Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2010

Un banquier suisse annonce la fin de l'euro


Article placé le 20 mai 2010, par Mecanopolis
Les jeux sont faits ! Les USA avec leurs valets politiques européens ont réussi à nous endetter pour s'accaparer l'Europe, nous coloniser, nous imposer leur dictature et leur Nouvel Ordre Mondial !
Réclamons notre sortie de l'Europe et de l'Euro et reprenons notre souveraineté nationale avant qu'il ne soit trop tard !

 

Dans un incroyable entretien accordé hier au quotidien suisse La Tribune de Genève, Alexandre Wohlwend, patron d’Arabesque Wealth Management, est convaincu que l’euro ne survivra pas à la crise en cours. Mieux que ça, il confirme nos prévisions les plus sombres sur les évènements en cours : pour que la monnaie unique se maintienne, il faudrait aligner au même niveau toutes les économiesdes pays de la zone euro, ce qui est exactement ce que le pouvoir autoritaire européen est en train de mettre en place avec leur mise sous tutelle.

S’exprimant avec une franchise qui tranche avec celles que les milieux de la finance nous ont habitués, M. Wohlwend explique également comment les États-Unis ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour contaminer l’Europe avec leur concept de mondialisation.

Étonnamment, cet entretien n’est pas disponible sur le site internet du quotidien. Nous en plaçons ci-dessous les principaux extraits, ainsi que la reproduction de l’article.

Mecanopolis

TDG19052010

Je considère que la constitution de l’Europe autour de la monnaie unique est un non-sens politique, économique et culturel. L’Histoire à montré que toute monnaie plurinationale est vouée a exploser s’il y a des déséquilibres dans les économies qui la partagent. (…)

L’euro n’échappera pas à la règle car les différences culturelles et économiques en Europe son énormes. La crise grecque n’est que premier symptôme. (…)

Cela pourrait être très rapide. J’estime qu’avant cinq ans les pays européens auront largement commencé à se retirer de la zone euro. (…)

[Le plan de 750 milliards est] une fuite en avant. (…) L’Europe est euphorique car elle est droguée à la dette. Cette solution ne fait qu’augmenter la dose de la drogue en créant encore plus de dettes ! Tout cet argent sera finalement ponctionné auprès des contribuables, ce qui risque d’entrainer une crise sociale importante. (…)

Ce sont les États-Unis qui ont planifié eu souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour « contaminer » l’Europe avec leur concept de mondialisation et de profits maximum à court terme. Le problème, c’est qu’ils ont créé un endettement abyssal et démantelé leur industrie, rapidement imités en cela par les États européens. En outre, depuis qu’ils ont séparé le dollar de l’étalon-d’or, ils ont créé de la monnaie à tout va, jusqu’à faire baisser de 98% la valeur du billet vert par rapport à l’once d’or. Le dollar est lui aussi moribond et la disparition de lui profitera en lui permettant de rester momentanément en vie. (…)

Avec 2200 milliards de dollars que la Chine détient en bons du Trésors américains, chaque chinois possède une créance virtuelle de 15′000 dollars envers les États-Unis. Pour l’instant, il n’est pas dans l’intérêt de la Chine de voir chuter la monnaie américaine ; elle continuera donc à augmenter ses réserves en bons du Trésors, qu’elle finira par utiliser pour acheter des pans entiers de l’industrie américaine. Et fera vraisemblablement de même, dans la foulée, avec les pays occidentaux si ces derniers ne se protègent pas par un retour à leur souveraineté monétaire et territoriale, visant à la reconstruction d’un tissu industriel, seul gagnant d’une stabilité économique à long terme.

Nous recommandons vivement à nos lecteurs l’excellent quotidien suisse La Tribune de Genève

MECANOPOLIS

 

19/05/2010

Révolution mondiale

La colère des peuples doit grondrer  !

 

http://www.youtube.com/watch?v=NHwuVkjEyTk

Des dizaines de milliers de Roumains dans la rue contre l'austérité

Après les Grecs, les Roumains du secteur public n'apprécient guère qu'on leur annonce un plan d'austérité. 
Jamais contents ces Européens !...  Et quand vous écoutez les politiques faudra bientôt appliquer la méthode Couet !

Tout va bien, je vais bien ! Je suis gai, tout me plaît !

Les banquiers boivent et s'enrichissent et ce sont les peuples qui trinquent !

Sortons de l'Europe et de l'Euro, la prison des peuples européens !


Des dizaines de milliers de Roumains ont protesté, mercredi 18 mai, à Bucarest contre un plan d'austérité du gouvernement.


AFP/DANIEL MIHAILESCU
Des dizaines de milliers de Roumains ont protesté, mercredi 18 mai, à Bucarest contre un plan d'austérité du gouvernement.


LEMONDE.FR avec AFP | 19.05.10 | 13h27
Des dizaines de milliers de Roumains ont protesté, mercredi 19 mai, à Bucarest contre un plan d'austérité du gouvernement prévoyant de sévères coupes des retraites et salaires du secteur public dans le cadre d'un accord avec le Fonds monétaire international.


Les manifestants, des enseignants, médecins, policiers ou encore retraités, 50 000 selon les syndicats, 30 000 selon la gendarmerie, ont réclamé la démission du premier ministre libéral-démocrate (PDL, centre droit) Emil Boc, menaçant dans le cas contraire d'organiser une grève générale le 31 mai.

LE MONDE



Grèce : Loukanikos, le chien anarchiste !

Même les animaux s'en mêlent !

EXCELLENT !

 

ANARCHY DOG


Je vous présente un cousin éloigné de Grece. Loukanikos ( souvent improprement appelé Kanelos sur youtube ) et qui est de toute les manifs depuis 2008. On ne sait rien de lui sauf qu'il na pas froid aux yeux et va fourrer sa truffe au plus près des affrontements avec la police.

http://leweb2zero.tv/video/booly_024bee69bf6652d


Loukanikos en train de défier les flics :



C'est pas un chat qui oserait faire ça moi j'vous l'dit !

http://libcom.org/gallery/loukanikos-greek-anarchist-dog

Loukanikos, the Greek anarchist dog

tags:

Photographs of Loukanikos, "sausage", the legendary dog who has been present at nearly every outbreak of mass class struggle and social disorder in Athens in recent years. Previously reported in the Guardian newspaper, who mistakenly named him as Kanellos.


 

Petite banniere 400x50

 

14:52 Publié dans Crise Financière & Mondiale, Europe, Euro, CEDH, International | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Sanofi-Aventis: une OPA sur le groupe polonais Nepentes

Le président polonais, récemment décédé dans le crash de son avion, ne voulait-il pas de SANOFI dans son pays ?
La Pologne est contre la vaccination, c'est évidemment très gênant !!!

Sanofi-Aventis: une OPA sur le groupe polonais Nepentes

(Easybourse.com) Le groupe pharmaceutique français Sanofi-Aventis a indiqué ce mercredi qu'il va lancer une offre publique d'achat sur le groupe polonais Nepentes. Cette offre valorise Nepentes à environ 420 millions de zloty, soit autour de 105 millions d'euros.

Dans un communiqué publié ce mercredi, le groupe français Sanofi-Aventis a annoncé qu'il va lancer une OPA sur le groupe polonais Nepentes, spécialisé dans les produits pharmaceutiques et dermocosmétiques.

Le prix de rachat des actions détenues par les principaux actionnaires est fixé à 26 zloty par action et celui offert aux actionnaires minoritaires s'élève à 28 zloty. 'Le prix proposé aux actionnaires minoritaires est respectivement 6,1% et 0,3% plus élevé que le cours moyen du marché pour les six et les trois mois précédant l'annonce de l'OPA', a indiqué Sanofi-Aventis.

Au total, l'offre valorise Nepentes à environ 105 millions d'euros. L'OPA sera ouverte du 10 juin au 10 août prochains. En 2009, le groupe polonais a dégagé un chiffre d'affaires d'environ 30 millions d'euros.

'Préalablement à l'annonce de l'offre publique d'achat, Sanofi-Aventis sp. z o.o., Nepentes S.A. et ses actionnaires majoritaires qui détiennent collectivement environ 63% des actions en circulation de la société, ont signé un accord d'investissement, aux termes duquel ceux-ci s'engagent irrévocablement, sous réserve de quelques exceptions à caractère limité, à vendre l'ensemble de leurs actions à Sanofi-Aventis sp. z o.o., et à ne répondre à aucune offre publique d'achat concurrente', a précisé le groupe français.

'Cette acquisition confortera notre présence et notre leadership sur le marché de la santé grand public en Pologne, qui offre des perspectives de croissance durable à deux chiffres', a noté Belen Garijo, senior vice-président Europe de Sanofi-Aventis.

Ce mercredi vers 10h30, le titre Sanofi-Aventis reculait de 1,84%, à 50,03 euros, dans un marché parisien en chute de près de 3%.

 


Petite banniere 400x50

 

12:56 Publié dans Europe, Euro, CEDH, International, Laboratoires pharmaceutiques | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!