'acquérir les connaissances qui leur permettront ensuite de se développer et de réfléchir de manière indépendante, et non de répéter par manque de connaissances des slogans intégrés sur les bancs de l'école pédagogiste. Ce ministère aura en charge l'école primaire et secondaire et les écoles professionnelles et techniques non supérieures. 
 
De l'instruction s'autonomise la recherche, puisqu'elle demande logiquement d'avoir tout d'abord acquis les connaissances nécessaires et le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche est mis en place. Il doit préparer le programme de développement de la politique étatique en matière de recherche, s'occuper de l'enseignement supérieur professionnel, du développement des hautes technologies etc.
 
Remise en cause d'organes para-étatiques parasites
 
L'idéologie néolibérale, comme nous l'avions développé dans notre ouvrage Russie: la tentation néolibérale, a conduit en Russie à une attaque très forte contre l'institution historique qu'est l'Académie des sciences, qui a continué le combat et semble l'avoir remporté. Tout d'abord, car la division du ministère fait de celui de la recherche un ministère plus technique, comme à l'époque soviétique, l'Académie des sciences étant justement l'organe réellement en charge de son développement. Et la présence constante auprès du Gouvernement du nouveau président de l'Institution montre son retour dans l'arène. Ensuite, le président a mis fin à cet organe "indépendant" tant décrié qu'est FANO, cette Agence qui devait gérer le patrimoine, mais qui avait un droit de regard sur le financement des axes de recherche, sans avoir mis en place de conseil scientifique à ses côtés. Cette tentative de transformer l'Académie des sciences en Club vieillissant et de faire main basse sur son patrimoine a échoué. Le Gouvernement est à nouveau en charge des conditions matérielles de fonctionnement.
 
L'enseignement et la recherche sont également débarrassés de la gestion de Rosmolodej, Agence fédérale en charge de la jeunesse, qui passe sous contrôle direct du Gouvernement et donc dont les fonctions sont réintégrées, ce Gouvernement qui assurera aussi désormais la fonction de contrôle sur le fonctionnement de l'enseignement et de la recherche, fonction qui ne sera pas entre les mains d'une Agence autonome. Il y a reprise en main de l'Etat sur ses composantes, réappropriation des fonctions.
 
Un autre élément idéologiquement important est ce Gouvernement ouvert, directement issu de l'Open Governement d'Obama, mis en place en Russie sous la présidence Medvedev, dont nous avions également parlé dans notre ouvrage sur le néolibéralisme. Auprès du Gouvernement, un ministère était spécialement chargé des liens entre le Gouvernement et cette structure "indépendante", peuplée d'experts d'un libéralisme tout radical. Le lien est rompu, ce ministère-commission est supprimé.
 
Mise est faite sur l'économie réelle
 
Au-delà des discours fantasmagoriques sur le tout numérique, l'on remarque que la structure gouvernementale met l'accent sur le réel. Et la question budgétaire est prioritaire, ce qui est marqué par la création du poste de Premier vice-Premier ministre - ministre des Finances.
 
Le ministère des communications est rebaptisé ministère du développement numérique et de la communication. Ce qui cadre l'engouement numérique à la recherche et la communication de l'Etat. 
 
L'élément le plus significatif est la sortie des représentations russes économiques à l'étranger de la tutelle du ministère de l'économie et de leur transfert au ministère de l'industrie. Il s'agit de réellement travailler à la mise en place de conditions favorables au développement de l'export des productions russes et non aux négociations politiques abstraites, dont les résultats sont assez discutables.
 
Il semblerait que les derniers oukases du Président Poutine (sur le nouvel oukase de mai, voir ici) marquent un virage idéologique, une vision plus réaliste des intérêts et des dangers que les dérives (néo)libérales globales peuvent présenter. En cela, la vague continue de sanctions et l'impasse  russophobe des relations internationales ont obligé la Russie à reconsidérer le mode de partenariat avec les pays occidentaux et à s'interroger sur les intentions cachées derrière les incontournables recommandations des organismes internationaux, tenus par le Clan atlantiste. 
 
Il reste à voir quelles seront les nominations aux postes ministériels, dans quelle mesure la politique du compromis sera prolongée et dans quelles proportions. Ou bien le pouvoir russe aura-t-il le courage du choix, ce qui serait une garantie d'efficacité.

 

14/04/2018

TRES URGENT ! Trump ordonne une frappe militaire contre la Syrie ! Témoignage d'un journaliste Syrien

Bienvenue dans la 3ème Guerre Mondiale grâce aux psychopathes US/Sionistes !

Préparez-vous à résister contre ces attaques infondées contre la Syrie souveraine et la Russie.

 

US has launched a military strike against Syria.

 

Trump ordonne une frappe militaire contre la Syrie

Le président américain Donald Trump a ordonné une frappe militaire contre la Syrie. Les Etats-Unis ainsi que la Grande-Bretagne et la France ont lancé un assaut militaire contre la Syrie vendredi.

Témoignage du début de l'attaque militaire par Said Hilal Alcharifi, un journaliste Syrien qui vit à Damas !

Tous les missiles ont été interceptés et il les a vus exploser dans le Ciel.

Quelques messages laissés sur son fil Facebook que vous pourrez suivre par ce lien : https://www.facebook.com/said.h.alcharifi

 

 

 

Suivez le fil des infos : ICI

 

20/03/2018

Lettre de Vladimir à Thérésa (Général Dominique Delawarde)

 EXCELLENT !

Lettre de Vladimir à Thérésa (Général Dominique Delawarde)

May et Poutine-1728x800_c.jpg

----------------------------------------------------------------------

Gen-D.-delawarde-0403182.jpg

 Par le général (CR) Dominique Delawarde

 

 

 

 Moscou le 19 Mars 2018

Vladimir
Résidence présidentielle du Kremlin
Place Rouge, Moscou
mail: jamesb007@russia.net

 

Bien chère Thérésa

Après l’inoubliable soirée électorale que j’ai vécue hier, je tiens à vous remercier du fond du cœur du superbe travail que vous avez accompli pour que ma réélection soit la plus éclatante possible. Je n’imaginais  pas, dans mes rêves les plus fous, atteindre le score de 76,7% des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle 2018 alors que les meilleurs sondages d’avant scrutin, me créditaient de 64%. Le taux de 68% de participation, en hausse par rapport à 2012, montre qu’ Alexeï Navalny, votre chouchou qui prônait l’abstention, n’a pas été suivi malgré les campagnes médiatiques que vous et vos affidés avaient organisées pour  promouvoir ses idées.

Vous m’avez permis de gagner plus de douze points et 9 millions de voix, le tout en moins de deux semaines, grâce à votre superbe montage «Skripal», et de réaliser ainsi un rassemblement et un niveau de cohésion du peuple russe, autour de ma personne, qui n’auraient pas été possibles sans vous. Le soutien de près de 55 millions d’électeurs me rend évidemment plus fort et plus légitime que jamais pour diriger mon pays, mais il rend également la Russie plus forte, car plus unie, pour affronter les sanctions et les campagnes médiatiques de dénigrement que vous allez très probablement continuer à initier et/ou développer à court et moyen termes. J’ai bien conscience, tout en le déplorant, que l’affaiblissement de la Russie reste pour vous et vos collègues de l’OTAN un objectif prioritaire.

Vous remercierez également vos trois petits camarades, Donald, Angela et le jeune Emmanuel, qui, en joignant leurs discours bellicistes au votre, vous ont considérablement aidée à réaliser ce grand rassemblement du peuple russe et à vous décrédibiliser tous les quatre un peu plus aux yeux d’une part non négligeable de vos propres concitoyens.

En ce lendemain de triomphe électoral, j’ai une pensée émue pour vous quatre qui n’avez pas connu le bonheur d’être aussi bien élus. Vos peuples ne vous ont pas donné les majorités que vous espériez. Peut être ne les méritiez vous pas.

Donald, élu avec 3 millions de voix de moins que sa concurrente, gouverne depuis 14 mois un état en guerre civile larvée, avec une administration qu’il chamboule tous les deux ou trois mois.

Angela ne peut gouverner qu’avec des compromis permanents passés avec une coalition parlementaire fragile, établie à grand peine.

Emmanuel ne représente vraiment, et il le sait, que les 8,6 millions d’électeurs (sur 47,6 millions d’inscrits) qui ont porté leurs voix sur lui au 1er tour de la présidentielle. Je comprends qu’il puisse être frustré que 39 millions de français aient oublié de voter pour lui en avril 2017.

Quant à vous Thérésa, vous avez tristement perdu votre pari des élections anticipées, et perdu la majorité parlementaire que votre parti détenait et vous en êtes réduite, vous aussi, à vous contenter de compromis et d’une coalition parlementaire fragile. Mais vous tentez au moins, vous, de rassembler votre peuple face à un ennemi imaginaire que vous créez de toute pièce avec un fort soutien médiatique: La Russie.

Mais j’allais oublier Bibi, votre prudent complice qui a su, lui, agir en coulisse comme à son ordinaire et laisser aux costauds le soin de tenir des propos excessifs. Dites lui que je ne l’oublie pas et qu’il garde une place très spéciale dans mes pensées…..

Pour vous aider à faire des économies et à pouvoir payer votre facture BREXIT, j’ai pris la liberté, en réponse à vos appels du pied, de fermer votre organisation culturelle en Russie, de vous décharger de 23 salaires de diplomates et de retirer l’accord pour une ouverture d’un consulat britannique à Saint Pétersbourg. Cela assainira, à n’en pas douter, vos finances ainsi que l’air de nos grandes villes russes qui en ont bien besoin.

L’interruption de toutes relations et rencontres de haut niveau me permettra de dégager quelques jours de vacances en 2018 et d’assister à quelques matchs de la coupe du monde de foot, si du moins, comme je l’imagine déjà, vous n’organisez pas son boycott.

Les supporters russes attendront leurs camarades britanniques en juin prochain pour des échanges cordiaux ou virils, selon les circonstances, autour de moult verres de vodka. Ils se souviennent de la chaleur des échanges en marge de l’Euro 2016 à Marseille…….

Je souhaite, bien sûr, le rétablissement, aussi vite que possible, de relations normales entre nos deux pays.

Bien amicalement : Vladimir

PS: La Russie est un très grand producteur de gaz, j’en conviens. Mais ce n’est pas pour autant que vous devez persister à voir des «attaques au gaz russe» partout (en Syrie, à Salisbury ou ailleurs)….. Évitez, si possible, à l’avenir,  les montages éculés et maladroits de fausses attaques au gaz par les vilaines autorités légales de Syrie et le vilain Vladimir, qui finissent, par leur fréquence, à lasser l’opinion et à perdre en crédibilité.

 

Général Dominique Delawarde

Ancien chef «Situation-Renseignement-Guerre électronique» à l’État major interarmées de planification opérationnelle

Voir tous ses articles

 

10/05/2017

Le plan du Pentagone pour l’Europe. Préparez-vous à la guerre nucléaire contre la Russie et la Chine !

Le résultat de l'élection truquée en faveur de Macron/Rothschild !
 
En prévision de ce qui se prépare depuis 60 ans avec la création de l'Union Européenne Nazie et notamment depuis l'année 2014 contre la Russie et le coup d'état fomenté par la caste contre l'Ukraine et pour finir avec l'élection truquée en France, visant à mettre en place MACRON/ROTHSCHILD, nous allons droit vers le mur et le 4ème REICH et surtout vers une guerre nucléaire contre la Russie et la Chine ! 
 
Dans cet objectif, nous vous recommandons de vous préparer, de quitter les grandes villes pour vous retirer à la campagne pour pouvoir vous nourrir, de vous rassembler en famille ou entre amis, de faire des provisions et de planter si vous le pouviez, votre potager pour être autonomes sur le plan alimentaire, et de prévoir quelques produits de soins en cas de blessures ou d'intoxication !
 
Dépêchez-vous, car il est déjà trop tard ! 
 
 
 
« L’ART DE LA GUERRE »
 
| ROME (ITALIE)
 
JPEG - 37.4 ko

En préparation de la visite du président Donald Trump en Europe —le 24 mai à Rome, le 25 au Sommet de l’Otan de Bruxelles, les 26-27 au G7 de Taormina— le Pentagone a présenté son plan stratégique pour le « théâtre européen ». Il l’a fait par la voix du général Curtis Scaparrotti qui, étant à la tête du Commandement européen des États-Unis, est automatiquement à la tête de l’Otan avec la charge de Commandant suprême allié en Europe. Au Sénat des États-Unis, le 2 mai, le général rappelle que « le théâtre européen reste d’une importance cruciale pour nos intérêts nationaux » et que « l’Otan nous donne un avantage unique sur nos adversaires ». Cet avantage se trouve cependant à présent mis en danger par « une Russie résurgente, qui essaie de miner l’ordre international sous conduite occidentale et de se réaffirmer comme puissance mondiale ».

Le Commandant suprême appelle les alliés européens à serrer les rangs autour des États-Unis pour défendre par tous les moyens l’ « ordre international » —celui qui est fondé sur la suprématie économique, politique et militaire de l’Occident— mis en péril par l’émergence de nouveaux sujets étatiques et sociaux.

Il concentre le feu sur la Russie, en l’accusant d’ « activités malignes et actions militaires contre l’Ukraine » (juste au troisième anniversaire du massacre de dizaines de Russes perpétré à Odessa le 2 mai 2014 par des néo-nazis ukrainiens sous direction des USA et de l’Otan). Mais la « menace » ne provient pas que de la Russie : les États-Unis —déclare l’amiral Harris, chef du Commandement Pacifique— sont défiés dans cette région simultanément par « une Chine agressive et une Russie revancharde ».

En réponse à ces défis, annonce Scaparrotti, le Commandement européen des États-Unis « est en train de revenir à son rôle historique de combat, en adaptant ses plans aux menaces que nous avons face à nous ». Il demande donc au Congrès d’augmenter les fonds pour la « European Reassurance Initiative », l’opération lancée par les USA en 2014 officiellement pour « rassurer » les alliés Otan et partenaires européens, pour laquelle 3,4 milliards de dollars ont été attribués en 2017. « De significatifs investissements sont nécessaires —souligne le général— pour augmenter dans toute l’Europe notre présence avancée, le pré-positionnement de matériels militaires, les exercices pour la préparation aux conflits ».

Le plan est clair et il est déjà en acte : transformer l’Europe en première ligne de la confrontation avec la Russie. C’est ce que confirme l’annonce, faite le 4 mai, que l’Armée US en Europe a constitué un nouveau quartier général à Poznan, en Pologne, pour commander les plus de 6 000 GI’s basés en Pologne, Estonie, Lettonie, Lituanie, Allemagne, Slovaquie, Hongrie, Roumanie et Bulgarie, dans le but de « renforcer le flanc oriental de l’Otan comme dissuasion envers la Russie ».

Au déploiement sur le flanc oriental —comprenant forces blindées, chasseurs-bombardiers, navires de guerre et unités de missiles y compris nucléaires— participent les puissances européennes de l’Otan, comme le démontre l’envoi de troupes françaises et de chars d’assaut britanniques en Estonie.

Et l’armée européenne ? Lors de la rencontre avec les ministres de la Défense de l’Union européenne, le 27 avril à Malte, le secrétaire général de l’Otan Stoltenberg n’a laissé aucun doute : « Il a été clairement convenu par l’Union européenne que son objectif n’est pas de constituer une nouvelle armée européenne ou des structures de commandement en compétition avec celles de l’Otan, mais quelque chose qui soit complémentaire à ce que fait l’Otan ».

Le bâton de commandement reste donc solidement dans les mains du Commandant suprême allié en Europe, un général états-unien nommé par le président des États-Unis.

Traduction
Marie-Ange Patrizio

Source
Il Manifesto (Italie)

 

 

05/05/2017

Poutine a banni les Rothschild de la Russie qui est le dernier obstacle au Nouvel Ordre Mondial

Faudrait vraiment être déséquilibrés ou ignorants de l'histoire du monde, de la construction de l'Europe Nazie et de la Russie pour aller voter pour MACRON, l'agent de la mafia sioniste de Rothschild, instigatrice et promotrice du Nouvel Ordre Mondial Satanique, au moment où Poutine tente depuis quelques années et notamment depuis 2014 de virer cette Mafia de Russie qui est qualifiée de 5ème colonne israélienne et par là-même de nous protéger d'une guerre nucléaire en Europe et dans le monde ! Ukraine/Russie : Les Rothschild et Rockefeller augmentent la pression sur PoutinePoutine dénonce le chantage des Américains sur la FranceLes français devraient-ils choisir un larbin de Rothschild ?

 

Quand Poutine tente d'assainir son pays en virant la Mafia sioniste Internationale de Rothschild Poutine va-t-il virer les Rothschild de la Banque Centrale Russe ?Poutine va nationaliser la Banque centrale de Rothschild et purger les « Collaborateurs » avec l’Occident

 

qui est responsable de la révolution Bolchevique de 1917, (Le rôle des juifs dans la révolution bolcheviqueAu Musée juif de Moscou, Poutine rappelle la composition du premier gouvernement bolchevique); de la chute de l'URSS le 8 décembre 1991 et qui s'attaquent à nouveau à son pays depuis le mois de février 2014 en ayant orchestré le coup d'état en Ukraine pour placer un pion juif/sioniste Porochenko, à la place du président légitime. Le tout se faisant avec l'aide de SARKOZY en sous-main, de Hollande, de Fabius, de BHL, de la Pologne et de l'Allemagne, les Français pourraient choisir de donner carte blanche destructrice de la France et de l'Europe à la Mafia Sioniste Internationale de Rothschild pour aller s'attaquer à Poutine et à la Russie, Ukraine/Russie : Les Rothschild et Rockefeller augmentent la pression sur Poutine;  et tenter de freiner La famille Rothschild, l'UNION EUROPEENNE et leur Nouvel Ordre Mondial satanique

En votant pour MACRON l'AGENT de la CIA et de la MAFIA SIONISTE INTERNATIONALE de ROTHSCHILD, tout comme l'a été SARKOZY : Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française, il n'hésitera pas à conserver la France dans l'Europe qui leur outil militaire avec les bases de l'OTAN qui y sont implantées pour aller attaquer la Russie ! 

Poutine de son côté n'hésite pas à s'attaquer à tous ces criminels de la Mafia Sioniste Internationale de Rothschild : les vrais terroristes internationaux ! 

 

Poutine a banni les Rothschild de la Russie

 

poutine-rothschild.jpg

Le très courageux Vladimir Poutine a banni Jacob Rothschild et son cartel financier familial du Nouvel Ordre Mondial de mettre les pieds sur le sol russe « en toutes circonstances ».

Poutine a récemment rappelé à son cabinet qu’il a payé la dette des Rothschild et

« que je l’ai attrapé par la peau du cou [Jacob Rothschild] et qu’il est sorti par la porte arrière d’un coup de pied au cul ».

Cette réunion comprenait le Président battant son poing sur la table et promettant de détruire le Nouvel Ordre Mondial, et selon une source du Kremlin Poutine a fait de grands progrès pour cet objectif.

« Ils ne possèdent pas le monde, et ils n’ont pas carte blanche pour faire tout et n’importe quoi. Si nous ne les confrontons pas il n’y aura pas de solutions. Nous ne les laissons pas nous ridiculiser. »

Les rackets des banksters associés aux Rothschild étaient tel un nœud coulant attaché autour du cou de l’économie russe. Une fois que le nœud est serré, l’économie va mal et elle s’étouffe.

Au début de sa présidence, la priorité de Poutine était d’unir la Russie socialement, spirituellement et économiquement. Il a ordonné l’arrestation de l’oligarque Rothschild soutenu par Mikhaïl Khodorkovski qui avait fait des Rothschild, d’Henry Kissinger et d’Arthur Hartman des directeurs de la Open Russia foundation.

Il était si énervé par tous les banksters qui pullulaient en Russie, qu’il a donné un coup sur la table et s’en est débarrassé d’un geste de la main.

En tant qu’étudiant féru d’histoire, bien versé dans le monde des affaires, le président russe a étudié l’histoire de l’organisation la plus insaisissable du monde et comprend le rôle central que leurs collaborateurs financiers ont joué à fomenter les conflits internationaux majeurs du 20ème siècle.

Maintenant, ils veulent nous plonger dans la troisième guerre mondiale.

Les racines et branches envahissantes du Nouvel Ordre Mondial continuent à se répandre dans le monde entier, mais le président Poutine les a taillées dans son pays. Ceci est un coup majeur porté contre leurs plans de domination du monde et maintenant, ils le considèrent comme une menace réelle. Il les terrorise et leur fait peur, voici pourquoi les médias occidentaux ne ratent jamais une occasion pour « l’enfoncer. »

La réalité est que Poutine nous mène vers un monde multipolaire, à des années lumières du concept d’un seul gouvernement mondial, d’une seule religion mondiale etc… Quand il a envoyé ses forces en Syrie pour protéger un Etat souverain, il a encore renforcé sa réputation en tant que leader puissant.

Les gens du monde entier commencent à le remarquer. La Russie est le dernier obstacle au Nouvel Ordre Mondial et Poutine mérite notre respect et soutien.

Your News Wire

 

Poutine a nationalisé la banque des Rothschild

 

 

Poutine dénonce le chantage des Américains sur la France

Les français devraient-ils choisir un larbin de Rothschild ?

Ukraine/Russie : Les Rothschild et Rockefeller augmentent la pression sur Poutine

Poutine va-t-il virer les Rothschild de la Banque Centrale Russe ?

Poutine va nationaliser la Banque centrale de Rothschild et purger les « Collaborateurs » avec l’Occident

La famille Rothschild, l'UNION EUROPEENNE et leur Nouvel Ordre Mondial satanique