Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2011

Nibiru, n'est pas la Comète Elenin !

Comme vous le savez depuis le temps, le Vatican, la NASA et les élites Illuminati-reptiliens ont décidé d'exercer la censure sur les configurations astrales réelles, et notamment sur Nibiru ou Hercolubus.

Dans cet objectif criminel, ils nous ont noyés sous diverses appellations : Nemesis, Elenin, Nibiru ou Planète X ou la planète ailée des Sumériens ou encore Hercolubus, Tychée et les autres.

N'oubliez pas que Nibiru existe bel et bien, qui elle est une naine brune qui est le double cosmique de notre Soleil. Et ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une naine brune, qu'elle est naine ou petite.

Curieux n'est-ce pas que ce soit la presse russe qui fasse des émissions sur Nibiru ?

A croire que les Illuminati ont décidé de faire de nous les occidentaux, les victimes des cataclysmes à venir.

Il faut bien éliminer les 2/3 de la population mondiale, non ?

Aussi, afin que vous ne confondiez pas la Comète Elenin avec la planète Nibiru, voici un documentaire télévisé russe sur l'existence de Nibiru.

 

Nous rappelons que Nibiru ou Hercolubus, ne peut pas se voir à "l'oeil nu" car elle n'est visible que sous la fréquence des infrarouges, ce que ne peuvent faire que les téléscopes à infrarouges, les caméras vidéos et les appareils photos.

 

Russian News Report NIBIRU Exists
(Ce n'est pas la Comète Elenin)

http://www.youtube.com/watch?v=j-1GNe52Iq8&feature=re...

 

Astronomie : Qu'est-ce que le périhélie ou le Perihelion, et l'aphélie ?

Vous allez entendre parler de plus en plus, du périhélie ou du perihelion en Anglais, d'une planète ou d'une comète dans tous les articles qui traitent d'astronomie et notamment concernant ceux de la Comète Elenin et la "planète" Nibiru.

Pour les profanes dans ce domaine, voici de quoi il s'agit.

Le périhélie est le point de l'orbite d'un corps céleste (planète, comète, etc.) qui est le plus rapproché du Soleil (grec : helios) autour duquel il tourne.

Cela se dit aussi de l'époque où l'objet a atteint ce point.

L'antonyme de périhélie est aphélie.

Le périhélie est une dénomination particulière du terme générique astronomique périapside (voir cet article pour plus de détails).

On a ci-dessous le schéma simplifié de la rotation de la Terre autour du Soleil, montrant ces deux points particuliers que sont l'aphélie et le périhélie (l'ellipticité est volontairement exagérée sur ce schéma, l'orbite de la Terre étant en pratique très proche d'un cercle) :

Aphélie Périhélie Terre Soleil.gif

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9rih%C3%A9lie

Elenin est toujours intacte et active, soyez attentifs à Nibiru que nous ne voyons pas encore

 Pour que vous ne reposiez pas sur le fait que la NASA vous chante que les comètes ne sont pas dangereuses. Du reste la comète ELENIN est encore active, contrairement aux fausses rumeurs qui circulent sur le net pour vous tromper et vous endormir, et elle a   passé son point le plus proche du soleil ou le perihelion le 11 septembre 2011, jour de la commémoration des attentats aux USA . Nous nous en approchons donc comme prévu et ses alignements auront bien lieu comme prévu.

C'est parce qu'elle n'est pas dangereuse, d'ailleurs, que la NASA a déjà tout préparé pour aller se planquer dans des bases souterraines près de l'aéroport de Denver avec OBAMA et tous ses accompagnants. Voir l'article précédent : ICI

Ne vous reposez pas non plus que sur la comète ELENIN, car toute cette diversion faite sur ELENIN même si elle représente un danger pour la Terre,  ne sert qu'à vous cacher la planète NIBIRU que nous ne pouvons pas encore voir à l'oeil nu car elle n'est visible qu'aux rayons infrarouges.

Donc, vous devez continuer à vous préparer, sans compter que les psychopathes qui gouvernent le monde risquent de nous déclencher une 3ème guerre mondiale et qu'il faut compter aussi sur les explosions solaires qui risquent de détruire les satellites et mettre les centrales électriques en panne.

Tous ces préparatifs militaires de partout, ne nous disent rien qui vaille.

Retenez que l'Univers est ELECTRIQUE et la Terre avec
. Voir l'Univers électrique avec Nickolas Tesla


La comète Elenin est toujours intacte

Pour suivre le fils de discussion : Elenin 11 Source : Ici et maintenant .fr

 

Nous sommes loin des annonces tonitruantes de désintégration. Elle a donc passé le périhélie avec succès. SON NOYAU EST TOUJOURS LA. Sa « faible » magnitude de 11 est un indicateur de sa régénération en cours. Elle a deux mois pour se régénérer à proximité du soleil (elle n’en a jamais été aussi proche que depuis quelques jours) et produire les effets escomptés. Encore une fois, après la CME du 19 août, il était logique que sa chevelure et sa queue perdent leur énergie. Puis il y a eu la CME du début septembre. Une nouvelle fois, chevelure et queue s’estompèrent. D’où cette faible magnitude (enfin, tout est relatif). Mais chevelure et queue NE SONT PAS la comète elle-même.

La luminosité du noyau est très sombre (5% d’albedo). Curieusement, ces deux CME ne devraient pas nous rassurer car elle font baisser notre vigilance et peuvent nous laisser penser qu’Elenin ne représente aucun danger (nous jugeons souvent les choses selon ce qu’elles paraissent être), alors que c’est le noyau qui est le danger, puisque c’est lui d’où la décharge est venue en février 2010 et mars 2011, et donc viendra de nouveau le 22 novembre 2011. Souvenez-vous que la chevelure et la queue d’Elenin existaient à peine à ces dates-là.

Nous en saurons plus avec les images de SOHO le 23 de ce mois. Puis avec Hubble et Arecibo début octobre. Mais il est amusant de lire la réponse de Leonid Elenin à un commentaire lui demandant ce qu’il pensait des images d’un certain Francis montrant la vitalité d’Elenin après que Leonid Elenin ait annoncé avec grand bruit la désintégration de C/2010 X1 (Elenin) sur la foi de photos d’astronomes amateurs :

« I’m consulting with other comet’s scientists and perhaps Francis will make new images soon. »

Il consulte d’autres cométologistes ! Il ne peut donc donner sa propre opinion, ou dire qu’il s’est trompé…Curieux, toutefois, de n’avoir AUCUN COMMENTAIRE DE LA NASA 

Voici quelques photos d’Elenin prises par James en infrarouge. 

Elenin-1.png

 

Le 3 septembre 2011, la chevelure d’Elenin est toujours là

Elenin-2-1024x685.jpg

 

D’autres photos d’Elenin prises par John Glossop datant d’une semaine :

Elenin-3.jpg

 Elenin4.jpg

D'autres éléments importants pour juger des risques que la comète Elenin pourrait produire.

Extraits : Un élément essentiel de ta théorie est la forte charge électrique que prend la comète. Pourrais-tu entrer plus dans les détails ?

Je poursuis sur le deuxième point que j'ai cité ici après avoir fait un long développement sur la disparité de polarité (spirale Parker) au sein de l’héliosphère comme première cause de la charge négative des comètes à longue période :
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14678.msg20...

L'influence du vent solaire positif sur la surface cométaire.

Il faut se souvenir que le modèle des comètes électriques est défendu, en autre chose, par l'aspect de la surface du noyau cométaire. Cette surface est striée, acérée et très irrégulière, et non lisse comme le laisserait penser le modèle de boule de glace sale duquel on attendrait une régularité de son aspect en raison de la fonte continue de ladite glace de surface. Mais point de glace en surface, ou si peu. Idem pour l’intérieur du noyau. Point de surface lisse.

Le modèle électrique n'affirme PAS qu'il n'y a pas de matériaux cristallisés, ou d'eau, dans les comètes, mais que la glace est en quantité relativement plus faible que toutes les prévisions entretenues et issues de la croyance en ce modèle, faiblesse que les observations ont démontrées. Donc, les comètes ont PLUS OU MOINS de glace, mais pas assez pour expliquer tous les phénomènes observés, glace qui vient même en contradiction avec les observations de nature strictement électriques comme le nuage de protons qui entoure, de façon STABLE, le noyau.

On se souvient que le vent solaire a une densité de 7 p/cc (particules par centimètre cube) en moyenne. Il est essentiellement constitué de protons (positifs) car une grande partie des électrons est prisonnière du champ magnétique (spirale Parker). Le niveau de radiation de ces protons est très élevé en raison de sa source, le soleil. La vitesse moyenne du vent solaire est de 400 km/s.

Si le noyau est négatif, donc ayant une charge nette négative, on pourrait se demander pourquoi cet afflux de protons ne va pas équilibrer la charge et rendre le noyau neutre, électriquement parlant. En fait, trois variables vont s'accumuler :

- la densité du vent solaire n'est pas suffisante. 7 p/cc pour le vent solaire contre 10^19 p/cc pour le noyau, et donc un nombre d’électrons de 10^20 au moins. 10^20 c'est : 100.000.000.000.000.000.000 électrons contre 7 protons à l'instant t.

- la vitesse du vent solaire (400 km/s) est bien trop grande (hypersonique) et vient percuter la surface en arrachant des électrons, excitant ainsi la surface, puis l’intérieur du noyau par contagion. D’où l'aspect striée de la surface cométaire. Les protons, dont l’énergie cinétique est grande, viennent donc rebondir sur la surface sans pouvoir y demeurer tandis que les électrons libres ainsi créés se multiplient avec le temps. Plus le temps d'exposition à ce vent est élevé, plus la charge nette le sera également. Les comètes de longue période sont donc plus enclines à une charge nette très élevée.

- la radiation élevée des protons rencontre une surface dont le spectre est beaucoup plus faible, favorisant l'excitation plutôt que la stabilisation des atomes.


Voilà le deuxième facteur développant la charge négative des comètes comme Elenin.


La propagation et l'augmentation de la charge dans le noyau.

Enfin, le troisième facteur de la charge nette négative du noyau cométaire vient de sa composition. Parmi de nombreux matériaux, il y a du fer et du sulfure de cuivre. La quantité de ces deux matériaux est évidemment variable selon les comètes. C'est pourquoi leur comportement est souvent inattendu (fragmentation, longueur de queue variable, magnitude, etc.). Fer et sulfure de cuivre vont servir de micro-condensateurs servant alors à CAPTER la charge et la STOCKER.

Pour que ces matériaux conducteurs stockent la charge électrique, que les comètes vont plus tard transformer en décharge puissante (cordes électriques), il faut qu'ils soient disposés en lamelles plus ou moins parallèles séparées de matériaux non conducteurs, la roche. A priori, cela semble improbable. A ceci près que les comètes possèdent des cavités desquelles, de temps en temps, on voit émerger des jets explosifs à cause de gaz sous pression.

Le noyau a donc un réseau de cavités sous une très haute pression disséminées de façon aléatoire au sein du noyau. La pression va cristalliser et "lamelliser" les matériaux à proximité, puis, de proche en proche, l'ensemble du noyau. Plus la charge augmente, plus l'excitation des électrons augmentera, plus ils induiront une pression supérieure au sein des cavités, plus les micro-condensateurs vont apparaître.

Ainsi, plus une comète est soumise au champ magnétique de charge négative (spirale Parker) à la périphérie de l’héliosphère, plus les micro-condensateurs vont stocker de charge, à proportion de la taille et de la masse de la comète. Elenin, avec sa taille de 4 kms, peut donc contenir une très forte charge..

Maintenant passons à Nibiru ou Hercolubus.

N'oubliez pas que Nibiru existe bel et bien, qui elle est une naine brune qui est le double cosmique de notre Soleil. Et ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une naine brune, qu'elle est naine ou petite.

Curieux n'est-ce  pas que ce soit la presse russe qui fasse des émissions sur Nibiru ?

A croire que les Illuminati ont décidé de faire de nous, les occidentaux, les victimes des cataclysmes à venir. Il faut bien éliminer les 2/3 de la population mondiale, non ?

 

Russian News Report NIBIRU Exists (It"s not Comet Elenin)

 

 

16/09/2011

NASA, ISS, Elénin. Les spationautes de l'expédition 28 sont de retour sur Terre, prématurément

Regardez comment ils nous présentent le retour prématuré des astronautes sur Terre, hier, comme étant un retour tout à fait normal.

Soyez attentifs à ce qui se passe dans l'espace pour que les astronautes de l'ISS soient rentrés avant la date prévue, qui était précédemment fixée au mois de novembre 2011.

Le dernier délai qui leur avait été donné après les deux incidents connus par Soyouz, la navette russe.
 
En août, la NASA avait prévenu par une annonce publique et télévisée que les astronautes devaient abandonner la station spatiale au plus tard pour le mois de novembre.

Que se passe-t-il pour qu'ils soient rentrés prématurément en septembre 2011 et que la prochaine mission ne soit programmée que le 14 novembre 2011 ?
Un risque de mouvement des pôles magnétiques terrestres à cause de la prochaine approche de la Terre de la Comète Elenin ?

Voir les articles ci-dessous :

NASA : Les astronautes doivent abandonner la station spatiale !
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/08/31/nasa-l...


Astronauts May Have To Abandon The International Space Station - Vidéo
http://www.youtube.com/watch?v=zdQc8n-gKkI&feature=pl...

Entre Obama qui part se planquer à l'aéroport de Denver le 27 septembre 2011, le Pape qui se rendra en Allemagne sur ses terres natales entre le 22 et le 25 septembrela Comète Elenin qui doit être en alignement avec la Terre entre les 25 et 27 septembre 2011, et les astronautes de l'ISS qui rentrent prématurément, cela fait beaucoup de coïncidences, non ?
 
Où seront les autres hommes politiques à cette période ?

L'agenda de Sarkozy pour la semaine du 19 septembre 2011.
http://www.elysee.fr/president/les-actualites/agenda/2011...

Il part pour 3 jours aux USA, à New York, et il doit rencontrer au préalable des représentants de la Marine, puis ceux de l'Hôtel des Invalides et des Pompiers.
Ce n'est pas curieux tout cela ?

A vous de chercher pour les autres !

 

 
ISS : les spationautes de l'expédition 28 sont de retour sur Terre
Info rédaction, publiée le 16 septembre 2011
spationautes.jpg
 
 
 
 
Hier à 11H59 et 39 secondes, les trois membres de l'expédition 28 ont atterri avec succès à la base de Baïkonour au Kazakhstan. Ils reviennent d'une mission de 162 jours sur la Station spatiale internationale (ISS) qui avait débuté le 5 avril dernier.
 

Le comité d'accueil était réuni depuis plusieurs heures dans la région de Baïkonour au Kazakhstan et il n'a pas été déçu. Cette nuit, à 11 heures 59 minutes et 39 secondes précises, soit environ 4h GMT, les trois spationautes de l'expédition 28 ont retouché Terre après avoir passé près de 162 jours dans la Station spatiale internationale. Leur vaisseau Soyouz TMA-21 a atterri à l'aide d'un parachute à l'endroit prévu et sous un soleil éclatant près de la ville de Djezkazgan.

Le commandant de la mission, Alexander Samokoutiaev, les traits tirés mais en bonne santé, a été le premier a être porté hors de la capsule. Puis, Ronald Garan et Andreï Borissenko, tous les deux très souriants, ont été extraits par l'équipe au sol. Les trois spationautes ont alors été installés sur des sièges prévus comme de coutume afin qu'ils se réhabituent peu à peu à la gravité, alors qu'une équipe médicale était également présente sur les lieux. Des téléphones leur ont été confiés pour qu'ils puissent parler à leurs proches. 

Bien que ce retour ait été reporté du 8 septembre à aujourd'hui en raison des difficultés rencontrées par Roskosmos avec ses engins Soyouz, tout s'est déroulé comme prévu. A 00H38 GMT, le vaisseau s'est correctement désarrimée de l'ISS et a entamé sa descente. Après l'entrée dans l'atmosphère terrestre, la parachute s'est déployé sans encombres pour ramener tout en douceur les spationautes sur la terre ferme. Ces derniers avaient décollé de Baïkonour le 5 avril dernier à bord du même vaisseau qui s'était ensuite arrimé à l'ISS, leur permettant de rejoindre les trois membres de l'expédition 27 déjà sur place. 

Une nouvelle équipe décollera le 14 novembre

Leur retour marque ainsi la fin de l'expédition 28 et le début de l'expédition 29 dont l'astronaute américain Mike Fossum a pris le commandement. Il restera sur l'ISS avec ses collègues le Russe Serguei Volkov et le Japonais Satoshi Furukawa jusqu'en novembre, mais ils seront rejoints le 14 du même mois par trois autres spationautes : l'Américain Dan Burbank et les Russes Anatoly Ivanishin and Anton Shkaplerov. Du moins, si l'agence spatiale russe maintient sa décision de procéder au décollage selon ce calendrier.

Revivez en images, les 6 mois d'expédition dans l'ISS des trois spationautes 

http://www.maxisciences.com/station-spatiale-internationale/iss-les-spationautes-de-l-039-expedition-28-sont-de-retour-sur-terre_art17032.html




La planète aux deux soleils de Luke Skywalker découverte dans notre galaxie

Nos appareils seraient-ils devenus soudainement plus performants, alors que les voyages spatiaux ont été lancés depuis 1969, officiellement ?  ?

Nous ne le pensons pas !

Nous sommes en train de découvrir notre nouvel environnement cosmique grâce à l'ascension que fait notre système solaire vers le centre de la Galaxie et à notre traversée de l'anneau de Lumière d'Alcyone, ou bande photonique ou encore la ceinture de photons.

MAGNIFIQUE !

Comme quoi, les films dits de science-fiction ont du vrai !

La planète aux deux soleils de Luke Skywalker découverte dans notre galaxie

LEMONDE.FR avec AFP | 15.09.11 | 20h59

 

Vue d'artiste de la planète Kepler-16b, située à environ 200 années-lumières de la Terre.
Vue d'artiste de la planète Kepler-16b, située à environ 200 années-lumières de la Terre. NASA/JPL-Caltech/R. Hurt (SSC)

Les astronomes américains ont découvert une planète à deux soleils comme celle de Luke Skywalker dans La Guerre des étoiles, selon des travaux publiés jeudi 15 septembre dans la revue américaine Science. Cette exoplanète (planète hors du système solaire), qui tourne autour de deux soleils et qui connaît donc deux couchers et deux levers de soleil, a été baptisée Kepler-16b. Elle se situe à environ 200 années-lumières de la Terre.

Jusqu'alors, une telle planète, dite circumbinaire, n'existait que dans l'univers de l'épopée cinématographique de science-fiction La Guerre des étoiles avec la planète Tatooine, recouverte de déserts arides et peuplée de quelques espèces indigènes comme les Hommes des sables. Mais contrairement à cette dernière, Kepler-16b est froide et gazeuse, et les astronomes excluent la possibilité que la vie y existe.---ça, on n'en sait rien !

Star Wars - Binary Sunset
(Episode IV. - A New Hope)

http://www.youtube.com/watch?v=wEUGF3NGbPg&feature=pl...

"Kepler-16b est le premier exemple de planète circumbinaire dont l'existence est confirmée", affirme Josh Carter, un astronome du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CFA), un des auteurs de cette découverte. "Une fois de plus, nous découvrons que notre système solaire n'est qu'un exemple parmi la diversité des systèmes planétaires que la nature peut créer", ajoute-t-il dans un communiqué.

Cette découverte a été faite avec le télescope américain Kepler qui détecte la présence d'une planète quand celle-ci passe devant son étoile et en réduit momentanément la luminosité. Mais dans le cas de Kepler-16b, cette observation a été rendue compliquée par le fait que les deux étoiles s'éclipsent mutuellement, provoquant périodiquement une réduction totale de la luminosité. Les astronomes ont aussi observé que la luminosité diminuait également à des intervalles réguliers même quand les deux étoiles ne formaient pas d'éclipse, indiquant la présence d'un troisième objet tournant autour d'elles.

La planète aux deux soleils de Luke Skywalker découverte dans notre galaxie - LeMonde.fr