Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2015

Les Etats-Unis refusent d'accueillir la délégation russe chargée de coordonner les actions en Syrie

C’est bien ce que voulait entendre Moscou qui confirme la complicité des USA et de la coalition internationale, illégale et criminelle qui pratiquent ensemble leur invasion de la Syrie, en toute violation du Droit International en commettant des crimes de guerre en faisant une ingérence militaire au sein d’un pays Souverain.

Les Etats-Unis refusent d’accueillir la délégation russe chargée de coordonner les actions en Syrie

Sergueï Lavrov

Source: RIA NOVOSTI - Sergueï Lavrov

Washington a refusé d’accueillir une délégation militaire russe, dirigée par le Premier ministre Dmitri Medvedev, pour coordonner les actions de lutte contre le terrorisme en Syrie, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Nous avons proposé aux Américains ce que le président Vladimir Poutine a annoncé hier publiquement : envoyer une délégation d’experts militaires à Washington pour convenir d’un nombre de mesures conjointes. Après cela nous serons prêts à envoyer une délégation de haut niveau dirigée par le Premier ministre Dmitri Medvedev à Washington», a déclaré Sergueï Lavrov devant le Parlement russe.

«Aujourd’hui, ils nous ont répondu qu’ils ne pourraient pas envoyer une délégation à Moscou. Et qu’en même temps, ils ne peuvent pas accueillir notre délégation à Washington», a ajouté le chef de la diplomatie russe.

Le ministre russe des Affaires étrangères a également affirmé que quand Moscou avait invité ses partenaires à rejoindre le centre anti-terroriste basé à Bagdad, leur réponse n’avait pas été constructive. Les Américains étaient contre la création de ce centre en Irak, parce qu’à leur avis, la sécurité n’y était pas suffisante.

En savoir plus : La Russie plus efficace que les Etats-Unis en Syrie, l'aveu d'un élu américain

 

14/10/2015

Selon le général américain Wesley Clark: l'Etat Islamique a été créé par les Israéliens pour vaincre le Hezbollah.

Pour confirmer les révélations du Général Américain Wesley Clark, Israël a demandé à Poutine de l'aider à bombarder le Hezbollah, ce qu'il a refusé de faire.

Moscou refuse d'aider Israël à bombarder les positions du Hezbollah

Selon le général américain Wesley Clark: l’Etat Islamique a été créé par les Israéliens pour vaincre le Hezbollah.

by Emilie Defresne / on 23 février 2015 at 15 h 13 min

General-Wesley-Clark

Le général Wesley Clark, ancien commandant suprême de l’Otan, a déclaré à CNN que l’Émirat islamique (dit « Daesh ») avait été « créé par nos amis et nos alliés pour vaincre le Hezbollah ».

Le général Clark mettait ainsi clairement en cause la responsabilité d’Israël.

Depuis 2001, le général Clark est le porte-parole d’un groupe d’officiers supérieurs opposés à l’influence israélienne sur la politique extérieure des États-Unis, à ses développements impérialistes agressifs et au remodelage du « Moyen-Orient élargi ». Il s’était opposé au déploiement de troupes en Irak, et aux guerres contre la Libye et contre la Syrie.

Wesley Clark: "Our friends and allies funded ISIS to destroy Hezbollah"

(Source)

L’influence israélienne dans la politique américaine est corroborée par Le jeu trouble des USA: Le Hezbollah d’Irak attaque un hélicoptère US venu approvisionner l’Etat Islamique

Par ailleurs le général Clark est le fils d’un juif d’origine russe. Orphelin de père, sa mère a épousé en seconde noce M. Clark qui l’a adopté. Il s’est marié avec une catholique et s’est converti au catholicisme durant la guerre du Vietnam. 

Bachar El Assad a déclaré à Propos de l’implication israélienne dans la guerre en Syrie:

A la question: Alors, que pensez-vous du rôle d’Israël ? il répond: « Ils soutiennent les rebelles en Syrie. c’est très clair. Parce que chaque fois que nous faisons des progrès dans un certain endroit, ils attaquent afin de saper les progrès de l’armée. C’est très clair. C’est pourquoi certains en Syrie plaisantent: « Comment pouvez-vous dire qu’ al-Qaïda n’a pas d’armée de l’air? Ils ont l’armée de l’air israélienne.  » (Israël vient d’ailleurs de donner le coup d’envoi avec ses hélicoptères de combat qui sont allés décapiter un état major ennemi dans le Golan, en territoire syrien. Ndlr)

 

11/10/2015

IMPORTANT ! Poutine convoque le Conseil de sécurité de la Fédération de Russie

Nous croyons que l’heure est grave à Moscou pour que Poutine convoque le conseil de sécurité de la Fédération de Russie et que la Russie doit être en état d’alerte maximale en cas d’attaques de l’OTAN ou des alliés de la coalition internationale illégale qui comprennent les USA, des pays de l’UE, et du proche et moyen orient.

La Russie est encerclée par l’OTAN, un destroyer US est arrivé en Ukraine pour certainement livrer des armes aux Nazis de Kiev, l’Ukraine qui a aussi créé avec la Turquie une Brigade musulmane internationale capable d’attaquer la Crimée par le Sud. Moscou qui a renforcé sa présence militaire à la frontière afghane. Valls qui comme par hasard se déplace au Moyen Orient, en Turquie pour signer la vente des 2 mistrals et en Arabie saoudite pour vendre des armes. Des chefs religieux saoudiens qui ont appelé au djihad contre la Russie, Londres qui a déployé des militaires dans les pays baltes et qui entend reprendre ses exercices nucléaires, bref, autant d’éléments qui doivent nous mettre en état d’alerte sur une possible escalade du conflit en Europe et dans le monde.

Ce qui est très étrange, c’est qu’Israël reste sans réactions et demeure secret quant à ses critiques concernant les frappes russes en Syrie, et ce qui n’est pas forcément un bon signe. 

Quelques titres d’articles ci-dessous pour vous permettre de vous faire votre propre opinion sur ce qui pourrait se passer prochainement et qui aurait pu amener Poutine à réunir le Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie en dehors de l'affaire de la Syrie.

Les titres 

L’Ukraine et la Turquie créent une Brigade musulmane internationale, Un destroyer US arrive en Ukraine, Les Etats-Unis valident 300 millions de dollars d'aide militaire à l'Ukraine, Londres déploiera des militaires dans les pays baltes, L'Otan voit une "escalade inquiétante" de l'activité militaire russe en Syrie, L’OTAN envisage de créer de quartiers généraux en Hongrie et en Slovaquie et augmentera ses forces, Moscou répondra systématiquement aux démarches de l'Otan, Lutter contre l'EI sape l'ordre mondial? La drôle de déclaration du président ukrainien, Le Royaume-Uni pourrait reprendre ses exercices nucléaires datant de la guerre froide, Moscou renforce sa présence militaire à la frontière afghane, L’Arabie a envoyé 500 missiles anti-char aux terroristes, en Syrie, Les chefs religieux saoudiens appellent au djihad contre la Russie, Valls au Moyen-Orient : d’abord l’Egypte, puis l’Arabie saoudite,

 

Poutine convoque le Conseil de sécurité de la Fédération de Russie
20:07 10.10.2015(mis à jour 20:32 10.10.2015)

Совместная пресс-конференция президента РФ В.Путина и канцлера Германии А.Меркель

Le président russe Vladimir Poutine a discuté l'opération de l'Armée de l'air russe en Syrie avec les membres du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie.

"M. Poutine a tenu une réunion avec les membres permanents du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie. Lors de la réunion, ils ont discuté de la situation en Syrie ainsi que du déroulement de l'opération menée par l'Armée de l'air russe afin de soutenir l'offensive de l'armée syrienne", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov.

M. Peskov a estimé que le sujet de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme a été évoqué dans un contexte plus large. "Le président russe a exprimé encore une fois ses condoléances au peuple turc, en rapport avec l'attentat qui a eu lieu aujourd'hui à Ankara", a-t-il déclaré.

D'autres questions sociales et économiques ont également été évoquées lors de la réunion du Conseil.

En septembre, le président russe Vladimir Poutine s'est adressé au Conseil de la Fédération (sénat russe) en vue d'obtenir la permission d'utiliser les forces armées russes à l'étranger et a reçu son accord. Ainsi, le 30 septembre, la Russie lançait une opération aérienne militaire en Syrie.

L'ambassadeur de Syrie en Russie, Riad Haddad, a confirmé que les frappes aériennes russes ciblaient les positions des terroristes et non pas l'opposition ou les civils. Selon M. Haddad, l'armée syrienne dispose des coordonnées exactes des positions des djihadistes.

Depuis le 30 septembre, l'Armée aérienne russe a effectué 200 frappes aériennes sur les positions des islamistes, a éliminé près de 300 combattants djihadistes ainsi que leurs camps et des dépôts de munitions.

M. Peskov a déclaré auparavant que l'opération russe en Syrie serait menée parallèlement avec l'offensive de l'armée syrienne. Le chef de l'administration du Kremlin Sergueï Ivanov a déclaré qu'il ne s'agissait pas d'une opération sur terre.

 

 

EXCLUSIF : Les djihadistes reculent en Syrie, ne laissant derrière eux que cadavres et désolation

Voilà les horreurs qu’il fallait continuer à laisser se perpétrer en Syrie selon les USA et leur coalisation illégale et criminelle !

Bien évidemment c’est la Russie qui est fautive d’aller sauver ces innocents des mains des barbares financés par la coalition internationale. Ensuite ils viendront nous parler de l’ONU et des Droits de l’Homme !

EXCLUSIF : Les djihadistes reculent en Syrie, ne laissant derrière eux que cadavres et désolation

10 oct. 2015, 15:56

Su-34

Source: RIA NOVOSTI - Su-34

Le 9 octobre l’armée syrienne aidée de l’aviation russe a libéré le village d’Al-Bahsa des terroristes, dans le nord de la province de Hama. L’équipe de RT s’y est rendue pour voir de ses propres yeux ce qu’ont laissés les combattants derrière eux.

Les terroristes qui se sont emparés du village appartiennent au Front Al-Nosra, affilié à Al-Qaïda en Syrie. Ils ont reculé devant l’avancée de l’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe.


Le correspondant de RT Mourad Gazdiev, qui est allé dans le village libéré, a constaté la mort et les destructions que les terroristes ont laissé dans leur sillage.

Après s’être rendu sur place, le correspondant a découvert le village pratiquement désert. Une habitante du village en a expliqué la raison. «Dès l’arrivée des terroristes, ils ont commencé à abattre les villageois sans distinction», a-t-elle confié. Cependant, certains ont réussi à s’enfuir et se sauver dans un village voisin alors que plusieurs n’ont pas eu cette chance.


Les troupes syriennes stationnées sur place ont accompagné l’équipe de RT dans un site où des atrocités ont été commises par les djihadistes à Al-Bahsa.

En atteignant le site, l’odeur repoussante émanant des cadavres était difficilement supportable. «On dirait que c’est un jeune homme, ses mains attachées devant lui. D’après le sang recouvrant son visage, je dirais qu’il a reçu une balle dans la tête», a noté le correspondant en faisant savoir que d’autres corps se trouvaient alentour. Ils ont évidemment été tués lorsque les djihadistes occupaient cette petite ville.

La Russie a entamé une campagne militaire en Syrie à la demande de Damas, avec pour objectif d’éradiquer les terroristes du pays. Pour l’instant, l’armée russe a effectué près de 200 frappes sur les positions de l’EI en éliminant des camps d’entraînement, des nœuds de communications, des entrepôts de munition et d’autres cibles de Daesh

Moscou renforce sa présence militaire à la frontière afghane

Et qui se trouve depuis des années en Afghanistan pour qu'il y ait près de 3000 mercenaires de l'EI ?

Les USA et la CIA bien sûr qui forment leurs bras armés et qui assurent leurs rentrées financières grâce à la culture et aux rentrées financières de la drogue !

Les Américains n'en ont pas fini avec l'Afghanistan

Les États-Unis encouragent le trafic de drogue en Afghanistan

L'opium, la CIA et l'administration Karzai, par Peter Dale Scott

La CIA et l'empire de la drogue - Contre-Info

Moscou renforce sa présence militaire à la frontière afghane

La prise éphémère de Kunduz en Afghanistan par les talibans a suffi pour convaincre la Russie à agir. Moscou a ainsi envoyé des hélicoptères de combat pour renforcer sa 201e base militaire au Tadjikistan, ancien satellite de l'URSS et situé à 70 kilomètres seulement de Kunduz. Les Russes sont à l'affût d'une possible propagation des islamistes et surveille l'EI de près


Moscou renforce sa présence militaire à la... par ITELE