Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2009

L'institut médico-légal exige plus de documents du dermatologue de Jackson

AFP Publié le 15/07/2009 à 00:28

L'institut médico-légal exige plus de documents du dermatologue de Jackson

L'institut médico-légal du comté de Los Angeles a assigné mardi le dermatologue de Michael Jackson à produire "des dossiers médicaux supplémentaires" conservés au cabinet de Beverly Hills du praticien, a annoncé Craig Harvey, porte-parole de l'institut.

L'institut médico-légal du comté de Los Angeles a assigné mardi le dermatologue de Michael Jackson à produire "des dossiers médicaux supplémentaires" conservés au cabinet de Beverly Hills du praticien, a annoncé Craig Harvey, porte-parole de l'institut.

Cette assignation intervient alors que l'enquête se concentre sur le rôle qu'ont pu jouer les médicaments dans le décès de la star, le 25 juin.

Sur la chaîne de télévision CNN, Arnold Klein, le dermatologue de Michael Jackson, a dit savoir que le chanteur avait consommé du Diprivan --un sédatif utilisé pour les anesthésies-- par le passé, mais il a nié lui en avoir prescrit.

"Je savais qu'il en avait pris (du Diprivan) pendant une tournée en Allemagne. Il en ingurgitait sous la supervision d'un anesthésiste comme si c'était un somnifère. Je lui ai dit que c'était de la folie pure", a indiqué le Dr Klein.

Les causes de la mort de Michael Jackson sont encore inconnues, mais de nombreux amis et proches de la star ont évoqué la consommation de médicaments comme une cause possible de son décès.

Source : Le Point

Petite banniere 400x50

 

02:28 Publié dans Santé, Médecine, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

14/07/2009

Le côté obscur de la Force (911) : Le grand complot

Un petit rappel des attentats du 9/11/2001 aux USA


Le côté obscur de la Force (911)
http://www.dailymotion.com/video/x2iygg_le-cote-obscur-de...

 

Les 12 impasses de l'Union Européenne

Une conférence de François Asselineau
Union Populaire Républicaine

François Asselineau, Inspecteur Général des Finances, explique à travers une vidéo conférence de manière limpide pourquoi l'Europe n'est pas la solution mais le problème...rdv sur www.u-p-r.fr

L'Europe, c'est le problème, pas la solution !

Les 12 impasses de l’UE : partie 1

Les 12 impasses de l’UE : partie 2

Les 12 impasses de l’UE : partie 3

Les 12 impasses de l’UE : partie 4

Les 12 impasses de l’UE : partie 5

Les 12 impasses de l’UE : partie 6

Les 12 impasses de l’UE : partie 7

Les 12 impasses de l’UE : partie 8

Les 12 impasses de l’UE : partie 9

Les 12 impasses de l’UE : partie 10

Les 12 impasses de l’UE : partie 11

Les 12 impasses de l’UE : partie 12

Les 12 impasses de l’UE : partie 13

Les 12 impasses de l’UE : partie 14

Les 12 impasses de l’UE : partie 15

Les 12 impasses de l’UE : partie 16

Les 12 impasses de l’UE : partie 17

 

 

Qui Gouverne réellement la France ?

Une conférence de François Asselineau
Union Populaire Républicaine

Qui gouverne REELLEMENT la France ?”

C’est un descriptif des pouvoirs transférés à l’UE et des pedigrees des responsables européens (BCE, CJCE, Commissaires européens, lobbys américains à la Commission, etc.).

En préambule à la conférence
Une citation de François Mitterand extraite du livre :


Le dernier Mitterrand
de Georges-Marc Benamou (Auteur)

51ZBR41TB3L._SL500_AA240_.jpg

"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique.
Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment....


Oui, ils sont très durs les "Américains", ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde....

C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort.....
François Mitterand".

Qui gouverne la France ?

Qui gouverne la France: extrait 1

http://www.dailymotion.com/video/x9sidf_qui-gouverne-la-france-extrait-1_news

Qui gouverne la France: extrait 2


Qui gouverne la France: extrait 3

Qui gouverne la France: extrait 4

Qui gouverne la France: extrait 5

Qui gouverne la France: extrait 6


Qui gouverne la France: extrait 6

Qui gouverne la France: extrait 7


Qui gouverne la France: extrait 7

Qui gouverne la France: extrait 8


Qui gouverne la France: extrait 8

Qui gouverne la France: extrait 9


Qui gouverne la France: extrait 9

Qui gouverne la France: extrait 10


Qui gouverne la France: extrait 10

Qui gouverne la France: extrait 11


Qui gouverne la France: extrait 11

Qui gouverne la France: extrait 12


Qui gouverne la France: extrait 12 et fin

De l'efficacité des vaccins

Le vaccin polio inefficace en Inde ?

par Guennebaud (son site) mardi 14 juillet 2009

L’OMS reconnaît que dans certaines régions de l’Inde plus de 95% des cas de polio avaient reçu de 4 à 7 doses de vaccin ou davantage et s’interroge sur les raisons de cette échec de la vaccination : malnutrition, transmission élevée, maladies diarrhéiques nombreuses et fréquentes. Aussi elle envisage de nouvelle stratégies vaccinales et espère que la réduction importante des cas au cours de la première moitié de 2009 va se maintenir.

 

Le REH (relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS) du 10 juillet 2009 est consacré à la polio en Inde. Il dresse un bilan pour le moins inquiétant pour l’efficacité des vaccins oraux en Inde :

« L’Inde a signalé un total de 874 cas dus au PVS* dans 13 États en 2007 et 559 cas dans 13 États en 2008. Du 1er janvier 2009 au 29 mai 2009, 59 cas dus au PVS ont été signalés par 4 États ; 279 cas avaient été signalés pendant la même période en 2008. Parmi les cas notifiés en 2007-2008, 867 (61%) concernaient des enfants âgés de <24 mois et 44 cas (3%) des enfants de >5 ans. Un total de 1108 cas (77%) notifiés en 2007-2008 avaient reçu plus de 7 doses de VPO* ; 265 (18%)ont signalé avoir reçu 4 à 7 doses ; 40 (3%), 1 à 3 doses, et 20 (1%) soit n’avaient reçu aucune dose soit ignoraient le nombre de doses reçues. »

*PVS : polio virus sauvage ; VPO : vaccin polio oral.

C’est donc un total de 1492 cas de 2007 au 29 mai 2009 dont au plus 79 étaient non vaccinés et les ¾ avec plus de 7 doses ! Il y a de quoi, en effet, pour s’interroger sur l’efficacité des vaccins utilisés et des stratégies vaccinales !

De façon plus précise, 176 cas ont été provoqués par le poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) et 1319 par celui de type 3 (PVS3). Les États principalement concernés sont le Bihar et l’Uttar Pradesh, le reste de l’Inde ayant seulement observé 39 cas par le PVS1 et 55 par le PVS3 pendant la même période. L’OMS voit cependant des indices d’espoir en raison de :

1 - « l’interruption de la transmission du PVS1 dans les districts à haut risque de l’ouest de l’Uttar Pradesh pendant plus de 12 mois en 2007-2008 ». Interruption qu’elle attribue à « l’organisation de tournées fréquentes de vaccination par le VPOm1 avec l’appui de personnel technique de terrain supplémentaire » qui se sont montrées efficace « même dans les zones où la transmission est la plus persistante » en raison du fait que « l’ouest de l’Uttar Pradesh a une forte densité de population, l’assainissement y est médiocre et la majorité de la population est socio-économiquement défavorisée ».

2- « La flambée de 2008-2009 survenue dans l’Uttar Pradesh semble être en régression, même s’il existe un risque de poursuite de la transmission ou de flambée suite à une nouvelle réintroduction depuis le Bihar. »

Malgré ces améliorations, il est évidemment essentiel de comprendre les raisons de ces échecs si l’OMS veut avoir une chance d’éliminer la polio en Inde. Elle ne peut oublier qu’en 2005 il n’y avait eu que 67 cas de polio en Inde et qu’elle pensait qu’elle serait éliminée en 2006 où il y eut 676 cas puis 874 en 2007 :

« La poursuite de la transmission malgré une couverture vaccinale élevée a été attribuée à l’efficacité relativement moindre du VPO dans le nord de l’Inde que dans d’autres populations, peut-être due à l’association d’une forte incidence des maladies diarrhéiques et de la malnutrition, et à une transmission efficace du PVS facilitée par le surpeuplement. »

Aussi l’OMS étudie de nouvelles stratégies :

« Des interventions susceptibles de surmonter les derniers obstacles empêchant d’interrompre la transmission du poliovirus sont actuellement étudiées, notamment l’utilisation d’un vaccin antipoliomyélitique inactivé comme complément au VPO, un VPO bivalent nouvellement mis au point contenant à la fois des virus vaccins de type 1 et de type 3, une nouvelle formulation du VPOm1* comportant un titre plus élevé de virus vaccin, la recherche sur la contribution possible de groupes d’âge plus élevés à la transmission du poliovirus, et l’administration de compléments de zinc aux nouveau-nés pour réduire la prévalence de la diarrhée et améliorer l’état micronutritionnel, facteurs qui pourraient jouer un rôle dans l’amélioration de l’efficacité du VPO dans certaines situations comme dans le nord de l’Inde. »

*VPOm1 : vaccin polio oral monovalent de type 1.

Flambée de polio vaccinales au Nigeria

Le deuxième principal front contre la polio est au Nigeria avec là aussi bien des problèmes liés à la vaccination : depuis le début de l’année 2009 on assiste à une flambée de 103 cas provoqués par un virus dérivé d’une souche vaccinale de type 2. Pourtant, le virus sauvage de type 2 n’a plus été vu depuis octobre 1999 et pourrait donc être considéré comme éradiqué. Il y avait eu 62 cas de ce type en 2008, 68 en 2007, 21 en 2006. Ce sont donc les vaccinations avec le vaccin oral trivalent qui ont généré cette souche qui se maintient au Nigeria.


Source : Agoravox