Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2020

Patriarcat Rothschild : une monarchie bancaire incestueuse qui finance les rois chrétiens

 

Le contrôle des Rothschild sur le Monde par les banques

 

Patriarcat Rothschild : une monarchie bancaire incestueuse qui finance les rois chrétiens

La famille Rothschild est une famille aux origines juives ashkénazes allemandes et aux nationalités multiples (allemande, française, britannique, israélienne, etc.). Les Rothschild se sont fait connaître depuis le XIVe siècle dans les domaines de la banque et de la finance, mais également par leurs nombreuses œuvres philanthropiques et, à partir de la fin du XIXe siècle, par leur soutien au sionisme.

 

 

Citation d’Edmond de Rothschild (1926-1997) : « Un Rothschild qui n’est pas riche, pas juif, pas philanthrope, pas banquier, pas travailleur et qui ne mène pas un certain train de vie n’est pas un Rothschild. »

Le bouclier rouge

 

Le patronyme fut adopté par leur ancêtre Isaac Elchanan, qui emprunta son nom de famille à la petite maison étroite qu’il occupait avec sa famille dans la Judengasse (ruelle des Juifs) de Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Le nom Zum roten Schild, c’est-à-dire en français : « À l’Écusson rouge », ou encore « À l’Enseigne rouge », donna ainsi naissance à un nouveau patronyme : « Rothschild ».

Une monarchie strictement patrilinéaire 

 

 
Mayer Amschel Rothschild (né Mayer Amschel Bauer) (1744-1812) est le fondateur de la dynastie banquière des Rothschild, devenue l’une des familles les plus célèbres dans le monde des affaires. En 2005, Mayer Amschel Rothschild fut classé 7e dans la « Liste des hommes d’affaires les plus influents de l’histoire » par le magazine américain Forbes, le nommant « père de la finance internationale ». Mayer Amschel Rothschild, va transformer le modeste commerce de prêt sur gages créé par son père en une banque reconnue et va devenir le gérant de la fortune de Guillaume Ier, électeur de Hesse-Cassel.

Il aura sept enfants dont cinq fils. Il enverra chacun d’eux créer ou prendre la tête d’une filiale de la banque familiale dans les grandes capitales européennes (Nathan à Londres, James à Paris, Salomon à Vienne, Calmann à Naples et Amschel junior à Francfort), donnant les cinq branches de la famille, où ils créeront des institutions financières puissantes, contribuant à la création de la « dynastie » financière des Rothschild. Sa fille ainée se maria avec Benedikt Moses Worms de la dynastie banquière Worms.

 

 

 

Wilhem Carl von Rothschild (1828-1901) fut le dernier Rothschild à exercer le métier de banquier à Francfort. Il n’eut que des filles, comme son frère Mayer Carl von Rothschild. Son frère et lui descendaient de la branche de Naples. Seules les branches anglaise et française existent encore aujourd’hui, les branches allemande, autrichienne et italienne s’étant éteintes.

Mariages consanguins

L’endogamie était une composante essentielle de la stratégie de la famille Rothschild, destinée à assurer le succès de ses affaires et le contrôle de la banque qui portait son nom. Des mariages entre branches permettront à la famille de garder le contrôle de ses activités. Ainsi, en 1824, Betty la fille de Salomon Mayer von Rothschild épouse son oncle James Mayer de Rothschild, à la tête de la branche de Paris.

Mayer Carl de Rothschild est le fils aîné de Carl Mayer von Rothschild (quatrième fils du patriarche fondateur de la dynastie, Mayer Amschel Rothschild), et de son épouse, née Adélaïde Hertz. Il épouse en 1842 sa cousine Louise von Rothschild (1820-1894), fille de son oncle de la branche de Londres, Nathan Mayer Rotschild. Sept filles sont issues de cette union, dont trois épousent des cousins Rothschild et deux, dont Marguerite (1855-1905), épousent des aristocrates catholiques, et se convertissent donc au christianisme, à la colère du baron de Rothschild qui les déshérite.

 

 

Le baron Edmond James de Rothschild est un philanthrope et collectionneur français né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 19 août 1845 et mort à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 2 novembre 1934. Il a été une des figures de proue du sionisme. Cadet du baron James de Rothschild, fondateur de la branche de Paris, il sert dans la Garde nationale pendant la guerre de 1870. Ses parents s’arrangent pour le fiancer à sa cousine Marguerite de Rothschild, mais elle refuse pour épouser le duc de Guiche. Il épouse donc en 1877 sa cousine Adelheid von Rothschild (connue comme Adélaïde) (1853-1935), de la branche de Naples (V. Famille Rothschild).

Guy de Rothschild est le fils du baron Édouard de Rothschild (1868-1949) et de Germaine Halphen (1884-1975). Il se marie en premières noces en 1937 avec une de ses parentes, Alix Schey de Koromla (1911-1982). Il en a un fils en 1942, David de Rothschild. Divorcé, il se remarie en 1957 avec Marie-Hélène van Zuylen de Nyevelt de Haar (1927-1996), une autre de ses parentes, dont il a un fils la même année, Édouard de Rothschild.

Les banquiers des souverains chrétiens

La fortune de Mayer Rothschild (1744-1812) démarra avec ses affaires avec Guillaume Ier, électeur de Hesse-Cassel. Guillaume avait hérité de ce qui était considéré comme l’une des plus grandes fortunes d’Europe et en vint à dépendre en grande partie de Mayer pour la gestion de celle-ci, en particulier pendant et après l’occupation de la région par Napoléon (Guillaume partit alors en exil pendant plusieurs années, confiant à Mayer la gestion de sa fortune). Mayer Amschel Rothschild est mort le 19 septembre 1812 à Francfort. Il a été anobli à titre posthume en 1817 par l’empereur François Ier d’Autriche. Le 29 septembre 1822, l’empereur d’Autriche François Ier éleva au rang de barons les cinq fils du fondateur de la dynastie (leur blason porte cinq flèches qui symbolisent les cinq branches de cette famille), Amschel Mayer Rothschild, ainsi que leurs descendants légitimes masculins et féminins portant le nom de Rothschild, sans distinction de nationalité.

Salomon Mayer von Rothschild (9 september 1774, Francfort-sur-le-Main, 28 juillet 1855, Paris) est un banquier de l’empire austro-hongrois. C’est le fondateur de la branche viennoise de la dynastie banquière des Rothschild. À Vienne, Salomon Mayer Rothschild créa une banque dans les années 1820 et la famille devint rapidement une famille respectée de Vienne conduisant l’empereur à leur accorder un titre de noblesse pour leurs services. En 1843, il est le premier juif à être fait citoyen d’honneur d’Autriche.

Le baron Jacob, dit James, de Rothschild (1792 – 1868) est un banquier français, fondateur de la branche de Paris de la famille Rothschild. James de Rothschild aide le gouvernement de la Restauration, puis celui de la monarchie de Juillet, et gère la fortune personnelle du roi Louis-Philippe. Il finance l’État belge nouvellement indépendant, l’indépendance grecquel’unité italienne, secourt les trésoreries de l’Espagne, de l’Autriche et des États-Unis. Sous la monarchie de Juillet, il est l’homme le plus riche de France avec le roi, avec un capital de 40 millions en 1847. Après avoir été anobli par l’Empereur d’Autriche ainsi que ses frères en 1817 (le titre n’est pas reconnu en France contrairement à la légende), il est nommé consul général d’Autriche à Paris par Metternich en 1821.

 

Nathan Mayer Rothschild, né le 16 septembre 1777 et mort le 28 juillet 1836, est l’héritier du premier des Rothschild connu (Mayer Amschel Rothschild) et fait partie de la branche financière des Rothschild. Envoyé par son père en Angleterre une fois ses études terminées, il joua un rôle très important au moment des guerres napoléoniennes en permettant aux armées anglaises en campagne de financer leurs dépenses avec des pièces d’or et d’argent. C’est à ce moment-là qu’il devint un partenaire indispensable de la couronne. En 1814, il avait avancé 1,2 millions de livres au gouvernement anglais. Lors du retour de Napoléon pour les « Cent Jours », il fut capable de fournir 9,5 millions de livres en pièces d’or aux armées coalisées. Selon une affirmation, très répandue dès le XIXe siècle, son plus grand coup financier, basé sur un délit d’initié, se serait produit lors de la bataille de Waterloo en juin 1815 dont il connut l’issue deux jours avant l’opinion publique anglaise grâce à son réseau d’informateurs. Opération réussie, quand il revendit ses obligations en 1817, il avait gagné 600 millions de livres. Sa famille était prête à devenir la maîtresse des finances britanniques. En Angleterre, deux titres de noblesse ont été successivement créés pour la branche londonienne: un premier titre de baronet, puis un titre de baron, tous deux transmissibles en ligne masculine exclusivement. La banque deviendra au cours du XIXe siècle une des principales banques de l’empire britannique.

Vers le matriarcat ?

 

Philippine de Rothschild, née en 1933, est une personnalité française du monde du vin, actionnaire de la « Baron Philippe de Rothschild S.A. ». Sous le nom de scène de Philippine Pascal, elle a auparavant été connue comme actrice, principalement au théâtre, mais également, de manière beaucoup plus marginale au cinéma et à la télévision. Elle est la fille du baron Philippe de Rothschild (1902-1988) et d’Élisabeth Pelletier de Chambure (1902-1945), morte en déportation à Ravensbrück.

En 1988, la mort de son père, qui n’avait pas organisé sa succession, notamment pour la gestion de la société, conduit Philippine de Rothschild, après une courte période de flottement, à abandonner toute activité théâtrale pour reprendre les rênes de la société familiale, activité dans laquelle elle obtient des résultats enviables, puisque le chiffre d’affaires de la société est multiplié par 2,5 depuis 1988, atteignant aujourd’hui 188 millions d’euros. Dans cette activité, Philippine s’est entourée de diverses personnes compétentes et, au fil des années, a délégué de nombreuses responsabilités à ses deux fils, Philippe Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild (nés en 1963 et 1971 de son mariage avec le metteur en scène de théâtre Jacques Sereys, dont elle a également eu une fille, Camille, née en 1961) et de son second mari Jean-Pierre de Beaumarchais.

Citations célèbres des Rothschild

  • « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. » – Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

  • « Traire la vache, mais pas jusqu’à la faire crier. » – James de Rothschild (1792 – 1868), Dossier de l’Argent, Émile Zola, édition d’Henri Mitterrand.

  • « Messieurs, un certain M. John Sherman nous a écrit qu’il n’y a jamais eu autant de chance pour les capitalistes d’accumuler de la monnaie que par « un décret promulgué », selon le plan formulé par l’Association Britannique des Banquiers. Il donne presque tous pouvoirs à la banque nationale sur les finances de la nation. (…) si ce plan prenait force de loi, il en découlerait de grands profits pour la fraternité des banquiers dans le monde entier.(…) M. Sherman dit que les quelques personnes qui comprennent ce système ou bien seront intéressées à ses profits, ou bien dépendront tellement de ses faveurs qu’il n’y aura pas d’opposition de la part de cette classe, alors que la grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans complainte et peut-être sans s’imaginer que le système est contraire à ses intérêts. Vos serviteurs dévoués. Signé : Rothschild frères. » – En 1865, dans une lettre envoyée par le banquier londonien à ses confrères de Wall Street à New York.

 

 

 

11:09 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Economie, AIPAC, British Israel World Federation Movement, Armes silencieuses, Espionnage, Arnaques, Mensonges, Propagande, Banques, Banksters, Paradis fiscaux, Dollar, Bours, Bildenberg Group, Bill Gates, Bioterrorisme, Eugénisme, Boycott, Vaccination, CIA, MOSSAD, Al-Quaïda, Conspiration mondiale, Conspiration, Complot, Corruption, Contrôle des populations, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, Davos, Bildenberg, Word Economic Forum, Epidémie, Pandémie, Escroquerie, Europe, Euro, CEDH, Franc-Maçonnerie & Jésuites Lucifériens, France/Israël/Elections, GAFAM, Génocide préparé, Grand rassemblement contre le N.O.M., Guerres, Armement, armées,, Histoire secrète du Monde, Internet, Cyber-attaques, Anonymus, Espionnage, NS, Intrigues - Assassinats, Attentats, Israël/ISIS/DAESH/Al-Quaïda/EI, L'OTAN, La dictature mondiale, La FED et le FMI, La fin programmée de la démocratie, La Loi Martiale, La marque de la bête, La matrice, La Puce - RFID, Laboratoires pharmaceutiques, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Chiffre de la bête - 666, Le Club de Rome, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Le Vatican et la politique, Les ANNUNAKIS, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Illuminati-Reptiliens, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Projets des Maîtres du Monde, Les protocoles de Toronto, Les protocoles des Sages de Sion, Les Reptiliens, Les secrets du Vatican & des Jésuites Lucifériens, Les Skull and Bones, Les socialistes et l'euthasie, Les Sociétés Secrètes, Les Sumériens, Les Vaccins, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, Manipulations génétiques, Manoeuvres militaires, Médias et pouvoir, Medias, Manipulations des Masses, Mondialisation, Monsanto, Rockefeller, Rothschild et Bill Gates, Monsanto; OGM, Nouvel Ordre Mondial, OGM et MONSANTO, OMS, ONU, OTAN, Pédocriminalité, Pédophilie, Puce RFID, Rockfeller, Rothschild, Mafia Kazhar, Sionisme, Oligarchie, LDJ, Surpopulation, Survie, Réveillez-vous, Préparez-vous, Traçage des populations, Urgence. Survie, USA, Israël, Vaccins | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

24/05/2020

Tanzanie/Covid-19 : le président met en doute la sincérité des tests

Tanzanie/Covid-19 : le président met en doute la sincérité des tests

 

John Magufuli dit avoir fait des tests sur des objets aussi divers que le fruit du jacquier, une papaye ou une chèvre et qu’ils ont été testés positifs. Une preuve selon lui que les résultats des tests de coronavirus sont programmés pour détecter de nouveaux cas. Conséquence : le pays n’applique quasiment aucune mesure extraordinaire en matière pour prévenir la propagation de la maladie. Au grand dam de l’opposition.




17:52 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Economie, AIPAC, British Israel World Federation Movement, Armées Françaises, Armes secrètes, Armes silencieuses, Espionnage, Arnaques, Mensonges, Propagande, Attentats, Terrorisme, Banques, Banksters, Paradis fiscaux, Dollar, Bours, Bildenberg Group, Bill Gates, Bioterrorisme, Eugénisme, Censure, Espionnage, Facebook, Google, Youtube, NS, Censure, Facebook, Google, LICRA, CRIF, Conseils de Sécurité, Conspiration mondiale, Conspiration, Complot, Corruption, Contrôle des populations, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, Davos, Bildenberg, Word Economic Forum, Dépopulation, Empoisonnement, Epidémie, Pandémie, Franc-Maçonnerie & Jésuites Lucifériens, France/Israël/Elections, GAFAM, Génocide préparé, Génome, Intrigues - Assassinats, Attentats, La dictature mondiale, La FED et le FMI, La fin programmée de la démocratie, La Loi Martiale, La marque de la bête, Laboratoires pharmaceutiques, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Chiffre de la bête - 666, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Illuminati-Reptiliens, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les protocoles des Sages de Sion, Les Reptiliens, Les Sociétés Secrètes, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, Manipulations génétiques, Médias et pouvoir, Medias, Manipulations des Masses, Mondialisation, Monsanto, Rockefeller, Rothschild et Bill Gates, Monsanto; OGM, Nouvel Ordre Mondial, Obama, Trump, OMS, ONU, Rockfeller, Rothschild, Mafia Kazhar, Science, Sionisme, Oligarchie, LDJ, Surpopulation, Survie, Réveillez-vous, Préparez-vous, Traçage des populations, Urgence. Survie, USA, Israël, Vaccins, Victimes,Victimes de la vaccination, Virus Coronavirus, Virus, épidémies | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Coronavirus : La vérité vient d'Afrique qui commence à expulser les représentants de l'OMS !

LA VÉRITÉ VIENT D'AFRIQUE

Coronavirus, vaccination, contrôle par puçage des populations et Nouvel Ordre Mondial ! 

L'Afrique commence à expulser les représentants de l'OMS.

 

Le corona vu d'Afrique ! 

 

 

16:38 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Economie, Armes silencieuses, Espionnage, Arnaques, Mensonges, Propagande, Attentats, Terrorisme, Banques, Banksters, Paradis fiscaux, Dollar, Bours, Bildenberg Group, Bill Gates, Bioterrorisme, Eugénisme, Boycott, Vaccination, Censure, Espionnage, Facebook, Google, Youtube, NS, Censure, Facebook, Google, LICRA, CRIF, Conspiration mondiale, Conspiration, Complot, Corruption, Contrôle des populations, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, Davos, Bildenberg, Word Economic Forum, Dépopulation, Des atteintes à la santé, Epidémie, Pandémie, Franc-Maçonnerie & Jésuites Lucifériens, France/Israël/Elections, GAFAM, Génocide préparé, Génome, L'OTAN, La FED et le FMI, La fin programmée de la démocratie, La Loi Martiale, La marque de la bête, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Chiffre de la bête, Le Chiffre de la bête - 666, Le Club de Rome, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Illuminati-Reptiliens, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Projets des Maîtres du Monde, Les protocoles des Sages de Sion, Les Reptiliens, Les Skull and Bones, Les Sociétés Secrètes, Les Techniques de manipulation, Les Vaccins, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, Manipulations génétiques, Médias et pouvoir, Medias, Manipulations des Masses, Mondialisation, Monsanto, Rockefeller, Rothschild et Bill Gates, Nouvel Ordre Mondial, Obama, Trump, Prédictions, Prophéties, Révolution, Rockfeller, Rothschild, Mafia Kazhar, Santé, Médecine, Science, Sionisme, Oligarchie, LDJ, Surpopulation, Traçage des populations, Urgence. Survie, USA, Israël, Vaccins, Vatican, Mensonges, Politique, Victimes,Victimes de la vaccination, Virus Coronavirus, Virus, épidémies | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

14/05/2020

Après le Covid-19, le gouvernement et l’Etat devront faire face à une épidémie de plaintes

Après le Covid-19, le gouvernement et l’Etat devront faire face à une épidémie de plaintes 

14 mai 2020

 

En pleine crise sanitaire, les plaintes se multiplient contre des membres du gouvernement ou des responsables de la Santé, accusés d'infractions graves mettant en danger la vie d'autrui. Analyse par Pierre Debuisson, avocat pénaliste à la Cour.

En période difficile, l’inclination humaine pousse systématiquement la société à trouver un bouc-émissaire sur lequel faire rejaillir l’entière responsabilité du marasme qu’elle traverse.

La crise sanitaire du Covid n’échappera pas à cette règle.

Et cela d’autant plus que, s’il est évident que l’on ne peut reprocher au gouvernement français l’apparition et la prolifération de ce virus, il apparaît en revanche que sa gestion de cette épidémie suscite déjà le courroux d’une nation consternée par l’accumulation inacceptable de lourdes défaillances.

D’aucuns s’interrogent sur la nature des manquements qui ont accompagné l’action gouvernementale : s’agit-il d’erreurs, susceptibles d’être plus facilement acceptées, ou de fautes, appelées à déchaîner une forte répression ?

Si les premières peuvent susciter davantage de compréhension et entraîner une responsabilité atténuée, en revanche les secondes ne pourront pas se départir de la sanction pénale qui en constitue la conséquence légitime. 

D’ailleurs de nombreuses plaintes ont déjà été déposées contre plusieurs ministres, contre le directeur général de la Santé ou des directeurs d’Ehpad… Les faits visés sont constitutifs d’infractions graves : 

Les faits visés sont constitutifs d’infractions graves :

- Délit d’abstention volontaire de prendre ou de provoquer les mesures permettant de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes,

-  Homicide involontaire,

-  Mise en danger de la vie d’autrui, etc. 

Et sont punis d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement.

En effet, pour beaucoup de Français, la progression exponentielle du virus a mis à jour l’impréparation des autorités françaises et les insuffisances d’un système politique qui semble à bout de souffle. 

Refusant de lire la chronique d’une catastrophe sanitaire et financière annoncée, et balayant d’un revers de main tous les signes avant-coureurs de l’épidémie, le gouvernement a non seulement été incapable d’anticiper, d’analyser et de décider dans l’intérêt des Français, mais a également attendu qu’il soit trop tard pour agir.

La débâcle que nous avons dû subir est aussi le résultat de nombreuses années de choix politiques calamiteux qui ont conduit à affaiblir notre souveraineté nationale en matière médicale, comme à de nombreux autres niveaux : quasi-disparition de stocks de masques, nombre restreint de lits médicaux, de tests de dépistage, etc. 

De surcroît, il doit être précisé que face au risque d’épidémie, des recommandations sanitaires avaient pourtant été établies à titre préventif dans le cadre de nombreux documents officiels, qui révèlent d’ailleurs que la menace de pandémie était connue des autorités et prise au sérieux.

Ces documents préconisaient tous la constitution de réserves de matériel de protection : rapport parlementaire sur le risque épidémique de 2005, plans nationaux de lutte contre les pandémies, livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, avis de Santé publique France de 2019 recommandant la constitution d’un stock préventif d’un milliard de masques, alerte auprès de la Direction générale de la santé concernant les stocks en 2018, etc. 

Par ailleurs, au début de l’épidémie, les manquements ont été nombreux et pourraient être sanctionnés par la justice :

- Fermeture tardive des frontières,

- Non-suspension des vols avec la Chine,

- Retard dans le contrôle des voyageurs internationaux arrivés à Charles de Gaulle,

- Retard dans l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes,

- Maintien des élections municipales,

- Énorme retard de dépistage : les premiers tests sont intervenus – selon les données de Santé publique France – un mois après l’arrivée du virus en France !

- Mensonge du gouvernement sur l’inutilité des masques, contredit par l’Académie de médecine !

- Aucune commande ou presque de tests de dépistage, de machines PCR, de masques… lesquels ont d’ailleurs été envoyés en Chine ! 

En outre, l’action du gouvernement et de la Direction générale de la Santé a mis en lumière tout au long de cette crise deux graves irrégularités qui ne pourront pas ne pas être sanctionnées :

- Le droit à la santé, qui implique une protection de tous, première obligation qui incombe à l’Etat, a été ignoré, voire bafoué. Cette réalité s’est notamment concrétisée par l’absence de masques respiratoires à destination de la population.

- Par ailleurs, le droit à être dépisté, droit essentiel, n’a pas été reconnu (ce qui est d’ailleurs revendiqué par le ministère de la Santé).

À cela s’est ajoutée une pénurie de matériels de protection, de gels hydroalcooliques, de blouses, de charlottes…et un retard considérable dans les commandes de tests et de masques.

En outre, l’absence de dépistage massif hautement recommandé par l’OMS n’a donc pas permis d’isoler les malades infectés et d’enrayer plus vite les chaînes de contamination.

Enfin, le dépistage partiel – réservé aux personnes symptomatiques, depuis le déconfinement –  semble représenter une aberration en matière épidémiologique : puisqu’il conviendrait évidemment de dépister tout le monde, y compris les personnes infectées mais asymptomatiques, celles-ci demeurant tout aussi contagieuses…

Et ces fautes, qui ont empêché d’endiguer l’épidémie, ont entraîné de très nombreuses victimes qui sont en droit de demander des comptes, de telle sorte que les plaintes pénales et les actions en responsabilité contre l’Etat vont se multiplier.

Les premières actions, de nature pénale, ont une double vocation : celle d’obtenir une sanction vis-à-vis des responsables mais aussi de faire la lumière sur les chaînes de responsabilité.

Si la démarche qui les accompagne revêt surtout un aspect symbolique, destiné à obtenir justice, il n’en demeure pas moins que les conséquences pourraient s’avérer particulièrement lourdes pour ceux qui seraient jugés responsables. Les secondes, de nature administrative, auront surtout pour objectif d’obtenir une juste indemnisation des divers dommages subis.

Les secondes, de nature administrative, auront surtout pour objectif d’obtenir une juste indemnisation des divers dommages subis.

À ce titre, l’action en indemnisation des divers préjudices (moral, physique, économique) auprès du Tribunal administratif repose sur le constat qu’une politique sanitaire lacunaire et fautive a été menée par le gouvernement et notamment le ministère de la Santé (et s’appuie notamment sur les dispositions de l’article L. 3131-1 du Code de la santé publique).

Cette action sera utilisée par une myriade de victimes : familles endeuillées par la perte d’un proche, non traité, qui a subi une perte de chance de vivre plus longtemps, personnes infectées ayant souffert de dommages corporels, personnels exposés et laissés en première ligne sans protection et donc confrontés à un préjudice d’angoisse récurrent, restaurateurs et propriétaires d’hôtels et de cafés, obligés de rester fermés si longtemps et subissant une perte d’exploitation massive…

À telle enseigne que le pays doit s’attendre à un véritable raz-de-marée judiciaire à l’encontre du gouvernement et de l’Etat. 

Si certains sont encore hantés par le spectre de l’affaire du sang contaminé, la prolifération des procédures judiciaires et administratives à venir n’aura à l’évidence rien de commun avec les scandales qui ont pu émailler la deuxième partie du XXe siècle.

Il convient ainsi légitimement de s’attendre à une abondance de jugements dont le retentissement inouï sera à la hauteur des conséquences désastreuses de ces scandales d’État.

Car, si les Français doivent bien être conscients que les difficultés présentes et à venir nécessitent un mouvement d’unité nationale pour faire face et tenir bon, en revanche l’on ne saurait leur reprocher de condamner la gestion calamiteuse de cette crise, dont les stigmates impacteront profondément et durablement leur vie et celle de leurs proches.

Après tout, la Justice n’est-elle pas rendue au nom du peuple français ? Pierre Debuisson

RT France

 

13/05/2020

J.D Michel -"Les courbes épidémiques pays confinés et des pays non confinés sont les mêmes !

Mais il fallait bien punir les manifestations des Gilets Jaunes, provoquer des faillites pour favoriser les multinationales qui se chargeront de racheter certaines entreprises, les banksters pour endetter lourdement les français, à leur unique profit, car ce qu'ils font passer pour des aides de l'état, se sont les français qui devront rembourser ces dettes, et accumuler les morts pour gouverner par la peur et les mensonges, et pour fabriquer par la même occasion la famine ! 

Un peuple ruiné, affaibli, endetté, affamé, est plus facile à manipuler et moins enclin à se défendre contre ses dictateurs ! 

 

J.D Michel -"Les courbes épidémiques pays confinés et des pays non confinés sont les mêmes !

12 mai 2020