Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2015

Syrie : Le coup de maître de Vladimir Poutine qui va définitivement ruiner le plan de domination US

Pendant ce temps, l'Iran et la Chine s'en mêlent et la Libye se réveille, le retour du fils Kadhafi !

Syrie: la coopération russo-iranienne empêche Washington de renverser Assad

Syria: Russian Marines on the ground, Chinese Navy already in the Mediterranean

Traduction Google : Syrie: la Russie Marines sur le terrain, la Marine chinoise déjà dans la Méditerranée

Syrie : la Chine, prête à s' engager militairement?!

Le premier mouvement important de Russie en Syrie

Les Russes ont fait dans les 3-4 derniers jours 15 vols d’avions de transport AN-124 (capacité de 100 t) et Il-76, apportant des tentes et de la nourriture pour la première série de 20 camps de réfugiés que la Russie construit dans le nord de la Syrie, chacun avec une capacité de plus de 1.000 personnes.

Libye : Seïf el Islam Kadhafi, le retour ....
 

Syrie : Le coup de maître de Vladimir Poutine qui va définitivement ruiner le plan de domination US

Mon, Sep 21st, 2015

Putin-and-Arab-Summit

BREIZATAO – ETREBROADEL (22/09/2015) La montée en puissance de la Russie sur le théâtre syrien ne fait plus de doute : chaque jour qui passe donne la mesure d’un déploiement constant de matériel et de personnel. Ce virage stratégique, qui a visiblement pris de court les USA mais aussi la France, a été salué par un tir de mortier contre la représentation diplomatique russe à Damas. Pas de quoi perturber Moscou qui s’apprête à infliger une défaite stratégique d’ampleur inédite aux USA et à leurs vassaux dans la région.

Le déploiement s’intensifie

L’arrivée continue de matériels militaires russes dans la région de Lattakié, le bastion du président syrien, prend chaque jour une nouvelle ampleur. A cette heure, les USA estiment que la Russie a déjà déployé 28 avions de combat, 20 hélicoptères et, pour assurer la sécurité immédiate de la base aérienne russe de Jableh, 9 chars d’assaut et des centaines de soldats d’élite.

 

 

Moscou livre déjà du matériel de guerre et de l’armement à la Syrie, mais l’intervention de l’armée de l’air russe va radicalement changer la donne sur le front. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Affaires Etrangères syrien à la télévision russe. La presse belge s’en fait l’écho (lire ici) :

“La participation de la Russie dans le combat contre Daech (acronyme arabe de l’EI) et le Front al-Nosra (branche syrienne d’al-Qaïda) est encore plus importante que la fourniture d’armes à la Syrie”, a déclaré M. Mouallem à la chaîne de télévision Russia Today. Ses propos sont rapportés dimanche par les médias syriens.

Un désastre stratégique pour Israël

Et il est loin d’être le seul à partager cet avis puisque le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, s’est précipité aujourd’hui à Moscou pour tenter de négocier avec Vladimir Poutine les conditions de déploiement de l’aviation russe. Sans grand succès.

Rencontrant le président russe dans sa datcha aux côtés d’une délégation militaire israélienne de haut niveau, Benjamin Netanyahou a du faire face au fait accompli, sans obtenir de garantie sur la conduite des opérations russes en Syrie (source). La crainte principale de Tel Aviv est de ne plus pouvoir agir librement en Syrie sans affronter l’aviation russe, laquelle assure la sécurité de l’armée syrienne ainsi que celle de ses alliés.

De fait, Israël va devoir agir prudemment et, pour une large part, ne sera plus en mesure d’agir en Syrie. C’est une évolution stratégique catastrophique pour Tel Aviv. Et ce revers s’ajoute à la montée en puissance de l’Iran, désormais en paix avec les USA et les Occidentaux.

L’aviation russe sur le pied de guerre

Comme nous le rapportons aujourd’hui, l’aviation russe est déjà à pied d’oeuvre. Des chasseurs ont été ravitaillés en vol au dessus de Homs, comme le montre une vidéo réalisée par les islamistes de l’ASL soutenue par la France (voir ici).

Par ailleurs, la Russie a lancé ses premiers vols de drones dans le pays pour identifier les cibles islamistes.

 

Une intervention qui ne plait pas aux islamistes qui ont envoyé un message à Moscou sous la forme d’un tir de mortier contre son ambassade de Damas. Ce qui a suscité la fureur de la Russie qui a appelé “à l’action” contre les insurgés et les djihadistes :

Damas: l'ambassade russe attaquée

 

Débâcle occidentale, humiliation française

Il s’agit d’une débâcle géostratégique majeure pour les USA mais également pour la France. Cette dernière a soutenu sans faiblir les insurgés islamistes en partenariat avec le Qatar, la Turquie et l’Arabie Séoudite. L’intervention russe – largement inattendue par les Occidentaux – bouleverse la donne.

Difficile en effet de condamner la Russie qui, plutôt que de parler, entreprend la destruction de l’Etat Islamique et d’Al Qaeda.

L’insistance récente de François Hollande à “neutraliser” le président syrien soulignant davantage, s’il en était besoin, l’impuissance de Paris à influer sur les événements.

Coup de maître de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine, par ailleurs, est en train de ruiner toute la stratégie américaine d’isolement de la Russie, consécutivement à l’affaire ukrainienne.

Les Occidentaux se retrouvent devant un choix cornélien. Soit ils soutiennent la Russie dans son action militaire en Syrie et aident, de facto, le gouvernement syrien à gagner la guerre. Ce qui signifie une défaite complète au Moyen-Orient avec, pour corollaire, un nouveau nouveau statut d’arbitre des relations régionales pour la Russie. Un scénario cauchemardesque pour les Etats-Unis.

Soit les Occidentaux refusent et ils démontreront, aux yeux de l’opinion publique mondiale, qu’en réalité ils n’ont aucunement l’intention de neutraliser le djihadisme. Ce qui confirmerait ainsi que, dès l’origine, Washington, Paris et les puissances régionales s’en servent à des fins inavouables. Mais pire encore, ce serait laisser au seul Poutine tout le prestige d’une victoire contre la barbarie islamiste.

La perspective d’un Vladimir Poutine “protecteur du monde libre et civilisé” qu’induirait l’écrasement de l’EI par la seule Russie n’est pas de nature à enchanter ceux qui s’échinent, depuis 15 ans, à le dépeindre en tyran.

Vladimir Poutine entend donc formaliser, à l’ONU, son intervention en Syrie contre l’Etat Islamique. Et proposer aux Occidentaux de le rejoindre dans son effort. S’ils s’avouaient contraints d’accepter, les Occidentaux devraient admettre que le mythe de “l’isolement de la Russie” ne tient pas. Ils connaîtraient par ailleurs des difficultés grandissantes pour légitimer, auprès de leur opinion publique, leur politique de sanctions contre un allié…

Et c’est là un tour de force de Vladimir Poutine : rompre l’isolement occidental, contraindre les USA à soutenir leur effort pour permettre à Bachar Al Assad de gagner la guerre, faire de la Russie une puissance incontournable au Moyen-Orient et par là même, faire de la Russie une grande puissance avec laquelle on devra compter.

Poutine, grand amateur de judo, sait que son principe essentiel est le suivant : retourner la force du mouvement de l’ennemi contre lui. Il ne fait pas autre chose en utilisant l’islamisme alimenté par ses ennemis pour renforcer sa position.

Réactions françaises

Difficile donc, surtout en France, de critiquer le pays qui entreprend de détruire un “Etat Islamique” qui a fait assassiner des citoyens français. Si la Russie parvient à détruire l’Etat Islamique, ce sera pour Vladimir Poutine une victoire qui lui vaudra une admiration et une reconnaissance universelles. Deux choses dont il jouit déjà en Russie après avoir “sauver” la Crimée.

Ce désastre imminent pour Paris explique la décision du gouvernement socialiste de “bombarder la Syrie” et ainsi faire croire à l’opinion publique française qu’il est au moins aussi “efficace” que Moscou lorsqu’il s’agit de garantir la sécurité des citoyens français.

Cependant, les 5 années de soutien à l’insurrection islamiste constitueront un fiasco géostratégique et diplomatique complet dont Paris n’a pas fini d'en mesurer le coût.

 

 

21/09/2015

La politique criminelle des USA dénoncée aux Guignols de l'info en 2013

Quand la vérité sort de la bouche des Guignols de l'Info !

Comment faire entrer Al Quaïda en Bourse avec Oussama Ben Laden !

Le plan du partenariat entre les USA et Al Quaïda en 3 points par Oussama Ben Laden :

Accentuer l'amalgame entre Musulmans et Terroristes,

Développer la misère,

Communiquer sur les actions d'Al Quaïda

En échange je vous offre : LA PEUR !

La vidéo ne semble plus être accessible sur le net !

Désolés pour la duplication de la vidéo en 2 exemplaires, il s'agit de la même vidéo.

 

 
 
 

 https://www.facebook.com/video.php?v=190813711065995

20/09/2015

Rapport de l'Onu: les sanctions unilatérales violent la souveraineté nationale.

https://allainjules.files.wordpress.com/2015/06/poutine2.jpg

Le rapport de l’ONU qui reconnait que les sanctions unilatérales violent la souveraineté nationale et qui permettra à la Russie d’exercer ces éventuels recours.

Voyons comment Hollande, caniche des US/Israël, a ruiné le peuple Français et comment à présent il rampe devant la Russie ?

Heureusement que la Russie est isolée ! On va à présent lui lécher les bottes pour servir de porte-parole avec la Syrie d’Assad, et après avoir humilié et ruiné les français avec l’affaire scandaleuse des Mistrals, et la crise des éleveurs et des agricoles, ils vont se mettre à ramper devant la Russie pour lui demander de lever l’embargo sur le porc et sur les produits agricoles !

Et tout cela parce que leur seul but en fabriquant de toutes pièces le coup d’état en Ukraine, était celui de s’accaparer la Crimée pour priver la Russie de sa base militaire qui leur ouvre l’accès à la Mer Noire et à la Méditerranée ! Et Crimée qu’ils pourront toujours attendre de récupérer !

Rien qu’avec cela, la Russie a déjà gagné la guerre contre l’UE et les USA !


Et en prime, comme ils sont trop nuls pour comprendre que les sanctions contre la Russie, ne prennent pas, ils continuent tout en commençant par lui lécher les bottes !

UE: assouplir les sanctions antirusses pour les prolonger

20:38 18.09.2015

La décision de maintenir les sanctions antirusses, en y introduisant un certain assouplissement, a été prise par Bruxelles et Washington en raison des faibles perspectives de réaliser les conditions de l'accord de Minsk

Stéphane Le Foll viendra en Russie pour tenter d’assouplir l’embargo agricole
18 sept. 2015
Le ministre français de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé vendredi sa visite en Russie, en octobre, en relation avec l’embargo russe sur le porc européen, a fait savoir l’agence AFP.

Embargo sur leporc: Le Foll en Russie "en octobre" pour essayer "d'ouvrir des portes"

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a affirmé vendredi qu'il irait "en octobre" en Russie pour essayer "d'ouvrir des portes" face à l'embargo actuellement en vigueur sur le porc européen, rapporte l'AFP.

 Mistral, un jouet toujours plus coûteux pour Paris
19.09.2015

La France devrait revoir le montant total des indemnisations pour la non-livraison des porte-hélicoptères Mistral à la Russie, selon le dirigeant du Parti de Gauche (PG) et député européen Jean-Luc Mélenchon.

Le montant de l'indemnisation pour la rupture du contrat avec la Russie a été incorrectement évalué et ne se limitera pas au coût établi auparavant (949.754.859 euros), a estimé le député européen.

"Le coût de cette annulation est bien plus élevé. Le coût brut atteindra au moins deux milliards d'euros et peut-être jusqu'à 7.5 milliards d'euros. Le montant final dépendra du délai de revente à un autre pays des Mistral", a précisé M. Mélenchon.

Les dépenses du gouvernement français ne se borneront pourtant pas à la somme mentionnée, d'après lui. Plus précisément, le démontage des éléments russes intégrés aux deux navires "coûterait plusieurs dizaines voire quelques centaines de millions d'euros", sans parler de la probabilité d'une décote sur le prix de revente à un autre pays.

Rapport de l'Onu: les sanctions unilatérales violent la souveraineté nationale

Les sanctions économiques

15:33 18.09.2015 (mis à jour 16:09 18.09.2015)

Les mesures économiques sont illégitimes si elles contraignent un État à agir dans un domaine relevant de sa compétence exclusive, indique un rapport de l'Onu.

Les sanctions unilatérales violent le droit international, portent atteinte dans plusieurs cas à la souveraineté des États, et peuvent avoir des répercussions négatives sur les droits de l'homme, notamment dans les pays émergents, indique le premier rapport de l'Onu consacré à l'impact des sanctions unilatérales sur l'exercice des droits de l'homme.

Ce document a été préparé par le Rapporteur spécial chargé d'étudier les effets négatifs des mesures coercitives unilatérales sur l'exercice des droits de l'homme, Idriss Jazairy. Il s'agit du premier d'une série de rapports annuels à ce sujet, présenté au Conseil des droits de l'homme (CDH) qui se déroule à Genève du 14 septembre au 2 octobre.

Le texte indique que les États signataires de l'Acte final d'Helsinki en 1975 se sont engagés à renoncer à "l'imposition économique ou autre visant à soumettre à leurs propres intérêts l'exercice des droits d'un autre État inhérents à sa souveraineté". "Cependant, en pratique la situation est différente, et des mesures coercitives unilatérales sont de nouveau appliquées contre des pays émergents, ce qui a été suivi par une nouvelle escalade provoquée notamment par la tension entre l'Occident et la Fédération de Russie au vu de la situation en Crimée et dans l'Est de l'Ukraine", indique Idriss Jazairy.


La légitimité de ces sanctions peut être remise en question également, si elles entraînent des violations grossières vis-à-vis des groupes de population les plus vulnérables. Le rapporteur spécial a l'intention, dans le cadre de son mandat, d'évaluer le niveau d'impact négatif des sanctions unilatérales sur les droits de l'homme et de systématiser leur processus d'application. Il appelle également la communauté internationale à "renoncer à l'usage des sanctions unilatérales comme instrument de politique étrangère".

 

 

Poutine réfute les accusations de l’Occident conférence de presse, Moscou

Qui sont les menteurs et qui s'est accaparé l'Europe pour en faire la basse avancée militaire de l'OTAN/US au détriment des peuples européens et pour aller se mettre aux frontières de la Russie ?

La propagande contre la Russie de Poutine et surtout l'ONU doit se taire au lieu de dénoncer tous ces abus !

La Russie a eu tort d'installer son pays aux frontières des bases militaires OTAN/US implantées en Europe et dans le monde !

Propagande poutinienne.jpeg

Monsieur le président, (John Simson, de la BBC) les pays occidentaux disent presque unanimement qu’il y a une nouvelle guerre froide et ils pensent que c’est vous qui avez décidé de la recommencer. Presque tous les jours on voit des avions russes procéder à des manœuvres dangereuses près de l’espace occidental. Cela se fait sous votre commandement, c’est vous qui décidez ça en tant que commandant suprême. Vous envoyez les troupes russes sur le territoire d’un pays souverain l’Ukraine, d’abord il y a eu le cas de la Crimée, ensuite de la partie orientale de l’Ukraine. Maintenant vous avez un certain problème avec le cours du rouble, vous allez avoir besoin de l’aide, de la compréhension et du soutien d’autres pays et notamment des pays occidentaux. Est-ce que vous allez profiter de cette occasion pour dire à l’occident, si je puis me permettre de poser cette question, que vous ne souhaitez pas une nouvelle guerre froide et que vous allez maintenant faire tout votre possible pour résoudre le problème en Ukraine ? Merci.

Poutine réfute les accusations de l’Occident conférence de presse, Moscou



 

 

 

Comprendre l'Empire En Syrie (1) Le Temps Des Laquais. Dehors les US/Nazis !!!

Zapping dissident sur la guerre sous faux drapeaux orchestrée contre l'Irak et la Syrie. Avec pour cette première partie les interventions d'Ayssar Midani, Bassam Tahhan, Jean Bricmont, Bachar Al-Assad, Buthaîna Chaabane, Alain Soral, Michel Colon, Philippe Prevost, Adonis, Jean-Frédéric Poisson, Yves Bonnet, Pierre-Yves Rougeyron et Charlotte d'Ornellas.

Extraits issus des vidéos consacrées à la Syrie et Daesh par l'Agence infolibre, ERTV, Eurasie Expresse, Kontre Kulture, investigaction, LesMutins.org, réinformation.tv, TV Libertés, Le bréviaire des patriotes, l'Opinion et quelques médias mainstream.


 

Dehors les US/Nazis