Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2014

BHL et le CRIF rencontrent les deux principaux candidats à la présidence de l’Ukraine

Et qui soutient les néonazis qui ont participé au coup d'état en Ukraine ? Devinez ?

Il vous faut encore un dessin ?

Et le fautif dans toute l'histoire, c'est Poutine, le terroriste bien sûr !

 

BHL et le CRIF rencontrent les deux principaux candidats à la présidence de l’Ukraine

 

La presse révisée

 

BHL et le CRIF rencontrent les deux principaux candidats à la présidence de l’Ukraine

Le président du CRIF, Roger Cukierman, a participé à une réunion, vendredi 7 mars 2014, chez Bernard-Henri Levy, où étaient présentes plusieurs personnalités des médias, de la politique et du monde intellectuel, et au cours de laquelle les deux principaux candidats à la présidence de l’Ukraine, Vitali Klitschko et Petro Porochenko, qui venaient de rencontrer François Hollande, ont fait un vibrant appel à l’aide de l’Occident, contre la volonté de la Russie de porter atteinte à l’intégrité de l’Ukraine.

Lire la suite sur Crif.org

http://croah.fr/revue-de-presse/bhl-et-le-crif-rencontrent-les-deux-principaux-candidats-a-la-presidence-de-lukraine/

 

L'Otan se renforce près des frontières de Biélorussie, Minsk promet de réagir

Les provocations continuent aux frontières de la Russie et de la Biélorussie !

Ensuite quand les dirigeants de ces pays réagiront pour défendre les populations et leur pays, ils viendront nous dire qu'ils ont été attaqués par les terroristes !

 

L'Otan se renforce près des frontières de Biélorussie, Minsk promet de réagir

L'Otan se renforce près des frontières de Biélorussie, Minsk promet de réagir
17:58 12/03/2014
MINSK, 12 mars - RIA Novosti

Minsk réagira de manière adéquate à la concentration de forces de l'Otan près des frontières de Biélorussie, en proposant entre autres à la Russie de déployer sur le territoire du pays 15 avions supplémentaires, a déclaré mercredi le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

 

"La Biélorussie va réagir de manière adéquate au renforcement de l'Otan près de ses frontières (…) et proposera à la Russie de déployer sur son sol 15 avions supplémentaires en raison d'activités accrues de l'Alliance", a promis le chef de l'Etat lors d'une réunion du Conseil de sécurité biélorusse.

 

Les Etats-Unis, qui assurent la surveillance de l'espace aérien balte, ont décidé d'envoyer six avions de chasse F-15 supplémentaires et un avion KC-135 de ravitaillement pour renforcer la patrouille. Depuis janvier, les forces aériennes américaines patrouillent dans le ciel faisant frontière au sud et à l'est avec la Russie et la Biélorussie, à l'aide de quatre appareils F-15 déjà déployés à la base de Zoknai.

http://fr.ria.ru/world/20140312/200701201.html

 

L'Otan rapproche ses troupes de la frontière russe

Et peut-on savoir de quelle crise Poutine serait-il le responsable ?

De celle fabriquée de toutes pièces par les US/Sionistes et ses caniches de l'UE ?

 

L'Otan rapproche ses troupes de la frontière russe

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine

RBC Daily

RBC Daily

© REUTERS/ Thomas Peter

14:14 11/03/2014

MOSCOU, 11 mars - RIA Novosti

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré samedi dans une conversation téléphonique avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov que toute démarche favorisant le détachement de la Crimée du territoire ukrainien rendrait impossible un règlement diplomatique de la crise, écrit mardi le quotidien RBC Daily.

Washington a déjà laissé entendre qu'hormis les sanctions promises contre de hauts fonctionnaires russes il comptait faire pression sur la Russie en renforçant la présence militaire de l'Otan aux frontières russes.

Le président américain Barack Obama, en vacances en Floride avec sa famille, s'est entretenu par téléphone avec les dirigeants des pays baltes pour la première fois depuis le début de la crise en Ukraine."Le président a confirmé l'engagement des Etats-Unis pour la protection collective dans le cadre du traité de l'Atlantique Nord et son soutien à la sécurité et la démocratie de nos alliés baltes", a déclaré la Maison blanche. La projection dans les pays baltes de six chasseurs américains F-15 supplémentaires, appelés à renforcer la sécurité de l'espace aérien des alliés, devrait convaincre ces derniers du sérieux des promesses d'Obama.

A l'heure actuelle, l'ingérence de l'Otan dans la situation en Crimée est exclue, affirment les hommes politiques. Le ministre tchèque de la Défense Martin Stropnicky a confirmé dimanche l'impossibilité d’une telle opération. Cependant, l'accroissement de la présence militaire aux frontières russes et l'accélération de l'intégration de l'Ukraine à l’Otan pourrait devenir la stratégie à long terme de l'Alliance. Si en 2009, d'après le sondage de Pew Research, 21% de la population était en faveur de l'adhésion de l'Ukraine à l'Otan et 51% s'y opposaient, aujourd'hui la situation pourrait changer radicalement. Selon l'Agence d'information indépendante de l'Ukraine UNIAN, lors d'un prétendu référendum national sur internet 80 000 personnes se sont prononcées pour l'adhésion à l'Alliance contre 35 000.

L’Otan, pour sa part, semble profiter de la situation en Ukraine pour accroître son budget. Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a déclaré sur SkyNews que Londres insisterait sur l'augmentation du budget pour la défense suite aux actions de la Russie en Crimée, lors du sommet de l'Otan en septembre.

L'absence d'unité de l'Occident concernant les sanctions diplomatiques et économiques à adopter contre la Russie poussent les Etats-Unis à renforcer la pression militaire sur cette dernière. Le sommet extraordinaire de l'UE, la semaine dernière, a montré que les puissances européennes n'y étaient par prêtes. "Nous ne pouvons pas nous permettre une politique de sanctions à l'égard de la Russie car depuis que l'Allemagne a renoncé à l'énergie nucléaire nous sommes de plus en plus dépendants des fournitures de gaz russe. Les sanctions frapperaient comme un boomerang l'Allemagne et l'UE", a déclaré Hans-Werner Sinn, directeur de l'institut Ifo de Munich.

"Ces sanctions n'auraient aucune conséquence pour les Etats-Unis car les échanges commerciaux avec la Russie ne sont pas élevés. Théoriquement les USA pourraient même adopter des sanctions contre Vladimir Poutine. Mais à l'heure actuelle on discute de mesures contre des responsables impliqués dans l'exacerbation de la situation en Crimée. Ensuite pourraient être adoptées des sanctions contre des hommes proches de Poutine et ceux qui occupent des postes importants dans l'économie russe. Cependant, l'UE ne soutiendra pas ces sanctions. Des pays tels que l'Allemagne et l'Italie utiliseraient leur droit de veto. Par ailleurs, certains membres de l'UE comme la Pologne, la Suède et les pays baltes pourraient adopter des sanctions conte des entreprises russes", a déclaré Stefan Meister, analyste politique pour les relations internationales au Conseil européen.

http://fr.ria.ru/presse_russe/20140311/200688851.html

 

La propagande anti-ukrainienne et les mystérieux snipers

Voilà comme les nazis qui gouvernent le monde s'arrangent pour faire supporter la responsabilité sur le Président Ukrainien et sur Poutine et la Russie !

Réseau Voltaire| 6 mars 2014

 

http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L400xH250/arton182514-9b41e.jpg

La chaîne de télévision Russia Today a publié une interception du téléphone du ministre estonien des Affaires étrangères, Urmas Paet, dans lequel il indique que les mystérieux snipers de la place Maidan étaient liés à l’opposition pro-européenne.

Sans prendre personnellement position, le ministre libéral téléphone à ce sujet à la Haute-représentante de l’Union européenne, lady Catherine Ashton, pour l’informer de ses doutes. L’authenticité de la conversation a été confirmée par les deux protagonistes. Elle date d’une semaine.

Le ministre, indigné, déclare avoir eu confirmation par le Dr. Olga Bogomolets (célèbre dermatologue impliquée dans les manifestations de la place Maidan) que des individus liés à l’opposition pro-européenne —et non pas des membres des forces de sécurité fidèles au président Ianoukovytch— ont tiré à la fois sur la police et sur les manifestants pour provoquer les émeutes et renverser le gouvernement.

Breaking: Estonian Foreign Minister Urmas Paet
and Catherine Ashton discuss Ukraine over the phone
http://www.youtube.com/watch?v=ZEgJ0oo3OA8&oref=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DZEgJ0oo3OA8&has_verified=1

L’administration issue du coup d’État a lancé un mandat d’arrêt international contre le président Viktor Ianoukovytch l’accusant d’avoir ordonné de tirer sur ses opposants et d’être le principal responsable des affrontements de la place Maidan.

Le Réseau Voltaire a souligné, dès le début des affrontements, que de mystérieux snipers tirant à la fois sur la foule et la police, ont été identiquement observés dans chaque « révolution colorée » ou « printemps arabe » depuis 1989. Dans le cas des émeutes de Benghazi (2011), quatre membres des Forces spéciales italiennes ont avoué, après le renversement du régime, avoir été envoyés par l’Otan pour y provoquer la guerre civile.

http://www.voltairenet.org/article182514.html

 

 

 

 

Israël contrôle le Congrès américain, mais pas seulement !

Pour que personne ne se fasse plus d'illusion sur les entités qui tiennent le Congrès US et pour comprendre les sanctions qui seraient prises à l'encontre de la Russie, de la Chine, de l'Iran  et tous les pays qui s'opposent à l'établissement du Nouvel Ordre Mondial de dictature.

Le Lobby sioniste contrôle le Congrès US

http://www.youtube.com/watch?v=mIipYvjaGfw

)

 

Israël contrôle le Congrès américain, mais pas seulement !

Lundi, 24 Juin 2013

Le sionisme contrôle le Congrès américain, mais pas seulement !
 
Israël contrôle le Congrès américain, mais pas seulement !

L'Etat sioniste d'Israël est né en 1948. Rapidement, il a contrôlé le Congrès de l’Etat dirigeant le monde : les Etats-Unis. Bon nombre de citoyens américains et toute la classe politique américaine savent pertinemment que ce sont les sionistes qui contrôlent le Parlement. Tout homme politique sait aussi que s’il critique le régime sioniste, sa carrière –politique ou autre– est finie.

Que signifie contrôler le Parlement d'un pays ? Cela veut dire que ce pays est envahi politiquement et que celui qui décide à sa place est un envahisseur. L’Etat sioniste d’Israël a réussi à renverser de nombreux gouvernements arabes ou pas, pour les remplacer par des marionnettes qui lui prêtent allégeance. C’est le cas de l’Arabie saoudite, du Qatar, de la Jordanie, de Bahreïn, de la Turquie, de l'Afghanistan, de la Libye, du Pakistan et d'autres pays encore, non arabes.

L’entité sioniste d'Israël contrôle l'économie mondiale, d’ailleurs le système bancaire mondial est géré par les sionistes. John Hagee est un pasteur protestant américain connu pour sa défense du sionisme chrétien, un mouvement d'appui à Israël par les évangéliques américains. Il écrit dans son livre « Day of deception » (jour de déception) : « Le Congrès ne contrôle pas le destin économique de l'Amérique. Notre destin économique est contrôlé par le système de la Réserve fédérale. Celle-ci n'a jamais été vérifiée, pourtant elle contrôle totalement l'argent dans ce pays […] Ses quatre plus grands actionnaires ne sont même pas américains, mais les membres de la famille Rothschild d'Europe » !

Le système fédéral permet aux sionistes d'avoir la main sur l'économie mondiale. La Réserve fédérale accorde des prêts avec intérêts au gouvernement américain. Elle récupère l'argent auprès du gouvernement américain, des Américains et auprès de d'autres pays, qu’elle envoie ensuite à l'entité sioniste !

L’écrivain Robert A. Heinlein décrit la Réserve fédérale de la manière suivante : « Chaque membre du Congrès, chaque sénateur sait précisément ce qui provoque l'inflation […], mais ne peut pas soutenir les réformes drastiques pour stopper cette inflation parce que cela pourrait lui coûter son poste. »

Les sionistes contrôlent le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. La plupart des nations sont contraintes de fournir des efforts pour rembourser la dette qu’elles ont contractée auprès du FMI ou de la Banque mondiale, elles deviennent alors asservies au sionisme par l’argent.

Le régime sioniste d'Israël souhaite dominer le monde, il n'hésitera pas à tenter de détruire toutes les forces qui s'opposeront à lui sur son chemin. Les seuls pays à faire barrage à ses objectifs destructeurs sont la Russie (troisième puissance économique et militaire), la Chine (deuxième puissance économique et militaire), l'Iran, le Hezbollah au Liban, la Syrie et certains pays d'Amérique du Sud.

L’entité sioniste d’Israël sera-t-elle capable de briser cet axe de la Résistance ? C’est ce qu’elle essaie de faire actuellement en Syrie où elle a recours à ses larbins –le Qatar et l’Arabie saoudite– pour faire le sale boulot. L’entité sioniste fait aussi tout pour « tuer » l’Iran en imposant des sanctions économiques à son peuple, sous prétexte que le pays serait sur le point d’acquérir l’arme nucléaire… Le Mossad et la CIA sont impliqués dans plusieurs coups d’Etat en Amérique latine. Ils tentent actuellement d'établir un gouvernement fantoche au Venezuela.

Cette situation ne peut durer indéfiniment. L’entité sioniste est persuadée qu’elle peut tout obtenir par la force pour parvenir à ses fins et créer le « grand Israël ». Elle est entrée en conflit avec ses voisins dès le premier jour de sa création. Son arsenal militaire et nucléaire fait d’elle l’état le plus dangereux de la région. C’est pourquoi, il est possible qu’il soit à l’origine de la Troisième Guerre mondiale, nommée « al-malhama » (la grande boucherie) dans l'eschatologie islamique.

Parti Anti Sioniste