Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2012

Quand le CRIF s'arroge le droit de réviser l'histoire de la Palestine et nie l'existence du génocide palestinien !

Il n'y a que la vérité qui blesse le CRIF !
Ensuite ils viendront nous dire qu'ils n'ont aucune influence sur les sphères médiatiques pour faire exercer leur censure !

Une insulte à notre intelligence et à notre mémoire sur la vraie histoire de la Palestine !
Il faut aussi nous manipuler pour nous faire renier le génocide Palestinien !
Nous rappelons que l'état sioniste d'Israël est un état privé qui appartient aux Rothschild et état sioniste qui n'existe que depuis mai 1948.

C
e qui prouve qu'avant cette date l'état sioniste d'Israël n'existait pas et que seule la Palestine existait.

Les sionistes ont donc colonisé ce pays et ont consenti dans leur grande magnanimité, à ne laisser aux Palestiniens que la bande de Gaza transformée en véritable prison de ce peuple colonisé et martyrisé depuis plusieurs décennies.

Une honte pour nous tous, de laisser faire cela !
Mais là, la communauté internationale criminelle ne bouge pas le petit doigt !

Histoire d'Israël : ICI


La Vérité sur La Création de l'État d'Israël !
http://www.youtube.com/watch?v=yqc3ouQnHgM

Voici, ce que pense le CRIF d'une chanson écrite en faveur de la libération du Peuple Palestinien.

Tout simplement scandaleux !

Nous vous laissons juger par vous-mêmes de cette arrogance et de l'insulte faite à notre intelligence.

Et encore une fois, nous ne confondons les juifs avec les sionistes.


LE CRIF EN ACTION Publié le 15 Octobre 2012:

Une chanson qui risque de promouvoir la haine d’Israël chez les jeunes

Richard Prasquier a adressé une lettre à Rémy Pfimlin, président de France Télévisions, à propos de la nouvelle chanson du groupe Zelda « Une vie de moins ». Nous publierons cette lettre dans une prochaine newsletter.

Ci-après une tribune de Maître Bertrand Ramas-Mulhbach sur ce sujet, suivie du vidéo-clip édifiant de la chanson.

« Les jeunes Français (peu intéressés par la politique en général et encore moins par la situation au Moyen-Orient, mais amateur de Zebda) sont maintenant prêts pour haïr Israël, cet État injuste, meurtrier et illégal »

Le 7 octobre 2012, le groupe Zebda a diffusé en avant-première, le clip de sa nouvelle chanson intitulée « une vie de moins », écrit par Jean Pierre Filiu, spécialiste (s'il en est) du monde de l'Islam. Cette collaboration entre les chanteurs toulousains (qui n'ont jamais caché leur militantisme pro palestinien) et le Professeur de Sciences politiques arabisant a permis la réalisation d’un produit de propagande anti-israélienne tout à fait hallucinant. Dans le clip, présenté sous la forme d'un dessin animé, Israël est montré comme enfermant les Palestiniens qui ne demandent qu'à jouir d’une vie normale, libérée de l’angoisse permanente et des menaces militaires israéliennes. De leur côté, les Palestiniens apparaissent sous un côté attachant, émouvant, généreux, en grande souffrance, avec une jeunesse en manque de dignité, de sécurité et de paix.

Le premier symbole auquel s’attaque la chanson est la valeur supérieure de la vie dans le judaïsme avec le titre, « Une vie de moins », qui suggère le peu de cas que les Israéliens feraient de la vie des Palestiniens (comme si une vie de plus ou de moins ne changeait pas véritablement la donne). Ce titre désacralise ainsi l’un des principes fondamentaux du judaïsme en vertu duquel « Celui qui tue un homme tue toute l’humanité ».

La chanson et le clip dressent le parcours de vie d’un jeune palestinien depuis sa naissance, où il ne comprend pas les conditions de son existence, jusqu'à sa mort survenant dans des conditions tout à fait absurdes. « Je suis né dans un pays qui n’existe pas, je suis né sur une terre qui n’est plus à moi, une terre occupée, une terre piétinée, une terre autonome sur le papier ». Le clip débute alors avec l'image d'une colombe qui vole sur la mer (symbole de l’aspiration à la paix et à la liberté des Palestiniens) avec le premier couplet qui se termine sur les images des barbelés et du mur de séparation (symbole de l’emprisonnement des Palestiniens par Israël). Bien que Jean Pierre Filiu soit réputé pour ses connaissances du monde arabe, les paroles de la chanson n’en sont pas moins éminemment mensongères. S’agissant de la propriété sur la terre, il oublie que les Palestiniens de la bande de Gaza sont les descendants des philistins, ce peuple de la mer venu s’établir (pour ne pas dire occuper) la terre de Canaan, après leurs déconvenues avec les Égyptiens. De même, il parle d'occupation, alors que plus aucun juif ne réside sur la bande de Gaza. Enfin, au regard de l'autonomie, il est regrettable que Jean Pierre Filiu n’ait pas suggéré aux Palestiniens de créer « l’État palestinien de la bande de Gaza » dans la mesure où ils y exercent un contrôle exclusif, qu'ils disposent d’un gouvernement, d’institutions (« la charia »), d'une philosophie (la destruction de l'entité sioniste) d’une police, d’une justice (expéditive) et d’un budget alloué par la communauté internationale et abondé par les taxes reversées par Israël. Une partie du problème dénoncé dans ce couplet serait réglée.

Dans le couplet suivant, l’enfant palestinien explique être né sous les « youyous et les cris de joie, dans un camp beaucoup trop étroit avec la mer comme frontière, comme sanctuaire pour lui faire oublier les colons, le blocus et la misère ». Il est intéressant sur ce point de rappeler que les camps de réfugiés de la bande de Gaza sont maintenus pour des raisons uniquement « financières » puisque les Palestiniens sont indépendants sur ce territoire : ils sont donc réfugiés chez eux. Par ailleurs, en évoquant les « colons », Jean Pierre Filiu ne semble pas informé de l’opération menée au cours du mois d’août 2005, par Ariel Sharon qui a chassé tous les juifs qui s’y étaient établis (une documentation abondante traite toutefois de la question). Pour ce qu'il en est de la misère, c’est un problème de gestion. Si l’argent est employé à l’acquisition des armes, à la propagande télévisée anti israélienne, et plus généralement à la culture de la haine contre les juifs dans les camps d’entrainement ou les camps d’été pour les jeunes, il ne peut plus l'être pour faire fleurir la société. (LPM : Mais bien sûr !)

Dans le couplet suivant, le jeune Palestinien explique avoir grandi « au son du récit de l’exil » (alors qu'il vit sur sa terre), « au creux des lits suspendus à un fil » (c'est un mode de vie culturel), « à l’espoir tenace dans l’impasse », mais qu’un jour, « la tête haute, les Palestiniens auront leur passé…» (Les Palestiniens sont nés en tant que peuple avec la Charte de l'OLP de 1968. Il est donc encore un peu tôt pour avoir du recul sur leur histoire). L’enfant palestinien développe ensuite avoir « grandi trop vite, entre le deuil et l’oubli » (puisque les Israéliens tuent et que la communauté internationale se contre fiche de leur problème), mais qu’il garde l’espoir de devenir quelqu’un : « le sable chaud sous mes pas me portait vers l’au-delà. Je serai si grand et si fort qu’on ne verra que moi ». (À ce stade de la chanson, on ne peut que lui souhaiter de réussir sa vie et de ne pas la finir en martyr, entouré d’une bombe confectionnée par le Hamas).

Dans le couplet suivant, le jeune Palestinien explique l’enfer de la prison « j’ai vécu sans jamais sortir » (il ne doit pas savoir naviguer, ni où se trouvent le passage vers l'Égypte, voire, l'emplacement des tunnels). Cette séquestration est encore appuyée avec la référence « de jour en jour, sans remords ni soupirs, malgré les barbelés, le couvre-feu, les blessés ». On ne sait pas bien de quel couvre-feu il s’agit, mais cette référence tend à montrer l’existence d’une présence militaire israélienne sur la bande de Gaza, ce qui est encore faux. Il précise alors «avoir chéri au fond de lui le rêve d’en partir » pendant que le clip montre une petite fille qui s’envole, accrochée à des ballons gonflés à l’hélium, qui seront crevés par une aiguille dans le ciel, avant que la fillette ne s'écrase sur le sol.

La ferveur des Palestiniens, pacifiques et inoffensifs, est alors illustrée par sa participation « aux vagues humaines de l’intifada » (rassemblement pacifique des Palestiniens) avec les « drapeaux portés à bout de bras » (ce ne sont pas des armes) à l’occasion desquels « nous chantions à plein poumon notre passion » (les Palestiniens s’expriment par des chants) tandis qu’« au-dessus de nous, paradaient leurs avions » (les mirages qui contrôlent les faits et gestes des Palestiniens).

Bien évidemment, ce jeune palestinien va être tué dans des conditions dramatiquement injustes : « je suis mort d’une balle perdue » (comble de l’absurdité). Puis, le jeune Palestinien insiste « je suis mort assassiné par un homme inconnu » (on ne saura jamais qui), « un homme qui croyait faire son devoir » (les Israéliens sont aussi méchants que stupides puisqu’ils tuent dans le cadre d’un devoir), « en tirant dans le brouillard » (sur n’importe qui, sans savoir), « sur des ombres ennemies aux armes dérisoires » (l’adversaire n’est pas armé). Le clip montre ensuite des Palestiniens qui tombent les uns après les autres, sous les balles israéliennes alors que la chanson se poursuit : « je suis comme d’autres, mille autres, et mille et mille avant », telle une hécatombe, un génocide…

La mort du jeune palestinien « un soir de Ramadan » laisse entendre que la Palestine est occupée (puisque terre d’Islam), avant que la chanson ne conclue sur les modestes, mais légitimes motivations du jeune palestinien : « je ne voulais que vivre libre »... Les jeunes Français (peu intéressés par la politique en général et encore moins par la situation au Moyen-Orient, mais amateur de Zebda) sont maintenant prêts pour haïr Israël, cet État injuste, meurtrier et illégal. Pour Jean Pierre Filiu, spécialiste du monde arabe, ce n’est pas très fort.

Source: http://lessakele.over-blog.fr/article-une-chanson-pour-pr...

La chanson de Zebda - Une vie de moins
http://www.youtube.com/watch?v=fDGR_1gYFtM&feature=pl...


http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/une-chanson-qui-ris...

30/09/2012

L'Iran dans le viseur

Un article enfin objectif sur l'un des sites des Anonymous  !
 
Considérez qu'une attaque nucléaire de l'état sioniste sur l'Iran entraînera non seulement des répercussions néfastes sur la santé de tous les citoyens du monde, mais que cela engendrera la 3ème guerre mondiale, et pire encore, des guerres civiles dans tous les pays du monde !

C'est le but recherché par les Illuminati-sionistes-reptiliens : créer le chaos planétaire pour instaurer leur Nouvel Ordre Mondial !

Alors dormez bien et surtout attendez que cela vous tombe sur la figure sans ne rien faire pour vous mobiliser pour arrêter ce massacre avant qu'il ne se produise !




 
 
28 Septembre 2012

L’'Iran dans le viseur

Notre démocratie est malade. Son travestissement oligarchique recèle de stigmates bien visibles mais peu soulignés. Ainsi fonctionne la propagande. Celle-ci déboussole notre attention dans des contrées lointaines aux richesses et cultures diabolisées, et alimente de la sorte l’'illusion démocratique de notre empire corrompu.

Pas une semaine ne passe sans que les médias officiels, au premier rang desquels  le Figaro, ne s’'acharnent sur le pays des aryens : l’'Iran. Attaquant ses mœurs, ses archaïsmes, et le bellicisme d’'un régime allié à celui d’'Hugo Chavez, avec autant de finesse qu'’un Sarkozy devisant sur la Comédie française. La croisade journalistique entreprise contre cette nation séculaire est d'’une violence inouïe, le processus de diabolisation d'’une extrême brutalité, les artilleurs de la propagande pilonnant les médias à coup de désinformation.

La tension monte de jour en jour, les français s’'en rendent compte non seulement en se « désinformant » devant leur petit écran mais aussi en achetant leur essence à la pompe ! Quant au peuple iranien, il subit de plein fouet les effets de l’'embargo et voit sa monnaie (le rial) baisser de jour en jour, ce qui entraine d'’épouvantables conséquences économiques et d’'incroyables queues aux guichets des banques.

On peut se demander d’'où vient cette animosité sachant que cette grande nation est une des rares dans la région à n’'avoir déclenché aucune guerre depuis des lustres, et à ne pas être doté de l’'arme atomique contrairement à l’'Inde, à Israël, et au Pakistan.

Justement,  en ce qui concerne la supposée menace sur l’'Etat d’'Israël, c’est le comble de l’'extravagance.

En effet, comment Tsahal, 8ème armée du monde, détentrice de centaines d’'engins nucléaires, de sous-marins atomiques, de chasseurs, de bombes à neutron et de missiles balistiques longue portée pourrait-elle se sentir menacée par un pays ne possédant aucune des armes citées précédemment ?  Et en d’'autres termes, au nom de quoi un mauvais élève refusant de signer le traité de non prolifération nucléaire et de se livrer à des inspections de l'’AIEA, devrait-il faire la leçon à un autre pays beaucoup plus faible militairement ?

A l'’évidence Israël trépigne d'’impatience à l'’idée de déclencher les hostilités avant les USA, au mépris du droit international ; ce qui rappelle étrangement le comportement de BHL en Libye, puis aujourd'’hui en Syrie…

Pour faire monter la mayonnaise, à la moindre occasion, les propos d’'Ahmadinejad sont déformés, amplifiés, extraits de leur contexte, (cela est d’autant plus facile que peu de citoyens français parlent le Farsi). En revanche, les propos agressifs et belliqueux du ministre des affaires étrangères et vice-premier-ministre  israélien Avigdor Lieberman, fondateur et dirigeant du parti d'’extrême-droite Israel Beytenou (« Israël notre maison »),  sont peu relayés. Pendant l’'opération plomb durci contre Gaza en 2009, n’'avait-il pas déclaré : « Nous devons faire exactement ce que les États-Unis ont fait avec le Japon pendant la deuxième guerre mondiale, comme ça on n’aurait pas besoin d’'occuper Gaza ». Une preuve de plus de la partialité des médias…

Mais pourquoi s'’être tant empressé et acharné à déclencher un embargo européen sur l'’Iran avant d'’embrayer peut-être sur des opérations militaires ?

L’'Iran est à un carrefour stratégique dans la région : c'’est un corridor pouvant servir à transporter le gaz et les hydrocarbures des pays de la Transcaucasie. Et les projets dans ce domaine sont nombreux, comme le gazoduc Nabucco, soutenu par l’'Union Européenne et les USA pour faire barrage au géant Russe Gazprom. En outre, l’'Iran possède 9 % des réserves de pétrole, 14 % des réserves de gaz mondial et contrôle la partie nord du détroit d’'Ormuz où transitent 17 millions de barils par jour. C’'est le deuxième producteur de l’'OPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole) et le quatrième producteur du monde avec 4,1 millions de barils/jour, voilà de quoi aiguiser les appétits…

Historiquement, la puissance énergétique iranienne a toujours été convoitée par les USA, ce qui a rendu les relations entre les deux pays pour le moins complexe.… Rappelons que la CIA est intervenue (Opération AJAX) pour éliminer le régime de Mossadegh en 1953 et préserver les intérêts américains dans le pays. Les USA avaient ensuite soutenu le Chah avant de le lâcher en 1979….

Aujourd’hui, l'’Iran insoumis trouble le projet de nouvel ordre mondial tant désirée par l’'oligarchie.

Une oligarchie qui serait ravie de faire main basse sur le ministère du pétrole et les organismes de gestion de l’'énergie. Il va sans dire que si le pays était divisé en petites entités confessionnelles, comme d'’autres au Moyen Orient, la mise en place d’'oligarques potiches suffirait à le contrôler totalement…

Reste à trouver un prétexte pour réunir toutes les conditions d’'une guerre.  Ainsi après avoir encerclé militairement le territoire, les navires et porte-avions de l’'US Navy rôdent dans le détroit d’Ormuz où un malencontreux incident pourrait se produire et servir de prétexte à une attaque…

Même si le contexte et les enjeux sont différents, cela ressemble fort à l'’incident du Golfe du Tonkin survenu en août 1964, où deux destroyers américains furent soit disant attaqués par des torpilleurs nord-vietnamiens : cela se révélera être un bidonnage servant à provoquer la guerre du Vietnam… (Voir rapport du National Security Agency du 30 novembre 2005)

Dès lors, il apparait clairement que le processus de diabolisation actuel sert à faire adhérer l’'opinion publique à une supercherie qui n'’est pas sans précédent…

Alexandre Freydier diktacratie.com

http://globalpresse.wordpress.com/2012/09/28/liran-dans-le-viseur/

29/08/2012

Retirez votre argent des banques et mettez-vous en mode survie et sécurité !

Quelque chose de très mauvais sur les marchés. Voici l'avis des spécialistes sur les marchés financiers.
 
Les alertes que nous avons données resteront-elles vaines au lieu de retirer votre argent des banques et d'assurer votre survie et votre sécurité avec tout ce qui nous attend dans les prochaines semaines à venir ?
 
3 bonnes raisons de vous préparer :
 
1 - Un risque de guerre mondiale une bonne solution pour les Banksters Illuminati pour vous ruiner, de placer leurs pions et de nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial,
2 - Un risque d'éclatement de la zone euro et d'effondrement de l'Europe, (dont le véritable objectif aura été celui depuis la création de l'Europe d'emprisonner les peuples européens et de les ruiner pour sauver soi-disant les banques et l'euro au lieu de sauver les peuples européens), et de  financer les guerres génocidaires. Oui, nous sommes endettés volontairement pour payer les guerres des USA et de ses Chers alliés.
 
Que ferez-vous quand vous n'aurez plus d'eau et d'électricité pour vous éclairer et vous chauffer, et de quoi vous nourrir ?

Vous viendrez pleurer pour ne pas avoir pris vos précautions avant ?

Savoir c'est prévoir, agissez dès maintenant !

Quand un spécialiste des marchés financiers vous conseille : d'éteindre la télé, de manger moins, de cultiver un jardin, d'utiliser du fil dentaire, d'appeler votre mère et de ne pas oublier de changer le filtre de votre chaudière.

Vous pensez à quoi ? Que tout va bien et que tout va s'arranger ?
 

Les conseils de Bill Bonner

▪ J’ai un conseil à vous donner, cher lecteur. Restez loin des actions et des obligations. A la place, recherchez des choses dont la valeur est réelle : de l’immobilier rentable, des antiquités, des choses qui vous rapportent de l’argent, des choses agréables à posséder

De l’or aussi !

L’or ne rapporte rien. Sa valeur n’augmente pas avec le temps (même si son prix, en papier monnaie, peut augmenter et diminuer). Toutefois, il ne perd pas de valeur non plus.

Voici quelques conseils supplémentaires : éteignez la télé, mangez moins, cultivez un jardin, utilisez du fil dentaire, appelez votre mère et n’oubliez pas de changer le filtre de votre chaudière.

Pourquoi tant de conseils ? Parce que je pense que quelque chose de mauvais va arriver. En vérité, je pense que les mauvaises choses sont déjà en train d’arriver… et que des choses pires vont commencer à arriver.

. La semaine dernière, le ministre de l’Industrie argentin Débora Giorgi a déclaré que “tandis que l’industrie dans les principales économies mondiales montre une timide reprise qui reste en dessous des niveaux d’avant crise ou, dans certains cas, un fléchissement encore plus fort, les économies d’Amérique du Sud bénéficiant de politiques gouvernementales actives se redressent rapidement.”

Oui, cher lecteur, grâce aux “politiques gouvernementales actives” l’Argentine est un modèle pour le reste du monde. Son industrie est 10% supérieure au niveau d’avant-crise, selon le ministre.

Ce qu’elle a oublié de mentionner c’est que l’inflation est galopante, peut-être à 35% par an… une autre conséquence de “politiques gouvernementales actives.” Le ministre de l’Economie argentin Hernán Gaspar Lorenzino affirme que le pays a prouvé qu’il pouvait dépasser toutes les prévisions (et, de toute évidence, les lois de l’économie) : “Au cours des cinq dernières années, on nous a noté comme un pays en crise et on prévoyait que le pays allait imploser d’un instant à l’autre, mais cela n’est pas arrivé.”

Il aurait pu ajouter : “Du moins, pas encore.” Ou peut-être il aurait pu simplement ajouter : “mais cela n’est pas arrivé. Il aurait ensuite décrit les faits avec précision. Au lieu de cela, il a lancé un défi à la fois aux dieux et aux spéculateurs.

Mais c’est pour cela que nous vous donnons tant de conseils. L’Europe, l’Amérique et le Japon auraient pu imploser à tout moment, eux aussi, au cours des cinq dernières années. Que cela ne soit pas encore arrivé ne nous conduit pas à conclure que cela ne sera jamais le cas… mais seulement que le jour du jugement approche.

Par exemple, avez-vous jeté un coup d’oeil aux actons chinoises récemment ? Le Shanghai Index chute fortement…

Naturellement, cela pourrait ne rien vouloir dire. Ou cela pourrait signifier que le miracle économique chinois n’est pas si miraculeux que cela. Les Chinois sont des êtres humains, eux aussi… et sont soumis aux mêmes péchés et à la même stupidité que le reste de l’humanité.

Et puisqu’ils opèrent à une échelle si large, puisque la planification centrale est si prépondérante dans les décisions d’allocations de capitaux en Chine, nous pouvons en toute certitude supposer que, à un certain stade, la Chine va fortement se tromper.

Et puis arrive le “Grand Espoir Rouge” du monde développé… son soi-disant “moteur de croissance” qui maintiendra en marche le moteur de l’économie mondiale.

Les économies développées ont toutes traversé des perturbations depuis cinq ans. Et il n’y a aucune raison d’être optimiste. Alors que les politiques gouvernementales actives en Chine mettent en place une nouvelle catastrophe, des politiques gouvernementales actives aux Etats-Unis, en Europe et au Japon aggravent les anciennes catastrophes.

Nous sommes à la fin août. Les feuilles jaunies tombent des arbres fatigués par l’été… un vent frisquet souffle sur les prés jusqu’à ma véranda…

La lumière est plus basse, plus dorée… plus douce qu’en juillet…

Bientôt nous serons en septembre. Les traders seront de retour au travail. Les investisseurs rangeront leurs bermudas, rechausseront leurs lunettes et reprendront leurs réflexions.

Que découvriront-ils ? Les problèmes qui ont provoqué une crise en 2008-2009 ont-ils disparu au cours de l’été ? Les banques européennes sont-elles devenues solvables ? Les Etats-Unis ont-ils résolu leur “mur budgétaire” ? Existe-t-il un moyen pour l’Etat Providence/militaire moderne de faire une transition propre dans un monde à la croissance faible ? Qu’arrivera-t-il à la dette américaine d’une valeur de 21 100 milliards de dollars et aux dettes non financées des administrations ? Pourquoi un QE3 fonctionnerait-il mieux qu’un QE2 ou qu’un QE1 ? Et dans quel but, de toute façon, essayer de désintoxiquer une économie plombée par la dette en y injectant encore plus de crédits ?

Toutes ces questions vont sans doute conduire le pauvre investisseur à s’asseoir… à se verser un verre… et à décrocher son téléphone.

Avec les effets de l’inflation, notre pauvre homme a perdu de l’argent dans les actions depuis au moins ces 10 dernières années. S’il a fermé et ouvert des positions, s’il a été balayé par l’engouement pour Facebook ou toute autre introduction en Bourse hypermédiatisée, il est probablement encore plus déprimé et en a probablement assez de tout ça.

En outre, le petit propriétaire a également vu ses revenus diminuer. Ils ont baissé de près de 10% au cours de la dernière décennie. Selon le New York Times :

“Les Américains proches de l’âge de la retraite ont souffert de manière disproportionnée après la crise financière : non seulement la valeur de leur maison — qui avait pour but de garantir leur vieillesse — a diminué mais en plus leurs revenus ont fortement chuté.”

“Le revenu moyen des ménages pour des personnes âgées entre 55 et 64 ans est presque 10% inférieur en dollars actuels qu’il ne l’était lors du début officiel de la reprise il y a trois ans, selon un rapport récent publié par Sentier Research, une entreprise d’analyse de données spécialisée dans les données démographiques et sur les revenus.”

“A travers le pays, les Américains gagnent aujourd’hui moins qu’en juin 2009, lorsque la reprise a techniquement débuté. En juin, le revenu moyen des ménages pour la totalité des Américains était de 50 964 dollars, soit 48% inférieur par rapport à son niveau trois ans auparavant, lorsque le revenu moyen ajusté en fonction de l’inflation était de 53 508 dollars.”

“Le déclin semble encore s’aggraver lorsqu’on compare les revenus actuels à ceux de l’époque, lorsque la récession a commencé en décembre 2007. Le revenu moyen des ménages s’y élevait à 54 916 dollars, ce qui signifie que les revenus ont chuté de 7,2% depuis le dernier fléchissement de l’économie.”

Voyons…

  • L’économie mondiale connaît un ralentissement… et entre peut-être dans une période de récession mondiale.

  • Les indicateurs de “redressement” ont été largement illusoires

  • Les QE et autres efforts de “stimulus” ont été inefficaces

  • La Chine marque le pas… avec peut-être un effondrement à la clé

  • Les Etats-Unis devront faire face à un “mur budgétaire” dans quatre mois

  • L’investisseur moyen perd de l’argent dans les actions depuis 10 ans voire plus

  • La maison du propriétaire américain, son actif le plus important, a perdu de sa valeur

  • Il a également moins de revenus qu’il y a quatre ans

En réfléchissant à tout cela, l’investisseur réagira probablement ainsi :

“Vendez” dira-t-il sans doute à son courtier. “Entre aujourd’hui et la fin de l’année, je ne vois que des problèmes. Je me retire jusqu’à ce que les élections soient passées. Peut-être même jusqu’en 2013.”

Bill Bonner

Bill Bonner est le fondateur et président d'Agora Inc., une maison d'édition publiant des lettres d'information confidentielles – probablement l'une des plus brillantes au monde. Auteur de la lettre e-mail quotidienne The Daily Reckoning (450.000 lecteurs... ), il intervient également dans La Chronique Agora, directement inspirée du Daily Reckoning.

La passion de Bill Bonner pour la finance, les voyages et les grandes idées lui a permis d'engranger des succès incontestables pour son entreprise. Il a débuté en 1979, avec la publication des lettres d'information International Living et Hulbert's Financial Digest. Puis Agora Publishing a connu une croissance très importante, et s'est spécialisée dans la publication de lettres confidentielles sur la finance, la santé, le développement personnel et les voyages. Depuis le début des années 1990, Agora Publishing s'est encore développée. Le siège social est à Baltimore, mais aujourd'hui, Agora compte des bureaux à Paris, Londres, Waterford (Irlande), Melbourne, Johannesburg, Madrid et New-Delhi.

Agora compte aussi des maisons d'éditions se spécialisant dans la littérature classique et académique : Pickering & Chatto à Londres, et Les Belles Lettres à Paris.

http://la-chronique-agora.com/conseils-bill/


 

  • Mario Draghi n’assistera pas à la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole

    ▪ Toc, toc, toc !

    Il y a quelqu’un ?

    Kelkun… elkun… elkun… répond l’écho !

    C’est ainsi que semble résonner cette question dans des salles de marché apparemment désertes.

    Les professionnels que nous connaissons sont pourtant rentrés de vacances, ils sont bien présents devant leur écrans, mais leur esprit est peut-être encore ailleurs… qui sait !

    Nous n’avons jamais vu depuis 25 ans d’existence du CAC 40 de marché aussi creux (1,5 milliard d’euros ces deux dernières séances, avec ou sans la présence des opérateurs de la City, ce qui manifestement ne change rien). Pendant ce temps, les indicateurs de confiance affichaient des niveaux d’optimisme aussi proches des maxima historiques.

    Mais comme nous ne cessons de le répéter — le terme “démontrer” vous apparaîtrait un peu trop immodeste car nous ne détenons pas la vérité absolue –, il s’agit d’un optimisme de synthèse, entièrement fabriqué à coups de petites phrases et de hausses dessinées à coups de robot trader par quelques brokers qui ont tout intérêt à jouer le jeu de dupes mené par Ben Bernanke ou Mario Draghi.

    Il n’y a plus de liens entre les fondamentaux et les cours de Bourse
    Les algorithmes leur permettent de générer artificiellement de forts écarts (notamment en s’évertuant à déclencher les stops) pour maximiser leurs gains sur des stratégies visant à plumer (l’expression ne vient pas de nous, mais nous la jugeons très pertinente) les malheureux opérateurs qui tentent encore d’établir un lien entre les fondamentaux et les cours de Bourse.

    Et nous aboutissons à ce paradoxe insoluble : si un stratège s’inspire de l’actualité du jour (ou même d’extrapolations partagées par de nombreux homologues) et regarde sans réagir le CAC 40 prendre 2% en trois minutes et +4,5% à la clôture, il ne tardera pas à passer pour un idiot.

    S’il force sa nature, joue les suiveurs et agit comme un pur day-trader, il va tenter un coup de poker et acheter au plus haut. Il n’a plus qu’à prier pour que la plaisanterie dure 24 ou 48 heures de plus.

    S’il voit les cours retomber de 2 ou 3% le lendemain — pour des raisons qui pour le coup semblent évidentes pour tout le monde –, il se retrouve une fois de plus comme un idiot, et sans la moindre excuse cette fois… car qui serait assez stupide pour acheter la récession ?

    Si tout se passe bien, il sera tenté de vendre à l’approche de la prochaine résistance, à la moindre alerte sur la parité euro-dollar ou de rumeurs de conflit au Proche-Orient (une menace bien réelle).

    Immanquablement, la résistance en question sera débordée au cours du dernier quart d’heure de la séance, et notre stratège (appelez-le gérant ou investisseur individuel) se retrouve… comme un idiot.

    ▪ Bienvenue au pays de la fausse monnaie
    Un marché manipulé par des opérateurs qui travaillent en bonne intelligence avec des banques centrales qui passent leur temps à imprimer de la fausse monnaie, à soigner la dette par toujours plus de dette,
    fait effectivement passer pour des idiots l’écrasante majorité de ceux qui gèrent leur portefeuille comme s’ils devaient tenir compte d’un risque de récession économique ou d’éclatement de la Zone euro.

    Dans un marché de pur day trading orchestré par des robots ultra-rapides, il est en fait idiot de bâtir toute une stratégie impliquant de détenir des titres plus de cinq minutes… et d’utiliser un logiciel de passation d’ordres qui a un temps de réaction supérieur à cinq millisecondes.

    Tout cela, vous le connaissez par coeur à force de nous lire, nous ne vous apprenons rien… mais le marché, à force de voir quelques opérateurs tordre le bras à la tendance finit lui aussi par apprendre.

    Le marché intègre le principe du démenti quasi systématique des anticipations… de l’impossibilité de relier les cours à l’actualité du jour… de la montée en puissance du “long/short” qui consiste à vendre A pour acheter B –même si les deux actifs affichent des niveaux de risque ou des potentialités comparables. L’un se retrouve condamné à l’enfer, l’autre rejoint des régions du ciel jusqu’ici inexplorées.

    Le marché est tout près d’atteindre le point ultime où le conduit sa logique qui consiste à faire passer tout le monde pour des idiots. Les idiots se faisant de plus en plus rares, alors il ne reste plus que des singes savants qui passent leur temps à s’imiter et à s’intimider, comme les éthologues peuvent l’observer dans la nature.

    La plupart des comportements apparemment spontanés ne sont en fait que des simulacres bien rôdés d’agression ou de soumission. Le marché a simplement remplacé les singes par des robots.

    Les robots ont fait leur boulot mardi. Le CAC 40 a reperdu l’intégralité du terrain gagné la veille (-0,9%) mais les plus malins ont pu se mettre 2% de variation dans la poche.

    ▪ La place deWall Street prise en étau entre deux statistiques
    Wall Street semble au contraire scotché depuis 48 heures au contact de ses sommets annuels et des plus hauts observés depuis mai 2008.

    Les indices américains se retrouvaient pris en ciseaux ce mardi par la publication de deux statistiques contradictoires. Les prix immobiliers progressent aux Etats-Unis, non seulement en séquentiel mais également sur les douze derniers mois (+2,3%). Mais la confiance des consommateurs américains s’effondre de 65,4 vers 60,6 au mois d’août (contre 65 attendu).

    C’est la preuve que les cours de Bourse ne reflètent plus ni les anticipations conjoncturelles, ni le ressenti de la population. L’effet richesse ne fonctionne plus, sauf peut-être pour les 5% d’Américains qui détiennent désormais 80% des titres en circulation.

    Mais il est apparu hier une raison supplémentaires de limiter les initiatives à 48 heures de la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole. A la surprise générale, Mario Draghi décline l’invitation au prétexte d’un emploi du temps surchargé !

    Autant imaginer Usain Bolt zapper la finale du 100 mètres aux Jeux olympiques au prétexte qu’il a un programme d’entraînement trop intensif !

    Nous ne sommes pas loin de penser que là encore, le patron de la BCE nous prend… pour des idiots

28/06/2012

Plus d'un tiers des Américains croient aux extraterrestres. Attention à une manipulation mentale à venir avec une supposée attaque des ET !

Nous voulions attirer votre attention sur un sondage qui vient d'être réalisé aux USA relatif à l'existence des ET. 

Nous trouvons ce sondage très curieux à l'approche de l'échéance du 21 décembre 2012 alors que nous savons que les ET existent sur la base du secret défense qui est imposé dans le monde sur le dossier ET et Ovnis, y compris en France. En effet, nous n'imaginons pas un seul instant que ces dossiers classés défense, soient vides.

Ce qui a attiré notre attention sur ce sondage, c'est que ce sondage a été "orienté" et qu'il parle d'une possible attaque ET pour nous faire croire à un nouveau danger venant du Ciel et du Cosmos alors que nous sommes attaqués sur Terre par Les Grands Gris Reptiliens - Illuminati depuis des millénaires.

Seraient-il en voie de se préparer à manipuler l'opinion publique et à nous lancer le projet
Blue Beam qui invoquerait une attaque farfelue par les ET avec des projections holographiques dans le ciel et l'apparition des prophètes : Moïse, le Christ et Mahomet. Projet qui a été dévoilé par le journaliste d'investigation internationale Serge Monast qui a été assassiné depuis lors.


Ils feraient mieux de nous parler des Grands Gris Reptiliens-Illuminati qui ont envahi la Terre par Sumer, ex Mésopotamie et l'Irak que nous connaissons aujourd'hui, et qui attaquent ses habitants depuis des milliers d'années pour finir par instaurer leur Unique Religion Mondiale qui est la base même de leur Nouvel Ordre Mondial.

Ce sont eux qui veulent s'accaparer la Terre et ses richesses, en ayant au préalable par tous moyens réduit la population mondiale des 2/3 avant le 21 décembre 2012 pour instaurer aux survivants après leurs guerres criminelles et génocidaires et après avoir organisé le chaos planétaire, leur Unique Religion Mondiale qui est la base même de leur Nouvel Ordre Mondial.


Quand le secret sera levé sur les dossiers classés secret défense dans le monde, sur les OVNIS et les ET, alors nous comprendrons qui a mené l'humanité à sa ruine et sa perte depuis des milliers d'années sous couvert des religions inventées de toutes pièces par leurs bons soins, et des guerres de religions, dont ils se fichent éperdûment, ceux-ci ne croyant pas au même ou aux mêmes Dieux que nous, mais à leurs Grands Dieux Annunakis pour lesquels nous devons accepter de nous sacrifier et qui habitent la planète Nibiru qui est le double de notre Soleil ou le Dark Solar.

Voir le dossier la tromperie cosmique qui prévient de cette attaque farfelue des ET dont nous avons été prévenus par le Dr Steven Greer et un ancien ministre Canadien.

Le Dr Steven Greer dénonce dans ce dossier une supercherie cosmique qui pourrait être organisée par les ET - Les Grands Gris reptiliens prédateurs de l'Humanité pour nous faire croire à une attaque des ET alliés de l'Humanité
cosmic_deception.pdf

D'autres références ci-dessous

Ovnis & Et : les vérités cachées par le Dr Steven Greer
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/12/27/ovnis-...

Le projet révélation en Français
http://disclosure.free.fr/

Les énergies libres existent depuis plus de 60 ans.
Le Projet révélation du Dr Steven Greer
http://disclosure.free.fr/le_projet_revelation.pdf

Phénomènes célestes et Projet Blue Beam
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/12/12/phenom...

Les Ovnis, Les Grands Gris reptiliens, le Nouvel Ordre Mondial et le film V
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/10/17/film-n...

GrippeA/H1N1 l Déclaration de Guerre Biologique l Illuminati-Reptiliens
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/11/17/grippe...


27 juin 2012 - 23H01  


Plus d'un tiers des Américains soit 80 millions de personnes croient aux extraterrestres

Plus d'un tiers des Américains -- 36% soit 80 millions de personnes -- croient que les extraterrestres existent, indique mercredi un sondage de la chaîne de télévision National Geographic, effectué à l'occasion de la sortie vendredi d'une série de documentaires sur les OVNIs.

Plus d'un tiers des Américains -- 36% soit 80 millions de personnes -- croient que les extraterrestres existent, indique mercredi un sondage de la chaîne de télévision National Geographic, effectué à l'occasion de la sortie vendredi d'une série de documentaires sur les OVNIs.

AFP - Plus d'un tiers des Américains -- 36% soit 80 millions de personnes -- croient que les extraterrestres existent, indique mercredi un sondage de la chaîne de télévision National Geographic, effectué à l'occasion de la sortie vendredi d'une série de documentaires sur les OVNIs.

Et près des deux-tiers (65%), surtout les femmes (68%) et les jeunes (68%), pensent que le président Barack Obama s'y prendrait mieux que Mitt Romney, son challenger républicain à l'élection présidentielle, pour contrer une invasion d'aliens.

Plus d'un sur dix pense avoir repéré un extraterrestre et un sur cinq connaît quelqu'un qui dit en avoir vu.

Plus de sept sur 10 (71%) pensent que les extraterrestres sont plus susceptibles d'exister que les super-héros. En cas d'attaque de la planète, un sur cinq (21%) appellerait le géant vert Hulk à la rescousse, 12% Batman et 8% Spiderman.

Le sondage a été réalisé auprès de 1.114 Américains adultes entre le 21 et le 29 mai, avec une marge d'erreur de +/- 2,9%.

http://www.france24.com/fr/20120627-plus-dun-tiers-americ...


27/06/2012

 

11/06/2012

Très Urgent : Syrie : L'OTAN prépare une vaste opération d'intoxication. La provocation d'un conflit armé mondial dès le 15 juin 2012 ?

A DIFFUSER TRES LARGEMENT AUTOUR DE VOUS ! MERCI !

 
Hier, nous vous avons mis en ligne un article sur la base d'un article publié par le Réseau Voltaire pour vous demander de vous préparer, de faire des provisions et de rester chez vous durant les vacances d'été, en prévision du déclenchement de la 3ème guerre mondiale durant l'été par les criminels des US/Israël, l'UE, l'ONU et l'OTAN et leurs services secrets.

Rappel de l'article par ce lien :
 
Déclenchement du 3ème conflit mondial durant les vacances d'été ? Le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale. Coups de semonce russes ! Préparez-vous !

Les choses semblent se précipiter et le Réseau Voltaire lance une alerte aujourd'hui, pour nous prévenir que l'OTAN prépare une vaste opération d'intoxication en Syrie par le biais de télévisions qui ont été créées en Syrie par la CIA pour tromper le Peuple Syrien et nous-mêmes par la même occasion sur l'opération mensongère et de propagande qui se déroulerait sous fausse bannière, selon le réseau Voltaire à partir du 15 juin 2012 !
 
Ce qui ne manquerait pas de provoquer la Russie et la Chine à entrer dans le 3ème conflit mondial.

La Russie après plusieurs blocages à l'ONU et des avertissements lancés aux Occidentaux, qui sont restés vains, de ne pas attaquer la Syrie, a lancé le 7 juin 2012, deux coups de semonce à tous ces criminels Illuminati-reptiliens qui nous gouvernent dans l'ombre et dont les VRP qui sont placés et non pas élus par les Peuples suivent les ordres à la lettre, selon leur agenda et leur projet idéologique religieux de nous instaurer l'Unique religion Mondiale qui est la base même de leur Nouvel Ordre Mondial.

Le projet idéologique religieux millénaire est donc bien celui soutenu par les Illuminati dont la devise est celle de nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial après avoir organisé le chaos planétaire pour s'accaparer toutes les richesses de la Terre et asservir l'humanité ! Ordo ab chao : l’'ordre naît du chaos

Nous avons donc la confirmation par l'alerte lancée ce jour par le Réseau VOLTAIRE que cette opération sous fausse bannière a été préparée de longue date pour intoxiquer les Syriens et les peuples du monde, ce dans la mesure ou la censure médiatique battait déjà son plein parmi les médias européens et occidentaux que dénonçait Poutine et Moscou fustigeait déjà le blocage de chaînes TV syriennes par l'UE.

Le principe repose donc, sur la censure des chaînes télévisées Syriennes pour les remplacer par les organes de propagande mensongère, soit par les chaînes télévisées créées par la CIA pour l'OTAN.
 
Merci de ne pas tomber dans ces pièges grossiers et d'alerter tout le monde autour de vous, en diffusant très largement ce mail autour de vous.

Le risque donc de déclenchement du 3ème conflit mondial dès le 15 juin 2012 ou durant l'été existe bien !

Pensez à vous mettre en protection en faisant des provisions et en prévoyant de rester chez vous cet été.
 

URGENT

L'’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication


Des États membres de l’OTAN et du CCG préparent un coup d’État et un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur le Net et alertez vos élus.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 10 juin 2012

JPEG - 140.8 ko

Dans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées par la CIA. Des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s’installant au palais présidentiel.

Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d’État. L’OTAN, qui se heurte au double veto de la Russie et de la Chine, parviendrait ainsi à conquérir la Syrie sans avoir à l’attaquer illégalement. Quel que soit le jugement que l’on porte sur les événements actuels en Syrie, un coup d’État mettrait fin à tout espoir de démocratisation.

Très officiellement, la Ligue arabe a demandé aux opérateurs satellitaires Arabsat et Nilesat de cesser la retransmission des médias syriens, publics et privés (Syria TV, Al-Ekbariya, Ad-Dounia, Cham TV etc.). Il existe un précédent, puisque la Ligue avait déjà œuvré à la censure de la télévision libyenne pour empêcher les dirigeants de la Jamahiriya de communiquer avec leur peuple. Il n’y a pas de réseau hertzien en Syrie où les télévisions sont exclusivement captées par satellite. Mais cette coupure ne laissera pas les écrans noirs.

En effet, cette décision publique n’est que la partie émergée de l’iceberg. Selon nos informations plusieurs réunions internationales ont été organisées cette semaine pour coordonner l’opération d’intoxication. Les deux premières, d’ordre technique, se sont tenues à Doha (Qatar), la troisième, politique, s’est tenue à Riyad (Arabie saoudite).

Une première réunion a rassemblé les officiers de guerre psychologique « embedded » dans quelques chaînes satellitaires, dont Al-Arabiya, Al-Jazeera, BBC, CNN, Fox, France 24, Future TV, MTV — On sait que depuis 1998 des officiers de l’United States Army’s Psychological Operations Unit (PSYOP) ont été incorporés dans la rédaction de CNN ; depuis, cette pratique a été étendue par l’OTAN à d’autres stations stratégiques—. Ils ont rédigé à l’avance de fausses informations, selon un « storytelling » élaboré par l’équipe de Ben Rhodes à la Maison-Blanche. Une procédure de validation réciproque a été mise au point, chaque média devant citer les mensonges des autres pour les rendre crédibles aux yeux des téléspectateurs. Les participants ont également décidé de ne pas uniquement réquisitionner les chaînes de la CIA pour la Syrie et le Liban (Barada, Future TV, MTV, Orient News, Syria Chaab, Syria Alghad), mais aussi une quarantaine de chaînes religieuses wahhabites qui appelleront au massacre confessionnel au cri de « Les chrétiens à Beyrouth, les alaouites au tombeau ! »

Le second meeting réunissait des ingénieurs et des réalisateurs pour planifier la fabrication d’images de fiction, mêlant une partie en studio à ciel ouvert et une partie d’images de synthèse. Des studios ont été aménagés durant les dernières semaines en Arabie saoudite pour reconstituer les deux palais présidentiels syriens et les principales places de Damas, Alep et Homs. Il existait déjà des studios de ce type à Doha, mais ils étaient insuffisants.

La troisième réunion regroupait le général James B. Smith, ambassadeur des États-Unis, un représentant du Royaume-Uni, et le prince Bandar Bin Sultan (que le président George Bush père désignait comme son fils adoptif, au point que la presse états-unienne l’a surnommé « Bandar Bush »). Il s’agissait de coordonner l’action des médias et celle de « l’Armée syrienne libre » dont les mercenaires du prince Bandar forment le gros des effectifs.

L’opération qui était en gestation depuis des mois a été précipitée par le Conseil de sécurité nationale des États-Unis après que le président Poutine ait notifié à la Maison-Blanche que la Russie s’opposerait par la force à toute intervention militaire illégale de l’OTAN en Syrie.

Cette opération comprend deux volets simultanés : d’une part déverser de fausses informations et d’autre part censurer toute possibilité d’y répondre.

Le fait d’interdire des TV satellitaires pour conduire une guerre n’est pas nouveau. Ainsi, sous la pression d’Israël, les États-Unis et l’Union européenne ont successivement interdit des chaînes libanaise, palestiniennes, irakiennes, libyennes, et iraniennes. Aucune censure n’a été effectuée envers des chaînes satellitaires provenant d’autres régions du monde.

La diffusion de fausses nouvelles, n’est pas non plus une première. Cependant, quatre pas significatifs ont été franchis dans l’art de la propagande au cours de la dernière décennie.
• En 1994, une station de musique pop, la Radio libre des Mille Collines (RTML) a donné le signal du génocide rwandais en appelant à « Tuer les cafards !  ».
• En 2001, l’OTAN a utilisé des médias pour imposer une interprétation des attentats du 11-Septembre et justifier les attaques de l’Afghanistan et de l’Irak. À l’époque déjà, c’est Ben Rhodes qui avait été chargé par l’administration Bush de rédiger le rapport de la Commission Kean/Hamilton sur les attentats.
• En 2002, la CIA a utilisé cinq chaînes, Televen, Globovision, Meridiano, ValeTV et CMT, pour faire accroire que des manifestations monstres avaient contraint le président élu du Venezuela, Hugo Chavez, à démissionner, alors qu’il venait d’être victime d’un coup d’État militaire.
• En 2011, France 24 faisait de facto office de ministère de l’Information du Conseil national libyen, avec qui il était lié par contrat. Lors de la bataille de Tripoli, l’OTAN a fait réaliser en studio et diffuser par Al-Jazeera et Al-Arabiya des images des rebelles libyens entrant sur la place centrale de la capitale, alors qu’ils étaient encore loin de la ville, de sorte que les habitants, persuadés que la guerre était perdue, cessèrent toute résistance.

Désormais, des médias ne se contentent plus de soutenir la guerre, ils la font.

Ce dispositif viole des principes de base du droit international, à commencer par l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme relatif au fait « de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Surtout, il viole les résolutions de l’Assemblée générale des Nations-Unies, adoptées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour prévenir les guerres. Les résolutions 110, 381 et 819 interdisent « les obstacles au libre-échange des informations et des idées » (en l’occurrence la coupures des chaînes syriennes) et «  la propagande de nature à provoquer ou encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ». En droit, la propagande de guerre est un crime contre la paix, le plus grave des crimes, puisqu’il rend possible les crimes de guerre et les génocides.

Thierry Meyssan

http://www.voltairenet.org/L-OTAN-prepare-une-vaste-opera...