Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2010

L’Afghanistan vaut « mille milliards de dollars »

Nous avions bien compris depuis longtemps que les soi-disants réseaux terroristes internationaux étaient créés de toutes pièces et financés par les banquiers Illuminati. Les seules raisons d'exister de ces guerres génocidaires, sont celles d'exploiter la main d'oeuvre bon marché sur place pour développer les marchés de la drogue et exploiter à moindre coût les richesses des pays attaqués par les gardiens de la sécurité du monde : L'Angleterre, les USA et ses fidèles alliés, l'Europe, la France  et toute la clique, L'ONU, L'OTAN, etc... !

Article placé le 18 juin 2010, par Mecanopolis

On considérait l’Afghanistan comme l’un des pays les plus pauvres de la planète, on découvre qu’il est richissime.

lithium

C’est un mémo du Pentagone opportunément rendu public par le New York Times lundi qui l’affirme: ses montagnes regorgent de fer, de cuivre, de cobalt, d’or et de bien d’autres métaux rares. Le pays de l’opium pourrait se transformer en «Arabie saoudite du lithium» et sa fortune s’élever à «mille milliards de dollars».

En quelques heures, l’information a fait le tour de la planète. Une opération de communication rondement menée. Seul problème: il n’y a rien de nouveau. Les Soviétiques avaient cartographié ces richesses dès les années 1980, et leurs études avaient été publiées dans les revues géologiques occidentales en 2007. Il y a six mois, le président Hamid Karzaï évoquait déjà ce chiffre de «mille milliards».

08_mineral
Ressources minérales de l’Afghanistan (Cliquer pour agrandir)

D’où cette question: pourquoi cet effet d’annonce? Deux hypothèses se dégagent. Alors que l’OTAN piétine et que les talibans ne cessent de gagner du terrain, les Américains, à la suite des Européens, s’interrogent sur leur présence dans l’Hindu Kuch. Il faut redonner du sens à cette «guerre choisie», comme la qualifie Barack Obama, dont l’objectif initial affiché était de punir Al-Qaida et chasser ses protecteurs de Kaboul. Au risque de brouiller le message comme ce fut le cas avec le pétrole en Irak.

U.S. DoD Map (NATO-Afghanistan Occupation)
Carte de l’occupation militaire de l’Afghanistan (cliquer pour agrandir)

Seconde piste: la course au trésor a déjà commencé et les Chinois ont pris une longueur d’avance. Ils ont aligné 4 milliards de dollars pour une mine de cuivre, le plus gros investissement jamais vu à Kaboul, mais ne déboursent pas un sou pour sécuriser le pays, une tâche qui commence à coûter cher aux Américains. Il s’agirait donc pour le Pentagone de faire monter les enchères et de contrer cette influence. Et nous voilà replongés dans le «Grand Jeu», comme au XIXe siècle, lorsque la Grande-Bretagne et la Russie se disputaient la domination de l’Afghanistan. Les joueurs ont changé, mais leur convoitise est immuable. Tant pis pour la paix afghane, car ce pauvre pays riche, dont la valeur marchande est désormais connue, semble condamné à rester un terrain d’affrontement pour les grandes puissances du moment.

Frédéric Koller

http://www.mecanopolis.org/?p=18145

Le président Obama va disposer d’un « bouton d’arrêt d’urgence » d’Internet

Faut bien nous musuler et nous couper de toute information pendant qu'ils trucideront les nôtres dans l'ombre et le silence !

Article placé le 20 juin 2010, par Frédéric Courvoisier (Genève)

Un projet de loi, soutenu par le sénateur Joe Lieberman, pourrait donner au président américain Barack Obama le pouvoir de fermer des pans entiers d’Internet en période d’état d’urgence nationale.

internet

L’initiative parlementaire soutenue par le sénateur Joe Lieberman pourrait être un véritable coup de tonnerre pour internet et pour ses centaines de millions d’utilisateurs à travers le monde. L’initiative donnerait au président américain le pouvoir de « fermer » internet en cas d’urgence dictée par les impératifs impérialistes étasuniens.

L’idée n’est pas nouvelle et repose sur la volonté du département de la Sécurité intérieure des États-Unis (United States Department of Homeland Security) à bâilloner le cyberespace, en cas de conflit majeur, de sorte à empêcher la diffusion d’informations qui seraient défavorables à l’administration américaine.

Mais la législation envisagée par Joe Lieberman, appelée « Protecting cyberespace as a national asset act » (« projet de loi visant à protéger le cyberespace en tant que capital national ») va encore plus loin que ça. Le texte prévoit en effet la création d’un organisme dénommé National Center for Cybersecurity and Communications (Centre national pour la cybersécurité et les communications), qui pourrait, en période critique, prendre la direction des opérations de toute une série d’entreprises figurant sur une liste dressée par la Sécurité intérieure. Il ne s’agit donc pas seulement de réduire au silence tout ceux qui s’opposeraient à la propagande l’ordre mondial, mais de contaminer l’ensemble de la planète en diffusant uniquement les informations qui lui seraient favorables.

Frédéric Courvoisier, pour Mecanopolis

Information communiquée par notre camarade Folamour, du site Crashdebug

Une armada de navires américains et israéliens se dirigent vers l’Iran

Que nous ne vous l'avions pas dit qu'ils nous préparaient une nouvelle guerre mondiale durant l'été !

Pendant que les abrutis se laissent détourner l'esprit de l'essentiel avec le foot et le mondial, les USA et Israël préparent la guerre contre l'Iran. Il vaut mieux regarder la télé : l'OPIUM DU PEUPLE que de s'éveiller aux tristes réalités de ce monde, mises en place par les élites Illuminati.

Quand l'humanité aura compris que les élites ont construit un grand zoo, qu'ils prennent les humains pour des animaux dociles, et qu'ils leur ont donné des jouets pour s'occuper à la cour maternelle, pendant qu'ils détruisent notre humanité !

Pendant qu'Israël nous endort avec la levée du blocus à Gaza, ils nous préparent une nouvelle guerre mondiale.

Article placé le 20 juin 2010, par Spencer Delane (Genève)

Douze navires de guerre américains et israéliens, dont deux porte-avions, ont franchi le Canal de Suez vendredi et se dirigent vers la mer Rouge, itinéraire le plus direct vers le golfe Persique depuis la méditerranée. L’objectif serait d’acheminer des troupes, des munitions et des véhicules blindés, dans cadre d’ultimes préparatifs avant d’engager un conflit militaire avec l’Iran.

suez1

Aucun média occidental n’a pour l’heure relayé cette information, pourtant confirmée par le journal israélien Haaretz, qui indique que plusieurs milliers de soldats égyptiens ont été déployés le long du canal de Suez, de sorte à veiller à la « sécurité du passage des navires ».

Selon la version anglaise du quotidien hébreu Yedioth Ahronoth, le trafic dans le canal a été interrompu pendant plusieurs heures pour permettre le passage des navires de guerres, de même que la totalité des activités de pêche dans la zone ont été arrêtées ainsi que la circulation sur les ponts au-dessus du canal. Le Yedioth ajoute, en citant le général égyptien Amin Radi, qu’Israël « ne désire une guerre avec l’Iran que pour rester l’unique puissance nucléaire de la région ».

Des membres de l’opposition égyptienne ont critiqué le gouvernement Moubarak pour sa coopération avec les États-Unis et les forces israéliennes, et permettre le passage de ces navires dans les eaux territoriales égyptiennes.

Des députés du parti politique des Frères Musulmans ont également indiqués qu’ils considéraient l’événement comme une allégeance de plus du président Hosni Moubarak envers l’État juif et les États-Unis, et que la participation égyptienne à ces préparatifs de guerre étaient « un scandale international ». Ces députés ont encore ajouté qu’ils ne comptaient pas « s’asseoir les bras croisés » pendant que « le pays collabore a une guerre contre l’Iran ».

Le 12 juin dernier, le Sunday Times avait révélé qu’Israël avait la permission de l’Arabie saoudite d’utiliser son espace aérien pour attaquer l’Iran.  « Dans la semaine qui a suivit les nouvelles sanctions imposée par le Conseil de sécurité de l’ONU à Téhéran, Riyad a accepté de permettre à Israël d’utiliser un couloir étroit de son espace aérien dans le nord du pays pour raccourcir la distance pour un bombardement de l’Iran », indique le journal. Une information catégoriquement démentie deux jours plus tard par l’ambassadeur d’Arabie saoudite au Royaume-Uni, le Prince Mohammed ben Nawaf.

Interrogé par le Teheran Times, le ministre de la Défense iranienne, Ahmad Vahidi, a indiqué que « Les Américains nous ont dit qu’ils allaient utiliser toutes les options contre l’Iran, nous vous annonçons que nous allons, nous aussi, utiliser toutes les options pour nous défendre ».

Spencer Delane, pour Mecanopolis

18/06/2010

Golfe du Mexique : Évacuation de la Côte Est américaine en vue?

Lundi 14 juin 2010, à 01:01

Depuis quelques jours, je visite de très nombreux sites et blogs américains qui s'intéressent de près au déversement de pétrole.  Je reste toujours prudente quant à l'information qui circule sur ces
réseaux puisqu'une rumeur généralisée peut prendre des allures d'une nouvelle officielle...

Ce qui me semble certain, c'est que les autorités, et les médias, ne nous donnent pas l'heure juste sur l'ampleur de la catastrophe qui se joue actuellement dans le Golfe du Mexique.  Selon des analystes
spécialisés dans le domaine, le déversement est bien plus abondant que l'on nous le présente et les solutions actuelles sont nettement insuffisantes pour espérer mettre fin à multiples brêches.

Le phénomène de l'érosion risque de mettre sérieusement en péril les tentatives de colmatage.  Ensuite, les ouragans, tempêtes, cyclones et tsunamis qui pourraient se développer en leur saision représentent un risque exponentiel pour la faune, la flore et la vie humaine.

Les produits utilisés pour disperser le pétrole sont reconnus être hautement toxiques pour toutes formes de vie.  Des spécialistes, docteurs, évaluent qu'il y a un risque accru pour la santé des populations
de la Côte Est:

http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=9CBhV&m=JegmQeAVBcDV...


Selon des informations qui viennent de "l'intérieur", l'option de l'évacuation des populations qui habitent sur la Côte Est semble être sur la table de négociation des différents groupes chargés de  la sécurité (Garde Nationale, USNorthcom, policiers d'état) et ce, depuis un bon moment.  Il semble que des plans ont déjà été prévus pour une évacuation de masse, soit entre 10 et 50 millions de personnes.

Évidemment, sur plusieurs blogs, le "wake up call" est sonné.  Certains informateurs pressent les internautes à préparer un plan d'évacuation pour les prochains jours ou prochaines semaines tout au plus.  L'ordre d'évacuation n'est pas encore donnée par les autorités et elle ne reste qu'une possibilité non-confirmée.  Il est évident que si la situation venait qu'à dégénérer, ne serait-ce qu'au niveau des
émanations de produits toxiques dans l'air, un déplacement de populations sera à envisager.  Être averti et prêt ne peut pas faire de tort...

Si l'option de l'évacuation était donnée, telle que prévue par la Garde Nationale, on pourrait assister à une déclaration de loi martiale pour soutenir la relocalisation de dizaines de millions de personnes.
Où pourront-ils reloger tous ces gens?  Dans des camps de la FEMA?

Governor: National Guard staging for "effort to evacuate" communities impacted byoil spill
http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=9CBhV&m=JegmQeAVBcDV...

Guard readies as Gulf Coast braces for oil spill
http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=9CBhV&m=JegmQeAVBcDV...

Units make history with Air Force's first homeland defense ORI
http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=9CBhV&m=JegmQeAVBcDV...

Si la loi martiale ou toutes situations d'urgence (attaques terroristes,catastrophes climatiques) prenaient place sur le territoire US/Canada, le Canada et les États-Unis ont déja signé une entente bilatérale pour assurer la sécurité du territoire: les soldats canadiens sont envoyés sur le territoire US et les soldats américains sont envoyés sur le territoire canadien. 

Voici le document officiel:
http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=9CBhV&m=JegmQeAVBcDV...

Si vous voulez savoir à quoi pourrait ressembler la loi martiale, je vous invite à lire les "ordres exécutifs", lesquels sont ordonnés par le président en temps d'urgence nationale et ce, sans aucune consultation.

The FEMA list of Presidential Executive Orders
http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=9CBhV&m=JegmQeAVBcDV...

Je crois que nous sommes toujours plus près de catastrophes annoncées et ça devrait être notre plus grande motivation à profiter de la vie: abondance, sécurité, confort, paix, beauté, équilibre, etc.

Soyez toujours heureux disait Jésus!  Heureux veut dire: marcher. Marcher malgré le malheur, marcher malgré l'épreuve, marcher malgré la souffrance, marcher malgré la pauvreté, marcher, marcher et
marcher!!!

Isabelle

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php...

14/06/2010

Mexique : Pétrole, situation gravissime !

Ce que l'on ne nous a pas dit concernant la plus grande catastrophe pétrolière jamais arrivée. Les conséquences seront énormes.

Pétrole au Mexique : sulfure d'hydrogène 1200 ppm. Situation gravissime par Alex Jones.


Extraits d'une très longue interview. Lindsey Williams a un contact, ancien P-DG d'une compagnie pétrolière qu'il appelle Monsieur X, qui lui a notamment dit en 2008 que les prix du pétrole allaient monter à 150 $ puis s'effondrer à 50 en quelques mois.

 

Lindsey Williams explication sur l'accident BP -1/2



Lindsey Williams explication sur l'accident BP -2/2
Le danger vient des gaz