Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2015

JO-2016: la France partagera son expérience antiterroriste avec le Brésil

C'est ça, bien entendu ! La meilleure de l'année !

Comme cela, ils créeront, formeront, armeront et financeront une branche de nouveaux mercenaires qui s'installeront au Brésil pour leur voler leur pétrole ! Et quand il y auront des attentats chez eux, ils  leur diront qu'ils avaient refusé de collaborer avec certains services de renseignements, que c'est très dommage pour eux et qu'ils n'auront plus qu'à instaurer la Loi Martiale pour 10 ans !

JO-2016: la France partagera son expérience antiterroriste avec le Brésil

Laurent Fabius (à droite) et Mauro Vieira

Lors de sa visite au Brésil, Laurent Fabius a promis son assistance dans la lutte contre le terrorisme.

Au cours de sa rencontre avec la présidente du Brésil Dilma Rousseff dimanche, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a proposé son aide dans l'organisation du système de sécurité antiterroriste au cours des Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio.

La France remettra au Brésil des données issues du renseignement national concernant les potentielles menaces terroristes. Car une attaque terroriste semblable à celle qui a secoué Paris le 13 novembre pourrait se produire dans n'importe quel point du monde, selon M. Fabius. La stratégie de lutte contre le terrorisme doit donc revêtir un caractère international, souligne-t-il.

"Le ministre a proposé un échange d'information et d'expérience et le gouvernement brésilien le salue fortement", a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe le même jour le chef de la diplomatie du Brésil Mauro Vieira.

Les leaders européens sont préoccupés par la sécurité antiterroriste de Rio, où les Jeux olympiques doivent avoir lieu du 5 au 21 août 2016. Il s'agit des premiers JO à se tenir en Amérique latine. Ils devraient réunir plus de 10.000 sportifs.

 

23/11/2015

L'aviation russe a réalisé 141 sorties et détruit 472 cibles en Syrie

Voir aussi :

L'aviation russe a réalisé 141 sorties et détruit 472 cibles en Syrie

Tu-160 russe

Les avions russes ont effectué ces deux derniers jours 141 sorties et détruit 472 cibles liées aux terroristes en Syrie, a annoncé lundi le porte-parole officiel du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov.

"Les avions du groupe aérien russe en Syrie ont réalisé 141 sorties et frappé 472 sites terroristes dans les provinces d'Alep, de Damas, d'Idleb, de Lattaquié, de Raqqa, d'Hama, d'Homs et de Deir ez-Zor", a fait savoir Igor Konachenkov.

 

Plus de 600 terroristes frappés par les missiles de croisière russes en Syrie

Plus de 600 terroristes frappés par les missiles de croisière russes en Syrie


 
Pour suivre toutes les frappes russes qui ont eu lieu depuis le 30 septembre 2015 :
Le Dossier: Syrie: frappes aériennes russes contre l'EI (190)

 

Armée de l'air russe: 18 missiles de croisière Kalibr tirés depuis les mers Caspienne et Méditerranée

Plus de 600 terroristes ont été frappés par des missiles de croisière russes en Syrie, a rapporté le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

18 missiles de croisière ont frappé sept cibles terroristes dans les provinces de Raqqa, d'Idleb et d'Alep, en éliminant plus de 600 combattants appartenant au groupe terroriste Etat islamique, a rapporté vendredi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou au président russe Vladimir Poutine.

Plus de 600 djihadistes ont été éliminés en Syrie, dans les environs de Deir Ez-Zor, à la suite de frappes menées par l'aviation militaire russe contre des cibles terroristes. Les forces aériennes russes ont détruit 23 camps d'entraînement de rebelles, 19 usines productrices d'armes et 47 dépôts d'armes.

Suite à l'opération de l'aviation russe, 820 cibles terroristes ont été détruites et un acheminement illégal de 60.000 tonnes de pétrole sur le marché noir a été empêché. Jour après jour, les terroristes subissent des pertes de plus en plus lourdes, leurs pertes se chiffrant à 1,5 millions de dollars pour la seule journée d'aujourd'hui, selon Sergueï Choïgou.

Par ailleurs, 15 stations de conservation et de traitement du pétrole ont été détruites, tout comme 525 camions-citernes appartenant à l'EI.

En l'espace de quatre jours, l'aviation russe a utilisé 101 missiles de croisière et 1.400 tonnes de bombes pour frapper l'Etat islamique.

Les navires de la flotte russe ont en outre tiré 18 missiles de croisière Kalibr depuis les mers Caspienne et Méditerranée, détruisant des cibles à une distance de 1.500 km.


 
"Le 20 novembre, la flottille de la Caspienne a tiré 18 missiles de croisière sur sept cibles dans les provinces de Raqqa, d'Idleb et d'Alep. Toutes les cibles ont été détruites", a déclaré M. Choïgou.

 

La flotte russe engagée en Syrie compte 10 navires, dont six se trouvant en Méditerranée, a précisé le ministre de la Défense.

Depuis mardi, l'aviation russe mène des frappes massives contre les positions de l'EI. La troisième opération massive, lors de laquelle trois chefs de groupes terroristes, Abu Nurlbagasi, Muhammad ibn Hayrat et Al-Okaba, ont été éliminés, s'est déroulée jeudi. Par la suite, l'Etat islamique a perdu le contrôle de ses combattants confus et désorientés par les frappes russes de grande ampleur.

 

Le Sommet de Téhéran, une opportunité pour Poutine de former une coalition internationale anti-Daech

Le Sommet de Téhéran, une opportunité pour Poutine de former une coalition internationale anti-Daech

Nov 22, 2015 15:26 UTC - IRIB- « Le président russe Vladimir Poutine qui est attendu, lundi, à Téhéran, pour prendre part au troisième Sommet du Forum des pays exportateurs du gaz (FPEG), s’entretiendra avec les dirigeants iraniens et les responsables d’autres pays présents à ce Forum, de la coopération internationale contre Daech », a écrit le journal russe Izvestia.

Selon ce journal, lors des négociations du président russe à Téhéran, la crise syrienne sera la plus importante question internationale à évoquer et les combats contre le groupe terroriste Daech s’inscrit dans le même cadre.
 
En ce qui concerne l’agenda du président Poutine pour ses discussions avec les dirigeants internationaux à Téhéran et la lutte anti-Daech, Izvestia a écrit : « Au lendemain du Sommet de Téhéran, Vladimir Poutine rencontrera le roi de Jordanie, Abdallah II, à Sotchi, avec qui il discutera de la crise syrienne et de Daech ».
 
Vladimir Poutine, doit également s’entretenir avec son homologue français François Hollande qui vient de déclarer être disposé à coopérer avec la Russie pour lutter contre Daech, toujours d’après le journal russe Izvestia.
 
Le troisième Sommet des pays exportateurs du Gaz se tiendra, le lundi 23 novembre, à Téhéran, en présence des chefs d'Etat et de gouvernement de neuf pays membres.
 
Les pays membres du FPEG disposent de 70% des réserves gazières et de 42% de la production du gaz mondial.
 
L'Iran, la Russie, l'Algérie, la Bolivie, l'Egypte, la Guinée Équatoriale, la Libye, le Nigeria, le Qatar, Trinité-et-Tobago, le Venezuela et les Émirats arabes unis sont les 12 principaux membres de ce Forum mondial et les Pays-Bas, la Norvège, l'Irak, Oman et le Pérou en sont les membres observateurs.
 
 

L’armée russe bloque partiellement l’espace aérien du Liban et de Chypre

L’armée russe a débuté, samedi 21 novembre 2015, un « exercice » militaire de trois jours au large de la Syrie.

L’état-major russe a demandé aux gouvernements libanais et chypriotes de détourner les vols civils et militaires de leur espace aérien méditerranéen, incluant les bases britanniques chypriotes d’Akrotiri et de Dhekelia.

Plusieurs compagnies aériennes ont décidé de suspendre leurs vols dans la région durant l’« exercice ».

Depuis le début de l’intervention militaire russe en Syrie, l’armée russe a déployé une arme nouvelle qui interrompt les communications et les commandes de l’Otan et des jihadistes dans un rayon de 300 kilomètres alentour de Lattaquié, incluant la base Otan d’Incirlik (Turquie). L’ensemble des vols civils qui longeaient la côte syrienne a été détourné et passe désormais plus loin en Méditerranée.

On ignore si l’armée russe est en train d’étendre ou non son système d’interruption des communications et commandes ennemies ou si elle va procéder à des tirs coordonnés avec la marine syrienne.

Durant cet « exercice », les trois bases militaires utilisées par l’Otan pour surveiller la situation en Syrie seront donc neutralisées. L’Alliance ignorera tout de ce qui se passera sur le terrain.

Sur la nouvelle arme russe, lire :
- « Qu’est-ce qui a tant effrayé l’USS Donald Cook en Mer Noire ? », Réseau Voltaire, 14 septembre 2014.
- « L’armée russe affirme sa supériorité en guerre conventionnelle », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 19 octobre 2015.
- « La Russie brouille les commandes du porte-avions Ronald Reagan et de la 7ème flotte », Réseau Voltaire, 2 novembre 2015.