Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2015

Judaïsme : 5775 : Une année de Guerre et la Venue du Messie. Adam le premier reptilien hybride ?

Comme vous ne le savez peut-être pas, pour les hébreux et leur calendrier juif, ils en sont à l'année 5775.

A partir de quoi ou de quel évènement, les juifs comptent ce nombre d'années ?

Si les chrétiens prennent Jésus comme référence pour calculer leur calendrier et que nous en soyons à ce titre en 2015, que les musulmans prennent la migration de Mahomet vers Médine en 622 pour faire débuter leur calendrier. L'année 2015 correspond aux années islamiques 1436 – 1437.


Les juifs soutiennent dans leurs écrits que le monde aurait été créé il y a moins de 6000 ans. C'est la raison pour laquelle ils en sont à l'année
5775 selon leur calendrier juif ou calendrier julien proleptique.

 

Age du monde pour les juifs : http://www.calj.net/age-du-monde

Ils s'arrangent avec la science astronomique comme ils veulent, pourvu qu'ils imposent leur monde et leurs croyances au monde ! Surtout que ce sont les Sumériens qui ont étudié le système solaire et partagé le temps en jours, en heures et en minutes !   Ils n'étaient donc pas ignorants du système solaire ni de son fonctionnement

Les juifs prennent  donc pour repère la création d'ADAM pour être le début du monde (le leur !) ou de leur communauté de l'anneau de Saturne dans "Le Seigneur des AN-NEAUX"   AN comme par hasard du Dieu AN des Dieux AN-NUNAKIS, parce qu'ils ont simplement oublié que du temps de la création d'ADAM, soit moins de 6000 ans, nous étions en pleine expansion de la civilisation sumérienne.

 

Les sionistes  prennent donc comme référence pour créer leur calendrier, la création d'ADAM et de leur monde de reptilien il y a moins de 6000 ans !

 
Adam aurait donc  été créé au cours de la civilisation sumériene et  il se pourrait que nous ayons affaire au premier être hybride créé par les AN-NUNAKIS reptilien dont les hybrides reptiliens-sionistes seraient issus !
 

*- L'Humanité abrite deux races bien distinctes

 
Adam ne peut pas être le "premier homme" créé par leur Dieu Unique pour au moins deux raisons :

1 - la civilisation Sumérienne existait déjà en Mésopotamie, vers 3500 av. J-C. et elle était toujours en pleine expansion et polythéiste, il y a 5775 ans. Ils ont volontairement occulté cette civilisation de la Torah et de la Bible au point que cette civilisation était encore inconnue à la moitié du XIXème siècle ! Il fallait sûrement cacher de nombreux secrets de cette période de l'histoire de l'humanité dont l'invasion à Sumer/Mésopotamie/Irak par les Grands Dieux AN-NUNAKIS

Extraits  : Sumer 

Ayant été complètement oubliée après les débuts de notre ère, la civilisation de Sumer a été redécouverte durant la seconde moitié du XIXe siècle grâce aux fouilles de sites archéologiques du Sud mésopotamien, dont l'exploration s'est poursuivie par la suite, jusqu'à connaître un arrêt en raison des troubles politiques affectant l'Irak à partir des années 1990.

Rappelez-vous les saccages des musées et sites archéologiques qui ont été opérés par l'armée US pour détruire les traces historiques de cette civilisation !

*- Uruad : les Américains ont-ils envahi l'Irak pour protéger un secret ? Annunakis l Illuminati-Reptiliens l Irak

Si le souvenir des Assyriens et des Babyloniens avait été préservé grâce aux textes bibliques et grecs antiques, les Sumériens avaient été depuis longtemps effacés de l'histoire quand les premières fouilles de sites de la Mésopotamie antique débutèrent durant la première moitié du XIXe siècle. Elles portèrent sur des sites présentant avant tout des niveaux du Ier millénaire, qui plus est situés en Assyrie, donc en dehors de l'ancien pays de Sumer. Ce n'est que quelques décennies plus tard que les archéologues tournèrent leur effort vers les sites du Sud, pour y rechercher les débuts de la civilisation mésopotamienne.

 

2 - avant la civilisation Sumérienne il y a eu de nombreuses autres civilisations dont l'Africaine et tant d'autres !

*- HISTOIRE - CIVILISATIONS ANCIENNES : Liste des documentaires 

*- Le climat et l'histoire des civilisations

*- Civilisations

 

Voilà pourquoi on nous bassine avec le peuple élu et qu'ils nous font croire à leurs balivernes du Mythe d'ADAM père de l'humanité et autres âneries.

 

5775 : Une année de Guerre et la Venue du Messie

Nous sommes entrés en septembre 2014, avec « Roch Hachana » dans la septième année du cycle de la chemita ou jachère. Une année particulière en lois pour les résidents de la terre d’Israël, mais aussi en évènements, puisque la guemara regorge de références annonçant la venue propice du messie à cette période. Et le constat est évident : le monde est en effervescence. Autrement dit, les signes se précisent.

Cette vidéo du rav Ron Chaya donne des précisions sur les évènements qui sont apparus fin 2014 et sur ce que 2015 nous réserve.

 

20/12/2014

Moscou réagira à l'adoption de la loi américaine sur l'Ukraine. Poutine a décrit la nature de la doctrine militaire russe

Apparemment Poutine ne rigole pas et il semble avoir mis la Russie et la Crimée sur le pied de guerre ! Toutes les options sont sur la table !

Moscou réagira à l'adoption de la loi américaine sur Ukraine

Par La Voix de la Russie | La Russie réagira à l’adoption par les Etats-Unis de la loi sur l’Ukraine, et Moscou se réserve la possibilité de décider de la réaction à avoir en fonction de la manière dont les Etats-Unis se serviront de cette nouvelle loi, a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

L’acte « sur le soutien de la liberté en Ukraine », visant à introduire des sanctions envers la Russie et permettant d’apporter une aide humanitaire à l’Ukraine a été signé par Barack Obama jeudi.

Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné que le document n'avait rien à avoir avec l’objectif de « soutenir la liberté », en Ukraine ou ailleurs.

Poutine a décrit la nature de la doctrine militaire russe

Par La Voix de la Russie | La doctrine militaire russe a toujours un caractère défensif, malgré l'augmentation de l'activité de l'OTAN en Europe de l'Est. Dans ce cas, la Russie défendra sa sécurité « systématiquement et fermement », a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion élargie du collège du ministère de la Défense russe.

M. Poutine a également souligné que la Russie prônait la sécurité égale pour tous les Etats et les peuples, et chercherait à renforcer la stabilité internationale.

 

 

Obama a signé la loi sur les sanctions anti-russes

Le prix Nobel de la Guerre et des crimes, a dit !

Hier, 09:56

Obama a signé la loi sur les sanctions anti-russes

 

Obama a signé la loi sur les sanctions anti-russes

Par La Voix de la Russie | Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé jeudi avoir signé la loi autorisant de nouvelles sanctions contre la Russie ayant cependant souligné qu'il n'avait pas l'intention d'en faire usage à ce stade.

Une des idées principales de cette loi est la possibilité d'imposer de nouvelles sanctions aux sociétés énergétiques et de défense russes telles que Rosoboronexport et Gazprom. En outre, elle prévoit des restrictions supplémentaires concernant les ventes à la Russie des équipements pétroliers et les investissements étrangers dans les projets d'exploration des gisements pétroliers en Russie

 

13/12/2014

Nouvelles sanctions US: Moscou ne tolérera aucune ingérence dans ses affaires

La réponse de Moscou au projet de Loi validé par le Sénat/Nazisioniste !

Nouvelles sanctions US: Moscou ne tolérera aucune ingérence dans ses affaires

 

Dossier: Sanctions contre la Russie

Kremlin de Moscou

21:58 12/12/2014

MOSCOU, 12 décembre - RIA Novosti

La Russie ne tolérera aucune ingérence dans ses affaires intérieures, a déclaré vendredi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch en commentant une loi américaine permettant au président d'adopter de nouvelles sanctions contre Moscou.

"Les membres du Congrès des Etats-Unis feraient mieux d'abandonner leurs illusions concernant l'efficacité des sanctions antirusses qu'ils encouragent. Nous ne cèderons pas au chantage, nous ne renoncerons pas à nos intérêts nationaux et ne permettrons aucune ingérence dans nos affaires intérieures", lit-on dans le communiqué de M.Loukachevitch.

Selon le diplomate, "il semblerait que face aux graves défis à la sécurité internationale, la Russie et les Etats-Unis devraient conjuguer leurs efforts".

"Or, les législateurs américains s'acharnent, après l'administration de Barack Obama, à détruire la carcasse de la coopération bilatérale", a souligné le porte-parole.

Le document approuvé par le Congrès américain et intitulé "Loi de 2014 sur le soutien à la liberté de l'Ukraine" autorise le président américain à décréter de nouvelles sanctions contre les sociétés russes et à octroyer au gouvernement ukrainien une aide de 350 millions de dollars sous forme d'armements et de conseillers militaires.

Sur le même sujet

Multimédia

 

Le sénat américain approuve le durcissement des sanctions contre Moscou

Les reptiliens/sionistes, veulent la 3ème guerre mondiale contre la Russie avec la complicité de la France, l'Allemagne, la Pologne et leurs banskters qui siègent à l'Europe !

Il leur faut bien ce prétexte pour nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial, non ?

Quand allons-nous nous débarrasser de tous ces vampires assoiffés de sang qui ne rêvent que de nous éliminer et de nous réduire encore plus à l'esclavage ?

Quand allons-nous nous décider à les forcer de nous sortir de l'Europe ?

Le sénat américain approuve le durcissement des sanctions contre Moscou

Dossier: Sanctions contre la Russie

Rossiïskaïa gazeta

15:00 12/12/2014

MOSCOU, 12 décembre - RIA Novosti

Le sénat américain a voté jeudi en faveur d'un projet de loi autorisant le président Barack Obama à fournir au gouvernement ukrainien des armes et du matériel militaire, y compris des armements antichars, perforants et d'infanterie avec des munitions, et à allouer à cet effet jusqu'à 350 millions de dollars en 2015, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

De plus, le texte réaffirme les sanctions contre l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport et donne au président américain le droit de décréter des restrictions à l'égard d'autres grandes compagnies russes, dont Gazprom.

Il est également prévu d'octroyer à la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine le statut d'allié majeur des USA hors Otan, d'élargir "considérablement et immédiatement" l'ampleur de la propagande dans les pays de l'ex-URSS en accordant à ces fins jusqu'à 10 millions de dollars l'an prochain. Comme pour confirmer les récents propos du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov disant que les sanctions occidentales visaient à changer le pouvoir en Russie, les sénateurs américains ont inscrit dans le projet de loi la proposition d'allouer 20 millions de dollars pour "renforcer les institutions démocratiques en Russie" ces trois prochaines années. On pense immédiatement aux sommets de la démocratie en Ukraine, dans laquelle Washington a investi plus de 5 milliards de dollars en vingt ans, comme l'a déclaré la sous-secrétaire d’État américaine Victoria Nuland.

Toutefois, le document pourrait être mal accueilli par la Maison blanche. En particulier, le président Obama avait rejeté à plusieurs reprises l'idée de fournir des armes à Kiev pour se limiter à une assistance non létale – des radars pour détecter des mortiers, des tentes, des gilets pare-balles, des casques, des médicaments et des rations. Et lors de sa visite en septembre à Washington, le président ukrainien Piotr Porochenko s'était vu refuser le statut d'allié majeur hors Otan.

Mais le ton de la Maison blanche a changé récemment. Le conseiller adjoint du président pour la sécurité nationale Tony Blinken a ainsi déclaré que même si la décision de fournir des armes létales n'a pas été prise, cette question "n'a jamais été retirée de l'ordre du jour".

L'administration n'a pas non plus bien accueilli l'idée d'adopter des sanctions par le biais de la loi. Celeste Wallander, directrice senior et assistante spéciale du président des États-Unis pour la Russie et l'Asie centrale au Conseil de Sécurité nationale, a récemment noté: "La Maison blanche n'aime pas quand le sénat lui lie les mains en politique étrangère. Le but n'est pas de maintenir les sanctions mais d'arriver à une situation permettant de parvenir au règlement politique de la crise en Ukraine".

Selon la législation américaine, le président est en droit d'apposer son veto sur un projet de loi approuvé par le parlement. Néanmoins, les congressistes peuvent surmonter le veto présidentiel si plus des deux tiers des voix des deux chambres étaient favorables au projet. Au cours de sa présidence, Obama a utilisé son veto à deux reprises et le congrès n'a jamais appliqué la procédure pour le contourner. Son prédécesseur George W. Bush avait apposé son veto 12 fois, dont quatre avaient été annulés par le congrès.

Sur le même sujet

© RIA Novosti.