Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2015

Pourquoi le gouvernement avait-il retiré une voiture de police stationnée devant Charlie Hebdo?

Excellent article de Panamza ! Qui nous rapporte une fois de plus que le False Flag avait été préparé par avance par l'état !

Mais où était et que faisait la Police ?


Par ailleurs quelles meilleures preuves avons-nous que le False Flag avait été préparé par avance par l'état, si ce n'est de prêter une grande attention à l'interview donnée par la compagne de Charb,
Jeannette Bougrab, à BMFM TV ?

Si elle avait voulu désigner l'état, comme étant responsable du décès de son compagnon, elle ne s'y serait pas prise autrement !

En mettant de côté son émotion naturelle due au décès de son compagnon, attachons-nous à ce qu'elle dit clairement, que son compagnon vivait dans la peur et qu'il était en permanence sous protection policière, mais qu'il voulait à tout prix continuer le "COMBAT", tout comme elle-même qui appelle à le poursuivre, en entendant même réclamer de nouvelles lois pour lutter contre le terrorisme ! Soit contre le Peuple français qui devrait en pâtir !

Quel combat au juste faut-il mener tout en étant en France, un pays réputé pour être en paix,  pour et contre qui, faut-il combattre et surtout au profit de qui ? Et pour défendre quelle idéologie ? 

Voyez aussi quels sont ses propres combats, avec qui elle pactise et quels sont les milieux et les personnalités qu'elle a l'habitude de côtoyer !

Toutes les réponses sont dans son interview !

Pourquoi le gouvernement avait-il retiré une voiture de police stationnée devant Charlie Hebdo?

INFO PANAMZA. Peu de temps avant l’attentat du 7 janvier, Valls et Cazeneuve avaient allégé la protection policière de Charlie Hebdo en dépit de nouvelles menaces imputées à Al-Qaïda.

Le 09.01.2015 à 22h11

Mai 2013 : Stéphane Charbonnier alias Charb – directeur de publication de Charlie Hebdo et citoyen sous protection policière depuis le mystérieux incendie de novembre 2011- avait fait l'objet de nouvelles menaces imputées à Al-Qaïda-au-Yémen et relayées par une pseudo-revue islamiste dénommée Inspire

Automne 2014 : le ministère de l'Intérieur -qui chapeaute le Service de la protection (en charge des personnalités)- a mis fin à la présence permanente de deux policiers devant l'entrée du siège de Charlie Hebdo, situé -depuis le 1er juillet- au numéro 10 de la rue Nicolas Appert. Une photographie de Google Maps, datant du mois d'août, a capturé incidemment une image de la voiture de police.

 

charlie2014

Dans la soirée du jeudi 8 janvier, au lendemain de l'attentat perpétré contre l'équipe de l'hebdomadaire, Jeannette Bougrab, ex-secrétaire d'État du gouvernement Fillon, proche d'une organisation ultra-sioniste américaine, figure de la mouvance islamophobe hexagonale et compagne de Charb, était l'invitée de BFM TV. 

Interviewée par Ruth Elkrief, elle a relaté ce qu'elle a vécu depuis l'annonce du drame. 


 

À 1'22, elle évoqua un détail troublant :

On avait supprimé une protection statique devant Charlie Hebdo qui aurait peut-être pu éviter le drame.

Vendredi 9 janvier, dans la matinale d'Europe 1, Laurent Léger, journaliste d'investigation de Charlie Hebdo et rescapé de l'attaque, a été interrogé à ce sujet par Thomas Sotto.


 

Question de Sotto (qui confond par ailleurs deux interventions de Bougrab, l'une sur BFM TV,  l'autre sur TF1): 

Jeannette Bougrab a déclaré hier soir, lors du 20h de TF1, que le dispositif de sécurité de Charlie Hebdo avait été allégé depuis quelques semaines. Vous l'aviez constaté, ça, ou pas? 

La réponse de Léger (audible à partir de 5'55) : 

Effectivement, y avait plus la voiture statique en faction devant le journal. 

Le journaliste ajouta aussitôt son sentiment personnel : d'après lui, une telle présence n'aurait pas empêché les assaillants d'accomplir leur dessein.

Pas si sûr : deux policiers armés et prêts à réagir en cas d'arrivée de deux hommes cagoulés auraient pu retarder leur opération, voire la saborder. A fortiori s'ils étaient en contact audio avec le policier Franck Brinsolaro, présent dans la salle de rédaction aux côtés de Charb et tué lors de la fusillade. 

Brinsolaro : un homme croisé sur le même trottoir, l'automne dernier, par l'auteur de ces lignes -de passage dans le quartier du journal pour un déjeuner parisien. En compagnie d'un collègue, il escortait le tandem Charb-Léger, deux mètres en arrière, dans la rue Amelot. En tant qu'ancien lecteur de longue date de Charlie et ex-collègue de Léger au sein du média en ligne Bakchich, j'avais immédiatement reconnu les deux journalistes.

Comme les policiers en faction devant le siège du journal, Brinsolaro faisait partie du Service de la protection (ex-SPHP), dirigé par Frédéric Auréal.

Ce dernier, nommé en juillet 2012 par Manuel Valls (alors ministre de l'Intérieur), a été récemment promu (par décret en date du 22 décembre) en devenant "inspecteur général des services actifs de la police nationale".

Double particularité de l'homme -réputé proche de Valls- à la tête du SDLP :

* L'hostilité exprimée à son endroit par ses subordonnés, agacés par des missions de protection jugées excessives ou inutiles (tel le cas emblématique du député franco-israélien Meyer Habib).

* Sa proximité avec Sammy Ghozlan, ex-policier, vice-président du Consistoire, membre du B'naï Brithmentor d'Hassen Chalghoumi et militant ultra-sioniste passé par les instances du Crif.

En décembre 2013, en compagnie de la magistrate Sylvie Moisson (alors en charge de l'affaire Bourarach), Auréal a participé à une soirée privée organisée par Ghozlan en hommage au nouveau préfet du département et au nom de la communauté juive de Seine-Saint-Denis.

Résumons : en dépit de nouvelles menaces imputées à Al-Qaïda et proférées en mai 2013, la protection policière de Charlie Hebdo -instaurée fin 2011- a été allégée, un an et demi plus tard, sur un point névralgique : l'entrée de l'immeuble dans lequel l'équipe était installée au 2ème étage, derrière une porte blindée et verrouillée par un code. Responsables de cette décision aux conséquences tragiques dans les semaines qui ont suivi  : Manuel Valls (Premier ministre), Bernard Cazeneuve (ministre de l'Intérieur) et Frédéric Auréal (patron du SDLP).

Reste à savoir si les médias traditionnels, désormais hypnotisés à l'unisson par la "grave crise que traverse la France depuis trois jours" (pour reprendre les termes de Laurence Ferrari d'I-Télé) interpelleront les trois hommes concernés pour leur demander des comptes ou continueront de réaliser le mauvais remake en cours de "l'union sacrée" des Américains au lendemain de la mystification du 11-Septembre.

HICHAM HAMZA  

 

2015 sera l'année de la confrontation finale entre l'Empire du chaos et l'Eurasie

Voilà pourquoi il faut créer le chaos en France, en Europe et dans le monde !

Ils ont la rage !

Pris dans l'échec de partout, la faillite, il ne leur reste que la politique de la terre brûlée face à une population dont ils n'ont que faire à présent ! Autant éliminer les 2/3 de la population mondiale comme prévu dans leurs plans machiavéliques !

Si ça na pas marché contre la Russie attaquons-nous à la France, aux pays européens et à tous les  autres ! La 3ème guerre mondiale serait donc la bienvenue pour eux !

2015 sera l'année de la confrontation finale entre l'Empire du chaos et l'Eurasie

 

 

 

Les petites lueurs démocratiques surgies en Europe (Podemos, Syriza) suffiront-elles à illuminer une année 2015 menacée par la périlleuse confrontation entre un vieil empire occidental décadent et des forces émergentes qui ne s'en laissent plus conter ?
 

Les petites lueurs démocratiques surgies en Europe (Podemos, Syriza) suffiront-elles à illuminer une année 2015 menacée par la périlleuse confrontation entre un vieil empire occidental décadent et des forces émergentes qui ne s’en laissent plus conter ?

L’année 2014 aura été marquée par la brutale aggravation de la crise économique et financière mondiale et par la fuite en avant de l’Otan vers un dangereux chaos guerrier dont les métastases touchent désormais le continent européen.

  • Les masques statistiques euphoriques n’abusent plus que les gogos. La prétendue "reprise" continue à être financée par de la dette pour « une période considérable ». Les banques sont incapables de satisfaire à des stress-tests édulcorés. Les chiffres du chômage sont trafiqués par des radiations massives. La distribution de "food stamps" (tickets d’alimentation) bat des records aux États-Unis. Et plus alarmant encore, la courbe de la mortalité infantile US vient de repartir à la hausse [1].

  • L’État islamique en héritage : aux confins orientaux de leur empire, les maîtres du monde, venus semer à les entendre le Bien et la Démocratie, n’ont récolté que le chaos. Aux potentats régionaux détrônés succèdent les ravagés de l’État islamique qui sont aux États-Unis ce que Mr Hyde était au Dr Jekyll. Les atrocités médiatisées des uns ne valent-elles pas les bombardements à l’aveugle ou les pratiques tortionnaires enfin révélées des autres ?

  • Le cancer de la guerre frappe désormais aux portes du vieux continent européen : venue faire la nique à la Russie du vilain Poutine, l’Otan s’est pris les pieds dans le bourbier ukrainien après y avoir fomenté un coup d’État, sans manifestement maîtriser les moyens de le pérenniser.

Une course poursuite entre deux chaos

C’est donc une course contre la montre entre deux chaos, l’un "civil" (économique, financier, social), l’autre guerrier, qui se jouera en 2015. Une chose est sûre, aucune solution acceptable n’est à attendre des autorités politiques de l’empire. Paul Craig Roberts, qui connaît bien ce monde interlope pour l’avoir servi [2], est catégorique : les États-Unis sont plus que jamais aux mains d’un complexe militaro-industriel US va-t-en-guerre agissant dans l’ombre d’un président de comédie.

Le président Obama a perdu ce qui lui restait de pouvoir lors des dernières élections de mi-mandat le 4 novembre dernier. Les faucons néoconservateurs de Washington règnent en maîtres au sein de l’empire. Et ce ne sont pas leurs pâles vassaux européens, à l’image d’un Hollande déjanté et d’une Merkel ne sachant plus vraiment sur quels intérêts allemands danser, qui risquent de contrarier cette folle fuite en avant suicidaire.

Au point, juge Paul Craig Roberts, que le seul "espoir" restant est que le chaos économico-financier soit suffisamment rapide et retentissant pour couper court aux velléités de chaos guerrier.

« L’espoir vient de l’extérieur du système politique. L’espoir est que le château de cartes ainsi que les marchés truqués érigés par les décideurs politiques pour le bénéfice des 1% [de riches, ndlr] s’effondrent. »

La recomposition géopolitique du monde

« Attachez vos ceintures ; 2015 sera un tourbillon opposant la Chine, la Russie et l’Iran contre ce que j’ai décrit comme l’empire du Chaos. »

Selon le journaliste brésilien Pepe Escobar, l’année qui s’annonce renforcera sans aucun doute une recomposition géopolitique houleuse du monde autour d’un nouveau bloc : l’Eurasie.

La politique de sanctions occidentales n’aura rien réussi de mieux que de ressouder les liens entre les pays émergents des BRICS et pourrait même être en train de conduire à un rapprochement entre ces derniers et un autre "puni" : l’Iran. Pour Pablo Escobar, le chaos est en passe de se retourner contre l’empire qui l’a propagé.


Une si fragile lueur démocratique en Europe

Face à ce paysage dévasté, on assiste en Europe à la montée en puissance de mouvements alternatifs portés par des opinions publiques exténuées après des années d’austérité destructrice. Podemos et Syriza paraissent en mesure de profiter en 2015 de scrutins opportuns dans leurs pays respectifs, l’Espagne et la Grèce.

Mais la tâche s’annonce ardue :

  • Les "amicales" pressions des "démocrates" officiels de Bruxelles contre ces empêcheurs de capitaliser entre soi sont rien moins qu’agressives et intrusives. On imagine sans peine ce que seront ces pressions si d’aventure les "indésirables" viennent à s’emparer du pouvoir. Angela Merkel a d’ores et déjà prévenu Alexis Tsipras que ce serait la rigueur budgétaire (allemande) ou la porte (de la zone euro).

  • Les vieux partis (communistes) de gauche du siècle dernier s’échinent à défendre les derniers lambeaux de leurs prés carrés électoraux contre ces nouveaux venus qui leur font de l’ombre. En Espagne comme en Grèce, Izqierda Unida et le KKE passent au moins autant de temps à cogner sur Podemos et Syriza que sur leurs gouvernants de droite.

Reste qu’en ces temps ténébreux, il me semble préférable de s’accrocher aux petites lueurs démocratiques qui passent, MÊME AU RISQUE DE SE TROMPER, plutôt que d’essayer de les éteindre prématurément comme s’y emploient avec un zèle mauvais les inévitables pisse-vinaigre. Allez, santé à tous les autres. M’est avis que cette année 2015 va être chaude bouillante.

Notes

[1] Lorsqu’il écrivit en 1976 son essai sur la décomposition de la sphère soviétique, "La Chute finale" (éd. Robert Laffont), Emmanuel Todd fonda sa prédiction sur le constat de l’inversion à la hausse de la courbe de mortalité infantile en URSS, considérant cet élément comme fondamental de la réelle santé d’une puissance. Or en 2014, la mortalité infantile US est passée de 5,90‰ à 6,17 (rappel France : 3,31 - source : Statistiques mondiales.com).

[2] Paul Craig Roberts, économiste et journaliste américain, fut sous-secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan et est un des pères fondateurs des Reaganomics.

 

http://www.politis.fr/2015-chaud-bouillant-le-monde-d,29515

 

08/01/2015

Judaïsme : 5775 : Une année de Guerre et la Venue du Messie. Adam le premier reptilien hybride ?

Comme vous ne le savez peut-être pas, pour les hébreux et leur calendrier juif, ils en sont à l'année 5775.

A partir de quoi ou de quel évènement, les juifs comptent ce nombre d'années ?

Si les chrétiens prennent Jésus comme référence pour calculer leur calendrier et que nous en soyons à ce titre en 2015, que les musulmans prennent la migration de Mahomet vers Médine en 622 pour faire débuter leur calendrier. L'année 2015 correspond aux années islamiques 1436 – 1437.


Les juifs soutiennent dans leurs écrits que le monde aurait été créé il y a moins de 6000 ans. C'est la raison pour laquelle ils en sont à l'année
5775 selon leur calendrier juif ou calendrier julien proleptique.

 

Age du monde pour les juifs : http://www.calj.net/age-du-monde

Ils s'arrangent avec la science astronomique comme ils veulent, pourvu qu'ils imposent leur monde et leurs croyances au monde ! Surtout que ce sont les Sumériens qui ont étudié le système solaire et partagé le temps en jours, en heures et en minutes !   Ils n'étaient donc pas ignorants du système solaire ni de son fonctionnement

Les juifs prennent  donc pour repère la création d'ADAM pour être le début du monde (le leur !) ou de leur communauté de l'anneau de Saturne dans "Le Seigneur des AN-NEAUX"   AN comme par hasard du Dieu AN des Dieux AN-NUNAKIS, parce qu'ils ont simplement oublié que du temps de la création d'ADAM, soit moins de 6000 ans, nous étions en pleine expansion de la civilisation sumérienne.

 

Les sionistes  prennent donc comme référence pour créer leur calendrier, la création d'ADAM et de leur monde de reptilien il y a moins de 6000 ans !

 
Adam aurait donc  été créé au cours de la civilisation sumériene et  il se pourrait que nous ayons affaire au premier être hybride créé par les AN-NUNAKIS reptilien dont les hybrides reptiliens-sionistes seraient issus !
 

*- L'Humanité abrite deux races bien distinctes

 
Adam ne peut pas être le "premier homme" créé par leur Dieu Unique pour au moins deux raisons :

1 - la civilisation Sumérienne existait déjà en Mésopotamie, vers 3500 av. J-C. et elle était toujours en pleine expansion et polythéiste, il y a 5775 ans. Ils ont volontairement occulté cette civilisation de la Torah et de la Bible au point que cette civilisation était encore inconnue à la moitié du XIXème siècle ! Il fallait sûrement cacher de nombreux secrets de cette période de l'histoire de l'humanité dont l'invasion à Sumer/Mésopotamie/Irak par les Grands Dieux AN-NUNAKIS

Extraits  : Sumer 

Ayant été complètement oubliée après les débuts de notre ère, la civilisation de Sumer a été redécouverte durant la seconde moitié du XIXe siècle grâce aux fouilles de sites archéologiques du Sud mésopotamien, dont l'exploration s'est poursuivie par la suite, jusqu'à connaître un arrêt en raison des troubles politiques affectant l'Irak à partir des années 1990.

Rappelez-vous les saccages des musées et sites archéologiques qui ont été opérés par l'armée US pour détruire les traces historiques de cette civilisation !

*- Uruad : les Américains ont-ils envahi l'Irak pour protéger un secret ? Annunakis l Illuminati-Reptiliens l Irak

Si le souvenir des Assyriens et des Babyloniens avait été préservé grâce aux textes bibliques et grecs antiques, les Sumériens avaient été depuis longtemps effacés de l'histoire quand les premières fouilles de sites de la Mésopotamie antique débutèrent durant la première moitié du XIXe siècle. Elles portèrent sur des sites présentant avant tout des niveaux du Ier millénaire, qui plus est situés en Assyrie, donc en dehors de l'ancien pays de Sumer. Ce n'est que quelques décennies plus tard que les archéologues tournèrent leur effort vers les sites du Sud, pour y rechercher les débuts de la civilisation mésopotamienne.

 

2 - avant la civilisation Sumérienne il y a eu de nombreuses autres civilisations dont l'Africaine et tant d'autres !

*- HISTOIRE - CIVILISATIONS ANCIENNES : Liste des documentaires 

*- Le climat et l'histoire des civilisations

*- Civilisations

 

Voilà pourquoi on nous bassine avec le peuple élu et qu'ils nous font croire à leurs balivernes du Mythe d'ADAM père de l'humanité et autres âneries.

 

5775 : Une année de Guerre et la Venue du Messie

Nous sommes entrés en septembre 2014, avec « Roch Hachana » dans la septième année du cycle de la chemita ou jachère. Une année particulière en lois pour les résidents de la terre d’Israël, mais aussi en évènements, puisque la guemara regorge de références annonçant la venue propice du messie à cette période. Et le constat est évident : le monde est en effervescence. Autrement dit, les signes se précisent.

Cette vidéo du rav Ron Chaya donne des précisions sur les évènements qui sont apparus fin 2014 et sur ce que 2015 nous réserve.

 

20/12/2014

Moscou réagira à l'adoption de la loi américaine sur l'Ukraine. Poutine a décrit la nature de la doctrine militaire russe

Apparemment Poutine ne rigole pas et il semble avoir mis la Russie et la Crimée sur le pied de guerre ! Toutes les options sont sur la table !

Moscou réagira à l'adoption de la loi américaine sur Ukraine

Par La Voix de la Russie | La Russie réagira à l’adoption par les Etats-Unis de la loi sur l’Ukraine, et Moscou se réserve la possibilité de décider de la réaction à avoir en fonction de la manière dont les Etats-Unis se serviront de cette nouvelle loi, a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

L’acte « sur le soutien de la liberté en Ukraine », visant à introduire des sanctions envers la Russie et permettant d’apporter une aide humanitaire à l’Ukraine a été signé par Barack Obama jeudi.

Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné que le document n'avait rien à avoir avec l’objectif de « soutenir la liberté », en Ukraine ou ailleurs.

Poutine a décrit la nature de la doctrine militaire russe

Par La Voix de la Russie | La doctrine militaire russe a toujours un caractère défensif, malgré l'augmentation de l'activité de l'OTAN en Europe de l'Est. Dans ce cas, la Russie défendra sa sécurité « systématiquement et fermement », a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion élargie du collège du ministère de la Défense russe.

M. Poutine a également souligné que la Russie prônait la sécurité égale pour tous les Etats et les peuples, et chercherait à renforcer la stabilité internationale.

 

 

Obama a signé la loi sur les sanctions anti-russes

Le prix Nobel de la Guerre et des crimes, a dit !

Hier, 09:56

Obama a signé la loi sur les sanctions anti-russes

 

Obama a signé la loi sur les sanctions anti-russes

Par La Voix de la Russie | Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé jeudi avoir signé la loi autorisant de nouvelles sanctions contre la Russie ayant cependant souligné qu'il n'avait pas l'intention d'en faire usage à ce stade.

Une des idées principales de cette loi est la possibilité d'imposer de nouvelles sanctions aux sociétés énergétiques et de défense russes telles que Rosoboronexport et Gazprom. En outre, elle prévoit des restrictions supplémentaires concernant les ventes à la Russie des équipements pétroliers et les investissements étrangers dans les projets d'exploration des gisements pétroliers en Russie