Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2014

Tel-Aviv et Bat Yam touchés par 10 missiles J80 lancés par les factions du "Hamas" ! Le Liban bombarde le nord d' Israël !

Pour suivre en direct ce qui se passe à Gaza et en Israël
 
Le profil de GAZA1 NEWS sur Facebook
https://www.facebook.com/Gaza1News.Officiel/timeline
Les actualités en Arabe et en Anglais
 
Publié hier (mise à jour) 13/07/2014 01:50

289145_345x230.jpg


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
A la télévision israélienne, Israël a déclaré que "les factions armées à Gaza ont fait ce que n'ont pas fait les armées Arabes dans leur ensemble".
Survenue lors d'un entretien sur la deuxième chaîne israélienne suite à la vague de missiles du Hamas à Tel-Aviv, qui a été lancé après les menace d'Al-Qassam de bombarder Tel-Aviv, à 21h00 du soir. L'un des analystes israélien à la télévision d'Israël a déclaré que "le Hamas a fait ce que les armées Arabes et même le Hezbollah n'ont pas osées faire, frapper Tel-Aviv." Les Brigades Al-Qassam ont effectuées leurs menace et ont bombardés Tel-Aviv et Bat Yam.
source:
http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=712478
Photo : {1h50} Israël a déclaré que "le Hamas a réussi à faire ce qu'aucune armée Arabe a fait, frapper Tel-Aviv" !

A la télévision israélienne, Israël a déclaré que "les factions armées à Gaza ont fait ce que n'ont pas fait les armées Arabes dans leur ensemble". 

Survenue lors d'un entretient sur la deuxième chaîne israélienne suite à la vague de missiles du Hamas à Tel-Aviv, qui a été lancé après les menace d'Al-Qassam de bombarder Tel-Aviv, à 21h00 du soir. L'un des analystes israélien à la télévision d'Israël a déclaré que "le Hamas a fait ce que les armées Arabes et même le Hezbollah n'ont pas osées faire, frapper Tel-Aviv." Les Brigades Al-Qassam ont effectuées leurs menace et ont bombardés Tel-Aviv et Bat Yam.
source: http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=712478
{23h35} Le Liban bombarde le nord d'Israël ce samedi soir !
2 missiles tirés du Liban ont frappés le nord d'Israël ce samedi soir, a indiqué l'armée israélienne, ajoutant qu'aucune victime n'a été signalée.
"Deux missiles tirés du Liban
ont atteint des zones inhabitées dans la région de Nahariya," une ville israélienne côtière d'environ 12 kilomètres de la frontière avec le Liban, a déclaré un porte-parole de l'armée sioniste à l'AFP.
Israël a répondu par des tirs d'artillerie visant les postes de tir au Liban. Une source de sécurité libanaise a confirmée à l'AFP qu'au moins un missile a été tiré à environ 22h20 à partir d'une zone située au sud du port de Tyr, une douzaine de kilomètres de la frontière.
source:
http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=712500
 

11/07/2014

Pourquoi la Ligue de Défense Juive est-elle intouchable ?

Voilà où la France en est réduite depuis son occupation par la secte juive de la Franc-maçonnerie, soit, depuis la soi-disant révolution française et secte FM qui nous a inventé la République maçonnique ! Aussi lorsque les politiques VRP des Illuminati, disent qu'ils sont fidèles au Pacte républicain et à l'idée qu'ils se font de la République, vous aurez compris à qui ils font allégeance !

Pourquoi la Ligue de Défense Juive est-elle intouchable ?

Véritable milice paramilitaire au service de l’entité sioniste, la Ligue de Défense Juive court (et frappe) toujours. En hiver dernier, elle joué un rôle actif dans la chasse au dissident en terrorisant les  spectateurs de Dieudonné ainsi que des passants lors de véritables expéditions punitives devant le Théâtre de la Main d’or sous le regard complice des forces de police. Idem quelques semaines plus tard lors de la manifestation au Trocadéro contre l’antisémitisme, où la LDJ a nargué un Manuel Valls resté de marbre. Plus près de nous, en juin dernier, une manifestation organisée à l’appel de la Ligue de Défense Juive (LDJ) et du BETAR en faveur des trois jeunes israéliens portés disparus en Cisjordanie, a dégénéré en véritable ratonnade. Ce mercredi 9 juillet, la LDJ a agressé des manifestants pro-palestiniens venus protester contre l’agression israélienne à Gaza. Comme d’habitude, les forces de l’ordre sont restées étrangement passives face aux extrémistes juifs et aucun de leur membre n’a été inquiété. Cette milice paramilitaire qui a déjà un lourd passé derrière elle, parsemé de violences et d’agressions en tout genre, semble bénéficier d’une impunité permanente. Pour services rendus ?

542765_296889223749018_1456726138_a

La Jewish Deafence League est fondée à New York en 1968 par le rabbin américain Meir Kahane. Son homologue la LDJ en France est fondée par Pierre Lurçat, un ancien membre du Betar en octobre 2000 d’abord sous le nom de Liberté Démocratie et Judaïsme. Auto-dissoute en 2003, elle se reforme sous le nom de Ligue de Défense Juive. Son objectif : défendre « la communauté juive française » en luttant contre l’antisémitisme, l’anti-judaïsme et l’antisionisme. Politiquement proche du Front National – elle soutient en 2012 la candidature de Marine Le Pen considérée comme une "amie d’Israël" et pour qui le principal danger en France est "l’antisémitisme des fondamentalistes musulmans" – la LDJ revendique «une centaine d’adhérents, des jeunes entre 18 et 35 ans, en région parisienne». «En cas de menace grave sur la communauté, nous pourrions mobiliser environ un millier de personnes », déclare l’un des porte-paroles de l’organisation. Ratonnades, actes de vandalisme, agressions contre des militants pro-palestiniens, menaces de mort, expéditions punitives violentes,… on ne compte plus les exactions commises par cette milice paramilitaire (on en trouvera ici un recensement actualisé jusqu’en novembre 2012). Citons pêle-mêle : agression violente au tribunal administratif de Paris contre des étudiants d’une association d’extrême-gauche de Nanterre (l’AGEN), connue pour ses positions antisionistes radicales en décembre 2003, ratonnade devant le lycée Janson-de-Sailly en janvier 2009, saccage d’une librairie pro-palestinienne en juillet 2009 ; intrusions violentes dans des réunions pro-palestiniennes ou des manifestations culturelles : dans une soirée de l’association Génération Palestine en avril 2009, au Centre International de Culture populaire de la Mairie de Vitry-sur-Seine en mars 2009 qui s’apprêtait à faire citoyen d’honneur Marwan Barghouti condamné à la prison à vie en Israël, dans une réunion de l’association France-Palestine en mai 2011, à l’occasion d’une soirée de solidarité avec une coopérative agricole Palestinienne en octobre 2011, en novembre 2010 au Musée d’Art Moderne de Paris lors de l’exposition du photo-journaliste berlinois Kai Wiedenhöfer, « Gaza 2010 », présentant des clichés de victimes palestiniennes dans la bande de Gaza, à l’Institut du monde arabe lors de la projection d’un film en septembre 2012 ; agressions violentes contre de nombreuses personnalités ou journalistes : le président du MRAP Mouloud Aounit en novembre 2003, Dieudonné en mars 2005, l’écrivain essayiste Alain Soral en septembre 2004 (la librairie dans lequel il se trouvait fut saccagée et plusieurs personnes molestées), l’Israélien Ofer Bronchtein, président du Forum international pour la paix en avril 2012, Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République en octobre 2012, l’écrivain juif antisioniste Jacob Cohen en mars et en juillet 2012, le jeune reporter de l’Agence Info Libre, Jonathan Moadab, victime de menaces de mort et d’une tentative de meurtre en septembre 2012 et d’une agression en mars dernier, Olivia Zémor, présidente de l’association CAPJPO-EuroPalestine, en juin 2012 (à noter que cette organisation fait régulièrement l’objet de menaces de la part de la LDJ). Aucun des auteurs de ces faits n’a été inquiété par la Justice. Certaines plaintes ne font l’objet d’aucune enquête, même lorsque les responsables – désormais bien connus  sont formellement identifiés, comme ce fut le cas lors de la première agression de Jacob Cohen, en mars 2012. Le sentiment d’impunité conduit d’ailleurs les membres de cette organisation à agir à visage  découvert et à faire la publicité de leurs exactions sur les réseaux sociaux.

On peut s’étonner de la grande tolérance de l’État français vis-à-vis d’une organisation classée comme terroriste et interdite en Israël et aux États-Unis. Le MRAP demande régulièrement la dissolution de cette milice d’extrême-droite depuis 12 ans sans aucun succès. « Nous avons écrit de nombreuses lettres aux autorités ou les avons alertées lors d’entretiens, des parlementaires ont fait de même, et aucun résultat n’a été obtenu », déplore de son côté l’Union Juive Française pour la Paix dans un communiqué le 11 juillet 2012. La politique du deux poids deux mesures a de quoi laisser dubitatif quand on compare la totale impunité de fait dont jouissent les membres de cette organisation, sa longévité en dépit de ses agissements, à la rapidité avec laquelle l’État français a dissout le groupe islamiste Forzane Alliza dont le seul tort était de promouvoir la lutte armée ainsi que les groupes nationalistes Jeunesses Révolutionnaires et Troisième Voie  suite à la mort de Clément Méric. Autre fait troublant : une annonce publiée par la LDJ sur un site français en septembre 2011, pour recruter des mercenaires et aller casser du Palestinien en Cisjordanie n’a pas suscité la moindre réaction politique ni médiatique (à l’exception notable du site Rue89).  Interrogée, une porte-parole du Quai d’Orsay refusera de répondre au journaliste, assurant qu’elle ne connaît pas la LDJ. Les membres de cette organisation sont en réalité totalement couverts par les Ministres de l’Intérieur et de la Justice (lire ici la lettre de Jacob Cohen après son agression). Ils bénéficient même pour leurs séances d’entraînement au combat d’un bâtiment officiel public prêté par la Police Nationale ! Ils y suivent des cours de krav-maga, l’art martial de l’armée israélienne, sous la direction de conseillers techniques venus d’Israël.

Tout comme le CRIF, appareil idéologique d’État et lobby officiel du sionisme en France, son bras armé la LDJ, dont elle couvre régulièrement les agissements est au service de l’État pour briser la résistance politique au sionisme en intimidant ses opposants, notamment ceux qui critiquent la soumission de notre pays aux intérêts d’Israël : dissidents, militants pro-palestiniens et anti-impérialistes. Elle annonce d’ailleurs clairement la couleur en prétendant vouloir remplacer une police jugée défaillante dans la répression de l’antisémitisme, autrement dit faire la loi en France en châtiant les récalcitrants. Par son statut extra-légal, la LDJ peut utiliser la violence en toute impunité et constitue une force supplétive au service du gouvernement français dans sa politique mondialiste.

 

Nicolas Bourgoin

Nicolas Bourgoin, né à Paris, est démographe, docteur de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et enseignant-chercheur. Il est l’auteur de trois ouvrages : La révolution sécuritaire (1976-2012) aux Éditions Champ Social (2013), Le suicide en prison (Paris, L’Harmattan, 1994) et Les chiffres du crime. Statistiques criminelles et contrôle social (Paris, L’Harmattan, 2008)

http://bourgoinblog.wordpress.com/2014/07/08/pourquoi-la-ligue-de-defense-juive-est-elle-intouchable/

USA/ALLEMAGNE, CIA : De l'eau dans le gaz des relations !

Ils finissent pas échauffer tous les pays avec leurs écoutes et leur espionnage !
 
Les paranos de service qui jugent d'après eux et qui voient des terroristes partout.
Surtout que ce sont eux qui forment et financent les armées privées et les mercenaires qu'ils envoient partout pour semer la pagaille dans le monde et notamment dans les pays qu'ils veulent s'accaparer.
 
Hier, 21:32

L'Allemagne expulse le chef de la CIA à Berlin

Steffen Seibert

Steffen Seibert

Par La Voix de la Russie | L'Allemagne expulse le chef de la CIA à Berlin suite à deux affaires d'espionnage au profit des Etats-Unis.

"Il a été demandé au représentant des services secrets américains à l'ambassade des Etats-Unis de quitter l'Allemagne", déclare le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, dans un communiqué.

Pour la deuxième fois en cinq jours, la justice allemande a ouvert une enquête, mercredi, sur un espion présumé, travaillant, selon des médias, pour le compte de Washington. Le parquet fédéral a annoncé enquêter sur un nouveau cas d'espionnage présumé au profit de l'étranger, sans préciser le pays bénéficiaire.

 

Les Etats-Unis ne commentent pas le scandale d’espionnage avec l’Allemagne « pour des raisons de sécurité »

Aujourd'hui, 00:10
 
Les Etats-Unis ne commentent pas le scandale d’espionnage avec l’Allemagne « pour des raisons de sécurité »

Par La Voix de la Russie | Les autorités américaines n'ont pas l'intention de commenter les actions de leurs services secrets en Allemagne pour ne pas mettre en danger leurs employés et causer des préjudices à leurs intérêts, a déclaré aux journalistes le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest.

La porte-parole du Département d'Etat américain Jen Psaki a également donné très peu de commentaires sur cet incident. « Nous avons vu ces informations. Nous n'avons pas de commentaires plus précis à donner sur cette question », a-t-elle indiqué lors d’un briefing.

28/03/2014

Boeing malaisien : Une réplique de l'avion est garé à l'aéroport de Tel Aviv, la piste du false flag se précise...?

Parce que tout est possible et que tout peut arriver !

Boeing malaisien : Une réplique de l'avion est garé à l'aéroport de Tel Aviv, la piste du false flag se précise...?

L'info provient du milieu des photographes amateurs d'aviation, Israël détient un Boeing 777-200 identique au Boeing disparu de Malaysia Airlines. L'avion est garé à l'aéroport de Tel-Aviv depuis le mois de Novembre 2013. Il ne s'agit pas seulement de 2 modèles semblables, ils sont visuellement identiques et seuls leurs numéros de série permettent de les différencier.

6470446-9758425.jpg

Cet ancien Boeing 777 de la Malaysia Airlines porte le numéro de série constructeur 28416 et était enregistré sous la référence 9M- IRM. Le 21 Octobre 2013, il a été vendu à GA Telesis , une firme basée à Fort Lauderdale en Floride. L'avion a été garé à l'aeroport de Tarbes-Lourdes dans les Pyrénées à partir du 4 Octobre puis le 4 Novembre, il a été ré- enregistré sous le N° N105GT et mis en parking à Tel-Aviv (chaos-controle.com).

En fait, il n'y a que le numéro de série qui change, sinon c'est le même avion. Il a été mis en circulation en 1998 et utilisé pendant 15 ans par la Malaysian Airlines puis mis au placard le 08 Avril 2013. GA Telesis a été mandaté pour procéder au démantèlement de cet appareil. Le 10 Juillet 2013, la compagnie indique sur son site qu'elle a commencé à démanteler l'appareil. Pourtant, on peut constater d'après les registres que cet avion a été entreposé le 4 Octobre 2013 à l'aéroport de Lourdes-Tarbes puis envoyé un mois plus tard à Tel Aviv ou il serait stocké depuis. D'ailleurs, il semblerait tout compte fait que l'avion ne soit pas si démantelé que cela puisque il a pu être envoyé à Tel Aviv le tout avec un autre numéro de registre, la compagnie en ayant apparemment fait l'acquisition.

Pourquoi une société américaine ayant des liens étroits avec George Soros ferait l'acquisition d'un Boeing identique à celui disparu le tout à peine quelques mois avant puis serait envoyé à Tel Aviv pour une mission indéterminée? Pourquoi n'a t-il jamais été démantelé comme prévu?

Pourquoi dans le même temps Israël affirme qu'elle craint que le vol détourné soit utilisé ultérieurement comme une arme et a renforcé son espace aérien en conséquence? Pourquoi est-ce l'un des seuls pays à se sentir visé? (fawkes-news.blogspot.fr)

Le PDG de GA Telesis s'appelle Abdol Moabery. Auparavant, il fut le vice-président exécutif d' "Aviation Systems International " et directeur du marketing et des ventes chez "CS Aviation Services" . Ces 2 compagnies étaient détenues par George Soros . Selon toute probabilité, Soros devrait également détienne une bonne part de GA Telesis.

Cette information est très importante car elle s'inscrit parfaitement dans le scénario de terreur présenté par un expert en sécurité aérienne l'israélien El Al Issac Yeffet. Peu de temps après la disparition du vol MH 370. Yeffet a suggéré que l'avion disparu avait été détourné par l'Iran et était préparé en vue d'une attaque terroriste.

" Qu'est-il arrivé à cet avion , personne ne sait . Mon avis est fondé sur les passeports volés. Je crois que l'Iran était impliqué. Ils ont détourné l'avion et ils ont atterri dans un endroit où personne ne peut le voir ni le trouver".

Issac Yeffet , ancien expert de sécurité d'El Al Times d'Israël , le 17 Mars , 2014


Pour les israéliens, le fait de détenir un avion identique dans un hangar à Tel Aviv révèle la raison pour laquelle Yeffet a présenté un tel scénario. Au cas où une d'une opération sous faux drapeau comparable au 11 septembre survenait sur le territoire Israélien, tous les éléments de preuve seraient entre les mains de leurs services secrets leur donnant le contrôle complet de l'interprétation et de la narration de l'événement.

Par ailleurs, il est intéressant de constater que cet expert israélien partage le même point de vue que Rupert Murdoch quand au sort du Boeing disparu :

"Le monde à l'air captivé par la disparition du Boeing 777. Peut-être qu'il ne s'est pas crashé, mais qu'il a été volé et efficacement caché, peut-être dans le nord du Pakistan, comme Ben Laden.".

Rupert Murdoch sur Twitter 15 Mars 2014

"Obama devrait appeler le président chinois à la suite de l'incident d'aujourd'hui et lui dire " nous avons tous les deux un problème avec le terrorisme islamique . Pouvons-nous travailler ensemble ? "

03h50 - 2 mars 2014

" Le crash du Boeing777 confirme que les djihadistes vont créer des ennuis à la Chine. Voilà une chance pour les Etats-Unis de faire cause commune, de s'allier à la Chine alors que la Russie intimide[l'Ukraine]".

16h15 - 9 mars 2014

Boeing 777. La Chine et les USA devraient travailler plus étroitement contre la menace représentée par l'extrémisme musulman.

02:26 - 15 mars 2014


D'autres experts ont fait aux médias des déclarations évoquant un nouveau 11 septembre :

"Tous les signes pointent pour le moment vers "un acte réfléchi et délibéré"

Scott Hamilton, directeur du cabinet de consultants Leeham Co.

"Si tout cela est vraiment délibéré, alors on est peut-être face à quelque chose qui va au-delà de la préparation des attentats du 11 septembre".

Gerry Soejatman, analyste indépendant basé à Jakarta.


Autre fait intéressant, au moins 20 des passagers travaillaient dans le domaine de la défense et de l'armement électronique hight tech. Ce domaine comprend les contre-mesures électroniques et le camouflage radar. En d'autres termes, ces passagers pouvaient avoir les connaissances requises pour occulter électroniquement un avion. Cette information est cruciale pour expliquer au public comment l'avion aurait pu d'une part, disparaître des écrans radars et comment d'autre part, il aurait ultérieurement pu leurrer des systèmes de défense aérienne dans le cadre d'un nouveau 11 Septembre.

Le champ d'activité de ces passagers rend également plausible un scénario où le Boeing détourné par des pirates de l'air est transformé en bombe volante furtive pour s'abattre sur un site stratégique. 2 options sont possibles. La première est celle d'une déflagration nucléaire, cette possibilité avait été évoquée publiquement par Lindsay Graham, sénateur de la Caroline du Sud et faisait suite aux révélations selon lesquelles des missiles à tête nucléaire avaient étés transférés sur la côte est sans autorisation officielle.

C'est le scénario évoqué il y a quelques jours par le président Obama quand il a déclaré devant un parterre de journalistes " être plus préoccupé par une attaque nucléaire sur Manhattan que par les tensions avec la Russie".

Seconde option possible, l'avion détourné servirait à engendrer une explosion électromagnétique de type EMP grillant tous les systèmes électriques d'une zone donnée. C'est l'idée qui a été lancée il y a quelques semaines par Dick Cheney. Elle requiert la détonation d'un engin à haute altitude pour être efficace à grande échelle. Néanmoins, placée dans un avion, une détonation de ce type a le pouvoir de mettre hors service toute l'infrastructure électrique et électronique d'une grande ville. Dans ce scénario, les terroristes privilégieraient une zone sensible telle que Wall Street.

Une telle explosion au dessus d'une zone de ce type créerait une crise mondiale sans précédent tout en ayant le mérite de supprimer les preuves compromettantes que certains mastodontes bancaires chercheraient à occulter. L'épidémie de suicide qui affecte le monde de la finance ces 2 derniers mois pourrait d'une maniére ou d'une autre, être liée à cette future crise.
Boeing malaisien : Une réplique de l'avion est garé à l'aéroport de Tel Aviv, la piste du false flag se précise...?
À l'aune des indices dont nous disposons actuellement, l'affaire du Boeing disparu peut être analysée dans le cadre plus large des préparatifs d'une troisième guerre mondiale auquel se conjugue la désintégration finale du système financier.

Il est encore difficile de démêler les éléments de l'intrigue et d'obtenir une vue exacte des évènements à venir. Et cela l'est d'autant plus qu'il faut séparer les informations authentiques de celles qui ont étés diffusées pour rendre crédible la fiction que représenterait une nouvelle opération sous faux drapeau de l'envergure du 11 Septembre.

Cependant, on peut d'ores et déjà juger peu crédible le fait que le pilote de ligne ait pu diriger son avion en direction du continent antarctique dans la mesure où c'est la seule direction où il était sûr de ne rencontrer aucune piste d'atterrissage. Selon toute probabilité, si l'avion a été envoyé dans cette région du monde, c'est afin que ses débris ne puissent être retrouvés. Tout cela dans le but d'accréditer la thèse du détournement de l'appareil.
Boeing malaisien : Une réplique de l'avion est garé à l'aéroport de Tel Aviv, la piste du false flag se précise...?
Et c'est également dans le but d'accréditer cette thèse que l'on aurait fait en sorte que certains téléphones portables continuent de sonner et que l'on aurait diffusé les témoignages d'un avion similaire survolant les îles maldives à basse altitude.

Las, la découverte de possibles débris flottant dans l'océan austral à des milliers de km des zones de recherche initiales compromet le succès de ce nouveau false flag. Mais tant qu'ils n'ont pas étés récupérés et authentifiés, nous devons être conscients qu'il existe une possibilité très réelle que l'avion disparu puisse refaire surface et être utilisé dans le cadre d'une prétendue opération de terrorisme international.

Si tel est le cas, cette opération serait probablement conçue afin d'incriminer un ennemi ciblé, très probablement la République islamique d'Iran ce qui incidemment aurait pour effet d'entraîner la Russie dans le conflit.

De ce point de vue, on comprend mieux le sens de certaines déclarations invitant la Chine à s'engager au côté de l'Amérique dans la lutte contre le terrorisme islamiste. N'ayant pas les moyens de combattre la Chine en même temps que la Russie, l'Amérique cherche à s'en faire un allié.

Le 11 Septembre 2001, les américano-sionistes ont convaincu le monde que 19 pirates armés de simples cutters étaient parvenus à l'ébranler l'Amérique dans ses fondations. 13 ans plus tard, la donne a changé. Grâce aux efforts de recherche conjugués d'une douzaine de pays, la prochaine opération sous faux drapeau a toutes les chances de se transformer en flop retentissant.

Sources :

http://www.bollyn.com/home/ # article_11686
http://www.planespotters.net/Production_List/Boeing/777/28416,N105GT-GA-Telesis-php
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/03/17/oracle-ruppert-murdoch-lui-sait-ce-qui-est-arrive-a-lavion-disparu/
http://fawkes-news.blogspot.fr

http://www.chaos-controle.com/archives/2014/03/27/29535374.html

Boeing malaisien : Une réplique de l'avion est garé à l'aéroport de Tel Aviv, la piste du false flag se précise...?
 

24/03/2014

Hollande a réuni un conseil de Défense sur la menace djihadiste !

Et voilà comment on retourne les choses contre l'Islam et les musulmans ! Heureusement que le site d'Islamic Intelligence nous a prévenus d'une possible attaque nucléaire chimique pouvant toucher la ville de Marseille avec le Boeing 777 détourné en partance de la Malaisie !

Attention,  tout bouge dans les coulisses en Algérie et à Tel Aviv pour une attaque de l'état sioniste sur l'Iran . A voir dans le prochain article ! 

Paris

Hollande a réuni un conseil de Défense sur la menace djihadiste

Par AFP, publié le 24/03/2014 à 12:23, mis à jour à 13:20

Paris - François Hollande a réuni lundi matin un conseil restreint de défense à l'Elysée consacré "à la situation en Syrie et à la lutte contre les filières djihadistes et la radicalisation violente", a annoncé la présidence de la République dans un communiqué.

Hollande a réuni un conseil de Défense sur la menace djihadiste

François Hollande le 21 mars 2014 à Bruxelles

afp.com/Alain Jocard

Lors de ce conseil, qui a réuni autour du chef de l'Etat, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ainsi que les ministres des Affaires étrangères, de la Défense et de la Justice, Laurent Fabius, Jean-Yves Le Drian et Christiane Taubira, "une stratégie a été adoptée et un plan d'actions a été décidé. Ils seront présentés ultérieurement", a ajouté l'Elysée. 

Cette réunion intervient alors que le Al-Minbar Jihadi Media Network, un site islamiste militant lié à Al-Qaïda, a appelé les musulmans à monter des attaques en France et contre les intérêts français dans le monde en soutien aux musulmans du Mali et de la République centrafricaine. 

Selon le groupe d'observation des sites terroristes SITE, 22 messages, une video, un article et un poème sont publiés sur le forum internet de ce site, appelant à mener des attaques terroristes en France ainsi qu'à assassiner François Hollande. 

"Nous appelons nos loups bien aimés à assassiner le président de la mécréance et de la criminalité, à semer la terreur dans son gouvernement maudit, à poser des bombes et à les terroriser par solidarité avec les gens vulnérables de la République centrafricaine", précise un message du 9 mars.  

François Hollande avait réagi à l'époque en affirmant que ce n'était pas la première fois que son pays était menacé et que la France "restait extrêmement vigilante". 

Par

http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/hollande-a-...