Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2014

Vers la bascule des pôles magnétiques

Ce serait la meilleure des solutions pour purifier la Terre de l'atome et de tous les produits chimiques qui l'infeste, pour faire cesser toutes les guerres et laisser une terre propre  pour les générations futures. Le souci ici, et si les mers et les océans ne débordent pas, c'est que nous retournerions au Moyen-âge, car l'électricité serait interrompue sur tout le globe pour un long moment, les polarités électriques étant inversées, la terre en cas d'inversion de ses pôles magnétiques, reprenant sa rotation à l'envers.

Vers la bascule magnétique

Par

 valeursactuelles.com

Mercredi 05 Novembre 2014 à 09:39 (mis à jour le 05/11/2014 à 11:47

 

Photo © Glow images

Technologie. Notre civilisation technologique va-t-elle au-devant de sérieux problèmes en cas d’inversion des pôles magnétiques ?

Ce phénomène, qui s’est produit à plusieurs reprises dans l’histoire de la Terre, évolue, en théorie, trop lentement pour que l’être humain y soit véritablement sensible. Mais une étude publiée dans le Geophysical Journal International vient de montrer que la durée nécessaire à cette inversion pourrait en réalité être plus courte que prévu — en fait, inférieure à une vie humaine.

Cette nouvelle évaluation est le fruit de la cartographie fouillée du massif italien des Apennins consécutive au tremblement de terre de L’Aquila, en 2009. L’analyse des sédiments déposés lors d’éruptions volcaniques passées a en effet montré que ceux-ci portaient en eux — un pur hasard — la marque de la dernière inversion des pôles magnétiques, voilà un peu moins de 800 000 ans. L’analyse fine de cette mémoire sédimentaire a rendu alors un verdict étonnant : cette dernière inversion s’était produite en moins d’un siècle. Or, nous savons que le champ magnétique terrestre est en phase de décroissance, un marqueur habituel d’une inversion imminente.

Problème : durant cette bascule, qui procède d’un jeu encore incompris entre les parties liquide et solide du noyau métallique de notre planète, la magnétosphère, qui nous protège du vent solaire, a tendance à faiblir. Si cet affaiblissement venait à être concentré sur une période courte, les tempêtes solaires, génératrices d’aurores boréales (photo), pourraient mettre dramatiquement à l’épreuve la trame électrique et connectique de nos sociétés.

 

05/11/2014

Les supernovae

Une preuve de plus que rien ne meurt dans l'Univers et que nous sommes tous nourris par le cosmos et ses rayonnements, ce qui nous permet aussi d'évoluer psychiquement et spirituellement, en activant notre ADN.


Si en explosant une Supernova donne naissance à des éléments nutritifs, des étoiles, des planètes et la vie dans l'Univers, c'est un accouchement et non pas une explosion ou une quelconque mort de la Supernova, mais aussi la preuve de l'éternité de l'Univers qui se transforme.


28/10/2014

La Voie lactée se situe dans un «continent céleste» bien plus vaste que prévu !

Ben voyons, Tarzan qui découvre pour la première fois, le phonographe !

Tout à coup, ils découvrent que La Voie lactée se situe dans un «continent céleste» bien plus vaste que prévu ! Comme si notre voie lactée était séparée du Grand Univers = Univers Global = UNI-TE qui contient des milliards de Galaxies qui le constitue et qui évoluent en spirales (comme l'ADN) vers le centre des Galaxies et du Grand Univers créateur de toute vie dans le Grand Univers.

On se marre et vous ?

L'UNIVERS  est un "grand élément ou un ADN primal créateur de toute vie dans l'UNI-VERS = DIEU CREATEUR" constitué de "multiples éléments" dont des galaxies, des systèmes solaires, des comètes, des planètes, des fluides circulants, des énergies lumineuses hiérarchisées en fonction des diverses dimensions lumineuses, des êtres vivants dont les hommes qui constituent des cellules vivantes de ce grand UNI-VERS, et qui sont reliées entre elles par l'eau, l'électricité, tous les nutriments quantiques et toutes les énergies quantiques qui les animent dans l'UNI-VERS connecté et Unifié. Voir la théorie en physique quantique de l'Univers Unifié de Nassim Haramein.




Des chercheurs ont identifié les frontières du superamas contenant notre galaxie. Baptisé «Laniakea», il est cent fois plus volumineux qu'on ne le pensait

L'Univers est un jeu de poupées russes cosmiques. Les planètes tournent autour d'étoiles, les étoiles sont rassemblées en galaxies, les galaxies en groupes ou en amas, les groupes et les amas en superamas. Seul petit problème: il n'existait jusqu'à aujourd'hui aucune définition précise de ces dernières structures, les plus grandes de l'Univers. Cela fait plus de cinquante ans que la communauté scientifique bute sur ce problème.

Dans une publication faisant ce jeudi la une de la revue Nature, une équipe franco-israélo-américaine pense avoir identifié la nature profonde de ces «continents célestes». À partir d'un catalogue recensant la vitesse de 8 000 galaxies proches, ils en donnent la première description physique et définissent ainsi les contours du superamas contenant notre galaxie, la Voie lactée. Ils l'ont baptisé «Laniakea», un terme hawaïen signifiant «incommensurable paradis».

La couverture de Nature du 4 septembre 2014. <i>(Crédits: Nature, Illustration: Mark A. Garlick; Source: Daniel Pomarède)</i>

La couverture de Nature du 4 septembre 2014.
(Crédits: Nature, Illustration: Mark A. Garlick; Source: Daniel Pomarède)

«En fait, les superamas sont l'équivalent astronomique des bassins-versants sur Terre, à cette différence que ce n'est pas de l'eau qui s'écoule, mais des galaxies», explique Hélène Courtois, professeur à l'université de Lyon et deuxième auteur de ces travaux d'une importance fondamentale. La frontière entre deux superamas est la ligne de démarcation qui sépare deux bassins gravitationnels. Suivant qu'une galaxie se situe d'un côté ou de l'autre, elle s'écoulera dans un sens ou dans l'autre.

Sur la représentation graphique du superamas(voir ci-dessus), les grandes lignes représentent les trajectoires de galaxies obtenues à partir de leur vitesse propre, c'est-à-dire la manière dont elles se déplaceraient si l'Univers n'était pas en expansion continue. «Nous n'avons pas affiché les 8 000 trajectoires que nous avons calculées pour ne pas encombrer la représentation», explique Daniel Pomarède, informaticien au CEA à Saclay, qui a développé le logiciel de visualisation 3D.

La pelote de cheveux jaunes correspond ainsi à notre superamas. Tous les fils convergent vers une même «vallée gravitationnelle» en forme d'ange. Laniakea est 100 fois plus volumineux que le précédent «Superamas local» (aussi appelé «Superamas de la Vierge»). Il contient 100 000 grosses galaxies (100 milliards d'étoiles chacune) et un million de galaxies naines (de 1 à 10 milliards d'étoiles chacune). Et comme le Soleil dans notre galaxie, le groupe de la Voie lactée n'est qu'un élément périphérique de ce superamas.

« Les superamas sont l'équivalent astronomique des bassins-versants sur Terre, à cette différence que ce n'est pas de l'eau qui s'écoule, mais des galaxies. »

Hélène Courtois, astrophysicienne.

La découverte de Laniakea permet d'éclaircir un des grands mystères de l'astrophysique: pourquoi notre Voie lactée se dirige-t-elle à 630 kilomètres par seconde dans une direction donnée? Les astrophysiciens ont longtemps travaillé, en vain, sur un hypothétique objet au titre ronflant: «le Grand Attracteur». Celui-ci n'existe pas. Il s'avère en fait que notre galaxie se déplace comme les autres sous la seule influence gravitationnelle de ses voisines et de la matière noire environnante. Il fallait simplement avoir une vue d'ensemble plus large pour le constater.

Les quelques mille-pattes blancs qui entourent Laniakea sur l'image ci-dessous sont probablement des superamas voisins. «Nous manquons toutefois de données pour connaître leurs frontières précises, note Hélène Courtois. Peut-être que certains appartiennent à un même bassin plus vaste que nous ne parvenons pas encore à discerner.» Il y aurait la place pour six millions de superamas de la taille de Laniakea dans l'Univers. De quoi donner le vertige.

Un télescope spatial en 2020

La chercheuse travaille justement en ce moment à étoffer la base de données Cosmicflows-2 sur les vitesses des galaxies afin d'explorer un volume plus grand d'Univers. Le premier objectif pour sa troisième édition serait de doubler le nombre de galaxies dans les deux années à venir.

Seule la vitesse des galaxies spirales peut être connue avec une relative précision (10 à 20 % près), car elles contiennent encore les nuages d'hydrogène dont se servent les astrophysiciens pour effectuer cette mesure. «Les radiotélescopes suffisamment puissants pour effectuer ces mesures ne sont apparus que dans les années 2000, rappelle l'astrophysicienne lyonnaise. Cela explique en partie pourquoi la découverte de Laniakea est si tardive. Pour franchir un nouvel ordre de grandeur et étudier un volume d'Univers deux fois plus gros, il faudra probablement attendre la nouvelle génération d'instruments qui arrive.»

Le télescope spatial européen Euclid, dont le lancement est prévu en 2020, pourrait constituer une autre révolution dans l'étude des superamas et de la distribution de matière noire dans l'Univers.

 

Février 2014 : Un conflit secret dans l'Espace entre les reptiliens et les Siriens de Sirus A ?

Un article proposé par l’un de nos lecteurs, Franck, que nous acceptons de diffuser car il pourrait nous permettre de voir l’autre face cachée du monde qui nous est occultée depuis de trop longs millénaires. Franck a fait des recherches à la suite de l’article que nous avons publié, rédigé par Veterans Today, faisant relation à l’existence de guerres secrètes dans l’espace qui ne nous seront pas révélées.

Comme nous ne pratiquons pas la censure et que toute information est bonne pour nous éveiller et apporter une juste réflexion. Nous vous proposons cet article afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion tout en laissant parler vos ressentis personnels.

 

Pour voir les vidéos dans votre langue et notamment sous titrage français: parfait !  (Cliquez sur l'icône) - (Autres langues disponibles en fonction de votre pays et votre adresse IP)

Février 2014: Le Conflit secret dans l'Espace ?

(Ou comment une Alliance bienveillante a pris le contrôle des reptiliens de l’Espace)

Une vidéo choquante confirme les dires des Veterans Today, qui indiquaient l'existence de guerres spatiales secrètes dans l'espace!

En, effet, le plus important conflit n’ayant jamais été propagé dans l'Univers, semble s'être déroulé au début de février 2014 ! Ce que confirmait certains blogs à ce sujet en 2012:

Des milliards de vaisseaux « bienveillants » sont actuellement positionnés autour de la Terre pour la protéger!

LE CONFLIT DANS L'ESPACE
FÉDÉRATION GALACTIQUE VS
FORCES DE L'OMBRE (TERRA GALACTICA)

Cette vidéo provient du site web ‘Galactis’ qui nous informe de toutes les situations extraordinaires qui se déroulent dans l’espace avec des explications techniques. Notamment les grands vaisseaux spatiaux et leur fonctionnement !

http://www.galactis.net/en/conflict-space/

En effet, un gigantesque vaisseau spatial Sirien  invisible "purificateur" pour la planète Terre, et stationné à ce moment-là derrière la Lune et il a été bombardé partiellement par une armada de vaisseaux reptiliens maléfiques, les gris, et leurs alliés "animés de mauvaises intentions".

 

Anais010.png

 

Ils ont tous été désintégrés, par des millions de petits vaisseaux Siriens appartenant à la civilisation de Sirius A.

Il existe apparemment beaucoup d'objets dans l'espace chargés de "purifier" notre planète à distance. Comme ce fut le cas récemment avec la comète ISON. Qui n'était en définitive qu'un autre gigantesque vaisseau spatial envoyant de l'énergie purificatrice vers la Terre en se "connectant" à distance avec une étoile!

 

Anais013.jpg

 

Tout a été expliqué ici:

LA VÉRITÉ À PROPOS DE L'ÉVÉNEMENT
ET DE LA COMÈTE ISON (TERRA GALACTICA)

Pour ces deux évènements, des photos de la NASA ont été publiées. Mais bien sûr sans énoncer que ce furent ces vaisseaux spatiaux! Une désinformation massive et l’ignorance de certains blogueurs ont créé l'amalgame.

Le narrateur ici, nous dévoile comment cette guerre s'est déroulée et pourquoi. Il nous raconte la description et la philosophie de ces deux races distinctes. Notamment les reptiliens à la fin de la vidéo. (A voir !)

Anai01.png

L'info de ce conflit lui a été fournie par le commandant appelé "Amun", du vaisseau mère Sirien "Anaïs" attaqué. Aspect féminin. Et par le vaisseau mère lui-même, ainsi que par deux autres entités bienveillantes Siriennes.

Il a été autorisé à monter à bord du vaisseau 'Anaïs' Sirien pour obtenir plus de détails sur cette épouvantable bataille cosmique. Et il aurait aperçu les vaisseaux sombres reptiliens pendant le conflit (Voir le graphisme  des photos joint)

En fait, Les reptiliens voulaient s'approprier une fréquence "intermédiaire" que la Terre ne pouvait maintenir toute seule pour atteindre un niveau supérieur d'évolution.

Les Siriens ont pris le relais de cette fréquence intermédiaire pour assurer la transition avec deux autres fréquences nécessaires à la survie de la Terre.

Cette fréquence "intermédiaire" étant sur un plan éthérique, mais possédant une conscience supérieure aux Reptiliens.

Toutes les planètes, la Terre, les étoiles, météorites... ont une conscience, indique la vidéo.

Les Reptiliens se sont battus pour obtenir cette fréquence éthérique intermédiaire importante et particulière placée autour de la Terre.

C'est à dire: la destruction totale du vaisseau mère Sirien!

Ils voulaient aussi se propulser sur la voie d'une évolution semblable à celle des Siriens. Ce qui leur aurait permis d’exercer plus d'influence dans la galaxie, tout en prenant le contrôle total de notre Planète. Ce qui est impossible au vu de leur égoïsme, leur manque d’amour, et leur fonctionnement mental.

Sachant qu'ils ne pouvaient en aucune façon avoir le contrôle total sur ces fréquences, les reptiliens essayent, dans leur désespoir, de retarder, l'ascension de l'humanité vers une fréquence vibratoire de conscience plus élevée, en manipulant les sujets humains de résonance "basses fréquences" pour générer des peurs, des dépendances ou des situations fanatiques dans leurs auras.

C'est leur nourriture. Leur survie.

Ils ont échoués. Ils ont à chaque fois été repoussés!

Environ 50 millions de petits vaisseaux Siriens "purificateurs" se sont engagés contre ceux des reptiliens qui étaient beaucoup plus nombreux!

Le vaisseau-mère Sirien en possédait environ 280 millions au total !

Les 100 millions de vaisseaux spatiaux reptiliens ont TOUS été désintégrés.

L'équipe du narrateur, n'était pas la seule à avoir aperçu ce conflit dans l'espace.

Des preuves seront diffusés à la Télévision le moment venu, nous précise la vidéo.

Un éclair blanc de quelques secondes aurait été vu depuis la Terre. Qui signifiait l'ouverture de la brèche du vaisseau Anaïs (explosion) par les bombardements de la flotte reptilienne.

La flotte reptilienne aurait été aperçue depuis la Terre nous précise la Vidéo, car elle scintillait devant notre soleil.

 

Anais017.png

 

La Nasa a pris une photo de l'évènement !

Cette bataille s'est aussi déroulée à l'intérieur d'un bouclier temporel.

Les reptiliens ont simplement endommagé partiellement le vaisseau-mère Sirien.

Les reptiliens n'ont pas été tués. Mais ce sont uniquement leurs vaisseaux qui ont été détruits.

Ils ont été téléportés dans d'autres faibles dimensions éthériques peu éloignées de la Terre. Ils ont été poussés et même forcés à rester à une altitude raisonnable de la Terre non physique, car leur liberté a été drastiquement limitée! Tout reptilien, ou leur allié, franchissant cette espace éthérique imposé serait systématiquement détruit.

"Ainsi, à la suite du conflit, de nombreux êtres reptiliens et leurs alliés ont été forcés et même 'poussés' à rester bloqués sur le plan éthérique, proche de la Terre. Cette raison et la pression exercée sur les Reptiliens, les empêchent de contacter leurs semblables sur d'autres planètes, et de demander de l'aide, car ils sont maintenant sous le contrôle de l'alliance galactique bienveillante."  indique la vidéo !

Ainsi, il semblerait donc, que ces reptiliens parasites spatiaux sont maintenant "emprisonnés" sous le contrôle absolu d'une alliance galactique bienveillante!

Quant au vaisseau Sirien "Anaïs" il a été protégé par des petits vaisseaux purificateurs Siriens pendant la réparation de sa brèche et avec l'aide des énergies de quatre autres vaisseau-mères alliés ! 

Anaïs se réparait automatiquement toute seule. Atome par atome!

Chaque vaisseau Sirien possède un soleil central qui se recharge par du plasma solaire à distance (énergie illimitée). Comme notre Terre qui possède son propre soleil central d’ailleurs.

Le narrateur évoque la diffusion de la flotte de vaisseaux de lumière que l'on peut voir sur YouTube de 1996:

HUGE UFO ARMADA ABOVE Earth
filmed from NASA SHUTTLE - may 2011.flv


Et cette bataille dévastatrice avec la flotte "sombre" des reptiliens!

Les reptiliens ont perdu, car ils créaient des vaisseaux avec une technologie limitée et la plupart de leurs vaisseaux étaient vides et télécommandés à distance!

C'est pour cette raison qu'ils étaient beaucoup plus nombreux en apparence que les Siriens. Mais en définitive, les reptiliens "physiques", sont peu nombreux dans la galaxie!

Les reptiliens savaient parfaitement qu'ils allaient perdre. Ils voulaient simplement retarder l'aide des Siriens aux Humains pour leur ascension, mais surtout gagner la suprématie sur ces trois fréquences éthériques entourant la Terre pour en prendre le contrôle.

Détruire les Siriens et leur vaisseau-mère fut leur objectif.

Emprisonnés, les Reptiliens se sont vengés en éliminant l’esprit éthérique de nombreux humains « basses fréquences » pour semer la peur et le désordre, et occasionner des disparitions, suicides, guerres, explosions soudaines sans explication sur terre. Comme par exemple le Vol Malaysien M370. Qui sera expliqué dans un autre documentaire, nous indique le narrateur !

Mais les Siriens ont le pouvoir de pénétrer dans ce champ « éthérique » pour éviter trop de dégâts. Les reptiliens de l’espace, sont désormais sous surveillance.

-------------------------------

Graphisme vidéo: magnifique

Son: Stéréo digital excellent

Sous titrage français: parfait! (Cliquez sur l'icône)

(Autres langues disponibles en fonction de votre pays et votre adresse IP)

---------------------------------

Tiens ? C'est bizarre, que s’est-il passé en février 2014?

Le coup d'Etat en l'Ukraine! Ce n'est pas une coïncidence!

Les reptiliens voulaient installer le chaos, la peur sur Terre et dans l'espace au même moment!

Poutine devait être parfaitement au courant. C'est pour cette raison qu'il a été obligé de stopper les conflits démesurés des NAZIS/Gris/EU sur la planète Terre!

Ce que ne dévoile pas le documentaire est l’origine de ses vaisseaux reptiliens ! Comment tous ces vaisseaux nocifs ont-ils pu être fabriqués dans l’ombre ? Certainement dans les usines secrètes de la planète Mars conçus pendant la seconde guerre mondiale avec les Nazis!

Hitler n’était-il pas déjà allé sur Mars en 1945 ?

Hitler et les Ovnis : Mission sur Mars en 1945

 

HITLER, les OVNIS et le voyage vers la planète Mars en 1945

 

Un documentaire à regarder.

 

27/10/2014

Russie/ISS : L'avenir de la Station spatiale internationale sera évoqué à Paris

Justement, à quoi sert-elle cette Station Spatiale Internationale depuis 30 ans à coup de milliards de dollars dépensés par an ?  Quels sont les progrès scientifiques faits par l'ISS depuis 30 ans ? Quand la NASA censure les images des planètes et de notre système solaire, qu'elle nous occulte toujours la vérité sur la constitution de notre Galaxie, la voie lactée "une chiure de mouche" que l'on nous présente comme étant le GRAND UNIVERS, qui continue à nous faire croire que la Terre est ronde et qu'elle n'est pas creuse comme toutes les autres planètes, qu'elle nous cache que nous ne sommes pas seuls dans notre système solaire, imaginons ce qu'il doit se passer comme activités ET dans notre Galaxie ? 

Ils y font du commerce avec nos richesses, avec les GRIS et les autres civilisations extraterrestres qui sont en recherche d'énergies, comme nous l'indique le livre portant sur les Alliés de l'Humanité ?

Ou nous fliquent-t-ils à partir de l'ISS tout en nous perturbant et en nous balançant des ondes scalaires pour perturber l'équilibre climatique, magnétique et éthérique de la Terre et des hommes en nous entretenant dans leur "matrice vibratoire" pour nous manipuler mentalement et spirituellement en activant leurs projets militaires ?

Pourquoi tout à coup, les russes qui ont demandé aux USA de lever le secret sur l'existence des ET et qui luttent pour faire s'écrouler la domination du dollar des GRANDS GRIS REPTILIENS sur le monde, voudraient-ils se retirer du projet de l'ISS ?

Rappelons-nous que depuis décembre 2012 la Terre est entrée dans sa phase d'ascension vers la 5D et qu'elle est en voie d'inverser ses pôles magnétiques. Ce qui présenterait un risque pour les astronautes qui vivent dans l'ISS durant de longs mois, de ne plus pouvoir réintégrer la Terre. Interrogeons-nous sur ces possibilités qui nous seraient occultées de toute manière !

L'avenir de la Station spatiale internationale sera évoqué à Paris

11:22 27/10/2014

MOSCOU, 27 octobre - RIA Novosti

Le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe Roskosmos, Oleg Ostapenko, s'entretiendra le 4 novembre à Paris avec les responsables des agences partenaires de la Station spatiale internationale (ISS), écrit lundi le quotidien Kommersant.

L'exploitation et le financement du projet auraient dû être discutés lors du 65e Congrès international de l'astronautique à Toronto mais les représentants russes s'étaient vus refuser la délivrance d'un visa par les autorités canadiennes. Cette fois, selon les sources, les Européens ont eux-mêmes décidé de mettre à disposition cette tribune pour les négociations.

Oleg Ostapenko arrivera à Paris le 4 novembre pour s'entretenir, entre autres, avec le président de l'Agence spatiale européenne Jean-Jacques Dordain et le directeur de la NASA Charles Bolden.

Les discussions sur le sort de la station se sont activées en mai 2014 sur fond de refroidissement des relations entre Moscou et Washington après la réunification de la Crimée avec la Russie.

A l'époque, le vice-premier ministre russe a réagi à l'adoption de sanctions occidentales en déclarant que la Russie n'avait pas l'intention de prolonger l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2024, comme le suggéraient les USA. "Nous avons besoin de notre station jusqu'en 2020", a déclaré Dmitri Rogozine, soulignant que les fonds prévus pour le programme habité seraient alloués pour d'autres projets à venir.

Du point de vue financier, le projet ISS est relativement coûteux. Selon les estimations, l'entretien annuel de la station coûte aux USA, à la Russie, à l'Europe et au Japon près de 6 milliards de dollars. La majeure partie des frais est prise en charge par la NASA (3 milliards de dollars en 2013), suivie par l'agence japonaise JAXA (un peu plus de 1 milliard de dollars), l'Agence spatiale européenne et Roskosmos (1 milliard de dollars chacune). Le vice-premier ministre reconnaît le faible retour sur investissement de la station orbitale: "Plus de 30% du budget de Roskosmos est dépensé pour l'ISS, mais nous en tirons très peu de bénéfices".

Le rendement, d'un point de vue pratique, est également bas. Dmitri Rogozine a questionné Roskosmos sur les résultats scientifiques ou militaires du séjour de trois cosmonautes russes sur l'ISS. "Je n'ai pas obtenu de réponse", a-t-il déclaré en mai, ajoutant qu'il était nécessaire d'assurer des résultats concrets dans l'espace, au lieu de prolonger ce qui est fait depuis 30 ans déjà sans résultats particuliers.

Ces questions devaient être soulevées par les représentants de Roskosmos au cours du 65e Congrès international de l'astronautique à Toronto: c'était la raison de la présence au sein de la délégation russe du chef de la direction des programmes habités Alexeï Krasnov, à la tête de laquelle se trouvait le directeur adjoint de Roskosmos Denis Lyskov qui supervise le travail de l'ISS. Ce dernier était censé participer à plusieurs rencontres bilatérales et siéger à la réunion plénière avec les directeurs des plus grandes agences spatiales mondiales. Cependant, le ministère canadien des Affaires étrangères a empêché cette réunion en refusant de délivrer un visa à la direction de l'agence russe sans explications. La situation a changé aujourd'hui: selon les sources, les représentants de l'Agence spatiale européenne dirigée par Jean-Jacques Dordain ont eux-mêmes décidé de fournir une tribune à Paris pour évoquer les perspectives et l'état de l'ISS.

Sur le même sujet

Multimédia