Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2015

Washington blâme Poutine pour les frappes russes sur « les rebelles soutenus par la CIA » en Syrie !!!!

Ce sont eux les civils touchés par les frappes russes en Syrie ? 

Les rebelles soutenus par la CIA pour renverser Assad !

Même combat qu'en Ukraine et mêmes pratiques !

Ne sommes-nous pas dans la période de l'Apocalyse qui veut dire la Grande Révélation qui sera faite à l'humanité ?

Toute cette excitation et ces manoeuvres organisées à l'encontre de Poutine ont bien un but précis : celui de l'empêcher de dévoiler toutes les vérités au Monde !

Et voilà qui est fait en partie, dévoilant que les objectifs de Washington et de ses alliés étaient bien ceux de renverser Assad, grâce aux mercenaires financés par la CIA et Cie, et ce, bien sûr, au détriment du peuple Syrien qu'ils massacrent depuis 4 ans, afin de s'accaparer ce pays pour le rattacher à Israël et créer le Grand Israël !

BANDES DE CRIMINELS !

BRAVO POUTINE !

Washington blâme Poutine pour les frappes russes sur « les rebelles soutenus par la CIA » en Syrie !!!!

Incroyable, lisez ça, nous sommes sur une autre planète :

Selon le sénateur américain John McCain, les bombardements russes en Syrie ont visé, aujourd’hui, des rebelles entraînés et financés par la CIA notamment pour combattre le groupe Etat islamique. « Je peux absolument confirmer que ces frappes visaient l’Armée syrienne libre ou des groupes qui ont été armés et entraînés par la CIA ».

« C’est une incroyable illustration de (…) ce qu’est la première priorité du (président russe Vladimir) Poutine », a ajouté M. McCain, président de la Commission des forces armées du Sénat. « C’est bien sûr pour soutenir » le président syrien Bachar al-Assad.

Un groupe de rebelles soutenu par les Etats-Unis a indiqué avoir été la cible de frappes russes menées aujourd’hui. Américains et Russes doivent se réunir d’urgence pour mettre en place un minimum de coordination et de dialogue pour éviter des incidents entre avions de chasse. Il s’agit d’éviter un incident militaire entre les avions russes et ceux de la coalition pilotée par les Etats-Unis en action depuis un an.

Selon le ministère de la Défense, l’armée russe a déployé plus de 50 avions et hélicoptères ainsi que des troupes d’infanterie de marine, des parachutistes et des unités de forces spéciales pour son dispositif militaire en Syrie

Lisez ce qu’écrit Zero Hedge, c’est complètement fou, on est dans le burlesque total :

Le mercredi, nous avons dit que même si nous avions été surpris de la rapidité avec laquelle la machine de propagande occidentale avait été mise en mouvement dans le sillage des premières frappes aériennes de la Russie en Syrie, il n’est pas du tout surprenant de voir des rapports faire surface disant que Moscou ciblait des forces soutenues par les USA plutôt que ISIS. 

Suite au mouvement qui a suivi la décision des législateurs russes de sanctionner officiellement les frappes aériennes en Syrie, Moscou n’a pas perdu de temps dans le lancement de son premier tour de raids aériens. De l’autre coté, l’Occident n’a pas perdu de temps en affirmant que la Russie ciblait  les zones qui ne sont pas connues pour être stratégiquement importantes pour ISIS.

Voici un regard sur deux titres qui résument bien l’ensemble de la rhétorique que vous êtes sur le  point d’entendre sans cesse émanant de tous les coins du monde occidental dans les jours et semaines à venir :

  • Les US sont préoccupés par L’INTENTION DE LA RUSSIE de protéger ASSAD : KERRY
  • Nous avons « de graves préoccupations» Si la Russie frappe des ZONES en DEHORS D’ISIS

Et voici le WSJ qui entre en jeu avec un aperçu du nouveau récit sur lequel Washington travaille dur, pour l’affiner :

Le président russe Vladimir Poutine a entrainé son pays directement dans la guerre en Syrie mercredi alors que les forces russes ont lancé leurs premières frappes aériennes contre ce que Moscou a dit être des objectifs de l’ État islamique au Moyen-Orient.

Mais les dirigeants occidentaux ont émis des doutes quant à savoir si la Russie avait vraiment l’intention de prendre part à la lutte contre l’Etat islamique, ou simplement d’élargir l’offensive du régime syrien contre un large éventail d’autres adversaires.

Mais à l’exception de la zone qu’est de la ville de Salamiyah dans la province de Hama, aucun des domaines énumérés par le régime syrien n’a de présence connue de combattants de l’état ​​islamique. Ils sont largement dominées par des factions rebelles relativement modérées et de groupes islamistes comme Ahrar al-Sham et la filiale d’Al-Qaïda le Front Al Nusra.

Et puis Reuters a sauté dans le train, en disant sur la base d’un entretien avec les commandants rebelles sur Skype, qu’ il était clair que des avions de combat russes ont délibérément visé des forces anti-régime autres que ISIS

Le point ici n’est pas de ne pas penser que Moscou ne vise pas les autres factions rebelles opérant en Syrie, il est de dire que 1) La Russie n’a jamais fait mystère de ses intentions de renforcer Assad par l’annihilation des éléments extrémistes visant à renverser le gouvernement de Damas, et 2) l’idée que les Etats-Unis et ses alliés régionaux sommes un bon juge de qui est un rebelle « modéré » et qui est, ou finira par être un terroriste, est risible.

En effet, grâce à la brutalité de l’ISIS, l’étiquette «modérée» est désormais ouvertement appliquée à Al-Qaïda (voir l’article du WSJ cité ci-dessus) qui semble suggérer que Washington préférerait une Syrie dirigée par Ayman al-Zawahiri, plutôt que Assad.

Eh bien, le jeudi de la machine de propagande des médias a passé la vitesse supérieure,  le  WSJ réprimandait maintenant efficacement la Russie pour frapper des zones contrôlées en partie par des « rebelles soutenus par la CIA ».

Voici plus :

La Russie a lancé des frappes aériennes en Syrie mercredi, prenant des responsables américains et occidentaux au dépourvu et provoquant de nouvelles condamnations suggérant que c’était la preuve que Moscou ne visait pas le groupe extrémiste Etat islamique, mais plutôt d’autres opposants au régime de Bachar al-Assad.

Une des frappes aériennes avaient touché une zone principalement tenue par les rebelles soutenus par l’Agence centrale de renseignement et les services d’espionnage alliés, selon des responsables américains, catapultant la crise syrienne à un nouveau niveau de danger et d’incertitude.

L’entrée de Moscou signifie que les militaires les plus puissants du monde, y compris les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, sont maintenant dans des missions de combat non coordonnées, ce qui accroît le risque de conflit dans le ciel de la Syrie. (sans compter la Chine qui est entrée carrément avec son porte avion dans le port de Tartous il y a quelques jours, pour prêter main forte aux russes ! ndlr)

Le Secrétaire américain à la Défense Ash Carter a déclaré que l’approche de la Russie de la guerre pour la défense de M. Assad, tout en ciblant ostensiblement les extrémistes, équivalait à « verser de l’essence sur le feu. »

«J’ai fait affaire avec eux pendant une longue période. Et ce ne sont pas le genre de comportement que nous devons attendre des professionnels de l’armée russe, « M.Carter a déclaré lors d’une conférence au Pentagone.

Les États-Unis et ses alliés étaient en colère contre les Russes sur de nombreux niveaux : qu’ils soutiennent M. Assad; qu’ils ne coordonnent pas leurs actions avec la coalition anti état islamique menée par les USA existante ; qu’ils ont fourni une dépêche laconique seulement une heure avant leurs opérations; ils ont exigé que  la coalition des Etats-Unis reste hors de l’espace aérien syrien ; et qu’ils ont frappé dans les zones où les rebelles anti-Assad de l’Etat islamique opèrent.

« Il semble qu’ils étaient dans des zones où il n’y avait probablement pas de forces d’ISIS , et c’est précisément l’un des problèmes avec cette approche globale», a déclaré M. Carter, le chef de la défense américaine.

Il y aurait un « problème avec l’approche » si l’objectif était de ne pas rétablir le régime d’Assad, mais parce que c’est l'objectif explicite (pas un secret, et non  un « mystère », alors que Washington insiste sur ça) de la Russie, il n’y a pas de « problème » du tout avec ça.

Retour au WSJ pour des comparaisons inévitables avec la Crimée et l’Ukraine :

L’agence d’espionnage des États-Unis a armé et entraîné des rebelles en Syrie depuis 2013 pour lutter contre le régime Assad. Les rebelles qui reçoivent un soutien en vertu d’un programme d’armement et d’entraînement séparé, géré par le Pentagone n’étaient pas dans les zones ciblées par la Russie dans ses frappes initiales, ont indiqué les responsables.

La combinaison de l’action imprévisible et unilatérale qui a bafoué les exhortations que les occidentaux avaient posées montre une ressemblance incontestable avec l’Ukraine, où M. Poutine a annexé la région de Crimée et a défié les exigences internationales de mettre fin à son soutien aux séparatistes.

La prise de décision de M. Poutine en Syrie reflète la façon dont il a abordé la question en Ukraine, a déclaré Andrew Weiss, vice-président des études au Carnegie Endowment for International Peace.

« Il essaie délibérément de faire les choses pour déstabiliser ses adversaires et il essaie toujours d’obtenir une sorte d’élément de surprise et un avantage tactique sur les gens, et en quelque sorte il joue avec ce qui maintient un effet de surprise constant pour retourner les événements  en sa faveur, » a déclaré M. Weiss, qui a travaillé sur la politique russe dans les administrations de George HW Bush et Bill Clinton.

Oui, une «ressemblance incontestable avec l’Ukraine », tout comme l’approche de Washington pour évincer Assad par la formation et l’armement des éléments extrémistes marque une « ressemblance incontestable » d’innombrables bévues de la politique étrangère US au Moyen-Orient où les résultats de l’ingérence de Washington finissent par être bien pire que la « problème » que les Etats-Unis essayent de trouver une «solution».

Zero Hedge – Wall Street Journal – resistanceauthentique – RT

 

20/09/2015

Un ancien officier de la CIA : Les Etats-Unis sont « fous » de mener une politique qui renforce l'EI !

Voilà, comme cela nous savons que les groupements terroristes qui se constitueraient seuls, sont financés par les Banksters internationaux, les US/UE/sionistes pour porter atteinte aux pays musulmans ou aux pays qu'ils convoitent pour toutes leurs richesses pour créer leur Grand Israël et leur Grand Moyen Orient !

Une coalition de 62 pays complices des USA/Nazis pour tous les crimes commis en Syrie !

Un ancien officier de la CIA : Les Etats-Unis sont « fous » de mener une politique qui renforce l'EI !

Larry Johnson - cia

Un ancien officier de la CIA, tout en expliquant le soutien russe au président syrien, souligne que Poutine a conscience de la menace que représente ISIL et sait comment lutter contre eux, alors que les États-Unis ont été « fous » de mener une politique qui n’a fait qu’augmenter la puissance du groupe terroriste.

La Russie apporte un soutien militaire au président syrien Bachar al-Assad parce que Moscou sait ce qu’il faut faire pour vaincre ISIL tandis que la politique des États-Unis continue d’alimenter l’extrémisme, a dit à Sputnik un ancien officier de la CIA, Larry Johnson.

« Personnellement, je suis heureux que la Russie prenne ces mesures », a déclaré Johnson, lundi, en réponse à notre question sur une entreprise de renseignement du secteur privé (Stratfor NdT) qui affirme détenir une image satellite prouvant que la Russie renforce ses moyens militaires en Syrie. « Au moins, [le président russe Vladimir] Poutine a conscience de  la menace et sait comment l’affronter et l’éliminer. »

Les Etats-Unis ont constamment appelé Assad à démissionner, faisant valoir que le changement de régime était la seule solution politique viable, tandis que la Russie a aidé le gouvernement syrien dans sa lutte contre ISIL.

« L’Occident, et les Etats-Unis en particulier, se sont comportés comme de fieffés imbéciles en soutenant une politique qui a renforcé les extrémistes islamistes », a affirmé Johnson.

Vendredi, Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a déclaré que la Russie continuerait à livrer des équipements de défense au gouvernement syrien pour l’aider à lutter contre le terrorisme.

Dimanche, Lavrov a dit qu’il doutait de la réelle volonté de Washington de vaincre l’État islamique car un membre de la coalition anti-ISIL l’avait informé que le commandement américain avait annulé des frappes aériennes contre les positions des groupes terroristes.

Le porte-parole du Département d’Etat, John Kirby, a déclaré lundi qu’il n’avait pas d’indications que l’armée américaine ait annulé des frappes aériennes contre ISIL.

Les États-Unis sont à la tête d’une coalition de 62 pays contre ISIL dont l’objectif est d’éliminer le groupe terroriste. En près de deux ans, ISIL a réussi à envahir et occuper de vastes territoires en Syrie et en Irak, et à y proclamer un califat.

La coalition a mené plus de 6 500 frappes aériennes contre ISIL depuis août 2014. Le renseignement américain estime que la campagne militaire contre le groupe terroriste a éliminé 10 000 de ses combattants.

Sputnik | 15 septembre 2015

Article original: http://sputniknews.com/politics/20150915/1026998002.html#...

Traduction : Dominique Muselet

Source:http://arretsurinfo.ch/un-ancien-officier-de-la-cia-les-e...

 

15/01/2015

OVNIS déclassification : Les archives du projet Blue Book sont enfin intégralement disponibles

Heureusement que les Ovnis et le ET n'existent pas ! C'est bien pour cela que les dossiers concernant ces sujets, sont classés secret défense ou secret militaire !

Sûrement que ces dossiers sont VIDES !


OVNIS : Les archives du projet Blue Book sont enfin intégralement disponibles


Publié le 13/01/2015



Des décennies après que l’US Air Force ait classé leurs rapports d’enquêtes officielles sur le phénomène ovni, des fichiers viennent d’être publiés en ligne pour la première fois et dans leur intégralité.
 
Le Projet Blue Book est considéré comme la troisième commission de recherche sur les ovnis menée par l'USAF.
 
En mars 1952, le Projet Grudge devient le Projet Blue Book. Cette commission qui était sous la direction du capitaine Edward Ruppelt, avait des objectifs plus sérieux que la dernière bien qu'ils devaient continuer à ridiculiser les témoignages d'ovnis en y apportant un maximum d’explications rationnelles.


Les fichiers ont tous été déclassifiés depuis la fin du Projet Blue Book et certains sites y proposaient un accès payant.
 
Les fichiers ont aujourd’hui été mis en ligne par John Greenewald qui dirige un site web appelé "theblackvault", hébergeant plus d’un million de pages (au format PDF) au sujet du Projet Blue Book.
 
Greenewald a effectué plusieurs demandes auprès des autorités en invoquant le Freedom of Information Act (FOIA). Il lui a fallu deux décennies de travail pour en arriver à ce résultat.
 
Il regroupe aujourd’hui plus de 130 000 archives.

Le webmaster déclare lors d’une interview accordée à OpenMinds avoir voulu compiler l’ensemble des données dans une base facilement consultable par tout le monde et affirme que de nombreuses sources présentes sur d’autres sites en lignes sont incomplètes ou difficilement accessibles.
 
Greenewald déclare lors de cette interview : « le Projet Blue Book (avec Sign et Grudge) occupe une place particulière dans l'histoire des ovnis. Malgré le fait que les enquêtes aient été menées de manière peu orthodoxe, cela n’est pas très grave. Il s’agit d’un projet qui a duré plus de 20 ans et des enquêtes ont été menées sur des milliers de cas. La plupart du temps, ils ont trouvé une explication rationnelle mais certains des cas demeurent un mystère. Ces données recueillies à l’époque pourraient ainsi de nouveau être analysées à l’aide de nos connaissances actuelles. Durant des années, ces données sont restées cachées dans les archives nationales. Aujourd’hui, grâce à la puissance d’Internet, ils ont été mis en ligne et pourront profiter de l’exposition qu’ils méritent. .. »


Ce type d’archives représente une véritable mine d’or à analyser. Leur nombre exact reste difficilement évaluable.
 
L’USAF affirme que Blue Book inclut 12 618 rapports d’ovnis, dont seulement 701 restent "non identifiés." Cela représente environ 5,5% des dossiers.
 
Les ufologues estiment avoir pris connaissance de 14000 cas, mais 1 600 restent "inconnus".


Rappel :
 
Les conclusions du Projet Blue Book étaient les suivantes :
 
- Aucun des Ovnis signalés, enquêtés, et évalués par l'Air Force n'a jamais montré qu'il pouvait menacer notre sécurité nationale.
 
- Aucune preuve n'a été soumise à l'Air Force, ni découverte par elle, que des observations entrant dans la catégorie “non-identifiées” démontrent des capacités technologiques ou des principes qui dépasseraient nos connaissances scientifiques actuelles.
 
- Aucune preuve n'indique que les observations entrant dans la catégorie “non-identifiés” concernent des engins extraterrestres.

" Entre 1948 et 1969 l'Air Force a enquêté sur 12.618 rapports d'observations d'Ovnis. Sur ce nombre, il a été établi que 11.917 avaient pour causes des objets matériels tels que des ballons, des satellites, et des avions; des objets immatériels tels que la foudre, des reflets, et autres phénomènes naturels; des objets astronomiques tels que des étoiles, des planètes, le soleil, et la lune; des conditions météorologiques; et des canulars. Seulement 701 rapports n'avaient pu trouver d'explication. "
 
Allen Hynek reconnaîtra que " l'entrée en vigueur du Projet Grudge marqua le début du " rejet " du problème des Ovnis. Les communiqués de presse publiés à propos de ces cas précis n'offraient plus qu'une très lointaine parenté avec les faits qui avaient suscité la notification initiale ".
 
En novembre 1948, le colonel Mc Coy transmet un mémorandum secret à son directeur, révélateur de cette politique du déni : " nous pensons qu'il serait déconseillé de présenter des informations à la presse au sujet d'objets que nous ne sommes pas encore en mesure d'identifier et au sujet desquels nous n'avons aucune conclusion raisonnable. Au cas où les journalistes pourraient insister pour obtenir une déclaration, nous suggérons qu'ils soient informés du fait que bon nombre de ces objets sont en fait des ballons météo ou des phénomènes astronomiques... "
 
Tous les documents concernant les enquêtes du Blue Book ont été définitivement transférés à la " Military Reference Branch ", aux Archives nationales, ainsi qu'au "Records Administration" (8ème et Pennsylvania Avenue, Washington, DC 20408). Ils sont accessibles au public.
 
En juillet 1952, survient une énorme vague d'Ovnis qui aurait confirmé l'origine Gaïenne du phénomène. C'est à ce moment qu'ils auraient décidé d'accentuer la politique de désinformation avec l'appui de la CIA. ​​​​

​La rédaction vous conseille :
 
 

12/01/2015

Alerte ! Veterans Today : Les preuves qui accusent Israël sur les attentats du 9/11 sortent aux USA!!!!!

A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS. MERCI

Et pendant que l'on nous occupe l'esprit avec le False Flag orchestré en France, aux USA ont lieu des révélations sur l'implication d'Israël dans les attentats du 9/11/2001 !

On se demande du reste si cette hystérie n'a pas été organisée en France pour sauver Netanyahu et pour masquer les révélations qui sont faites aux USA et qui mettent en cause Charl/Israël !

Et bien sûr pas un mot dans les merdias aux ordres des Illuminati !

Les preuves qu'Israël a commis les attentats aux USA sortent aux USA et les Veterans Today s'en font l'écho et pas seulement !  Avec les pièces d'archives dont vous pourrez pendre connaissance en bas de l'article.

Au préalable lisez ce message qui concerne l'attaque de Charlie Hebdo dont Washington depuis le Pentagone affirme qu'elle n'a pas été commise par Al Qaeda au Yemen  ni par DAESH, et ensuite les preuves qui sortent aux USA de la complicité d'Israël dans les attentats du 11/09/2001 !

- Guerre civile: 22H50 : Washington affirme depuis le Pentagone que les attaques de Paris ne sont ni le fait de Al Qaeda au Yemen ni de DAESH. Ceci est une charge très violente contre Hollande, Netanyahu, Liberman, Cukierman et le chef du Mossad qui se trouvait à Paris depuis le 25 Décembre 2014. Maintenant voici les preuves irréfutables que les israéliens, aidés par la DGSE et le MI6 ont commis les attaques du 11 septembre 2001. Ces preuves viennent directement des équipes gouvernementales américaines ayant été chargées d'enquêter officiellement. Elles viennent de membres qui ont été mandatés par l'administration Bush en 2002 et qui ont rédigé le véritable rapport sur les attaques du 11 septembre 2001. Bonne lecture et faites passer le mot!

Je remercie encore tous nos frères et soeurs pour l'extraordinaire travail fourni de recherches, à lire dans les commentaires, nos alliés et les sites qui relaient les informations. Nous ne demandons pas que notre site soit mentionné mais que l'information utile passe. Pas de copyright en Islam, prenez tout ce que vous voulez, si vous vous sentez menacés, alors ne donnez pas le lien du blog.

C'est pour ALLAH SWT, POUR NOS FAMILLES, NOS ENFANTS ET TOUS LES OPPRIMES DE CETTE TERRE QU'ILS SOIENT ET D'OU QU'ILS VIENNENT! LIRE ICI

 


 

Mapping 9/11: The Fort Lee Mystery

Traduction Google de l'Article : ICI

Top investigators are revealing 9-11 suppressed evidence on Israelis involved in multiple attacks

 

Final Word on 911.wmv

 

chets_070

…by Gordon Duff and Jeff Smith, Editors

 

[ Editor’s Note: Dear Israeli art students and Dancing Israelis, If you have not figured it out by now, yes we know who you are, what you did, who your handlers were, and the key people who did this.

Mass murder is a pretty serious crime. The cork on 9-11 has held well, but starting to wiggle now. You should, too. There is quite a surveillance record on you folks, including Mohammed Atta coming to visit you on a number of occasions.

The dead have lots of friends, not only those on 9-11, but those that followed in country after country, including the Iranian nuclear scientists you murdered and never put a shred of nuclear weapons program evidence on the table during the nuke talks.

We are combing through all the residents at the time of the three jammer buildings below,  and have already named the complex “Israel on the Hudson”. Give our regards to all the JINSA folks. Yes…we know about that, too. Gordon will fill you in below Jim W. Dean ]

 

_______________________

“Down the Yellow Brick Road Once Again”

 

Fort Lee, New Jersey played a key role in 9/11.  We are mapping out, using Google Earth, some of the incidents involved in presenting a rational response to the cover up, both the government version and the amateur “aftermarket” B-grade version.  If you haven’t watched the entire video, please do that now.


George Washington Bridge

All major roadways in and out of New York were to be destroyed on 9/11.  It was these teams, brought in from Israel that included the Mohammed Atta group, confirmed as directly tied to both the CIA and Egyptian intelligence, that were under surveillance by a combined task force that coordinated with local law enforcement.

So, when thousands of pounds of explosives were placed inside the cable anchorage, teams were dispatched to disable these devices as soon as the attack at the World Trade Center began.

 

George Washington Bridge New Jersey Cable Anchorage where thousands of pounds of high explosives were defused and recovered

George Washington Bridge New Jersey Cable Anchorage where thousands of pounds of high explosives were defused and recovered

 

Simultaneous to the cutting of the cables, a massive truck bomb, as described in CBS and CNN news reports and police radio intercepts, was to explode (as heard, police reported this truck did explode), taking down the roadway supports, thus dropping the bridge “like a rock,” into the Hudson River.

 

Roadway supports, George Washington Bridge

Roadway supports, George Washington Bridge


The Tunnels

Both the Holland and Lincoln Tunnels were to be demolished.  We have only one arrest confirmation from the Manhattan side.  NYPD roadblocks at the Lincoln Tunnel chased down a van that did a quick turn-around to avoid arrest.  Two suspects were arrested with weapons and a truck filled with explosives.  Police commissioner Bernie Kerik, recently released from prison, was on the scene with his personal Counter Terrorism Squad to take custody.  They were never seen since.

 

chets_076

 

 

 

chets_075

 

NYPD road block captures team 2 here with explosives filled truck on 9/11

NYPD road block captures team 2 here with explosives filled truck on 9/11

 

Fort Lee

Fort Lee is the real staging ground for 9/11. It was chosen for a good reason. News reports from 9/11 have been eliminated from archives, lists of terrorists caught then released at the orders of New York City and White House officials and flown out of the country are gone.  Police who made the arrests, recorded above, are under gag order.

 

Moreover, a vast support network involved in the preparation, planning and support of the 9/11 attacks, including the many unsuccessful attacks, not only are enjoying their freedom, some are among the most powerful Americans.  As stated, 9/11 begins in Fort Lee, New Jersey.

 

The “condo and co-op” community there is the home of one of the largest and most politically powerful “Israeli first” groups in America including key members of the notorious organization, JINSA, the Jewish Institute for National Security Affairs, reputed to be more influential than PNAC (Project for a New American Century) and far more militant.

 

An examination of JINSA shows it to be organized in cells like a terror group.

Is it a surprise that the George Washington Bridge, Fort Lee’s primary landmark and the “view” sought by the residents of the highrises chosen for planting the radio jammers, was scheduled for a dramatic demolition on 9/11 with hundreds of commuter vehicles slated for the bottom of the Hudson River?

 

Fort Lee Mafia

Since the 1930s, Fort Lee has been a “mob town,” with the beginnings of “Murder Inc” and the Albert Anastasia gang and Joe Adonis.  It all began when New York Mayor LaGuardia threw the mob out of New York.  The new George Washington Bridge provided a home for the mob in Fort Lee with gambling clubs lining the Palisades on both sides of the GW Bridge.

 

The famous Riviera Night Club as seen from the George Washington Bridge

The famous Riviera Night Club as seen from the George Washington Bridge

 

The fall of communism saw Russian/Ukranian organized crime come to New Jersey, settling in Fort Lee (see Appendix I).  The The Taiwanchik-Trincher group is an amalgamation of Israeli/Ukrainian/Cypriot gangs operating illegal gambling operations throughout the United States with ties to the Romney/Bain financial group. From an indictment in Manhattan federal court:

 

“The Taiwanchik-Trincher Organization (the “Organization”) was a criminal enterprise with strong ties to Russia and Ukraine. The enterprise operated a high-stakes, illegal sports gambling business out of New York City that catered primarily to Russian oligarchs living in Ukraine and Russia.  Between 2006 and April 2012, the enterprise laundered approximately $100 million in proceeds from their gambling operation in Russia and Ukraine through shell companies and bank accounts in Cyprus; and of this $100 million, approximately $50 million was subsequently sent from Cyprus into the United States. Once the money had been transferred to the United States, it was either laundered through additional shell companies or invested in legitimate investments, such as hedge funds and real estate.

The Taiwanchik-Trincher Organization operated under the protection of Alimzhan Tokhtakhounov, who is known as a “Vor,” a term translated as “Thief-in-Law,” that refers to a member of a select group of high-level criminals from the former Soviet Union.Tokhtakhounov is also under indictment in the Southern District of New York for his alleged involvement in bribing officials at the 2002 Winter Olympics held in Salt Lake City, Utah. Tokhtakhounov is a fugitive and is still being sought.”

 

Local Terror Cells Role

In place local assets, some with direct connections to the Ukranian “Kosher Mafia” or

1. Vehicles for hauling explosives

2.  Access to Transit Authority facilities, vehicles and personnel for planting explosives

3.  Cooperation with local condo/co-op security assuring unfettered access to rooftops

 

The Able Danger investigation, years later, staff gutted by Clinton blackmail cutbacks, tracked a major terror operation to Fort Lee, New Jersey.  There they found the CIA, Mossad and Saudi Intelligence pulling together operational teams, moving vans, “art students” and even a few “dancing Israelis”….

 

chets_073

Mossad Safe House Where Feds Say 9/11 Was Planned

The “dancer/art student” groups had a variety of tasks on 9/11, among them:

 

  • Planting jammers on buildings on exhibit one to block Port Authority dispatchers and first responder radios
  • Plant explosives on the New Jersey side of the George Washington Bridge where the cables are anchored, in order to collapse the bridge
  • Explode a truck in the Lincoln Tunnel
  • Explode a truck in the Holland Tunnel
  • Park trucks with demolition devices in specific parking areas of the twin towers
  • Coordinate with Mohammed Atta and his group

 

Of the 3 jammers locations shown below, two of those planted were recovered by the FCC and are held in evidence in Houston, Texas awaiting the “waiting until hell freezes over” Grand Jury to reconvene on Able Danger and 9/11.

 

FBI Sat Across the Street, All 9/11 Planning on audio and video yet suppressed

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FBI Sat Across the Street, All 9/11 Planning on audio and video yet suppresse

Many remember the stories about how fire department radios didn’t work and how new radios would have taken care of the problem.  This is the real reason for the radio problems.

 

chets_068

The locations on this map were supplied by Jeff Smith who worked at the surveillance safe house and at the FBI office shown above.  The safe house on Tom Hunter road was strategically placed to keep track of the Mossad “art student” rental further up Tom Hunter Road and across the street.

 

Mohammed Atta's "crash pad" 5 minutes walk from his handlers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mohammed Atta’s “crash pad” 5 minutes walk from his handlers

Mohammed Atta lived at 215 Main, four blocks over, within easy walking distance of the Israeli facility, the jammer targets and the bridge.  He was across the parking lot from the Port Authority (220 Bruce Reynolds Road) which was within a “golf shot” of the FBI investigation offices.

 

Jammer high rises as seen from FBI/Able Danger Parking lot

Jammer high rises as seen from FBI/Able Danger Parking lot

The real purpose of the 9/11 attack was much more than taking down the World Trade Center.  Imagine New York City, the WTC “evaporated,” the George Washington Bridge sitting in the Hudson, the Lincoln and Holland Tunnels flooded, hundreds drowned and the city entirely cut off and in full panic mode while police and fire radios were jammed.

 

Were other attacks on Washington foiled as well?  The White House or Capitol Building targets?

Could martial law have been declared?  Worse?

 

In the end we got the Department of Homeland Security.  This reminds me of the Len Deighton book, SSGB, a fictional tale of Britain’s Scotland Yard, working for the German SS after Hitler’s successful invasion of the UK. We got the DHS after losing a war with AIPAC. You just can’t make this stuff up!

 

VT requests that the officers who arrested the Israeli “suspects” with the “thousands of pounds of explosives” (CNN) or who were captured “as the van exploded” come forward. 

 

We also ask that all the witnesses of the 2nd plane that was allowed to fly out of the US that day come forward, to confirm that it carried the “exiting” Israeli team, encluding the above mentioned ones who were caught. We know who authorized the plane to leave, a key aspect of the operation, including the NY City law enforcement officials the performed some magic tricks that day.

________________________

 

Note: We will continue pulling our full 9-11 update series together for posting on each new article so readers have them in the chronology they were published. It’s been one hell of a ride…Jim W.Dean

 

Background articles:

The latest:

http://www.veteranstoday.com/2015/01/08/neo-cia-torture-r...

 

New 9-11 story, 2014 Archive:

 

1)  veteranstoday.com/2014/05/20/too-classified-to-publish-bush-nuclear-piracy-exposed/
2)  veteranstoday.com/2014/05/20/nuke-cancer-from-911-revealed/
3)  veteranstoday.com/2014/05/21/doc-submitted-by-russian-intel/
4)  veteranstoday.com/2014/05/22/constructing-the-nuclear-child/
5)  www.veteranstoday.com/2014/05/31/vt-nuclear-education-series/
6)  veteranstoday.com/2014/06/01/nuclear-education-series-dimona-classified/
7)  veteranstoday.com/2014/06/01/vt-nuclear-terrorism-education-series/
8)  veteranstoday.com/2014/06/02/vt-nuclear-education-undeniable-proof-of-911-as-a-nuclear-event/
9)  veteranstoday.com/2014/06/18/vt-nuclear-education-as-the-hammer-drops/
10) veteranstoday.com/2014/06/24/vt-nuclear-education-mossadn-korea-links-mox/
11) veteranstoday.com/2014/06/24/nuclear-roundtable-americas-nuclear-arsenal/
12) veteranstoday.com/2014/07/07/officials-site-thermo-nuke-in-911-demo/
13) veteranstoday.com/2014/07/08/vt-nuclear-education-fission-based-thermobaric-weapons/

 

Additional supporting material on 9/11, nuclear physics and disclosure issues:

 


 

Appendix I

List of recent Fort Lee organized crime convictions:

“Twenty-eight defendants in this case have pled guilty and two have entered into deferred prosecution agreements. The defendants who have pled to date have agreed to forfeit, in total, more than $68 million. The following defendants have pled guilty, and have been sentenced or await sentencing:

 

  • Bryan Zuriff pled guilty to gambling charges on July 26, 2013, and was sentenced on November 25, 2013.
  • William Barbalat pled guilty to gambling charges on August 14, 2013, and was sentenced on December 16, 2013.
  • Kirill Rapoport pled guilty to gambling charges on August 16, 2013, and was sentenced on December 19, 2014.
  • Edwin Ting and Justin Smith pled guilty to gambling charges on September 4, 2013, and were sentenced on January 21, 2014, and January 6, 2014, respectively.
  • Dmitry Druzhinsky and David Aaron pled guilty to gambling charges on October 4, 2013, and were sentenced on April 18, 2014, and February 14, 2014, respectively.
  • Alexander Zaverukha pled guilty to gambling charges on October 10, 2013, and is scheduled to be sentenced on May 1, 2014.
  • Nicholas Hirsch pled guilty to conspiring to commit wire fraud on October 16, 2013, and was sentenced on February 25, 2014.
  • Anatoly Shteyngrob pled guilty to conspiring to commit money laundering on October 17, 2013, and is scheduled to be sentenced on June 10, 2014.
  • Yugeshwar Rajkumar pled guilty to gambling charges on October 18, 2013, and was sentenced on March 25, 2014.
  • Stan Greenberg pled guilty to conspiring to commit racketeering on October 22, 2013, and is scheduled to be sentenced on May 2, 2014.
  • Arthur Azen pled guilty to conspiring to commit money laundering and conspiring to collect extensions of credit by extortionate means on November 5, 2013, and was sentenced on April 9, 2014.
  • Hillel Nahmad pled guilty to gambling charges on November 12, 2013, and was sentenced on April 30, 2014.
  • Vadim Trincher pled guilty to conspiring to commit racketeering on November 14, 2013, and was sentenced on April 30, 2014.
  • Eugene Trincher pled guilty to gambling charges on November 14, 2013, and is scheduled to be sentenced on June 9, 2014.
  • Anatoly Golubchik pled guilty to conspiring to commit racketeering on November 15, 2013, and was sentenced on April 29, 2014.
  • Illya Trincher pled guilty to gambling charges on November 15, 2013, and is scheduled to be sentenced on May 8, 2014.
  • Ronald Uy pled guilty to structuring financial transactions on November 25, 2013, and was sentenced on March 27, 2014.
  • Moshe Oratz pled guilty to gambling charges on December 3, 2013, and was sentenced on April 9, 2014.
  • Michael Sall pled guilty to interstate travel in aid of an unlawful activity (illegal gambling) and Jonathan Hirsch pled guilty to gambling charges on December 4, 2013. Sall was sentenced on April 18, 2014, and Hirsch is scheduled to be sentenced on May 9, 2014.
  • Noah Siegel pled guilty to gambling charges on December 5, 2013, and was sentenced on April 10, 2014.
  • Molly Bloom pled guilty to gambling charges on December 12, 2013, and is scheduled to be sentenced on May 2, 2014.
  • Alexander Katchaloff pled guilty to gambling charges on January 16, 2014, and is scheduled to be sentenced on May 20, 2014.
  • Donald McCalmont, John Jarekci, a/k/a “John Hanson,” and Abraham Mosseri pled guilty to making a fraudulent tax statement, to failing to file a tax return, and causing a financial institution to participate in a lottery related matter, respectively, on January 24, 2014, and are scheduled to be sentenced on May 29, 2014, May 28, 2014, and May 21, 2014, respectively.
  • William Edler and Peter Feldman entered into deferred prosecution agreements on April 11, 2014.

 

Mr. Bharara praised the investigative work of the Federal Bureau of Investigation, the New York City Police Department, and the Internal Revenue Service.

 

The case is being prosecuted by the Office’s Violent and Organized Crime Unit. Assistant U.S. Attorneys Harris M. Fischman, Joshua A. Naftalis, Peter J. Skinner, and Kristy J. Greenberg of the Violent and Organized Crime Unit are in charge of the prosecution. Assistant

 

U.S. Attorney Alexander Wilson of the Office’s Money Laundering and Asset Forfeiture Unit is responsible for the forfeiture aspects of the case.

 

 

Gordon Duff

Gordon Duff is a Marine combat veteran of the Vietnam War.He is a disabled veteran and has worked on veterans and POW issues for decades.

Gordon Duff is an accredited diplomat and is generally accepted as one of the top global intelligence specialists.He manages the world's largest private intelligence organization and regularly consults with governments challenged by security issues.

Gordon Duff has traveled extensively, is published around the world and is a regular guest on TV and radio in more than "several" countries.He is also a trained chef, wine enthusiast, avid motorcyclist and gunsmith specializing in historical weapons and restoration.Business experience and interests are in energy and defense technology.

Visit
Gordon Duff's YouTube Channel

 

Censure Youtube sur la Vidéo : "Charlie HEBDO : Le moment où le policier est censé avoir été tué"

Et bien voici une preuve que la vidéo que nous avions mise en ligne sur notre compte Youtube, intitulée "Charlie HEBDO : Le moment où le policier est censé avoir été tué", dérange !

Il y'a que la Vérité qui dérange n'est-ce pas ?

Seraient-ils en train de soustraire les preuves du False Flag pour nous faire avaler leur version dite officielle comme aux USA ?

Lisez les motifs vous allez rire !

Alors qu'à longueur d'année les merdias aux ordres passent leur temps à nous abreuver de mensonges et de massacres en tous genres, tout à coup cette vidéo serait soi-disant une vidéo choc ! Le souci c'est qu'elle a été enregistrée par les merdias eux-mêmes !

Nous avons reçu un avertissement de Youtube que vous trouverez ci-dessous et la vidéo à télécharger : ICI

 
 
----- Original Message -----
From: YouTube
To: LE POUVOIR MONDIAL
Sent: Monday, January 12, 2015 12:27 AM
Subject: Notification de vidéo YouTube
 

YouTube | Broadcast Yourself™

À propos de votre compte : LE POUVOIR MONDIAL

La communauté YouTube a signalé que le contenu d'au moins une de vos vidéos était inapproprié. Lorsqu'une vidéo est mise en cause, elle est examinée par l'équipe YouTube pour vérifier sa conformité au règlement de la communauté. Après examen, nous avons conclu que le contenu de la ou des vidéos suivantes ne respectait pas ce règlement. En conséquence, ce contenu a été désactivé :

 

  • "Charlie HEBDO : Le moment où le policier est censé avoir été tué" (http://youtu.be/nooz1I3-eqo)

YouTube n'est pas un site choc. Vous ne devez pas publier de vidéos sanglantes d'accidents, de cadavres ou autre contenu similaire dans le but d'être choquant, de créer la sensation ou d'être irrespectueux. Si votre vidéo est dérangeante ou à caractère sexuel, elle restera sur le site uniquement si elle contient des informations éducatives ou documentaires appropriées.

Votre compte fait l'objet d'un avertissement pour non-respect du règlement de la communauté. Cet avertissement sera effacé dans six mois. Si vous enfreignez d'autres règles, il vous sera temporairement interdit de publier du contenu sur YouTube et/ou votre compte sera supprimé de manière permanente.

Pour plus d'informations sur le règlement de la communauté YouTube et sur sa mise en application, veuillez consulter le Centre d'aide.

La suppression de cette vidéo n'annulera pas l'avertissement sur votre compte. Pour en savoir plus sur la contestation d'un avertissement, consultez cette page du centre d'aide.

Cordialement,

L'équipe YouTube

Copyright © 2015 YouTube, LLC