Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2014

Vidéo : Ukraine : Quand Obama nargue Poutine qu'elle est l'attitude de Poutine à son égard ?

Regardez comment Obama nargue Poutine en riant et quel est le regard grave et noir, et l’attitude nerveuse adoptée par Poutine face à Obama.

 
L'entrevue tant attendue a finalement bien eu lieu, entre Barack Obama et Vladimir Poutine, ce 4 juin, lors des cérémonies. 

Est-ce l'attitude d'une personne qui se dégonfle devant Obama ? 

Poutine et Obama.jpg

Cliquez sur le lien pour voir la vidéo et activez le son

https://vine.co/v/MD5Lu5LKvrT/embed

 

 

 

30/05/2014

OTAN : la Holding du crime organisé et des guerres internationales et les Mistrals destinés à la Russie

Sanctions des US/Israël contre la France et la Russie !

Voir l'article précédent : ICI

 L’OTAN ou le très lucratif marché international du crime organisé et des guerres internationales !

Ils en ont trouvé encore une autre pour faire ingérence sur les marchés militaires français et sanctionner la France et la Russie !

Depuis quand c’est le Congrès US/Israël qui donne des ordres à la France et à ses marchés ?

Et bien sûr les caniches français aux ordres de l’US/ISRAEL ne pourront que baisser leur pantalon !

L’OTAN – La Holding Internationale filiale de la Holding ONU serait-elle une société privée pour former des armées privées dans le monde, pour se permettre d’acheter les Mistrals destinés à la Russie ou pour acheter des armes militaires dont le marché très lucratif serait celui d’organiser le crime international et les guerres mondiales pour en tirer profit par les biais des banksters Illuminati grands promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ?

Et bien sûr ce sont encore les peuples qui paieront pour permettre à l’OTAN d’acheter ses machines de guerre et fabriquer les guerres internationales sur leur dos !

Le financement de l’OTAN

http://www.nato.int/cps/fr/natolive/topics_67655.htm

 

On a compris pourquoi le budget de la défense se réduit à une peau de chagrin depuis quelques années et que les généraux français ont menacé le gouvernement de démissionner si le budget de la défense était encore réduit.

 

Du jamais vu : des généraux d’active montent au front !

http://la-dissidence.org/2014/05/26/du-jamais-vu-des-gene...


Notre armée peut mourir tranquille puisque les contribuables français, européens et autres paient pour se payer avec l’OTAN des armées privées !

Quand le budget de la défense française diminue et que celui de l’OTAN devient florissant !

 

La France et le financement de l'OTAN : un poids budgétaire croissant

http://www.senat.fr/rap/r06-405/r06-40523.html

S’il ne s’agit pas encore d’une haute trahison du peuple français par Nicolas SARKOZY – VRP des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial et de tous les peuples dont les pays ont adhéré à l’OTAN ont peut se demander ce que c’est ?


Le retour de la France dans l’OTAN : un cas de haute trahison de Nicolas SARKOZY?
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l...

 

Une preuve de plus que nous sommes colonisés par les US/ISRAEL et que l’attaque dirigée contre la Russie était déjà prévue depuis quelques décennies.

OTAN : le retour de la France

Extrait de l'article : Cette réintégration, quoi qu’en dise le président Sarkozy, marque une rupture avec la politique traditionnelle de la France. Elle est toutefois l’aboutissement d’un infléchissement de sa stratégie commencé il y a plusieurs années, et qui a amené Paris à participer à des opérations de l’Alliance atlantique hors du mandat des Nations unies (comme au Kosovo) ou à se raccrocher à la stratégie américaine, comme en Afghanistan.

Le même jour, le président Obama nommait M. Ivo Daalder ambassadeur auprès de l’OTAN. Ce dernier est un partisan avéré de l’élargissement de l’organisation à l’Est et de sa transformation en alliance des démocraties (1).

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-03-13-France...

 

Et bien sûr comme la société privée de l’OTAN souffrait de sérieux problèmes de financement, il fallait bien relancer le marché de la guerre dans le monde pour alimenter les peurs sous couvert de lutter contre le terrorisme soi-disant international fabriqué de toutes pièces par leurs armées de mercenaires et obliger les peuples à payer pour entretenir leur machine de guerres. Ce qui explique les guerres actuelles.

 L’OTAN souffre de sérieux problèmes de financement

http://www.alterinfo.net/L-OTAN-souffre-de-serieux-proble...

 

Cherchons à qui profite le crime international et les génocides dirigés dans le monde contre les peuples innocents ?

Aux Illuminati/Sionistes/Reptiliens grands promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ?

 


Mistral: l'Otan propose d'acheter les navires destinés à la Russie (sénateurs US)

Dossier: La Russie achète un BPC Mistral

BPC français de classe Mistral
10:48 30/05/2014
MOSCOU, 30 mai - RIA Novosti

Un groupe de membres du Congrès américain a demandé dans une lettre adressée au secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen d'acheter ou de prendre à bail les porte-hélicoptères Mistral construits par la France pour la Russie, annonce vendredi l'agence Reuters.

"Cet achat sera un signal fort pour le président Poutine indiquant que l'Otan ne tolérera pas ses actions inconséquentes", lit-on dans la lettre dont l'agence a obtenu copie.

Selon l'agence, la lettre est signée, entre autres, par le président de la délégation américaine auprès de l'Assemblée parlementaire de l'Otan Michael Turner et, le républicain Elliot Angel, membre influent du comité des Affaires étrangères du Sénat américain.

Début mai, Washington a pour la première fois ouvertement déclaré qu'il était opposé à la vente à la Russie de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) français de classe Mistral.

© RIA Novosti.

La Russie et la France ont signé en 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros pour la construction de deux BPC de type Mistral pour la Marine russe. Ces bâtiments sont en cours de construction dans les chantiers STX, à Saint-Nazaire. Le premier navire, le Vladivostok, a été mis à l'eau et devrait être remis à la Russie fin 2014, et le second, baptisé Sébastopol, en 2015.

 

http://fr.ria.ru/defense/20140530/201379619.html

 

 

Washington réclame plus de 10 milliards de dollars à BNP pour avoir violé l'embargo contre Cuba et l'Iran

Les sanctions de WASHINGTON contre la France et  une Banque Française : BNP Paribas !

Ils ne savent plus où prendre l’argent pour renflouer leurs budgets à l’agonie !

L’organisation mondiale du crime organisé et les guerres mondiales par le biais de la Holding OTAN filiale de la Holding ONU, les sanctions contre les pays qui refusent de soumettre et d’adhérer à leur impérialisme et au projet d’instauration du Nouvel Ordre Mondial, dont la Russie, la Chine, l’Iran, la Syrie et les autres !

A quels titres légitimes les US/Israël se permettent de mettre des embargos contre des pays qui refusent de se soumettre à leur tutelle et à leur impérialisme ?
 
 Regardez comment fonctionnement "les amis" de la France :

1/ Je t'accuse gentiment mais attention je veille :
"La pique de l'ancien patron de la CIA contre les Français, «voleurs» de technologies"

http://www.lefigaro.fr/international/2014/05/24/01003-201...

==========
2/ Je te sanctionne gentiment puisque tu n'as pas compris.
"Washington réclame plus de 10 milliards de dollars à BNP Paribas"

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/05/29/20005-20140529...

===========
3/ Je te fais du chantage/soumission/compromission
"Des élus US demandent à Paris de ne pas livrer de frégates à Moscou"

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/05/29/97001-201405...
===========

Vous avez compris la méthode de celui qui se dit le plus FORT au monde ?



Les Etats-Unis réclament plus de 10 milliards de dollars à BNP Paribas
Le Nouvel Observateur avec AFP

Les autorités américaines accusent BNP Paribas d'avoir violé pendant quatre ans l'embargo américain contre Cuba et l'Iran. Ce serait l'une des plus grosses amendes infligées à une banque aux Etats-Unis.

BNP Paribas avait versé à ses actionnaires un dividende de 1,50 euro au titre de son exercice 2012, après 1,20 euros pour 2011. C'était encore très loin des 3,26 euros versés pour 2007, la dernière année avant la crise du "subprime". LOIC VENANCE / AFP

BNP Paribas avait versé à ses actionnaires un dividende de 1,50 euro au titre de son exercice 2012, après 1,20 euros pour 2011. C'était encore très loin des 3,26 euros versés pour 2007, la dernière année avant la crise du "subprime". LOIC VENANCE / AFP

Coup de tonnerre pour BNP Paribas : la banque française est menacée d'une amende record et d'un retrait de sa licence bancaire aux Etats-Unis où elle est accusée d'avoir contourné l'embargo contre Cuba, l'Iran et le Soudan.

La pénalité s'élèverait à plus de 10 milliards de dollars, affirme jeudi 29 mai le "Wall Street Journal" (lien payant), citant des sources proches du dossier non identifiées.

BNP négocierait pour payer un peu moins de 8 milliards de dollars, écrit le quotidien. L'amende serait en tout cas au-dessus de 5 milliards de dollars, a indiqué une source proche du dossier ayant requis l'anonymat.

Ces chiffres sont supérieurs aux quelque 4 milliards de dollars évoqués jusqu'ici et dépassent de loin l'amende infligée en 2012 à la banque britannique HSBC (1,9 milliard de dollars), accusée de complicité de blanchiment, et celle ayant frappé sa compatriote Standard Chartered Bank (670 millions de dollars) pour violation de l'embargo contre l'Iran.

L'amende s'annonce en tout cas comme l'une des plus grosses jamais infligées à une banque aux Etats-Unis.

Plus grosse amende ? 

Les négociations sont menées par le département de la Justice (DoJ) et le régulateur bancaire de New York Benjamin Lawsky.

Contactés par l'AFP, ni BNP, ni les services de Benjamin Lawsky ni le DoJ n'ont souhaité faire de commentaires.

Les discussions achoppent encore sur la façon dont devrait être structuré l'accord (plaider coupable ou pas), les licenciements de banquiers fautifs et le devenir de la licence bancaire de BNP aux Etats-Unis.

De la résolution de ces points dépendra le montant final de l'amende, a assuré la source, ajoutant qu'un accord devrait intervenir dans les trois prochaines semaines.

Washington accuse BNP Paribas d'avoir contourné entre 2002 et 2009 des sanctions américaines contre l'Iran, le Soudan et Cuba, en effectuant des paiements en dollars dans ces pays.

Une enquête interne de la banque avait recensé au début d'année un "volume significatif d'opérations qui pourraient être considérées comme non autorisées au regard des lois" américaines.

Les transactions incriminées ont été effectuées depuis l'Iran, Cuba et le Soudan, pays où ces opérations étaient légales, argue une source. Seul hic, elles l'ont été en dollars, autrement dit compensées à un moment donné sur le territoire américain, ce qui les rend délictueuses, les Etats-Unis imposant des sanctions à ces trois Etats.

Un exemple

Selon certains analystes, les autorités américaines veulent faire monter les enchères après avoir été critiquées pour leur clémence envers les banques américaines responsables de la crise financière de 2008-2009.

Le ministre de la Justice Eric Holder "veut faire un exemple. C'est malheureux que ça tombe sur une banque française [mais c'est] elle qui est dans l'oeil du cyclone", estime Gregori Volokhine, gérant de fortune chez Meeschaert Financial Services.

Pour l'ex-procureur fédéral Jacob Frenkel, désormais avocat au cabinet Shulman Rogers, le gouvernement américain "est convaincu qu'il a les éléments pour justifier une amende aussi substantielle".

De l'autre côté, "BNP donne l'impression de vouloir résoudre au plus vite ce problème afin de reprendre normalement son activité", analyse-t-il.

Perte de licence aux Etats-Unis

Au-delà du montant, une suspension même temporaire de la licence bancaire de BNP Paribas aux Etats-Unis aurait des conséquences lourdes pour l'établissement qui veut y développer ses activités de banque de financement et d'investissement.

Or une perte de licence lui interdirait de réaliser des transactions en dollars vers ou depuis les Etats-Unis. "Perdre le droit de transférer de l'argent en dehors des Etats-Unis, c'est une atteinte à son métier de base. C'est ce qu'elle essaye d'éviter au maximum", avance Gregori Volokhine.

BNP a mis de côté 1,1 milliard de dollars pour ce litige mais son directeur général Jean-Laurent Bonnafé a déjà préparé le terrain en disant début mai que l'amende serait "très significativement supérieure" à ce montant.

Une amende de 10 milliards de dollars représenterait plus de quatre fois le bénéfice net réalisé par BNP Paribas au premier trimestre (1,7 milliard d'euros).

La semaine dernière, les Etats-Unis ont infligé une amende de 2,6 milliards à un autre établissement bancaire européen, Credit Suisse, pour avoir aidé de riches Américains à frauder le fisc.

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140529.OBS8933/...

Lire aussi :

BNP Paribas : La France humiliée par les malfrats de Washington

 

 

15/05/2014

Nantes : les garçons invités à venir en jupe au lycée au nom de l'égalité

Bienvenue à Sodome et Gomorrhe !

Faut bouffer de l’homo à toutes les sauces et faire dégénérer la civilisation.


Une humiliation pour les hommes mis en état de faiblesse face à ce genre de situation dégradante.

On veut faire de tous nos garçons des drag queen ?

On n’est pas au bal masqué ici mais dans des écoles publiques !

Voilà comment ils veulent éduquer nos enfants !

Espérons que les parents retireront leurs enfants de l'école ces jours-là !



Nantes : les garçons invités à venir en jupe au lycée au nom de l'égalité

T.d.L. | 14 mai 2014, 12h01 | MAJ : 18h54

http://www.leparisien.fr/images/2014/05/14/3839875_jupe_545x341.png

L'Académie de Nantes invite les garçons de plusieurs lycées à porter une jupe vendredi 16 mai prochain afin de lutter contre le sexisme. Académie de Nantes

 

Des garçons en jupe au lycée ? Cette drôle d'idée, imaginée par des lycéens de l'académie de Nantes afin de lutter contre le sexisme, et validée par le rectorat, fait du grabuge ce mercredi sur les réseaux sociaux. Concrètement, les filles et les garçons de 27 lycées de l'académie de Nantes sont invités le 16 mai prochain à participer à une opération spéciale baptisée «ce que soulève la jupe». Une journée de partage autour des discriminations, au cours de laquelle filles et garçons sont invités, s'ils le veulent, à venir en jupe au lycée. Pour les moins enclins à montrer leurs guibolles, il est aussi possible de porter un simple autocollant  «je lutte contre le sexisme, et vous ?».

La jupe de la discorde

Si le principal ingrédient de cette journée sera la tenue de débats, son intitulé, inspiré d'un ouvrage de Christine Brard sur le sexisme, ainsi que cette invitation à porter une jupe pour les garçons, ont mis le feu aux poudres sur les réseaux sociaux. L'opération, qui survient quelques mois après la polémique sur le genre à l'école, suscite entre autres une levée de bouclier du côté des détracteurs de la théorie du genre. Certains n'hésitant pas à affirmer - faussement - qu'il est «demandé» aux garçons de venir en jupe et de «mettre du rouge à lèvres». 

Frigide Bardot, égérie de la lutte contre le mariage pour tous, interpelle notamment le ministre de l'Education nationale sur Twitter en lui demandant  : «Et les filles, elles portent une barbe ?».

Christine Boutin a également critiqué la démarche sur Twitter.

Tugdual Derville, militant anti-mariage gay, a lui aussi fustigé l'opération en dénonçant une «confusion des genres» dans un tweet ironique : «Ce n'est pas le 1er avril. Ça n'est pas un canular».

«Je n'ose y croire tellement c'est grave. C'est scandaleux. C'est pourquoi Benoît Hamon doit intervenir sans délai pour condamner fermement cette initiative et l'annuler» a déclaré dans un communiqué la présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère. Béatrice Bourges, leader du Printemps français, groupe d'opposants radicaux au mariage gay, déclare dans un twitt accompagné d'un lien menant à l'affiche de l'opération: «Scandale absolu. Tout cela se terminera très mal, c'est certain. Les seules manifestations ne suffisent plus».

L'académie se défend de toute «journée de folklore»

«L'académie de Nantes ne demande pas aux garçons de venir en jupe», a tenu à rectifier le rectorat mercredi. C'est une «action de lutte contre le sexisme», qui consistera «principalement en un temps d'échange sur les discriminations sexistes et les moyens éventuels d'y remédier dans la vie du lycée», a précisé  le porte-parole du rectorat. «Il ne s'agit en aucun cas de se déguiser ou d'une journée de folklore, surtout en période d'examen : l'an dernier pour la première édition le 12 avril 2013, ce sont surtout des filles qui sont venues en jupes, parfois même, de manière symbolique, sur des pantalons, et chez les garçons, il y a peut être eu deux ou trois kilts», a précisé le porte-parole du rectorat.«Se mettre en jupe n'est pas le propos de cette action», a affirmé le porte-parole.

Dans le Figaro, Elisabeth Costagliola, responsable de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement (PEEP) défend elle la démarche. Parlant d'une «provocation utile», elle affirme n'avoir eu «aucun retour négatif» l'an dernier. «A l’inverse, des éléments positifs sont remontés, des élèves racontant que même certains professeurs masculins s’étaient prêté au jeu l’année dernière en venant en jupe» ajoute-t-elle.

Pas sûr que cela rassure les groupes anti-théorie du genre «Les Nantais pour la famille» et «Sentinelles» qui ont appelé à une action de protestation pacifique le 16 mai.

«Navré de voir qu'une initiative lycéenne originale est transformée en complot du ministère pour faire mettre des jupes aux hommes», a regretté dans un tweet Corentin Durand, président de l'UNL, première organisation lycéenne.

«Pseudo-information»  et initiative «potache» pour le gouvernement

L'UMP, par la voix de la députée de l'Orne, Véronique Louwagie, s'est émue de cette initiative lors de la séance des questions, dénonçant la «dérive idéologique de la théorie du genre», et accusant le gouvernement d'avoir «sciemment caché les actions» qu'il entendait mener en ce sens. «Les documents relatifs à cette initiative ont été retirés du site de l'académie», a-t-elle accusé. Estimant que «notre jeunesse a besoin de repères», que «l'Education nationale doit remplir tout son rôle dans l'apprentissage des savoirs fondamentaux», Véronique Louwagie a tempêté contre la «démolition systématique des repères qui structurent nos enfants».

Evoquant une initiative «potache», visant à «lutter contre le sexisme», le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon a de son côté indiqué lors de la séance de questions au gouvernement qu'elle avait été lancée «par le conseil académique de la vie lycéenne». «Il n'y a pas de demande faite aux lycéens de cette académie de venir en jupe», a-t-il défendu, accusant l'élue UMP de «colporter les mensonges» formulés par «des organisations radicales».


VIDEO. Hamon : «Il n'y a pas de demande
faite aux élèves de venir en jupe»

http://www.dailymotion.com/video/x1un65y_il-n-y-a-pas-de-demande-faite-aux-eleves-de-venir-en-jupe-14-05_news


"Il n'y a pas de demande faite aux élèves de... par BFMTV


Quelques questions plus tard, le député UMP de Côte-d'Or, Alain Suguenot, est revenu à la charge, assurant au ministre qu'il était «en contradiction avec le rectorat de Nantes». «Nous tenons à sa disposition la lettre du rectorat», a-t-il fait savoir.

Plus tôt dans la journée, le porte-parole du gouvernement avait refusé de commenter l'information à la sortie du Conseil des ministres. «Si c'est pour lancer une petite rumeur supplémentaire pour essayer d'agiter encore le microcosme médiatique, eh bien ne comptez pas sur moi pour rentrer dans ce type de débats»  a ainsi lancé Stéphane Le Foll. «Donc aucun commentaire sur cette pseudo information du Figaro», a conclu le porte-parole du gouvernement.

DOCUMENT. «Ce que soulève la jupe», le dossier de presse de l'académie de Nantes

 

http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/nantes-les-...

 

Petite banniere 400x50

 

00:12 Publié dans Franc-Maçonnerie & Jésuites Lucifériens, France/Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

28/03/2014

Valls à Matignon : le dernier (mauvais) coup du PS, oui mais à condition qu'il y ait un attentat commis sous fausse bannière en France ?

Valls à Matignon ? Oui, mais il existerait une condition d’après le site de Islamic Intelligence !!!

972_israeli-mossad cowards and assassins.....jpg

Pax talmudica: URGENT: 11 septembre nucléaire-chimique français: Hollande aurait affirmé au téléphone à sheytanyahu que Valls serait premier ministre mais qu'il fallait un  événement majeur pour que cela se produise, comprenez un false flag. Était-ce celui de Cannes ou un autre aura-t-il lieu dans les heures qui suivent??? La conversation téléphonique date de moins de 48 heures... Boeing malaisien MH 370: Une réplique de l'avion, utilisé également par la Malaysia Airlines par le pasée, est garé à l'aéroport de Tel Aviv, la piste du false flag se précise...? Lire ici

 - Nazisme talmudique français: Valls à Matignon, Tel Aviv et l'AIPAC poussent au chaos et à la guerre civile: Le CRIF et Tel Aviv poussent, mais le plus suisse des ministres français risque d'être la cause de l'effondrement de l'état français. En tout cas la photo ci-dessous vous confirme que l'alliance FN-Valls-CRIF au pouvoir dirigée contre les Musulmans selon les plans du CRIF et de Tel Aviv. Valls a Matignon est la confirmation de l'état de guerre totale dans les rues de France, le plus suisse des ministres français aux multiples comptes bancaires en Suisse est-il vraiment capable de tenir tète aux réseaux Musulmans ou n'est-il que le pion de Cukierman dans le cadre du 11 septembre nucléaire-chimique français car a Paris, Alger et Rabat, le 'grand Israël' boit le calice jusqu'a la lie ?!

 

http://www.panamza.com/wp-content/uploads/2014/02/crif270214.jpg

Voila qui parle et qui vaut mieux que tous les mots... Le CRIF tient Valls et Aliot et au nom du 'grand Israël', le CRIF entraine la France dans une guerre civile totale, déclenchée par le.... FN

La suite : ICI


Valls à Matignon : le dernier (mauvais) coup du PS

Valls à Matignon en réponse à l’échec cuisant des municipales ? En tout cas, la pression monte  et cette hypothèse devient une quasi-certitude. « Je ne vois pas comment le président va faire pour ne pas nommer Valls, confie l’un de ses proches. On a encaissé une déroute sévère qui appelle une réponse. Il faut frapper fort, vite et mettre du lourd. Manuel est le mieux à même de faire ça. » A en croire son entourage politique, après le tour désastreux qu’a pris ce premier test électoral du quinquennat Hollande, le ministre de l’intérieur se présente comme l’homme de la situation. « Si la réponse, c’est un Ayrault III, ça ne le fait pas », tranche un conseiller. Nommer à Matignon celui qui est "éternellement attaché à Israël" et qui a fait de la lutte contre la dissidence une affaire personnelle, en dit long sur les (funestes) projets politiques du gouvernement socialiste…

970421_680680135280008_2017604499_n

Diatribes contre les Roms, islamophobie revendiquée, allégeance à Israël, nouvelles lois antiterroriste et antivoile, encadrement des réseaux sociaux, censure d’État contre un humoriste, attaques contre la liberté d’expression, défense de son bilan sécuritaire (pourtant calamiteux), déclarations de guerre contre une ultra-gauche plus fantasmée que réelle…, Manuel Valls fait feu de tout bois. Derrière son ambition personnelle (accéder à la présidence de la République) et sa méthode (sur-occuper le terrain médiatique) se cache un projet d’envergure : achever de mettre la France aux normes économiques et sociales du mondialisme sur le plan intérieur, l’arrimer totalement au bloc atlantiste (USA-Israël) sur le plan extérieur. Projet bien peu "socialiste"… mais il est vrai que la gauche a depuis bien longtemps jeté aux oubliettes son combat pour la défense du monde du travail.

Né à Barcelone en 1962, naturalisé en 1982, à la fois Maire d’Evry et député de l’Essonne entre 2002 et 2012, Manuel Valls est rentré à 18 ans au PS où il milite dans le courant rocardien de la « deuxième gauche » libérale et antimarxiste. Également militant au syndicat UNEF-ID à cette période, il fait la connaissance d’Alain Bauer et de Stéphane Fouks avec lesquels il conservera des liens d’amitié politique et personnelle (il est notamment le parrain de l’un des enfants du premier) mais aussi maçonniques (Alain Bauer et Manuel Valls étaient franc-maçons et le premier deviendra même Grand maître du Grand Orient de France au début des années 2000). Ses convictions sont déjà bien peu « socialistes ». En 1985 il quitte la Ligue des Droits de l’Homme quand elle s’oppose à l’extradition des membres de l’ETA par le gouvernement socialiste français vers l’Espagne.

Partisan de la première heure d’une évolution droitière, «blairiste» ou «clintonienne», du PS, il se distingue par ses appels à la refondation de ce parti (et à son changement de nom) dans un rassemblement plus large incluant des hommes et des femmes comme Dominique de Villepin, François Bayrou ou Corinne Lepage. De fait, ses prises de position marquent une nette rupture par rapport à l’orthodoxie socialiste : à la fois économiquement libéral et politiquement autoritaire, il est par exemple hostile aux 35 heures qu’il souhaite « déverrouiller » ainsi qu’au projet de dépénalisation de cannabis proposé par Daniel Vaillant mais il est revanche favorable aux quotas d’immigration et à l’amendement instituant le délit d’outrage au drapeau tricolore et à l’hymne national, pour lequel il a voté en janvier 2003.

En dépit de son échec cuisant aux primaires socialistes (5 % des voix), le futur occupant de la place Beauvau a réussi «à se rendre indispensable» et à s’imposer dans l’entourage du Président à force de calculs et d’omniprésence médiatique. Sa quête incessante de popularité basée sur une communication soignée n’est pas exempte d’erreurs grossières : son acharnement médiatique contre Dieudonné lui fait perdre plusieurs points dans les sondages.

Serviteur zélé de l’oligarchie et du mondialisme (favorable au contrôle par la Commission européenne des budgets nationaux, il vote en février 2008 pour la réforme de la constitution permettant la ratification du traité de Lisbonne), son ambition politique est servie par son appartenance au club Le Siècle qui réunit les membres les plus puissants et influents de la classe dirigeante française, choisis par cooptation : politiciens de droite et de gauche, patrons des plus grandes entreprises françaises, journalistes de premier plan dans les médias qui "font l’opinion", auxquels s’ajoutent quelques universitaires.

Manuel Valls est un adepte du "Choc des civilisations" et il a choisi son camp : Israël et ses vassaux occidentaux. Pas une semaine ne se passe sans qu’il ne manifeste avec ferveur les liens qui l’unissent à l’État hébreu, comme dernièrement à l’occasion du rassemblement organisé par le CRIF en hommage aux victimes de Mohamed Mehra, dans lequel il assimile antisionisme et antisémitisme et traîne dans la boue ceux qui osent critiquer la politique de l’État hébreu. Ces prises de position font écho à ses nombreuses professions de foi en faveur d’Israël, notamment à celle prononcée sur Radio J en novembre 2012, au moment même où l’armée israélienne déployait l’opération Pilier de défense dans la bande de Gaza qui s’est soldée par des centaines de morts et des milliers de blessés, côté palestinien.

Interrogé en 2011 sur sa participation à une réunion du Groupe de Bilderberg deux ans plus tôt, il tente de minimiser le pouvoir de décision de ce réseau d’influence qui réunit pêle-mêle leaders de la politique, de l’économie, de la finance, des médias, des responsables de l’armée ou des services secrets. Défense classique, il accuse ses interlocuteurs – qui y voient le siège d’un gouvernement mondial occulte échappant à tout contrôle démocratique – de complotisme et même de négationnisme. Étrange raisonnement quand on sait que des décisions stratégiques essentielles y sont prises, après discussions secrètes à huis clos, engageant l’avenir économique, politique, social et démographique de la planète, et conditionnant ensuite la politique d’institutions comme le G8 ou les gouvernements nationaux. Comprenant que la domination se nourrit de l’ignorance des dominés, Manuel Valls cherche à éradiquer tout foyer de pensée critique. Internet étant un espace privilégié de l’expression d’opinions dissidentes mettant en cause le pouvoir des banques et de la finance internationale sur la société, il était logique que Manuel Valls s’attelle à y réduire la liberté de parole sous couvert de lutte contre "l’antisémitisme" en intensifiant la surveillance des réseaux sociaux. Plutôt inquiétant, quand on sait qu’il assimile critique de la finance mondialisée et antisémitisme …

Manuel Valls incarne à lui seul la soumission totale de la gauche à l’oligarchie financière mondialiste et sioniste et son renoncement définitif à défendre les intérêts du monde du travail. Son rejet de l’Islam, l’un des derniers remparts contre le Nouvel ordre mondial, son soutient sans faille à Israël, son autoritarisme face à la contestation dissidente montrent le vrai visage du PS : fort avec les faibles, faible avec les forts, et la vraie nature du gouvernement : un simple exécutant des basses œuvres de la finance internationale.

http://bourgoinblog.wordpress.com/2014/03/28/valls-a-mati...