Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2011

Le réchauffement climatique et la montée des eaux

Et bien, il était temps qu'ils en parlent pour préparer les populations ! Et bien évidemment, toujours à la dernière minute !

Nous avons vu dans l'article précédent que la montée brutale du niveau des mers et des océans était un facteur d'inversion des pôles magnétiques.

Ne vous fiez donc pas à leur date erronnée qui fixe la côte d'alerte à l'année 2100.
Pourquoi ?

Dans les articles que nous mettrons en ligne prochainement sur NEMESIS ou Nibiru, il est clairement indiqué que son approche de notre planète peut non seulement provoquer des cataclysmes, ce que nous subissons déjà depuis quelques années mais provoquer une inversion des pôles magnétiques et des extinctions de masse. Il suffit que les volcans y compris sous-marins, se mettent en éruption pour que des tsunami soient provoqués et que les populations du littoral soient noyées et emportées dans les catastrophes.

Il y a donc deux facteurs importants pour favoriser l'inversion des pôles magnétiques terrestres :

1 - l'approche de Nemesis ou Nibiru de notre planète. Ce qu'elle fait depuis des décennies à notre insu puisque nous n'avons pas été prévenus, et qu'elle provoque toutes sortes de cataclysmes depuis quelques années sur notre planète. Nemesis ou Nibiru, est appelée la planète apocalyptique ou l'étoile de la mort.

2 - la montée brutale des mers et des océans à son approche et par la fonte des banquises.

Nous savons par ailleurs que les pôles magnétiques bougent rapidement en ce moment, ce qui nous a été confirmé par les scientifiques. Donc, venir nous dire que nous aurions jusqu'en 2100 pour nous préparer, relève d'un crime contre l'humanité.

La question que nous devrions poser à nos chères élites, c'est de savoir quelles  sont les dispositions qu'elles vont prendre pour protéger les populations ?

 

Le réchauffement climatique et la montée des eaux

le 27/02/2011 à 00:00

La montée des eaux due au réchauffement climatique menace les côtes françaises. Archives Patrick Fluckiger

La montée des eaux due au réchauffement climatique menace les côtes françaises. Archives Patrick Fluckiger

Le réchauffement de la planète et la fonte des pôles risquent d’avoir de fortes répercussions sur une grande partie du littoral français.

Les experts sont tous d’accord pour annoncer une hausse du niveau des océans. La seule divergence constatée consiste dans la mesure exacte de la montée des eaux.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a estimé cette augmentation du niveau des mers entre 20 et 60 centimètres à l’horizon 2100. D’autres prévisions sont encore plus alarmantes, puisqu’elles parlent d’une hausse d’un mètre.

Cette poussée ne sera pas brutale, mais l’évolution posera des problèmes très vite. « La hausse attendue du niveau de la mer pourrait engendrer une augmentation des risques de submersion temporaire ou permanente dans ces secteurs littoraux », estime le Commissariat général au développement durable.

Soixante mille personnes résident aujourd’hui à moins d’un mètre d’altitude, en bordure côtière, c’est dire leur vulnérabilité.

http://www.lalsace.fr/actualite/2011/02/27/le-rechauffeme...


27/02/2011

L'inversion des pôles géomagnétiques entraînée par de brusques changements du niveau des mers

Document important !

Nous vous avions promis de vous communiquer des documents importants et officiels, relatifs à l'existence de la planète Nemesis, Nibiru ou Planète X et sur l'inversion des pôles magnétiques terrestres.

Nous allons vous les communiquer, mais comme le savez ce sont des éléments qui ne sont pas communiqués au grand public et qui sont tenus secrets par les élites Illuminati-reptiliens, la NASA et le Vatican.

Nous sommes donc obligés de prendre nos précautions pour tout sauvegarder pour être crédibles et avant que ces données ne disparaissent du net.

Vous remarquerez que ces recherches datent pour certaines des années 1970 et que les rapports des recherches n'ont été mis en ligne que très récemment, en décembre 2009 et février 2011.

Pour quelles raisons, alors que ces travaux et rapports existent depuis quelques décennies déjà, les élites n'ont décidé de ne les mettre en ligne pour les mettre à la disposition du grand public que maintenant ? Il doit se passer quoi bientôt pour venir nous dire que tous ces documents étaient à notre disposition ? En avez-vous entendu parler dans la presse aux ordres ?

Et bien sûr pour s'assurer que ces documents ne seront pas compris par les francophones ou par tous ceux qui ne sont pas anglophones. Ils nous imposent le barrage de la lanque anglaise, un moyen supplémentaire pour barrer l'information au plus grand nombre.

Ils se moquent de nous depuis des décennies voire des millénaires. En effet, le Vatican est censé détenir des observatoires et des équipes de chercheurs qui travaillent en étroite collaboration avec la NASA, et ils sont censés être les gardiens de la connaissance depuis des millénaires. Les archives secrètes du Vatican en sont l'une des preuves. 

Ils ne sont donc pas censés ignorer les travaux des scientifiques et ceux des anciennes civilisations, non plus, dont celles des scientifiques, mathématiciens et physicienes Mayas.Tout ce qu'ils savent faire pour nous cacher les véritables informations, c'est de les classer au rang des mythes et des affabulations des complotistes. Qui sont les complotistes ? Ceux qui nous cachent les informations ou ceux qui les recherchent ?

Parmi nos recherches relatives à Nemesis, nous avons découvert un document inportant relatif à l'inversion des pôles magnétiques terrestres qui pourraient s'inverser lors d'un changement brutal du niveau des mers et des océans. Ce que nous vivons depuis quelques décennies, car avec la fonte des banquises, les mers et les océans montent sur tout le globe. Ils vont encore nous dire que ce n'est pas vrai sans doute ?

Il existe des documents que nous allons vous communiquer qui attestent aussi, que l'inversion des pôles magnétiques pourraient se produire non seulement à cause de la montée subite du niveau des mers et des océans, mais aussi à cause de l'arrivée dans notre système solaire d'un astéroïde, dont Nemesis ou Nibiru ou la Planète X.

Voici le document ci-dessous qui traite de l'inversion des pôles magnétiques entraînée par de brusques changements du niveau des mers. Et ce n'est pas la peine de croire que tout cela se passera en 2050 ou en 2100 ou dans mille ans. C'est en cours maintenant !

Quand allez-vous comprendre que l'on ne vous assène que des mensonges depuis des millénaires et que l'on vous cache toutes les vérités depuis des décennies ? La mise en ligne tardive de ces rapports vous en rapportant la preuve.

 

L'inversion des pôles géomagnétiques entraînée

 par de brusques changements du niveau des mers


GEOMAGNETIC REVERSALS DRIVEN BY ABRUPT SEA LEVEL CHANGES

Chercheurs et auteurs du rapport : Muller, R.A. ; Morris, D.E.

Date de publication : 1er octobre 1986 

Date de mise en ligne : 3 février 2011

Rpt : 8889

 

OSTI Identifier

        OSTI ID: 1004148

Report Number(s)

        LBL-20131

DOE Contract Number

        DE-AC02-05CH11231

Resource Type

        Technical Report

Research Org

        Ernest Orlando Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley,                        CA (US)

Sponsoring Org

         Accelerator& Fusion Research Division

Subject

         99

Country of Publication

         United States

Language

          English

Format

          Medium: ED; Size: 15 p.

System Entry Date

          2011 Feb 03

 

Sources : http://www.osti.gov/bridge/product.biblio.jsp?query_id=0&page=0&osti_id=1004148&Row=5 

 

************************************************

CHERCHEURS 

("Muller, R.A.") 

http://www.osti.gov/bridge/searchresults.jsp?Author=%22Mu...

 Profil du chercheur  Muller R.A.
Thèmes des travaux de recherches sur le site du Département de l'Energie US

Muller RA.JPG

("Morris, D.E.") 

http://www.osti.gov/bridge/searchresults.jsp?Author=%22Mo...

 Profil du chercheur  Morris, D.E.
Thèmes des travaux de recherches sur le site du Département de l'Energie US

Maurice DE.JPG


Ces deux chercheurs ont fait des recherches notamment sur l’existence de Nemesis, ou Nibiru ou la planète X, comme étant le compagnon de notre Soleil. Nemesis a été appelée aussi l’étoile de la mort.

Voir ci-dessous la liste de leurs travaux et les images du site que nous avons voulu prendre pour preuves que ces chercheurs et travaux existent.

 

Vous remarquerez que certains de leurs travaux ont été effectués depuis les années 1970 et que les rapports de leurs recherches n’ont été mis en ligne que récemment sur le site officiel de

OSTI.Gov

Le Département de l'Énergie US 

http://www.osti.gov/bridge

Image source du rapport sur le site du département de l'énergie US (anglais)

Geomagnetic reversals driven by abrupt level changes.JPG

Image source du rapport sur le site du département de l'énergie US
(Français  - traduction Google)

 

L'inversion des pôles géomagnétiques entraînée par de brusques changements du niveau des mers.JPG


L'inversion des pôles géomagnétiques
entraînée par de brusques changements du niveau des mers
GEOMAGNETIC REVERSALS DRIVEN BY ABRUPT SEA LEVEL CHANGES
Chercheurs et auteurs des rapports : Muller, RA ; Morris,DE
Date de publication : 1er octobre 1986
Date de mise en ligne : 3 février 2011

La hausse du niveau de la mer Méditerranée est en l'accélération

Nous  vous  demandons d'être attentifs à cette indication, car la montée brusque des mers et des océans  sera l'un des facteurs  avec  l'approche d'un astéroïde pour provoquer l'inversion des pôles magnétiques. Tous ces éléments semblent se réunir actuellement selon les recherches que nous avons faites.

Voir l'article précédent : ICI

« Les changements dans le moment d'inertie de la terre, provoqués par la redistribution de l'eau de mer des tropiques à la glace dans les hautes latitudes, couple l'énergie de la rotation de la Terre en convection dans le liquide du coeur. Ce mécanisme peut contribuer à fournir l'énergie motrice pour la dynamo de la terre. Des changements suffisamment rapides du niveau des océans peuvent perturber la dynamo, résultant (dans la moitié des cas) dans une inversion du champ magnétique terrestre. Le modèle peut rendre compte de la mystérieuse corrélation précédemment signalée entre les inversions géomagnétiques et des extinctions de masse. »

La hausse du niveau de la mer Méditerranée est en l'accélération.
Depuis  le  début  du  21ème siècle le niveau a déjà augmenté de 20 centimètres.

 
Traduction Google de l'article :
 
The rise in sea level of the Mediterranean is accelerating
 

 25   février 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette image, les scientifiques prélèvent des échantillons au cours de la campagne RADMED. Crédit: BIE

 

À la fin du 20e siècle, l'élévation du niveau marin de la mer Méditerranée a été plus faible que dans le reste du monde en raison de la pression atmosphérique, mais depuis le début du 21e siècle au niveau de la Méditerranée ont repris le rythme et semblent s'accélérer. Cela a été démontré par les résultats mis à jour de la deuxième édition du livre Cambio Climático en el Mediterráneo Español (changement climatique en Méditerranée espagnole).

  

"Le niveau de la mer en Méditerranée a augmenté entre 1 et 1,5 millimètres chaque année depuis 1943, mais cela ne semble pas se poursuivre, car il semble maintenant que la vitesse à laquelle il se lève s'accélère", Manuel Vargas Yáñez, auteur principal du livre Cambio en el Mediterráneo Climático Español, et chercheur à l'Institut espagnol d'océanographie (IEO), raconte SINC.
 

La publication, qui, dans sa deuxième édition comprend, pour la première fois, les chiffres du climat de 1943 à 2008 en utilisant un système d'observation maritime qui est unique en Espagne et pionnier en Europe, confirme que la Méditerranée est de plus en plus chaude. Sa salinité est également en augmentation, et la montée du niveau des mers s'accélère. Depuis le début du 21ème siècle le niveau a déjà augmenté de 20 centimètres.

Cependant, "au cours des trois dernières années, qui ont été ajoutés à l'étude (2005 à 2008) la hausse des températures a été plus lent qu'à la fin du 20e siècle, lorsque la température de la mer a augmenté de manière significative", souligne Vargas Yáñez, qui insiste sur la nécessité d'étudier de longues séries de chiffres pour montrer l'impact du  en Méditerranée.

Selon le livre, a présenté aujourd'hui à Malaga par la Fondation espagnole pour la Science et de la technologie (FECYT) et le BIE pour marquer le troisième anniversaire de SINC, les changements survenus dans les températures ne sont pas seulement dues aux effets du changement climatique, mais aussi naturel et "normal" des changements atmosphériques. "Ce sont des changements qui sont toujours qui va se passer, l'atmosphère et les océans sont des systèmes chaotiques", explique l'expert.

Quelque chose que les êtres humains ne peuvent plus éviter

Sur la couche de surface de la mer, la température a augmenté tout au long du 20e siècle à un niveau similaire à celui de l'air, en d'autres termes à peu près 0,7 ou 0,8 º C. "Il est à la hausse à une vitesse de près de un degré par siècle, mais il n'est pas possible d'extrapoler pour le 21e siècle, car il dépend de ce que les êtres humains font et ne répond qu'aux lois de la nature", explique-Yáñez Vargas.

Même si les hommes étaient à rejeter moins de CO2 dans l'atmosphère au cours de ce siècle, les pays émergents ont à réduire leurs émissions, et la combustion de combustibles fossiles a diminué et l'économie verte ont été promus, "à court terme, les températures continuent à augmenter", conclut le scientifique.

"Le climat de la Terre connaît l'inertie dans une certaine mesure. Même si nous avons diminué les émissions de gaz à effet de serre aux niveaux des années 1990, au cours des 30 prochaines années, la hausse des températures et  se poursuivra au même niveau que si nous n'avons rien fait ", le physicien fait remarquer, qui ajoute, néanmoins, que« l'avenir n'est pas gravé dans la pierre, et nous pouvons encore prendre des mesures pour y remédier ".

Vargas Yáñez et son équipe de continuer à mettre à jour les chiffres du climat méditerranéen pour l'année après année, consolidant ainsi le système d'observation et de surveillance. La prochaine étape sera de présenter un rapport qui est similaire mais «plus multidisciplinaire", et qui comprend une étude de l'impact du changement climatique sur les écosystèmes de la Méditerranée.

Plus d'informations: Manuel Vargas Yáñez, et al. «Cambio en el Mediterráneo Climático Español" actualizada edición Segunda. Instituto Español de Oceanografia, 2011.

Fourni par FECYT - Fondation espagnole pour la Science et de la technologie

 http://www.physorg.com/news/2011-02-sea-mediterranean.html


26/02/2011

Un site du Département de l'Énergie qui rend accessible des publications scientifiques étonnantes...

Soyez attentifs aux liens qui existent entre le niveau des mers et des océans et l'inversion des pôles magnétiques terrestres. La Terre fonctionne exactement comme une cellule dont l'eau participe à réaliser le phénomène de l'électrolyse, l'eau étant par ailleurs, le meilleur vecteur ou support des informations.

 

Conclusions : avec la fonte des banquises  et des glaciers, le niveau des mers et des océans est en train de monter, ce qui participera au phénomène de l'inversion des pôles magnétiques terrestres, entre autres facteurs de l'inversion. Les banquises fondant considérablement depuis quelques années, il est donc normal que les pôles magnétiques aient accéléré leur déplacement.

 

 

5 février 2011

Je viens de mettre la main sur un site du Département de l'Énergie (DOE), où nous pouvons faire des recherches ciblées sur de très nombreux sujets. L'accès aux centaines de milliers de documents est public et je dois dire que c'est tout à fait étonnant! Si vous lisez l'anglais, tapez un mot-clé comme AÉROSOL, HAARP, GEOMAGNETIC REVERSALS, NEW MADRID FAULT, dans l'espace de recherche à droite et regardez bien ce que vous allez découvrir…

Empressez-vous de faire vos recherches et de télécharger les documents avant que l'accès devienne limité…

http://www.osti.gov/bridge/index.jsp

Un avant-goût de ce que vous trouverez sur ce site:

« Changes in the moment of inertia of the earth, brought about by the redistribution of ocean water from the tropics to ice at high latitudes, couple energy from the spin of the earth into convection in the liquid core. This mechanism may help provide the driving energy for the earth's dynamo. Sufficiently rapid ocean level changes can disrupt the dynamo, resulting (in half of the cases) in a geomagnetic field reversal. The model can account for the previously mysterious correlation reported between geomagnetic reversals and mass extinctions. »

« Les changements dans le moment d'inertie de la terre, provoqués par la redistribution de l'eau de mer des tropiques à la glace dans les hautes latitudes, couple l'énergie de la rotation de la Terre en convection dans le liquide du coeur. Ce mécanisme peut contribuer à fournir l'énergie motrice pour la dynamo de la terre. Des changements suffisamment rapides du niveau des océans peuvent perturber la dynamo, résultant (dans la moitié des cas) dans une inversion du champ magnétique terrestre. Le modèle peut rendre compte de la mystérieuse corrélation précédemment signalée entre les inversions géomagnétiques et des extinctions de masse. »

http://www.osti.gov/bridge/product.biblio.jsp?query_id=2&...

Lisez aussi ce document du Département de la Défense, vous serez sidérés…

Space Operations: Through The Looking Glass (Global Area Strike System)

http://csat.au.af.mil/2025/volume3/vol3ch14.pdf

Source: consciencedupeuple2007

http://infoguerilla.fr/?p=7977

 

Gare au prochain maximum solaire

  

24 février 2011

La Presse

* Cette information n'est pas nouvelle, elle a été publiée en juin 2010 suite à un communiqué de la NASA.  Vous trouverez les liens en bas de page.  Les articles portent des titres plutôt évocateurs:  "la grande dévastation" et "un armageddon électronique"...

 

(Washington) Le prochain maximum solaire pourrait causer jusqu'à 2000 milliards de dollars de dommages, a affirmé un haut fonctionnaire britannique le week-end dernier, au congrès annuel de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS), à Washington. L'activité solaire, qui atteindra son sommet en 2013, a le potentiel d'un Katrina mondial, a renchéri le responsable américain de la météorologie spatiale.

 

Les tempêtes solaires suivent un cycle d'une dizaine d'années. Il s'agit d'éruptions à la surface du Soleil qui envoient vers la Terre des particules chargées, lesquelles endommagent les circuits électroniques, un peu comme une explosion nucléaire.

 

«Quand a eu lieu le dernier maximum, en 2003, nous n'étions pas aussi dépendants des satellites, par exemple du GPS, a dit John Beddington, conseiller scientifique du gouvernement britannique. Le potentiel de problèmes est beaucoup plus grand.»

 

Le Canada a déjà été touché par des tempêtes solaires. En 1989, Hydro-Québec a subi une panne nationale de neuf heures. En 1994, deux satellites de télécommunications canadiens ont été endommagés. On a pu les réparer, mais dans le cas de l'un d'eux, il a fallu 6 mois et plus de 50 millions de dollars. Les lignes électriques sont mieux protégées contre les tempêtes solaires, qui endommagent les relais électroniques des lignes de transport, mais l'activité solaire pourrait dépasser les prévisions, selon M. Beddington, économiste spécialisé en gestion. En 1859, au cours d'une tempête solaire trois fois plus forte que celle de 1989, les télégraphistes avaient pu transmettre des messages sans utiliser de courant.

 

Le 15 février, la tempête la plus forte en quatre ans a forcé une dizaine de vols qui devaient passer par le pôle Nord à changer d'itinéraire et des aurores boréales particulièrement fortes ont été remarquées dans le nord du Canada. Les pays nordiques sont particulièrement touchés par les tempêtes solaires.

 

La Commission européenne (CE) a récemment fait un sondage auprès d'entreprises à propos de l'impact qu'aurait sur leurs activités des problèmes de GPS dus au maximum solaire.

 

«Presque aucune n'avait réalisé qu'elle pouvait être touchée par une tempête solaire», a dit Stephan Lechner, de l'Institut pour la protection et la sécurité du citoyen de la CE. «Les industriels pensent que cela ne concerne que les sociétés aérospatiales.»

 

En 2003, les tempêtes ont été assez fortes pour endommager irrémédiablement un satellite de 640 millions de dollars de la NASA, qui a demandé aux astronautes de la Station spatiale de se mettre à l'abri. Une portion du système de contrôle aérien américain a été hors d'usage pendant 30 heures.

 

«Heureusement, les pires effets surviennent de 10 à 30 heures après une éruption solaire», a indiqué Thomas Bogdan, directeur du Centre de prévision de la météo spatiale au Colorado. «Ça nous donne un délai pour protéger les équipements et avertir la population.» Les satellites géostationnaires peuvent être touchés plus tôt par des particules plus rapides mais inoffensives pour la Terre.

 

Depuis l'an dernier, le satellite spatial Kepler scrute 150 000 étoiles pour détecter des exoplanètes. Jusqu'à maintenant, il n'a réussi à ajouter qu'une demi-douzaine de corps célestes à la liste des planètes situées dans d'autres systèmes solaires (en plus de 150 candidates à confirmer). Mais d'ici trois ans et demi, Kepler détectera des planètes similaires à la Terre. À l'AAAS, le week-end dernier, des astronomes ont expliqué que, déjà, Kepler révolutionne notre compréhension de la formation des planètes.

 

«Les planètes que nous avons observées jusqu'à maintenant sont situées très près de leur soleil, avec des orbites de moins de six mois, explique Sara Seager, du Massachusetts Institute of Technology. Certaines étoiles ont cinq, six planètes aussi proches d'elles. Nous ne pensions pas que c'était possible. Nous avons aussi observé des géantes gazeuses comme Jupiter, qui est située beaucoup plus loin de notre Soleil. Avant, nous n'avions que notre système solaire pour théoriser sur la formation des planètes.

 

Source:

http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/2... 

 

Telegraph:

http://www.telegraph.co.uk/science/space/7819201/Nasa-war...

 

Fox News:

http://www.foxnews.com/scitech/2010/06/10/electronic-arma...

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php...