Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2009

USA : Le réseau Haarp et le climat

haarp1.jpg


Zbigniew Kazimierz Brzezinski, membre de la commission trilatérale et ex-conseiller de Jimmy Carter, conseiller de Barack Obama (spécialiste des opérations secrètes sordides, des coups d’États, des sabotages divers et d’autres actions criminelles), a "rompu la glace" dans son livre "Between Two Ages : America's Role in the Technetronic Era, New York, Viking Press (ISBN 0-313-23498-1)", dont voici un extrait : « Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d'un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l'espace et du climat ont remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs. ».

haarp3.jpg

I Télé - HAARP ...docu



A lire aussi :

Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/HAARP

Haarp : l'arme Ultime
Les applications du Réseau Haarp

Les Américains sont-ils en train de mettre au point un vaste système d'armement capable de :


*
scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes,
*
d'interrompre toute forme de communication hertzienne,
*
d'influencer les comportements humains,
*
de modifier la météorologie,
*
de griller les avions dans le ciel comme le ferait un vulgaire four à micro-ondes de votre potage,
*
de provoquer des tremblements de terre
*
ou des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique.

La suite ici : Conspiration

HAARP: Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par l'armée des États-Unis
Source : Alterinfo


Petite banniere 400x50

 

13:42 Publié dans Climat, si on nous mentait !, Réseau Haarp, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Le virus de la grippe A et les perroquets


Peroquets et grippe A.jpg
Image : Jacques P.

Sans commentaire n'est-ce pas ?

17/07/2009

Les sacrifiés du 11 septembre 2001

Reportage diffusé 7 ans après le 11 septembre 2001, sur les 40.000 pompiers, secouristes et professionnels du bâtiment qui sont intervenus pendant 9 mois sur Ground Zero.

Les 1.800.000 tonnes de débris étaient composés notamment d’amiante et de ciment pulvérisé. Aujourd’hui, beaucoup d’entre -eux sont morts ou gravement malades (leucémie, cancer du colon, fibrose pulmonaire, silicose, …), victimes de cet environnement toxique. Certains ont depuis tout perdu : travail, assurance maladie, logement et même leur famille. Ils tentent de survivre, délaissés par leur gouvernement qui refuse toujours de reconnaître le lien entre leur pathologie et l’endroit où ils ont travaillé.

Ces héros d’hier, que soutenait George Bush sur Ground Zero, sont aujourd’hui surtout les victimes de l’incurie des autorités américaines.

Depuis bientôt 8 ans, loin des médias et des caméras, les "héros de l"Amérique" tombent malades, et meurent parfois, dans l'indifférence générale. A travers ce documentaire, Xavier Deleu revient sur la plus grande attaque terroriste de l"Histoire qui est aussi l"une des plus grandes catastrophes sanitaires de l"histoire des Etats- Unis et enquête sur les victimes collatérales du terrorisme, les sacrifiés du 11 septembre.

Les sacrifiés du 11 septembre 2001 (1 sur 4) sous-titré français.

Malgré le buzz de Bigard sur internet, l'Etat Français ne demande toujours pas d'enqueête officielle et nos medias nationaux sont étrangement muets sur ces "dommages collatéraux" du 11 septembre 2001..
Que doit-on en conclure ?
Ground Zero était une soupe toxique : amiante, fines poussières de ciment, huile de transformateurs électriques, restes de matériel électronique (ordinateurs, ...) et métaux lourds dans les ruines fumantes pendant 3 mois. De surcroît, les masques respiratoires mis à la disposition des intervenants étaient en quantité insuffisante et souvent inadaptés.

Les symptômes les plus largement répandus à l'exposition au chantier de Ground Zero sont la toux, l'écoulement post-nasal, la congestion nasale, la rhinorée, des affections des sinus, une expiration sifflante et un état asthmatique. Les effets de l'amiante peuvent se révéler jusqu'à 40 ans après l'exposition. Les dioxines et les produits dérivés du benzène ne tuent pas sur le coup, mais augmentent le risque de développer des maladies chroniques et des cancers.

Les personnes qui en sont atteintes sont avant tout victimes d'un mensonge officiel, selon lequel les matières polluantes étaient "à des doses qui ne posent aucun problème pour la santé" [sic].


Les sacrifiés du 11 septembre 2001 - (2/4)



 

Bigard 11 Septembre : S'il te plaît Obama !

Episode 3 - S'il te plaît Obama !

http://www.dailymotion.com/video/x9vupg_bigard-11-septemb...

Bigard 11 Septembre : S'il te plaît Obama !
envoyé par JeanMarieBigard. - Regardez plus de vidéos comiques.

Ne ratez pas le prochain épisode vendredi 24 juillet !


Le 1er épisode est ici :

Bigard 11 Septembre : Les passeports magiques

http://www.dailymotion.com/video/x9r2vt_bigard-11-septemb...

Le 2ème épisode est ici :

Bigard 11 Septembre : Les chasseurs américains

http://www.dailymotion.com/video/x9thju_bigard-11-septembre-les-chasseurs-a_fun

Un article sur Bigard paru dans la presse US :

Famous French Comic Bigard To Address Obama About 9/11

9/11 Blogger
Tuesday, July 14, 2009

You may recall a previous article about the famous French Comic Jean-Marie Bigard published here on 911blogger in October 2008. Jean-Marie Bigard was fiercely criticized for publicly claiming that the 9/11 terrorist attacks were an “enormous lie”. Since then he has become persona non grata in the media because of his “deviant thinking”.

However, Bigard isn’t letting all of this get him down: “Opening my big mouth cost me a lot. But I think what has cost me even more was keeping my big mouth shut. So now I’ve decided never to shut my big mouth again”, Bigard said recently.

Jean-Marie Bigard has decided to return to the subject of 9/11 with a series of weekly video clips published every Friday on his own account at the video sharing website DailyMotion.

Below are the first two episodes with English subtitles:

Source : http://www.infowars.com/famous-french-comic-bigard-to-add...


L’Iran dans le colimateur des Dauphins

War Game en Mer Rouge

L’Iran dans le colimateur des Dauphins par Manlio Dinucci

15 juillet 200- - Depuis Rome (Italie)

Le Dauphin a émergé de l’eau face aux baigneurs en villégiature à Eilat, le port israélien dans le golfe d’Aqabah en Mer Rouge. Ce n’était cependant pas un cétacée, mais un Dolphin, un des sous-marins israéliens armés de missiles nucléaires. La nouvelle a fait sensation. Ce n’est pourtant pas un mystère que les Dolphin croisent en Mer Rouge pour tenir l’Iran sous leur ligne de feu : nous l’avons écrit il y a sept ans. Les trois premiers sous-marins de cette classe, dotés des systèmes de navigation et de combat les plus sophistiqués, ont été fournis à Israël par l’Allemagne, dans les années 90, deux sous forme de don. Sur requête israélienne, aux six tubes de lancement de 533 mm, adaptés aux missiles de croisière à courte portée, on a ajouté dans chaque sous-marin quatre tubes de 650 mm, pour le lancement de missiles de croisière nucléaires à longue portée : les Popeye Turbo, qui peuvent atteindre un objectif à 1 500 kms. Ce sont des missiles dérivés des missiles états-uniens, dont la société israélienne Raphaël et Lokheed-Martin ont réalisé aussi, conjointement, une version pour avions.

En 2010, aux trois sous-marins lanceurs d’engins nucléaires s’en ajouteront deux autres, toujours fournis par l’Allemagne. Ils sont construits par les chantiers Howaldtswerke-Deutsche Werft AG pour 1,27 milliards de dollars, dont un tiers financé par le gouvernement allemand. Le Jérusalem Post confirme que les deux nouveaux sous-marins aussi, dont le sigle est U-212, sont construits selon les “spécificités israéliennes” : ils ont une plus grande vitesse (20 nœuds) et un plus grand rayon d’action (4 500 km) et sont plus silencieux pour pouvoir s’approcher des objectifs sans être identifiés.

Selon les experts militaires, un des trois Dolphins fournis par l’Allemagne, est gardé pour la navigation en mer Rouge et dans le Golfe Persique, l’autre en Méditerranée, et le troisième reste en réserve. Avec l’ajout de deux autres, le nombre de ceux qui sont en navigation, prêts à l’attaque nucléaire, pourra être doublé. Et ceci n’est qu’une partie des forces nucléaires israéliennes, dont le potentiel est estimé à 200-400 têtes nucléaires, avec une puissance équivalente à presque 4 mille bombes d’Hiroshima, et dont les vecteurs se montent à plus de 300 chasseurs états-uniens F-16 et F-15, et environ 50 missiles balistiques Jericho II sur rampes de lancement mobiles. Ces armes et d’autres armes nucléaires sont prêtes au lancement 24h sur 24.

Le gouvernement israélien, qui refuse de signer le Traité de non-prolifération, ne reconnaît pas qu’il possède des armes nucléaires (dont l’existence est reconnue par l’Agence internationale pour l’énergie atomique), mais laisse entendre qu’il les a et peut les utiliser. Ainsi s’explique pourquoi le Dolphin est apparu sous les yeux des baigneurs d’Eilat et pourquoi le Jerusalem Post informe qu’il a transité par le Canal de Suez, au retour d’une manœuvre en Mer Rouge. Comme l’écrit ce même journal, c’est “un signal à l’Iran”. En d’autres termes, une façon de faire comprendre à l’Iran et à d’autres pays de la région, lesquels ne possèdent pas d’armes nucléaires, qu’Israël, par contre, en a et est prêt à les utiliser.

Dernier « signal d’avertissement à l’Iran », la nouvelle, rapportée par Haaretz, qu’hier, deux autres navires de guerre israéliens, le Hanit et le Eilat, ont traversé le Canal de Suez en direction de la Mer Rouge. Le Hanit y avait déjà transité en juin avec le sous-marin Dolphin. Ceci implique un accord israélo-égyptien de fonction anti-iranienne. Les sources militaires israéliennes elles-même parlent d’un « changement de politique », qui permet aux unités de la marine de transiter librement par le Canal. C’est ce qu’a confirmé le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, qui a qualifié de « légitime » l’utilisation militaire du Canal de Suez par Israël, établie par « un accord entre Le Caire et Jérusalem ». Il existe donc une liaison stratégique plus étroite entre la Méditerranée, la Mer Rouge et le Golfe Persique.

Et tandis qu’Israël s’exerce à l’attaque nucléaire contre l’Iran, les leaders du G8 (quasiment tous souteneurs actifs du programme nucléaire militaire israélien) dénoncent « les risques de prolifération posés par le programme nucléaire iranien », dans les documents approuvés à L’Aquila le 8 juillet « au cours du dîner ».

Manlio Dinucci

Géographe et géopolitologue. Derniers ouvrages publiés : Geograficamente. Per la Scuola media (3 vol.), Zanichelli (2008) ; Escalation. Anatomia della guerra infinita, DeriveApprodi (2005).


Les articles de cet auteur

Source : http://www.voltairenet.org/article161081.html#nh1