Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2009

Grippe porcine : vers une campagne de vaccination obligatoire

Ben voyons !!!! Et ils vont s'arranger comment pour rendre cette vaccination obligatoire ?
En instaurant la Loi martiale ?

Vers une campagne de vaccination contre la grippe en automne

Par Reuters, publié le 30/05/2009 à 13:58 - mis à jour le 30/05/2009 à 14:06

 

PARIS - Le gouvernement français souhaite mettre en place une campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) à l'automne pour un coût total d'un milliard d'euros, rapporte le Journal du dimanche dans son édition de samedi.

2009-05-30T120654Z_01_APAE54T0XNM00_RTROPTP_3_OFRTP-GRIPPE-VACCIN-FRANCE-20090530.jpg
Vue au microcospe du virus de la grippe A H1N1. Le gouvernement français souhaite mettre en place une campagne de vaccination contre cette grippe à l'automne pour un coût total d'un milliard d'euros, rapporte le Journal du dimanche dans son édition de samedi. (Reuters/C. S. Goldsmith et A. Balish/Handout)

"La France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois", affirme le journal sans citer ses sources.

L'Etat passerait une commande de 100 millions de doses de vaccin contre la grippe A (H1N1) à trois groupes pharmaceutiques: GlaxoSmithKline, Sanofi et Novartis.

Les premières doses pourraient être disponibles dans un délai de quatre à six mois, soit au milieu de l'automne, a dit le groupe Glaxo il y a deux semaines.

"C'est à l'automne que l'on saura exactement comment évolue ce virus", a dit au JDD un porte-parole du ministère de la Santé.

"Nous nous appuierons sur trois piliers: les masques, les antiviraux et les vaccins."

Une campagne nationale "serait une première", souligne Antoine Flahault, directeur de l'Ecole des hautes études de santé publique.

Le britannique Glaxo, le français Sanofi et le Suisse Novartis ont déjà annoncé avoir reçu des commandes massives pour le vaccin contre la grippe A (H1N1). Le groupe britannique a dit le 15 mai que la France avait commandé 50 millions de vaccins.

Sanofi a déclaré lundi avoir reçu des commandes des Etats-Unis, soulignant que cette demande était la première d'une longue série. Novartis a signé un contrat avec la Grande-Bretagne et en attend d'autres.

Vingt-quatre cas de grippe A (H1N1) ont été recensés en France et aucune forme sévère n'a été observée.

Dans son dernier bilan de la pandémie, l'Organisation mondiale de la santé faisait était vendredi de 15.510 cas, dont 99 mortels, dans 53 pays, principalement aux Etats-Unis et au Mexique.

Source : http://www.lexpress.fr/actualites/2/vers-une-campagne-de-vaccination-contre-la-grippe-en-automne_763990.html

 

28/05/2009

La France renforce son engagement dans le Golfe

La France renforce son engagement dans le Golfe

Petite banniere 400x50

 

14:13 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, France/Israël/Elections, OTAN | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

16/05/2009

Non, au N.O.M ! Le 09/09/09 à 13 h : Une date à retenir

Un message important pour la survie de l'humanité, à diffuser largement, de la part de  :


HUMANAE LIBERTAS

Grand rassemblement pacifique contre
le Nouvel Ordre Mondial
Le 09/09/09 à 13 H
dans toutes les villes de France, d'Europe et du Monde

Mobilisez-vous contre le Virus secret qui détruit dans l'ombre notre humanité et notre planète depuis plus de 5000 ans.

Le virus : HN666reptilius N.O.M. ILLUMINATI

Le vaccin pour éradiquer ce virus ?

HUMANAE LIBERTAS999

C'est-à-dire Vous et l'Humanité toute entière !

Mobilisez-vous avant qu'il ne soit tard !

Restez branchés sur le site de HUMANAE LIBERTAS pour connaître les modalités de participation à ce grand rassemblement pacifique contre Le Nouvel Ordre Mondial.

Le site : HUMANAE LIBERTAS

La boutique : Non aux Illuminati et au Nouvel Ordre Mondial

Retenez cette date dès aujourd'hui !!!

Merci de diffuser ce message largement autour de vous !

VENEZ NOMBREUX !

 

Source :  http://090909-a-13h-dans-toutes-les-villes-du-monde.haute...

Euthanasie : La controverse Attali.

Euthanasie : La controverse Attali.
Il est toujours dans la même idéologie de la mort !


On sait le bruit qui a été fait, récemment, autour de M. Jacques Attali, conseiller économique du président de la République, qui avait, il y a deux ans, tenu des propos sur l'euthanasie qui sont parfaitement inadmissibles.

M. Jacques Attali a prétendu qu'on avait mal compris sa pensée, qu'on n'avait présenté que des phrases extraites de leur contexte et il a attaqué en diffamation l'auteur d'un tract à ce propos.

La doctrine de M. Attali est pourtant parfaitement claire. On en jugera par les extraits étendus que nous reproduisons. Ces extraits soulignent bien le vice essentiel du système qui est : l'économisme. La santé et la vie de l'homme sont menacées si l'économisme devient la norme pour une politique de la santé.

Qu'on en juge.

Marchandisation (1)

« La production de consommateurs et leurs entretien coûtent cher, plus cher encore que la production de marchandises elles-mêmes. Les hommes sont produits par des services qu'ils se rendent les uns aux autres, en particulier dans le domaine de la santé, dont la productivité économique n'augmente pas très vite. »
« La productivité de la production de machines, augmente plus rapidement que la productivité relative de la production de consommateurs. Cette contradiction sera levée par une transformation du système de santé et d'éducation vers leur marchandisation et leur industrialisation. » (p. 265).

Cynisme mis à part

« Mais dès qu'on dépasse 60/65 ans, l'homme vit plus longtemps qu'il ne produit et il coûte cher à la société. »

« D'où ]e crois que dans la logique même de la société industrielle, l'objectif ne va plus être d'allonger l'espérance de vie, mais de faire en sorte qu'y l'Intérieur même d'une durée de vie déterminée, l'homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé seront les plus réduites possible en terme de coûts pour la collectivité. Alors appareil un nouveau critère d'espérance de vie : celui de la valeur d'un système de santé, fonction non pas de l'allongement de l'espérance de vie mais du nombre d'années sans maladie et particulièrement sans hospitalisation. En effet, du point de vue de la société, il est bien préférable que la machine humaine s'arrête brutalement plutôt qu'elle ne se détériore progressivement. C'est parfaitement clair si l'on se rappelle que les deux tiers des dépenses de santé sont concentrées sur les derniers mots de vie. De même, cynisme mis à part, les dépenses de santé n'atteindraient pas le tiers du niveau actuel (175 milliards de francs en 1979) si les individus mouraient tous brutalement dans des accidents de voiture. Ainsi force est de reconnaître que la logique ne réside plus dans l'augmentation de l'espérance de vie mis dans celle de la durée de vie sans maladie.»

Et plus loin: « l'euthanasie sera un des instruments esentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figures. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c'est la liberté et la liberté fondamentale c'est le suicide ; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société. Dans une société capitaliste, des machines à tuer, des prothèses qui permettront d'éliminer la vie lorsqu'elle sera trop insupportables ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront de pratique courante. Je pense donc que l'euthanasie, qu'elle soit une valeur de liberté ou une marchandise, sera une des règles de la société future. » (pp. 274-275).

(1) - Ce texte, comme les suivants, est extrait de l'interview de M. Jacques Attali publié par Michel Salomon dans son livre "l'Avenir de la Vie" (Segher éd.).

Jacques Attali et le virus de la Grippe porcine

Attali : une petite pandémie permettra d’instaurer un gouvernement mondial !

Encore un de nos amis franc-maçons, qui nous veut du bien et un fervent défenseur de l'euthanasie, sans doute mondiale ! Et après cela vous croyez toujours que le virus de la grippe porcine est d'origine naturelle ? Que doivent contenir les vaccins ? 


13 mai 2009 (Nouvelle Solidarité) – Il fallait Jacques Attali pour y penser ! Dans sa rubrique du magazine L’Express du 3 mai, l’ancien sherpa de François Mitterrand dévoile quelques fantasmes intimes du monde oligarchique. En bref : là ou le krach financier a jusqu’ici échoué, une bonne petite pandémie pourrait précipiter nos dirigeants à accepter la mise en place d’un gouvernement mondial !

« L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur : elle met alors d’abord en place des mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois efficaces (des thérapeutiques, écartant si nécessaire tous les principes moraux antérieurs). Puis, une fois la crise passée, elle transforme ces mécanismes pour les rendre compatibles avec la liberté individuelle et les inscrire dans une politique de santé démocratique. »


Pour Attali, « La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes », car elle fera surgir, « mieux qu’aucun discours humanitaire ou écologique, la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé. »


« Et, même si, comme il faut évidemment l’espérer, cette crise n’est pas très grave, il ne faudra pas oublier, comme pour la crise économique, d’en tirer les leçons, afin qu’avant la prochaine - inévitable - on mette en place des mécanismes de prévention et de contrôle, ainsi que des processus logistiques de distribution équitable des médicaments et de vaccins. On devra, pour cela, mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. »

« C’est d’ailleurs par l’hôpital qu’a commencé en France, au XVIIème siècle, la mise en place d’un véritable Etat », avance-t-il pour conclure. Cependant, avec la loi Bachelot et les autres « reformes » qu’impose son « ami Nicolas », c’est précisément l’hôpital qu’on démantèle.


Cela veut dire quoi, un altruisme, au moins intéressé?
Pour ses copains propriétaires des laboratoires pharmaceutiques US ?


Source :
http://www.solidariteetprogres.org/article5437.html