Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2011

SCOOP au Canada ! Les avocats contre la guerre demandent l'arrestation du criminel George BUSH pour le 20 octobre 2 011 et de faire bannir les églises criminelles du Canada !

Et bien sûr aucune trace de ces actions dans la presse française.

Les avocats contre la guerre et la torture veulent faire arrêter Georges BUSH qui devrait se rendre en Colombie Britannique le 20 octobre 2011.


Ce serait un bon début pour éliminer les sectes sataniques des
Illuminati-reptiliens, et leurs organisations criminelles mondiales, les Skull And Bones avec leur club privé aux USA, le Bohemian Club Grove qui connaît d'une ramification en France avec le Club Privé des élites : Le Siècle, et élites qui ne se nourrissent que de sacrifices rituels, de sang versé, de tortures, de guerres génocidaires et de crimes commis contre l'Humanité.


En bref, tous les initiateurs et organisateurs du Nouvel Ordre Mondial.


La lettre adressée par les avocats contre la guerre, le 25 août 2011 à  Stephen Harper - Ministre de la Justice au Canada

http://www.lawyersagainstthewar.org/letters/LAW_letter_re...
 
Par ailleurs, des peuples se rassemblent au Canada autour d'avocats pour faire bannir de chez eux :

1 -
la corporation de l'église catholique romaine,
2 - la corporation de l'église anglicane, et
3 - la corporation de l'Union des églises Canadiennes,  afin que cessent les trafics et les sacrifices d'enfants.
 
Bravo à ces groupes d'avocats et à ces peuples courageux qui luttent contre tous ces crimes et rituels sataniques et qui mettent des vidéos en ligne pour dénoncer tous ces crimes.

Public Banishment Order~ Elders Council- Canada - Vidéo


CANADIAN ARREST ORDER~ FOR GEORGE

W. BUSH- TORTURE/WAR CRIMES

http://www.youtube.com/watch?v=DUknxOT4JRo&feature=related



http://www.veteranstoday.com/2011/09/11/canada-arrest-george-bush/

LAWYERS AGAINST THE WAR (LAW) - CANADA

BANISHMENT ORDER FOR
Roman Catholic Corporation" By Canadian Indigenous Elders Council
http://www.youtube.com/watch?v=K_udrXAznz4&feature=related


CANADA~ PUBLIC Banishment Order - By Elders In Council - Inuit, Cree, Metis, Mohawk, Anishnabe, Basque, Gaelic Nations Issued A Banishment Order Under Traditional And Sovereign Land Law Jurisdiction On September 18- 2011. Land Now Forfeited Through The Actions Of Their Rape, Torture, And Murder Of Children Administered By The Roman Catholic Corporation, The Anglican Church Corporation, And The United Church Of Canada Corporation.
http://www.itccs.org
http://www.hiddennolonger.com
http://www.hiddenfromhistory.org
hiddenfromhistory1@gmail.com
FIFTH WORLD PRODUCTIONS
Disclaimer: 17 U.S.C. Notwithstanding The Provisions Of Sections 17 U.S.C. And 106 And 107 And 17 U.S.C. And 106A U.S.C. The "FAIR USE" Of A Copyrighted Work For Human Rights, News Reporting, Religion, Politics, Science, Environment, Comments, Criticism And Educational Purposes- Not For Profit- Non Commercial.


L'article ci-dessous concernant la demande d'arrestation de George BUSH
 
Mettez la traduction Google.

Canadians Seek to Arrest George W. Bush Oct. 20
http://www.veteranstoday.com/2011/09/11/canada-arrest-geo...

|

Canadians Seek to Arrest George W. Bush Oct. 20

Canada Must Arrest George W. Bush if he Enters Canada
by Gail Davidson, Lawyers Against War (LAW)

Vancouver, B.C.  An upcoming planned speaking engagement in Canada by former President George W. Bush is again generating a wave of protest.   Bush is reportedly scheduled to speak on October 20th at a gathering in Surrey, British Columbia hosted by Surrey Mayor Diane Watts. 

But Lawyers Against the War (LAW) says the Canadian government must either bar Bush at the border because of his alleged involvement in torture and other war crimes and crimes against humanity, or order his arrest when he enters Canada both to ensure he is prosecuted here or elsewhere, and to prevent him from returning to safe haven from prosecution in the United States.

In an August 25 letter to Prime Minister Stephen Harper and the Canadian Ministers of justice, immigration, public safety and foreign affairs, the group says 'there is overwhelming evidence that George W. Bush …aided and abetted and counseled the torture of non-Americans at U.S. controlled prisons outside the U.S.'

The 7-page letter cites evidence of complicity in torture (and other crimes) from numerous international reports and authorities, including Bush himself: 'In his 2010 memoirs, (Bush) admitted to authorizing the use of interrogation techniques that constitute torture such as water boarding.'

The letter goes on to spell out Canada's legal duty to deny safe haven from prosecution to anyone suspected on reasonable grounds of torture committed anywhere against any persons.”  This is a duty owed not just to Canadians but to all humankind. Barring entry is the first way that Canada can comply with this legal duty.

However, once G.W. Bush enters the country, Canada must then act to ensure that George W. Bush is prosecuted for torture (and other crimes) by either prosecuting him in Canada or extraditing him to a country willing and able to prosecute. Canada's duty to prevent Mr. Bush from having safe haven from prosecution for the many crimes that he stands reasonably accused of, would require Canada to prevent him from returning to the United States.

The August 25/11 letter is signed by Gail Davidson of LAW, and Professor Francis A. Boyle of the University of Illinois College of Law.

Professor Boyle has filed a complaint with the International Criminal Court (ICC) against George W. Bush, Richard Cheney, Donald Rumsfeld, George Tenet, Condoleezza Rice, and Alberto Gonzales for extraordinary renditions, which include torture and enforced disappearances, both crimes under the Rome Statute for the ICC to which Canada is a party.

Although the US is not a party to the Rome Statute, the ICC has jurisdiction to prosecute Bush administration officials for extraordinary renditions carried out in states that are party to the Rome Statute. (See at footnote 9, page 4 of LAW's August 25th letter, the Council of Europe Parliamentary Assembly, Secret detentions and illegal transfers of detainees involving council of Europe member states).

Professor Boyle's ICC Complaint played a decisive role in deterring Bush from going to Switzerland in February 2011 because he feared prosecution there.


About the Author: Gail Davidson is an activist for Lawyers against the War. She can be reached via telephone at +1 738 0338 or by email at law@portal.ca

Don't Let Bush Enter Canada: Gail Davidson on Keith Olbermann
http://www.youtube.com/watch?v=ZEBxVEaXZ18

Gail Davidson from Lawyers against the war discusses the attempt at barring George W. Bush from entering Canada.

http://www.wearechangevancouver.org

http://www.lawyersagainstthewar.org
http://www.warcriminalsout.com/

 

 

04/09/2011

Ben Peri et le Nouvel Ordre Mondial

Nous avions traité d'un sujet de Ben Peri qui avait réalisé un documentaire pour Arte intitulé "Le Grand Complot" avec Ben Peri, dont vous retrouverez l'article et les vidéos ICI

Depuis Ben Peri a fait du chemin et nous vous invitons à consulter son site, très bien documenté et ses livres par ce lien :

http://www.benperi.eu/

Pour vous informer, des fichiers à télécharger gratuitement ci-dessous :

 

Pour donner le ton sur ce qu'il pense, une image et une vidéo référencées sur son site.

Ahmadinejad_g.jpg

 We fuck the world

http://www.youtube.com/watch?v=pPdnBtqcNzM&feature=player_embedded



L'un de ses nombreux livres : Le Grand Procès des Banques

Ben peri et les gangsters de la mondialisation

Vous découvrirez ci-dessous son entrevue avec Nenki de Presse Libre Internationale en 4 vidéos.

Ben Peri sur Presse Libre Internationale avec Nenki

Une entrevue dans laquelle Ben Peri nous parle un peu de lui, du pouvoir des banques, des Rothschild, et du plan du Nouvel Ordre Mondial à travers les protocoles... 

Ben Peri sur Presse Libre Internationale avec Nenki partie 1/4

http://www.youtube.com/watch?v=MV6Ls26eiCI&feature=pl...#!


 

Ben Peri sur Presse Libre Internationale avec Nenki partie 2/4

 http://www.youtube.com/watch?v=zekzQFPd0fU&feature=related


Ben Peri sur Presse Libre Internationale avec Nenki partie 3/4

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ru0UrzGBPW8


Ben Peri sur Presse Libre Internationale avec Nenki partie 4/ 4

http://www.youtube.com/watch?v=8OVGcuwWQzw&feature=ch...

 

 

 

09/05/2011

La Knesset prive les Arabes israéliens de Nakba

Pendant que l'on nous occupe l'esprit avec BEN LADEN, Israël vote des lois discriminatoires contre les arabes israéliens.

Ils n'ont plus le droit de fêter la Nakba
. Ils en sont au 63e anniversaire de la colonisation de la Palestine par les sionistes.
 
Le 14 mai 1948 est le jour de la création de l'État israélien, mais cette date est commémorée par les Palestiniens comme la Nakba, la catastrophe.

C'est-à-dire que l'Etat Sioniste a le droit de fêter tous les ans, la création de l'état Sioniste, occupant de la Palestine.

 
TRIBUNE

La Knesset prive les Arabes israéliens de Nakba

C'était un serpent de mer du débat public en Israël, resurgissant périodiquement, et l'un des chevaux de bataille d'Avigdor Lieberman au cours de la dernière campagne électorale : la Knesset, le Parlement israélien, a finalement adopté la semaine dernière une loi controversée portant sur la commémoration de la Nakba (renvoyant à la création d'Israël en 1948 et le début de l'exode des Palestiniens) par les citoyens arabes du pays.

La possibilité d'une telle loi avait été régulièrement évoquée ces dernières années, mais les propositions avaient toujours fini par retomber dans un silence embarrassé. Le vote de la semaine dernière, comme les débats et les atermoiements qui l'ont précédé, illustrent les difficultés entourant l'élaboration d'une citoyenneté israélienne partagée surmontant les clivages profonds de la société.

Le projet de loi faisait partie d'un train de réformes voulues par le parti nationaliste d'Avigdor Lieberman, Israel Beytenou. La proposition a été pour le moins froidement accueillie par la presse et les états-majors des partis, à telle enseigne que ses partisans l'ont mise au vote en pleine nuit, à 2h45, alors que la Knesset s'était déjà largement vidée de ses membres.

Sa formulation s'est d'ailleurs vue passablement édulcorée. Le projet initial, qui prévoyait une peine de trois ans d'emprisonnement pour quiconque se prêterait publiquement à des cérémonies commémorant la Nakba, a été retoqué.

La cible : la communauté arabe d'Israël

La formule définitive préfère parler d'amendes infligées aux autorités publiques qui financeraient l'organisation d'événements publics commémorant la Nakba en lieu et place du jour de l'Indépendance. Plus exactement, afin de contourner une probable censure de la Cour suprême pour « discrimination » à l'encontre d'une communauté particulière, le terme de « commémoration de la Nakba » a été habilement remplacé dans le texte final par celui d'« organisation d'une journée de deuil ».

Il n'en reste pas moins que la cible est claire, et que c'est bien la communauté arabe du pays, et sa mémoire particulière, que la loi vise. Il ne semble pas, en effet, que quiconque songe à mettre en place une loi semblable à l'encontre de certaines communautés juives ultra-orthodoxes, qui pourtant se détournent également des festivités du jour de l'Indépendance.

Il n'est pas rare, à Jérusalem, de voir des haredim (juifs ultra-orthodoxes) poursuivre ostensiblement, et parfois bruyamment, leurs activités quotidiennes lorsque le reste du pays se fige pour les minutes de silence du Jour de la Shoah et du Jour du souvenir (qui honore les soldats tombés pour le pays, et plus récemment les victimes d'attentats). Si elle n'est certes pas bien vue par la majorité, cette forme de contestation religieuse des commémorations nationales est toutefois tolérée.

Un certain aménagement des diverses mémoires "juive sioniste, juive religieuse et arabe" et de leur commémoration avait en effet jusqu'ici prévalu. Ainsi, par exemple, les Arabes ne s'émeuvaient pas outre mesure du caractère férié, dans tout le pays, d'un jour comme Tisha BeAv, en souvenir de la destruction du temple, bien que cette journée appartienne au récit national juif, et non au leur.

La tolérance en vigueur jusqu'à présent sur la question s'accommodait bien de manifestations pacifiques, sur lesquelles la majorité fermait les yeux avec le présupposé implicite que les ressorts de la mémoire collective sont trop complexes pour être traités avec la légèreté et l'opportunisme dont ont fait preuve les députés à l'origine de la nouvelle loi.

Le député arabe Talab El-Sana a d'ailleurs un trait d'esprit qui résume finement cette attitude :

« Ce que les Israéliens nous interdisent désormais, les Romains en leur temps ne l'interdisaient pas aux Juifs [en référence à Tisha Be-Av, ndlr], alors qu'ils n'étaient pas réputés être de grands démocrates. »

« La Knesset dresse la population contre les minorités »

La droite nationaliste semble ainsi avoir monté en épingle un problème largement secondaire, qui tient désormais le devant de la scène dans un contexte de grande apathie politique. Pour la députée Meretz (gauche sociale-démocrate) Zehava Gal-On, avec cette loi, « la Knesset dresse la population contre les minorités ».

Le contexte de son adoption d'ailleurs est révélateur de la façon dont une minorité active a pu imposer ses vues. Le vote, dans une Knesset fantôme, a été obtenu à une courte majorité de 37 voix contre 25. De nombreux députés se sont faits porter pâles lors des débats. Seulement trois députés de Kadima (premier parti en nombre de sièges) étaient présents, et les dirigeants des principaux partis avaient opportunément pris la tangente.

Ces éléments tendent à discréditer l'argument d'Alex Miller selon lequel le projet récoltait un large consensus. Mais aucune opposition parlementaire ferme et résolue ne s'est pour autant exprimée, ce qui a permis finalement au texte de passer. Il semble bien plutôt qu'instruction ait été donnée de ne pas contrarier un partenaire de la coalition gouvernementale.

Un risque de fragilisation de l'équilibre communautaire

Ce vote ne semble ainsi pas tant refléter une volonté politique forte exprimant l'état de l'opinion qu'un mélange de lâcheté, d'apathie et d'embarras quant aux relations inter-communautaires.

A terme, il risque cependant de remettre en cause les fragiles équilibres internes du pays, de porter gravement atteinte à sa stature internationale, et d'enfermer une partie des citoyens, la minorité arabe, dans un statut instable, qui n'est finalement défini que dans les marges de la majorité juive.

Les Arabes israéliens semblent ainsi condamnés à accepter le statut que l'on veut bien leur accorder au gré des majorités politiques en place, sans aucune perspective à long terme : ni autonomie communautaire, ni égalité républicaine, mais des arrangements approximatifs sur lesquels ils n'ont guère de prise, perdant jusqu'à la libre maîtrise de leur mémoire après avoir déjà perdue celle du territoire, très inégalement réparti entre les communautés.

 

Gaza: commémoration de la "Nakba"

AP
15/05/2010 | Mise à jour : 13:08

Des milliers de Palestiniens ont manifesté aujourd'hui dans la bande de Gaza pour marquer le 62e anniversaire de la "Nakba", un terme arabe signifiant catastrophe et désignant le début de l'exode des Palestiniens lors de la création d'Israël en 1948.

Les Palestiniens ont manifestés unis samedi, tentant provisoirement de dépasser leurs divergences internes qui opposent les principales factions, le Hamas et le Fatah. Ils ont brandi des drapeaux palestiniens ainsi qu'une clé géante, symbole de leur espoir de retour.

Israël refuse le droit au retour aux Palestiniens, de crainte de voir l'Etat hébreu disparaître. Des centaines de milliers de Palestiniens avaient fui ou avaient été massacrés, chassés de leurs maisons à la suite de la guerre de 1948. On estime à environ 5 millions le nombre de réfugiés palestiniens et leurs descendants au Moyen-Orient.
 
 

Palestine : La nakba : la catastrophe de mai 1948

Pour que nous ne mourions pas idiots sur l'histoire de la colonisation de la Palestine par les sionistes. Que nous sachions ce que représente la Nakba pour les Palestiniens.

Histoire et colonisation de la Palestine >

La nakba : la catastrophe de mai 1948

le 7/5/2007 8:50:00 (5641 lectures)

 Camp réfugié palestinienTract et analyse du CAP de mai 2007.

Le 14 mai 1948 est le jour de la création de l'État israélien , mais cette date est commémorée par les Palestiniens comme la Nakba , la catastrophe.

L'idée initiale selon laquelle la Palestine était une « terre sans peuple pour un peuple sans terre » a constitué l'un des plus grands mensonges de l'histoire et a servi de justification à la politique sioniste de colonisation.

photo : Camp de réfugié palestinien




Cette catastrophe prend d'abord les formes de la légitimité internationale lorsque l'O.N.U. adopte, le 29 novembre 1947, la Résolution 181, instituant la partition de la Palestine, partition refusée par les Palestiniens parce qu'injuste : 56 % du territoire palestinien est attribué aux Juifs, qui constituaient moins du tiers de la population et possédaient jusque-là à peine 7 % des terres.

Cette catastrophe, c'est aussi la destruction, entre 1947 et 1949, de plus de 500 villages palestiniens, dont le plus connu est Deir Yassine, avec ses 250 habitants massacrés par les forces militaires juives.

Cette catastrophe, enfin, c'est 800 000 Palestiniens expulsés de leurs terres sans que leur droit au retour soit encore reconnu dans les faits. Chassés de leurs terres et niés de tous, les réfugiés (environ 5 millions) attendent toujours de retourner chez eux.

La Nakba, comme politique d'anéantissement du peuple palestinien n'a en fait jamais cessé : en témoignent les massacres de Qibia en 1953, l'annexion pure et simple de Jérusalem Est, de Gaza et de la Cisjordanie en 1967, les crimes contre l'humanité dans les camps palestiniens au Liban en 1982, à Jenine en 2002, à Rafah en 2004, à Beit Hanoun en 2006. Depuis septembre 2000, 4700 Palestiniens ont été tués, dont 956 enfants.

La catastrophe continue aujourd'hui . Le vol de la terre se poursuit, notamment en Cisjordanie et au Naqab. L'épuration ethnique est partout une réalité, principalement à Jérusalem, dans le Naqab et dans la Vallée du Jourdain. La répression est quotidienne. Chaque jour, plusieurs dizaines de Palestiniens sont kidnappés et torturés. Il y a déjà 10000 prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes. Outre l'apartheid qu'ils subissent quotidiennement, la pression s'accentue aussi sur les Palestiniens de 48 (ceux qui sont restés chez eux à la création de l'Etat sioniste en 1948). Plusieurs villages ont été détruits et des responsables politiques sont menacés d'expulsion. Et pour gagner du temps et mettre les Palestiniens devant le fait accompli, la politique sioniste se drape d'un discours pacifiste et d'une prétendue volonté de négociation.

Bien sûr, cette stratégie est mise en oeuvre avec la bénédiction et le soutien des Etats-Unis, de l'Europe, de la France et des régimes arabes. Elle s'accompagne d'un chantage à l'antisémitisme afin de bâillonner tout soutien au peuple palestinien.

Depuis la victoire du Hamas aux élections législatives de janvier 2006, cette politique se fait encore plus odieuse : il s'agit d'obtenir la reddition du peuple palestinien en le soumettant à un blocus économique qui le prive de ses ressources financières et des biens de première nécessité. Pourtant, les nouveaux dirigeants politiques et l'ensemble de la résistance ne se sont pas pliés à l'odieux chantage de la dictature coloniale israélienne et des puissances occidentales qui exigeaient la cessation de la résistance armée et la reconnaissance de l'Etat d' Israël, c'est-à-dire de la force occupante qui, elle, n'a jamais reconnu la Palestine.

Bien au contraire, et en dépit des conditions de vie de plus en plus difficiles, le peuple palestinien soutient toujours ses dirigeants qui, dans le cadre du gouvernement d'union nationale, comptent poursuivre la résistance jusqu'à la libération de leur pays. En lançant cette semaine, une centaine de roquettes, le Hamas a voulu signifier à l'occupant sa capacité à mettre l'oeuvre sa stratégie. Israël ne connaît que le langage de la force. Il n'a jamais respecté la trêve conclue en novembre 2006 et a effectué, depuis, près de 596 incursions meurtrières dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, a tué 62 Palestiniens et en a kidnappé 1164. Face à cette politique, les Palestiniens n'ont d'autres choix que celui de la résistance.

Dans cette voie nous faisons confiance au peuple palestinien et à sa capacité de résistance. L'Histoire est de son côté comme elle est du côté de tous les peuples qui résistent.

La défaite américaine au Vietnam n'a pas été obtenue par une résolution de l'ONU mais grâce à la résistance héroïque du peuple vietnamien. Cuba résiste toujours malgré près de 40 ans d'embargo ; Le peuple vénézuélien et le peuple bolivien sont entrés en résistance face à la domination américaine. C'est toute l'Amérique latine, celle des classes populaires, qui peu à peu tient tête aux visées impérialistes des Etats-Unis.

Au Moyen Orient, Israël a été vaincu et éjecté hors du Liban Sud en 2000 par la résistance libanaise. En 2005, l'Etat colonial israélien a été forcé de retirer ses troupes de Gaza. Après avoir subi une seconde défaite cuisante en août 2006, il a été de nouveau contraint à faire machine arrière au Liban. En Irak comme en Afghanistan la résistance ne faiblit pas, bien au contraire, elle inflige des pertes toujours plus grandes à l'ennemi américain et à ses alliés. Une nouvelle déconvenue attend les armées sionistes et impérialistes : c'est la guerre qui se prépare contre le peuple iranien au nom de la lutte contre la prolifération nucléaire alors que l'Etat colonial d'Israël possède plus de 200 têtes nucléaires. Mais cette justification (utilisée pour envahir l'Irak) de la nouvelle guerre qui s'annonce ne doit tromper personne, car s'il devait y avoir désarmement nucléaire il devrait commencer d'abord par les Etats-Unis, Israël et leurs alliés occidentaux.

Aujourd'hui il y a deux voies possibles : il y a celle de la résignation et de la soumission à un ordre mondial injuste et meurtrier et il y a celle de la résistance et de la solidarité entre les peuples. En Palestine occupée, le peuple Palestinien est toujours debout, uni depuis près de soixante ans contre l'infernale machine de guerre coloniale israélienne. Il nous indique la voie à suivre.

Nous, membres du CAP, nous sommes à ses côtés sur ce chemin.

http://www.comiteactionpalestine.org/modules/news/article...

Le réchauffement de la planète, une escroquerie !

Si vous aviez encore des doutes sur le fait que le soi-disant réchauffement de la planète serait dû au CO2 et à l'homme. Ce qui a fait dire aux élites que nous étions trop nombreux sur la planète, qu'il fallait réduire la population mondiale par tous les moyens : avortement, contraception, vaccins tueurs, euthanasie, OGM, pollutions chimiques et alimentaires, chemtrails, guerres fratricides et génocidaires.

Voici un documentaire en 7 parties sur vous confortera sur les mensonges proférés par les politiques et leurs maîtres pour créer un nouveau marché commercial sur la base du soi-disant développement durable.

La vérité, ils ne vous la diront pas, que ce soit, les politiques ou les religieux qui détiennent ces connaissances millénaires dans le secret, parce qu'il faut que les naïfs et les esclaves travaillent jusqu'au bout, sans savoir ce qui les attend en cette période de grands changements cosmiques importants pour l'humanité.

Ce qu'il y a de durable, ce sont leurs mensonges millénaires et leur volonté d'entretenir les peuples dans l'ignorance pour conserver leurs pouvoirs sur eux !

 

Le réchauffement de la planète,une escroquerie ! - 1/7

http://www.youtube.com/watch?v=lY9XCswqM8k


Le réchauffement de la planète,une escroquerie ! - 2/7
http://www.youtube.com/watch?v=4Jzv-JrPevk&NR=1


Le réchauffement de la planète,une escroquerie ! - 3/7
http://www.youtube.com/watch?v=NGfPetEsyp4&NR=1


Le réchauffement de la planète,une escroquerie ! - 4/7
http://www.youtube.com/watch?v=MhaInSaF4Cg&NR=1

Le réchauffement de la planète,une escroquerie ! - 5/7
http://www.youtube.com/watch?v=mEOIK7-EJDg&NR=1


Le réchauffement de la planète,une escroquerie ! - 6/7
http://www.youtube.com/watch?v=Lbm2Th4HG9w&NR=1

Le réchauffement de la planète,une escroquerie ! - 7/7
http://www.youtube.com/watch?v=HU4SDvp2NmA&NR=1


 

En complément :

La planète Nibiru (ou Mardouk) existe bel et bien !

Messagepar Invité le Mer 25 Nov 2009 - 17:35

 
On en a parlé sur CBS evening news récemment et aussi au journal de la télé russe !


Nibiru REN-TV Russia





*Traduction : Les scientifiques américains ont trouvé des preuves qu'il existait une planète entre Jupiter et Mars. Il en reste un nuage d'astéroïdes avec des traces d'eau et de molécules organiques. Cela signifie que ces astéroïdes sont des débris d'une planète. L'hypothèse est qu'à un certain moment cette planète est entrée en collision avec Mars. Toute la vie sur Mars a été effacée et un nuage d'astéroïdes a été formé. Il y a une hypothèse exotique qu'il existe une planète qui était la seule à tourner en contre-sens. Selon cette hypothèse cette planète Marduk existe en ce moment même. Après la collision le nuage d'astéroïdes a été formé mais Marduk a bien survécu et sa trajectoire a été changée, et donc Marduk se rapproche du soleil une fois tous les 3600 ans.

Que cela soit vrai ou non, un fait a été prouvé avec certitude: il existait bien une planète quelconque entre Mars et Jupiter.