Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2012

L'ILLUSION DU TEMPS - La Magie du Cosmos - Episode 1

L'illusion du temps, est un documentaire scientifique (0h52) de la série La Magie du Cosmos diffusé sur Arte à l’occasion de la Fête de la science 2012, qui s'intéresse au temps, un des plus grands mystères de la physique, évoqué par le physicien et théoricien Brian Greene.

 

Depuis toujours, le temps est une notion que l'homme a cherché à comprendre, à mesurer, en imaginant de nombreux systèmes et appareils comme la clepsydre, le cadran solaire, les calendriers, le sablier, la bougie, l'horloge ou encore les montres, autant de moyens qui utilisent l’espace pour se repérer dans un cadre temporel.
Le temps possède divers sens, selon les philosophies, les cultures, les religions et les sciences. Il peut être perçu comme cyclique tel que le renouvellement des saisons, ou comme vectoriel, telle que la flèche du temps qui passe, passé, présent, futur. Il peut également être abordé comme un temps social, un temps psychologique, un temps de la conscience.
Il représente une valeur objective, puisqu'il se mesure. Pourtant, il nous arrive de l’interpréter comme une grandeur subjective. Ce temps humain, bien que mécanisé, reste vécu de manière personnelle par chaque individu.


Ce premier volet sur quatre, L’illusion du temps, tente de répondre, entre-autres questions, à : Qu’est-ce réellement que le temps ? Le temps suit-il vraiment une flèche linéaire comme semble nous l’indiquer la physique, ou bien est-ce une valeur subjective, qui parcourt un territoire et des événements déjà là, présents dans l’éternité ?
Certains des plus grands esprits de l’histoire ont tenté de répondre à l'énigme du temps. Pour Isaac Newton, le temps était une entité absolue et indépendante de toute chose. Pour Albert Einstein, le temps était relatif et élastique, dépendant du point de référence de l’observateur. Comment définir le temps si la perception de son flux n'est rien d'autre qu'une illusion ? Einstein, qui fait voler en éclats l'hypothèse d'un temps universel d'Isaac Newton, révèle la connexion fondamentale entre espace et temps, induisant au passage que passé, présent et futur existent de la même manière et sans distinction.
Le temps demeure l'un des plus grands mystères de la physique, même si les moyens de le mesurer se sont considérablement améliorés à notre époque.


Autrefois, l'heure différait selon les localités. Ce n'est qu'avec l'apparition du chemin de fer que le temps va se fixer et que les horloges vont se coordonner. Le physicien Brian Greene, livre ici une vision cathodique de son livre best-seller La Magie du Cosmos. Expliquer la passionnante complexité du temps, quand même les physiciens confessent une perplexité sur la notion, n'est pas une chose facile.
À force d'images, de comparaisons et d'animations, le physicien parvient pourtant à remettre quelques pendules à l'heure, car ce voyage dans le temps sape avec habileté nos certitudes quotidiennes.
Brian Greene, né en 1963 à New York, est un physicien américain connu pour être l'un des spécialistes mondiaux de la théorie des cordes. Professeur de physique et de mathématique à l'Université Columbia de New York depuis 1996, Greene a notamment travaillé sur la symétrie miroir et la topologie, en relation avec la théorie des cordes.


Brian Greene nous apprend à nous méfier des évidences. La réalité du monde est entièrement à repenser et, avec elle, les notions d'espace, de temps, de vide...
La science moderne, écrit le physicien, apporte la démonstration que l'expérience humaine est un très mauvais guide pour qui veut découvrir la vraie nature de la réalité.
S'attachant à rendre ses explications aussi limpides que possible, il n'hésite pas à soumettre à une nouvelle analyse les concepts permettant de comprendre en profondeur l'univers dans lequel nous vivons, et pourquoi les choses sont ce qu'elles sont. Un parcours dans le savoir qui nous fait découvrir ou redécouvrir les pensées les plus pertinentes et l'imagination fertile des plus grands scientifiques comme Einstein, Newton, Maxwell, Schrödinger, Dirac...
Brian Greene livre un cours de physique moderne passionnant, en même temps qu’un état des lieux de la recherche scientifique. Métaphores, animations, grandes et petites histoires, expériences, mises en perspective, une épopée au cours de laquelle il s’emploie par tous les moyens et en conviant Einstein à ses tribulations, à mettre la physique à portée de tous, et à expliquer les secrets infinis du Cosmos, au-delà des apparences.


Mêlant des théories, expériences et histoires audacieuses à des explications limpides et des métaphores imaginatives, La Magie du Cosmos nous entraîne aux frontières de la physique pour nous montrer comment les scientifiques assemblent les pièces du puzzle. Cette captivante série en quatre épisodes dresse un portrait complet de l'espace, du temps et de l'Univers. À chaque étape, on découvre que, juste sous la surface de notre perception quotidienne, se cache un monde à peine reconnaissable, un monde étonnant bien plus étrange et merveilleux que nous ne l'imaginions.



- La série, La Magie du Cosmos :

(Prochainement)



- Voir aussi :

ALBERT EINSTEIN, le mystère de l'horloge

THEORIE DES CORDES - Albert Einstein

L'UNIVERS DE STEPHEN HAWKING - VOYAGER A TRAVERS LE TEMPS

PROPRIÉTÉ DU TEMPS ET DÉDOUBLEMENT

AUX FRONTIERES DU TEMPS - Perception et conception

LA MACHINE A REMONTER LE TEMPS - Superscience

LE VOYAGE DANS LE TEMPS - Aux frontières de la science

 

Source : http://www.inexplique-endebat.com/article-l-illusion-du-temps-la-magie-du-cosmos-111513893.html

Petite banniere 400x50

 

23:44 Publié dans Découvertes Astronomie, Découvertes Scientifiques, Science | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

28/10/2012

Le Champ Magnétique Terrestre (projet-civex) 2012 fr

Documentaire traitant du champ magnétique terrestre (france 5)
http://projet-civex.com
 

Le Champ Magnétique Terrestre (projet-civex) 2012 fr

http://www.youtube.com/watch?v=ikiyL3TEyII

Séminaire SFP : Allons-nous perdre le nord ?

Les scientifiques de la Sté Française de physique ont organisé un séminaire le 26 octobre 2012 portant sur le thème le champ magnétique terrestre.

On parle beaucoup de l'inversion des pôles magnétiques terrestres en ce moment, n'est-ce pas ?

 

Séminaire SFP : Allons-nous perdre le nord ?

Colloque/Séminaire/Conférences-Rencontres/Débats

Dans le cadre des séminaires organisés par la Société Française de Physique Midi-Pyrénées, Philippe Odier du Laboratoire de Physique de Lyon nous dévoilera les mystères du champ magnétique terrestre...

Contenu

Le champ magnétique terrestre trouve sa source dans les mouvements de convection du fer liquide contenu dans le noyau de la planète. Si ce fait a été proposé comme hypothèse au début du 20e siècle, ce n'est qu'un siècle plus tard que le phénomène d'auto-entretien d'un champ magnétique par un écoulement de métal liquide a pu être observé expérimentalement.

Après une brève introduction sur le champ magnétique terrestre, le physicien s'attachera à expliquer sur un exemple simple le mécanisme, appelé "effet dynamo", qui permet de générer à la fois, champ magnétique et courants, à partir du mouvement d'un conducteur.
Il présentera ensuite les résultats de l'expérience VKS, qui est la première, et la seule expérience au monde à produire un effet dynamo à partir d'un écoulement de fluide homogène.

L'une des caractéristiques fascinante de cette expérience est qu'elle offre la possibilité d'observer une grande variété de régimes dynamiques, comme par exemple des inversions chaotiques de la polarité du champ, similaires à celles dont la Terre a été l'objet au cours de son histoire géologique, ou bien aussi un champ magnétique périodique, comme celui du Soleil, qui fait apparaître et disparaître les fameuses "taches solaires" tous les 11 ans.
 
Au-delà de l'aspect spectaculaire de ces résultats, Philippe Odier exposera également les difficultés techniques et scientifiques que les chercheurs ont dû surmonter pour les obtenir.
  
Contact : Pierre Pujol - LPT - 05 61 55 68 32

 

Dates ; le 26 octobre 2012
à 11h30
Lieu(x) -Amphi. Concorde - Bât. U4

 

Date de mise à jour 25 octobre 2012

http://www.univ-tlse3.fr/1351151070328/0/fiche___actualite/&RH=ACCUEIL  

27/10/2012

L'agence spatiale européenne confirme que la magnétosphère est devenue une passoire

Le phénomène étant visible sur plusieurs planètes, ceci confirme que l'ensemble de notre système solaire est touché par les changements cosmiques qui se précisent.

Déjà en 2008 la Nasa avait découvert une énorme brèche dans le champ magnétique terrestre.

Magnétisme terrestre : Une importante brèche dans le champ magnétique observée par la NASA
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/01/04/magnet...

samedi 27 octobre 2012

L'agence spatiale européenne confirme que la magnétosphère est devenue une passoire

 

Cluster, le quatuor de satellites de l'ESA qui étudie la magnétosphère terrestre, a découvert que notre bulle protectrice magnétique laisse pénétrer le vent solaire  dans le cadre d'un éventail de conditions plus larges qu'on ne le croyait auparavant.

Le champ magnétique terrestre est la première ligne de défense de notre planète contre le bombardement du vent solaire. Ce flux de plasma est lancé par le Soleil et se déplace à travers le système solaire, emportant son propre champ magnétique avec lui.

Selon la façon dont le champ magnétique interplanétaire du vent solaire - IMF - est aligné avec le champ magnétique terrestre, différents phénomènes peuvent se produire dans l'environnement immédiat de la Terre.

Un procédé bien connu est la reconnexion magnétique, où les lignes de champ magnétique pointant dans des directions opposées se brisent spontanément et se reconnectent avec d'autres lignes de champ à proximité. Cela redirige leur charge de plasma dans la magnétosphère, ouvrant la porte au vent solaire et lui permettant d'atteindre la Terre.

Dans certaines circonstances, cela peut affecter la "météo spatiale", générant des aurores spectaculaires, interrompant les signaux GPS et affectant les systèmes électriques terrestres.
 
Le système Cluster


En 2006, Cluster a fait une découverte aussi surprenante qu'énorme, 40 000 km tourbillons de plasma situés le long de la limite de la magnétosphère - la magnétopause - pourraient permettre au vent solaire d'entrer, lorsque le champ magnétique terrestre et le champ IMF sont alignés.

Ces tourbillons ont été trouvés aux basses latitudes équatoriales, où les champs magnétiques sont le plus étroitement alignés.

Ces tourbillons géants sont entraînés par un processus connu sous le nom d'éffet Kelvin-Helmholtz (KH), ce qui peut se produire n'importe où dans la nature lorsque deux flux adjacents glissent les uns sur les autres à des vitesses différentes.

Les exemples incluent des vagues fouettées par le vent glissant sur la surface de l'océan, ou dans les nuages atmosphériques.

L'analyse des données du système Cluster a maintenant déterminé que les ondes KH peuvent également survenir dans un plus grand nombre d'emplacements de la magnétopause et quand les IMF sont disposés dans un certain nombre d'autres configurations, fournissant un mécanisme pour le transport continu du vent solaire dans la magnétosphère terrestre.

"Nous avons constaté que lorsque le champ magnétique interplanétaire est orienté vers l'ouest ou vers l'est, les couches limites de la magnétopause à des latitudes plus élevées deviennent plus sujettes à des instabilités KH, à des régions assez éloignées des observations antérieures de ces ondes», explique Kyoung-Joo Hwang du Goddard Space Flight Center de la NASA et principal auteur de l'étude publiée dans le Journal of Geophysical Research.

«En fait, il est très difficile d'imaginer une situation où le plasma du vent solaire ne pourrait pas pénétrer dans la magnétosphère, puisque ce n'est pas une bulle magnétique parfaite."

Les résultats confirment les prédictions théoriques et sont reproduites par les simulations présentées par les auteurs de la nouvelle étude.

"Le vent solaire peut entrer dans la magnétosphère à différents endroits et sous des conditions de champ magnétique que nous n'avions pas connue avant," dit le co-auteur Melvyn Goldstein, également du Goddard Space Flight Center.

"Cela suggère qu'il existe un « tamis comme «propriété de la magnétopause permettant au vent solaire de s'écouler en continu dans la magnétosphère."

L'effet KH est également observée dans les magnétosphères de Mercure et Saturne, et les nouveaux résultats suggèrent qu'il peut également  fournir un mécanisme d'entrée possible et continu de vent solaire dans les magnétosphères de ces planètes.

"Les observations de ces ondes limites par Cluster ont fourni une grande avance sur notre compréhension de vent solaire et des interactions de la magnétosphére, qui sont au cœur de la recherche météorologique de l'espace», explique Matt Taylor, scientifique de l'ESA Cluster projet.

"Dans ce cas, la séparation relativement faible des quatre satellites Cluster pendant qu'ils passaient par la magnétopause diurne à de hautes latitudes a donné un aperçu sur les processus microscopiques de brèches de la magnétopause permettant l'entrée directe de particules solaires dans l'atmosphère."

24 Octobre 2012

Earth’s magnetosphere behaves like a sieve


http://www.esa.int/esaCP/SEMOVAMFL8H_index_0.html


Traduction :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/10/lagen...

Les pyramides de Bosnie refont parler d'elles

Affaire à suivre .... !


jeudi 18 octobre 2012

Les pyramides de Bosnie refont parler d'elles

piramidi-bosnia-2.jpg

 

Le Dr. Sam Osmanagich, membre de l'Académie russe des sciences naturelles, archéologue et chercheur en chef du projet a fini par avoir une autre confirmation de datations grâce à de nouvelles analyses au radiocarbone, et affirme maintenant que la fondation de ces pyramides remonteraient à environ 25.000 ans. Il est également professeur d'anthropologie à l'Université américaine de Bosnie-Herzégovine.

 

 

bosnia-3piramidi.gif

 

Récemment, il a été signalé que le centre de la Pyramide du Soleil émet un «signal électromagnétique de 28 kilohertz" avec un rayon de 13 pieds. Le Dr.Osmanagich, le chercheur et ingénieur Christopher Dunn, et le journaliste d'investigation Philippe Coppens, pensent qu'il s'agit d'un modèle d'une ancienne technologie à "énergie libre" qui rappelle les recherches de Nikola Tesla. Ces résultats ont été confirmés indépendamment par les scientifiques suivants : Dr. Slobodan Mizdrak, Ph.D. from Croatia, professor Paolo Debertolis, anthropologist from University of Trieste in Italy, sound engineer Heikki Savolainen from Finland and electrical engineer Goran Marjanovic from Serbia.

 

bosnian-pyramid61.jpg

 

Le Dr. Osmanagich et ses chercheurs croient que « des dizaines de milliers de pyramides ont été placées le long de la grille d'énergie de la terredoublées d'un champ d'énergie universelle ». - Joseph Kirchner pour WikiStrike


pyramide-soleil-bosnie-2011.jpg

pyramide-soleil.jpg

semir-1.jpg

pyramide-lune.jpg

 

" Italian archaeologists Dr. Ricarrdo Brett and Niccolo Bisconti discovered an organic material on the top of the concrete blocks that cover the Bosnian Pyramid of the Sun. Carbon dating was performed in the Lab in Kiev, Ukraine with astonishing results: 24,800 years +/- 200 years which gives the minimum age of the pyramid structure."  “Despite some initial skepticism, we now have a world-wide team of hundreds of thought leaders from numerous scientific disciplines including archeologists, geophysicists, chemical engineers, physicists, electrical engineers, and mathematicians gathering scientific evidenceto find the answers.”"  - Annonce du 02-10-2012 : Les archéologues italiens Dr. Ricarrdo Brett et Niccolo Bisconti ont découvert du matériel organique au sommet de blocs de grès qui couvrent la pyramide du Soleil bosniaque. La datation du carbone a été effectuée dans un laboratoire connu à Kiev, Ukraine avec ces résultats : 24.800 ans + ou - 200 ans, ce qui donne l'âge minimum de la structure de la pyramide.


Sources : http://www.wikistrike.com/article-les-pyramides-de-bosnie-ont-25-000-ans-selon-une-etude-au-radiocarbone-111230068.html

 http://news.yahoo.com/scientific-proof-potential-alternat...

Bosnian Pyramid Artifacts

 http://www.youtube.com/watch?v=5wsG1ZJaGMc&feature=pl...



Bosnian Pyramids 2012

 http://www.youtube.com/watch?v=9GVQRVshvU0&feature=pl...


 

Bosnian Pyramid! ABC Houston coverage

http://www.youtube.com/watch?v=xzDY0EBvCbU&feature=pl...


 

Trek to the Bosnian Pyramid of the Moon

http://www.youtube.com/watch?v=O4x8xo0iWSA&feature=pl...

 
Nenad Djurdjević leads us on a trek part way up the side of the Bosnian Pyramid of the Moon, August 14, 2011.Sources : http://noiegliextraterrestri.blogspot.fr/2012/02/piramide...
 http://www.realitysandwich.com/pyramid_power_25000

 

Découvertes en 2005, les pyramides de Bosnie ont suscité beaucoup de scepticisme de la part de la communauté des archéologues, principalement parce que justement, il n'a jamais été trouvé de traces quelconque d'une ancienne culture ou civilisation stable dans la région, hormis quelques camps de chasseurs-cueilleurs... De plus, des sondages et carottages officiels dans la pyramide de la Lune en 2006 ont confirmé qu'il s'agissait d'une colline naturelle. Mais l'insistance du découvreur finira par porter ses fruits par la découverte effective d'une certaine "couverture" des pentes des collines par des structures artificielles (tout au moins pour la pyramide du Soleil), et la NASA a elle-même confirmé la forte possibilité d'au-moins deux pyramides, ainsi qu'un réseau important de souterrains reliant les collines-pyramides. Des artéfacts anciens et même des écritures ont pu attirer un assez grand nombre de scientifiques maintenant...

 

Yves Herbo SFH-10-2012