Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2015

Comprendre l'Empire En Syrie (1) Le Temps Des Laquais. Dehors les US/Nazis !!!

Zapping dissident sur la guerre sous faux drapeaux orchestrée contre l'Irak et la Syrie. Avec pour cette première partie les interventions d'Ayssar Midani, Bassam Tahhan, Jean Bricmont, Bachar Al-Assad, Buthaîna Chaabane, Alain Soral, Michel Colon, Philippe Prevost, Adonis, Jean-Frédéric Poisson, Yves Bonnet, Pierre-Yves Rougeyron et Charlotte d'Ornellas.

Extraits issus des vidéos consacrées à la Syrie et Daesh par l'Agence infolibre, ERTV, Eurasie Expresse, Kontre Kulture, investigaction, LesMutins.org, réinformation.tv, TV Libertés, Le bréviaire des patriotes, l'Opinion et quelques médias mainstream.


 

Dehors les US/Nazis


 

15/09/2015

Passage massif de troupes US vers l'Ukraine via la "neutre" Autriche

Comme cela nous savons que pendant qu'ils détournaient notre attention vers la Russie, les USA et l'OTAN, en ont profité depuis 2014 pour militariser l'Europe avec la complicité des VRP européens, dans l'objectif d'aller attaquer la Russie !

A rapprocher de cet article :

Le convoi américain «Dragoon Crossing» entame son tour d’Europe controversé (PHOTOS, VIDEOS)

Nous serons ainsi aux premières loges en cas de conflit avec la Russie !

Encore un signe qu'un conflit armé pourrait éclater en Europe, si jamais la Russie apportait son aide à la Syrie, c'est que les Européens ont commencé à rapatrier leur Or, de la FED !

USA: les pays européens rapatrient leurs réserves d'or confiées à la FED

Conflit qui pourrait très bien naître si la Russie s'engageait militairement auprès de Syrie, surtout que la Russie a des doutes que les US et ses alliés, s'attaquent vraiment aux combattants de Daesh !

Lavrov : Les Etats-Unis savent où se trouvent les combattants de Daesh mais ne les attaquent pas

 

Passage massif de troupes US vers l'Ukraine via la "neutre" Autriche

16:47 14.09.2015(mis à jour 16:52 14.09.2015

 

Soldats des forces armées des États-Unis

Qu'en est-il de l'engagement de l'Occident, et notamment des USA et de l'Autriche, dans le conflit en Ukraine? Les Verts du parlement de Vienne se sont posé la question.

Les parlementaires ont présenté une requête au ministre autrichien de la Défense Gerald Klug. Réponse: 1.310 transports de troupes américaines, et notamment d'armements lourds, via l'Autriche vers l'Ukraine depuis 2014. Si l'on prend en compte l'activité d'autres membres de l'Otan, le nombre de transports effectués vers l'Ukraine atteindra 3.200. Les Verts réclament désormais de convoquer le Conseil de sécurité nationale.

 

Selon le Standard autrichien, ce n'est qu'une petite composante du soutien accordé par les Etats-Unis au gouvernement putschiste de Piotr Porochenko: "Des transports similaires ont été envoyés également par des pays membres de l'Otan comme l'Allemagne, l'Italie, la France et la Grande-Bretagne".

 

Le député Peter Pilz, des Verts, a vivement critiqué l'ingérence autrichienne dans le conflit en Ukraine, car en acceptant ce transit par son territoire, son pays "devenait un complice". Le transport militaire, selon lui, est incompatible avec le statut neutre de l'Autriche.

Ne voulant pas se limiter à des critiques, les Verts se sont adressés au chancelier de la République d'Autriche Werner Faymann pour réclamer une convocation urgente du Conseil de sécurité nationale.

Le quotidien autrichien Kurier indique: "Depuis le coup d'Etat survenu en Ukraine en février 2014, le gouvernement pro-occidental combat, à l'aide de l'Otan, les séparatistes prorusses dans l'est du pays. Les Etats-Unis fournissent au gouvernement de Kiev des équipements militaires et l'armée américaine forme des soldats ukrainiens. Des pays membres de l'Otan déploient en outre leur potentiel défensif dans les pays baltes, en Bulgarie, en Roumanie et en Pologne".

Fin juillet, neuf militaires américains ont été interpellés à l'aéroport de Vienne-Schwechat pour tentative de transférer illégalement des armes d'infanterie sur le territoire ukrainien. Les soldats n'ont pas pu présenter l'autorisation de transfert des fusils M16 et des pistolets découverts par le personnel de l'aéroport lors de l'examen des bagages. Après avoir été arrêtés et interrogés, les militaires ont été expulsés vers leur pays d'origine.

Ukraine: un entrepôt d'armes américaines découvert à Lougansk

 

Le convoi américain «Dragoon Crossing» entame son tour d’Europe controversé (PHOTOS, VIDEOS)

Il paraît que les USA et l'OTAN militarisent l'Europe pour rassurer les Européens et qu'ils feront leur parade d'intimidation du "13 septembre au 21 octobre" ! 

Les Dragons-reptiliens sont en ballade chez nous !

Nous rassurer ? Sans blague ?

Nous, nous serions plutôt très inquiets de les voir se préparer à aller attaquer la Russie à partir de nos propres territoires et quant à dire qu'ils pourraient nous rassurer, ces criminels, la bonne blague. Ils seraient surtout prêts à nous attaquer chez nous si nous devions nous révolter contre la politique hégémonique des US/UE/Sionistes !

Il ne nous manque plus que la Loi martiale soit déclarée dans les pays européens pour que nous soyons définitivement muselés !

Le convoi américain «Dragoon Crossing» entame son tour d’Europe controversé (PHOTOS, VIDEOS)

14 sept. 2015, 13:44

Capture d'écran de @2dCavalryRegt

«Dragoon Crossing», un convoi américain dont le but est de «rassurer [la population] que les militaires sont prêts si nécessaire», a commencé son tour controversé. Au moins 110 véhicules blindés participeront à ce voyage long de 800 kilomètres.


 «Du 13 septembre au 21 octobre, environ 500 soldats américains et 110 véhicules blindés du 4ème escadron, du 2ème régiment de Cavalerie feront un voyage de 800 kilomètres depuis leur base de Vilseck en Allemagne à travers la République tchèque et de la Slovaquie à la Hongrie», a-t-on annoncé dans une déclaration sur le site de l’OTAN.

Le convoi a été intitulé «Dragoon Crossing» [Passage des dragons] et a pour but de rassurer les alliés de l’OTAN que les Etats-Unis sont prêts en cas de besoin», a fait savoir l’alliance en ajoutant que les soldats seront également capables «d’interagir régulièrement avec les habitants locaux» rencontrés sur le chemin.

Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg est déjà arrivé aux baraques militaires de Prague-Ruzyně en République tchèque mercredi.

 

Néanmoins, les exercices militaires en Europe de l’Est n’ont pas aidé à «interagir avec les habitants locaux» ou d’établir aucun contact avec eux. En mars, l’opération militaire des Etats-Unis et de l’OTAN «Dragoon Ride», effectuée à travers la Pologne et la République tchèque, a provoqué de nombreuses  manifestations.

Avant la parade, des militants pacifistes tchèques ont lancé la campagne «Des chars ? Non merci !» pour manifester contre la procession organisée dans le pays. Ils ont estimé que le convoi s’était transformé en «défilé de victoire provocant» près de la frontière russe.

 

On a même demandé aux habitants de ne pas lancer de tomates et d’œufs au convoi militaire, ont annoncé les médias locaux. Selon les lois du pays, ceux qui s’aventureraient à lancer ce type de projectiles risquent jusqu’à trois mois de prison s’ils sont reconnus coupables.

En savoir plus : l’opération «Dragoon Ride»: en parade dans la base militaire à Vilseck, Allemagne (VIDEO)

 

 

 

 

28/08/2015

L'OTAN bombe le torse déployant sa plus grande manoeuvre militaire en Europe depuis la Guerre Froide

Ils la cherchent et ils la veulent la guerre contre la Russie et la Chine !

Le problème c'est que ces nazis vont y aller à partir des territoires européens complices,  avec les peuples européens au milieu !

Parfois nous prions pour qu'une météorite tombe réellement sur NY pour nous débarrasser une bonne fois pour toutes, de tous ces criminels, malheureusement pour les américains innocents !

 

L'OTAN bombe le torse déployant sa plus grande manoeuvre militaire en Europe depuis la Guerre Froide

L'opération «réponse rapide» du 26 août à Hohenfels en Allemagne.

© Michael Dalder Source: Reuters

L'opération «réponse rapide» du 26 août à Hohenfels en Allemagne.

 

L'Alliance, Etats-Unis en tête, poursuit le déploiement massif de ses forces armées en Europe. Si les alliés disent oeuvrer pour la sécurité européenne, Moscou y voit une provocation.

L'OTAN continue ses démonstrations de force avec plus de 1000 parachutistes qui sont descendus sur Novo Selo en Bulgarie et Hohenfels en Allemagne lors de l'opération baptisée «Swift response» (réponse rapide). La 82e division aéroportée des Etats-Unis, qui a participé aux bombardements de 1999 en Yougoslavie a pris part aux exercices aux côtés de soldats allemands, français, bulgares, grecs, italiens, néerlandais, polonais, portugais, espagnols et britanniques.



 

En plus de ces entraînements aériens impressionnants, l'OTAN prévoit par ailleurs d'effectuer une opération anti-sous-marin à grande échelle du 12 au 22 septembre prochains dans la mer Ionienne. Portant le nom de «Dynamic Manta», cette dernière a pour but de coordonner les forces aériennes, terrestres, maritimes et sous-marines.

Selon le commandant de l'OTAN, ces exercices doivent «montrer [sa] capacité de déploiement pour soutenir une Europe forte et protégée». Une véritable démonstration de puissance de l'Alliance qui souhaite bien faire comprendre au monde entier que ses troupes peuvent être prêtes au combat en seulement 96 heures partout sur la planète. 

Car par «forte et protégée», l'OTAN entend «... de la Russie» qui, selon la secrétaire de l'US Air Force, Deborah James, représente le danger le plus sérieux pour la sécurité nationale des Etats-Unis. L’Amérique doit donc augmenter sa présence militaire en Europe.

Ainsi, l'armée de l'air américaine a annoncé lundi dernier le déploiement «très prochainement» d'avions F-22 Raptor dans plusieurs endroits en Europe pour rassurer ses «partenaires européens» et renforcer les systèmes de défense face à l'Est.

En juin dernier, le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter a annoncé que les Etats-Unis allaient déployer 250 blindés dans six Etats européens pour aider à «faire face aux terroristes et à la Russie».

Hier, un centre militaire conjoint de l’Alliance et de la Géorgie a été inauguré à proximité de Tbilissi non loin de la frontière russe. La diplomatie russe a qualifié cette mesure de facteur de déstabilisation de la région, affirmant que l'OTAN «continue sa politique de provocation, qui a pour but d’élargir son influence politique».

 

26/08/2015

France : La France augmente son budget militaire de 3,8 mds EUR + Les CRS français s'équipent de tireurs d'élite pour faire face aux manifestants armés

En complément des dispositions prises par la France, et les US/UE nazis, leurs manœoeuvres militaires criminelles, et leurs lois liberticides dirigées contre les peuples.

 

Voir l'article : URGENT ! US/UE/OTAN : Mouvements et Mega exercices militaires en Europe ! Préparez-vous !

Voici deux autres articles qui nous rapportent encore des preuves que la France s'apprête à entrer en Guerre en Europe, contre la Russie et contre la Syrie, et que l'on imposera la mort certaine aux manifestants français pour mieux les dissuader de manifester, et ce qui confirme la peine de mort, sans jugement, du traité liberticide de Lisbonne !

La loi martiale est à prévoir dès que des manifestations ou émeutes éclateront en France dès la rentrée ! 

Sans compter que certains aéroports Français, Toulouse, Lyon et Nice, qui sont des points stratégiques en cas de guerre, sont livrés à leur privatisation, selon la Loi Macron/Rothschild, passée en force.

Idem pour l'Allemagne qui s'est accaparé 14 aéroports en Grèce.  


La Grèce vend ses aéroports à l'Allemagne

L'opérateur allemand Fraport AG a acheté quatorze aéroports régionaux grecs situés sur des îles très fréquentées par les touristes, dont Corfou, Zakynthos, Kefalonia, Mykonos, Rhodes et Santorin, pour un montant total de 1,23 milliard d'euros.


La France augmente son budget militaire de 3,8 mds EUR

19:22 17.07.2015

Soldat français

Le parlement du pays a adopté vendredi des amendements à la loi de programmation militaire (LPM) qui définit la politique de défense nationale.

 

La France débloquera 3,8 milliards d'euros supplémentaires pour son armée de 2015 à 2016 sur fond de montée de la menace terroriste.

Ces fonds serviront à financer les emplois et à acheter des équipements et matériels dont des hélicoptères Tigre et HN90 et des avions de transport et de ravitaillement américains C130.

Le gouvernement envisage notamment d'augmenter le financement de l'opération Sentinelle (déploiement de 7.000 à 10.000 soldats devant les lieux de culte) qui sera pérennisée. Les autorités entendent également ralentir les suppressions de postes dans l'armée (15.000 suppressions prévues pour 2014-2019 au lieu de 33.000 initialement) et renforcer les unités de combat de l'Armée de terre, les portant de 66.000 à 77.000 hommes.

Le budget militaire français pour 2015 s'élève à 31,4 milliards d'euros.

Par ailleurs, le texte octroie le droit d'association aux militaires. La Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH) avait critiqué la France à deux reprises pour l'absence de cette clause dans sa législation.

 


Les CRS français s'équipent de tireurs d'élite pour faire face aux manifestants armés

 Source: Reuters

Les CRS seront prochainement accompagnés de tireurs d'élite.

 

Alors qu'ils seraient de plus en plus souvent amenés à faire face à des armes à feu lors d'émeutes ou de manifestations, les CRS français vont se doter de tireurs d'élite.

L'hebdomadaire Marianne, en kiosques ce vendredi, révèle la nouvelle tactique des compagnies républicaines de sécurité (CRS). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces nouvelles procédures à disposition des forces de l'ordre ne font pas dans la douceur.

Ces nouveaux «principes tactiques relatifs à la réaction d'une unité prise sous un tir d'arme à feu», comme cela est écrit dans la note envoyée à toutes les compagnies de CRS, mettent en effet à disposition des CRS des tireurs d'élite. A la base, un constat fait par les CRS en 2013 : lors de leurs sorties, les CRS font de plus en plus face à des personnes armées. La note stipule donc la mise en place d'un « binôme, observateurs-tireur arme longue».

En 2007 en effet, lors d'émeutes urbaines à Villiers-le-Bel, les CRS avaient été visés par des armes à feu. «L'’évolution des menaces auxquelles les compagnies républicaines de sécurité sont susceptibles d’être confrontées (...) impose une adaptation de nos méthodes de raisonnement tactique », expliquait ainsi en 2013 le directeur des CRS, Philippe Klayman.

C'est donc chose faite, et les services devraient très prochainement être dotés de ce nouveau matériel, alors que des stages de tireurs sont annoncés dans la note révélée par Marianne. Une stratégie qui bouscule la doctrine française du maintien de l'ordre. Depuis des années en effet, et surtout depuis la mort de Malik Oussekine lors d'une manifestation en 1986, l'objectif des compagnies de CRS et des gendarmes mobiles français est de maintenir les manifestants à distance, d'éviter de tuer, voire même de blesser. 

Alors si pour la direction des CRS, ces tireurs sont vus, selon la note interne, comme «une aide au commandement» et «une possibilité de riposte», cette nouvelle tactique ne plait pas à tout le monde. Interrogé par Marianne, Philippe Capon, secrétaire général d'UNSA police craint en effet que les CRS deviennent «une police à l'américaine. On voudrait nous transformer en commando équipés comme des porte-avions. Nous n’en avons ni les moyens, ni la culture. »