Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2009

Les oeuvres de la LDJ en France

Un commando de la LDJ saccage la Librairie Résistances
Attaquer les livres, c’est attaquer la démocratie
dimanche 5 juillet 2009

3-07-2009

Un commando d’une demi-douzaine d’individus, la plupart masqués, déclarant ouvertement appartenir à la "Ligue de Défense Juive" (LDJ) ont attaqué vendredi 3 juillet en début d’après-midi la Librairie Résistances (4 Villa Compoint, 75017 – Paris).

Deux femmes travaillant à la librairie étaient présentes, ainsi que deux ou trois clients. Après les avoir bousculés, les nervis se sont attaqués avec frénésie à l’établissement, arrosant d’huile plusieurs milliers d’ouvrages et détruisant les ordinateurs, avant de prendre la fuite à bord d’une automobile.

L’attaque de vendredi est intervenue au lendemain d’une conférence, donnée à la librairie par Mahmoud Suleiman, du village palestinien d’Al-Masara, sur le thème des actions de résistance non violente à l’occupation israélienne.

La librairie Résistances, qui propose, notamment, de nombreux livres sur la Palestine et sur Israël, a été attaquée et menacée à de nombreuses reprises par les fascistes sionistes. Mais alors que les agissements de cette bande sont archi-connus de la police, le pouvoir politique n’a jusqu’à présent absolument rien ordonné à leur encontre.

Communiqué de la Librairie Résistances


3-07-2009

Un grand merci à tous les amis, les voisins, qui sont venus témoigner leur soutien à la librairie Résistances ce vendredi après l’agression de la LDJ. Grâce à leur aide, la librairie peut ouvrir ses portes au public ce samedi, même si un grand nombre de livres détériorés ont dû être retirés des étagères, et si des ordinateurs et des meubles seront encore manquants.

Merci aussi à toutes celles et ceux qui nous ont adressé un message de soutien et qui ont exprimé leur indignation devant ces méthodes fascistes visant à baillonner la libre expression.

Plusieurs associations, dont le NPA, ont pris l’initiative d’appeler à un rassemblement devant la librairie Résistances ce mercredi soir 8 juillet à partir de 18 H 30, pour manifester leur solidarité, mais aussi pour exiger la dissolution de la Ligue de Défense Juive, organisation terroriste qui multiplie les agressions en France.

À VITRY AUSSI

Pas plus tard que la semaine dernière, avons-nous appris, une centaine d’entre eux attaquaient la mairie de Vitry, où le conseil municipal (majorité PC) s’apprêtait à élire citoyen d’honneur de la ville Marwan Barghouti, député palestinien emprisonné par Israël.

Les élus ont dû bloquer les portes du conseil municipal et s’y enfermer jusqu’à ce que la police vienne déloger les facistes de la LDJ, qui avaient pris d’assaut la mairie. Ceci en appui d’une provocation montée par le CRIF (Conseil "Représentatif" ( ?) des Institutions Juives de France), qui avait rameuté ses troupes pour manifester contre la municipalité de Vitry, avec des affiches osant proclamer "Aujourd’hui Barghouti, demain Fofana".


Attaquer les livres, c’est attaquer la démocratie

3-07-2009

Merci à Hervé Morel pour ce message de soutien qui résume tous ceux que reçoit actuellement la librairie résistances.

"Attaquer les livres, c’est attaquer la démocratie.
J’exprime ma profonde indignation contre l’agression subie par la librairie "Résistances" dans le 17ème arrondissement.

Attaquer une librairie et détruire des livres, c’est un crime contre l’intelligence, contre la liberté, contre la pensée.
On ne peut tolérer que des brutes essaient d’imposer leur haine et leur violence à Paris, ni ailleurs.
La police doit mettre en œuvre, au plus tôt tous les moyens pour retrouver les coupables.
Nous appelons tous les démocrates, personnalités, associations, partis, citoyens et tous les amis de la liberté à manifester leur soutien à la librairie saccagée. "

Hervé MOREL
Secrétaire Départemental Verts Paris

europalestine.com

Source : Altermonde

07/07/2009

Gaza : Le traitement des prisonniers

Criez pour les prisonniers, exprimez votre indignation

Il y a plus de 11 000 prisonniers politiques palestiniens, beaucoup d'entre eux n'ont pas été jugés, beaucoup d'entre eux ne peuvent pas voir leur famille. Israël surpasse les États-Unis lorsqu'il s'agit de torture, d'emprisonnement et de brutalité. (sous-titrage en français)

5th July 09 Video Free Gaza News Prisoners

http://www.youtube.com/watch?v=7Ri8jWj_KbY

Lorsqu'une vidéo comprend des sous-titres, vous pouvez les activer en cliquant sur le bouton du menu situé en bas à droite du lecteur vidéo. Lorsque vous cliquez sur ce bouton, vous pouvez choisir les pistes de sous-titres que vous souhaitez voir apparaître. Les sous-titres ne sont pas affichés par défaut, mais si vous les activez pour une vidéo, YouTube mémorise votre préférence et affichera les sous-titres la prochaine fois que vous lirez une vidéo qui en comprend.

Source : http://www.freegaza.org/

OGM : La nature résiste à Monsanto ...!!!

AGRO-BIOTECH

OGM : résistance croisée inattendue chez une chenille de papillon

NOUVELOBS.COM | 07.07.2009 | 16:45

Des plantes transgéniques produisant deux toxines pour lutter contre des insectes ravageurs sont-elles protégées à long terme contre leurs attaques ?

Pectinophora gossypiella est un ravageur très répandu des champs de coton.

Pectinophora gossypiella est un ravageur très répandu des champs de coton. (Alex Yelich, University of Arizona)

Comme les bactéries face aux antibiotiques, les lépidoptères peuvent développer des résistances aux toxines de Bacillus thurigensis (Bt) introduites dans le maïs ou le coton pour éviter que leurs larves les mangent. Une nouvelle étude montre que même avec deux toxines des résistances croisées pourraient apparaître.

Dans le monde, 46 millions d’hectares sont aujourd’hui plantés avec des variétés transgéniques Bt. Après dix ans de culture environ, quelques cas de résistance aux toxines ont été observés dans les champs, notamment dans le sud des États-Unis avec le ver de l’Helicoverpa zea face à un coton Bt produisant la toxine Cry1Ac. D’autres cas ont été rapportés avec du maïs Bt en Afrique du Sud et à Puerto Rico.

Pour prévenir l’émergence de ces résistances, qui remettent en cause l’efficacité des OGM, les agriculteurs doivent laisser des zones ‘refuges’ autour d’un champ afin de maintenir un contingent d’insectes sensibles aux toxines. Les fabricants d’OGM ont de leur côté mis au point une nouvelle génération de plants transgéniques contenant deux toxines agissant sur des cibles différentes.

L’un de ces ‘OGM à deux coups’ les plus répandus est le coton Bt qui produit les toxines Cry1Ac et Cry2Ab. Aucun insecte résistant à ce coton transgénique n’a encore été repéré dans les champs. Cependant, l’équipe de l’entomologiste Bruce Tabashnik, de l’Université de l’Arizona (États-Unis), a montré en laboratoire qu’une résistance croisée aux deux toxines était possible.

Tabashnik et ses collègues ont sélectionné en laboratoire des vers roses du cotonnier (Pectinophora gossypiella) résistants à la toxine Cry2Ab, grâce à un régime alimentaire spécial. Ils ont constaté que des chenilles pouvant supporter des concentrations de Cry2Ab 240 fois plus élevées que la normale pouvaient aussi résister à des concentrations de Cry1Ac 420 fois plus élevées.

Les deux toxines ne ciblant pas le même récepteur dans le système digestif du ver, cette résistance croisée était en théorie peu probable. Les chercheurs soulignent que la manipulation inverse ne donne pas les mêmes résultats –sélectionner des vers résistants à la toxine Cry1Ac ne fournit pas de chenilles résistantes à Cry2Ab. La résistance croisée est donc asymétrique, expliquent les chercheurs, qui publient leurs travaux cette semaine dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Selon Bruce Tabashnik, ces résultats ne signifient pas que le coton Bt produisant les deux toxines n’est plus efficace dans les champs pour lutter contre le ver rose mais ils montrent que la résistance croisée est possible et que les études doivent en tenir compte. Jusqu’à présent la plupart des travaux sur ce mécanisme avait testé un scénario (des chenilles sélectionnées pour leur résistance à Cry1Ac) mais pas sa réciproque, soulignent les signataires de l’article.

Cécile Dumas
Sciences-et-Avenir.com

07/07/09

Source : Nouvel Obs Sciences

Petite banniere 400x50

 

20:10 Publié dans Engrais, pesticides.., Monsanto; OGM, OGM et MONSANTO, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Interview de MICHEL COLLON par WE ARE CHANGE du 6/07/2009

Interview de MICHEL COLLON par DJAMAZZ analyste algérien en géopolitique et géoéconomie sur PALTALKSCENE ROOM WE ARE CHANGE PARIS

Un point sur l'actualité internationale
Iran, Israël, les règles de la propande de guerre


Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 1

http://dailymotion.virgilio.it/video/x9sijl_interview-de-...



Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 3

http://dailymotion.virgilio.it/video/x9simk_interview-de-...

Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 4

Interview de MICHEL COLLON WEARECHANGE 4
envoyé par
MARLOU1913. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


 

Le virus de la grippe canine maintenant ?

Ils ne savent plus quoi inventer ..........!!!!!!!!!!

Faut-il craindre H3N8 et une pandémie de grippe canine ?

Cela pourrait passer pour un mauvais canular de premier avril mais il n’en est rien. On parle actuellement d’une nouvelle grippe, affectant les chiens après une transmission du virus H3N8 depuis le cheval. Décidément, l’année 2009 est celle de la grippe.

 


Depuis que la médecine est devenue institutionnelle, avant d’être médiatisée, les époques sont marquées par des pathologies emblématiques. Accompagnées parfois de découvertes scientifiques majeures. On associe la fin du 19ème siècle à la rage et le célèbre Pasteur. Mais ce qui fut maintenu sous surveillance, ce furent deux maladies acquises par contact externe, l’une, popularisée par quelques artistes qui en moururent, fut la syphilis. Quant au cholera, il causa plusieurs pandémies, avec des dizaines de milliers de morts. La vaccination et l’hygiène ont pu venir à bout de cette pathologie qu’on voit encore dans des pays pauvres et notamment le Zimbabwe présent dans l’actualité récente. La décennie 1985-1995 fut celle du Sida. Il se pourrait bien que la décennie 2005-2015 soit celle de la grippe.

On se souvient de la grippe aviaire, devenue célèbre car elle causa nombres d’épizooties de part le monde mais surtout, elle est passée de l’animal à l’homme, infectant quelques centaines de sujets. En septembre 2008, 245 décès ont été comptabilisés depuis le premier cas en 2004. A noter, aucun décès n’a été constaté dans les pays industrialisés. Par précaution, des élevages d’oiseaux ont été abattus dès lors qu’un cas était détecté. On ne souvient de ces images de Bresse, avec ces vétérinaires passant dans les pédiluves alors que la zone était devenue interdite comme s’il y avait de la radioactivité. Du coup, les autorités ont pris l’affaire en main. D’aucun nous prédisaient la catastrophe, des millions de morts causés par cette souche dénommée H5N1. Et d’immenses stock de l’antiviral tamiflu, inhibiteur de la neuraminidase et donc de la multiplication du virus, furent constitués.

2009. Comme si les virus décidaient de s’inviter au titre de mode pandémique, une nouvelle pandémie se dessine, sans qu’on puisse trop savoir la dangerosité de cette souche appartenant à au genre H1N1. Apparue au Mexique, cette grippe fut désignée comme mexicaine et aussi comme porcine, car elle affecte les porcs. Les dernières nouvelles ne sont pas forcément bonnes, ni précises. On a mentionné le cas soi-disant exceptionnel d’un Danois réfractaire au traitement par le tamiflu, tandis que selon les chercheurs du CDC, la plupart des échantillons du H1N1 sont résistants au tamiflu. C’est ce qui inquiète car cela illustre bien le gros problème lié à toute pathologie virale. Un virus, même s’il conserve des déterminants permettant de le classer, mute inexorablement. Au risque de devenir de plus en plus létal.

Dernier virus en date dont on parle mais pas trop, le H3N8. Baptisé par ailleurs virus de la grippe canine, bien qu’il ait aussi causé la mort de canards sauvages. Découvert en 2004 lors d’une course de lévriers, ce virus cause une grippe pouvant donner affecter sévèrement le chien mais sont la mortalité est jugée assez faible. Comme bien d’autres souches virales, une transmission inter espèces s’est produite, en l’occurrence du cheval vers le chien. De là à imaginer que l’homme puisse être contaminé il n’y a qu’un pas dans l’ordre des raisons. Mais l’on sait bien que la vie a ses propres règles et qu’en la matière, c’est elle qui en dernier ressort décide si l’homme sera affecté ou non par H3N8. Une chose reste certaine, depuis la transmission du cheval au chien, constatée il y a 5 ans, aucun humain n’a été pour l’instant contaminé. Le virus H3N8 reste une affaire entre vétérinaires, comme bien d’autres pathologies affectant une espèce animale. Ce virus a été trouvé dans une bonne trentaine d’Etats américains, mais il n’a pas un caractère expansif considérable. C’est surtout dans les situations de promiscuité que le virus se transmet d’un chien à un autre. Nombre de cas recensés, entre 20 et 30 milles, autrement dit une goutte d’eau pour un pays qui compte 70 millions d’amis canins. Selon les scientifiques, le virus n’est pas tant adapté que ça à l’espèce canine. Il aurait mis 40 ans pour migrer depuis le cheval, à la faveur de 5 mutations mais quelques Cassandre ne plaisent à évoquer une ou deux mutations supplémentaires pouvant faire du H3N8 une arme virale de destruction massive. Laissons plutôt ce type de raisonnement aux auteurs de science fiction. Tout en soulignant que les chiens brachycéphales seraient plus sensibles à la létalité virale selon certaines sources vétérinaires. Ce qui n’étonne pas car un virus fait son « œuvre » en fonction du terrain qui l’héberge. Cela dit, on ne voit pas en quoi le fait d’avoir un nez aplati occasionnerait une fragilité spéciale. Sauf à entendre qu’un virus tient sa virulence à deux facteurs distincts mais complémentaires et reliés, le terrain épigénétique et le profil génétique. Auquel cas, certaines races seraient moins résistantes au virus.

Pour finir cette mini recension virale, on se demandera pourquoi les virus et spécialement celui de la grippe, suscitent tant de sollicitude. La peur d’une nouvelle grippe espagnole n’est pas étrangère à ce battage médiatique. Mais sait-on vraiment comment un virus mute, se transmet, déjouant les défenses immunitaires ? Et quel est le rôle précis des virus ? On notera un abus de langage de la part des scientifiques qui prêtent aux virus soit des intentions, soit des logiques propres au règne des êtres vivants. Parler d’un virus qui est adapté à un hôte n’a aucun sens. C’est l’inverse. Le virus est un élément formel et structurel contenant un fragment de séquence génique, ADN ou ARN, capable de se répliquer mais seulement en utilisant le dispositif moléculaire des cellules hôtes. Parlons plutôt de patients adaptés pour résister et d’autres plus fragiles. La grippe saisonnière touche les sujets les plus fragiles, nourrissons et personnes âgées. La grippe A semble toucher des sujets jeunes. C’est à ce titre qu’elle inquiète car la grippe espagnole emportait également des jeunes adultes, tout en épargnant des personnes plus âgées. Sans doute immunisées en ayant été en contact avec des souches au cours de leur longue vie (selon une hypothèse des virologues) Qui sait si nous ne sommes pas touchés par des tas de virus ne causant aucune pathologie si bien qu’on ne les détecte pas. Enfin, un élément important, que l’on connaît très bien maintenant. La mortalité virale est souvent due à des surinfections. C’était le cas pour la grippe espagnole. Que de morts par pneumonies, en cette époque où on ne disposait pas d’antibiotiques, la pénicilline n’ayant été découverte qu’en 1929.

Nous voilà donc dans la décennie de la grippe. Et qui sait si cette pathologie ne va pas être accompagnées de surprenantes découvertes scientifiques, comme ce fut le cas pour d’autres pathologies dans le passé. Certes, les infections virales sont connues depuis longtemps mais les virus recèlent encore une part de mystère que pourraient lever quelques Champollion de laboratoire capables de décrypter la logique du vivant. Et sans doute de son évolution. Qui sait si les grippes ne scandent pas quelques mutations au sein d’une espèce et notamment, l’humain. La génération de 1918 fut jugée comme différente (lire Zweig et le monde d’avant) Le mode de vie urbain a-t-il eu une influence ? Que de questions irrésolues.

Faut-il craindre H3N8 et une pandémie de grippe canine ?

Source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/faut-il-crai...