Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2009

USA : Gouvernement Obama : la continuité !!!!!

On prend les mêmes et on recommence !!!!
 
 

04/01/2009

Crise financière : Sarkozy face à la crise financière mondiale : La fin du tout marché

Sarkozy face à la crise financière mondiale : La fin du tout marché

Incroyable mais vrai ! Le 25 novembre 2008 en meeting à Toulon Sarkozy disait que l'ère du tout marché est finie, et que l'intervention de l'état dans l'économie est finalement nécessaire. Maintenant si même Sarkozy le dit c'est que c'est vrai puisqu'il disait exactement le contraire auparavant.
 

16/12/2008

Crise financière : Le FMI redoute une crise longue et des mouvements sociaux

Le FMI redoute une crise longue et des mouvements sociaux
Tiens, tiens, les élites craignent le peuple maintenant ?

Imaginons par ailleurs que la planète Nibiru qui a été cachée par les élites à l'humanité depuis 25 ans, ne soit pas un hoax ni une rumeur véhiculée par quelques adeptes de la conspiration, et que cette planète soit visible de tous comme annoncé aux environs de juin 2009 ?

Que viendront dire les élites à l'humanité lorsqu'elle verra cette jolie boule rouge dans le Ciel qui se dirigera vers la Terre ?
Est-ce parce que les élites craignent un soulèvement des peuples que : Monsanto, Bill Gates et Rockfeller ont pris le monopole des semences en créant le coffre-fort de l'humanité en Norvège ?

Qui tient les semences, tient l'humanité asservie !
Et si, et si ???? !!!!!

L'économie mondiale risque de traverser une longue période de crise qui pourrait provoquer des mouvements sociaux si les gouvernements ne mettent pas en oeuvre rapidement les plans de relance qu'ils ont promis, a mis en garde lundi Dominique Strauss-Kahn.

L'économie mondiale est au bord de la récession et la production connaît une baisse sans précédent ce qui pourrait donner lieu à des troubles comme ceux qui viennent d'avoir lieu en Grèce, a souligné le directeur général du Fonds monétaire international (FMI).

Si les gouvernements tardent à réagir, la reprise de l'économie mondiale qui pourrait intervenir à la fin de 2009 ou au début de 2010 risque d'être repoussée, a-t-il dit.

"Beaucoup de choses restent à faire et si ce travail n'est pas effectué, il sera difficile d'empêcher une crise longue que tout le monde veut éviter", a déclaré le Français lors d'une conférence de presse consacrée aux relations entre l'Espagne et le FMI.

Dominique Strauss-Kahn a souligné que des manifestations violentes étaient à prévoir si le système financier n'était pas réorganisé de manière à bénéficier à tout le monde et pas uniquement à une petite élite.

"Si nous n'arrivons pas à faire cela, alors l'agitation sociale pourrait survenir dans de nombreux endroits y compris dans les économies avancées", a-t-il mis en garde.

DSK JUGE LE PLAN DE RELANCE EUROPÉEN INSUFFISANT

Le FMI va vraisemblablement revoir à la baisse sa prévision de 2,2% de croissance mondiale en 2009 au mois de janvier, la plupart des pays n'ayant pas la capacité ou la volonté de débloquer suffisamment de fonds publics pour restaurer la confiance et relancer rapidement l'économie, a dit Strauss-Kahn.

Il a notamment jugé insuffisant le plan de relance de l'Union européenne, qui doit représenter 1,5% du PIB européen. Pour Dominique Strauss-Kahn, les Européens auraient dû sortir du cadre imposé par Bruxelles en matière de déficit public lorsqu'ils ont élaboré leur plan de relance.

"Nous sommes confrontés à une baisse sans précédent de la production et nous avons des éléments attestant d'une forte incertitude ce qui limite l'efficacité de certaines mesures de politique fiscale", a-t-il dit.

Le FMI recommande aux gouvernements d'affecter à la relance l'équivalent de 2% du PIB mondial, ou 1.200 milliards de dollars, pour réduire le risque d'une récession mondiale aux conséquences désastreuses.

Le FMI invite par ailleurs les différents pays à des recapitalisations importantes de leurs établissements bancaires de manière à restaurer la confiance dans le système financier.

"Beaucoup de choses ont été annoncées mais je pense que la suite n'arrive pas assez vite, et c'est l'un des éléments du manque de confiance", a dit l'ancien ministre socialiste.

Il a insisté sur le ralentissement de la croissance en Chine, symptôme, à ses yeux, de la crise économique mondiale.

"Nous avons commencé avec une Chine à 11%, puis 8%, puis 7% et finalement, la Chine aura probablement une croissance de 5 ou 6%. La possibilité d'une récession mondiale est réelle", a-t-il dit.

Andrew Hay, version française Benoit Van Overstraeten et Gwénaëlle Barzic

Source : http://fr.news.yahoo.com/4/20081215/tbs-fmi-previsions-73...

Politique : Sarkozy : "Un président au bord du gouffre" ?

Quels sont les messages que SARKOZY souhaite faire passer aux Français et aux Européens ?
Curieux le début de ce message, non ?
Et si, et si .....????....!!!!

Depuis trois mois, le président français Nicolas Sarkozy avertit le peuple de France, d'Europe, et tous ceux qui veulent bien l'écouter, que le monde tel que nous le connaissons est voué à une fin prochaine. Empruntant au poète Matthew Arnold sa vision apocalyptique d'un monde " sans amour, sans joie et sans lumière, sans paix ni certitude, où la douleur est reine", Sarkozy évoque une crise économique, sociale et politique si profonde qu'elle "va modifier l'équilibre du monde. Elle va modifier les comportements, les idéaux, les valeurs". Et au cas où les auditeurs chercheraient quelqu'un pour les tirer de ce mauvais pas et les guider vers la lumière, Sarkozy se pose en recours : "Cette crise, nous ne devons pas nous y soumettre. Cette crise, nous devons l'affronter sans fléchir. Cette crise ne doit pas nous inciter à l'immobilisme. Elle doit nous inciter à agir, rapidement, et avec détermination". Ce qui, on l'a appris, est précisément le style Sarkozy.

Note : Que sait-il que nous ne sachions pas ? Nous ne devons pas nous soumettre à QUI ? Les banques mondiales, les Illuminati,  le Nouvel Ordre Mondial,qu'il appelait pourtant de tous ses voeux ! Nous ne devons pas nous soumettre à QUI ?
Une solution : marche arrière toute ! Reprenons notre autonomie et sortons de la prison de l'Europe !

14/12/2008

Crise politico-économique, Arme pour le Nouvel Ordre Mondial ? Le traité liberticide de Lisbonne

Exposé de Pierre Hillard sur les mutations politiques qui s'annoncent suite à la crise économique et financière : nouvelle monnaie et mise en place de mesures politiques dictatoriales aux Etats-Unis, avènement d'un bloc euro-atlantique unifié en 2015, intégration du Maghreb et du Proche-Orient à l'UE.

 
 
En complément :

Le traité liberticide de Lisbonne : Rétablissement de la peine de mort

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous fait le point exact de la ratification du traité liberticide de LISBONNE.

                        

En effet ce traité :

 
--rétablit la peine de mort en cas d'émeute, d'insurrection ou de menace de guerre (je vous rappelle que la FRANCE est en guerre en AFGHANISTAN)!
 
--réquisitions des citoyens pour des travaux forcés!
--emprisonnement arbitraire (comme veut le faire le Procureur du T.G.I. d'ALBERTVILLE par des jugements par défaut contre votre rédacteur en chef préféré)!
 
--surveillance électronique de la vie privée!

--liberté d'expression et d'information anéantie!

--clonage humain (rappel historique de la sélection de la race aryenne)!

Voilà le traité que vos élus ont ratifié, alors que le Peuple Français dans sa grande sagesse,l' a rejeté.

Passons aux bonnes nouvelles:

Nous avons suivi la procédure de près... et découvert avec étonnement que la ratification en Belgique n'était pas terminée, ni conformes aux procédures.
Contrairement aux déclarations du gouvernement fédéral, la ratification par la Belgique du Traité de Lisbonne n'a pas encore été achevée.
Via la désinformation des médias et des Parlements on nous cache un conflit communautaire, toujours en cours au sein du gouvernement au sujet d'un accord intra-parlementaire. Le débat fait rage sur les droits des États fédérés envers l'EU.

Le 8 décembre 2008, juste avant le sommet européen et
après la garde à vue arbitraire de votre rédacteur en chef préféré,Mr Frédéric BERGER par la gendarmerie de MOUTIERS en SAVOIE-FRANCE une requête est déposé de 20 pages avec 10 suppléments en 9 exemplaires auprès de la Cour constitutionnelle pour demander l'annulation des accords de ratifications des différents Parlements du traité de Lisbonne. Le jour des Droits de l'Homme, le 10 décembre 2008 ils seront dispersés dans les 9 parlements.

Indépendamment de la décision de la cour - qui durera entre 2 à 4 mois - cela signifie que la Belgique doit faire marche arrière vers l'E.U.
En effet:
Dans un processus d'acceptation de lois voté dans un parlement il y a un stade final ; la publication dans le moniteur. Sur cette publication chaque citoyen qui a un intérêt, peut faire appel à la cour constitutionnelle en Belgique dans les 60 jours. Nous avons donc fait appel à ce droit citoyen.Le 4 nov le décrèt du parlement flamand a été publié dans le moniteur.

Egalement on ne trouve pas de trace de ce décret signé par le roi qui aurait dû paraître dans le moniteur et après être libellé d'un numéro de parution sur le site du ministère belge des affaires étrangères

Ce que vous avez trouvé comme information officielle cache une vérité. Elle sert indiscutablement a mettre la pression sur l'Irlande. Une des raisons pourquoi nous avons agis par solidarité.

En Allemagne, une même procédure a été entamée il y a quelques mois. Le traité ne peut entrer en vigueur qu'après ratification de tous les pays et après avoir éclairci les problèmes posés dans la requête. Les conséquence peuvent être grandes sur l'avenir du projet de l'EU et offrir une deuxième chance à d'autres citoyens d'avoir leur mot à dire sur ces accords. Ensemble avec le NO means No de l'Irlande nous nous faisons entendre clairement...
 

Source : http://lavapeur.over-blog.fr/article-25768958.html