Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2010

Pétition Internationale : attaque de l'aide à Gaza

Une pétition internationale circule sur le net pour venir en aide à Gaza et que deux états soient constitués pour que les deux peuples vivent en paix. Merci de la signer et de la diffuser autour de vous.


L'assaut meurtrier d'Israël sur une flottille humanitaire se rendant à Gaza a provoqué un choc dans le monde entier.

Israël, comme n'importe quel Etat, a le droit de se défendre, mais le raid sur la flottille représente un usage scandaleux et meurtrier de la force pour défendre une politique tout aussi scandaleuse et meurtrière: le blocus de Gaza par Israël qui réduit la vie de deux tiers des familles gazaouies à se demander chaque jour si elles trouveront de quoi se nourrir.

L'ONU, l'Union Européenne, et presque tous les gouvernements et organisations multilatérales ont déjà appelé Israël à lever ce blocus et, à présent, à lancer une enquête complète sur l'attaque de la flottille. Mais sans
une pression massive exercée par les citoyens, la réponse des principaux dirigeants mondiaux risque de se limiter à de simples déclarations -- comme ils l'ont fait tant de fois par le passé.

A nous de faire résonner un appel mondial assez fort pour être écouté. Rejoignez la pétition pour
une enquête indépendante concernant l'attaque, afin que les responsables soient tenus de rendre des comptes, et pour la fin du blocus de Gaza -- cliquez pour signer la pétition, puis faites suivre ce message à tous vos proches:

http://www.avaaz.org/fr/gaza_flotilla_3/?vl


La pétition sera
remise à l'ONU et aux principaux responsables politiques dans le monde dès que nous atteindrons 200 000 signatures -- puis à chaque opportunité, au fur et à mesure des réponses que nos dirigeants formuleront et de l'ampleur que prendra notre appel. Une pétition très large en ce moment de crise peut montrer à nos responsables politiques que des communiqués de presse et des déclarations solennelles ne sont pas suffisants -- et que les citoyens redoublent d'attention et demandent des actes.

Alors que l'Union Européenne s'apprête à décider ou non de l'expansion de ses accords commerciaux spéciaux avec Israël, qu'Obama et le Congrès américain définissent le budget qui sera alloué l'an prochain à l'aide destinée à l'armée israélienne, et qu'enfin les pays voisins comme la Turquie et l'Egypte définissent leur réponse diplomatique à la crise, c'est le moment de faire entendre la voix des citoyennes et citoyens. Toute la lumière doit être faite sur les responsabilités dans l'attaque de la flottille, et l'heure est venue pour Israël de respecter le droit international en
mettant un terme au blocus de Gaza. Signez dès maintenant et faites suivre ce message:

http://www.avaaz.org/fr/gaza_flotilla_3/?vl


Partout dans le monde, nous sommes une grande majorité à partager le même souhait: deux Etats viables et libres, Israël et la Palestine, vivant côte à côte. Mais le blocus, et la violence utilisée pour le maintenir, nous éloignent toujours plus de cette issue. Comme l'indiquait un journaliste à ses concitoyens israéliens dans les colonnes du journal Ha'aretz aujourd'hui: "
Nous ne défendons plus Israël. Aujourd'hui nous défendons seulement le blocus. Ce blocus est entrain de devenir le Viet-Nam d'Israël."

Des milliers de militants pacifistes en Israël ont manifesté hier et aujourd'hui contre l'attaque et contre le blocus de Gaza lors de rassemblements à Haïfa, Tel Aviv et Jérusalem -- rejoignant les manifestations organisées partout dans le monde. Quelque soit le camp qui a donné le premier coup ou tiré la première balle (l'armée israélienne affirme qu'elle n'est pas à l'origine de l'usage de la violence), les dirigeants israéliens ont décidé d'envoyer des hélicoptères et des troupes d'assaut surarmées pour attaquer dans les eaux internationales une flotte de bateaux convoyant des médicaments et des biens de première nécessité pour Gaza. Aujourd'hui, certains membres du convoi sont morts.


Rien ne pourra les ramener à la vie. Mais
peut-être qu'ensemble nous pouvons faire de ce moment tragique un tournant -- il faudra pour cela faire résonner avec conviction notre appel à la justice et rendre incontournable notre rêve de paix.

Avec espoir,


Ricken, Alice, Raluca, Paul, et toute l'équipe d'Avaaz


SOURCES:


NouvelObs: Récit, heure par heure, des événements liés à l'assaut de la flotille:

http://www.avaaz.org/nouvellesobs_assaut_flotille_gaza


AFP: "L'assaut contre la flottille pour Gaza: un désastre pour l'image d'Israël" et pour la suite des négociations de paix:

http://www.avaaz.org/afp_consequences_attaque


Le Monde, "Pour la presse israélienne, cette opération est un échec":

http://www.avaaz.org/lemonde_presse_israelienne


Rue89, Réaction de l'historienne Esther Benbassa à l'assaut de la flotille

http://www.avaaz.org/rue89_analyse_assaut_flotille_gaza


Le Monde, "Les chemises moisies de Gaza", les conséquences du blocus de Gaza:

http://www.avaaz.org/lemonde_blocus_gaza

 

Le monde entier est sous le choc après l'assaut d'Israël sur la flottille qui tentait d'apporter de l'aide humanitaire à Gaza. Il est temps d'obtenir dès maintenant une enquête complète et la levée blocus de Gaza. Signez la pétition mondiale, puis faites suivre le message:

Agissez!

Gaza : Une enquête internationale endossée par l'UE?

Les peuples européens,  la vache à lait des terroristes d'états !
Sarkozy a encore trouvé un moyen de nous endetter, de protéger ses amis et d'enrichir les banquiers internationaux !

Une enquête internationale endossée par l'UE?

La France a suggéré mardi que l'Union européenne pourrait prendre la responsabilité d'une enquête internationale, évoquée par le Conseil de sécurité de l'ONU, sur l'intervention militaire israélienne lundi contre une flottille chargée d'aide humanitaire pour Gaza.

"Il faut faire la lumière sur cette affaire. L'ONU demande une commission d'enquête internationale (...), les Européens pourraient en prendre la responsabilité", a déclaré le secrétaire d'état français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche. "Je pense que la France devrait soutenir quelque chose de ce genre, il faut voir avec l'ONU comment coordonner cette action. Le principe de cette commission d'enquête a été annoncé dès hier par le comité politique de l'Union européenne présidé par Mme (Catherine) Ashton, la nouvelle haute représentante" de l'UE pour la politique étrangère, a-t-il ajouté, interrogé par la chaîne de télévision française LCI.

"Avec le gouvernement et le président de la République, parce que nous sommes depuis toujours attachés à la sécurité d'Israël, nous disons de façon très forte notre condamnation d'une action de force vraiment disproportionnée, c'est une erreur grave qui fabrique un isolement international sans précédent", a souligné le secrétaire d'Etat. Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mardi matin "à lancer sans retard une enquête impartiale, crédible et transparente conforme aux critères internationaux", ainsi qu'à la "libération immédiate des navires ainsi que des civils détenus par Israël".

Au moins neuf passagers ont été tués lundi lorsque des commandos israéliens ont pris d'assaut la flottille internationale qui se dirigeait vers la bande de Gaza, selon l'armée israélienne. (afp)


 

Des ONG exigent un mandat d'arrêt contre Netanyahu

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak est totalement responsable de l'opération militaire lancée contre le convoi humanitaire lors de laquelle neuf militants pour la paix ont été tués, indiquent mardi les organisations Vlaams Palestina Komitee, CODIP et ATTAC Flandre dans un communiqué. Celles-ci réclament que des mandats d'arrêt internationaux soient délivrés contre le ministre de la Défense et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Les ONG réclament que les mandats soient délivrés pour "crimes contre l'humanité". Elles demandent également que l'Union Européenne suspende immédiatement tous les partenariats avec Israël jusqu'à ce que tous les blocages de territoires soient abandonnés et que Tel Aviv payent des indemnités aux Palestiniens.

Des commandos de marine israéliens ont lancé lundi un assaut contre six bateaux transportant des centaines de militants pro-palestiniens et des tonnes d'aide, qui voulaient forcer le blocus israélien imposé à Gaza.

Selon l'armée israélienne, neuf passagers ont été tués et sept soldats blessés, dont six hospitalisés, lors des violences à bord du ferry turc Mavi Marmara, le plus grand des six bateaux qui transportait 600 personnes. (belga)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/detail/1112644/2010/06/01/Des-ONG-exigent-un-mandat-d-arret-contre-Netanyahu.dhtml


Un nouveau bateau fait route vers la Bande de Gaza

Deux nouveaux bateaux se dirigent vers Gaza pour apporter de l'aide humanitaire.

Nous verrons cette fois-ci ce qui se passera !


JERUSALEM (AP) — Au lendemain de l'assaut israélien meurtrier contre la flottille pro-palestinienne, un nouveau bateau faisait route mardi vers la Bande de Gaza et un second s'apprêtait à prendre la mer. "Cette initiative ne s'arrêtera pas", lançait Greta Berlin, du mouvement Free Gaza.

Au moins neuf civils ont été tués lorsque les commandos israéliens ont intercepté les six navires lundi matin avant l'aube dans les eaux internationales. Des dizaines d'autres personnes ont été blessées, dont sept soldats.

Les embarcations transportaient environ 10.000 tonnes d'aide humanitaire pour la Bande de Gaza, territoire palestinien sous blocus israélo-égyptien depuis la prise du pouvoir des islamistes du Hamas en 2007.

Le ministère israélien de l'Intérieur dit avoir interpellé 679 personnes qui se trouvaient à bord. Une cinquantaine d'entre elles ont accepté l'expulsion immédiate, et les autres étaient détenues à la prison de Beer Sheva, dans le Néguev. D'après la porte-parole du ministère Sabine Haddad, la plupart d'entre elles devraient être expulsées dans les tout prochains jours.

Selon elle, plus de la moitié des passagers de la flottille venaient de Turquie, les autres étant originaires d'une trentaine de pays, dont la Grande-Bretagne, l'Algérie, la Jordanie, le Koweït, l'Allemagne et les Etats-Unis. D'après la police, il y avait également quatre Arabes Israéliens, qui vont être traduits en justice.

Malgré la violence de l'assaut de lundi, le mouvement Free Gaza assurait vouloir poursuivre son action. Depuis sa base à Chypre, il annonçait mardi qu'un navire avait quitté les côtes italiennes en direction de la Bande de Gaza et qu'il serait prochainement rejoint par un second navire. Les deux embarcations devraient se rapprocher de leur destination en fin de semaine ou en début de semaine prochaine.

"Nous pensons qu'Israël trouvera un peu de sens commun", a déclaré Greta Berlin. "Ils vont devoir arrêter le blocus de Gaza. Et l'une des façons d'y parvenir et que nous continuions à envoyer des bateaux."

Le ministère israélien des Affaires étrangères a appelé les militants à acheminer l'aide humanitaire par les canaux autorisés, contrôlés par l'Etat hébreu. "Il n'y a pas de changement de politique", a averti son porte-parole Yigal Palmor.

L'Egypte a de son côté annoncé qu'elle ouvrait sa frontière avec la Bande de Gaza pour quelques jours. Ce geste humanitaire vise à "soulager les souffrances de nos frères palestiniens après l'attaque israélienne", a déclaré le gouverneur du Sinaï, Murad Muwafi.

Plusieurs milliers de Gazaouis se sont précipités à la frontière dans l'espoir de quitter leur territoire sous blocus. Des files de voitures avec des valises sur le toit convergeaient vers la frontière égyptienne où se dirigeaient aussi des piétons avec des sacs pleins à craquer.

Le Djihad islamique, soutenu par l'Iran, a tiré des roquettes mardi sur le sud d'Israël, sans faire de blessé, selon l'Etat hébreu. Le groupe islamiste a rapporté que trois de ses membres avaient été tués après cette action. Tsahal a confirmé avoir mené une frappe aérienne contre les tireurs de roquettes et le chef des services médicaux de Gaza a confirmé les trois décès.

Par ailleurs mardi matin, des activistes gazaouis se sont infiltrés en Israël et ont échangé des tirs avec des soldats. Les services de secours israéliens rapportent que deux activistes ont été tués.

Au lendemain de l'assaut israélien contre la flottille pro-palestinienne, les réactions internationales se poursuivaient.

L'OTAN, dont la Turquie est membre, a appelé mardi à une "enquête prompte, impartiale, crédible et transparente" sur l'assaut. Son secrétaire général Anders Fogh Rasmussen a également demandé la libération immédiate des civils détenus par Israël.

Un peu plus tôt, le Conseil de sécurité des Nations unies avait adopté une déclaration -non contraignante, contrairement à une résolution- demandant une enquête "impartiale" sur l'assaut israélien. Il "regrette profondément la perte de vies humaines et les blessés" et réclame la libération "immédiate" des navires et civils détenus par Israël.

La Turquie, qui a rédigé le projet initial de déclaration, les pays arabes et les Palestiniens avaient réclamé une condamnation "dans les termes les plus vifs" et une "enquête internationale indépendante". Ces formulations n'ont pas été reprises dans le document adopté. AP

cb/v/st

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100601.F...

 

Assez de pétrole en mer !


"Les oiseaux du Golfe du Mexique menacés par la marée noire," L'Express:
http://www.avaaz.org/maree_noire_lexpress


"Le coup de grâce pour le Golfe du Mexique," Courrier International:
http://www.avaaz.org/maree_noire_courrier_int


"Le secteur pétrolier renoue avec de copieux bénéfices," Les Echos:
http://www.lesechos.fr/info/energie/020511745494.htm


Sénateur Bill Nelson: «La proposition d'Obama d'autoriser de nouveaux forages en mer est morte», Libération:
http://www.avaaz.org/maree_noire_liberation


"Après la marée noire, quel avenir pour l'exploitation pétrolière offshore ?," France 24:
http://www.avaaz.org/maree_noire_france_24


"La marée noire américaine commande la prudence avant l'exploitation de l'Arctique," AFP:
http://www.avaaz.org/maree_noire_afp