Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2012

Un prêtre syrien écrit à Hollande

Lisez les commentaires sous l'article pour avoir l'avis de français sur cette lettre.


Un prêtre syrien écrit à Hollande

Je nourrissais le vague espoir de voir définitivement tournée, la politique de cirque de votre burlesque prédécesseur. À vous écouter, je me suis rapidement surpris à m’interroger sur le bienfondé de mon attente. Il m’a fallu vite déchanter. Je restais ébahi devant votre visage bon enfant, pendant que vous vous permettiez de prononcer des jugements péremptoires, sur tout et sur tous, sans la moindre nuance, ni hésitation.

Mais quand je vous ai entendu parler de la Syrie et de son président, j’ai bien cru entendre la voix même des Maîtres qui vous ont juché sur ce premier poste de France, dans l’unique but de mener à bien le projet de destruction de la Syrie, que votre prédécesseur a été incapable de conduire jusqu’au bout.

Pour une première à la Télévision, c’en était bien une ! Je vous attends de pied ferme, lors des tout proches désenchantements des français. Pour ma part, vieux connaisseur de la France et des français, je me suis surpris à me dire : quelle dégringolade, depuis le départ du Général de Gaulle !

Mr le Président, Avant de poursuivre, il est une coïncidence historique que je me dois de vous signaler, et que vous ignoriez sans aucun doute. Sinon vous auriez évité de vous laisser interviewer, un 29 Mai ! En effet, il est un autre 29 Mai, au cours duquel la France s’est misérablement déshonorée.

C’était en 1945. En ce jour même, la France « mandataire », s’est permis de bombarder le Parlement Syrien à Damas, pour, ensuite, laisser ses soldats noirs, assassiner les 29 gendarmes, en poste, dans ce haut-lieu de la démocratie. Le saviez-vous ?

Mr le Président, N’est-il pas temps, pour la France, et, donc, pour vous-même, de réfléchir pour de bon sur cette ignoble politique qui, depuis 1916, année des accords aussi secrets que honteux, appelés depuis « Accords Sykes-Picot », la conduit sur les ordres du Sionisme, à détruire la Syrie et le Monde Arabe ? N’y avait-il de clairvoyant et de noble, dans toute la France d’alors, que Mr Aristide Briand, ministre des Affaires étrangères, pour avoir donné à votre Consul Général à Beyrouth, Mr Georges Picot, en date du 2 Novembre 1915, en prévision de ces accords, cette consigne claire et perspicace : « Que la Syrie ne soit pas un pays étriqué… Il lui faut une large frontière, faisant d’elle une dépendance pouvant se suffire à elle-même ? »

Pour une Syrie « se suffisant à elle-même », et telle que l’avait, déjà, tracée, en 1910, une carte géographique émanant de ce même ministère des Affaires étrangères, vous devez savoir ce qu’il en fut, après qu’elle fût amputée, au Nord-Ouest de la Cilicie, au Nord-Est de la région de Mardine, dans ce qui est l’Irak actuel, de Mossoul, à l’Ouest du Liban, au Sud de la Jordanie et de la Palestine, pour être décapitée, en 1939, d’Antioche et du golfe d’Alexandrette, offerts en cadeaux à la Turquie !

Mr le Président, Il est aussi une question capitale, que je me dois, en tant que citoyen arabe de Syrie, de vous poser, ainsi qu’à tous les « leaders » occidentaux : « Pourquoi vous faut-il systématiquement assassiner les peuples arabes et musulmans ? »

Vous l’avez déjà fait en dressant, entre 1980-90, l’Irak contre l’Iran, cet Irak, dont le malheureux Saddam Houssein se faisait traiter de « Grand ami », tant par Donald Rumsfeld que par Jacques Chirac ! Ce fut aussitôt après, le guet-apens du Koweït, entraînant la guerre contre l’Irak, suivi d’un blocus de (13) ans, qui a causé à lui seul, d’après les rapports américains mêmes, la mort de 1.500.000 enfants irakiens ! Ce fut ensuite la chevaleresque « guerre contre le terrorisme »… en Afghanistan ! Aussitôt suivie d’une nouvelle guerre contre l’Irak.

Quant à l’immortelle épopée de l’OTAN, en Lybie, conduite par « le général-philosophe », Bernard Henri Lévy, elle vint, à nouveau, compléter ces horreurs, sous prétexte de protection des droits de l’homme ! Et voici que, depuis 15 mois, tout l’Occident s’acharne contre la Syrie, oubliant une infinité de problèmes très graves, à commencer par le Conflit israélo-arabe, qui menacent, réellement, la survie de l’humanité !

Or, toutes ces tragiques politiques occidentales, vous les pratiquez sans honte et sans vergogne, sous couvert de tous les mensonges, de toutes les duplicités, de toutes les lâchetés, de toutes les contorsions aux Lois et Conventions Internationales. Vous y avez en outre engagé ces Instances Internationales, que sont les Nations-Unies, le Conseil de Sécurité et le Conseil des droits de l’homme, alors qu’elles n’ont existé que pour régir le monde entier vers plus de justice et de paix !

Seriez-vous donc, en Occident, en train de nourrir l’espoir stupide de mettre fin de cette façon à l’Islam ? Vos savants et vos chercheurs ne vous ont-ils pas fait comprendre que vous ne faites que provoquer un Islam outrancier, que vous vous obstinez d’ailleurs à financer, à armer et à lâcher avec nombre de vos officiers, un peu partout dans les pays arabes, et surtout en Syrie ? Ne vous rendez-vous pas compte que ce faux Islam se retournera, tôt ou tard, contre vous, au coeur de vos capitales, villes et campagnes ?

Pour tout cela, laissez-moi vous rappeler, moi simple citoyen de Syrie, que cet Islam que vous armez et dressez contre le Monde Arabe, en général, et la Syrie, en particulier, n’a rien à voir avec le véritable Islam, celui-là même que la Syrie a connu, lors de la Conquête arabe, ainsi que l’Égypte et, enfin, l’Espagne. Faut-il vous rappeler que les historiens occidentaux, dont des historiens juifs, ont dû reconnaître que l’Islam conquérant s’est révélé être le plus tolérant des conquérants ?

Ou ne seriez-vous, leaders occidentaux, dans vos différents pays, repus d’opulence et de « grandeur », que les vils exécuteurs des projets sionistes, depuis ces fameux Accords Sykes-Picot, et l’ignominieuse « Promesse Balfour », jusqu’à ce jour, et pour longtemps, semble-t-il, toujours empressés d’apporter à Israël, tous les soutiens possibles, connus et secrets, à tous les niveaux, aussi bien politiques et diplomatiques, que militaires, financiers et médiatiques ?

Oui, pourquoi vous faut-il assassiner et détruire des peuples entiers, pour qu’Israel, seul, puisse enfin vivre et survivre ? Est-ce de la sorte que vous cherchez à réparer votre terrible complexe de culpabilité vis-àvis des juifs, dû à un antisémitisme plus que millénaire et proprement occidental ? Vous faut-il le faire au prix de l’existence même de ces peuples arabes et musulmans, au milieu desquels les juifs avaient mené une vie quasi normale, faite de cordialité, voire, de riche collaboration ?

Si mes interrogations vous paraissent exagérées ou outrancières, permettez-moi de vous prier de lire ce qu’ont écrit sur l’emprise du Sionisme aux États-Unis, des hommes comme John Kennedy et Jimmy Carter, et des chercheurs courageux et connus, comme Paul Findley, Robert Dole, David Duke, Edward Tivnan, John Meirsheimer, Stephen Walt, Franklin Lamb, et surtout Noam Chomsky.

Pour ce qui concerne l’emprise du Sionisme en Europe, je m’en tiens aujourd’hui à la France seule. Vu la responsabilité qui est la vôtre, vous est-il permis d’oublier ou d’ignorer ce qu’ont, si courageusement, écrit : Roger Garaudy, Emile Vlajki, Pierre Leconte, Régis Debray, et surtout les juifs Michel Warshawsky, Stéphane Hessel, Serge Grossvak et le Professeur André Noushi ?

Si par impossible, tous ces noms ne vous disaient rien, laissez-moi vous rappeler quelques noms si connus en Israël même, qu’il serait malhonnête de les ignorer et d’ignorer ce qu’ils ont osé dire depuis quarante, voire, cinquante ans, et certains bien avant la « création » d’Israël : Martin Buber, Albert Einstein, Yshayahou Leibowitz, Israël Shahak, Susan Nathan, Tanya Rheinhart.

Pour finir, laissez-moi vous rappeler un texte trop connu pour passer inaperçu. Il date du mois de février 1982. À lui seul, il constitue et condense l’implacable dictat sioniste, imposé depuis des dizaines d’années, à toute la politique occidentale. Il a paru dans la revue sioniste « Kivounim », publiée à Jérusalem. Il s’agit d’un article intitulé « Stratégie d’Israël dans les années 1980 », et il porte la signature de Mr Oded Yinon. Je me contente d’en citer un seul paragraphe, reproduit (p.62) dans un livre récent, intitulé « Quand la Syrie s’éveillera… », paru, à Paris, chez Perrin, en 2011. Ses auteurs sont Richard Labévière et Talal El-Atrache. On y lit textuellement :

« La décomposition du Liban en cinq provinces, préfigure le sort qui attend le monde arabe tout entier, y compris l’Égypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule Arabe. Au Liban, c’est un fait accompli. La désintégration de la Syrie et de l’Irak en provinces ethniquement ou religieusement homogènes, comme au Liban, est l’objectif prioritaire d’Israël, à long terme, sur son front est ; à court terme, l’objectif est la dissolution militaire de ces États. La Syrie va se diviser en plusieurs États, suivant les communautés ethniques, de telle sorte que la côte deviendra un État alaouite chi’ite ; la région d’Alep un État sunnite ; à Damas, un autre État sunnite hostile à son voisin du nord ; les druzes constitueront leur propre État, qui s’étendra sur notre Golan peut-être, et en tout cas dans le Hourân et en Jordanie du Nord. Cet État garantira la paix et la sécurité dans la région, à long terme : c’est un objectif qui est maintenant à notre portée ».

Mr le Président, Pour finir, laissez-moi vous prier vivement de chercher à vous rendre personnellement compte, de tout ce dossier, et à mesurer la responsabilité que vous y assumez, avant qu’il ne soit trop tard.

Un ami, prêtre français, fin connaisseur de la Syrie, le Père Jean-Paul Devedeux, vient de vous écrire en ce jour même. Sa lettre est une invitation pressante qu’il vous adresse, pour une meilleure connaissance des Arabes, en général, et de la Syrie, en particulier. L’enjeu est de taille.

Veuillez, donc, vous libérer du « rôle » que vous êtes en droit de rechercher, et, surtout, de celui que l’on cherche, immanquablement, à vous imposer.

La Syrie, « seconde patrie de tout homme civilisé » comme l’a si bien dit votre grand savant « André Parot », et terreau de toutes les civilisations, mérite une visite. Elle ne manquera pas de vous étonner, et même de vous captiver. Ayez le courage de la connaître de près. Vous en reviendrez porteur d’un projet de politique nouvelle, clairvoyante et juste, faite d’équilibre humain, qui repose sur les droits et devoirs de TOUS, à l’égard de TOUS ! La vie, la liberté et la dignité sont, pour TOUS !

Nouveau Président de la France, Je vous souhaite d’en prendre l’initiative. Vous n’y serez pas perdant autant que vous l’êtes, en ce moment, et moins que vous le serez demain, si vous vous défilez !

Mr le Président, En vous confiant cet espoir, je vous dis mon respect.

Pr. Elias ZAHLAOUI Église Notre-Dame de Damas Koussour – Damas

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Un-pretre-syrien-ec...


04/10/2012

ALERTE !!!! Pédocriminalité : Signalement de la disparition de Stan Maillaud dans la région de Besançon à Amancey,

Merci de diffuser ce message largement autour de vous pour que des témoins puissent se signaler auprès de sa compagne ou de mettre les moyens en oeuvre pour le retrouver !


Disparition de Stan Maillaud

Les faits

Samedi, 22.09.2012 :

Pendant que Stan, moi et notre équipe faisions une enquête sur les réseaux pédophiles et sataniques dans la région de Besançon, le fourgon de son équipier dans lequel Stan se trouvait se faisait suivre par deux voitures de gendarmes vers 15 heures. J’'ai vu les feux bleus et j'’ai entendu leur sirène.

Ce que j’'ai appris plus tard, c'’est que Stan a pu s'’échapper, comment, je ne le sais pas exactement. Son équipier était bloqué avec les gendarmes jusqu’'à 20 heures.

Il a vu que des équipes avec chiens étaient envoyées derrière Stan. Un hélicoptère était commandé, puis annulé à cause du brouillard.

Notre équipe a essayé de retrouver les deux, puisque tout contact était interrompu. Vers 19 heures on a retrouvé le fourgon de son équipier à la gendarmerie d’'Amancey. (Environ 20 km au sud de Besançon).

Vers 20h20 l'’équipier nous appelle pour dire qu'’il est sorti. Il nous demande si nous avons des nouvelles. Nous sommes surpris, c'’était à lui de nous en donner. Jusqu’'à là on était persuadés qu'’ils étaient pris par les gendarmes tous les deux.

Vers 20h30, le même jour, sur la route pour rejoindre notre équipier, je suis relativement sûre d’'avoir vu Stan dans une voiture de gendarmes. J'’étais à un stop, il faisait nuit, une voiture de gendarmes passa devant mes phares et je pense que c’était Stan à l’'arrière de la voiture.

Dans le doute, si ce n’était pas lui avec les gendarmes ou qu'’il arrive à s’'échapper ou qu'’il soit libéré, quelqu’'un l’'attendait dans la région à un endroit précis pendant 3 jours. Moi je ne pouvais pas rester parce que je suis relativement sûre que mon véhicule et moi étions remarqués.

Depuis on a perdu toute trace de lui.

J’ai appris que Stan n’a pas pu s’enfuir avec son téléphone et que c’est les gendarmes qu’ils l’ont pris. Je sais aussi qu’il n’avait pas d’argent sur lui.

Il n’a pas de moyen de se déplacer, de me contacter ou de contacter quelqu’un d’autre, puisque j’ai son carnet d’adresse.

Je n’ai pas de doute qu’il est arrêté.

J'’ai appris également que les gendarmes ont appelé le dimanche matin l’'équipier de Stan, qui était rentré chez lui. Les gendarmes ont demandé des choses incroyables par exemple, si Stan ne l’'a pas contacté, s’'il n'’a pas prévu de lui rendre ses affaires etc…

Je pense que s'’ils n’'avaient pas attrapé Stan ils surveilleraient son équipier tout simplement. Pourquoi cet appel ? Ça ressemble que Stan aurait pu s'’échapper au début, qu’'ensuite il aurait été attrapé. Ça me semble logique, avec tous ces moyens. On n'’est quand même pas dans un film de fiction ! Mais qu’'ils veulent nous faire croire que non, ça, c'’est très inquiétant, parce que là, ils peuvent même le tuer sans l'’amener à la gendarmerie, puisqu’'on sait qu’'il y a aussi des gendarmes qui protègent les réseaux et qui en font partie.

Ils ont mis en oeœuvre des moyens pour l’'attraper, comme pour quelqu'’un de « dangereux », mais pas un mot dans la presse.

Qu’est-ce qu’'ils essayent de cacher ?

Je suis morte d’inquiétude.

Je fais un appel, un appel ici à tout le monde de s’activer, se mobiliser pour retrouver Stan. À tous les journalistes de faire une enquête, à tous les gendarmes qui ne sont pas pourris, à tout les activistes de diffuser l’information et d’aller voir en bloc qu’est-ce qu’il se passe à la gendarmerie d’Amancey, faire des manifestations là-bas pour les obliger de dire la vérité !!!

À toutes les mères que Stan a déjà aidées et tous les gens qui ne supportent pas que les enfants soient violés, torturés et sacrifiés.

Je vous prie de faire vite et en bloc !!!

http://smrrr.wordpress.com/

 

 

Petite banniere 400x50

 

18:35 Publié dans Alertes, Disparitions, France/Israël/Elections, Pédocriminalité | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

30/09/2012

La télévision publique italienne dénonce les crimes de la France commis en Côte d'Ivoire ! De quoi être très fiers d'être français !

Documentaire édifiant !

La traduction en français débute au bout de quelques minutes.

C'est tout ce que nos politiques VRP des banquiers Illuminati-sionistes, nous promettent : Des guerres génocidaires pour le pouvoir et pour l'instanration de leur Nouvel Ordre Mondial !

 


La télévision publique italienne dénonce les crimes de la France commis en Côte d'Ivoire
http://www.youtube.com/watch?v=eSumHaxLh4U&feature=pl...

 

 

Deux des hommes politique qui ont témoigné dans ce documentaire croupissent actuellement dans les prisons de Ouattara.

Il s'agit de Laurent Akoun (celui qui parle de la destruction de l'aviation ivoirienne) et Alphonse Douati qui parle de la connexion entre la famille Ouattara et ARMAJARO.

Voilà comment on fait basculer dans le cauchemar la vie du peuple ivoirien et du Président Laurent Gbagbo emprisonné auprès de la CPI pour des conflits d'intérêts entre SARKOZY et ses complices et le criminel de Ouattara.

Déjà plus de 500 jours de détention pour Laurent Gbagbo

Et SARKOZY dans tout cela ? Un grand ami de Ouattara !

Quand Paris boudait Ouattara à cause de sa femme française

Selon un câble de WikiLeaks révélé par Rue89, une rumeur aurait éloigné Chirac des Ouattara, jugés proches de Sarkozy.

http://www.rue89.com/confidentiels/2011/04/06/quand-paris-boudait-ouattara-a-cause-de-sa-femme-francaise-198714

Gbagbo/Kadhafi : victimes de l'ultra-nazisme sarkozien
http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-5343.html

Quand Le maire de Neuilly M. Sarkozy célébrait le mariage d'Alassane Ouattara

M. Sarkozy et Mme Ouattara créent le Département français de Côte d’'Ivoire – Par Michel Garroté

Ouattara, le protégé de Sarkozy
http://www.slateafrique.com/82001/visite-dalassane-ouatta...

Sarkozy et Ouattara signent un nouvel accord de défense

Voilà comment SARKOZY avec notre argent et les forces militaires françaises a aidé un criminel à accéder au pouvoir !

Et Ouattara et SARKOZY, ils iront quand devant la CPI ?

Crimes contre l'humanité en Côte d'Ivoire , Ouattara s'autoaccuse
http://www.youtube.com/watch?v=kBsrL7HA2l8&feature=watch_response

 


Après les élections de novembre 2010, et alors que le Président de la Côte d'ivoire Laurent Gbagbo demandait un recompte des voix aux élections, afin de mettre fin au contentieux électoral qui déchirait la Côte d'Ivoire, la rébellion armée qui depuis près de 10 ans sévissait en Côte d'ivoire décida de lancer une offensive générale contre les troupes régulières de l'armée ivoirienne.

La rébellion et ses soutiens étrangers partout où elle prenait le dessus massacrait des jeunes ivoiriens, coupables d'appartenir à des ethnies selon eux hostiles à Ouattara. De Duékoué (2000 morts en peu de jours) à Abidjan, des milliers de jeunes, femmes et enfants seront ainsi massacrés, par l'armée de Ouattara. Ces massacres viendront s'ajouter aux milliers de morts civils causés par la rébellion armée en Côte d'Ivoire depuis Septembre 2002.

Les crimes commis par les forces armées pro-Ouattara et Soro de septembre 2002 à novembre 2010

http://www.cotedivoire-lavraie.fr/article-les-crimes-comm...

 

11/06/2012

Très Urgent : Syrie : L'OTAN prépare une vaste opération d'intoxication. La provocation d'un conflit armé mondial dès le 15 juin 2012 ?

A DIFFUSER TRES LARGEMENT AUTOUR DE VOUS ! MERCI !

 
Hier, nous vous avons mis en ligne un article sur la base d'un article publié par le Réseau Voltaire pour vous demander de vous préparer, de faire des provisions et de rester chez vous durant les vacances d'été, en prévision du déclenchement de la 3ème guerre mondiale durant l'été par les criminels des US/Israël, l'UE, l'ONU et l'OTAN et leurs services secrets.

Rappel de l'article par ce lien :
 
Déclenchement du 3ème conflit mondial durant les vacances d'été ? Le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale. Coups de semonce russes ! Préparez-vous !

Les choses semblent se précipiter et le Réseau Voltaire lance une alerte aujourd'hui, pour nous prévenir que l'OTAN prépare une vaste opération d'intoxication en Syrie par le biais de télévisions qui ont été créées en Syrie par la CIA pour tromper le Peuple Syrien et nous-mêmes par la même occasion sur l'opération mensongère et de propagande qui se déroulerait sous fausse bannière, selon le réseau Voltaire à partir du 15 juin 2012 !
 
Ce qui ne manquerait pas de provoquer la Russie et la Chine à entrer dans le 3ème conflit mondial.

La Russie après plusieurs blocages à l'ONU et des avertissements lancés aux Occidentaux, qui sont restés vains, de ne pas attaquer la Syrie, a lancé le 7 juin 2012, deux coups de semonce à tous ces criminels Illuminati-reptiliens qui nous gouvernent dans l'ombre et dont les VRP qui sont placés et non pas élus par les Peuples suivent les ordres à la lettre, selon leur agenda et leur projet idéologique religieux de nous instaurer l'Unique religion Mondiale qui est la base même de leur Nouvel Ordre Mondial.

Le projet idéologique religieux millénaire est donc bien celui soutenu par les Illuminati dont la devise est celle de nous instaurer leur Nouvel Ordre Mondial après avoir organisé le chaos planétaire pour s'accaparer toutes les richesses de la Terre et asservir l'humanité ! Ordo ab chao : l’'ordre naît du chaos

Nous avons donc la confirmation par l'alerte lancée ce jour par le Réseau VOLTAIRE que cette opération sous fausse bannière a été préparée de longue date pour intoxiquer les Syriens et les peuples du monde, ce dans la mesure ou la censure médiatique battait déjà son plein parmi les médias européens et occidentaux que dénonçait Poutine et Moscou fustigeait déjà le blocage de chaînes TV syriennes par l'UE.

Le principe repose donc, sur la censure des chaînes télévisées Syriennes pour les remplacer par les organes de propagande mensongère, soit par les chaînes télévisées créées par la CIA pour l'OTAN.
 
Merci de ne pas tomber dans ces pièges grossiers et d'alerter tout le monde autour de vous, en diffusant très largement ce mail autour de vous.

Le risque donc de déclenchement du 3ème conflit mondial dès le 15 juin 2012 ou durant l'été existe bien !

Pensez à vous mettre en protection en faisant des provisions et en prévoyant de rester chez vous cet été.
 

URGENT

L'’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication


Des États membres de l’OTAN et du CCG préparent un coup d’État et un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur le Net et alertez vos élus.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 10 juin 2012

JPEG - 140.8 ko

Dans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées par la CIA. Des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s’installant au palais présidentiel.

Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d’État. L’OTAN, qui se heurte au double veto de la Russie et de la Chine, parviendrait ainsi à conquérir la Syrie sans avoir à l’attaquer illégalement. Quel que soit le jugement que l’on porte sur les événements actuels en Syrie, un coup d’État mettrait fin à tout espoir de démocratisation.

Très officiellement, la Ligue arabe a demandé aux opérateurs satellitaires Arabsat et Nilesat de cesser la retransmission des médias syriens, publics et privés (Syria TV, Al-Ekbariya, Ad-Dounia, Cham TV etc.). Il existe un précédent, puisque la Ligue avait déjà œuvré à la censure de la télévision libyenne pour empêcher les dirigeants de la Jamahiriya de communiquer avec leur peuple. Il n’y a pas de réseau hertzien en Syrie où les télévisions sont exclusivement captées par satellite. Mais cette coupure ne laissera pas les écrans noirs.

En effet, cette décision publique n’est que la partie émergée de l’iceberg. Selon nos informations plusieurs réunions internationales ont été organisées cette semaine pour coordonner l’opération d’intoxication. Les deux premières, d’ordre technique, se sont tenues à Doha (Qatar), la troisième, politique, s’est tenue à Riyad (Arabie saoudite).

Une première réunion a rassemblé les officiers de guerre psychologique « embedded » dans quelques chaînes satellitaires, dont Al-Arabiya, Al-Jazeera, BBC, CNN, Fox, France 24, Future TV, MTV — On sait que depuis 1998 des officiers de l’United States Army’s Psychological Operations Unit (PSYOP) ont été incorporés dans la rédaction de CNN ; depuis, cette pratique a été étendue par l’OTAN à d’autres stations stratégiques—. Ils ont rédigé à l’avance de fausses informations, selon un « storytelling » élaboré par l’équipe de Ben Rhodes à la Maison-Blanche. Une procédure de validation réciproque a été mise au point, chaque média devant citer les mensonges des autres pour les rendre crédibles aux yeux des téléspectateurs. Les participants ont également décidé de ne pas uniquement réquisitionner les chaînes de la CIA pour la Syrie et le Liban (Barada, Future TV, MTV, Orient News, Syria Chaab, Syria Alghad), mais aussi une quarantaine de chaînes religieuses wahhabites qui appelleront au massacre confessionnel au cri de « Les chrétiens à Beyrouth, les alaouites au tombeau ! »

Le second meeting réunissait des ingénieurs et des réalisateurs pour planifier la fabrication d’images de fiction, mêlant une partie en studio à ciel ouvert et une partie d’images de synthèse. Des studios ont été aménagés durant les dernières semaines en Arabie saoudite pour reconstituer les deux palais présidentiels syriens et les principales places de Damas, Alep et Homs. Il existait déjà des studios de ce type à Doha, mais ils étaient insuffisants.

La troisième réunion regroupait le général James B. Smith, ambassadeur des États-Unis, un représentant du Royaume-Uni, et le prince Bandar Bin Sultan (que le président George Bush père désignait comme son fils adoptif, au point que la presse états-unienne l’a surnommé « Bandar Bush »). Il s’agissait de coordonner l’action des médias et celle de « l’Armée syrienne libre » dont les mercenaires du prince Bandar forment le gros des effectifs.

L’opération qui était en gestation depuis des mois a été précipitée par le Conseil de sécurité nationale des États-Unis après que le président Poutine ait notifié à la Maison-Blanche que la Russie s’opposerait par la force à toute intervention militaire illégale de l’OTAN en Syrie.

Cette opération comprend deux volets simultanés : d’une part déverser de fausses informations et d’autre part censurer toute possibilité d’y répondre.

Le fait d’interdire des TV satellitaires pour conduire une guerre n’est pas nouveau. Ainsi, sous la pression d’Israël, les États-Unis et l’Union européenne ont successivement interdit des chaînes libanaise, palestiniennes, irakiennes, libyennes, et iraniennes. Aucune censure n’a été effectuée envers des chaînes satellitaires provenant d’autres régions du monde.

La diffusion de fausses nouvelles, n’est pas non plus une première. Cependant, quatre pas significatifs ont été franchis dans l’art de la propagande au cours de la dernière décennie.
• En 1994, une station de musique pop, la Radio libre des Mille Collines (RTML) a donné le signal du génocide rwandais en appelant à « Tuer les cafards !  ».
• En 2001, l’OTAN a utilisé des médias pour imposer une interprétation des attentats du 11-Septembre et justifier les attaques de l’Afghanistan et de l’Irak. À l’époque déjà, c’est Ben Rhodes qui avait été chargé par l’administration Bush de rédiger le rapport de la Commission Kean/Hamilton sur les attentats.
• En 2002, la CIA a utilisé cinq chaînes, Televen, Globovision, Meridiano, ValeTV et CMT, pour faire accroire que des manifestations monstres avaient contraint le président élu du Venezuela, Hugo Chavez, à démissionner, alors qu’il venait d’être victime d’un coup d’État militaire.
• En 2011, France 24 faisait de facto office de ministère de l’Information du Conseil national libyen, avec qui il était lié par contrat. Lors de la bataille de Tripoli, l’OTAN a fait réaliser en studio et diffuser par Al-Jazeera et Al-Arabiya des images des rebelles libyens entrant sur la place centrale de la capitale, alors qu’ils étaient encore loin de la ville, de sorte que les habitants, persuadés que la guerre était perdue, cessèrent toute résistance.

Désormais, des médias ne se contentent plus de soutenir la guerre, ils la font.

Ce dispositif viole des principes de base du droit international, à commencer par l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme relatif au fait « de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Surtout, il viole les résolutions de l’Assemblée générale des Nations-Unies, adoptées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour prévenir les guerres. Les résolutions 110, 381 et 819 interdisent « les obstacles au libre-échange des informations et des idées » (en l’occurrence la coupures des chaînes syriennes) et «  la propagande de nature à provoquer ou encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ». En droit, la propagande de guerre est un crime contre la paix, le plus grave des crimes, puisqu’il rend possible les crimes de guerre et les génocides.

Thierry Meyssan

http://www.voltairenet.org/L-OTAN-prepare-une-vaste-opera...

 
 

10/06/2012

Déclenchement du 3ème conflit mondial durant les vacances d'été ? Le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale. Coups de semonce russes ! Préparez-vous !

Bonjour à tous,

 
Depuis plusieurs mois, nous lançons des appels pour que vous fassiez des provisions et que vous retiriez votre argent des banques en prévision d'un 3ème conflit mondial et de l'écroulement de la zone euro et de l'Europe.

Et 3ème conflit mondial qui fait partie de l'agenda des Illuminati afin de précipiter l'instauration de l'Unique Religion Mondiale qui est la base même de leur Nouvel Ordre Mondial. Le Nouvel Ordre Mondial étant basé sur une idéologie religieuse et non pas sur une idéologie financière uniquement.

Leur divise : l'Ordre par le Chaos ! Comprendre : Le Nouvel Ordre Mondial par le chaos planétaire !
 
C'est dans cet objectif qu'a été organisé par les occidentaux et leurs services secrets, sous fausse bannière, le soi-disant "printemps arabe", la guerre contre la Lybie, la déstabilisation de l'Iran et de pays Arabes et Africains, ce afin de placer leurs pions politiques à la tête de ces pays pour aller s'accaparer leurs richesses.
 
Ruiner les Peuples, les détruire par les guerres génocidaires, les armes chimiques, par la famine et la maladie, c'est là que se situent leurs objectifs y compris en ayant créé l'Europe et la zone euro.

Nous ne sommes donc pas écartés de leurs plans et nous ne serons pas épargnés parce que nous sommes en Europe.
 
Retenez que la date du 21 décembre 2012 est très importante pour les Illuminati car ils doivent avoir instauré leur Nouvel Ordre Mondial avant cette date. Tout sera donc mis en oeuvre pour y arriver.

Nous avons à présent des signaux clairs et forts de la part de la Russie qui s'est allié le soutien de la Chine, et tous les ingrédients sont réunis pour le déclenchement d'un 3ème conflit mondial, et de préférence comme à l'accoutumée, durant les vacances d'été, pendant que les gens se détendent et pendant que les médias occidentaux aux ordres de l'élite diffusent leur propagande mensongère pour endormir les masses européennes et occidentales sur ce qui se passe réellement en ce moment dans la zone euro et dans les Pays Orientaux, et notamment sur les réelles causes du conflit Syrien qui semble être une nouvelle opération sous faux drapeau organisée par les US/Israël et les occidentaux, dont la France. Et "conflit Syrien" contre lequel s'opposent désormais la Russie et la Chine pour les réelles raisons que vous allez découvrir dans l'article ci-dessous émanant du Réseau Voltaire. La censure médiatique bat son plein parmi les médias européens et Moscou fustige le blocage de chaînes TV syriennes par l'UE.
 
En effet, toutes les banques du monde entier sont insolvables, plusieurs pays mettent en place des plans d'urgence en cas d'éclatement de la zone euro, dont la Suisse et la Banque d'Angleterre s'y prépare depuis plusieurs mois.
 
 
Une autre manoeuvre de Hollande qui doit vous interpeller, c'est le retrait progressif des troupes françaises basées en Afghanistan à partir du 1er juillet 2012.

Pour les mettre où à votre avis ? Pour défendre la France ? ?
 
Le 7 juin la Russie a lancé un coup de semonce à tout ce beau monde en lançant un missile qui a été vu au-dessus d'Israël et de plusieurs pays. Voir les vidéos ICI et ICI puis l'article : Un missile russe au-dessus d'Israël ?
 
La Russie a confirmé avoir testé un missile qui aurait touché sa cible voir l'article : Défense Russie: tir d'essai réussi d'un missile intercontinental Topol

A noter que le missile RS-12M Topol  (code OTAN: SS-25 Sickle) a une portée de plus de 10.000 kilomètres et une masse au décollage de 45,1 tonnes. Il peut être équipé d'une ogive nucléaire de 550 kilotonnes. D'une grande manœoeuvrabilité et facile à manier, ce missile peut être lancé à l'aide de rampes mobiles et stationnaires.
 
Avec ce genre de missile qui ont une portée de 10 000 kms, autant dire que la Russie est à la porte des USA et à la nôtre.
 
Lorsque nous voyons une partie de l'agenda de Poutine, entre mai et juin 2012,  il ne fait aucun doute que la Russie et la Chine se préparent à un conflit mondial.

10 mai : visite du complexe militaro industriel russe
14-15 mai : rencontre informelle avec les chefs d'États de l’OTSC.
18 mai : visite de l’'institut de recherche de défense Cyclone
25 mai : revue des sous-marins atomiques
30 mai : réunion avec les principaux responsables de la Défense
31 mai : réunion du Conseil de sécurité russe
4-7 juin : visite en Chine, sommet de l’'OCS
7 juin : visite au Kazakhstan durant le tir de missile Topol

 
Si le 3ème conflit mondial devait éclater, ce qui est fort probable avant l'échéance galactique du 21 décembre 2012, ne restez pas démunis en eau, en provisions et en argent, et surtout peut-être serait-il prudent de reporter ou d'annuler vos vacances, si le conflit devait éclater en pleine vacances d'été comme nous le pensons. Gardez vos enfants chez vous au lieu de penser à les envoyer en colonies ou en vacances loin de votre lieu d'habitation.

Pour en terminer, si un conflit mondial devait éclater, n'oubliez pas que toutes les grandes puissances sont à la pointe de la technologie de l'armement et disposent des armes chimiques et électromagnétiques qui risquent de perturber l'électromagnétisme terrestre, et que le réseau Haarp à lui tout seul, est capable non seulement de modifier le climat, mais de provoquer des tremblements de terre et des tsunamis bien ciblés.
 
Soyez donc prudents et prévoyants. C'est le moment de penser à vous mettre en protection car les Russes et les Chinois ne vont pas se laisser détruire en croisant les bras, mais ils risquent de prendre les devants en déclenchant l'offensive et le 3ème conflit mondial durant l'été, si les US/Israël, l'UE et les pays occidentaux ne se calment pas.
 
Pour suivre les vraies infos sur la Russie, rendez-vous sur le site de Ria Novosti à la rubrique "international" et vous serez édifiés sur ce qui se passe réellement dans le monde.

Ci-dessous l'article de Thierry Meyssan.

Le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale
Coups de semonce russes par Thierry Meyssan

La crise syrienne a changé de nature. Le processus de déstabilisation qui devait ouvrir la voie à une intervention militaire l'égale de l’'Alliance atlantique a échoué. Ôtant leur masque, les États-Unis ont publiquement évoqué la possibilité d'’attaquer la Syrie sans l'’aval du Conseil de sécurité, comme ils le firent au Kosovo. C'’était feindre d'’ignorer que la Russie de Vladimir Poutine n'’est pas celle de Boris Eltsine. Après s'’être assuré du soutien chinois, Moscou a tiré deux coups de semonce en direction de Washington. La continuation des violations du droit international par l’'OTAN et le CCG risque désormais d’ouvrir un conflit mondial.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 9 juin 2012

 
JPEG - 25.7 ko
 
Lors de la célébration de la victoire contre le nazisme, le 9 juin dernier, le président Vladimir Poutine a insisté sur la nécessité pour la Russie de se tenir prête à un nouveau sacrifice.

Le président Vladimir Poutine a placé son troisième mandat sous le signe de l’'affirmation de la souveraineté de son pays face aux menaces directement lancées contre la Fédération de Russie par les États-Unis et l’'OTAN. Moscou a maintes fois dénoncé l’'élargissement de l’'OTAN, l'’installation de bases militaires à ses frontières et le déploiement du bouclier antimissile, la destruction de la Libye et la déstabilisation de la Syrie.

Les jours suivant son intronisation, M. Poutine a passé en revue l'’industrie militaire russe, ses forces armées, et son dispositif d'’alliance [1]. Il a poursuivi cette mobilisation en choisissant de faire de la Syrie la ligne rouge à ne pas franchir. Pour lui, l'’invasion de la Libye par l'’OTAN est comparable à celle de la Tchécoslovaquie par le IIIe Reich, et celle de la Syrie —si elle devait avoir lieu— serait comparable à celle de la Pologne qui déclencha la Deuxième Guerre mondiale.

Toute interprétation de ce qui se passe actuellement au Levant en termes intérieurs syriens de révolution/répression est non seulement faux, mais dérisoire au regard des vrais enjeux et relève de la simple communication politique. La crise syrienne est avant tout une étape du « remodelage du Moyen-Orient élargi », une nouvelle tentative de détruire « l’Axe de la Résistance », et la première guerre de «  la géopolitique du gaz » [2]. Ce qui se joue actuellement en Syrie, ce n’est pas de savoir si Bachar el-Assad parviendra à démocratiser les institutions qu’il a reçu en héritage ou si les monarchies wahhabites du Golfe parviendront à détruire le dernier régime laïque de la région et à imposer leur sectarisme, mais quelles frontières séparent les nouveaux blocs, OTAN (Organisation du Traité de l’'Atlantique-Nord) et OCS (Organisation de coopération de Shanghai) [3].

Certains de nos lecteurs ont probablement sursauté à la lecture de la phrase précédente. En effet, depuis des mois, les médias occidentaux et du Golfe leur martèlent à longueur de journées que le président el-Assad incarne une dictature sectaire au profit de la minorité alaouite, tandis que son opposition armée incarne la démocratie pluraliste. Un simple regard sur les événements suffit à discréditer cette présentation mensongère. Bachar el-Assad a convoqué successivement des élections municipales, un référendum et des élections législatives. Tous les observateurs se sont accordés à dire que les scrutins se sont déroulés de manière sincère. La participation populaire a atteint plus de 60 % alors même que les Occidentaux les ont qualifiés de « farces » et que l’opposition armée qu’ils soutiennent a empêché les citoyens de se rendre aux urnes dans les quatre districts qu’ils contrôlent. Dans le même temps, l'’opposition armée a multiplié les actions non seulement contre les forces de sécurité, mais contre les civils et tous les symboles de la culture et du multi-confessionnalisme. Ils ont assassiné les sunnites progressistes, puis tué au hasard alaouites et chrétiens pour contraindre leurs familles à fuir. Ils ont brulé plus de mille cinq cents écoles et églises. Ils ont proclamé un éphémère Emirat islamique indépendant à Baba Amr où ils ont institué un Tribunal révolutionnaire qui a condamné à mort plus de 150 mécréants, égorgés un à un en public par leur bourreau. Et ce n’est pas le pitoyable spectacle de quelques politiciens dévoyés, réunis au sein d’'un Conseil national syrien en exil, affichant un projet démocratique de façade sans rapport avec la réalité de terrain des crimes de l’'Armée « syrienne » libre, qui masquera plus longtemps la vérité. Au demeurant, qui peut croire que le régime laïque syrien, dont l’'exemplarité était célébrée il y a peu, serait devenu une dictature confessionnelle, tandis que l'’Armée « syrienne » libre, soutenue par les dictatures wahhabites du Golfe et obéissant aux injonctions de prédicateurs takfiristes serait un parangon du pluralisme démocratique ?

L’'évocation par des dirigeants US d'’une possible intervention internationale hors mandat de l’'ONU, à la manière dont l’'OTAN avait démembré la Yougoslavie, a suscité inquiétude et colère à Moscou. La Fédération de Russie, qui jusqu’'ici se tenait en position défensive, a décidé de prendre l'’initiative. Ce changement stratégique est dû à l'’urgence de la situation du point de vue russe, et à l’'évolution favorable sur le terrain en Syrie [4].

Moscou a proposé de créer un Groupe de contact sur la Syrie qui réunirait l’ensemble des États concernés, c’est-à-dire à la fois les Etats voisins, les puissances régionales et internationales. Il s’agit de substituer un forum de dialogue à l’'actuel dispositif belliqueux mis en place par les Occidentaux sous le vocable orwellien de « Conférence des Amis de la Syrie ».

La Russie continue à soutenir le Plan Annan —qui est en fait la reprise à peine modifiée du plan présenté par Sergey Lavrov à la Ligue arabe—. Elle déplore que ce plan ne soit pas appliqué, mais rejette la culpabilité sur la faction de l’'opposition qui a pris les armes. Selon A.K. Lukashevich, un des porte-parole du ministère des Affaires étrangères, l’'Armée « syrienne » libre est une organisation illégale au regard du droit international. Bien qu'’elle assassine chaque jour 20 à 30 soldats syriens, elle est publiquement soutenue par les États de l'’OTAN et du CCG en violation du Plan Annan [5].

Se posant en faiseur de paix face à une OTAN faiseur de guerre, Vladimir Poutine a demandé à l’'OTSC de se préparer à déployer des « chapkas bleues » en Syrie, à la fois pour séparer les belligérants syriens et pour combattre les forces étrangères. Nicolai Bordyuzha, secrétaire général de l’OTSC, a confirmé qu’il dispose de 20 000 hommes formés pour ce type de mission et immédiatement disponibles [6]

Ce serait la première fois que l'’OTSC déploierait une force de paix hors de l’'ancien espace soviétique. Piqué au vif, le secrétaire général de l'’ONU, Ban Ki-moon, a tenté de saboter cette initiative en proposant soudainement d’'organiser lui aussi un Groupe de contact.

Réunissant à Washington le groupe de travail sur les sanctions de la Conférence des Amis de la Syrie, la secrétaire d’'Etat US Hillary Clinton a fait fi de la proposition russe et a surenchéri en faveur d’un changement de régime [7].

En Turquie, des parlementaires d'’opposition ont visité les camps de réfugiés syriens. Ils ont constaté l'’absence de plus d’'un millier de réfugiés enregistrés par les Nations Unies dans le principal camp et, au contraire, la présence d'’un arsenal dans le camp. Ils ont alors interrogé à l’'Assemblée le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan exigeant qu’'il révèle le montant de l’'aide humanitaire accordée aux réfugiés fantômes. Les députés considèrent que le camp de réfugiés est une couverture pour une opération militaire secrète. Il abrite en réalité des combattants, principalement libyens, qui l'’utilisent comme base arrière. Les députés ont émis l'’hypothèse que ces combattants sont ceux qui se sont introduits dans le district de Houla lorsque le massacre a été perpétré.

Ces informations confirment les accusations de l'’ambassadeur russe au Conseil de sécurité, Vitaly Churkin, selon lesquelles, le représentant spécial de Ban Ki-moon en Libye, Ian Martin, a utilisé des moyens de l’'ONU destinés aux réfugiés pour acheminer en Turquie des combattants d’Al Qaeda [8].

En Arabie saoudite, la fracture entre le roi Abdallah et le clan des Sudeiris s’'est à nouveau manifestée. À l’invitation d’'Abdallah Ier, le Conseil des oulémas a publié une fatwa stipulant que la Syrie n’est pas une terre de jihad. Mais, dans le même temps, le prince Fayçal, ministre des Affaires étrangères appelait à armer l’'opposition contre « l’'usurpateur alaouite ».

La journée du jeudi 7 juin a été riche en événements. Alors que Ban Ki-moon et Navi Pillay, respectivement secrétaire général et Haut-commissaire aux Droits de l’'homme, dressaient leur réquisitoire contre la Syrie devant l’Assemblée générale de l’'ONU, Moscou a procédé à deux tirs de missiles balistiques intercontinentaux.

JPEG - 43.8 ko
Le missile Boulava tire son nom d’'une antique masse d’'arme slave faisant office de bâton de maréchal des armées cosaques.

Le colonel Vadim Koval, porte-parole du RSVN, a admis le test d’un Topol —lancé depuis un silo près de la Caspienne—, mais n’'a pas confirmé celui d’'un Boulava depuis un sous-marin en Méditerranée. Cependant, le tir a été observé dans tout le Proche-Orient, d’'Israël à l’'Arménie, et il n’existe aucune autre arme connue qui puisse laisser de telles traces dans le ciel [9].

Le message est clair : Moscou est prêt à la guerre mondiale, si l’OTAN et le CCG ne se plient pas aux obligations internationales telles que définies par le Plan Annan, et persistent à alimenter le terrorisme.

Selon nos informations, ce coup de semonce avait été coordonné avec les autorités syriennes. De même que Moscou avait encouragé Damas à liquider l’Émirat islamique de Baba Amr sitôt l’autorité du président el-Assad confirmée par le référendum constitutionnel, de même il a encouragé le président à liquider les groupes de mercenaires présents dans le pays sitôt le nouveau Parlement et le nouveau Premier ministre installés. L’'ordre a été donné de passer d'’une stratégie défensive à une action offensive pour protéger la population du terrorisme. L'’armée nationale est donc passée à l’'attaque des bastions de l’'Armée « syrienne » libre. Les combats des prochains jours s’'annoncent difficiles, d'’autant que les mercenaires disposent de mortiers, de missiles anti-chars et désormais de missiles sol-air.

Pour faire baisser la tension, la France a immédiatement accepté la proposition russe de participation à un Groupe de contact ad hoc. Washington a dépêché en urgence Frederic C. Hof à Moscou. Contredisant les propos tenus la veille par la secrétaire d’'État, Hillary Clinton, M. Hof a à son tour accepté l'’invitation russe.

Il n'’est plus temps de se lamenter sur l’extension des combats au Liban, ni de pérorer sur une possible régionalisation du conflit. Depuis 16 mois qu'’ils déstabilisent la Syrie, l’OTAN et le CCG ont créé une situation sans issue qui peut désormais dégénérer en guerre mondiale.

 

[1] Agenda du président Poutine :
7 mai : investiture du président Vladimir Poutine
8 mai : nomination de Dmitry Medvedev comme Premier ministre
9 mai : célébration de la victoire contre l’'Allemagne nazie
10 mai : visite du complexe militaro industriel russe
11 mai : réception du président abkhaze
12 mai : réception du président sud-ossète
14-15 mai : rencontre informelle avec les chefs d’'États de l'’OTSC.
18 mai : visite de l’'institut de recherche de défense Cyclone
25 mai : revue des sous-marins atomiques
30 mai : réunion avec les principaux responsables de la Défense
31 mai : réunion du Conseil de sécurité russe
4-7 juin : visite en Chine, sommet de l’'OCS
7 juin : visite au Kazakhstan durant le tir de missile Topol

[2] « La Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient », par Imad Fawzi Shueibi, Réseau Voltaire, 8 mai 2012.

[3] « Moscou et la formation du Nouveau Système Mondial », par Imad Fawzi Shueibi, Traduction Marie-Ange Patrizio, Réseau Voltaire, 13 mars 2012.

[4] « L'’affaire de Houla illustre le retard du renseignement occidental en Syrie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 2 juin 2012.

[5] « Comment of Official Representative of the Ministry of Foreign Affairs of Russia A.K. Lukashevich on the Question of Interfax related to the statement made by Representative of so-called Free Syrian Army S.Al-Kurdi », Ministère russe des Affaires étrangères, 5 juin 2012.

[6] « Syrie : Vladimir Poutine propose une Force de paix de l’'OTSC », Réseau Voltaire, 3 juin 2012.

[7] « Friends of the Syrian People Sanctions Working Group », déclaration à la presse d’Hillary Clinton, Département d’État, 6 juin 2012.

[8] « La Libye, les bandits-révolutionnaires et l’'ONU », par Alexander Mezyaev, Traduction Julia, Strategic Culture Foundation (Russia), Réseau Voltaire, 17 avril 2012.

[9] « 7 juin 2012 : la Russie manifeste sa supériorité balistique nucléaire intercontinentale », Réseau Voltaire, 8 juin 2012.

http://www.voltairenet.org/Coups-de-semonce-russes


Un missile russe au-dessus d'Israël?

 
La Russie a annoncé jeudi soir qu'elle avait effectué un essai réussi d'un missile balistique intercontinental, expliquant apparemment une mystérieuse lumière mobile vue dans le ciel au-dessus d'Israël, du Liban, de l'Azerbaïdjan, de la Turquie et de la Jordanie. Des centaines d'israéliens à travers le pays ont inondé les lignes de police avec des rapports disant qu'ils avaient vu une lumière dans le ciel, se déplaçant dans une spirale avec une large traînée derrière elle dans la nuit de jeudi.

La police du district nord a dit qu'elle vérifiait les informations avec l'armée israélienne. Pendant ce temps, le site d'information libanais Naharnet rapportait des objets incandescents repérés au-dessus de la frontière israélo-libanaise et de la frontière libano-turque. L'association d'astronomie israélienne a dit que l'objet était à 80 kilomètres de haut et n'était pas un météore. Voir ici une vidéo de l'objet ayant traversé toute la région :

Un missile russe au-dessus d'Israël?
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=jnNnHQtZVj8

ديربرس - شكل غريب في سماء المناطق السورية 7-6-2012
http://www.youtube.com/watch?v=q9TlyroKp_E&feature=re...