Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2012

Twitter, les magistrats et la liberté d'expression. Excellent ! Bravo les magistrats !

Voilà à quoi passent leur temps les journaleux aux ordres des merdias qui alimentent à longueur d'année la propagande sioniste, sans dénoncer tous les mafieux et corrompus qui ornent nos gouverne-menteurs européens et mondiaux, et au lieu d'aller dénoncer les banksters qui ruinent l'Europe et le Monde, qui affament les peuples et qui passent leur temps à les massacrer.

C'était plus important d'aller cafeter et baver sur deux magistrats qui échangeaient entre-eux sur Twitter.

Où est le problème, sans blagues ? Tu parles d'une affaire d'état !
 
Les magistrats sont des gens normaux comme nous, qui ont le droit de plaisanter et de s'exprimer comme ils l'entendent.
 
S'il y avait un vaccin à lui faire, à ce journaleux, ce serait bien celui contre l'ignorance pour être polis !

En parlant de dérage des magistrats, il faudrait lui demander à ce journaleux combien de fois il n'a pas manqué à ses devoirs d'information et combien de fois, il s'est couché devant ceux qui sont censés le payer pour nous informer, et combien de fois, il a été le complice de la censure organisée au détriment des citoyens ?

Mont-de-Marsan : les magistrats tweetent et dérapent pendant un procès d'assises
http://www.sudouest.fr/2012/11/28/les-tweets-etaient-de-t...

Twitter, les magistrats et la liberté d'expression

Léger vent de panique dans la magistrature. Plusieurs magistrats et greffiers adeptes du microblogging ont précipitamment clos leur compte Twitter ces dernières heures.

Depuis deux ans environ, la plate-forme était devenue une sorte d’exutoire, recueillant en messages courts (140 signes) le quotidien des tribunaux, expression libre d’un petit monde judiciaire corseté, hiérarchisé, croulant sous le travail, vivant dans le stress, et redoutant les attaques répétées de la classe politique et des médias – la période Sarkozy ayant peut-être accru le besoin de se défouler, selon plusieurs d’entre eux (lire ici un point de vue).

« Sur Twitter, on se raconte des anecdotes de façon anonyme, imagée, et souvent humoristique », témoigne un habitué qui hésite aujourd'hui à poursuivre l’aventure.

À l’origine de cette grande peur subite : un article du quotidien Sud Ouest, dévoilant ce 28 novembre les identités de deux magistrats adeptes de Twitter, ainsi que le lieu où ils exercent, tout en les accusant d’avoir « dérapé » pendant un procès, et en annonçant l’ouverture d’une « enquête ».

De fait, les deux magistrats en question, connus sous les pseudonymes de Bip Ed et Proc Gascogne, ont échangé quelques plaisanteries de potaches sur Twitter, la semaine dernière, en marge d’un procès d’assises (une affaire de tentative de meurtre), dont on peut voir un aperçu ci-dessous :

Selon des sources judiciaires concordantes, le journaliste de Sud Ouest signataire de l’article, croyant peut-être lever un scandale croustillant, est allé dénoncer lui-même l’existence de ces messages au procureur de la République de Mont-de-Marsan le 26 novembre, trois jours après la fin du procès en question. La hiérarchie en ignorait tout jusque-là.

Informer, est-ce dénoncer ?

Dès le lendemain, le parquetier blogueur (Proc Gascogne) était convoqué et devait rendre des comptes au procureur de la République, tout comme son collègue (Bip Ed), l’un des juges assesseurs, a dû s'expliquer face au président du tribunal de grande instance. À l'issue de ces entretiens, deux rapports sont partis, l'un adressé au premier président de la cour d’appel de Pau (pour le siège), l'autre au procureur général (pour le parquet).

Il en ressort, selon nos informations, que les deux magistrats dénoncés par Sud Ouest ont reconnu avoir plaisanté via leur smartphone, mais uniquement pendant les suspensions d’audiences, de façon anonyme, et sans que rien ne permette d’identifier le tribunal où se déroulait l’affaire, et encore moins le procès ni les individus concernés. Ils ont, par ailleurs, décidé de fermer leur compte Twitter d'eux-mêmes.

D’éventuelles sanctions hiérarchiques ne sont pas à exclure, selon des sources informées, comme un avertissement adressé aux deux magistrats. En revanche, le ministère de la justice dément formellement les rumeurs d’une intervention ou d'une ouverture d'enquête.

« Aucune enquête administrative n’a été demandée ici », explique Pierre Rancé, le porte-parole de la Chancellerie, sollicité par Mediapart. « Nous n’avons, par ailleurs, demandé à aucun magistrat de fermer son compte Twitter. Nous attendons les rapports circonstanciés du premier président et du procureur général de la cour d’appel pour savoir ce qui s’est réellement passé. »

Au-delà de cette affaire, « il y aura certainement une réflexion plus large à mener sur la liberté d’expression des magistrats, le devoir de réserve, et l’utilisation des réseaux sociaux », selon le porte-parole du ministère.

L’affaire a, en tout cas, provoqué une forte indignation sur Twitter, où s’expriment de nombreux magistrats, avocats, policiers, médecins pénitentiaires, éducateurs, enseignants ou journalistes qui veulent dialoguer et faire partager leur quotidien. Depuis deux ans, les comptes Twitter des deux magistrats concernés, Proc Gascogne et Bip Ed, étaient devenus assez populaires, et comptaient entre 3 000 et 4 000 abonnés chacun.

Jouissant d'une grande liberté de parole, les avocats se montrent solidaires :

Réaction d'un avocat blogueur

Réaction d'un avocat blogueur

Tweet d'un autre avocat

Tweet d'un autre avocat

Selon le célèbre avocat blogueur Maître Eolas, qui dialoguait anonymement avec les deux magistrats sur internet, la liberté d’expression est un principe consacré, et il s’applique également aux magistrats, qui ne devraient pas être poursuivis.

Selon plusieurs juristes consultés par Mediapart, l’absence d’incidents d’audience pendant les assises, l’anonymat complet des magistrats blogueurs et celui des parties au procès ne devraient pas donner lieu au déclenchement de poursuites disciplinaires devant le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour « manquement au devoir de réserve » ou « manquement au devoir de dignité du magistrat à l’audience ».

Sollicitée par Mediapart, l’Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire et modérée), qui devrait défendre les deux blogueurs, ne souhaite pas s’exprimer à chaud.

http://www.mediapart.fr/journal/france/281112/twitter-les...

 

 

Petite banniere 400x50

 

20:49 Publié dans France/Israël/Elections, Humour, Chants, Détente | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

01/11/2012

Stan Maillaud a été retrouvé vivant et libre !

Merci de passer l'information autour de vous !

Stan retrouvé!!!

Publié 1 novembre 2012 par taranzano
Catégories : Stan Maillaud

Tags: , ,

Une nouvelle fracassante vient de tomber, venant de Marcel Vervloesem lui-même: Stan a été retrouvé, il est vivant ! 

(nous avions cru comprendre qu’il était libre, suite à une conversation sur le net avec Marcel, mais il y a peut-être eu un problème de traduction… Allez, on finira bien par le savoir!)

« Plus de raison de se préoccuper de l’activiste des droits de l’enfant Stan Maillaud ! Les gens qui se sont inquiétés durant des semaines à propos de l’activiste français des droits des enfants Stan Maillaud disparu sont informés qu’il n’y a plus de raison de s’inquiéter.

L’enquête de recherche de Stan a été terminée il y a quelques heures avec succès par les équipes de Morkhoven et de la Suisse.

Étant donné qu’il existe également un mandat d’arrêt contre Stan, aucune autre information ne sera transmise. Nous remercions tous ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, apporté leur aide pour retrouver Stan. »

Marcel Vervloesem

 

http://lesamisdestanmaillaud.wordpress.com/

 

Petite banniere 400x50

 

18:50 Publié dans Alertes, Disparitions, France/Israël/Elections, Pédocriminalité, Pédophilie | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

05/10/2012

Un prêtre syrien écrit à Hollande

Lisez les commentaires sous l'article pour avoir l'avis de français sur cette lettre.


Un prêtre syrien écrit à Hollande

Je nourrissais le vague espoir de voir définitivement tournée, la politique de cirque de votre burlesque prédécesseur. À vous écouter, je me suis rapidement surpris à m’interroger sur le bienfondé de mon attente. Il m’a fallu vite déchanter. Je restais ébahi devant votre visage bon enfant, pendant que vous vous permettiez de prononcer des jugements péremptoires, sur tout et sur tous, sans la moindre nuance, ni hésitation.

Mais quand je vous ai entendu parler de la Syrie et de son président, j’ai bien cru entendre la voix même des Maîtres qui vous ont juché sur ce premier poste de France, dans l’unique but de mener à bien le projet de destruction de la Syrie, que votre prédécesseur a été incapable de conduire jusqu’au bout.

Pour une première à la Télévision, c’en était bien une ! Je vous attends de pied ferme, lors des tout proches désenchantements des français. Pour ma part, vieux connaisseur de la France et des français, je me suis surpris à me dire : quelle dégringolade, depuis le départ du Général de Gaulle !

Mr le Président, Avant de poursuivre, il est une coïncidence historique que je me dois de vous signaler, et que vous ignoriez sans aucun doute. Sinon vous auriez évité de vous laisser interviewer, un 29 Mai ! En effet, il est un autre 29 Mai, au cours duquel la France s’est misérablement déshonorée.

C’était en 1945. En ce jour même, la France « mandataire », s’est permis de bombarder le Parlement Syrien à Damas, pour, ensuite, laisser ses soldats noirs, assassiner les 29 gendarmes, en poste, dans ce haut-lieu de la démocratie. Le saviez-vous ?

Mr le Président, N’est-il pas temps, pour la France, et, donc, pour vous-même, de réfléchir pour de bon sur cette ignoble politique qui, depuis 1916, année des accords aussi secrets que honteux, appelés depuis « Accords Sykes-Picot », la conduit sur les ordres du Sionisme, à détruire la Syrie et le Monde Arabe ? N’y avait-il de clairvoyant et de noble, dans toute la France d’alors, que Mr Aristide Briand, ministre des Affaires étrangères, pour avoir donné à votre Consul Général à Beyrouth, Mr Georges Picot, en date du 2 Novembre 1915, en prévision de ces accords, cette consigne claire et perspicace : « Que la Syrie ne soit pas un pays étriqué… Il lui faut une large frontière, faisant d’elle une dépendance pouvant se suffire à elle-même ? »

Pour une Syrie « se suffisant à elle-même », et telle que l’avait, déjà, tracée, en 1910, une carte géographique émanant de ce même ministère des Affaires étrangères, vous devez savoir ce qu’il en fut, après qu’elle fût amputée, au Nord-Ouest de la Cilicie, au Nord-Est de la région de Mardine, dans ce qui est l’Irak actuel, de Mossoul, à l’Ouest du Liban, au Sud de la Jordanie et de la Palestine, pour être décapitée, en 1939, d’Antioche et du golfe d’Alexandrette, offerts en cadeaux à la Turquie !

Mr le Président, Il est aussi une question capitale, que je me dois, en tant que citoyen arabe de Syrie, de vous poser, ainsi qu’à tous les « leaders » occidentaux : « Pourquoi vous faut-il systématiquement assassiner les peuples arabes et musulmans ? »

Vous l’avez déjà fait en dressant, entre 1980-90, l’Irak contre l’Iran, cet Irak, dont le malheureux Saddam Houssein se faisait traiter de « Grand ami », tant par Donald Rumsfeld que par Jacques Chirac ! Ce fut aussitôt après, le guet-apens du Koweït, entraînant la guerre contre l’Irak, suivi d’un blocus de (13) ans, qui a causé à lui seul, d’après les rapports américains mêmes, la mort de 1.500.000 enfants irakiens ! Ce fut ensuite la chevaleresque « guerre contre le terrorisme »… en Afghanistan ! Aussitôt suivie d’une nouvelle guerre contre l’Irak.

Quant à l’immortelle épopée de l’OTAN, en Lybie, conduite par « le général-philosophe », Bernard Henri Lévy, elle vint, à nouveau, compléter ces horreurs, sous prétexte de protection des droits de l’homme ! Et voici que, depuis 15 mois, tout l’Occident s’acharne contre la Syrie, oubliant une infinité de problèmes très graves, à commencer par le Conflit israélo-arabe, qui menacent, réellement, la survie de l’humanité !

Or, toutes ces tragiques politiques occidentales, vous les pratiquez sans honte et sans vergogne, sous couvert de tous les mensonges, de toutes les duplicités, de toutes les lâchetés, de toutes les contorsions aux Lois et Conventions Internationales. Vous y avez en outre engagé ces Instances Internationales, que sont les Nations-Unies, le Conseil de Sécurité et le Conseil des droits de l’homme, alors qu’elles n’ont existé que pour régir le monde entier vers plus de justice et de paix !

Seriez-vous donc, en Occident, en train de nourrir l’espoir stupide de mettre fin de cette façon à l’Islam ? Vos savants et vos chercheurs ne vous ont-ils pas fait comprendre que vous ne faites que provoquer un Islam outrancier, que vous vous obstinez d’ailleurs à financer, à armer et à lâcher avec nombre de vos officiers, un peu partout dans les pays arabes, et surtout en Syrie ? Ne vous rendez-vous pas compte que ce faux Islam se retournera, tôt ou tard, contre vous, au coeur de vos capitales, villes et campagnes ?

Pour tout cela, laissez-moi vous rappeler, moi simple citoyen de Syrie, que cet Islam que vous armez et dressez contre le Monde Arabe, en général, et la Syrie, en particulier, n’a rien à voir avec le véritable Islam, celui-là même que la Syrie a connu, lors de la Conquête arabe, ainsi que l’Égypte et, enfin, l’Espagne. Faut-il vous rappeler que les historiens occidentaux, dont des historiens juifs, ont dû reconnaître que l’Islam conquérant s’est révélé être le plus tolérant des conquérants ?

Ou ne seriez-vous, leaders occidentaux, dans vos différents pays, repus d’opulence et de « grandeur », que les vils exécuteurs des projets sionistes, depuis ces fameux Accords Sykes-Picot, et l’ignominieuse « Promesse Balfour », jusqu’à ce jour, et pour longtemps, semble-t-il, toujours empressés d’apporter à Israël, tous les soutiens possibles, connus et secrets, à tous les niveaux, aussi bien politiques et diplomatiques, que militaires, financiers et médiatiques ?

Oui, pourquoi vous faut-il assassiner et détruire des peuples entiers, pour qu’Israel, seul, puisse enfin vivre et survivre ? Est-ce de la sorte que vous cherchez à réparer votre terrible complexe de culpabilité vis-àvis des juifs, dû à un antisémitisme plus que millénaire et proprement occidental ? Vous faut-il le faire au prix de l’existence même de ces peuples arabes et musulmans, au milieu desquels les juifs avaient mené une vie quasi normale, faite de cordialité, voire, de riche collaboration ?

Si mes interrogations vous paraissent exagérées ou outrancières, permettez-moi de vous prier de lire ce qu’ont écrit sur l’emprise du Sionisme aux États-Unis, des hommes comme John Kennedy et Jimmy Carter, et des chercheurs courageux et connus, comme Paul Findley, Robert Dole, David Duke, Edward Tivnan, John Meirsheimer, Stephen Walt, Franklin Lamb, et surtout Noam Chomsky.

Pour ce qui concerne l’emprise du Sionisme en Europe, je m’en tiens aujourd’hui à la France seule. Vu la responsabilité qui est la vôtre, vous est-il permis d’oublier ou d’ignorer ce qu’ont, si courageusement, écrit : Roger Garaudy, Emile Vlajki, Pierre Leconte, Régis Debray, et surtout les juifs Michel Warshawsky, Stéphane Hessel, Serge Grossvak et le Professeur André Noushi ?

Si par impossible, tous ces noms ne vous disaient rien, laissez-moi vous rappeler quelques noms si connus en Israël même, qu’il serait malhonnête de les ignorer et d’ignorer ce qu’ils ont osé dire depuis quarante, voire, cinquante ans, et certains bien avant la « création » d’Israël : Martin Buber, Albert Einstein, Yshayahou Leibowitz, Israël Shahak, Susan Nathan, Tanya Rheinhart.

Pour finir, laissez-moi vous rappeler un texte trop connu pour passer inaperçu. Il date du mois de février 1982. À lui seul, il constitue et condense l’implacable dictat sioniste, imposé depuis des dizaines d’années, à toute la politique occidentale. Il a paru dans la revue sioniste « Kivounim », publiée à Jérusalem. Il s’agit d’un article intitulé « Stratégie d’Israël dans les années 1980 », et il porte la signature de Mr Oded Yinon. Je me contente d’en citer un seul paragraphe, reproduit (p.62) dans un livre récent, intitulé « Quand la Syrie s’éveillera… », paru, à Paris, chez Perrin, en 2011. Ses auteurs sont Richard Labévière et Talal El-Atrache. On y lit textuellement :

« La décomposition du Liban en cinq provinces, préfigure le sort qui attend le monde arabe tout entier, y compris l’Égypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule Arabe. Au Liban, c’est un fait accompli. La désintégration de la Syrie et de l’Irak en provinces ethniquement ou religieusement homogènes, comme au Liban, est l’objectif prioritaire d’Israël, à long terme, sur son front est ; à court terme, l’objectif est la dissolution militaire de ces États. La Syrie va se diviser en plusieurs États, suivant les communautés ethniques, de telle sorte que la côte deviendra un État alaouite chi’ite ; la région d’Alep un État sunnite ; à Damas, un autre État sunnite hostile à son voisin du nord ; les druzes constitueront leur propre État, qui s’étendra sur notre Golan peut-être, et en tout cas dans le Hourân et en Jordanie du Nord. Cet État garantira la paix et la sécurité dans la région, à long terme : c’est un objectif qui est maintenant à notre portée ».

Mr le Président, Pour finir, laissez-moi vous prier vivement de chercher à vous rendre personnellement compte, de tout ce dossier, et à mesurer la responsabilité que vous y assumez, avant qu’il ne soit trop tard.

Un ami, prêtre français, fin connaisseur de la Syrie, le Père Jean-Paul Devedeux, vient de vous écrire en ce jour même. Sa lettre est une invitation pressante qu’il vous adresse, pour une meilleure connaissance des Arabes, en général, et de la Syrie, en particulier. L’enjeu est de taille.

Veuillez, donc, vous libérer du « rôle » que vous êtes en droit de rechercher, et, surtout, de celui que l’on cherche, immanquablement, à vous imposer.

La Syrie, « seconde patrie de tout homme civilisé » comme l’a si bien dit votre grand savant « André Parot », et terreau de toutes les civilisations, mérite une visite. Elle ne manquera pas de vous étonner, et même de vous captiver. Ayez le courage de la connaître de près. Vous en reviendrez porteur d’un projet de politique nouvelle, clairvoyante et juste, faite d’équilibre humain, qui repose sur les droits et devoirs de TOUS, à l’égard de TOUS ! La vie, la liberté et la dignité sont, pour TOUS !

Nouveau Président de la France, Je vous souhaite d’en prendre l’initiative. Vous n’y serez pas perdant autant que vous l’êtes, en ce moment, et moins que vous le serez demain, si vous vous défilez !

Mr le Président, En vous confiant cet espoir, je vous dis mon respect.

Pr. Elias ZAHLAOUI Église Notre-Dame de Damas Koussour – Damas

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Un-pretre-syrien-ec...


04/10/2012

ALERTE !!!! Pédocriminalité : Signalement de la disparition de Stan Maillaud dans la région de Besançon à Amancey,

Merci de diffuser ce message largement autour de vous pour que des témoins puissent se signaler auprès de sa compagne ou de mettre les moyens en oeuvre pour le retrouver !


Disparition de Stan Maillaud

Les faits

Samedi, 22.09.2012 :

Pendant que Stan, moi et notre équipe faisions une enquête sur les réseaux pédophiles et sataniques dans la région de Besançon, le fourgon de son équipier dans lequel Stan se trouvait se faisait suivre par deux voitures de gendarmes vers 15 heures. J’'ai vu les feux bleus et j'’ai entendu leur sirène.

Ce que j’'ai appris plus tard, c'’est que Stan a pu s'’échapper, comment, je ne le sais pas exactement. Son équipier était bloqué avec les gendarmes jusqu’'à 20 heures.

Il a vu que des équipes avec chiens étaient envoyées derrière Stan. Un hélicoptère était commandé, puis annulé à cause du brouillard.

Notre équipe a essayé de retrouver les deux, puisque tout contact était interrompu. Vers 19 heures on a retrouvé le fourgon de son équipier à la gendarmerie d’'Amancey. (Environ 20 km au sud de Besançon).

Vers 20h20 l'’équipier nous appelle pour dire qu'’il est sorti. Il nous demande si nous avons des nouvelles. Nous sommes surpris, c'’était à lui de nous en donner. Jusqu’'à là on était persuadés qu'’ils étaient pris par les gendarmes tous les deux.

Vers 20h30, le même jour, sur la route pour rejoindre notre équipier, je suis relativement sûre d’'avoir vu Stan dans une voiture de gendarmes. J'’étais à un stop, il faisait nuit, une voiture de gendarmes passa devant mes phares et je pense que c’était Stan à l’'arrière de la voiture.

Dans le doute, si ce n’était pas lui avec les gendarmes ou qu'’il arrive à s’'échapper ou qu'’il soit libéré, quelqu’'un l’'attendait dans la région à un endroit précis pendant 3 jours. Moi je ne pouvais pas rester parce que je suis relativement sûre que mon véhicule et moi étions remarqués.

Depuis on a perdu toute trace de lui.

J’ai appris que Stan n’a pas pu s’enfuir avec son téléphone et que c’est les gendarmes qu’ils l’ont pris. Je sais aussi qu’il n’avait pas d’argent sur lui.

Il n’a pas de moyen de se déplacer, de me contacter ou de contacter quelqu’un d’autre, puisque j’ai son carnet d’adresse.

Je n’ai pas de doute qu’il est arrêté.

J'’ai appris également que les gendarmes ont appelé le dimanche matin l’'équipier de Stan, qui était rentré chez lui. Les gendarmes ont demandé des choses incroyables par exemple, si Stan ne l’'a pas contacté, s’'il n'’a pas prévu de lui rendre ses affaires etc…

Je pense que s'’ils n’'avaient pas attrapé Stan ils surveilleraient son équipier tout simplement. Pourquoi cet appel ? Ça ressemble que Stan aurait pu s'’échapper au début, qu’'ensuite il aurait été attrapé. Ça me semble logique, avec tous ces moyens. On n'’est quand même pas dans un film de fiction ! Mais qu’'ils veulent nous faire croire que non, ça, c'’est très inquiétant, parce que là, ils peuvent même le tuer sans l'’amener à la gendarmerie, puisqu’'on sait qu’'il y a aussi des gendarmes qui protègent les réseaux et qui en font partie.

Ils ont mis en oeœuvre des moyens pour l’'attraper, comme pour quelqu'’un de « dangereux », mais pas un mot dans la presse.

Qu’est-ce qu’'ils essayent de cacher ?

Je suis morte d’inquiétude.

Je fais un appel, un appel ici à tout le monde de s’activer, se mobiliser pour retrouver Stan. À tous les journalistes de faire une enquête, à tous les gendarmes qui ne sont pas pourris, à tout les activistes de diffuser l’information et d’aller voir en bloc qu’est-ce qu’il se passe à la gendarmerie d’Amancey, faire des manifestations là-bas pour les obliger de dire la vérité !!!

À toutes les mères que Stan a déjà aidées et tous les gens qui ne supportent pas que les enfants soient violés, torturés et sacrifiés.

Je vous prie de faire vite et en bloc !!!

http://smrrr.wordpress.com/

 

 

Petite banniere 400x50

 

18:35 Publié dans Alertes, Disparitions, France/Israël/Elections, Pédocriminalité | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

30/09/2012

La télévision publique italienne dénonce les crimes de la France commis en Côte d'Ivoire ! De quoi être très fiers d'être français !

Documentaire édifiant !

La traduction en français débute au bout de quelques minutes.

C'est tout ce que nos politiques VRP des banquiers Illuminati-sionistes, nous promettent : Des guerres génocidaires pour le pouvoir et pour l'instanration de leur Nouvel Ordre Mondial !

 


La télévision publique italienne dénonce les crimes de la France commis en Côte d'Ivoire
http://www.youtube.com/watch?v=eSumHaxLh4U&feature=pl...

 

 

Deux des hommes politique qui ont témoigné dans ce documentaire croupissent actuellement dans les prisons de Ouattara.

Il s'agit de Laurent Akoun (celui qui parle de la destruction de l'aviation ivoirienne) et Alphonse Douati qui parle de la connexion entre la famille Ouattara et ARMAJARO.

Voilà comment on fait basculer dans le cauchemar la vie du peuple ivoirien et du Président Laurent Gbagbo emprisonné auprès de la CPI pour des conflits d'intérêts entre SARKOZY et ses complices et le criminel de Ouattara.

Déjà plus de 500 jours de détention pour Laurent Gbagbo

Et SARKOZY dans tout cela ? Un grand ami de Ouattara !

Quand Paris boudait Ouattara à cause de sa femme française

Selon un câble de WikiLeaks révélé par Rue89, une rumeur aurait éloigné Chirac des Ouattara, jugés proches de Sarkozy.

http://www.rue89.com/confidentiels/2011/04/06/quand-paris-boudait-ouattara-a-cause-de-sa-femme-francaise-198714

Gbagbo/Kadhafi : victimes de l'ultra-nazisme sarkozien
http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-5343.html

Quand Le maire de Neuilly M. Sarkozy célébrait le mariage d'Alassane Ouattara

M. Sarkozy et Mme Ouattara créent le Département français de Côte d’'Ivoire – Par Michel Garroté

Ouattara, le protégé de Sarkozy
http://www.slateafrique.com/82001/visite-dalassane-ouatta...

Sarkozy et Ouattara signent un nouvel accord de défense

Voilà comment SARKOZY avec notre argent et les forces militaires françaises a aidé un criminel à accéder au pouvoir !

Et Ouattara et SARKOZY, ils iront quand devant la CPI ?

Crimes contre l'humanité en Côte d'Ivoire , Ouattara s'autoaccuse
http://www.youtube.com/watch?v=kBsrL7HA2l8&feature=watch_response

 


Après les élections de novembre 2010, et alors que le Président de la Côte d'ivoire Laurent Gbagbo demandait un recompte des voix aux élections, afin de mettre fin au contentieux électoral qui déchirait la Côte d'Ivoire, la rébellion armée qui depuis près de 10 ans sévissait en Côte d'ivoire décida de lancer une offensive générale contre les troupes régulières de l'armée ivoirienne.

La rébellion et ses soutiens étrangers partout où elle prenait le dessus massacrait des jeunes ivoiriens, coupables d'appartenir à des ethnies selon eux hostiles à Ouattara. De Duékoué (2000 morts en peu de jours) à Abidjan, des milliers de jeunes, femmes et enfants seront ainsi massacrés, par l'armée de Ouattara. Ces massacres viendront s'ajouter aux milliers de morts civils causés par la rébellion armée en Côte d'Ivoire depuis Septembre 2002.

Les crimes commis par les forces armées pro-Ouattara et Soro de septembre 2002 à novembre 2010

http://www.cotedivoire-lavraie.fr/article-les-crimes-comm...