Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2014

France : Comment destituer le président de la République (en trois étapes)

Une occasion en or pour demander la destitution de Hollande ?

Comment destituer le président de la République (en trois étapes)

Le Sénat a adopté, le 21 octobre 2014, les nouvelles modalités de destitution du président de la République.

Par Francetv info avec AFP

Mis à jour le 22/10/2014 | 08:56 , publié le 22/10/2014 | 08:56

Sept ans après la réforme constitutionnelle de 2007, le Parlement a finalement adopté, mardi 21 octobre, un texte encadrant le processus de destitution du président de la République.

Voté au Sénat par 324 voix pour et 18 contre, le texte doit désormais être soumis au Conseil constitutionnel avant d'être promulgué. Que prévoit-il ? Comment le président peut-il être destitué ? Francetv info résume la procédure.

1 Le président de la République manque à ses devoirs

Le chef de l'Etat bénéficie toujours d'une forme d'immunité : il n'est pas responsable des actes accomplis en sa qualité de président de la République, explique l'article 67 de la Constitution. Il ne peut pas non plus être forcé à témoigner ou faire l'objet d'une action judiciaire durant son mandat.

Mais la réforme constitutionnelle prévoit désormais la destitution du chef de l'Etat, "en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat".

2 Députés et sénateurs se réunissent en Haute Cour

Ce sont les parlementaires, députés et sénateurs, réunis en Haute Cour, qui peuvent destituer le président de la République. Cette instance est présidée par le président de l'Assemblée nationale.

Pour lancer une procédure de destitution, un dixième des députés ou des sénateurs doivent d'abord signer une proposition de réunion de la Haute Cour, en expliquant en quoi le président a manqué à ses devoirs. Un parlementaire ne peut signer qu'une seule proposition de ce type au cours d'un même mandat présidentiel.

Puis l'Assemblée nationale ou le Sénat doit ensuite approuver à la majorité des deux tiers cette réunion de la Haute Cour. La proposition est ensuite immédiatement transmise à l'autre chambre du Parlement. Elle doit se prononcer dans les quinze jours : si elle rejette la proposition, la procédure s'arrête.

3 Les parlementaires débattent puis votent

Une fois la Haute Cour réunie, une commission est mise en place, composée de six vice-présidents de l'Assemblée et de six vice-présidents du Sénat, chargée d'élaborer un rapport sur la possible destitution du chef de l'Etat. A sa demande, l'intéressé peut être entendu et se faire assister par toute personne de son choix, ou se faire représenter.

Après 48 heures maximum de débats, auxquels seuls le président et le Premier ministre peuvent participer, les membres de la Haute Cour doivent statuer sur la destitution, à la majorité des deux tiers. Leur décision prend effet immédiatement.

 

Petite banniere 400x50

 

01:14 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, France/Israël/Elections | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

22/10/2014

Vidéo : L’Union européenne et l’OTAN, les deux cancers qui rongent les pays Européens au profit des intérêts des US/Nazis !

Voilà pourquoi Poutine et la Russie ne veulent pas de pays qui ont adhéré à l'UE aux portes de la Russie, car l'adhésion à l'Europe emporte obligatoirement l'adhésion à l'OTAN.

En quelque sorte, il fallait détruire  le bloc de l'URSS pour le faire éclater en 1991 pour ensuite permettre aux USA d'aller s'accaparer, un à un, les pays qui appartenaient aux bloc Soviétique pour les faire adhérer à l'UE et à l'OTAN !

Pas fou Poutine quand même !

l’UE et OTAN sont les 2 faces – politique et militaire – de la même médaille : celle de l’asservissement des pays d’Europe a l’hégémonie américaine.


Cette nouvelle vidéo de l’UPR vous permet de visualiser, en 3 petites minutes chrono – le grignotage méthodique, décennie après décennie, de l’ensemble des pays du continent européen par l’hégémonie américaine.

Ce grignotage géopolitique a avancé masqué :

– sous couvert de « défense contre la menace soviétique » (OTAN) pour la mise sous tutelle militaire ;
– et sous couvert de prétendue « construction européenne assurant la paix » (UE) pour la mise sous tutelle politique.

En France spécifiquement, les relais d’influence américains ont eu le machiavélisme de présenter cette « construction européenne » comme destinée à « faire contrepoids aux États-Unis ». Ce mensonge éhonté – qui n’a pas du tout été propagé dans les autres pays européens – était destiné à endormir la méfiance et la volonté d’indépendance bien connues des Français, notamment pendant la période gaulliste et post-gaulliste. Depuis l’accession de Nicolas Sarkozy, cette fable n’existe plus et l’UE apparaît pour ce qu’elle est : une colonisation américaine.

Le grignotage hégémonique américain des pays d’Europe se poursuit désormais sous couvert de « défense contre la menace russe » et de « défense contre la menace djihadiste ».

Cette vidéo est à méditer et à faire circuler autant que possible à tout votre entourage.

Pour rendre à la France sa liberté et son indépendance, pour empêcher le pillage de notre patrimoine collectif, et pour faire échouer les guerres d’agression élaborées par les stratèges de Washington, les Français doivent se rassembler – en mettant de côté tout ce qui les divise – afin de faire sortir la France de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

C’est pour cela que l’UPR a été créée.

L'UE, l'OTAN, revers d'une même médaille.


http://www.upr.fr/videotheque-upr/lunion-europeenne-lotan...

20/10/2014

France : La solution pour faire des économies ! Virer tous ces bons à rien du gouvernement !

Qui nous bouffent la laine sur le dos pendant que les citoyens sont à la rue !

Qu'attendent -ils tous ces corrompus pour nous enlever la Banque Rothscild du milieu et pour lui demander  de nous rembourser tout ce qu'ils nous volent depuis 1971 ?

 

Décidément, il faut faire bouger cette situation SCANDALEUSE !

Il faut le dire et le redire puis le répéter encore....pour que ça rentre dans les têtes ou dans le mou, selon vos préférences!

Si pour une fois Internet pouvait servir la France, les français et déclencher une prise de conscience collective, assainir la politique, pourquoi pas?? Utopie???

Cela ne coûte rien d'essayer

RÉVISION

Avec 500 000 élus de toutes sortes, pas étonnant ……

Informer c'est bien mais quand allons nous AGIR?

L'Allemagne le crie, le titre, l'écrit dans chaque article sur la FRANCE !


Notre déficit NATIONAL provient de notre infrastructure électorale, politicarde type "mille feuilles" au niveau des "Collectivités locales" Inter- Régions Pôles -Inter Pôles- - Région / Départements/ Cantons/inter communes

La différence avec l' infrastructure de l'Allemagne, au même niveau est de :

130 Milliards d'euros RÉCURRENTS !

VOUS AVEZ BIEN ENTENDUS ! 130 Milliards d'euros ! UNE PAILLE !

Vous vous rendez compte !!!?


VOUS AVEZ BIEN LU ! 130 Milliards !!! Récurrents !!! 
Comment se fait il que personne ne réagisse?

Les gens de gauche eux mêmes l'ont dit comme Attali , et bien d'autres , comme Rocard , Jospin.. et tous les économistes …..


On ampute aujourd'hui des postes clés pour gagner 3 milliards par ci par là ( Retraites , allocations familiales, armée...) On augmente les Impôts, la TVA, les radars, les PV, l'EDF, la taxe d'habitation, foncière, la CSG, la taxe TV ........  Bientôt les voitures DIESEL , le tabac etc.. 

Pendant ce temps- là, les politiques "se pavanent" avec les indemnités, les cumuls de mandats, les frais de fonctionnement France et Europe, les retraites indexées, doublées, acquises dès qu'on est à un poste clé pendant deux mois etc...

REFORMONS NOTRE STRUCTURE RÉGIONALE DÉPARTEMENTALE /INTERCOMMUNALE / CANTONALE / COMMUNALE

ARRETONS TOUTE CETTE GABEGIE DANS LES COMMUNES ET AU DESSUS !
(X piscines, terrains de foot, salles communales, social puissance X...dépenses soi disant pour l’environnement, augmentation des taxes de l’eau, EDF .... )

ETES-VOUS AU MOINS Prêts à TRANSFERER CE MESSAGE TELLEMENT C'est HONTEUX de se faire avoir à ce niveau !

FAILLITE FISCALE
FAITES CIRCULER. QUE LE GOUVERNEMENT SACHE QUE NOUS...SAVONS

LES CONSEILLERS DES COMMUNAUTÉS DE COMMUNE (QUI SONT TOUS VICE-PRÉSIDENT CAR LORSQUE L'ON EST VICE PRÉSIDENT L'INDEMNITÉ EST DOUBLÉE !) ET QUI, INSIDIEUSEMENT, ONT CRÉÉ UNE TAXE Supplémentaire : " INTER COMMUNAUTÉ"  QUI, SUR VOS FEUILLES D’IMPÔTS LOCAUX, VIENT SE RAJOUTER A LA COMMUNE, AU DÉPARTEMENT, A LA RÉGION ! 

LES CONSEILLERS GÉNÉRAUX ET LES MAISONS DU CONSEIL GÉNÉRAL (QUI FLEURISSENT UN PEU PARTOUT AVEC 150 ou 200 FONCTIONNAIRES A CHAQUE FOIS)  

LES CONSEILLERS RÉGIONAUX ET LES HÔTELS DE RÉGION ET C'EST PAS TOUT ! "

RHÔNE ALPES ", EST EN TRAIN DE SE CRÉER UNE NOUVELLE STRUCTURE :
LE POLE MÉTROPOLITAIN REGROUPANT LES COMMUNAUTÉS DE COMMUNES DE LYON, VIENNE, SAINT ÉTIENNE ET BOURGOIN. ET COMPTE TENU DE LEUR GESTION DÉSASTREUSE CES GENS VONT NOUS DIRE BIENTÔT QU'IL N'Y PAS D'AUTRE SOLUTION QUE DE SÉRIEUSEMENT AUGMENTER LES IMPÔTS POUR S'EN SORTIR !

Qu'ils soient de DROITE ou de GAUCHE, ILS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX 

A l'heure où Mario Monti renonce à son salaire et qu'on nous annonce qu'en Russie il n'y a qu'une centaine de députés,

Ce message mérite de faire du bruit... libre à vous ......

Je crois qu'il faut faire exploser le web français avec ce message plein de bon sens ! 
Peut-être qu ils finiront par comprendre ???

Quel homme politique, de gauche comme de droite, aura le courage de l'admettre et surtout de se battre pour le faire changer ?

C'est peut-être le plan de rigueur que l'on va nous annoncer un jour...Je ne sais pas si les chiffres sont bons, mais pour le principe, puisqu'on supprime 1 fonctionnaire sur 2, voire 2 sur 3, on devrait alors supprimer 1 sénateur sur 2 et 1 député sur 2 en effet !

À l'heure où la situation financière est telle que l'on cherche en hauts lieux désespérément de l'argent et que l'on va encore s'acharner sur le peuple pour le faire payer et en trouver, une réflexion s'impose !

Sachant en plus ce qui suit : États-Unis :300 millions d'habitants,100 sénateurs et 435 représentants (total 535), France: 60 millions d'habitants, 350 sénateurs et 577 députés (total 927).

Ne pensez-vous pas, que nous pourrions, sans être méchants et perturber en quoi que ce soit le "bon" fonctionnement de notre beau pays, carrément supprimer... la bagatelle de 200 sénateurs et 142 députés ? 

Je vous laisse le soin de calculer au plus juste, mais il me semble qu'à la louche cela ferait : 6.000 EUR x 342 = 2.052.000 par mois et donc 24.624.000 EUR par an
et je ne compte pas ceux que la loi DEBRE continue à payer ENCORE après avoir été battus...

Sans commentaire !!! 

À défaut on pourrait au moins envisager de baisser leur salaire, non ???  

577députés, 350 sénateurs, 38 ministres et secrétaires d’état, si on leur baissait leur salaire de 1.000 EUR chaque mois, on ferait 950.000 EUR d'économie par mois.
950.000 EUR X 12 = 11.400.000 EUR par an !

Tout ça ? .... et OUI !! plus de 11 millions d'euros par an, économisés sans toucher à la TVA, sans toucher aux Retraites !!!

A FAIRE TOURNER DANS TOUTE LA FRANCE !!!

 

 

On commence quand, les économies véritables ?

C'est quand qu'on va dégraisser le Mammouth de tous ces bons à rien, en France et en Europe ? A part nous enfoncer, nous pénaliser, nous ruiner, nous empoisonner, et travailler pour leurs propres intérêts et ceux des banksters et des lobbies de toutes sortes par le biais de leurs réseaux occultes et mafieux !

On commence quand, les économies véritables ?

argent-etat
Le 19 octobre 2014

Coût d’un ministre en Allemagne, 3 millions d’euros par an ; coût d’un ministre en France, 17 millions d’euros.

 

Depuis très longtemps, nos hommes et femmes politiques UMP ou PS n’ont que l’Allemagne à citer en exemple. Cette Allemagne qui nous donne le chemin « à suivre » et qui est prétendument le véritable moteur de cette Europe bancale.

Cette semaine, nos ministres vont aller défendre un budget mal ficelé, refusé par l’ensemble des Français et certainement par les technocrates européens. Alors oui, on commence quand, les économies véritables ?

Quelques exemples donnés par l’Allemagne et que nous devrions suivre : Allemagne, un chancelier et huit ministres ; en France, un Président, un Premier ministre, 29 ministres et 9 secrétaires d’État.

Continuons les comparaisons. Coût d’un ministre en Allemagne, 3 millions d’euros par an ; coût d’un ministre en France, 17 millions d’euros.

En France, le Premier ministre et le Président sont logés dans des palais de la République, les ministres dans de grands hôtels de luxe. En Allemagne, Angela Merkel rentre le soir dans son appartement privé, paye son loyer, son gaz et son électricité. Toujours en France, 906 personnes travaillent pour la présidence de la République, contre environ 300 en Allemagne pour la Chancellerie. Notre Président touche une indemnité de plus de 21.000 euros quand la chancelière allemande touche 15.000 euros imposables.

Souvenez-vous, le général de Gaulle payait ses dépenses privées, un exemple que plus personne n’a suivi depuis. Le budget annuel de l’Élysée est d’environ 113 millions d’euros alors que les Allemands déclarent des frais de chancellerie d’un peu plus de 36 millions d’euros, ce qui n’est déjà pas mal.

Nous pourrions allonger la liste avec les voitures de fonction, les déplacements des ministres en avions de la République, le nombre de députés et de sénateurs, etc. Bref, bien d’autres économies potentielles à faire en France.

Alors, Messieurs du gouvernement, quand allez-vous arrêter de prendre l’argent chez ceux qui n’en ont pas. Les retraités qui ont travaillé 39 ou 40 heures par semaine (et souvent bien plus !) et qui touchent des retraites de misère, les familles qui ont du mal à élever dignement leurs enfants et que vous ponctionnez régulièrement. Ne parlons pas du budget de la santé en déficit, non pas du fait des dépenses mais des rentrées inexistantes pour nombre de personnes qui en profitent largement…

De ce petit exercice de comparaison, il est facile de tirer des conclusions. Pourtant, la démonstration paraît incompréhensible pour les énarques qui nous gouvernent. En attendant, l’Europe attend toujours nos véritables économies…

 

 

19/10/2014

La chute - désobéissance

Excellent !

Les recettes pour mettre nos dictateurs à la porte !

Savez-vous de quoi ont-ils peur ?

De notre éveil et de notre prise de conscience, et surtout de la "conscience collective" que nous avons développée au travers d'Internet qui nous permet de les identifier et de les dénoncer dans le monde entier, car Internet n'a pas de frontières, et qu'en unissant toutes nos énergies nous mettons entrave à leurs projets !

Pas étonnant qu'ils aient pris la peine de pondre une seconde loi anti-terroriste.

Il ne nous manque plus pour nous terroriser que de nous inventer des attentats terroristes en France et ailleurs !

La chute - désobéissance

http://www.youtube.com/watch?v=HbdSSSdauII&feature=sh...