Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2014

Les mondes parallèles existent, affirment des chercheurs australiens et américains

Publication: 05/11/2014 07h51

PARALLEL UNIVERSES
 

SCIENCE - Les mondes parallèles n'existent pas seulement dans la science-fiction. Selon une étude menée par des chercheurs australiens et américains publiée le 23 octobre dernier dans le Physical Review X, d'autres mondes parallèles au nôtre existent. Cette théorie permettrait d'expliquer bon nombre de phénomènes mystérieux.

Les scientifiques assurent que ces autres mondes exercent en fait une force sur notre propre univers qui provoquerait des phénomènes a priori inexplicables, comme certains mouvements de particules au niveau microscopique. Selon cette théorie, notre univers ne serait donc qu'une gigantesque série de mondes, certains semblables au nôtre, d'autres très différents. Tous ces mondes existeraient simultanément et s'influenceraient les uns les autres par une force de répulsion.

Pourquoi une telle théorie? La mécanique quantique est une branche de la physique qui tente d'expliquer et de décrire les phénomènes fondamentaux comme le mouvement des particules par exemple. Elle a entre autres permis d'expliquer la structure de l'atome et forme le socle de la physique moderne. Elle est particulièrement difficile à comprendre et peu instinctive, car elle défie les lois physiques que l'on connaît depuis Newton (de cause à effet).

Comme le rappelle le blog spécialisé, "Chroniques de l'espace temps", imaginer qu'il existe des mondes parallèles n'est pas une théorie nouvelle. Dès 1957, " Hugh Everett expliquait que l'univers comportait tous les états définis par la mécanique quantique, et que c'était l'observateur qui n'en percevait qu'une possibilité. Pour simplifier, le fait d'interagir avec la réalité lui faisait "choisir" une voie, sans que les autres ne cessent d'exister simultanément." Ou encore, notre univers n'est qu'une infime possibilité parmi d'autres, infinies.

L'équipe australienne et américaine qui a publié ses travaux en octobre dernier est en fait allée plus loin en affirmant que ces mondes parallèles interagissaient et ne se contentaient pas d'exister indépendamment les uns des autres.

Dix minutes pour comprendre la Mécanique Quantique

LIRE AUSSI :

» Ce qu'ont découvert les vainqueurs du Prix Nobel de physique 2014
 
 
 

03/11/2014

Silicium, éveil et guerre des fréquences

Très intéressant ! A relier avec l'article ci-dessous/

* Les biophysiciens ont démontré que l'homme est électrique et magnétique ! Sans blague ?



10/10/2014

Inversion des pôles magnétiques: et si la Terre perdait le nord?

Allez prenons le positif à tirer d'une prochaine inversion des pôles !

Même si l'électricité et toutes les nouvelles technologies étaient perturbées par une inversion des pôles magnétiques, nous aurions un super avantage, celui que la Terre serait purifiée de tous les toxiques chimiques et autres qui l'encombre, dont les armes technologiques de dernière génération et les scalaires, les bombe à neutrons, ainsi que la bombe atomique qui a été créée sur la base de l'électro-magnétisme terrestre !

En effet, avec le changement de polarités électriques tout serait désamorcé pour notre bien-être et celui de la Terre et pour l'ensemble de la Galaxie, et adieu les guerres génocidaires  !

Inversion des pôles magnétiques: et si la Terre perdait le nord?

Le champ magnétique protège la Terre des particules chargées d'énergie provenant du Soleil. Or, il pourrait entrer dans une période d'instabilité beaucoup plus soudainement et rapidement que prévu, affirme une étude.

L'inversion du champ magnétique terrestre, du moins le suppose-t-on, a déjà eu lieu au cours de la longue histoire de la Terre. Mais alors que l'on pensait que ce processus, période d'instabilité magnétique suivie d'une éventuelle inversion des pôles, prenait des siècles voire des millénaires à s'opérer, de nouvelles mesures spatiales réalisées par l'Agence spatiale européenne (ESA) montrent que le phénomène pourrait être au contraire beaucoup plus rapide.

21/09/2014

Physique quantique : Première téléportation quantique sur une distance de 25 km

Magnifique !

Des expériences avec des photons, des particules électriques de lumière qui véhiculent les informations.

L'eau et l'électricité sont deux véhicules importants des informations y compris quantiques ou cosmiques qui arrivent jusqu'à nous et dans lesquelles nous baignons.

Nous vivons une époque formidable pour ceux qui se cherchent et qui comprennent la physique quantique !

Nous n'avons jamais été séparés de notre source primale énergétique quantique.

La séparation d'avec notre double ou corps Christique ou âme Divine ou corps de Lumière n'est qu'une illusion car nous communiquons toujours ensemble malgré les apparences trompeuses de division.

Certains savent déjà tout cela.

Sauf que l'homme étant un être électro-magnétique avec son corps énergétique, la science est en train de nous démontrer,  que nous sommes des êtres de Lumière et que dans la présente expérience, il existe la mémoire ou l'esprit de l'information électrique lumineuse qui est captée à distance par le photon jumeau.

Vous remarquerez que l'expérience a été faite pour le photon jumeau avec un cristal dont certains, tout comme notre hypophyse, contiennent de la silice qui est un minéral taillé comme un diamant et qui réfracte l'énergie lumineuse des 7 couleurs du prisme solaire ou de l'arc-en-ciel, pour la diriger vers nos centres énergétiques ou chakras (l'arche d'alliance entre nous et les Maîtres des rayons de lumière). Le cristal est un capteur et un amplificateur de l'énergie et de l'information en même temps qu'il présente des qualités de protection et spirituelles.  Voir : ICI et ICI

Une explication cohérente de la télépathie. La pensée n'étant autre qu'une énergie électrique qui voyage d'un point à un autre : émetteur/récepteur..


Première téléportation quantique sur une distance de 25 km

Publié le 21.09.2014, 21h38

Au CERN, le 19 juillet 2013 à Meyrin,près de Genève

Au CERN, le 19 juillet 2013 à Meyrin,près de Genève | Fabrice Coffrini

Pour la première fois au monde, des physiciens sont parvenus à téléporter l'état quantique d'un photon sur une longueur de 25 kilomètres, annonce une équipe genevoise de scientifiques dans la revue Nature Photonics dimanche.


"L'expérience, réalisée au sein du laboratoire du professeur Nicolas Gisin, constitue une première, et pulvérise simplement l'ancien record de six kilomètres établi il y a 10 ans par la même équipe de l'Université de Genève (Unige)", indique cette dernière dans un communiqué.

Popularisée par la science-fiction et faisant penser à Star Trek, la téléportation quantique ne permet pas, du moins en l'état actuel de la connaissance scientifique, d'envisager un transfert d'objets usuels et encore moins d'être humains.


Cette technique devrait dans le futur néanmoins trouver des applications intéressantes, notamment dans le domaine des télécommunications et du cryptage informatique sur , selon les experts qui espèrent, qu'à terme, la téléportation quantique permette de garantir qu'une information envoyée d'un émetteur vers un récepteur parvienne à destination sans être interceptée.

Dans le cadre de l'expérience réalisée à l'Unige, les physiciens ont pris deux photons issus d'une même source.


L'un de ces deux photons a été propulsé le long d'une fibre optique, alors que l'autre a été envoyé dans un cristal, une sorte de dispositif de stockage de l'information du photon. Le premier photon se trouvant dans la fibre optique, à 25 kilomètres de son frère jumeau, a ensuite été percuté par un troisième photon.


Les scientifiques ont ensuite constaté que l'information contenue dans le troisième photon est parvenue à se frayer un chemin au sein du cristal, sans que les deux photons jumeaux ne se soient directement rencontrés.

 

20/09/2014

Exceptionnel – Luc Montagnier : ses dernières découvertes sur la Mémoire de l’Eau

Si vous avez manqué l'émission !

Nous avons ainsi les preuves que le génotype de notre ADN est aussi enregistré non seulement dans l'eau qui constitue 90 % de notre corps mais qu'il est aussi enregistré dans la mémoire de l'Univers.

Exceptionnel – Luc Montagnier : ses dernières découvertes sur la Mémoire de l’Eau

6 septembre 2014 par Delta de la lyre  


Le documentaire du 5 juillet 2014 diffusé sur la chaîne de Télévision France 5 prouvant les récentes découvertes du professeur Luc Montagnier concernant la mémoire de l'eau est désormais consultable depuis n'importe où sur la Terre ainsi que n'importe quand.

~

Source de la vidéo ci-dessus de 52'17'' intitulée "On a retrouvé la mémoire de l'eau - Jacques Benveniste" mise en ligne par Jean-Christophe Grelet : YouTube

Jusqu'à sa mort en 2004, Jacques Benveniste (chercheur à l'Inserm) disait avoir découvert une empreinte dans l'eau, ce que l'on a appelé la mémoire de l'eau, un sujet tabou et décrié dans le milieu de la recherche qui lui valut d'être rejeté par la communauté scientifique. Mais le professeur Montagnier, Prix Nobel et découvreur du virus du SIDA, a repris ces recherches dont les résultats risquent de surprendre.

Le documentaire sur les travaux de Luc Montagnier en relation avec la mémoire de l´eau sera diffusé sur France 5 le samedi 5 juillet à 19 h et rediffusé le lundi 7 juillet à 14 h 30. Avec Luc MONTAGNIER qui relate se dernières découvertes et Marc HENRY qui explique le pourquoi du comment.

Ce reportage de 45 mn va bouleverser les conceptions que l´on a de la biologie et de la médecine. Il y est démontré que l´on peut non seulement coder un ADN tout entier sur de l´eau liquide, mais aussi lire la trace électromagnétique mémorisée sur cette même eau liquide pour reproduire fidèlement l´ADN utilisé lors de la dilution... Selon Luc Montagnier, il serait même possible d´identifier des bactéries encore inconnues de la science et responsables de maladies graves par la simple trace électromagnétique qu´elles laissent dans le sang...

Jacques Benveniste,

chercheur français a beaucoup découvert sur la Mémoire de l’Eau. L’Etat français l’a donc mis au placard, car il y a des choses auquel il ne faut pas toucher, ou qu’il ne fallait pas toucher à cette époque.

Le japonais Masaru Emoto

aura eu plus de chance.. pour lui et pour le monde l’heure était venue !

ON A RETROUVE LA MEMOIRE DE L'EAU / JACQUES BENVENISTE

https://www.youtube.com/watch?v=37zau7BcGZA

Article connexe :

France & Eau : histoire d’amour cachée. Vinh Luu : 1er découvreur de la mémoire de l’eau