Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

Wikileaks : Irak, morts collatérales !

Et c'est quoi qu'il ne faut pas que Julian Assange nous montre, des crimes commis contre l'humanité gratuitement par les gardiens du Monde ?

C'est pour cela qu'Assange est en prison ?

 Pour nous montrer leurs crimes ?
Parce qu'il montre l'horreur commise par les criminels US et ses alliés ?


Malheureusement en Anglais.

Utilisez un traducteur :

Collateral Murder

Overview

Update: On July 6, 2010, Private Bradley Manning, a 22 year old intelligence analyst with the United States Army in Baghdad, was charged with disclosing this video (after allegedly speaking to an unfaithful journalist). The whistleblower behind the Pentagon Papers, Daniel Ellsberg, has called Mr. Manning a 'hero'. He is currently imprisoned in Kuwait. The Apache crew and those behind the cover up depicted in the video have yet to be charged. To assist Private Manning, please see bradleymanning.org.

5th April 2010 10:44 EST WikiLeaks has released a classified US military video depicting the indiscriminate slaying of over a dozen people in the Iraqi suburb of New Baghdad -- including two Reuters news staff.

Reuters has been trying to obtain the video through the Freedom of Information Act, without success since the time of the attack. The video, shot from an Apache helicopter gun-sight, clearly shows the unprovoked slaying of a wounded Reuters employee and his rescuers. Two young children involved in the rescue were also seriously wounded.

Short version

Collateral Murder - Wikileaks - Iraq

http://www.youtube.com/watch?v=5rXPrfnU3G0&feature=pl...

Full version

Wikileaks leaked video of Civilians killed in Baghdad - Full video

http://www.youtube.com/watch?v=is9sxRfU-ik&feature=player_embedded


WikiLeaks' Collateral Murder:
U.S. Soldier Ethan McCord's Eyewitness Story

http://www.youtube.com/watch?v=kelmEZe8whI&feature=pl...

The military did not reveal how the Reuters staff were killed, and stated that they did not know how the children were injured.

After demands by Reuters, the incident was investigated and the U.S. military concluded that the actions of the soldiers were in accordance with the law of armed conflict and its own "Rules of Engagement".

Consequently, WikiLeaks has released the classified Rules of Engagement for 2006, 2007 and 2008, revealing these rules before, during, and after the killings.

WikiLeaks has released both the original 38 minutes video and a shorter version with an initial analysis. Subtitles have been added to both versions from the radio transmissions.

WikiLeaks obtained this video as well as supporting documents from a number of military whistleblowers. WikiLeaks goes to great lengths to verify the authenticity of the information it receives. We have analyzed the information about this incident from a variety of source material. We have spoken to witnesses and journalists directly involved in the incident.

WikiLeaks wants to ensure that all the leaked information it receives gets the attention it deserves. In this particular case, some of the people killed were journalists that were simply doing their jobs: putting their lives at risk in order to report on war. Iraq is a very dangerous place for journalists: from 2003- 2009, 139 journalists were killed while doing their work.

http://www.collateralmurder.com/

Iraqi family demands justice for US attack death

http://www.youtube.com/watch?v=Dw_5tZqzwXg&NR=1


Wikileaks : Twitter suspend le compte @Anon_Operation (DDOS)

 Wikileaks : Twitter suspend le compte @Anon_Operation (DDOS)

 Ah oui ?


Twitter vient de suspendre le compte @Anon_Operation. C'est à partir de celui-ci qu'étaient coordonnées les différentes attaques par déni de service qui ont frappée la banque postale suisse, le site Mastercard.com ou encore en fin de journée, Visa.com.

@Anon_Operation ddos wikileaks ddos


Toutes ces opérations avaient été dirigées en guise de réponse à l'arrestation de Julian Assange, fondateur de Wikileaks.

La réaction n'a évidemment pas tardé : on pourra retrouver le fil des festivités sur ce compte, @Anon_Operationn

http://twitter.com/#!/Anon_Operationn

 

Des dossiers importants à consulter ici : http://operationn.tk/

 

 

Wikileaks détiendrait des documents relatifs aux extraterrestres et aux OVNI

Pas étonnant que Julian Assange et Gary MaKinnon soient persécutés par les autorités et les Elites !


Quand le secret sera levé sur les ET et les Ovnis, le monde que nous avons connu et que l'on nous a présenté depuis des millénaires s'écroulera complètement, à commencer par le Vatican et les religions ! Il faut donc que l'Unique Religion Mondiale qui est la base même de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial soit établie par les Grands Gris Reptiliens pour que la révélation ait lieu ! Ne rêvez donc pas d'une révélation quelconque par les officiels, ils ne sont pas fous d'aller fracasser leur fonds de commerce millénaire avant que vous ne soyez  tous mis à genoux !  

  

Wikileaks détiendrait des documents relatifs aux extraterrestres et aux OVNI

  

Le quotidien Britannique « The Guardian », via son site internet ; a eu l'occasion d'organiser une interview du fondateur de Wikileaks, le site controversé de divulgation de documents jusque là gardés secrets.


Le public a également pu poser ses propres questions à l'homme le plus recherché par Interpol. Forcément, l'ufologie y a figuré…

   

Nous remercierons donc un certain « Achanth » qui a posé la question suivante : « Monsieur Assange ; vous a t-on déjà communiqué des documents faisant référence aux OVNI ou aux extraterrestres ? »

 
Réponse de l'intéressé : « Beaucoup d'excentriques nous contactent par courrier électronique à ce sujet. Certains nous expliquent comment ils ont découvert qu'ils étaient l'Antéchrist en parlant, assis sur une plante verte, avec leur ex-femme à une réception en plein air. Cependant, ils n'ont pas encore satisfait à nos deux règles de publication : que les documents ne soient pas conçus par la source, et qu'ils soient originaux. Cependant, il faut noter que dans certaines parties des archives que nous n'avons pas encore divulguées, il y a en effet des références aux OVNIs. »

  

Toujours selon « The Guardian « , apprend-on dans ces mêmes échanges entre diplomates internationaux que la demande du Premier Ministre Britannique Gordon Brown à l'administration Obama concernant le pirate informatique Gary Mac KINNON (ayant réussi à s'introduire dans les données sensibles de la NASA) pour que celui-ci effectue sa peine en Grande-Bretagne a été refusée catégoriquement par le Président Américain. Même le successeur de Gordon Brown ; David Cameron s'y est cassé les dents ; évoquant la possibilité de plaider coupable pour pouvoir purger sa peine « à la maison« . En vain, le gouvernement reste inflexible et veut la tête du pirate.

 

Bref, ce que nous attendons tous n'est pas encore diffusé par Wikileaks. Attendons donc d'autres publications à venir, en espérant qu'il s'agira davantage de documents militaires ou scientifiques plutôt que des échanges diplomatiques sans réelle pertinence à la grande divulgation de la vie extraterrestre intelligente.

 

Rien à voir avec l'annonce pompeuse de la NASA et sa « bactérie à l'arsenic »

Source: bebr.fr

 

Articles similaires

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/wikileaks/81805...

http://economictimes.indiatimes.com/articleshow/7042278.cms

http://www.guardian.co.uk/world/2010/nov/30/wikileaks-cab...

 
  

Julian Assange du site Wikileaks va publier des documents référencés ovnis s'il n'est pas assassiné d'ici là

 

crash-roswell.jpg 

Lire l'article mis en ligne le 04 décembre 2010, sur le site ici :  

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/wikileaks/81805...

En Français :  

http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.t...  

Les documents révélés par le site Wikileaks évoquent le Pirate des Ovnis Gary McKinnon :  

http://ovniparanormal.over-blog.com/article-les-documents...   


Stephen Bassett, Directeur du Paradigm Research Group, est intervenu le 4 décembre sur Coast to Coas AM de 22h à 22h30 pm (pacific time) invité par George Noory pour répondre aux questions qu'on se pose après les récentes déclarations de Julian Assange au Guardian.
http://www.coasttocoastam.com/


Stephen Bassett on Wikileaks and UFO/ET Documents

Commentaire sur le forum Ici et maintenant
"En attendant, nous avons appris que dans ce dossier se trouvent des documents souvent fantaisistes, et que WikiLeaks n'accorde aucun crédit aux témoignages individuels. Mais Julian Assange possède des cables diplomatiques sur le sujet, et c'est cette partie qui l'intéresse. Il était inévitable que WikiLeaks diffuse de telles infos, la seule question était : Quand vont-ils le faire ? Quoi qu'on en pense, l'action de WikiLeaks est une opportunité extraordinaire. Ils valident bien des théories conspirationnistes, en nous permettant de constater comment le gouvernement a développé la pratique systémique du secret au point de commettre de tels abus. Assange a de bonnes raisons de craindre qu'on tente de l'assassiner... C'est le début d'une nouvelle ère. Le sujet des Ovnis occupe une place de choix, qui démontre les abus de l'empire secret dans un domaine essentiel. Nous reviendrons vous en parler dès que ça sort publiquement."
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14424.15.html

08/12/2010

John F. Kennedy et les OVNIs, par Jim Marrs

Voilà sûrement ce que Julian Assange voulait révéler  sur JFK,  les OVNIS et les ET, qui ne plaît pas aux Grands Gris reptiliens et à la CIA !

Le Président qui disait la vérité !

 

samedi 7 mars 2009 par NewsOfTomorrow

(Traduction Jsf)

Le Président John F. Kennedy pourrait en avoir su davantage que la plupart d’entre nous à propos des OVNIs, selon plusieurs sources crédibles. Le niveau élevé de connaissance que Kennedy avait sur les OVNIs est confirmé par un ancien steward d’Air Force One qui a parlé d’une remarque cryptique du Président Kennedy.

Bill Holden, qui a également servi en tant qu’arrimeur de fret pour l’Air Force One, a voyagé avec Kennedy en Europe en été 1963. Il a dit qu’une conférence sur les OVNIs à Bonn, en Allemagne, avait déclenché une discussion sur le sujet dans un avion du président un matin. Holden a dit qu’il s’est adressé à Kennedy et a demandé, "Que pensez-vous des OVNIs, Mr. le Président ?" Il a dit que Kennedy est devenu plutôt sérieux et a réfléchi un moment avant de répondre :"J’aimerai parler de la situation extraterrestre au public mais, mes mains sont fatiguées."

Un document controversé du MJ-12 ayant pour titre "Aperçu de l’Unité de Phénomène Interplanétaire" a fait mention des connaissances "d’insider" de Kennedy. Ce document, apparemment écrit peu de temps après le crash au Nouveau Mexique en juillet 1947, déclare, "Le CIC [Counter Intelligence Corps] a su que certaines des opérations de récupération ont été partagées avec John F. Kennedy, démocrate du Massachusetts élu au Congrès en ’46, fils de Joseph P. Kennedy, Commission sur l’organisation de l’exécutif du gouvernement. [Jack] Kennedy avait des devoirs limités en tant qu’officier affecté aux services de renseignements de la Marine pendant la guerre. On croit qu’il a obtenu l’information [concernant les crashs de Roswell] [d’une] source dans le Congrès qui est proche [du] Secrétaire de l’armée de l’air." Kennedy était le seul membre du Congrès qui savait la vérité sur l’incident de Roswell en ces temps-là.

Pourtant, un autre document semble être une note écrite du président Kennedy au directeur de la CIA : "Examen de la classification de tous les dossiers du renseignement sur les OVNIs ayant lien à la sécurité nationale." Dans cette note, Kennedy déclare, "... J’ai engagé [noirci] et ai chargé James Webb [alors directeur de la NASA] de développer un programme spatial et d’exploration lunaire en commun avec l’Union Soviétique. Ce serait très utile si vous aviez les cas de grande menace examinés dans le but de l’identification de bonne foi, par opposition aux sources classifiées de la CIA et l’USAF. Il est important que nous fassions une distinction claire entre les connus et les inconnus au cas où les soviétiques prendraient notre coopération étendue comme une couverture pour la collecte de renseignements sur leur défense et leurs programmes spatiaux.” Kennedy a ensuite demandé à ce que tous les fichiers sur les "Inconnus" soient envoyés aux autorités de la NASA et qu’un rapport soit transmis à la Maison-Blanche au plus tard le 1er février 1964.

Ce document qui montre clairement que le président allait parler des secrets sur les OVNIs à des cercles plus extérieurs dans le gouvernement, et donc, allait probablement informer le public, est daté du 12 novembre 1963, 10 jours seulement avant son assassinat à Dallas le 22.

S’accrochant désespérément à leur conviction de l’inexistence des OVNIs, les débunkers mettent en doute l’authenticité de ce document, mais un document absolument authentique a été trouvé dans la bibliothèque de John F. Kennedy.

Le mémorandum No. 271 de la National Security Action a pour titre "Coopération avec l’URSS pour les questions spatiales" et est adressé au directeur de la NASA, à ce moment-là James Webb. Ce mémo signé ne mentionne pas les OVNIs en particulier, mais cependant, Kennedy charge Webb d"’assumer personnellement la responsabilité centrale et l’initiative dans le gouvernement du développement d’un programme de coopération avec l’Union Soviétique dans le domaine spatial, ce qui inclue l’élaboration de propositions techniques.." Kennedy a ajouté que ce plan était le résultat de sa "demande du 20 septembre pour une coopération élargie entre les États-Unis et l’Union Soviétique dans le domaine spatial, y compris une coopération dans les programmes d’alunissages." Ce document incroyable était également daté du 12 novembre 1963, mais qui aurait cru en 1963 que les États-Unis et l’Union Soviétique se seraient engagés dans des opérations communes d’exploration spatiale ? Le registre de la Maison Blanche pour ce jour montre qu’à 14h Kennedy a déjeuné et n’avait ensuite "pas de rendez-vous officiels" mais des "entretiens avec des membres divers de l’équipe pendant l’après-midi." De toute évidence, ce jour-là, Kennedy avait largement assez de temps pour traiter de problèmes spatiaux.

Il est aussi évident que cette apparente tentative de coopérer avec l’URSS s’est conclue par la mort de Kennedy à Dallas. Avec l’administration de Ronald Reagan, on était encore avertis du danger de "l’empire du mal" et la coûteuse guerre froide a perduré. Les opposants à JFK devenaient frénétiques en voyant ses tentatives de modifier le cours de la politique qu’avait entretenue auparavant les États-Unis. Selon une source informée, Kennedy jouait un jeu dangereux, "... après avoir mis au clair qu’il n’allait pas soutenir l’action contre les communistes dans le sens habituel - il planifiait de retirer les troupes du Sud-Vietnam, de fragmenter ou d’éliminer des filières de la CIA ; d’étendre le système judiciaire ; il n’avait pas soutenu l’invasion de la Baie des Cochons ; et désirait partager certains des secrets les plus sensibles avec les Russes et les Chinois – plates-formes spatiales, etc... Tout cela dans une époque où sa popularité grandissait à pas de géant dans le peuple américain – alors qu’il ne jouissait pas de l’appui de la majorité à son élection. Situation très dangereuse, laissant peu de méthodes de contrôle de disponibles autres que l’assassinat."

La même source continue, "Je crois que John F. Kennedy avait accès à suffisamment d’informations classifiés, qu’il avait évalué, pour en venir personnellement à la conclusion que les OVNIs et donc de possibles formes de vie extraterrestres vivent dans notre système solaire... Je pense que Kennedy en est certainement venu à cette conclusion... et cherchait à démontrer non seulement que l’humanité pouvait se réunir autour d’un but commun, mais prouver formellement que nous pouvions entrer et conquérir l’espace en tant qu’espèce. À l’époque, certains pourraient avoir pensé que c’était une folie (s’ils n’avaient pas eu accès aux informations) ou (s’ils y avaient eu accès) que c’était très prématuré et potentiellement dangereux.

Toute l’affaire JFK a changé autour de son discours prévu à Dallas Trade Mart, destination de son cortège funeste le 22 novembre 1963. Plusieurs chercheurs et quelques tabloïds ont affirmé qu’il avait prévu de changer son discours et utiliser des notes manuscrites, qui auraient pu contenir des commentaires sur les OVNIs. Ces notes n’ont jamais été rendues publiques et continuent de nourrir les théories.

Encouragés par de tels alléchants indices, certains chercheurs affirment même que l’assassinat de Kennedy avait pour fin de l’empêcher de révéler des informations sur les visites extraterrestres au public.

Bien que cette théorie soit certainement non prouvée et sans doute fausse, sa volonté de mettre fin à la guerre froide et partager les connaissances sur l’espace avec nos ennemis de l’époque a pu briser le dos du complexe Militaro-Industriel (et du Renseignement). Ce groupe avait déjà pensé que le jeune président était "doux avec le communisme" et dangereux pour leur structure de commandement et de contrôle.

Toutes les preuves maintenant en main, il fait peu de doutes que le président Kennedy en savait plus sur les OVNIs qu’on le croit d’habitude.

JFK-10 jours avant son assassinat

http://www.youtube.com/watch?v=Slf4_52kTw8&feature=pl...

Milton William Cooper déclare à ce sujet : Dans une certaine mesure, le président Kennedy découvrit des bribes de vérité au sujet des drogues et des aliénigènes. C’est pourquoi, en 1963, il posa un ultimatum à Majesty douze, leur enjoignant de faire place nette, sans quoi il se chargerait lui-même de faire le ménage dans le marché des stupéfiants. De plus, il informa Majesty douze de son intention de révéler l’existence des aliénigènes à toute la nation l’année suivante. Il leur ordonna donc de préparer un plan de divulgation conformément à cette décision. Or, Kennedy ne faisait pas partie du Conseil des relations étrangères (CFR). Aussi ne savait-il rien des solutions 2 et 3 ( bien que quelques personnes aient clamé que JFK était un membre du Conseil des relations étrangères, je n’ai pu trouver aucune liste légitime où son nom est cité). Au niveau international, les opérations secrètes étaient gérées par un comité de l’élite Bilderberg connu sous le nom de « Comité des politiques ». Aux Etats-Unis, ce comité était supervisé par le comité exécutif du Conseil des relations étrangères et en U.R.S.S., par une organisation homologue.

La décision du président Kennedy fit l’effet d’une pierre jetée dans un nid de frelons. Son assassinat fut aussitôt décrété par le Comité des politiques, puis l’ordre en fut transmis aux agents postés à Dallas. Le président John F. Kennedy a été assassiné par l’agent des services secrets qui conduisait sa voiture dans le cortège et l’acte est pleinement visible dans le film Zapruder. Regardez le conducteur et non pas Kennedy quand vous voyez le film. Tous les témoins oculaires qui se trouvaient aient à proximité de la voiture présidentielle ont très bien vu William Greer tirer sur Kennedy, mais tous ceux parmi eux qui ont cru bon en parler aux autorités ont subi le même sort que Kennedy dans les deux années qui suivirent son meurtre. Rien d’étonnant, du reste, à ce que la commission Warren n’ait abouti à aucun résultat concluant puisque la majorité de ses sièges était occupée par des membres du Conseil des relations étrangères. Par ailleurs, elle a fort bien réussi à obnubiler le peuple américain.

Jim Marrs, auteur d’Alien Agenda

NewsOfTomorrow

WikiLeaks : des images très évocatrices des secrets que Julian Assenge entendait révéler !

Ils savent de quoi ils parlent  !
La divulgation sur les ET et les Ovnis, devait-elle venir de Wikileaks ?

On peut le supposer s'ils ont des documents compromettants sur les diplomates et les dirigeants, et notamment sur la CIA.

Ce qui expliquerait tout cet émoi des officiels et les persécutions du propriétaire du site.
  
Lisez cette phrase extraite de l'article, ci-dessous :
 
"La prochaine publication fait sept fois la taille des précédents 'Irak War Logs'", lance Wikileaks sur son compte Twitter. Un second message posté deux heures plus tard enfonce le clou : "Les prochains mois verront un nouveau monde, où l'histoire mondiale est redéfinie".
  

Wikileaks promet d'importantes révélations dans les prochains mois
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/media/20101122.O...

Sur l'image ci-dessous, vous pouvez voir tous les thèmes qui seront évoqués lors des divulgations, notamment ceux qui concernent les religions et la Scientologie !

Comme nous l'a toujours dit Sos Justice, pour comprendre comment fonctionne le monde depuis des millénaires, doivent être levés tous les secrets portant sur :

1 - le secret défense pesant sur le dossier Ovnis et ET,
2 - le secret maçonnique,
3 - l'invention des religions par les Reptiliens, et
4 - les archives secrètes du Vatican.

Prions pour que ces divulgations puissent avoir lieu à temps pour l'humanité !

Il était temps d'ouvrir les archives, n'est-ce pas ?

Cliquez sur l'image  pour voir tous les dossiers

JFK 1- Wisileaks.jpg

Et le plus intéressant dans tout cela, c'est le dossier de JKF qui devait être évoqué.
L'image a été éclaircie et découpée.


Cliquez sur l'Image

JFK- Wikileaks.jpg



Que voulait faire JFK ?

Il avait l'intention de réduire les pouvoirs de la FED, de dévoiler l'ingérence à la Maison Blanche, de ce qu'il appelait les sectes secrètes, et de révéler le secret pesant sur les ET & les OVNIS.

 

Il n'y aurait donc rien donc rien d'étonnant à ce que Julian Assange soit victime de dossiers montés de toutes pièces à son encontre par les Agents de la CIA ou qu'il lui arrive un malheureux accident, concocté à l'avance par les USA, le Vatican, et la CIA.

 

 


Petite banniere 400x50

 

19:58 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Alertes, Disparitions | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!