Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2011

Dans la rubrique « les nuisibles » : Louis Pasteur

Voir la maladie comme la conséquence d'une agression extérieure participe d'une logique de victime paranoïaque. De ce raisonnement « pasteurien » est née la ''médecine préventive'' qui attribue à chaque maladie ou presque un agent causal particulier, venant de l'extérieur.
 
Un peu plus d'un siècle de matraquage aura suffi pour imprimer dans nos cerveaux le mythe de la contagion virale.
 
A travers ses notes, ses lettres ou témoignages de son entourage, nous connaissons la personnalité égotique, rongée d'ambition qu'était Pasteur : il tronqua ses résultats, dissimula ses errances expérimentales, vola les idées et dispositifs de ses confrères (à ce sujet informez-vous sur les magnifiques travaux d'un contemporain de Pasteur, Antoine Béchamp, note d'Hélios) mentit sciemment devant l'Académie de Médecine.
  
Il n'hésita pas à inoculer le virus rabique à ses ''patients'' plus que nécessaire, plaçant son besoin de ''preuves scientifiques'' au-dessus de leur santé.
L'Institut Pasteur fut fondé le 4 juin 1887, grâce à une souscription internationale. L'administrateur en est le baron Edmond de Rothschild. C'est officiellement une fondation privée, à but non lucratif, reconnue d'utilité publique, mais en réalité c'est une entreprise commerciale bénéficiant du soutien de l'État. 
Il est évident que l'obligation vaccinale constitue une arme de choix pour décimer et contrôler les populations. De plus, les vaccins peuvent être le prétexte au puçage de la population, comme c'est déjà le cas de nombre de nouveaux-nés aux USA et en Angleterre.
Plus d'un siècle après la ''découverte'' du vaccin contre la rage, alors que personne n'a jamais réussi à voir un virus au microscope, le dogme scientiste est bien assis sur le mythe de la contagion. Cela nous donne une petite idée de la puissance du démon qui a nourri Pasteur dans ses recherches; aujourd'hui nous commençons seulement à comprendre où il veut en venir.
 
Aujourd'hui la cause première de la vaccination n'est plus la réduction de la population mondiale, mais bien de fournir un support matériel au puçage du cheptel humain.

Signe de la fin des temps: la disparition des oiseaux

Des ondes magnétiques expérimentées pour tuer les oiseaux et les animaux ?
Voir l'article précédent :

Le nuage de cendres que personne n'a vu !
http://www.crom.be/entry.php?id=17
  
Extrait des commentaires de l'article ci-dessus :  
 

Commentaire du CROM: Il nous a aussi été rapporté que, pendant la semaine d'immobilisation du traffic aérien, on trouvait un grand nombre d'oiseaux au sol, près des routes. Par ailleurs, des troupeaux entiers de vaches étaient couchées sur le sol, comme évanouies. Les animaux étant extrêmement sensibles aux ondes, cela semble indiquer qu'il y a en effet eu des tests d'armes électromagnétiques cette semaine-là.

Signe de la fin des temps: la disparition des oiseaux

 Mise en Ligne: 10.01.2011

Nous avions signalé, l’été dernier, un très grand nombre d’oiseaux errants sur le bord des routes et avions mis ce phénomène en relation avec des essais d’armes à ondes, menés par l’OTAN en Europe. Ces essais nécessitant de garder les avions civils au sol, il fut invoqué le prétexte du nuage de cendre islandais. Aujourd’hui, il semble que ces essais ont été concluants et qu’ils ont été étendus à l’ensemble de la planète.

Comme le rapportent les médias officiels, des milliers d’oiseaux ont été retrouvés morts aux États-Unis, en Suède, au Japon et dans d’autres pays. Certains ont été trouvés en état d’hébétement près des routes. Toutes sortes d’explications farfelues commencent à être diffusées dans les journaux, comme par exemple que les oiseaux auraient mangés des fruits fermentés (d’où «comas éthylique menant à la mort») ou qu’ils auraient été «traumatisés par les feux d’artifices du nouvel-an».


Comme pendant l’épisode du nuage de cendre, les élites mondialistes mentent sans scrupules afin de cacher leurs expérimentations avec les ondes… et ce ne sont d’ailleurs plus, semble-t-il, des expérimentations mais un programme méthodique qui se déploie en ce début d’année 2011.

Le but est-il de tuer les oiseaux du monde entier? Bien entendu, les initiés de la Loge Noire voient d’un bon œil que disparaissent des animaux qui évoquent encore une certaine idée de liberté et d’élévation dans le cœur des hommes. Au C.R.O.M., nous pensons que c’est aussi pour cacher le bleu éthérique du ciel que les chemtrails sont répandus : il ne faut pas que les humains aient envie d’élever les yeux, car cela risquerait de les faire désirer autre chose que la terre matérielle.


Cette disparition des oiseaux n’est toutefois que l’effet visible d’une attaque qui se déploie sur le plan invisible, éthérique : car, avec l’intensification des ondes, ce sont en fait les sylphes, les êtres élémentaux de l’air, qui sont directement visés. Or la science ésotérique nous apprend que, si les oiseaux peuvent voler et chanter, c’est parce que les sylphes le leur ont appris. Sans ce soutien éthérique, les oiseaux se retrouveraient irrémédiablement plaqués au sol. C’est précisément ce qui se passe aujourd’hui.


Ce sont là des phénomènes qui inquiètent, et beaucoup y voient un signe de la fin des temps, comme le prédisent diverses prophéties. On sait que les Gaulois ne craignaient qu’une seule chose : que le ciel leur tombe sur la tête. Or avec l’amplification des ondes partout sur la Terre, on peut dire que le ciel éthérique est, en quelque sorte, en train de s’effondrer.

Les effets spirituels sont bien entendu terrifiants : car les sylphes ne font pas que soutenir les oiseaux, ils aident aussi la pensée humaine à s’élever. Sans sylphes, la pensée est condamnée à être plaquée au sol, comme les oiseaux. Dans les temps à venir, des efforts tout particuliers vont être nécessaires pour pouvoir réfléchir à des choses élevées...


Au C.R.O.M., nous considérons comme étant vital à la survie spirituelle de l’humanité de mener ce combat pour la pensée. Nous travaillons ensemble afin de maintenir une pensée élevée, ce qui génère une force de volonté suffisamment puissante pour contrer l’effet plombant de l’air saturé d’ondes.

http://www.crom.be/entry.php?id=21

 


 

Suède : morts des oiseaux. Kent-Ove Hvass,Ornithologue : depuis 50 ans "Je n'ai jamais vu rien de tel" !

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/00/475181576.jpg 

Kent-Ove Hvass a travaillé avec les oiseaux depuis 50 ans. "faut-il qu'il y ait de la merde dans le système pour qu'elle soit vue plus rapidement chez les oiseaux que chez les humains.», dit-il.

"Je n'ai jamais vu rien de tel" !  

 

L'Ornithologue Kent-Ove Hvass est préoccupé par la mort d'oiseaux à Falkirk.

 - Il est important de mener une enquête approfondie. Ce pourrait être un premier indicateur de quelque chose de grave », dit-il.

  

«Ce n'est pas bon signe»

  

Il croit que les oiseaux sont un indicateur intéressant de la façon dont la société se sent.

  

- "J'ai étudié les oiseaux depuis 50 ans et je n'ai jamais rien vu de tel. Il est important de mener une enquête approfondie. Cela pourrait être un premier indicateur que quelque chose est vraiment grave", [...] "faut-il qu'il y ait de la merde dans le système pour qu'elle soit vue plus rapidement chez les oiseaux que chez les humains.", a-t-il dit.

 

 

http://www.aftonbladet.se/nyheter/article8370746.ab

  

  

 

14/01/2011

L'astrologie s'emmêle les signes

L'astrologie s'emmêle les signes

Vous vous pensiez balance, vous êtes scorpion. La faute à l'interaction gravitationnelle des astres qui a provoqué un mois de décalage dans l'alignement des étoiles. Et Madame Soleil n'avait rien vu venir. 

En 3.000 ans, les mouvements célestes ont modifié la position relative du Soleil, de la Terre et des constellations. (AFP)


En 3.000 ans, les mouvements célestes ont modifié la position relative du Soleil, de la Terre et des constellations. (AFP)

Les mouvements célestes ont modifié la position relative du Soleil, de la Terre et des constellations explique un chercheur américain au journal  StarTribune.com. La nouvelle a semé la pagaille vendredi 14 janvier dans le petit monde de l'astrologie mis au point par les Babyloniens : en quelque 3.000 ans, un décalage d'environ un mois s'est opéré entre la position d'une constellation et le signe du zodiaque qui lui correspond. Les diseuses de bonne aventure ne savent plus à quelle étoile se vouer.

Le nouveau calendrier

L'organisation The Minnesota Planetarium propose donc ce nouveau calendrier, avec un nouveau signe : Capricorne: du 20 janvier au 16 février. Verseau: du 16 février au 11 Mars. Poissons: du 11 mars au 18 avril. Bélier: du 18 avril au 13 mai. Taureau: du 13 mai au 21 juin, Gémeaux: du 21 juin au 20 juillet; Cancer: du 20 juillet au 10 août. Lion: du 10août au 16 septembre Vierge: du 16 septembre au 30 octobre. Balance: 30 octobre au 23 novembre. Scorpion: 23 novembre au 29 novembre. Serpentaire (nouveau signe): 29 novembre au 17 décembre. Sagittaire: du 17 décembre 20 janvier. 
Si vous êtes né un 21 juin, The Minnesota Planetarium ne précise pas si vous êtes Taureau ou Gémeaux. Allez-vous pouvoir choisir ?

(Nouvelobs.com) 

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110114...

 


Les astres seraient plus proches qu’on ne le croit

Info rédaction, publiée le 14 janvier 2011
les-astres-seraient-plus-proches-qu-on-ne-le-croit_23396_w250.jpg

Les astres seraient plus proches qu’on ne le croit

Si les astronomes ont pour habitude de calculer les phénoménales distances qu’il y a entre les astres, ils se basent pour cela sur des standards qui ne sont pas remis en question. Or, des scientifiques viennent de découvrir que certains de ces standards étaient largement sous-évalués, ce qui a pour conséquence de donner des distances bien plus importantes qu’elles ne le sont en réalité.

Les nouvelles observations qui viennent d’être présentées au 217e meeting de la société d’astronomie américaine (American Astronomical Society) ont réservé quelques surprises de taille… ou de distance plus exactement, rapporte Sciences et Avenir.

En effet, Delta Cephei, une étoile du nord visible à l’œil nu, donne son nom à toutes les étoiles de même classe : les céphéides. Ces étoiles géantes ont été prises comme référence pour déterminer les distances interstellaires en fonction de la variation de leur luminosité, plus ou moins importante en fonction de la distance. Mais les observations du Spitzer Space Telescope de la Nasa remettent cette classification en question car des propriétés totalement inattendues concernant ces étoiles viennent d’être découvertes.

La caméra infrarouge du télescope a permis aux astronomes de découvrir une nébuleuse de gaz et de poussière jusqu’ici inconnue. Entourant Delta Cephei, elle créée une onde identique à celle d’un navire fendant les eaux. D’après la vitesse connue de l’étoile et sa taille, les astronomes ont pu calculer que Delta Cephei devait perdre la quantité phénoménale de 2.000 tonnes de matière par seconde, soit un million de fois plus que le Soleil. Or le télescope semble montrer que 25% de toutes les autres céphéides sont elles aussi entourés de semblables nébuleuses, faussant tous les calculs effectués jusqu’ici.

Cette perte de matière explique pourquoi les cépéhéides sont beaucoup moins massives qu’elles ne devraient l’être selon les théories des modèles stellaires. Mais d’autre part, les nébuleuses absorbent une importante quantité de lumière, ce qui fait donc paraître ces étoiles beaucoup plus lointaines qu’elles ne le sont en réalité.

Les instruments des astronomes devront donc être recalibrés pour tenir compte de ces nouveaux éléments, à moins d’être équipés, comme le James Webb Space Telescope, d’instruments infrarouges qui permettent de fournir des informations beaucoup plus précises.


http://www.maxisciences.com/astre/les-astres-seraient-plu...