Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2010

Ces médicaments qui nous tuent !

Mardi 28 décembre 2010 - Sur c'est dans l'air ! 

Voir la vidéo par ce lien :

 

Ces médicaments qui nous tuent !

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resu...


Les nouveaux vaccins ! £4 Milliards de Livres pour de nouveaux vaccins contre les Gros, les buveurs de bière e t les amateurs de tabac

Plus le test contre le Sida et la puce dans les médicaments !

Vous avez une nouvelle preuve que les vaccins sont des armes biologiques dirigées contre les populations !


Si vous n'avez pas encore ici la preuve qu'ils veulent tous nous massacrer avec les vaccins, vous ne l'aurez jamais !


Abstenez-vous de tout vaccin ou de tout dépistage contre le Sida parce qu'on ne sait jamais ce qu'ils peuvent mettre dans la seringue, une puce par exemple ou ce qu'ils peuvent vous inoculer, ou encore en profiter pour prélever votre ADN, et surtout avec un test toujours en cours d'expérimentation !
  
Ils n'ont qu'à sortir la vérité sur le SIDA qui est une fabrication des laboratoires militaires US ou plutôt, une fabrication préparée dans les bases souterraines secrètes des Reptiliens à Dulce au Nouveau Mexique ! Une affaire rentable pour les laboratoires pharmaceutiques qui vendent les préservatifs ! Créer le problème pour proposer une solution !
  
Que pense Sarkozy des vaccins ?

Tous se souviennent d'un garçon plein d'allant, cordial et déconneur. "Malgré le 'y' de son nom, il avait persuadé un adjudant moyennement intelligent qu'il était corse!" rapporte un camarade. Pendant les classes, Sarkozy et Eric Raoult -lui-même conseiller municipal du Raincy à l'époque, aujourd'hui député maire UMP- avaient prétexté un conseil municipal pour échapper à une séance de vaccination, qui mettait souvent les appelés KO.

Raoult raconte: "Nicolas a pris le micro à la centrale de contrôle pour s'adresser à eux: 'Je m'appelle Nicolas Sarkozy, l'un de vos collègues. Comme nous n'avons pas été vaccinés, Eric et moi vous souhaitons un prompt rétablissement.' Déjà, à 22 ans, il parlait au nom des autres..."

Source : Quand le soldat Sarkozy passait la cireuse
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-veut-r...

  
Le gouvernement français souhaite étendre le dépistage du VIH, le virus responsable du sida, à l'ensemble de la population, a déclaré mardi le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand.
http://fr.news.yahoo.com/4/20101130/tts-france-sida-ca02f96.html
  

Ci-dessous des articles en Anglais malheureusement concernant les nouveaux vaccins, contre l'obésité, les fumeurs et les buveurs de bière !

£4 Milliards de Livres pour de nouveaux vaccins contre les Gros, les buveurs de bière et les amateurs de tabac

  
Everything about the killer vaccines: beware of the alcohol, obesity and tobacco vaccines ! 
  
Anti smoking vaccine gets 10 millions booster shot:
  
Obesity vaccine:
 
They even invented an obesity "virus" so te can declare obesity (from BMI 25) a "pandemic"
 
Is obesity contagious ? (This means any person or child living around Fatties belongs to a "risk group" => Mass vaccination)
 
Tobacco Vaccine:
 
Alcohol Vaccine:
 
My anti-alcohol vaccine expired, can I drink now? [you can see how it "works!"]
http://answers.yahoo.com/question/index?qid=20081013143950AAXQRcz

 

The cocaine Vaccine for control of the masses?
 

 

Pfizer Plans to Profit from Autism - Pfizer purchased Wyeth, whose Prevnar vaccine (Prevenar in the UK) put it into the vaccination market. That product contains aluminum, a neurotoxin suspected of being tied to the epidemic of autism.
So, we have a company that is knowingly entering a business that causes the disease it will then treat—not cure, only treat.
http://gaia-health.com/articles101/000102-Pfizer-Autism-Market.shtml

Vaccine Adjuvants: The Stealth Health Threat - Chronic disease rates are rising. Asthma has become pandemic in children. New neurological disorders are being described.
 
More about Pfizer, Chantix, Zyban and other poisons
  
1.8.2009 FDA demands strongest safety warning for Champix (Chantix, Varenicline, J&J) and Zyban (Bupropion). The EME, the AGES, the AFFSSAPS,
  
And many, many, many more recent Big Pharma's crimes against humanity

 

 

Câbles Wikileaks et OGM : La Conspiration des OGM révélée !

Les EU menacent de représailles l'Europe !

OGM = Arme biologique dirigée contre les populations !

Câbles Wikileaks. Une lumière crue sur la manière dont l’industrie agroalimentaire américaine entend imposer les OGM en Europe

Trois câbles récemment publiés par Wikileaks éclairent la manière dont l’industrie agroalimentaire américaine, Monsanto en tête, utilise les réseaux diplomatiques des Etats-Unis pour tenter d’imposer les OGM en Europe et ailleurs dans le monde. Entre stratégie à long terme, liste de possibles représailles économiques et pressions diplomatiques, la lecture des documents montre que malgré l’opposition des populations visées, les grandes firmes utilisent le pouvoir au plus haut niveau pour tenter d’imposer leur agenda.

 Les trois câbles portent les numéros 07PARIS4723, 09MADRID482 et 09VATICAN119 (liens ci-dessous). Ils ont été envoyés au Département d’Etat par les ambassades de Paris, Madrid et du Vatican en décembre 2007, mai et novembre 2009. La plupart des informations font suite à la décision de la Commission Européenne de revoir l’autorisation de cultiver le Maïs BT MON-810 délivrée à la fin des années 1990, seule plante transgénique autorisée dans l’Union jusqu’à récemment.

Dans le câble datant de 1997, l’ambassade de Paris propose au gouvernement américain de dresser une liste de représailles possibles à l’encontre de la France et plus généralement des pays de l’Union Européenne qui choisirait de ne pas emprunter la voie pro-biotechnologie ; mesures qui devraient « faire comprendre que la voie actuelle à un coût réel pour les intérêts de l’Europe. » Les représailles devraient, de l’avis de l’ambassade, être ciblées « sur les pires coupables » tout en étant large pour montrer « que la responsabilité est collective. »

Le câble de l’ambassade Madrid met le doigt sur le danger que représente pour Monsanto la fronde contre le maïs MON-810 en Espagne (en particulier au sein des Parlements régionaux) avec la crainte que « si l’Espagne tombe, le reste de l’Europe suivra. » L’Espagne n’est pas ciblée pour rien, elle produit en effet aujourd’hui près de 75% du MON-810 en Europe. Le câble termine par une demande de la part d’un ministre espagnol et de Monsanto pour que le gouvernement américain soutienne un plan d’action en faveur des biotechnologies en Espagne et fasse pression sur Bruxelles.

Le dernier câble serait presque anecdotique s’il ne montrait pas la manière pernicieuse dont l’industrie agroalimentaire entend imposer sa manière de voir. L’ambassade américaine au Vatican entend intensifier son lobbying auprès de l’église pour « encourager les dignitaires religieux à reconsidérer leur point de vue critique » en insistant sur le fait que les OGM permettront de diminuer les problèmes de la faim dans le monde. 

L’utilisation perverse de cet argument par les lobbies pro-OGM est hautement critiquable puisque le 80% des sous-alimentés sont des personnes qui sont censés produire la nourriture ! Il est reconnu et admis que les causes de la faim sont structurelles : la cause du problème n’est pas le manque de nourriture mais le fait que de vastes segments de la population mondiale n’ont pas accès à la nourriture disponible, en raison entre autres de la pauvreté.

Si nous désirons en finir avec la faim, les gouvernements doivent promouvoir des méthodes agroécologiques et les agricultures locales. L’agriculture industrielle a été inventée par l’industrie (presque une lapalissade) pour permettre l’approvisionnement à bas-coût. Elle génère une dette économique, environnementale et sociale qui rendent possible des profits industriels à court termes, mais à quand la facture et qui la paiera ? La culture industrielle de clones pesticides brevetés (MON 810 par exemple) ne fera qu’accroître le problème.

De l’avis de StopOGM, les câbles de Wikileaks sur les OGM montrent de manière crue les méthodes qu’emploient les grandes industries agroalimentaires, avec l’aide du gouvernement américain, pour imposer des produits biotechnologiques à des populations qui n’en veulent pas. StopOGM dénoncent depuis longtemps ces méthodes partiellement connues et espère que la population continuera à s’opposer aux OGM, malgré les pressions.

 

Vidéo : OGM l'horreur : Réveillez-vous !
http://dai.ly/9kfDp6



Liens :
http://www.wikileaks.ch/cable/2007/12/07PARIS4723.html

http://www.wikileaks.ch/cable/2009/05/09MADRID482.html
http://www.wikileaks.ch/cable/2009/11/09VATICAN119.html
Source : http://www.stopogm.ch/1645

 
 

21/12/2010

Série "V" : Les vaccins anti grippaux dans la série V

!cid_118C6C2020144888AF6F9421DFFE7EF0@HP26922839816.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveau type de nuage : l'asperatus, idéal pour ne pas voir ce qui est au-dessus... (photo réelle)

 

!cid_88E1DB335E394A3084035FFC15C0B833@HP26922839816.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nuages artificiels pour cacher l'arrivée d'autres vaisseaux (série "V" épisode 12)

 


Plus d'infos sur :
artemisia-college.org

  
Série "V"
  
  
Nous avons visionné les 12 épisodes de 41 mn de la nouvelle série "V".
C'est étonnant, lors de la première série, alors que nous n'avions pas idée de ce que pouvaient être les "reptiliens", nous n'avons pas compris ce qui nous était pourtant mis sous les yeux.

Comme quoi, il n'y a pas plus aveugle qu'une personne qui ne veut pas voir...


A présent, nous pouvons apprécier ce qui est présenté.
N'aimant pas trop les productions "made in US", il faut dire que cette série est bien faite, bon casting, bons doublages, bon scénario, bons effets spéciaux.
Ceci pour la forme, et pour le fond, nous qui n'avons pas spécialement apprécié "Avatar" (trop de guerre, trop "USA", trop manichéen, et surtout, un thème que l'on retrouve dans "La Forêt d'Émeraude" notamment, pas besoin de transposer ça avec des ET...).


Bon, mais ce n'est qu'un avis perso, et il y avait aussi de belles choses...
Cette série "V" convient mieux à un esprit militant, il s'y retrouve...
Mais surtout, c'est incroyable ce qui y est dit... "TOUT", ou presque :


Les reptiliens, leur présence déjà sur Terre, depuis longtemps, où ils ont TOUT infiltré, y compris les services secrets ; les vaccins, utilisés pour tracer/pucer la population (là avec un adjuvent intervenant sur l'ADN) ; la façon d'utiliser les émotions de la population, et singulièrement la PEUR, mais aussi sa capacité à croire à un sauveur ; la façon de manipuler les medias pour manipuler la population, la duplicité des dirigeants qui font délibérément l'inverse de ce qu'ils disent ; les fausses agressions sous faux drapeaux ; l'utilisation d'un faux terrorisme ; les manipulations... et même, à la fin, les faux nuages (chemtrails ou nouveaux nuages http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d... ) pour cacher ce qui arrive dans le ciel...

Mais aussi des rappels à "Blue Beam" (http://www.dailymotion.com/video/xbgcff_le-projet-blue-be... ) : beaucoup de rayons bleus, des hologrammes, des communications dans le monde entier dans la langue de chacun et dans sa culture, interventions à caractère quasi mystique pour endoctriner, faire croire à un sauveur, rendre les gens dépendants...

En fait, c'est comme pour les symboles des satanistes et de la franc-maçonnerie, c'est devant les yeux de tout le monde, de qui veut les voir*, et la grande masse ne voit rien, ou, dans le cas de cette "fiction", juste une belle histoire**, avec plein d'effets spéciaux, à voir entre un match de foot et une émission de "télé-réalité"...

En fait, ce n'est pas qu'ils ne voient pas, c'est qu'ils ne veulent pas voir. La preuve, certains ne veulent même plus lire ce que nous publions pour étayer nos dires...

Ils ont le droit de fermer les yeux pour ne pas être dérangés dans l'image d'Épinal qu'ils ont du monde, si c'est trop fort pour eux, mais si tout le monde fait ça, les imposteurs/manipulateurs ont encore de beaux jours devant eux, et celles et ceux qui ferment les yeux sur leurs forfaitures portent une lourde responsabilité !

Il y a aussi une belle approche sur l'aptitude humaine à avoir des sentiments, des émotions (par rapport à la froideur des reptiliens), et la capacité des humains à communiquer leurs émotions, y compris aux reptiliens (certains)...
  
Vous pouvez visionner cette série les mercredis soir, en seconde partie de soirée, sur TF1, ou sur ce site :

!cid_C37A7278288C4D3CA1F9E70082A92B32@HP26922839816.jpg
NB : Le débit est faible et irrégulier, mais la qualité "HD" est très bonne, au point qu'en projection via un vidéo projecteur connecté à un ordinateur, sur un écran de 2 m 20, c'est encore très bon.

Les 12 épisodes tiennent sur 4 CR-Rom (3 par CD-Rom), ou sur 1 seul DVD.
  
  
  


 

En Bretagne, un pesticide éradique toute vie aquatique

Il faut bien alimenter Monsanto, le système médical et les laboratoires pharmaceutiques, n'est-ce pas ?

Et comme pour les reptiliens nous sommes trop nombreux, faut bien trouver des moyens de nous éliminer, non ?
 

Un champs de salades, un pesticide ultra puissant, un agriculteur imprudent, des pluies un peu fortes. Il n’en fallait pas plus, ce 23 octobre dernier, pour éradiquer toute vie aquatique sur 12 kilomètres d’un cours d’eau du Finistère, près de Roscoff. Une affaire qui remet en lumière le rôle néfaste des pesticides : en France, 96% des rivières contiennent ces produits chimiques.

Cela pourrait entrer dans le livre des records : 130 tonnes de truites décimées en un petit quart d’heure, dans une pisciculture bretonne. L’hécatombe a permis de détecter une nouvelle catastrophe écologique, le 23 octobre dernier. Le cours d’eau Le Guillec, dans le Finistère, près de Roscoff, a été pollué sur plus de 12 kilomètres. Tous les poissons d’eau douce sont morts, jusqu’à l’estuaire. En cause : le traitement d’une parcelle agricole, où poussent des salades, par un produit chimique, le Trimaton extra (il porte bien son nom...), à proximité de cette rivière du Haut-Léon. Que s’est-il passé ? A priori pas de surdosage dans l’utilisation du pesticide par l’agriculteur. Mais les fortes pluies qui ont suivi l’épandage du produit phytosanitaire semblent avoir aggravé la situation. L’association Eau & Rivières de Bretagne et trois communes voisines ont décidé de porter plainte pour éviter que cette affaire ne soit classée sans suite.

« Cette pollution n’est pas une fatalité. Elle est le résultat de pratiques imprudentes dans l’utilisation de produits chimiques extrêmement dangereux pour l’eau, pour les sols, et pour tous les organismes vivants », s’indigne Eau et rivières. « Au-delà de la négligence de l’agriculteur qui n’a pas pris garde à la météo, ce n’est pas possible qu’on puisse homologuer un produit, si la moindre pluie provoque ce genre de situation », ajoute Arnaud Clugery, délégué départemental de l’association. L’utilisation du pesticide demande d’inonder auparavant le terrain sur une profondeur de 10 cm, avec un système de drains qui a, dans ce cas, été installé dans le sens de la pente. « On ajoute un facteur de danger : le sol est en condition d’érosion maximum avant l’épandage du pesticide. »

Un pesticide reconnu comme cancérigène

Le collectif « Les amis du Guillec et de la baie de Sieck » a lancé une pétition : « Au delà de la pollution du Guillec, arrêtons la stérilisation des sols !!! ». Objectif : relancer le débat sur l’interdiction des pesticides. Pour le collectif, les finalités du traitement de cette parcelle agricole sont inquiétantes, puisqu’il s’agit de stériliser totalement le sol sur une épaisseur de quelques dizaines de centimètres, « afin qu’il n’y ait plus aucune mauvaise herbe, plus aucun insecte, plus aucun champignon, plus aucun ver de terre qui vienne nuire à la production ». Et cela avant semer de la mâche. Le collectif s’insurge contre ce type de méthode, de plus en plus utilisée, où l’on détruit toute vie du sol, « ce dernier ne servant plus que de substrat inerte. »

Le Trimaton extra est commercialisé par la société CEREXAGRI, vendue en 2007 par Arkema - ancienne filiale de Total - à l’entreprise indienne United Phosphorus Limited (UPL), un des plus gros producteurs indiens de produits phytosanitaires. Fongicides, insecticides, herbicides sont notamment produits sur quatre sites français [1]. Le Trimaton extra contient du dimethyl dithiocarbamate de sodium (ou Metam sodium). C’est l’un des pesticides les plus utilisés aux États-Unis (25.000 tonnes par an). Pourtant la substance active fait partie de la liste des cancérigènes « probables » recensés par l’Agence de protection de l’environnement (EPA) états-unienne.

Un produit néfaste pour l’environnement aquatique

L’État de Californie va plus loin et considère le metam sodium comme toxique d’un point de vue du développement. Le produit est également inscrit sur la liste des cancérigènes avérés, « California Prop 65 Known Carcinogens », et sur celle des « perturbateurs de la reproduction ». L’inscription sur cette liste par l’Agence de protection environnementale de Californie est « basée sur une identification formelle par les autorités publiques que la substance chimique entraîne une toxicité reproductive ».

Côté français, les choses sont moins claires : le site Agritox de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) fait état d’un « effet cancérigène suspecté » et de « preuves insuffisantes chez l’homme ». Le produit est cependant considéré comme « dangereux pour l’environnement », « très toxique pour les organismes aquatiques », et pouvant « entrainer des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique »…

Des cancers au bout d’un mois d’exposition

Les études de toxicité sont inquiétantes. Sur le développement des lapins par exemple : à forte dose, la substance chimique provoque des malformations congénitales - méningocèle (malformation congénitale avec absence de fermeture de la colonne vertébrale) et anophtalmie (absence d’un ou des deux yeux à la naissance) - et une ossification incomplète. De quoi décourager toute envie de pêcher des poissons à proximité des zones d’épandage du pesticide ou de manger les productions végétales qui ont subi ce traitement.

L’agence de protection de l’environnement états-unienne précise qu’en raison de la volatilité du metam sodium dans l’air, « aucun résidu n’est attendu dans l’alimentation » ou dans l’eau. Dans les usages agricoles, le metam sodium devient un gaz volatile (le methyl isothycyanate, ou MITC) peu après son application. Ce gaz est considéré par l’EPA comme « extrêmement toxique pour les mammifères, les oiseaux, les invertébrés aquatiques et les poissons ». Un rapport du Bureau du programme des pesticides de l’EPA décrit le gaz MITC comme pouvant « migrer des champs vers des lieux où le public vit, travaille, joue ». Or une « métaplasie des tissus de l’appareil respiratoire, une lésion souvent associé au cancer, a été observée après seulement 28 jours d’exposition de rats au MITC ».

Des pesticides dans l’eau de pluie

D’après l’Institut français de l’environnement (IFEN), 96% des eaux de surface (rivières, étangs...) et 61% des eaux souterraines analysées en France contiennent des résidus de pesticides. Même les eaux de pluie sont touchées : des stations de mesure installées par l’INRA de Rennes ont révélé que presque tous les échantillons contenaient des pesticides. 60% d’entre eux dépassent même les 0,1µg/l, la Concentration maximale admissible (CMA) pour l’eau de distribution.

Ces mesures montrent une dispersion importante des pesticides dans les milieux aquatiques. Le désastre écologique du 23 octobre sur les bords du Guillec a permis de mesurer l’ampleur de la toxicité du pesticide concerné. Combien d’accidents de ce type ont lieu chaque année en France ? Et combien de pollutions invisibles mais tout aussi dangereuses sont provoquées par les pesticides ?

Agnès Rousseaux

Notes

[1] Bassens (Gironde), Le Canet (Bouches-du-Rhône), Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) et Vaas (Sarthe)


Auteur : Agnès Rousseaux - Source : Basta !