Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2011

Gaz « le cumétril » gaz mortel indétectable, Après Haïti .. Israël terrorise l'Iran et les Arabes à «Alkimitril"

Vrai ou faux ?

A vous d'en juger !

Article extrait d'un site d'information en arabe.

http://www.almokhtsar.com/news.php?action=show&id=146866

 

بعد هايتي.. إسرائيل ترعب إيران والعرب بـ"الكيمتريل"

التاريخ: 10/5/1432 الموافق 14-04-2011 | الزيارات: 558
حجم الخط: تكبير | تصغير

المختصر/ يبدو أن مخططات أمريكا وإسرائيل للسيطرة علي الكون دون حروب تقليدية وصلت إلى مراحلها الأخيرة بل وظهرت تقارير صحفية تحذر أيضا من الأسوأ مازال بانتظار البشرية وأن الهدف التالي بعد هايتي سيكون العرب وإيران وكلمة السر في هذا الصدد هي "الكيمتريل". وكان العالم فوجىء في ذروة انشغاله بمواجهة تداعيات كارثة هايتي باتهامات لـ "غاز الكيمتريل" بأنه وراء ما حدث وليس الزلزال المدمر ، كما يعتقد كثيرون .

 ولم يقف الأمر عند ما سبق ، فقد ظهرت تقارير صحفية تحذر أيضا من أن ما شهدته هايتي هو بروفة على حروب المستقبل وخاصة تلك التي ستشنها إسرائيل ضد العرب وإيران وسيتم خلالها التغاضي عن المواجهات العسكرية المباشرة والاستعانة بدلا من ذلك بـ "الكيمتريل" الأكثر "براءة وفتكا في الوقت ذاته". سلاح ذو حدين

المصدر: هلا فلسطين

 

Traduction : Il semble que l'Amérique et les plans israéliens pour dominer l'univers, sans les guerres conventionnelles ont atteint leur phase finale et sembleraient même selon des rapports de presse qui ont également averti que le pire est toujours en attente pour l'humanité et que la prochaine cible après Haïti seront les Arabes et l'Iran et mot de passe à cet égard est le «Alkimitril."

 

Le monde a été surpris à la hauteur de préoccupation pour faire face aux répercussions de la catastrophe en Haïti sous l'inculpation de "Alkimitril gaz" d'être derrière ce qui s'est passé, qui n’est pas un tremblement de terre dévastateur, comme beaucoup le croient.

 

Cela ne s'arrête pas à ce qui précède, il ya eu des rapports de presse qui ont également averti que ce qui est connu en Haïti est une répétition générale pour les guerres futures, en particulier celles que ?Schnha Israël contre les Arabes et l'Iran qui négligeront les affrontements pour diriger l'usage militaire, par ce gaz "Alkimitril" le plus "indétectable et mortel en même temps ". une arme à double tranchant

Source: Hala Palestine

 

Les informations complémentaires :

Ce gaz est à l’origine des séismes, il est particulièrement dévastateur et complètement indétectable à la fois en substance et en lieu.

L’origine des séismes ne peut être identifiée, seul l’effet est constaté.

Aucun ne peut déceler l’origine des séismes.

L’armement nucléaire est dépassé avec le laser spatial  et n’est plus un moyen de guerre et permettra la domination absolue du monde selon les projets.


 

Une autre source :

Édition: après Haïti .. Israël terrorise l'Iran et les Arabes "Alkimitril"

 

 


25/02/2011

Libye : Sarkozy et Obama haussent le ton

Bien sûr que c'est bien de hausser le ton pour que le massacre d'innocents cesse, mais l'aide humanitaire n'est-elle pas un prétexte pour les USA et l'Europe, pour faire ingérence dans le pays, pour mettre en place leurs pions et aller monopoliser le pétrole et les richesses de la Libye ?

Encore une fois on peut se demander, comment se fait-il que nombre de pays arabes soient touchés en même temps par les révoltes des peuples ?

Pendant qu'Obama et Sarkozy s'occupent des pays arabes, ils font quoi pour aider leurs peuples, éviter de les ruiner avec les banques privées, réduire leurs charges et leur permette de bien vivre ? Rien ?

Quelle occasion rêvée que la révolte des peuples arabes pour faire dériver notre attention !


Par Europe1.fr avec AFP et Reuters

Publié le 24 février 2011 à 23h22 Mis à jour le 24 février 2011 à 23h46

Barack Obama et Nicolas Sarkozy ont réclamé "un arrêt immédiat de l'usage de la force" en Libye. © MAXPPP

Les deux présidents ont réclamé "un arrêt immédiat de l'usage de la force" en Libye.

Nicolas Sarkozy et Barack Obama ont durci le ton ensemble jeudi soir. Les chefs d’Etat français et américain "ont réitéré leur exigence d'un arrêt immédiat de l'usage de la force contre la population civile face à la poursuite de la répression brutale et sanglante et aux déclarations menaçantes de la direction libyenne", a annoncé l'Elysée jeudi soir. Et ce, après un entretien téléphonique sur la situation en Libye entre les deux hommes.

Une nouvelle réunion du Conseil de sécurité de l’Onu demandée

Le président français a présenté les mesures actuellement examinées, à son initiative, au sein de l'Union européenne, et "dont il souhaite l'adoption rapide", précise l’Elysée. Nicolas Sarkozy a annoncé également son intention de demander une nouvelle réunion urgente du Conseil de sécurité de l'Onu sur la situation en Libye.

"Dans le prolongement de la déclaration adoptée à l'unanimité par le Conseil le 22 février, des mesures concrètes sont désormais nécessaires, notamment pour permettre l'accès immédiat de l'aide humanitaire et pour sanctionner les responsables des violences contre la population civile libyenne", assure l’Elysée.

Le président américain a exposé, à son tour, au chef d’Etat français les mesures que comptaient prendre de leur côté les États-Unis. Et ce, alors que Jay Carney, porte-parole de la présidence américaine, a indiqué jeudi que toutes les options, y compris des sanctions, seraient évoquées.

Kadhafi, auteur de crimes contre l’humanité ?

Nicolas Sarkozy avait déjà durci le ton mercredi contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi et pressé l'Union européenne d'adopter des "sanctions concrètes" contre les responsables de la répression en Libye. Jeudi, le Quai d'Orsay a estimé que les violences perpétrées par le pouvoir en Libye "pourraient constituer des crimes contre l'humanité" et que la saisine de la Cour pénale internationale devait être envisagée.

Parlant du "devoir d'intervenir" de la communauté internationale, le ministre de la Défense Alain Juppé a dit souhaiter "de tout coeur que Kadhafi vive ses derniers moments de chef d'Etat". Il a affirmé, sur France Inter jeudi, qu'une intervention militaire n'était pas d'actualité, même si l'idée d'une zone d'exclusion aérienne, qui empêcherait l'aviation de Kadhafi de bombarder sa propre population, "mérite d'être étudiée".

http://www.europe1.fr/International/Libye-Sarkozy-et-Obam...


Côte d’Ivoire : "une guerre civile"

Tout va bien partout apparemment ! On voit que les radiations solaires sont en train d'activer l'éveil et l'ADN de tous.

Par Europe1.fr avec Aurélien Fleurot et agences

Publié le 24 février 2011 à 20h41 Mis à jour le 24 février 2011 à 21h08

Les violences se poursuivent à Abidjan, la capitale ivoirienne, près de trois mois après la présidentielle.

Les violences se poursuivent à Abidjan, la capitale ivoirienne, près de trois mois après la présidentielle. © REUTERS

TEMOIGNAGE - En Côte d’Ivoire, la situation se dégrade, comme le raconte un Français, habitant d’Abidjan.

"Il y a des morts et des morts tous les jours". Le constat est terrible pour André*, un industriel français installé dans la capitale ivoirienne depuis une dizaine d’années et interrogé par Europe 1 jeudi, près de trois mois après le début de la crise née après la présidentielle. La situation se détériore depuis une semaine dans le pays.

"Là, c’est le début d’une guerre civile", estime-t-il :

 Des combats ont éclaté jeudi dans l'ouest de la Côte d'Ivoire entre l'armée fidèle au président sortant Laurent Gbagbo et l'ex-rébellion alliée à son rival Alassane Ouattara, soutenu par la communauté international. A Abidjan, certains habitants fuient par centaines le quartier d’Abobo, pro-Ouattara, après de violents affrontements.

Quinze personnes ont été tuées dans des violences durant la semaine écoulée en Côte d'Ivoire, particulièrement dans la capitale. La ville est le théâtre d'affrontements entre forces fidèles au président sortant et partisans d'Alassane Ouattara. L'Onu a déploré "la recrudescence de la violence particulièrement dans certains quartiers d'Abidjan entre militaires et manifestants, avec utilisation d'armes lourdes, accroissant le nombre de morts". 315 morts auraient ainsi été recensés depuis la mi-décembre 2010.

"On redoute que ça s’embrase"

"Il y a des affrontements d’une violence extrême", assure André. "Il y a des morts et des morts tous les jours. Ca continue et on sait que ça risque de s’embraser à tout moment", déplore le Français. "On redoute que ça s’embrase d’un coup, que tous les quartiers s’embrasent, et à mon avis, ce sera difficilement contrôlable", juge cet industriel à Abidjan.

Trois mois après la présidentielle, Laurent Gbagbo s’accroche au pouvoir et au palais présidentielle alors qu’Alassane Ouattara reste retranché dans l’hôtel du Golfe. Pour l’homme d’affaires français, "la diplomatie a monté ses limites". Et, assure-t-il, "tout le monde sait qui est le vainqueur évidemment".

Pour départager les deux hommes, "il n’y a plus qu’une issue maintenant, c’est la violence", estime-t-il avant d’ajouter : "Je crois que le cycle a commencé, ça devrait très mal se finir".

*Le prénom a été modifié.

http://www.europe1.fr/International/Cote-d-Ivoire-une-guerre-civile-428339/

 

00:05 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, Révolution | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

24/02/2011

L'Iran va dévoiler un projet qui va bientôt "surprendre le monde'' (patron du CGRI)

La science progresse partout et  notamment les technologies militaires et pourquoi pas en Iran aussi ?

Le chef du Corps des gardiens de la révolution islamique iranienne (CGRI) a indiqué mercredi que l'organisation dévoilera un projet bientôt pour "surprendre le monde", a rapporté Sepahnews, le site internet de la structure militaire.


Dans un proche avenir, le projet-miracle sera dévoilé et inauguré, ce qui surprendra le monde, a indiqué le général de division Mohammad Ali Jafari, commandant en chef du CGRI cité dans le reportage.

M. Jafari a tenu ces propos lors d'une cérémonie organisée par le CGRI à Téhéran pour marquer la victoire de la révolution islamique il y a 32 ans.

Il a affirmé que le CGRI a fait des progrès considérables dans les recherches scientifiques ainsi que des projets militaires et de défense, mais il n'a pas précisé la nature du projet qui doit être dévoilé.

"Les projets qui sont actuellement en cours dans le pays vont surprendre le monde, s'ils sont conclus", a-t-il affirmé selon le reportage.

Le CGRI, une branche de l'armée iranienne fondée après la révolution iranienne en 1979 pour protéger la révolution islamique, a mené plusieurs projets économiques, militaires et scientifiques ces dernières années.

Croatie : Affrontement entre police et manifestants anti-gouvernementaux

Encore une révolte en Croatie !

Croatie Agence France-Presse 
24/02/2011 15h26 

Croatie - Affrontement entre police et manifestants anti-gouvernementaux
Les manifestants réclament la démission du Premier ministre Jadranka Kosor. 
© AFP



ZAGREB - La police croate a utilisé des gaz lacrymogènes jeudi soir à Zagreb pour disperser un millier de manifestants qui tentaient de s'approcher du siège du gouvernement en réclamant la démission du Premier ministre Jadranka Kosor, a constaté une journaliste de l'AFP.

Des forces spéciales de la police ont été déployées sur la place Sveti Marko, dans la vieille ville de Zagreb, où se trouve le siège du gouvernement, pour empêcher les manifestants de s'en approcher.

Des manifestants ont jeté des pierres et des bouteilles contre des policiers. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes pour repousser ceux qui tentaient de percer le cordon de sécurité.

Les manifestants scandaient «Voleurs! Voleurs!» et «Jadranka, va-t-en!». Une dizaine de personnes ont été arrêtées, selon la télévision nationale.

La manifestation avait été organisée sur le site de socialisation Facebook. Une autre, similaire, avait rassemblé mardi quelque 300 personnes.

Les organisateurs ont réclamé la démission de Mme Kosor. Ils ont accusé le gouvernement de «rendre tous les jours la vie des citoyens plus difficile et de mener le pays vers un chaos économique».

L'économie locale devrait s'être contractée de 1,9% en 2010, selon les prévisions de la Banque centrale, après un recul du PIB de 5,8% en 2009.

 

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2011/02/2...

23:21 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, Révolution | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |