Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2009

Pédocriminalité : Détention abusive et scandaleuse de Marcel Vervloesem

Cabale de Zandvoort
Un innocent qui dénonce le réseau pédocriminel
de Zandvoort
est en train de mourir en prison

Signez la pétition :


Zandvoort : 88.539 enfants victimes de viols, tortures, meurtres exposés par Marcel Vervloesem.
Objet de plaintes payées à des fausses victimes il est en train de mourir en prison en Belgique.

Le scandale de la détention de Marcel Versloesem

http://www.droitfondamental.eu/001-BFM-TV__fr.htm


Serge Garde chez Karl ZERO

Détention de Marcel Vervloesem: coup de gueule

http://www.youtube.com/watch?v=nSqOCko0kGw


Marcel Vervloesem, hymne de la Résistance

Meurtre de Marcel Vervloesem en direct :
frissons assurés

Marcel Vervloesem a découvert 21 cédéroms sur lesquels figuraient les photos de meurtres, viols et tortures d'enfants en 1998. La Belgique a retenu 20 de ces disques, de manière à ce que la justice française prononce un non lieu, en l’absence 88.539 pièces du dossier. Elle a également épargné un magistrat français, qui figure au fichier, déculotté avec un garçon de 11 ans. Une cassation vient d’être enregistrée pour ce fait. Plus de 500 dossiers vont pouvoir être rouverts en France.

Le réseau s'alloue les services d'un mouvement sectaire d'orientation "scientologie", qui offre l'anéantissement des victimes et des témoins, par le montage de cabales et de pièges, à moins qu'ils ne fassent des "concessions".

Marcel Vervloesem n'est pas homme à "collaborer" avec une quelconque sorte de gestapo. Il a donc été condamné à quatre ans de prison pour des crimes que le corps médical l’a reconnu physiquement incapable d'exécuter.

Le magistrat qui s’est chargé de retenir 20 des cédéroms de l’instruction française, avait ordonné son incarcération préventive en mai 2005. Il lui avait choisi une prison sans infirmerie, alors qu’il le savait cardiaque et diabétique insulinodépendant. Marcel Vervloesem avait entamé une grève de la faim. Il avait été mis en cellule d'isolation, où un gardien le réveillait tout les quart d’heure, pour "contrôler qu'il ne soit pas mort", selon le ministère de la justice.

A présent, la justice belge a décidé qu’il retournerait à la prison sans infirmerie, avant de que le tribunal européen des droits de l'homme n’ait le temps de juger de la légalité de sa condamnation. Il a eut un cancer et deux métastases, mais toujours pas de chimiothérapie en trois ans et demi. Neuf certificats médicaux contre-indiquent la prison, ce qui justifie au maximum une incarcération domiciliaire pour raison médicale et humanitaire.

Marcel Vervloesem n’a aucune chance de sortir de prison vivant. Il risque d'être assassiné par quelqu'un qui en sera remercié par le réseau, avec une libération conditionnelle pour bonne conduite, avant que l'Europe ne puisse le libérer pour le déni de ses droits fondamentaux.

Il prévoit tomber dans le coma en trois jours de sa grève de la faim et de la soif. Trois jours de frissons en direct, qui vous feront comprendre ce qu'est un film snuff. Une grève de la faim ordinaire peut mettre de trois à sept mois pour mourir, ce qui est moins pénible physiquement, mais trop long à son goût.

Ce n'est pas facile, dit-il, mais c'est faisable quand on sait qu'on a beaucoup de gens qui vous soutiennent tellement, et qui continueront la lutte.

Marcel Vervloesem a 55 ans. Il a deux enfants, dont un fils adoptif et 5 petits-enfants. Il laissera des collaborateurs inconsolables, qui feront vivre sa mémoire, en poursuivant son travail phénoménal. Ils exposeront inlassablement ses assassins, ceux qui ont failli en leur devoir pour lui refuser assistance alors qu'il était en danger et ceux qui lui auront manqué de respect. Il sera plus dangereux mort que vivant.

Source : Morkhoven Oberblog

Le dossier : Marcel Vervloesem et les normes Belges qui scandalisent la France

31/05/2009

Grippe porcine : vers une campagne de vaccination obligatoire

Ben voyons !!!! Et ils vont s'arranger comment pour rendre cette vaccination obligatoire ?
En instaurant la Loi martiale ?

Vers une campagne de vaccination contre la grippe en automne

Par Reuters, publié le 30/05/2009 à 13:58 - mis à jour le 30/05/2009 à 14:06

 

PARIS - Le gouvernement français souhaite mettre en place une campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) à l'automne pour un coût total d'un milliard d'euros, rapporte le Journal du dimanche dans son édition de samedi.

2009-05-30T120654Z_01_APAE54T0XNM00_RTROPTP_3_OFRTP-GRIPPE-VACCIN-FRANCE-20090530.jpg
Vue au microcospe du virus de la grippe A H1N1. Le gouvernement français souhaite mettre en place une campagne de vaccination contre cette grippe à l'automne pour un coût total d'un milliard d'euros, rapporte le Journal du dimanche dans son édition de samedi. (Reuters/C. S. Goldsmith et A. Balish/Handout)

"La France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois", affirme le journal sans citer ses sources.

L'Etat passerait une commande de 100 millions de doses de vaccin contre la grippe A (H1N1) à trois groupes pharmaceutiques: GlaxoSmithKline, Sanofi et Novartis.

Les premières doses pourraient être disponibles dans un délai de quatre à six mois, soit au milieu de l'automne, a dit le groupe Glaxo il y a deux semaines.

"C'est à l'automne que l'on saura exactement comment évolue ce virus", a dit au JDD un porte-parole du ministère de la Santé.

"Nous nous appuierons sur trois piliers: les masques, les antiviraux et les vaccins."

Une campagne nationale "serait une première", souligne Antoine Flahault, directeur de l'Ecole des hautes études de santé publique.

Le britannique Glaxo, le français Sanofi et le Suisse Novartis ont déjà annoncé avoir reçu des commandes massives pour le vaccin contre la grippe A (H1N1). Le groupe britannique a dit le 15 mai que la France avait commandé 50 millions de vaccins.

Sanofi a déclaré lundi avoir reçu des commandes des Etats-Unis, soulignant que cette demande était la première d'une longue série. Novartis a signé un contrat avec la Grande-Bretagne et en attend d'autres.

Vingt-quatre cas de grippe A (H1N1) ont été recensés en France et aucune forme sévère n'a été observée.

Dans son dernier bilan de la pandémie, l'Organisation mondiale de la santé faisait était vendredi de 15.510 cas, dont 99 mortels, dans 53 pays, principalement aux Etats-Unis et au Mexique.

Source : http://www.lexpress.fr/actualites/2/vers-une-campagne-de-vaccination-contre-la-grippe-en-automne_763990.html

 

28/05/2009

La France renforce son engagement dans le Golfe

La France renforce son engagement dans le Golfe

Petite banniere 400x50

 

14:13 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, France/Israël/Elections, OTAN | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

16/05/2009

Non, au N.O.M ! Le 09/09/09 à 13 h : Une date à retenir

Un message important pour la survie de l'humanité, à diffuser largement, de la part de  :


HUMANAE LIBERTAS

Grand rassemblement pacifique contre
le Nouvel Ordre Mondial
Le 09/09/09 à 13 H
dans toutes les villes de France, d'Europe et du Monde

Mobilisez-vous contre le Virus secret qui détruit dans l'ombre notre humanité et notre planète depuis plus de 5000 ans.

Le virus : HN666reptilius N.O.M. ILLUMINATI

Le vaccin pour éradiquer ce virus ?

HUMANAE LIBERTAS999

C'est-à-dire Vous et l'Humanité toute entière !

Mobilisez-vous avant qu'il ne soit tard !

Restez branchés sur le site de HUMANAE LIBERTAS pour connaître les modalités de participation à ce grand rassemblement pacifique contre Le Nouvel Ordre Mondial.

Le site : HUMANAE LIBERTAS

La boutique : Non aux Illuminati et au Nouvel Ordre Mondial

Retenez cette date dès aujourd'hui !!!

Merci de diffuser ce message largement autour de vous !

VENEZ NOMBREUX !

 

Source :  http://090909-a-13h-dans-toutes-les-villes-du-monde.haute...

Euthanasie : La controverse Attali.

Euthanasie : La controverse Attali.
Il est toujours dans la même idéologie de la mort !


On sait le bruit qui a été fait, récemment, autour de M. Jacques Attali, conseiller économique du président de la République, qui avait, il y a deux ans, tenu des propos sur l'euthanasie qui sont parfaitement inadmissibles.

M. Jacques Attali a prétendu qu'on avait mal compris sa pensée, qu'on n'avait présenté que des phrases extraites de leur contexte et il a attaqué en diffamation l'auteur d'un tract à ce propos.

La doctrine de M. Attali est pourtant parfaitement claire. On en jugera par les extraits étendus que nous reproduisons. Ces extraits soulignent bien le vice essentiel du système qui est : l'économisme. La santé et la vie de l'homme sont menacées si l'économisme devient la norme pour une politique de la santé.

Qu'on en juge.

Marchandisation (1)

« La production de consommateurs et leurs entretien coûtent cher, plus cher encore que la production de marchandises elles-mêmes. Les hommes sont produits par des services qu'ils se rendent les uns aux autres, en particulier dans le domaine de la santé, dont la productivité économique n'augmente pas très vite. »
« La productivité de la production de machines, augmente plus rapidement que la productivité relative de la production de consommateurs. Cette contradiction sera levée par une transformation du système de santé et d'éducation vers leur marchandisation et leur industrialisation. » (p. 265).

Cynisme mis à part

« Mais dès qu'on dépasse 60/65 ans, l'homme vit plus longtemps qu'il ne produit et il coûte cher à la société. »

« D'où ]e crois que dans la logique même de la société industrielle, l'objectif ne va plus être d'allonger l'espérance de vie, mais de faire en sorte qu'y l'Intérieur même d'une durée de vie déterminée, l'homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé seront les plus réduites possible en terme de coûts pour la collectivité. Alors appareil un nouveau critère d'espérance de vie : celui de la valeur d'un système de santé, fonction non pas de l'allongement de l'espérance de vie mais du nombre d'années sans maladie et particulièrement sans hospitalisation. En effet, du point de vue de la société, il est bien préférable que la machine humaine s'arrête brutalement plutôt qu'elle ne se détériore progressivement. C'est parfaitement clair si l'on se rappelle que les deux tiers des dépenses de santé sont concentrées sur les derniers mots de vie. De même, cynisme mis à part, les dépenses de santé n'atteindraient pas le tiers du niveau actuel (175 milliards de francs en 1979) si les individus mouraient tous brutalement dans des accidents de voiture. Ainsi force est de reconnaître que la logique ne réside plus dans l'augmentation de l'espérance de vie mis dans celle de la durée de vie sans maladie.»

Et plus loin: « l'euthanasie sera un des instruments esentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figures. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c'est la liberté et la liberté fondamentale c'est le suicide ; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société. Dans une société capitaliste, des machines à tuer, des prothèses qui permettront d'éliminer la vie lorsqu'elle sera trop insupportables ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront de pratique courante. Je pense donc que l'euthanasie, qu'elle soit une valeur de liberté ou une marchandise, sera une des règles de la société future. » (pp. 274-275).

(1) - Ce texte, comme les suivants, est extrait de l'interview de M. Jacques Attali publié par Michel Salomon dans son livre "l'Avenir de la Vie" (Segher éd.).